Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

Pendant que José Benavente et Benoît Micolon affrétaient en toute impunité un avion (avec leurs deniers personnels nous dit-on – 130.000 euros tout de même ! – mais l’on nous dit bien ce qu’on veut) pour sauver des migrants dans la méditerranée, c’est-à-dire, d’un point de vue juridique, faciliter la commission d’un délit voire en être complice (celui de l’immigration clandestine donc illégale), pendant donc que ces Pipo & Pompo du migrant s’activaient, c’est une toute autre opération qui avait lieu dans les Alpes, celle d’identitaires usant de leur bon droit (celui de l’Article 73 du code pénal) pour faire respecter la loi.

 

Et bien on vous le donne en mille (mais vous l’aurez sûrement deviné), les premiers sont encensés par les médias pour leur acte de bravoure et de générosité pendant que les seconds sont vilipendés et leur action relayée de façon imparfaite autant que partiale par les même médias. L’illégalité gagne donc haut la main face à la légalité.

On vous épargnera l’argumentaire populiste consistant à dire que pendant que les autorités mettaient rapidement fin à l’agit-prop identitaire, c’est 1 200 antifas qui mettaient en toute impunité Paris à feu et à sang. On vous l’épargnera, donc, mais vraiment ça nous brûle les lèvres. Enfin, on ne peut pas s’occuper de tout. Il y a des priorités idéologiques, visiblement.

 

Voir aussi, sur E&R :

La guerre mondialiste contre la France est déclarée !
Lire sur Kontre Kulture

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

85 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1956819

    Avec leur argent personnel ?

    Et ben, leur salaire pour détruire le peu qu’il reste de France doit être colossal !

     

    • #1956953

      Ce sont en fait des identitaires bourgeois de droite, des militants conservateurs américains qui mouillent leur chemises (ils sont très proche d’Alex Jones, PJ Watson, Mark Dice, Stephan Molyneux, etc.),

      Et c’est clair qu’ils ont du pognon (qu’ils ont gagné eux-mêmes car ils sont très actifs dans des domaines différents, site web, chaînes youtube, financement participatif, romans de sf, etc, et ils viennent aussi de famille riches conservatrices qui les soutiennent) et sont aussi très intelligents et courageux (ils n’hésitent pas à aller sur le terrain, là où c’est dangereux un peu à la façon de RT).

      Il ne faudrait pas que cela tourne à l’affrontement violent, et je ne vois pas d’autres solutions s’ils veulent réellement empêcher les migrants de passer.

      Une solution viable et à long terme pour les migrants ?

      Une solution serait de convaincre des chefs d’états de pays peu peuplés ou disposant de grands espaces de terres cultivables et inhabitées (je pense à beaucoup de pays d’Afrique centrale, d’Indonésie, Australie, etc. et en Russie, etc.) d’offrir ces terres aux migrants afin qu’ils cultivent la terre et deviennent autonomes.

      Il faudra qu’un tel projet soit rigoureusement encadré et que les migrants soient formés à la permaculture. Ce qu’il faut c’est beaucoup d’espace afin d’éviter la formation de clans et que les gens se mettent sur la gueule.

      Les pionniers américains ont bien réussi à s’implanter sur de nouvelles terres, pourquoi pas les migrants s’ils sont bien encadrés ? (de façon bienveillante et rigoureuse).

      Car pour l’instant il y a un tel chaos dans leurs pays d’origine (Irak, Syrie, Libye, Éthiopie, Érythrée, Mali, etc.) qu’il n’est pas possible pour eux d’y retourner avant un bon moment.

      Je pense que la meilleure chose à faire est de convaincre un chef d’état comme Poutine de mettre un tel projet en place. Une sorte de "goulag" en fait mais hyper soft où il fait bon vivre et où l’on enseignerait la passion pour la permaculture et l’artisanat multiculturel enrichi, etc. Ce serait un projet très rentable pour le pays à long terme, car la production provenant de l’agriculture, etc. pourra ensuite nourrir le pays d’accueil et même être exportée...

      Je ne vois pas de meilleure solution et vous ?

      ps : c’est un peu ce que veut faire Dieudo dans son village Ekoudendi mais à une échelle massive.


    • #1957059

      @John Queneldy

      Pas certain que les russes, les australiens ou les indonésiens aient réellement envie d’accueillir toute l’Afrique chez eux... M’est d’avis qu’ils préféraient faire venir des gens proches d’eux plutôt que étrangers n’ayant rien à voir avec eux.

      Sur le coup vous raisonnez comme un cosmopolite, vous pensez pouvoir créer des sociétés fonctionnelles en mélangeant des populations diverses, malheureusement pour vous les choses ne sont pas aussi facile.


    • #1957527

      @mort e rire

      C’est une situation d’urgence, donc mesure d’urgence.
      Le monde est très simple pour ceux qui ont la volonté et les moyens de changer les choses, je suis sûr que Poutine accepterait, mais il pense peut-être qu’il suffit d’empêcher la guerre dans les pays d’origine des migrants, ce qui est totalement illusoire vu la configuration actuelle.

      Si j’étais le dirigeant d’un grand pays disposant des millions de km2 de terres agricoles vides, je proposerai aux migrants de faire comme les colons américains, mais en les encadrant avec des associations locales bienveillantes, un peu comme ce qui se fait en Afrique et qui marche très bien (malheureusement très minoritaire).

      Le problème viendra peut-être des migrants qui n’accepteront pas de vivre dans ces conditions, dans ce cas le problème sera insoluble.

      Tant qu’on mettra des enflures comme Macron ou Obama au pouvoir, il y aura de plus en plus de gens qui quitteront leur pays pour venir dans les pays de ceux qui les bombardes, c’est un retour karmique à l’échelle mondiale.

      Perso je pense que la situation va s’aggraver et que l’apocalypse est inévitable, la France sera bientôt anéantie par le feu nucléaire, tout comme les USA et la Russie et tous les pays qui prendront part au conflit. Seule l’Afrique centrale et l’Inde survivront.

      A bon entendeur !


  • la mission "Alpes" c’est très bien pour refouler les clandestins et les empêcher de nous submerger, mais de toute façon, avec ceux qui sont déjà là depuis longtemps et qui font des tas et des tas de gosses, on va être tôt ou tard submerger pour ne pas dire encore remplacer mais statistiquement c’est prouvé par les pourcentages des naissances chez les immigrés

     

    • La population française vieillit de
      plus en plus et s’il n´y avait pas de d’immigration ça se serait pire.
      Les gouvernements ont du faire un choix car les français de souche font de moins en moins d’enfant.


    • Paix sur vous,cet argument de démographie c’est d’accord pour laisser venir 1 millions de femmes qui se marient avec des Dupont et des Martin,mais des hommes ont en a pleins (des kms de pénis ).On a besoin d’ovules (de bonnes mères au foyer) pas besoins de spermatozoïdes migrants. ...


    • Mais oui toto, mais oui !!!! La situation est encore pire au Japon et pourtant l’immigration y est quasi nulle. Vous pouvez nous expliquer ? Merci de développer un peu pour échapper aux sempiternels "ils font les travaux que les français ne veulent pas faire" ou alors "les français ne font plus d’enfants", parce que ça frise l’indigence. En vous remerciant d’avance pour vos explications éclairées.


    • Faut pas raconter de salades @Toto. S’il peut y avoir en politique des choix contraints, cela ne signifie pas qu’ils le soient tous. Or ici, sur le sujet de la démographie, il y a un truc qui s’appelle la politique familiale et qui, entre autres choses, peut très bien par toutes sortes d’aides et de moyens, inciter les gens à faire plus d’enfants. On peut choisir cela, ou à l’inverse faire venir des populations jeunes (qui, ô bonheur dû au plus grand des hasards ! peuvent aussi être corvéables à souhait), il y a donc bien ici un choix, mais parmi d’autres possibles.


    • @jean petit

      faut croire que les français de souche n’utilisent pas beaucoup leur zozos pour concevoir...

      @VIVASANCHEZ

      au Japon comme vous dites c’est pire et cela deviendra un vrai problème pour leur pays dans l’avenir... le remplacement des générations est fondamental Sa survie.


