Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Greta Thunberg tirée (par derrière) par les couettes : tollé international !

Greta Thunberg, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, est cette jeune fille suédoise anxiogène de confession progressiste qui véhicule le virus de la peur climatique partout dans le monde. C’est une mondialiste formée par ses parents à l’activisme vert, fondant en elle toutes les tendances de l’idéologie du Bien : écologisme donc, féminisme, homosexualisme, antinazisme, antichristianisme... Bref, c’est une guerrière de la haine des hommes, des traditions, des nations, de la société pas assez mondialisée, des différences entre les sexes, du patriarcat bien sûr, et des hommes politiques qui sont méchants.

 

Greta, qui souffre d’un petit syndrome Asperger – lire asperguère sinon ça fait asperger, le verbe qui veut dire envoyer un jet sur quelqu’un – fait le tour du monde pour tenter de rallier les jeunes à sa cause. En 2019, sa tournée mondialiste électorale a plutôt bien marché, aidée en cela par les magazines du monde entier, qui l’ont aussitôt starisée. Il y a même eu en France des manifestations de jeunes pour le climat – ou contre le climat, ils ne savaient pas très bien eux-mêmes –, une sorte de danse de la pluie ou du soleil selon la météo du jour, des manifs de jeunes, donc, qui ont dépassé certains samedis à Paris la manif des Gilets jaunes, qui eux luttent contre le refroidissement oligarchique plutôt que contre le réchauffement climatique.

Il semble, après un an de gretification de l’actu, que la petite Suédoise, qui doit maintenant aller sur ses 17-18 ans, donc seins qui poussent, premiers émois amoureux, tout le merdier adolescent, ait quelque peu disparu des radars. La gretapshychose a été remplacée par la coronapsychose, du coup, tout le monde s’en branle du réchauffement. Depuis le lancement de la pandémie mondiale qui va presque éradiquer l’Homme de la planète (sauf les Israéliens puisqu’ils ont l’antidote, comme dans World War Z), si l’on en croit les prophètes les plus pessimistes du type Jacquadit Attali, Greta n’arrive plus à faire la moindre couv, et c’est grâce à un obscur publicitaire travaillant pour une société gazière (oups) et minière canadienne qu’elle revient en force dans l’actu.

 

Le mème de la honte

Il s’agit d’un autocollant qui ne la représente pas directement mais sous le nom de « Greta » on découvre une image pas très pieuse : un dos de jeune fille avec deux nattes tenues par deux mains. On pense qu’il peut s’agir des mains d’un spécialiste de la tresse, mais le problème est qu’il s’agit de mains d’homme, ces êtres méchants qui sont contre le réchauffement (climatique), car malgré son progressisme il n’est pas encore prouvé que Greta est lesbienne, mais cette image insoutenable est une façon de sexualiser une jeune fille qui pourrait aussi, attention aux raccourcis faciles, être la Greta de Ich liebe dich Greta, du chanteur sioniste alcoolique Renaud, donc ne tirons pas de conclusions hâtives sur la comète.

 

 

Aussitôt, une habitante de la région de l’Alberta, Michele Narang, n’écoutant que son courage antisexiste, a réagi en parlant de « viol » :

 

 

Pour comprendre ce message écrit en langue étrangère, nous avons dû reprendre un extrait d’article du journal gratos 20 Minutes :

Comme elle, de nombreuses personnes qui ont relayé l’image sur le Web y ont vu la représentation d’une agression sexuelle sur une mineure, qui ne serait autre que la militante écologiste Greta Thunberg. « Je suis absolument dégoûtée que l’industrie de l’énergie puisse tolérer une telle représentation : celle d’une enfant violée. J’ai téléphoné au directeur général. Il est bel et bien conscient du message, mais il m’a répondu : “Ce n’est pas une enfant, elle a 17 ans”. »

Selon Michelle Narang, cette image lui aurait été envoyée par un employé de la compagnie gazière et pétrolière X-Site Energy Services. L’autocollant aurait été conçu comme du matériel promotionnel, à coller sur les casques, a indiqué un employé de X-Site Energy Services contacté par le HuffPost canadien. Il n’aurait pas encore été officiellement distribué au sein de l’entreprise, mais l’image aurait circulé parmi les employés dès mercredi.

En voulant dénoncer cette image, Michele l’a diffusée sur le Web, ce qui n’est pas très malin et rappelle le GriveauxGate lancé sans le faire exprès par l’ex-député LREM Son-Forget sur Twitter, qui a dit chez Morandini qu’il voulait « aider » le pauvre Benjamin, qui depuis n’ose plus sortir de chez lui.
Nous avons fait nos propres recherches, car en journalisme il faut se méfier de tout, et d’abord des journalistes, encartés ou pas, et nous avons retrouvé une image qui est peut-être l’image zéro, comme le patient zéro du coronavirus, un Chinois qui aurait pris une chauve-souris ou un pangolin pour sa compagne, tout est possible au pays où l’on mange les chiens, vous savez.

 

 

Il s’agit, comme vous le voyez, de la juxtaposition de trois images, dont deux de Grota Thonberg à n’en pas douter. Une photo semble s’être glissée au milieu par erreur : la première représente Greta au naturel, c’est-à-dire qui fait la gueule comme la plupart des ados, et la troisième la représente souriante, on pense à un montage car on ne l’a jamais vue sourire, sauf avec son rictus mauvais quand Trump est passé à côté d’elle et l’a ignorée, alors que c’était quand même la grande Greta Thunberg, merde. D’ailleurs BFM TV lui a consacré un gros sujet en janvier, c’est pour dire.

 

 

En conclusion, notre enquête est toujours en cours, on ignore s’il s’agit vraiment de Greta sur la photo centrale, et si c’est elle, pourquoi a-t-elle diffusé ce qu’on appelle une sextape ? Une piste solide, si c’est avéré : pour revenir dans l’actu et sauver la planète. Ce sens du sacrifice l’honore mais le sexe, qui est un vecteur promotionnel puissant, ne doit pas être utilisé à mauvais escient. Par exemple chez nous, la nouvelle star Alexandra de Taddeo fait en ce moment la une mais cela pourrait ne pas durer, et surtout mal finir car qui vit par l’épée meurt par l’épée !

 


 

Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :

Grota Thonberg, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants