Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Immigration, santé, éducation : en proie à toutes les insécurités, Mayotte craque

De grève générale en journée « île morte », le département français qui cristallise tant de problèmes (45% de population étrangère en situation irrégulière !) a réussi à se faire entendre par le Parlement. La France insoumise a réclamé une aide d’urgence de 1,8 milliard et sous la pression, le gouvernement annonce « une conférence pour l’avenir de Mayotte ».

« Barrages routiers, opérations escargot, journées "ville morte", grèves… Depuis trois semaines, les habitants de l’île de Mayotte se mobilisent contre l’insécurité et pour l’amélioration des conditions de vie dans ce département français d’outre-mer. Si les premières manifestations rassemblaient un millier de personnes, ils étaient dix fois plus, mercredi 7 mars, à battre le pavé du chef-lieu, Mamoudzou, selon les chiffres de l’intersyndicale et du collectif d’associations de Mayotte à la tête de la contestation. Le même jour, dans un communiqué commun, les parlementaires de l’île, les maires et les élus départementaux ont annoncé rejoindre le mouvement et indiqué que "les collectivités locales seront fermées jusqu’à nouvel ordre". Ils estiment à 1,8 milliard d’euros les besoins du département pour "mettre en place les conditions de tranquillité des Mahorais." » (Source : France 24)

La réponse d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer, le 6 mars 2018 à l’Assemblée nationale :

« Mayotte, c’est 84% d’habitants qui vivent sous le seuil de pauvreté. Mayotte, c’est 45% de personnes étrangères en situation irrégulière. Mayotte c’est la plus grande maternité de France. Pour être au rendez-vous, il nous faudrait créer une classe par jour. »

Devant les grèves en série dans les lycées gangrénés par la violence, le ministre annonce l’envoi de deux pelotons de gendarmes mobiles.

Le député LR Virginie Duby-Muller égrène la liste des violences et raille la mesurette du ministre avec ses « 20 gendarmes supplémentaires » :

« Le cœur du problème mahorais c’est surtout une immigration clandestine totalement incontrôlée »

 

Le gouvernement actuel, qui vient de débarquer, s’en prend plein la courge, il est vrai que ses députés ne sont pas tous au niveau.

 

 

Mais il faut reconnaître que les gouvernements précédents n’ont rien fait de très efficace pour résoudre l’insécurité sociale et physique des Mahorais. Ceux-ci sont en colère et le montrent.

 

 

Pour Jean-Luc Mélenchon (le 8 mars à l’Assemblée), la solution se trouve dans un partenariat entre la France, sa métropole et l’Union des Comorres, ces îles qui fournissent le gros contingent des clandestins qui déséquilibrent l’économie et la vie de Mayotte. Il propose de recevoir les 5 000 mineurs isolés en métropole, tout en investissant dans les secteurs de l’eau, des transports et de l’éducation.

 

 

Une question demeure : ces clandestins sont-ils assimilables, et à Mayotte, et en métropole ? Mélenchon qui défend le droit du sol, ce qui revient à accepter les clandestins par leurs enfants nés sur place, imagine-t-il l’appel d’air que cela crée ?

Mayotte est évidemment, comme Calais, un laboratoire, celui de l’autorité réelle de l’État et du choc migratoire dans un contexte social tendu.

Quand la question migratoire rencontre la question sociale,
lire sur Kontre Kulture

 

Mayotte, territoires d’outre-mer et immigration, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Nombre de députés se conduisent comme des collégiens puisqu’ils se permettent de parler pendant les discours des locuteurs.

     

  • On sait que l’argent règle tout, et notamment la criminalité (cf la belle réussite dans toutes les villes de France qui ont, avec l’argent des honnêtes gens, entrepris à répétition, des travaux de rénovation dans les quartiers "défavorisés" avec le beau succès qu’on connait).

    Il fait d’ailleurs tellement bon vivre en France, qu’on y vient du monde entier...quand les français qui le peuvent, la quittent sans regret...

     

  • La solution n est pas d envoyer de l argent , c est la société civile qui doit s autogérer. Qu ils s organisent et créent des milices, qu il fassent vivre l insoutenable aux envahisseurs et ils ne viendront plus. Les milliards ne changeront rien, a part spolier toujours plus les francais , les vrais.

     

    • Cette réflexion sur la gestion de la société civile est pertinente, créer des milices... pourquoi pas et je serais favorable de l’appliquer sur l’ensemble du territoire français, mais il y a une petite différence qui à son importance, parle-t-on de racisme à Mayotte ? Parce que j’ose à peine imaginer les répercutions d’une telle initiative ici.