    • @eric

      les allocs sont une incitation à faire plus d’enfant mais malgré cela les français de souche font de moins en moins d’enfant.


    • #1956928

      @toto
      Bravo à toto, qui visiblement et pour des raisons certainement personnelles, croit à toute la propagande immigrationiste élaborée par la maffia mondialiste.
      En revanche, il est regrettable qu’il poste sur un site dont il n’a clairement jamais lu, écouté ou compris le propos.
      " Bienheureux les pauvres d’esprit, l’ex-royaume de Fronce leur est ouvert".


    • @Toto : si on fait moins de gosses c’est pas pour se taper ceux des autres ...


    • Faudrait commencer par revoir la mentalité des françaises pour espérer un basculement vers un retour démographique.
      Mais avec des succubes comme mères potentielles, je comprends que la France se meurt.


    • « faut croire que les français de souche n’utilisent pas beaucoup leur zozos pour concevoir... »
      ... ou y réfléchissent à deux fois avant de se lancer. Il est bon parfois de se servir de sa tête avant de prendre des décisions qui engagent une vie (et même plusieurs en l’occurrence), comme il est bon de réfléchir tout court, y compris avant de parler. En effet, faire des enfants dans des couples où un seul salaire peut de plus en plus difficilement permettre de subvenir aux besoins d’une famille (excepté dans les CSP+++) n’est pas forcément judicieux. Du moins quand on veut pour ses enfants autre chose qu’une vie de merde. C’est peut-être une explication :-)
      P.S : Je viens de voir le message évoquant les allocs. Merci au passage de m’apprendre leur existence, que j’ignorais ! Du coup, je me dis que celles-ci sont peut-être insuffisantes, ceci expliquant cela. Sans parler des salaires que j’évoquais, et qui priment selon moi. Encore une explication possible !
      Du coup, merci à nos gouvernants de vouloir nous sauver par tous les moyens, pauvres ingrats que nous sommes !


    • @Georges 4bitbol

      bon apparement il y a une réalité que voulait pas entendre ou ne pas voir c’est le déclin démographique qui n’est pas du à l’immigration ni à l’élite mondialiste mais aux nouvelles habitudes du peuple français.


    • #1957101
      le 02/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      @ Toto

      Et si les Français faisaient de moins en moins d’enfants, car ils croulent sous le poids des impots, destinés à alimenter l’édification d’enclaves territoriales peuplées d’étrangers ?

      Ils ne peuvent pas, et nourrir leurs enfants et tout faire pour que leur avenir soit bon, et en même temps, nourrir l’Afrique qui s’installe autour d’eux. C’est pas possible, ça fait trop de bouches à nourrir.


    • L’immigration est LEGALE pour le droit de Bruxelles, et le droit de Bruxelles a le pas sur le droit français - qui est en voie de disparition .


    • #1957138

      Je repond à Éric , désolé de parler de mon cas mais on est un jeune couple avec 1 salaire le mien pour l’instant 1 enfant et je compte bien en faire d’autres. Le problème avec les francais de souche c’est que vous ne savez pas vivre en dessous de d’un certain salaire vous avez perdu cette capacité de vos ancêtres a se demerder. Ma femme entretien le foyer fait le pain cuisine fait de la couture moi je suis chauffeur de bus je je fait des heures sup je jardine dans un jardin qu’on loue à la mairie donc déjà niveau course sacrée économies, je me suis arrangé pour bosser tôt de 5h a 13h repas petite sieste et aprem en famille au jardin ou balade en ville. Pas de nounou une enfant pas en crèche toujours en famille 2ans parle et connaît son alphabet c’est pas un génie juste on a pris le temps de lui apprendre mon salaire oscille entre 1700 et 2200e mais y faut faire ces 8h et 2 jours supplémentaires par moi le dimanche pour toucher des bonnes majoration. C’est pas facile au début mais après c’est un rythme j’ai pas de crédit sur le dos et fait appel à du taf au black pour la voiture et quelques travaux. Tous sa pour dire redevenez des hommes qui bossent gérer votre famille et prier dieu et je vous assure sa passe. Je suis franco marocain heureux de ma culture française pour le rationalisme et ma culture marocaine pour la tradition familiale. Quitter les grandes villes faites des métiers que personnes ne veut quand on est motiver sa paie correctement et chercher le bonheur dans la terre la famille et une religion ou ideologie (moi c’est l’Islam pour d’autre sa peut etre le catholicisme ect) j’ai 28ans et compte bien faire pleins de gosses les aimés les instruites et si j’ai pas les moyens de leurs payer médecine c’est pas grave une fille femme de ménage mais avec des valeurs m’iront mieux qu’une neurologue snob et qui oublie les siens.


    • Toto,
      Une bonne remigration et les français retrouveraient sécurité, confiance, et envie d’enfanter.


    • C’est très bien @le lionceau, sincèrement. Cependant, le problème n’est pas de dire c’est bien ou c’est mal. De même il faut éviter les généralités absurdes type « les français de souche ceci ou cela, alors que moi je ... ». Il ne me viendrait pas à l’idée de critiquer les gens qui recherchent la sobriété, pas plus que ceux qui cherchent un peu plus. Dans un cas comme dans l’autre, ça ne nous change rien personnellement, ni à vous ni à moi. Malheureusement ou pas, je pense que vous êtes assez lucide pour avoir conscience que votre choix de vie ne représente pas une tendance majoritaire. On pourrait ajouter aussi qu’il y a des gens qui aiment leur boulot et que ce même boulot induit parfois une vie citadine. Mais encore une fois, je trouve que ce que vous faites est très bien.


    • #1957278
      le 02/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      @ Le lionceau
      Si vous êtes content de votre vie, tant mieux pour vous. Mais de mon point de vue, c’est une vie pire que celle d’un esclave dont j’ai lu la description. Je n’en voudrais pour rien au monde.
      Il m’est intolérable de voir des gens trimer comme ce que vous décrivez, quand d’autres paradent comme des paons, n’en foutent pas une pour un salaire 1000 fois plus important, et une qualité de vie qui les conduira à être centenaire.
      Je préfère tirer les gens vers le haut plutôt que les poussez vers le bas.


    • En même temps @Alderic ..., il n’est pas non plus indispensable de verser dans l’excès symétrique qui lui aussi repose sur du « moi je »


    • #1957465
      le 03/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      @ Eric

      Je ne partage pas vos préjugés et j’assume le "moi-je" , qui contrairement à votre tentative de discrimination, n’est que l’expression de mes sentiments. JE ne vais pas tortiller avec des subordonnées, quand ce sont effectivement MES sentiments. J’assume l’utilisation du "mo-je" car c’est la base de l’échange honnête, quand d’autres utilisent toutes sortes d’amalgames pour appuyer leurs revendications, afin de leurs donner un poids qu’elle n’ont pas. Je ne me cache pas derrière des circonvolutions, c’est inutile, futile, puéril, énergivore, mensonger, inefficace.
      L’excès est l’inverse de mes propos, qui sont au contraire d’une sobriété et d’une honnêteté rares.

      Le politiquement correct est l’ennemi du vrai et du juste, il est la base réthorique de l’arnaqueur de masses.

      L’histoire de ce monsieure illustre parfaitement un des reproches que nous faisons aux déracinés : celui d’accepter une vie pire que celle d’un esclave, ce qui a pour conséquence de tirer la qualité de vie de tout ceux qui l’entourent vers le bas.
      N’est-ce pas une des raisons cachées de la présence de déracinés ? Parce que bon, sous le vocable " métissage des cultures" " amour du prochain et d’autrui" se cache bien évidement d’autres buts que la concorde entre les peuples.

      L’autre conséquence d’une vie telle que décrite, c’est qu’en accordant autant de temps à la survie, combien en restera-t-il pour éducquer, instruire la descendance ?

      En face, il y a une machine terrible qui se saisit des enfants, (dès 3 ans à présent !) pour les modeler selon des intérêts qui sont, ni ceux des parents, ni ceux du reste de la société et du bien commun.

