Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Hongrie : exclusion d’un rabbin pour qui le sionisme causera une seconde Shoah

Le conseil rabbinique de l’organisation Mazsihisz a annoncé dans une lettre adressée à l’ambassadeur d’Israël Yacov Hadas-Handelsma, qu’il « mettait fin à sa relation » avec le rabbin Gabor Finali. La lettre précise qu’il s’agit d’une « suspension définitive » de Finali, 43 ans, qui, depuis 2017 servait de rabbin résident d’une congrégation affiliée à Mazsihisz, la Synagogue Ohel Avraham de Budapest.

 

Le fait est inhabituel en Europe centrale et orientale où les leaders des communautés juives sont rarement exclus et n’émettent quasiment jamais de critiques acerbes à l’égard d’Israël.

La remarque la plus controversée de Finali, qui soutient de multiples causes de gauche, est apparue en juillet sur sa page Facebook.

« Israël a touché tous les bénéfices et la plupart des indemnités de l’Allemagne pour la mort et la souffrance de nos proches », a-t-il écrit. « Le chaos causé par Israël depuis 1948 est responsable d’une partie voire de toutes les attaques antisémites perpétuées en Diaspora. L’argent investi dans la sécurité jusqu’à une période récente (2018) tient au fait que nous en subissons les conséquences, nous sommes des cibles faciles… Le projet de Herzl a échoué car il n’a pas stoppé l’Holocauste, mais il en provoquera bientôt un nouveau ».

Finali a présenté des excuses et effacé son post, mais l’organisation Mazsihisz dans sa lettre adressée la semaine dernière à l’ambassadeur, a indiqué qu’elle coupait ses liens avec le rabbin parce qu’il est davantage loyal à ses écrits aux ennemis d’Israël, qu’à Israël.

Lire l’article entier sur fr.timesofisrael.com

D’autres rabbins, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il ne serait pas conséquent de dire que le peuple hébreux souhaiterait un holocauste mais il est vrai que pour que son statut si particulier se maintienne et se maintienne à vie, les causes de la pleurniche doivent être en permanence renouvelées. Il est donc hors de question pour les sionistes de laisser les juifs du quotidien dans une situation autre que celle de la terreur, en Palestine ou ailleurs. Il faut continuer à créer des fils et petits fils de....


  • Le débat sioniste et anti-sioniste me parait être une mise en scène. Les conversations avec des juifs montrent que dans leur très grande majorité, ils sont favorables à un état hébreux et d’autant plus qu’il vieillissent. Créer se débat permet de s’arranger que la parole reste portée par la communauté.
    Il en va de même avec le débat très bien conceptualisé par ER : nationaux-sionistes, socialo-sionistes. Il fut un temps où on aurait dit juif de droite (ce qui n’a pas beaucoup de sens) et juif de gauche. Si les forces d’occupation de la Palestine étaient menacées, toute la diaspora leur serait favorable. Pour moi c’est un faux débat (a fake topic)


  • Encore une fois, on ne peut que constater que même sortie de la bouche d’un juif, ( Rabbin qui plus est )la vérité est antisémite.
    Le sionisme se nourrit de l’antisémitisme, il l’entretient indéfiniment pour l’exploiter indéfiniment.
    Sans antisémitisme impossible de faire avancer le projet sioniste .
    L’antisémitisme est au sonisme ce que le Covid 19 est au N.O.M


  • Effectivement , à force de trop tirer sur la ficelle ,il advient qu’un jour celle-ci se casse .
    C’est pourtant bien connu que l’excès en tout nuit .
    Le médicament est un bon exemple :à dose normale cela soigne ,à dose excessive c’est du poison !!
    Ce n’est d’ailleurs pas le premier personnage de cette communauté qui fait une telle déclaration .

     

  • Une seconde choa ? Personne n’en parle mais tout le monde y pense, surtout chez les « balais d’Israël ». Et contrairement aux paroles du Christ, pour y adhérer, les premiers (lécheurs médiatiques et politiques et artistiques) ne seront pas les derniers à « holocauster ». Si j’étais Juif, je récupérerais mes billes et halya Akbar !


