Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les contradictions d’Israël : le rabbin-ministre de la Santé accusé d’avoir favorisé la pandémie

Lui-même testé positif au nouveau coronavirus, le ministre israélien de la Santé Yaakov Litzman est sous le feu des critiques pour une gestion jugée « catastrophique » de la crise au sein de sa propre communauté ultra-orthodoxe, devenue l’incubateur national de la pandémie.

 

Le gouvernement israélien a été l’un des premiers le mois dernier à restreindre l’accès à son territoire pour lutter contre la propagation du virus, avant d’ordonner la fermeture des lieux publics et le confinement.

Mais dans certains secteurs ultra-orthodoxes, ces mesures strictes se sont heurtées à la réticence des habitants qui n’ont pas respecté la distanciation sociale et ont continué à se rendre dans les synagogues et les yeshivot (écoles talmudiques), que des rabbins n’ont d’abord pas fermé malgré l’ordre des autorités.

Sur les 9 000 malades officiellement recensés, plus du tiers sont ainsi des ultra-orthodoxes, une minorité religieuse représentant 10 % de la population de l’État hébreu. Les autorités ont donc durci les règles sanitaires dans leurs quartiers, voire bouclé une ville comme Bnei Brak, près de Tel-Aviv, et dépêché l’armée pour assister les autorités civiles.

Pour certains observateurs, les difficultés de M. Litzman, 71 ans, à faire comprendre l’ampleur de la crise à ses pairs est symptomatique de la division de la société israélienne entre les ultra-orthodoxes et les autres.

« Il est incroyable d’avoir un ministre de la Santé dont l’idéologie repose au fond sur la mentalité "nous contre eux" adoptée par les haredim (ultra-orthodoxes) vis-à-vis des Israéliens moins religieux », estime le rabbin Yehoshua Pfeffer.

Selon cet expert de la communauté ultra-orthodoxe, M. Litzman est avant tout loyal aux rabbins de la secte hassidique Gur, à laquelle il appartient. Viennent ensuite son parti politique, « Judaïsme unifié de la Torah », allié du Premier ministre Benjamin Netanyahou, et le gouvernement.

 

« Figure tragique »

Pour Dov Lipman, ancien député et également rabbin, le ministre de la Santé n’avait pas pour intention de nuire au reste de la société israélienne. Mais en ne communiquant pas la stratégie de son gouvernement à sa communauté, il est responsable d’ « un échec catastrophique ».

Pourtant, la préservation de la vie est l’une des « valeurs les plus importantes » chez les haredim (littéralement « craignant Dieu » en hébreu), note M. Lipman. Pour sauver une vie, les juifs peuvent commettre tous les pêchés, sauf le meurtre, l’idolâtrie et l’immoralité sexuelle.

En ce sens, la fermeture temporaire des synagogues, pour protéger une communauté en temps de crise sanitaire, est tout à fait permis par la loi juive, soulignent des experts.

« Je peux dire en étant confiant à 100 % que si Litzman avait pris le temps d’expliquer aux rabbins la nature du virus, combien il est contagieux et létal, ils auraient décidé que le maintien de la vie était la priorité », affirme M. Lipman. Alors pourquoi le ministre de la Santé, qui jouit d’une grande influence au sein de sa communauté, n’a pas agi davantage pour assurer sa protection ? Pourquoi les mesures anticoronavirus ont-elles été moins respectées dans les milieux ultra-orthodoxes ?

Certains remettent leur destin entre les mains de Dieu mais, pour M. Pfeffer, il y a une autre explication : le ministre n’a pas agi par peur d’annoncer des mesures qui déplaisent aux rabbins, comme la fermeture des synagogues et des yeshivot.

« Litzman, comme de nombreux leaders politiques orthodoxes, est une figure tragique », estime-t-il. « Comme les autres, il se sent limité dans ce qu’il peut dire (...), il sait que sa position ne peut être en porte-à-faux par rapport à celle des rabbins. »

 

Réforme en vue ?

Suivre les rabbins ou la science ? Pour Gideon Malach, spécialiste des ultra-orthodoxes à l’Israel democracy institute, un centre d’analyse de Jérusalem, le ministre « n’a tout simplement pas compris le danger ».

Cette incapacité des leaders ultra-orthodoxes à se mobiliser rapidement face à la pandémie pourrait favoriser des « changements au sein même de cette communauté », avec une remise en question de la capacité des chefs à protéger la population.