      Sans l’énergie, le temps, les moyens en général, requis pour accompagner des enfants vers l’age adulte, les parents comme les enfants, et donc la société toute entière, courent un grand risque.

      C’est là aussi une raison essentielle de la baisse des taux de fécondité. Il s’ajuste au sein des familles conscientes en fonction de ces critères primordiaux : moyens, dont le temps disponible, pour forger de bons souvenirs avec les enfants. Si l’on peine durant 9 mois, et toute la journée, c’est aussi pour profiter d’instants de bonheur avec eux, et pour les instruire.

      Si c’est pour donner naissance à de futurs clones esclavagisés, lobotomisés jusqu’à l’os, quels intérêts ?

      Si la société se transforme en idiocratie, n’est-ce pas surtout parce que les inconscients et les ignorants font plus d’enfants que les gens conscients et instruits ?


    • Il ne s’agit pas de préjugés, ce n’est pas le sujet et en l’occurrence ça ne veut rien dire puisqu’au contraire je prétends qu’il est plus intelligent de se gausser d’un cran au-dessus de sa petite personne (ce qui ne m’empêche pas moi non plus dna pie des inclinations personnelles bien entendu). Simplement, se balancer ça à la truffe en jugeant tout verticalement ne me parait ni d’un grand intérêt ni très pertinent. Je ne comprends pas non plus votre histoire de « discrimination » (qu’est-ce que ça fait là on se le demande ?!). Vous passez fort aisément du mode agressif et tonitruant à des propos un brin victimaire alors qu’il n’y a pas lieu. J’insiste, défendre son point de vue personnel n’interdit pas de prendre un peu de hauteur et n’induit pas non plus de rabaisser des modes de vie différents et potentiellement tout aussi honorables. C’est cela qui est puéril et inefficace. J’ajoute que le politiquement correct n’a rien à voir là-dedans, il s’agit juste de ne pas être dans les idées grossières.
      Le problème est dans le fait de projeter sur autrui en fonction de vos critères, ce qui vous amène au final à parler de quelqu’un qui se verrait imposer un modèle de vie alors que ce quelqu’un dit précisément le contraire, à savoir qu’il l’a choisi et qu’il en est heureux. Il ne parle pas de survie (encore une fois, c’est vous qui voyez ça comme cela) mais de vie.
      Il est bon de sortir parfois de la seule réaction. Essayer d’être un peu finaud n’est pas « se cacher derrière des circonvolutions », c’est même plutôt à mon avis une bonne chose. Votre interrogation finale m’amène à penser à la fois que vous vous situez dans la catégorie des gens conscients et instruits mais aussi que rien ne vous permet de penser que ce n’est pas le cas de cette personne et de ses enfants.


    • « de se hausser d’un cran », « non plus d’avoir des inclinations personnelles »


    • #1957979
      le 03/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      Dans le genre "faites ce que je dis tout de suite, mais pas ce que j’ai dit il y a trois com’ et surtout, ne faites pas comme moi", vous êtes bon, autant que BHL, c’est dire le compliment que je vous fais.

      Si bien sûr, ce sont des préjugés que vous tentez d’imposer à coups d’injonctions et d’insultes tout au long de vos com’. Assumez. C’est flagrant pour bcp.

      - ’ je prétends qu’il est plus intelligent " Ca va les chevilles ? Quand on se montre aussi faché avec la réflexion, on évite ce genre d’affirmation.

      " sa petite personne " En général, ceux qui tentent de rabaisser l’autre le font car ils sont petits eux-même, et ils veulent niveler par le bas. C’est du gauchisme pur souche.

      " prendre un peu de hauteur et n’induit pas non plus de rabaisser des modes de vie différents et potentiellement tout aussi honorables"

      Encore une tentative d’abaissement, typique de l’individu dépourvu d’arguments factuels. C’est pas du préjugé ça ... Non ? C’est quoi alors ? Que vient faire l’honneur quand il est question de défendre le bien commun ? L’honneur consisterait à aider ses frères au bled, plutôt que s’incruster ici, en propageant religion et culture étrangères, condamnant de fait la société d’acceuil.

      " il s’agit juste de ne pas être dans les idées grossières. " Mais c’est vous qui êtes grossier tellement vous voulez imposer vos vues telle une masse de 10 kilos.

      " Le problème est dans le fait de projeter sur autrui en fonction de vos critères"

      Voila l’hopital qui se fout de la charité ... Vous ne faites que ça, sans arguments de fonds factuels, alors que j’argumente sur le fond et je démontre que cette vie ici est contraire au bien commun.

      " il l’a choisi et qu’il en est heureux." Super, il jouit de sa vie ! Cest bien ce que je dis. C’est de l’égoisme et de l’idiotie utile. Une belle hypocrisie qui ignore le malheur des uns pour se concentrer sur sa jouissance. C’est ça qui est petit.

      " vous situez dans la catégorie des gens conscients et instruits mais aussi que rien ne vous permet de penser que ce n’est pas le cas de cette personne et de ses enfants."

      Ecoutez, quand un égoiste opportuniste se permet de donner des leçons en se basant uniquement sur sa vie, son expérience, pour en faire une généralité, ça me fait doucement rire et j’en conclue assez rapidement, comme d’autres très certainement, que le type est un idiot utile et non un exemple. Inutile de tenter de trouver des qualités là où elles sont absentes, de toute évidence.


    • Quand on atteint un tel degré d’incompréhension, vaut mieux pas trop la ramener, et encore moins la faire à l’envers. Si vous n’avez même pas compris que je lui faisais le même reproche qu’à vous tout en lui faisant remarquer que je trouvais malgré tout ses choix de vie respectables tout en n’ayant pas fait les mêmes pour ma part, on ne peut rien pour vous. Vous tombez dans le même travers, donc inutile de cracher dans le vent. Quant à prétendre être un peu moins ras les pâquerettes que vous, je l’admets bien volontiers, à ceci près que ce ne me parait pas justifier d’une excessive présomption. Il me semble vous avoir lu ici vous félicitant entre autre d’avoir vu confirmées vos « intuitions ». Dans le genre autosatisfait, ça se pose là hein ! Donc vos histoires de chevilles ... !
      « En général, ceux qui tentent de rabaisser l’autre le font car ils sont petits eux-même, et ils veulent niveler par le bas. C’est du gauchisme pur souche. »
      Encore de la phrase toute faite et qui ne veut rien dire. Pas forcément ! Et heureusement d’ailleurs, sans quoi à la manière dont vous parlez de cette personne (« esclave », « égoïsme », « opportuniste », « petit », « idiotie utile », le « type » n’aurait aucune qualité, « qualités absentes ... de toute évidence », ben tiens ! bla-bla-bla), vous tomberiez sous le coup de vos propres sentences :-) Voilà qui n’est pas lourdaud du tout, et vous place idéalement pour la ramener sur le terrain de la morale, de la finesse, du respect, et que sais-je encore. Et de conclure :
      « Voila l’hopital qui se fout de la charité ... Vous ne faites que ça, sans arguments de fonds factuels, alors que j’argumente sur le fond et je démontre que cette vie ici est contraire au bien commun. »
      Niveau lucidité et tour de cheville, ça se pose là ! C’est sûr que vous ne vous moquez pas du monde !
      Je passe sur le reste, qui n’est que répétition en boucle. Vous me faites penser à un autre aigle de votre envergure qui sévit ici. Et comme lui vous devriez respirer, boire un peu d’eau fraîche et vous mettre non seulement à réfléchir, et calmement si possible.


    • #1958548
      le 04/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      C’est le problème : vos reproches à la personne, au lieu d’aller sur le fond. Peut-être n’êtes vous pas outillé pour accéder au fond ?


    • « C’est le problème : vos reproches à la personne, au lieu d’aller sur le fond. Peut-être n’êtes vous pas outillé pour accéder au fond ? »
      Oui voilà c’est ça le problème !
      Autre possibilité : votre capacité à éluder ce qui vous est répliqué en focalisant sur certains points au détriment de ce sur quoi vous êtes incapable de répliquer. D’où la nullité de votre « réplique ». Mais peut-être n’êtes-vous outillé que pour toucher le fond et y évolue ! À moins qu’effectivement vous alliez tellement au fond que personne ne puisse vous y rejoindre. Lol.