    • Ce que vous ne semblez pas savoir. Les "envahisseurs" et les "civils locaux" sont les mêmes, ce sont des Comoriens. Oui les Mahorais sont aussi des Comoriens. Ils sont par accident géopolitique aussi Français (annexion bien plus illégitime que le retour de la Crimée à la Russie, mais bon), mais l’essentiel à retenir est que Mayotte est un peu spécial* et que vos recettes simplistes ne fonctionneraient pas.

      * 95% de la population est musulmane, le français n’est que la troisième langue parlée.


  • Ah le boulet ! Dommage qu’un illuminé ne réclame pas l’indépendance ! Mais ils ne veulent pas de l’indépendance, ils veulent être entretenus par les souchiens .

     

    • Vous ne connaissez pas l’arnaque franc-maçonne... Faudrait vous renseigner sur le référendum de 1974. - une zone stratégique pour la France. Mais ce pays n’a pas les moyens de ses ambitions. L’île de Mayotte doit être restituée aux Comores. Ce serait sage.


    • Tout le monde un peu sensé et qui aimerait le respect du droit international réclame la restitution de Mayotte aux Comores.
      Il n’y a pas qu’Israël qui ne respecte pas les résolutions de l’ONU. La France est particulièrement mal placée pour l’ouvrir. Je cite :




      Contre ce processus l’Assemblée générale de l’ONU, adopte en octobre 1976 la résolution : 31/4 dans laquelle il est notamment précisé,

      « Considérant que les référendums imposés aux habitants de l’île comorienne de Mayotte constituent une violation de la souveraineté de l’État comorien et de son intégrité territoriale,

      Considérant que l’occupation par la France de l’île comorienne de Mayotte constitue une atteinte flagrante à l’unité nationale de l’État comorien, membre de l’Organisation des Nations Unies,

      Considérant qu’une telle attitude de la France constitue une violation des principes des résolutions pertinentes de l’Organisation des Nations Unies…, relative à l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, qui garantit l’unité nationale et l’intégrité territoriale de ces pays,

      La résolution Premièrement. Condamne les référendums du 8 février et du 11 avril 1976 organisés dans l’île comorienne de Mayotte par le Gouvernement français et les considère comme nuls et non avenus… …

      Deuxièmement. Condamne énergiquement la présence de la France à Mayotte, qui constitue une violation de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de la République indépendante des Comores ;

      Troisièmement. Demande au Gouvernement français de se retirer immédiatement de l’île comorienne de Mayotte, partie intégrante de la République indépendante des Comores, et de respecter sa souveraineté ; »



  • Et là, on se rend compte , avec l’exemple de Mme O’Petit que nous sommes gouvernés par des incapables et des Incultes, autrement dit des idiots .Cette dame n’est pas à sa place, et devrait retourner à ses fourneaux et retourner à l’école .C’est absolument impensable et inadmissible d’être ministre et de ne pas savoir que Mayotte est une île et non une ville, et aussi de ne pas être au courant de ce qui s’y passe .Par contre pour venir étaler toutes ses connaissances intellectuelles, dans l’émission de radio bobo collabo des "grandes gueules" de chez BFMWC , et toucher sa paye, elle trouve le temps de se mettre au courant .Madame vous êtes lamentable, et vous n’avez rien à faire comme ministre, je pèse mes mots.

     

    • Je crois pas qu’elle soit ministre,ile me semble qu’elle est "juste" députée LREM.Mais même en étant Président,il serait bien foutu de nous dire que La Guyane est une île !!!Oups !
      Sinon,je me rappellais également de ces apparitions sur le plateau des Grandes Gueules pendant la campagne présidentielle.Elle faisait ouvertement campagne pour Macron (sur une chaine de Drahi). !Je me souviens la voir scander "Macron !,Macron !,Macron !" comme une pitoyable groupie puis elle a eu son investiture LREM pour devenir députée.Juste retour d’ascenseur.Et là,le CSA ?!Circulez !!!C’est bon,c’est passé,n’en parlons plus !Du passé,faisons table rase !Ce Gloubi-boulga financiaro-politico-mediatique me fait gerber !!!Au secours !!!!!!!!!!!!!!!!


    • Vous avez totalement raison Dixi, d’ailleurs je suis très souvent d’accord avec vos analyses :)

      Elle insulte la France cette inculte !