Des premières indications suggèrent, selon M. Malach, que des ultra-orthodoxes s’informent désormais au-delà des médias communautaires et qu’ils ont étendu leur usage d’Internet, laissant supposer qu’ils ne font peut-être plus autant confiance à leurs rabbins pour se tenir informés.

M. Lipman se remémore la première guerre du Golfe (1990-91), lorsque des ultra-orthodoxes avaient pris conscience qu’il leur était essentiel d’écouter la radio pour avoir des informations en temps réel sur les missiles Scud dirigés vers Israël par l’Irak de Saddam Hussein.

Après la pandémie, « il y aura une réévaluation de la relation avec les rabbins », avance-t-il.

 

À revoir : « Alain Soral – Israël sous le poids des contradictions »

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le croyant c’est celui qui croit aux miracles : il ne cherche jamais à comprendre et il ignore totalement la science . Le rabbin a fait fi des avertissements des médecins, ce qui a mené sa communauté à la catastrophe . Au fond ils sont victimes, tous juifs qu’ils sont, de leur crédulité .

     

  • De source préfectorale certaine, les Prefets ont reçu des directives claires du gouvernement pour les dates de déconfinement et l’ordre de déconfinement.
    Macron, Castaner ont prévu de déconfiner Paris et les Yvelines le 18 mai.
    ...pourquoi le gouvernement et Macron se taisent ?
    Preferent-ils notre mort (puisque c’est une guerre selon eux), la récession, la décroissance ?
    Ils jouent clairement a avoir notre peau, à nous soumettre, à nous asservir !


  • Macron, Castaner suppriment toutes nos libertés
    et décident de tracer sur nos portables nos attestations de déplacement...
    Comment font tous ceux qui n’ont pas de portables ?
    Par contre les migrants, les sans-papiers, les djihadistes se baladent librement à travers nos passoires-frontieres qui ne filtrent pas les migrants mais filreraient les virus paraît-il !

     

  • Orthodoxes ou radicaux, ces types me foutent les jetons !
    Ils attendent le Messie, bah il est déjà venu, c’est pas la peine de me la jouer "orthodoxe". Parlez-leur du Christ et ils mettront pas longtemps avant de sortir de leurs gonds pour vous cracher leur haine au visage et à se comporter ainsi comme des radicaux !



  • Les contradictions d’Israël : le rabbin-ministre de la Santé accusé d’avoir favorisé la pandémie



    Pandé-what ?

    Oy Vey ! Si même les juifs tombent maintenant dans l’panneau LOL !


  • Pas de panique ! Pour certains rabbins (tous cinglés) les morts israéliens du Covid-19 sont "le signe évident que le Messie est sur le point d’arriver" probablement pour... les ressusciter ! Mais c’est bien sûr !... Les rabbins dans leur genre sont aussi crédibles que Sibeth N’Diaye .

     

  • Ils ont même réussi à énverver les virus, une première peut-être dans l’histoire ?


  • Peut être parce que je suis con mais y’a un truc qui m’échappe ! En effet comment cela se fait que cette communauté "dominatrice et sûre d’elle-même" qui se prétend être la crème de la crème, le nec plus ultra de ce qu’à produit l’humanité n’est pas foutu d’avoir un pays qui soit un modèle social et de civilisation qui inspirerait respect et envie à la terre entière ? En Israël ils sont chez eux, alors pourquoi ce pays ne se distingue en rien de n’importe qu’elle autre pays occidental dégénéré ? Donc ce sont ces gens qui ne sont même pas foutus de gérer correctement leur pays qui veulent imposer leur diktat à la terre entière ?! LOL !

     

  • Le fond de l’image représente des enchevêtrements de triangles formant des étoiles de david. Plusieurs chaînes de télévision, principalement anal+, le font depuis plusieurs années. En revanche pas la moindre minuscule svastikas n’échappe à la surveillance de l’ultra minorité ultra visible.

    https://www.egaliteetreconciliation...


  • Exposé lumineux. Formidable. Un pays ne peut en effet fonctionner avec 70 % de profession libérale. Donc il faut en effet scruter les astuces d’Israel pour profiter d’une masse d’homme active servile et une petite population se prélassant sur des transats..

    Mais je ne pense pas qu’on puisse assimiler les palestiniens à des "esclaves". Car les esclaves étaient, sous l’antiquité en tout les cas, finalement traités comme des hommes. Inférieurs certes mais des hommes.

    Il faut plutôt, à propos des Palestiniens, avoir recours au concept "d’hilotes". A l’hilotisme. Dans la Grèce antique, c’est une population autochtone de Laconie asservie aux Spartiates, qu’ils font vivre. Leur statut s’apparente à celui des serfs du Moyen Âge : attachés à la terre, ils sont la propriété de l’État lacédémonien. Ils ne sont donc pas des esclaves-marchandises, qui existent par ailleurs mais qui sont plutôt rares.