  • En fait, les deux bandes sont inutiles au peuple mais pas au système...


  • Encourager la migration reviens à encourager le commerce de l’immigration clandestine (qui ne va que s’accentuer) et la violation des droits de tout un pays.
    Encore heureux que les Français se soulèvent. Enfin, ceux qui sont à l’avant-garde !

     

    • #1957076

      S’est-on objectivement posé la question de savoir pourquoi les Français comme les nationaux de presque tous les pays développés, faisaient peu d’enfants ?

      Quelques pistes que je propose pour aider à la compréhension de la chose :

      - de plus en plus de femmes travaillent ;

      - elles y sont parfois contraintes par le très faible salaire du mari ;

      - deux petits salaires pour deux emplois à plein temps rendent difficile l’éducation d’un enfant, par les manques de temps et d’argent à y consacrer ;

      - un chômage en progression constante car le peu nécessite encore les mains d’un homme est systématiquement délocalisé vers des pays où le moindre niveau de vie permet de payer moins cher cette main qui travaille, le reste étant systématiquement remplacé par l’informatique, et la robotisation (d’ailleurs, avez-vous déjà remarqué la similitude entre la tenue des robots policiers des films de "science fiction" qu’on appelle aujourd’hui films d’anticipation, et celle de la police anti émeute d’aujourd’hui ?) ;

      - et il faut bien le dire, il y a sûrement des jeunes couples qui réfléchissent aux difficultés ci-dessus qu’ils vont inévitablement rencontrer ;

      - la violence en augmentation exponentielle, en nombre de faits mais aussi dans la barbarie de ceux-ci (fdesouche publie presque chaque des faits monstrueux qui se passent sur le sol français, volontairement occultés par les médias dominant aux ordres, pour laisser dans l’ignorance ceux qui ne cherchent pas, un peu comme tous ceux qui reprennent à l’envie les poncifs de l’Histoire officielle, alors que la réalité est là aussi, à l’inverse de ce qui en est dit) ne donne peut-être pas à de potentiels parents l’envie de voir leur enfant en être la victime ;

      - pour finir, une dernière piste : personnellement en voyant le niveau d’instruction des instituteurs (pardon, professeur des écoles, ça change tout), et celui des professeurs, je n’aurais plus envie d’avoir des enfants si j’avais encore l’âge.

      Bien évidemment, les populations du monde entier qui viennent prendre possession de notre pays avec la collaboration des cadres du régime, savent qu’ils ne viennent pas pour y travailler, simplement pour vivre sur le dos des locaux, puisqu’on leur a dit qu’ils seraient logés, nourris, habillés, chauffés, soignés, et que s’il leur advenait l’idée de commettre des méfaits, ils seraient traités avec beaucoup de compréhension.


  • C’est plutot à Roissy-charles de gaulle qu’ils devraient "défendre l’Europe"... mais ça risque d’être plus compliqué.

     

    • #1957193

      L’écrasante majorité de l’immigration irrégulière franchit nos frontières à pieds, en train, (Gare de Lyon, Gare de l’Est), ou en voiture.
      Les aéroports sont une frontière avec les pays tiers avec l’espace Schengen, donc contrôlée.
      Les frontières terrestres françaises se situent en bordure de l’espace Schengen, donc en Grèce ou en Italie.


  • Je les admire !


  • Info ou Fake News ? Le fachiste d’extrême gauche Mélenchon sur BFM Bourdin ce matin a prétendu avoir été victime d’ appel au meurtre sur sa personne de la part de GI.

     

  • #1956911

    Petite question :
    D’où vient le mot "identitaire" ?
    Dans la réalité, que désigne-t-il ?
    Des français qui veulent conserver leur pays, leurs vies et leur avenir.
    Rien de plus, et il n’y a rien de mal là-dedans.
    Seulement, ce mot-là, "identitaire", résonne en réalité comme une insulte, et sous entend une vision des choses bornée et étriquée, voire infantile, chez celui qu’on affabule de ce dénominatif.
    L’employer permet donc de décrédibiliser la lutte pour leur propre survie des français.

    On comprend également la supercherie de ce mot en cherchant son contraire :
    Des personnes sans identité, c’est quoi ?

    Tout le monde a une identité, même l’apatride mondialiste en a une...
    Mais seuls les français visiblement n’ont plus le droit d’en avoir une.

    Pourquoi ? Parce qu’il s’agit, pour nos élites, de nier notre existence par tous les moyens : géographique par l’abolition de nos frontières, historique par la réécriture du passé, politique par leur occupation, la répression et la censure, économique par les lois mondialistes, et enfin même physique, par la naturalisation du processus non naturel (car parfaitement orchestré) de l’immigration massive et par l’emploi de ce genre de mot.

    Je pense donc qu’il serait judicieux de le remplacer par ce qu’il désigne réellement, à savoir, les français.

     

    • Le mot identitaire est souvent péjoratif et le suffixe y est pour beaucoup.
      Identitiste (comme on dit souverainiste) serait plus adéquat mais ça ne sonne pas bien.
      L’identité est fondamentale, c’est ce que nous sommes et ce que nous avons à offrir de meilleur à l’AUTRE.

      L’inverse d’identitaire, c’est altéritaire, cad la défense des autres, des étrangers, des non-européens avant les siens. Les autres avant les nôtres.
      C’est le signe d’un pays décadent, fatigué, en perte de repères ou d’un pays dominé par des forces hostiles pour ne pas dire plus.


    • #1956980

      - 1/ Seuls les ennemis des identitaires ont dit qu’identitaire était une insulte.
      - 2/ le terme par sa généralité est de nature à fédérer tous les patriotes d’Europe
      - 3/ Seule cette fédération fera contre poids au mondialisme confédéré.
      - 4/ C’est la fédération des identitaires qui a permis le financement hollywoodien de l’opération de com de l’Echelle.
      - 5/ Avant c’était des gosses faisant des blagounettes sur des chantiers de mosquées ; Maintenant, ils s’appellent tous Bayard.

      Quand on vous traitera de fasciste, répondez que vous n’êtes pas de gauche.
      Et quand on vous traitera de sale populiste, répondez que vous n’êtes pas assez riche pour être mondialiste


    • #1956994

      @Godddefroy

      Est-ce que c’est péjoratif :

      - Propriétaire
      - Donataire
      - Réservataire
      - Thuriféraire
      - Locataire
      - Légataire
      - Référendaire
      - Adversaire...

      le suffixe "air(e)" veut dire qui recoit, par opposition au suffixe "eur" qui veut dire qui "donne"

      Le donateur est l’auteur de la donation, celui qui la donne
      Et le donataire est celui qui la reçoit

      Identitaire : qui reçoit l’identité, en est le bénéficiaire.

      Identiste veut dire autre chose : propagandeur de l’identité.

      Aussi,

      L’identitaire défend le bien qu’il a reçu et se cogne complètement de ce que vous ferez, vous, de votre identité surtout s’il n’a pas la même que vous

      L’identiste défend l’Identité, la revendique pour lui et pour tous ; il va vous saouler jusqu’à ce que vous preniez votre identité au sérieux, donc comme lui , que vous deveniez monomaniaque de l’identité.

      L’identitaire est normal : il veut conserver ce qu’il a
      L’identiste est un névrosé, totalitaire en devenir comme tous les suffixes "istes"

      - Socialiste
      - marxiste
      - gauchiste
      - Melenchonniste
      - Attaliste
      - Mondialiste
      - Sioniste
      - Islamistes

      D’ailleurs, ils sont cousins.


    • #1957055
      le 02/05/2018 par Ordinaire des guerres
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      Dans les suffixes "istes", il y a aussi féministe.
      Mais ils sont cousins, comme dirait Francis.
      Non, là j’arrête mes calembours.