  • Le bon sens près de chez vous.
    Le pays factice créé par un Khazar Illuminati entraîne les 12 tribus d’Abraham vers un chaos. Le peuple juif pour les Khazars doit disparaitre après les chrétiens et les musulmans pour l’avènement de leur dieu Antéchrist et du nouvel ordre mondial.
    La mafia Khazar d’Europe de l’est non guère de souci du vrai peuple juif issu de Palestine qu’il utilise pour piller les autres nations. Ils ont en effet comme le dit ce Rabbi sincère, pillé l’Allemagne, puis l’Amérique et tous les autres peuples avec le système de la dette issu du Talmudisme-Babylonien.
    WWG1WGA !

     

    • Le peuple juif est né en Arabie, pas en Palestine. Il y a émigré seulement, pour des raisons que personne ne connaît, vers 1100 avant JC tout au plus. C’est très bien expliqué par Kamal Salibi ... En Palestine, partie entière de la Syrie (Cham), il y a avait d’autres peuples bien avant cet exode.


    • Je conseille vivement la lecture de La Bible dévoilée (I. Finkelstein & N. A. Silberman) : les Judéens étaient selon l’archéologie des autochtones, la séquence du prétendu prétendu « exode » et de la prétendue « conquête » de Canaan n’étant qu’un mythe, vraisemblablement du sixième siècle avant Jésus-Christ dans sa forme actuelle, imité de la propagande guerrière des Assyriens et des Babyloniens.


  • Pour une fois qu’un rabbin est honnête et dit la vérité !!!
    Dommage qu’il ait estimé devoir présenter des excuses. Ce qui n’a nullement écarté les remarques désobligeantes à son endroit.


  • Le constat est juste ! i les sionistes sont les pires ennemis des juifs !!! au plan politique comme au plan religieux


  • Au sein du sionisme, des courants se sont toujours affrontés parmis les juifs eux-mêmes (les premiers anti-sionistes n’étaient-ils pas juifs orthodoxes...) et je cite Peter Beinart (sioniste libéral) dans le NY Times : « L’essence du sionisme, proclame-t-il, n’était pas d’ériger un État juif sur la Terre d’Israël, mais d’y créer un foyer juif ». D’ailleurs, « les premiers sionistes se préoccupaient, avant tout, de créer un endroit qui serve de refuge et de lieu de revitalisation » du judaïsme, pas un État. Cela fait-il de Peter Beinart un antisémite ? En France en tous cas, la réponse est oui. Cet exemple du rabbin en est un autre qui prouve que la tyrannie de la pensée unique fait des ravages jusque dans la religion.


  • Rav Chaya avait bien dit qu ils se faisaient corriger tous les 80ans....


  • Alors qu’il n’avait que 23 ans et encore rien publié, le marrane Baruch Spinoza fut sévèrement rejeté par sa communauté, frappé par le herem (excommunication) pour avoir démontré que la loi juive n’est pas d’essence divine. Un de ses amis, juif lui aussi avait connu la même mésaventure et se suicida.


  • C’est écrit, et il a bien compris et ils ont bien compris !
    Amen _


  • Quand on pense que ces cafards quand il sont acculés, disent :" pourquoi liez-vous les événements "d’ici" avec ceux d’Israël et des palestiniens !
    Alors que dans la vérité de tout les jours ces putes sont continuellement en communion avec l’entité sionistes a formater le cerveau des enfants juifs où qu’ils sont sur terre !
    Comme disait la grosse mere Enrico dont les ancêtre berbéro-espagnoles, n’ont n’y ont jamais mis les pieds : "il faut aimer Israel..."


  • Ni les sadducéens ni les caraïtes, respectueux de la Loi (le Pentateuque), n’ont connu l’équivalent de l’antisémitisme.