  • La géographie macroniste : "la Guyane est une île et Mayotte est une ville". Proposition de loi : pour la rentrée, apprendre la liste complète des DROM et des COM et savoir les situer sur une carte. Interrogation prévue pour tous les élus LREM, président compris. Ceux qui sècheront sur la France d’Outre-mer verront leur élection invalidée et devront retourner devant les électeurs.

     

    • Et pour Manuel Valls "l’île de la Réunion tient une place importante dans le Pacifique". On peut en rire ou en pleurer, au choix.
      Pour en revenir à Mayotte, demandez tous aux premiers réunionnais que vous rencontrez ce qu’ils pensent des ressortissants de Mayotte, vous ne serez pas déçus du voyage.


    • c’est "Prendre le Pirée pour un homme" . Selon le proverbe tiré de la fable "le Singe et le Dauphin" de La Fontaine :

      ... Le dauphin dit « Bien grand merci ;
      Et le Pirée a part aussi
      A l’honneur de votre présence ?
      Vous le voyez souvent, je pense ?
      - Tous les jours il est mon ami
      C’est une vieille connaissance . »
      Notre magot prit, pour ce coup,
      Le nom d’un port pour un nom d’homme.


  • C’est d’où qu’ché quch’ Mayoyotte ?


  • 1,8 milliard pour soutenir l’expansion folle de l’immigration clandestine qui détuit Mayotte. Ils vont être contents les habitants !
    Et pourquoi pas 3000 trilliards afin que l’Afrique puisse faire non pas 6 mais 40 enfants par femme, qui après, s’enfuiront de l’enfer de surpopulation ainsi crée. Et viendront exiger qu’on les nourissent, alors qu’ils ont déjà détruit leur pays par leur comportement.
    Pendant qu’on culpabilise la jeune femme européenne qui n’aura pas su gérer boulot , compagnon à satisfaire sexuellement et pilule, et dont le corps se sera rappelé à elle, dans un "oubli" de pilule.
    Cette jeune femme que toute la société condamne si elle est n’est pas assez responsable pour avorter pour la 3e fois, à 30 ans.
    Car un enfant, ça se planifie de nos jours ! D’ailleurs il ne faudrait même plus en faire, pensez-vous, nous épuisons la planète....
    Que les Européens renversent bientôt la table, car sinon c’est la mort assurée.


  • Le Média coule, heureusement y’a E&R pour relayer la merluche de la raie publique !


  • La solution a ce problème est pourtant simple, il suffit de se débarrasser de ces ex colonies pour ne plus avoir à gérer leurs problèmes... C’est pourtant ce qu’il y a de plus évident à faire, pourquoi garder des territoires lointain qui nous coûtent plus qu’autre chose et qui ne peuvent même pas prétendre être peuplé de population européennes...

    Les anglais avaient très bien compris le problème dès les années 50, lorsque ils se sont rendus compte que la situation démographique de leurs colonies devenait intenable ils ont tout de suite envisager à leurs donner leurs indépendance, mais la république française dans toute """"sa sagesse"""" a voulu faire mieux que tout le monde pour le résultat que l’on sait...

     

    • Vous savez combien ça vaut 10 milliards de barils au cours actuel ? On vous laisse allez vérifier...


    • C’est demander trop de bon sens aux énarques ou alors le bordel général est organisé.


    • Il ne fallait pas suivre les Anglais dans leur décadence et ne pas écouter les américains dans leurs sermons hypocrites. On peut parfaitement démontrer que les colonies, c’était ce que la France a fait de mieux. Que les colons étaient les meilleurs des français.

      De tous les façons, maintenant, le territoire métropolitain de la France se décolonise de lui-même. On a déjà perdu la Corse. L’Auvergne sera repeuplée par les migrants. Bientôt il faudra se faire rapatrier dans les métropoles. Et encore..


    • L’intérêt de tous ces territoires d’outre-mer ce sont les m2 d’océan qu’ils mous confèrent, territoires où nous pouvons pêcher et extraire du pétrole. La France est la 1ère ou 2 nde puissance maritime grâce à ces îlots. Le problème est la bien pensance qui empêche de "tirer" sur l’envahisseurs et cobtrôler activement la démographie. Car derrièrere ces populaces se cachent des énormes prédateurs économiques qui veulent mettre le grapin sur la richesse maritime de la France. Nos derniers présidents, tous traitres, font tout pour que ces prédateurs récupèrent presque gratuitement, sauf peut-être les quelques centaines de millions de commissions, ces trésors.