    • C’est vrai : c’est un vocable qui peut désigner tout et n’importe quoi : identité religieuse, sexuelle, raciale, sociale... alors que le mot FRANCAIS désigne beaucoup plus que cela ( identité à la fois ethnique, géographique, politique, historique...) ; c’est plus profond et ça parle à la mémoire...


    • #1957114
      le 02/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      Peu importe le nom, car de toutes façons, il sera criminalisé par la fine équipe.

      Ils se seraient appelés les "bronzés ne font pas de ski", ils auraient subi le même acharnement médiatique.

      Donc bon. Si on peut aller au fond et constater qu’il y a urgence à stopper le terrorisme migratoire et à envisager une remigration, ce sera déjà bien.

      Au moins, cette action permet d’aborder ce sujet qui est systématiquement etouffé, sous des insultes absurdes et grotesques.


    • à "l’après macron",

      Avant de pondre un post hyper long, réfléchissez un peu à la motivation réelle des gens.
      Ce n’est pas du tout le patriotisme qui est généralement critiqué dans le mot identitaire, c’est toute autre chose, demandez aux gens autour de vous et vous verrez ce qu’ils pensent des identitaires :

      Les gens reprochent en fait aux identitaires le recours à la violence physique, au rejet brutal de l’autre, le racisme, et la haine d’autrui.

      Car on peut défendre fortement son pays, sans pour autant être obsédé en permanence par les races, sans insulter celui qui est ici sans l’avoir choisi de "métèque" "bougnoule" "youpin" "nègre" etc (ok, les blancs subissent le racisme aussi, je sais), juste parce qu’il est un descendant d’immigré de la 3ème génération, on peut défendre son pays sans rêver plaies et bosses avec une remigration brutale avec retrait autoritaire de la nationalité française à tous ceux qui ont une goutte de sang extra européen.
      J’ai même entendu des identitaires évoquer la guyane, comme territoire pour renvoyer autoritairement toutes les races étrangères et métis de France, quelle que soit leur nationalité.

      Vous allez me répondre : "il n’y a que les Conversano qui pensent comme ça"

      Très bien. Passez un mail à Florian Rouanet, à Alexandre Gabriac, au Bloc Identitaire, à Pierre Sidos, à Yvan Benedetti, pour leur demander leurs solutions précises, et vous verrez si c’est différent de conversano.
      Et ce ne sont que quelques exemples, j’ai discuté avec de nombreux identitaires, je vous assure que leurs positions sont proches de conversano ou carrément identiques.

      Ne soyons pas hypocrites, ce look de crâne rasé, avec des raybans, c’est un message qui fait passer des choses que tout le monde connait. (je trouve ça infantile, d’ailleurs).

      Je pense personnellement qu’il faut être identitaire, sans ce look adulescent, sans parler de remigration à la moindre personne ayant un peu de sang étranger, sans montrer les muscles façon "j’vais te casser la gueule", sans insulter les gens bêtement, en généralisant qui plus est. Car tout ça donne un folklore "guéguerre fachos vs antifas" ridicule qui décrédibilise la cause.

      Etre identitaire n’a pas fonctionné, ne pas changer de mode opératoire, c’est se tirer une balle dans le pied, c’est perdre du temps.


    • #1957184

      Alderic dit le microbe,

      C’est sûr, ils chercheront toujours à diaboliser, mais reprendre leurs termes c’est accepter de penser dans leur cadre et à partir de leur réalité, celle qu’ils tentent tant bien que mal de nous faire rentrer dans la tête par les médias et les institutions qu’ils contrôlent.

      Ainsi, se défaire de leurs mots c’est permettre à notre pensée de reprendre sa liberté, et c’est aussi nous permettre à nous de décrire à nouveau la réalité telle que nous la vivons, sans les limites ou tabous qu’ils nous imposent.

      On remarquera d’ailleurs que le mot "identitaire" est un mot hors sol. On peut très bien l’exporter dans un autre pays, il ne rend pas compte du lien que le français entretient naturellement avec sa propre terre, et ce n’est pas un hasard, c’est même tout à leur avantage, que d’occulter ce lien, afin de réduire le combat des français pour leur survie à une simple lutte quelconque.


    • #1957235

      Stolkje,

      Relisez mon message, le mot identitaire est utilisé par le pouvoir en place à des fins bien précises. Et ce sont de ces fins là dont je souhaitais parler.
      Cela ne m’intéresse pas de réduire le problème comme vous le faites à ce que pourrez bien en penser Paul ou Jacques, nous vivons une occupation, et les mots en politique ne sont jamais choisis par hasard.
      Merci donc à l’avenir de bien réfléchir avant de répondre et de détourner (malgré vous ?) les problématiques posées.


    • à "l’après macron",

      Merci de bien lire les posts avant de répondre des âneries.

      Ce n’est pas du tout le pouvoir en place qui a inventé le mot "identitaire", ce sont les nationalistes eux-mêmes, donc vous dites n’importe quoi.
      "les jeunesses identitaires de Lyon" "le Bloc identitaire", etc etc, ce sont des mots choisis par les natios, des noms d’association, en aucun cas c’est une invention des pouvoirs publics !

      Ainsi, il est question de 2 choses :

      - l’image que les natios veulent donner avec ce mot "identitaire", car il y a un dogme derrière.

      - l’image que les gens s’en font.

      Je vous ai parlé des 2 images, et si vous refoulez bêtement une des interprétations - celle du peuple commun, qui en a peur - c’est que votre point de vue est immature et ne prend pas en compte tous les aspects du problème, ce qui mène droit dans le mur.

      Remplacer le mot identitaire par "francais" est beaucoup trop imprécis, c’est n’importe quoi, car le mot francais est généraliste (BHL est français, et ouais, je sais...), et dénué du dogme nationaliste voulu par les groupes nationalistes.

      Quant au pouvoir en place, il se fout de ce mot "identitaire", il le reprend juste parce qu’il est inclu dans des noms d’associations nationalistes, mais sinon, il a à sa disposition des mots bien plus inquiétants, pour manipuler les gens , comme par exemple : fascistes, extrêêêême Drouattteeuhhhh, skin heads, néo-nazis, etc etc.


  • #1956914

    Petite question :
    D’où vient le mot "identitaire" ?
    Dans la réalité, que désigne-t-il ?
    Des français qui veulent conserver leur pays, leurs vies et leur avenir.
    Rien de plus, et il n’y a rien de mal là-dedans.
    Seulement, ce mot-là, "identitaire", résonne en réalité comme une insulte, et sous entend une vision des choses bornée et étriquée, voire infantile, chez celui qu’on affabule de ce dénominatif.
    L’employer permet donc de décrédibiliser la lutte pour leur propre survie des français.

    On comprend également la supercherie de ce mot en cherchant son contraire :
    Des personnes sans identité, c’est quoi ?

    Tout le monde a une identité, même l’apatride mondialiste en a une...
    Mais seuls les français visiblement n’ont plus le droit d’en avoir une.

    Pourquoi ? Parce qu’il s’agit, pour nos élites, de nier notre existence par tous les moyens : géographique par l’abolition de nos frontières, historique par la réécriture du passé, politique par leur occupation, la répression et la censure, économique par les lois mondialistes, et enfin même physique, par la naturalisation du processus non naturel (car parfaitement orchestré) de l’immigration massive et par l’emploi de ce genre de mot.

    Je pense donc qu’il serait judicieux de le remplacer par ce qu’il désigne réellement, à savoir, les français.

     

  • Et la décroissance ?
    Pourquoi ne pas accepter une diminution de la population ?
    Avec un autre modèle économique ?
    Avec un retour à la vie rural ?
    Diminution de la population, diminution du PIB, retour à la ruralité, réduction de notre empreinte écologique, ca ferait un beau programme !!!


  • GI a surtout fait un coup de com’, je ne dis pas que c’est totalement inutile et par rapport aux passages illicites des migrants, mais très clairement, l’important était de faire un focus sur les lacunes étatiques au passage du col, plus que de se poser en garde-frontières efficaces.
    La preuve en est que des pro migrants ont communiqué juste après, comme quoi ils emprunteraient un autre chemin, sans même aborder les deux pilotes ayant financé un zinc pour venir en aide à des réfugiés en mer, depuis la Libye.