    Mais c’est le mépris et l’humiliation qu’ils subissent qui les distinguent des esclaves. ils sont maltraités de manière rituelle. Les sources sur ce point sont abondantes, et détaillées. (voir wiki) :

    "Myron de Priène détaille les humiliations auxquelles ils sont soumis : ils doivent porter une casquette en peau de chien (κυνῆ / kunễ) et une peau de mouton (διφθέρα / diphthéra) pour les distinguer des autres. On sait la symbolique que le chien avait chez les Grecs : un animal servile et veule. Tous les ans, les Hilotes sont rituellement fouettés, sans autre raison que leur rappeler leur servitude — il semble néanmoins que seule une petite partie d’entre eux, représentant symboliquement l’ensemble, était fouettée".

    "Qui plus est, quand les éphores entrent en fonction, c’est-à-dire tous les ans, ils déclarent systématiquement la guerre aux Hilotes, ce qui permet aux Spartiates de tuer ces derniers sans encourir de souillure religieuse. La plupart du temps, on utilise pour ce faire les kryptes, les jeunes qui passent la difficile épreuve de la kryptie. En 425 av. J.-C., 2 000 Hilotes sont ainsi massacrés au terme d’une mise en scène soigneusement préparée".

    Mais les Palestiniens sont un peuple fiers et ne se laissent pas faire. C’est pourtant ce qu’Israël voudrait : coiffer tous les non juifs de bonnets en peau de chien, les abrutir, et leur faire des guerres rituelles..


  • Rabbin-Ministre c’est comme Philosophe-Milliardaire ou Coiffeur-Astronaute...


  • « Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions des patriarches sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler. »

    Professor Ze’ev Herzog teacher in the Department of Archeology and Ancient Near Eastern Studies at Tel-Aviv University. (Ha’aretz Magazine, Friday, October 29, 1999)


  • Ce "peuple d’élite", s’est implanté - par le chantage et la victimisation - dans un pays tiers en arguant de la ô combien scélérate assertion d’ "Une terre sans peuple pour un peuple sans terre", est donc - pour près de sa moitié - quant à cette implantation, le fruit d’un ignoble mensonge, pourtant répété avec une obstination qui défie l’entendement, depuis plus de 70 ans.

    Ce "peuple d’élite", vit - pour près de la moitié - sous perfusion internationale - USA et Allemagne en tête - depuis la création de son Etat, imposant cependant sa loi et ses desiderata - bien au-delà de ses frontières - par l’intermédiaire de ses sayanim - pratiquant désinformation, manipulation et propagande outrancières - jusqu’au sein de l’Assemblée Nationale, ici, en France.

    Ce "peuple d’élite", dont l’Etat prétend à la dénomination de "seule démocratie de la région", vole, pille, exploite, emprisonne, martyrise, assassine, ghettoïse - depuis plus de 70 ans - tout un peuple qu’il tente de faire passer pour criminel, du seul fait que celui-ci essaie désespérément de se défendre contre cette occupation meurtrière, laquelle s’étend comme une lèpre, rongeant chaque jour un peu plus son espace vital.

    Ce "peuple d’élite", se moque - majoritairement - des lois internationales, et n’hésite pas à utiliser, en terre palestinienne, des armes indignes et interdites d’usage par la Convention de Genève, comme ces bombes au phosphore, qu’il a osé lancer sur des femmes et des enfants sans défense, atrocement brûlés et défigurés.

    Ce "peuple d’élite", entend faire passer une loi inique - dans les pays qui l’ont reçu, comme ici, en France - assimilant antisionisme à antisémitisme, dans le seul but de faire taire toute opposition - quelle qu’elle soit et d’où qu’elle vienne, y compris de Juifs eux-mêmes - à sa politique criminelle pratiquée en Palestine occupée.

    Ce "peuple d’élite", par le biais d’une part significative de ses membres - œuvrant à visage découvert ou dans l’ombre la plus totale, pratiquant mensonge, contradiction, arrogance, ultra-communautarisme, lobbying excessif et accusations insensées, pour asseoir leur domination bien au-delà de leur Etat - n’est-il pas en train de scier - de sa propre main - la branche sur laquelle il est si confortablement assis, depuis plus de 70 ans ? ...


  • Excellente analyse d’Alain Soral, comme toujours !


Commentaires suivants