    Si l’on en croit Bernard Lazare, c’est dans le juif que se trouve la cause de l’antisémitisme. Et le judaïsme rabbinique est l’héritier du parti pharisien que Jésus accusait d’abandonner l’esprit de la Loi (le Pentateuque) au profit de sa lettre : c’était la « Loi orale » des scribes et des docteurs de la Loi, tradition orale préfigurant le Talmud, vraie matrice de la religion rabbinique.

    Du Talmud sortirait plus tard la cabale. C’est dans cette ambiance religieuse qu’est né le projet sioniste.

    Aujourd’hui l’abandon de la Loi (Pentateuque) pour le Talmud amène les sionistes, descendants de la « galout » (« exil », c’est-à-dire en fait diaspora), métissée de tous les peuples parmi lesquels elle s’est installée, à supplanter chez eux les Palestiniens qui sont les vrais descendants des Judéens de l’Antiquité.

    L’abandon du Pentateuque au profit de la jurisprudence rabbinique conduit ainsi au remplacement des descendants des Judéens par des métis venus du monde entier.

    Le plus grand service qu’on pourrait rendre aux juifs, aux héritiers donc des pharisiens, serait non de leur seriner les erreurs qui les aveuglent mais ce qu’ils peuvent vérifier : ils ne sont pas les héritiers du Pentateuque mais du Talmud ; ils ne sont pas les fils des Judéens mais des métis que les sionistes veulent implanter à la place des vrais héritiers.

    Ne cautionnons pas les erreurs qui causent leur aveuglement.

     

    • Excellente remarque, mais qui va écouterait ? Les esprits sont formatés depuis très longtemps, et l’Eglise catholique, comme l’islam, abonde dans le sens des sionistes !


    • Il me semble en effet prêcher dans le désert… Quand je vois que des gens très intelligents, et connaissant parfois la vérité, serinent quand même ces sornettes à sionistes en croyant s’opposer aux sionistes, j’en ai envie de les abandonner à leur sort. Ils sont nfiltrés, manipulés, mais ils le sont d’abord à cause de leur manque de rigueur, d’exactitude.

      L’Église catholique n’a découvert le Talmud qu’après des siècles, et alors que la cabale naissait déjà ; et elle fut infiltrée par la cabale dès la fin du Moyen-Âge, et surtout depuis la Révolution, et semble n’avoir jamais vu que celle-ci avait pris l’ascendant au sein du judaïsme rabbinique. En se fiant aux principes qu’elle enseignait, aux principes de saint Thomas d’Aquin notamment, qui commandaient de tenir compte de ce que la science découvrait, l’Église dirait ce que je dis, et rendrait ainsi hommage à sa tradition ; et sinon elle sacrifierait ses principes, l’esprit de ses lois, à la lettre de ses lois, se pharisianisant par la bande. Car le Talmud et la cabale sont des nouveautés qui exagèrent ces principes que Jésus dénonçait dans le pharisaïsme, et l’interprétation catholique ne pêche donc ici que sur des questions séculaires, sur lesquelles l’Église peut se raviser selon sa propre foi, son enseignement moral n’étant pas affecté de la dérive pharisaïque survenue au cours des siècles.

      Je ne sais pas ce que l’Islam dit sur ces sujets ; les musulmans que j’entends en parler sur Youtube me semblent souvent vouloir fuir soit l’islamisme djihadiste soit le sionisme, et faute de bien connaître ce qu’ils ont en face d’eux d’ordinaire tombent dans des succédanés de cabale… comme nombre d’antisionistes.

      C’est aux néo-païens, aux agnostiques et aux athées que je ferais les plus grands reproches : ils ne cessent de critiquer les religions comme causant l’aveuglement, mais ici comme sur bien d’autres questions ils se montrent plus aveugles et plus imprégnés de préjugés que quiconque ; et lorsqu’en plus ils se disent antisionistes et qu’ils récitent ces mots d’ordre qui façonnent des sionistes, alors ils dépassent toute mesure d’aveuglement et de sottise.


  • "V’là qu’ils s’arrêtent entre eux maintenant, ça doit pas marcher ben fort !"

    citation , la grande vadrouille.

     

Commentaires suivants