    Je trouve l’initiative GI courageuse, mais attention, le système est peut être en train d’instrumentaliser une future opposition GI/ultra gauche afin de jouer les arbitres et faire triompher l’émotion collective autour de l’humanisme et par rapport aux faschisme du repli sur soi.

    Un grand classique toujours très efficace sur une population de plus en plus dépressive.

     

    • En même temps, c’est un « risque » à prendre. Et on connaît la musique de toute façon, à base de violons et de guimauve :-) Restons optimistes, car dans le fond il ne faut sans doute pas sous-estimer la dimension de non-dit chez énormément de gens. Si l’on faisait un référendum [dans l’hypothèse où nous serions en démocratie réelle, oui je sais ! :-)], il est à peu près certain que sur ce sujet, comme sur d’autres d’ailleurs, les gens se prononceraient très majoritairement pour que soit mis d’une manière ou d’une autre un terme à cette situation. Et ce sont les médias qui donnent une image faussée de l’opinion pour lui faire porter en fait ce qui relève en réalité très largement de leurs propres desiderata.


  • Peut être un bon reportage. Dommage que ce soit en anglais. je ne supporte pas l’anglais !
    Suis-je trop identitaire ?
    On fête Jeanne d’Arc ces jours-ci. C’est quand tout semble perdu qu’advient la personne providentielle et le renversement de situation. J’ai foi en l’avenir.


  • "Identitaires contre immigrationistes, le match de l’année"....Non, pas de l’année, ça fait déjà un bon moment que ceux-là s’opposent et c’est même aujourd’hui la seule opposition pertinente, gauche vs droite étant dépassé.
    Et c’est un peu partout en Europe et au-delà que cette opposition s’ancre dans la vie politique.


  • #1957109
    le 02/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
    Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

    C’est très bon et cela confirme mes intuitions précédentes : le terrorisme migratoire va renforcer l’édification de l’Europe des peuples ; c’est en s’appuyant les uns sur les autres contre un ennemi commun que l’Europe des aristocraties est née. C’est ainsi également que l’Europe des peuples va se renforcer.

    Les situations invivables de terreur que nous connaissons, à cause de l’immigration, ses conséquences, et de politiques complices, vont prendre fin et le mouvement va s’inverser.

    C’est écrit. Il ne peut dignement en être autrement.

    Il y en a qui devraient se mettre, dès maintenant, à la recherche d’une cave confortable ou d’un endroit de repli, s’ils ont deux doigts de prévoyance. Quand la marée descendant, elle va parfois aussi vite qu’un cheval au galop.

     

    • Pas mal tes fantasmes derrière ton écran.
      L’Europe Aristocratique qui s’unit pour asservir pour conquérir pour s’approprier ce qui ne lui appartient pas, et au nom du peuple en plus ! Ca on a connu oui.

      En 2018 l’Europe des peuples ? Qui va s’unir pour quoi faire virer les Elites corrompues ? Sûrement pas..
      Jouer les warriors derriere son écran en appelant implicitement à la guerre civile de Conversano ah ca y’a du monde.

      Applique ton conseil à toi même et reste bien planqué car que tu sois un identitaire ou pas, on connaît la bravoure légendaire de ces névrosés racialistes : des baltringues, c’est aussi simple que ca même les antifas ont plus de co#ille c’est dire.


    • #1957728
      le 03/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      @ Archimede
      Tes injonctions de tyran grossier m’apparaissent bien dérisoires.

      Les "warrios", comme tu écris (c’est beau les perroquets ) , qui vont dans le sens des lois iniques de l’état, et qui donc se planquent, ce sont plutôt les gens comme toi, car sauf erreur, le racisme est interdit par les lois de la république.

      Or, c’est un sentiment qui devrait avoir le même droit que les autres de s’exprimer, car il est autant légitime que ceux des niais qui prêchent l’amour de tout et le mariage pour tous.

      S’il est condamné et interdit, sous peine de sanction, c’est parce qu’il gêne les plans de l’élite.

      Les élites ne font pas des lois pour déservir leurs intérêts, bien au contraire.
      Les antifas sont aussi des créations de l’état, pour servir les intérêts d’élites, comme le laisse à penser l’impunité qui caractérise chacun de leurs méfaits et leur démonstration de nuisances.

      Quand on a tout l’appareil d’état derrière soi, il est facile de faire le kéké et de répandre sa hargne, son ignorance et son mauvais gout.

      Quand tu l’aura compris, je pense que l’humanité aura fait un pas vers l’élèvation. Courage, c’est à ta portée.

      En attendant, je te souhaite une agréable journée.


    • Ah ok donc pour toi le racisme est un sentiment qui devrait avoir le droit de s’exprimer au même titre que les autres ?
      Tu t’es trompé d’époque l’ami, le racisme revendiqué, institutionnalisé c’était le code Noir plus tard celui des indigènes, l’apartheid en Afrique du sud, la segregation aux USA, la traite des slaves, la colonisation, le mépris institutionnalisé des Japonais pour les Chinois etc...

      Regretter ces époques c’est dommage..
      Quoi les gens ont besoin d’exprimer leur racisme pour se sentir bien ? Désolé mais j’appel ca de la Névrose.

      Excellente fin de journée à toi aussi


    • @Archimède est donc un « tyran grossier ». Diantre ! Et lutter efficacement contre le politiquement correct consisterait ... à revendiquer le racisme ! En d’autres termes à apporter du moulin à son eau. Bien. Croire que prendre le contrepied systématique du politiquement correct en le validant serait la chose intelligente témoigne d’un niveau vraiment très élevé. Alors que le politiquement correct consiste entre autre à insulter les gens qui sont légitimement contre l’immigration en ramenant leurs opinions et arguments à la seule expression d’un racisme, il faudrait donc lui donner raison pour le combattre !!! Très bien ! Voilà qui est raccord avec un autre intervenant de très haut niveau qui lui aussi passe le plus clair de son temps à brasser ce genre d’idées de génie.


    • #1958125
      le 04/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      Bon, les 2, pourriez-vous, SVP, expliquer en détails pourquoi serait-il bien d’être anti-raciste et pourquoi serait-il mauvais d’être raciste ?

      Parce que vos tentatives de dissimulation de vos pechants tyranniques, sous des airs de parangons de tolérances et de vertus, avec vos insultes et vos dénigrements, vos psychologismes de charlatan, ça fait désordes.

      Je conçois aisément que l’on puisse conjuguer ignorance, obscurantimse, hargne, haine de soi et de la complexité, tyranisme, et fainéantise intellectuelle ; aucune de ses qualités n’est incompatible avec les autres. M’enfin, il parait juste de partager.

      Dans la mesure du possible, éviter les sentiments préfabriquées qui n’apportent rien à la démonstration, et baser ses arguments sur autres choses que des amalgames douteux pour faire pleurer le chalant et la mère michu, ça semble une bonne piste pour débuter.

      Je donne ma défintion.
      Racisme : constat des différences bio entres les individus d’une même espèce. Point.

      Sur la base de ce constat, nous pouvons chercher à comprendre les raisons de ces différences et répondre à l’impératif catégorique : “Connais-toi toi-même”, en avançant vers la maturité et la connaissance de l’universel .

      Cet impératif laissé par les anciens et gravé au frontispice du Temple de Delphes, est impossible à combler, sans accepter le fait que nous sommes différents, et non pas égaux, sans étudier ces différences, sans comprendre leurs raisons d’être, leurs conditions de naissances, etc ... C’est un pas vers la maturité de l’homme que seule l’acceptation de la réalité rend possible. Et sans ses différences que des nigauds tentent de gommer, il ne nous sera plus possible d’y répondre, car nous apprenons plus vite en comparant ; l’étude de système complexe est longue et fastidieuse, mais illusoire sans comparaison, outil idispensable.

      Des goulus de pouvoirs ont verrouillé le thème du racisme en le criminalisant, en changeant le sens initial y incorporant ds notions de supériorité, car cela gênait des plans de lutte pour la prédation, la domination, la richesse, la jouissance, des motivations qui paraissent bien futiles devant les possibilités de destin qui s’offrent à l’humanité si elle sort de l’enfance. Mais pour ça, encore faudrait-il oser accepter la réalité et se poser des questions à son sujet, ce que ne permet pas l’anti-racisme.

      Avec la maturité viendra la sagesse, puis la compréhension de l’essentiel, et nous pourrons enfin envisager d’autres cieux.


    • Bon, l’un ou l’autre de ces avatars !
      Ah ! les « penchants tyranniques » (hum !), « ignorance, obscurantimse, hargne, haine de soi et de la complexité, tyranisme, et fainéantise intellectuelle. ». De votre côté, arrêtez donc les excès et outrances si vous voulez être un minimum crédible et ne pas vous ridiculiser. Et essayez de redescendre sur terre. Il serait dommage
      Il vous donc des « détails » pour vous expliquer qu’il n’est pas indispensable de convoquer le « racisme » pour justifier une opposition à l’immigration ???!!! C’est le pendant inepte à l’immigration justifiée par l’antiracisme. Vous n’êtes pas capable de comprendre ça, réellement ?! Donc la réponse à votre fausse question, outre le fait qu’elle témoigne de votre impressionnant niveau, est la suivante : l’un comme l’autre sont tout aussi débiles. Je passe sur vos considérations philosophiques belles à pleurer (et fort éloignées de la charlatanerie) et mélangeant quelque peu l’impératif catégorique kantien et la formule socratique, car cela me semble quelque peu éloigné du sujet, surtout s’il faut partir d’aussi loin que le « racisme ». Va quand même falloir que certains songent sérieusement à passer la seconde et à accélérer un peu.


    • ""Racisme : constat des différences bio entres les individus d’une même espèce. Point""

      Alors là pas mal ! Le mec te refait les définitions tout seul ! Réécrit le dico pendant que tu y est.

      Sinon tu vas trop loin dans tes démonstrations qui n’ont plus à voir avec ton postulat initial à savoir : être raciste c’est bien et naturel. .
      Du coup je me suis arrêté de lire, pas de mépris loin de là mais tu me rappel un certain #mortderire avec qui les conversations tournaient en rond...

      @Eric Merci pour cette mise au point, bientôt dire que le racisme primaire n’amène rien de salutaire sera vu comme du bonobisme (sisi j’ai lu ce terme sur un site de guerriers identitaires sauveur debla patrie )..


    • #1958436
      le 04/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      Vous fuyez le débat. Cela confirme mes opinions : l’humilité et le courage sont essentiels à la compréhension, car cela demande parfois des sacrifices et de la souffrance.

      Le monopole de la définition des mots appartient, ni à Larousse, ni qui que ce soit d’autre. L’impératif catégorique n’appartient pas à Kant, et la formule “Connais-toi toi-même » n’est pas de Socrate (là, on se noie dans l’anachronisme.) . Ce sont des biens communs que chacun use et modèle au besoin. Si vous préférez " objectif absolu" en lieu et place "d’impératif catégorique", ok. L’idée est de fixer cet objectif à l’individu duquel découle sa politique de vie, le libérant ainsi du carcan de la modernité et ses impératifs capitalistes de jouisseurs-consommateurs, affaiblissant le pouvoir de la monnaie et des banques par la même occasion.

      Et si vous souhaitez nommer le constat des différences à l’intérieur d’une espèce, avec un autre vocable, libre à vous. Mais je ne vais pas réinventer l’existant, au prétexte qu’une bande de neuneus est conditionnée, façon Pavlov, à des réactions d’hystéro-mondains de quartiers par la gauche, depuis des années.
      Bien que non stoïcien, « ce qui trouble les hommes ce ne sont pas les choses mais les opinions qu’ils en ont » ne me paraît pas complètement absurde.

      La définition de "nation" a été changé pour des raisons politiques. Est-il possible que vous puissiez envisager qu’il en a été de même pour le racisme, ou est-ce trop demander ?

      D’ailleurs, ceux qui sont à l’origine de ces perversions du sens ne sont-ils pas issus de la même secte ? Et ne se sont-ils pas rendus coupable de la colonisation et du pillage en Afrique ? Pour le faire, n’avaient-ils pas besoin d’instaurer dans les esprits, une hiérarchisation des races, comme l’ont fait d’illustres menteurs de gauche aux origines troubles ? Finalement, vos réaction ne servent-elles pas leurs intérêts bien compris, en censurant ce thème ?

      Vous devriez le savoir : avec une phrase du type " ça ne veut strictement rien dire ...". on montre que l’essentiel échappe à la compréhension, mais ça ne rend pas moins vrais les propos de l’autre interlocuteur.

      Je renouvelle mon invitation : en nommant, comme désiré, le constat des différences au sein d’une même espèce, pourriez-vous expliquer pourquoi faudrait-il interdire, bannir, criminaliser, empêcher son étude et les discussions associées ? Quels sont les avantages et inconvénients d’une telle posture, pour le puissant, manant, savant, ignorant ?


    • « Vous fuyez le débat. »
      Non, c’est plutôt vous qui n’avez rien à dire de clair et de pertinent et qui êtes incapable d’admettre que vous avez tort. On peut d’ailleurs noter au passage que vous passez allègrement au-dessus de ce qui vous est opposé pour ensuite à nouveau la faire à l’envers :-) Simplement on vous a expliqué brièvement et simplement en quoi c’était une absurdité, dès lors il n’y a pas lieu d’épiloguer. Idem quand vous vous enfoncez en en rajoutant dans vos fumeuses références philosophiques mal maîtrisées. Ça peut arriver de s’emmêler les pinceaux à trop vouloir en faire, mais faut pas en rajouter et s’efforcer plutôt d’être plus simple et moins brouillon. Soyez vous-même (mais pas trop quand même si c est pour persévérer dans cette voie !)
      « Cela confirme mes opinions » Ah bon ?! Comme c’est étonnant ! On n’est jamais mieux servi que par soi-même hein !
      Après, si vous voulez brasser sans fin les mêmes lubies stériles, c’est votre droit, mais c’est plutôt vers Christine Tasin qu’il faut vous tourner. Vous ferez moins de mal à vous et aux autres et à mon avis ce sera vraiment mieux pour vous. Même si je dis les choses en plaisantant, je suis sérieux. Allez, filez garnement ! Et arrêtez de troller, c’est pas bien de changer de pseudos, on est entre adultes consentants, bon sang ! :-)


    • Je vais quand même répéter en d’autres termes ce qui répondait déjà aux interrogations de notre énergumène. Question qu’il formule à nouveau ainsi en ces termes :
      « pourriez-vous expliquer pourquoi faudrait-il interdire, bannir, criminaliser, empêcher son étude et les discussions associées ? »
      Vous n’avez pas compris. Il ne s’agit pas pour moi d’interdire (absurdité en soi et concrètement impossible) ni bannir, criminaliser ou empêcher quoi que ce soit. Je suis pour la liberté d’expression absolue car je pense d’une part que cela dégonflerait les thématiques imbéciles comme celles qui semblent vous tenir à cœur et qui sont souvent des réactions, plus instinctives que réfléchies, à des interdits, et que d’autre part cela me permet moi aussi d’exprimer de mon côté ce que je pense. C’est assez simple finalement.


    • #1959884
      le 07/05/2018 par Alderic-dit-le-microbe
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      Autant de mots pour ne rien dire : apparement, l’essentiel vous échappe.

      Pourriez-vous, au moins une fois dans les échanges, aller au fond et répondre à la question, ou resterez-vous engoncé dans votre costume d’énervée-indignée en tirant dans tous les sens ?

      Trop de café peut-être ? C’est peu récommmandé pour les échanges cordiaux qui requiert de faire la paix en soi, tout comme pour la réflexion d’ailleurs.


    • #1960200

      @Archimède



      le racisme revendiqué, institutionnalisé c’était le code Noir




      Il n’y a jamais eu d’esclaves en France, qui est le pays le moins raciste du monde. Si tu veux savoir ce qu’est le racisme et l’esclavage, va plutôt voir du côté de l’Afrique.


    • « Autant de mots pour ne rien dire »
      C’est ce que l’on dit souvent quand on n’a rien à dire !
      « apparement, l’essentiel vous échappe. »
      Alors qu’à vous non ! :-) Vous voir enfiler un costume de moine bouddhiste dispensateur de conseils en zénitude est vraiment très drôle. Encore une fois, appliquez-vous vos conseils ça vaudra mieux. Et « accessoirement », faites l’immense effort de ne pas inventer des interlocuteurs imaginaires aux propos inventés de toutes pièces et de vous en tenir à ce que les gens disent. Ce sera déjà bien.


    • @philippot vite

      Tu n’as pas peur du ridicule toi à l’image de la plupart de tes posts...et à Nantes c’était des ours qui devenaient esclave pour les notables ou étaient en transit pour les Amériques ?
      Quant à l’Afrique un serviteur n’était pas esclave au sens européen du terme.
      Achète toi des connaissances avant de l’ouvrir sur des sujets que tu ne maîtrise pas.

      Bref, comme dirait Dieudo....t’a compris quoi


    • #1960359

      @Archimède



      et à Nantes c’était des ours qui devenaient esclave pour les notables ou étaient en transit pour les Amériques ? Quant à l’Afrique un serviteur n’était pas esclave au sens européen du terme.




      À Nantes, les bateaux étaient vides. Ils partaient pour les côtes d’Afrique subsaharienne où les attendaient les chefs de tribus avec leur cargaison d’esclaves qu’ils avaient capturés dans les autres tribus, avant de se diriger vers le continent américain pour les vendre. En Afrique noire, le statut social se mesurait au nombre d’esclaves noirs possédés par d’autres Noirs. L’Afrique noire pratiquait l’esclavage bien avant que les Européens débarquent et ce sont les Noirs eux-mêmes qui capturaient et vendaient leurs "frères" en échange d’or et de verroteries.

      Tu as dû apprendre l’histoire chez Fernand Nathan, où le Blanc est le méchant bourreau et le Noir l’innocente victime. La réalité est tout autre.


  • Pourquoi ne pas aller à l’Élisée et à l’assemblée pour exiger de notre président et de notre gouvernement qu’il cesse de piller l’Afrique, qu’il cesse de corrompre les dirigeants qu’il cesse de détruire des pays comme la Libye et la Syrie.

    Pourquoi ne pas traiter les causes du mal plutôt que les conséquences.

    L’immigration c’est pas normal mais le déséquilibre criant de partage des ressources qui sévit depuis des siècle ça c’est normal.

     

    • @ Alex

      Parce ce que vous préconisez, implique :

      - De s’impliquer dans le monde réel.
      - De se mettre hors-la-loi.
      - De mettre sa vie dans la balance.
      - De mettre son petit confort individuel dans la balance.

      Et vous savez ce qui ferait bouger efficacement ces 4 points d’inertie ?
      La guerre.
      Je vous laisse y méditer.

      PS : Un film que je vous recommande vivement : Valkyrie


    • Ce qui serait intéressant, c’est aussi de savoir quelle est la réponse qu’apporte Alex à sa propre question puisqu’il est également concerné.


    • Ce que je dis c’est que nous nous accommodons du confort que procure l’abus de pouvoir que nous autorise notre force militaire et dès que les inconvénients se présentent nous crions à l’injustice. Pour d’autre raisons nous faisons grève et bloquons les routes et les transports mais ces abus séculaires de font bouger personnes.
      Il n’est pas besoin de faire la guerre, il faut se doter des politicien qui défendent les bonnes idées.
      Un symptôme significatif est que les politiciens comme Balkani sont régulièrement ré-élus par ce qu’ils défendent les intérêts de leurs administrés, ce qui prime ce sont nos intérêts pas la morale et l’ordre.
      Tous le politiciens proposent toujours de tirer d’avantage la couverture à soit plutôt que de rétablir un équilibre global, il est donc normal et louable qu’un monde aussi déséquilibré s’écroule. Ce qui est scandaleux c’est qu’un tel monde ait pu être stable pendant autant de siècles, c’est la situation actuelle qui est normale pas la situation passée.
      Nous vivons une époque difficile mais saine, elle est bien-sûr insuffisante mais indispensable, si un autre remède était possible on le saurait depuis le temps.
      Cessons de pleurnicher sur la perte de nos privilèges et agissons sur nos mentalités pour que les ressource soit partagées, pour que ce système économique de prédation change.


    • @ Alex

      Merci d’avoir développé votre pensée.
      Je trouve votre raisonnement trop matérialiste, trop athé. Notre confort quotidien n’est que la contrepartie de notre abandon spirituel (et c’est un ancien athé que vous parle).
      Parler de mentalité en "oubliant" le côté spirituel de l’Homme, c’est "zapper" 50% de ce qui défini un être humain et nous fait passer pour de simple "animaux évolués". Je ne sais pas pour vous, mais moi, clairement, je ne descends pas du singe.
      90-99% des gens sur Terre, croient en " quelque chose de supérieur" (même les politiciens, si, si), il est donc urgent d’intégrer la notion de Foi à votre analyse, le résultat en sera bien différent.

      Le hasard, c’est Dieu qui voyage incognito.


  • Mince alors, je croyais que les pick-ups blancs de chez Toyota étaient réservés pour Daesh.

    Ces gens (les identitaires) sont organisés comme une ONG (qui finance ?) : un beau logo en Anglais avec le mot "Europe" EN GROS, une belle opération médiatique, beaucoup de jeunes, beaucoup de nationalités différentes et avec la couleur bleue en plus, on dirait les prémices de l’armée Européenne comme si la nation France et ses forces de l’ordre étaient déjà "has been". Y aurait-il un message subliminal pour la populace Française ?

    Et sinon, à quand la parité homme-femme chez les "migrants" ? Mesdames les "féministes-droit-de-l’homme", un avis ? ... Quoi ? Les femmes sont plus résistantes que les hommes à prendre des bombes sur la gueule dans leurs pays ? Ahhh, ben, autant pour moi alors.

     

  • Les antifas n’aiment pas être confondus avec les black blocs, les deux groupes n’ont pas la même mission apparemment. C’est un peu comme confondre Al Qaida et l’EI.


  • L’autre pendant du gauchisme.
    La guerre civile qui va s’annoncer je ne donne pas cher de la peau de ces identitaires.
    Un beau film de propagande pour les recrues de Conversano.
    Pendant ce temps l’élite pille la France et l’Afrique et les identitaires paient leurs impots et leurs crédits.
    Je préfere partir à la Zad Dimanche prochain.

     

    • #1957663

      @Zadiste
      Et du coup tu vas brancher ton ordi ou pour commenter ?
      A un arbre wifi ?
      C’est beau l’autonomie zadiste, (RSA, CMU, électricité gratuite, eau, route sans impôts, sans cotisation, sans TVA, etc...)
      Merci qui ?
      La Raie-publique En Moonwalk
      La propriété c’est du vol ,sauf pour nous


  • #1957441
    le 03/05/2018 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

    C’est culturellement, qu’on défend l’Europe, pas avec des Ray-Ban.
    Sinon, on a les mêmes, partout, la misère, pareil, comme seul avenir.

    Au-delà de l’opération spectaculaire de comm’, c’est quoi, le projet ?
    Derrière la vitrine ?

     

    • #1957691
      le 03/05/2018 par Bébert routier transgenre
      Identitaires contre immigrationistes : le match de l’année

      @Palm Beach Post : "Cult !"
      c’est quoi, le projet ?
      Derrière la vitrine ?
      Et bien c’est d’acheter ce qu’il y a dans la vitrine, Nike, Adidas, Rayban, Convers, brushing, gel, jeans slim, soquettes, pull jacquard, et aller au MacDo et au ciné voir un Blockbuster hollywoodiens la casquette vissé à l’envers sur une tête vide avec la bimbo du coin
      C’est ça la liberté mon gars et c’est bôôô


Commentaires suivants