    • Très juste, tabularasa. Les superpuissances dominantes dans ce monde sont insulaires : l’amérique d’abord qui en fait est une île fermée sur elle-même ; Mais surtout l’Angleterre qui a abandonné toutes ses colonies territoriales et impossibles à tenir pour elle en raison de la haine dont elle est l’objet de la part des peuples. Même dans leur île de Grande Bretagne, les Écossais, les Gallois et les Irlandais les détestent. Les anglais ont renoncé à l’empire des Indes, grotesque fruit de leur mégalomanie, mais ont soigneusement conservé tout ce qu’ils pouvaient comme îles, îlots minuscules, petits comptoirs bancaires profitables et discrets qui sont devenus des territoires pirates et de défiscalisation. Car les anglais ont toujours été des pirates. Distingués, peut-être, mais des pirates. Même les îles de Man et Jersey sont des cavernes de voleurs


  • Ne serait-il pas sage que Paris quitte les lieux ? L’équilibre y reviendrait sûrement.


  • Mince alors !!!! Alors comme ça, le vivre ensemble ça ne fonctionne pas ? On m’aurait menti ?

     

  • J’ai vécu à Mayotte et je suis attérré d’entendre tous ces guignols parler d’un territoire qu’ils ne connaissent pas .La situation de Mayotte est dramatique depuis des années et marque l’échec successif des gouvernements précédents à mettre en place des mesures durables et courageuses.Il ne faut pas se contenter de distribuer un peu d’argent et de promettre la lune pour les années futures.L’immigration clandestine s’explique par la misère des iles voisines mais aussi par le laxisme des autorités à Mayotte et l’encouragement à cette immigration par certains Mahorais qui profitent grassement de ces malheureux.Il est facile de désigner le clandestin comme le respnsable de tous les maux à Mayotte mais personne(ou si peu) s’offusque de l’exploitation sous toutes ces formes plus odieuses des clandestins.De plus,il semble assez délirant de favoriser l’accueil des migrants en France et de s’y opposer à Mayotte....Mayotte n’existe que le temps des élections car il convient d’y réaliser un bon score en donnant l’impression que tout sera fait pour aider l’ile aux parfums.Ensuite,on géra le coup chaud en distribuant des mesurettes et quelques "cadeaux" pour calmer les plus agités.Les Mahorais quittent leur ile pour la métropole et la Réunion plus généreuses en prestations sociales.Tout est en place pour aggraver la misère et favoriser les tensions sociales.

     

    • Bravo, il faut aussi souligner que la majorité des enfants de #la rue # ne sont reconnus par leurs pères que pour les allocations familiales
      je suis à Mayotte et je vois « l esclavage « déguisé, exemple on se fait construire une maison par des anjouanais et pour ne pas payer on les dénonce ou bien on les exploite dans les champs et/ ou à la vente dans les rues à leurs risques et périls pour une bouchée de pain etc etc
      pour moi le pire c est le travail des enfants
      il y a tant à raconter


    • Merci pour votre témoignage et analyse, qui rejoint celle de mes connaissances réunionnaises.


    • Lors d’un déjeuner entre amis l’été dernier, j’ai rencontré un couple de quadras avec un enfant qui fuyaient Mayotte, du fait d’un contexte devenu pour eux intenable, pour s’installer dans le Sud de la France. Ils y avaient une bonne situation professionnelle ; elle infirmière et lui cadre dans une grosse boite.
      Alors qu’ils avaient trouvé au départ une population locale accueillante, chaleureuse et un environnement très appréciable, avec l’immigration massive, ils ont vu en quelques années s’installer une délinquance tout azimut et une dégradation générale du cadre de vie. Ils m’ont décrit une situation d’anarchie et de guerre civile entre les locaux qui encouragent et profitent de cette immigration clandestine et ceux qui la subissent et la combattent. Et ce, au sein même des familles.
      Parmi les faits les plus choquants, des comoriens qui viennent en bateaux abandonner leurs enfants sur les plages de Mayotte pour qu’ils soient pris en charge par les services sociaux français, avec en plus l’espoir de bénéficier un jour d’un regroupement familial.
      Pour autant le couple n’avait aucune conscience du phénomène migratoire en France et en Europe occidentale. Comme ils étaient curieux d’informations à ce sujet, j’ai tenté de leur donner un éclairage. Ce ne fut pas chose aisée, étant donné que nous avions à notre table une formatée extrême-gauche anti-racisme et un chef d’entreprise franc-mac mondialiste cosmopolite.


    • Tu as raison sur le fait que les actions de certaines personnes et de l’Etat même encouragent cette immigration clandestine. Mais l’ Etat doit être ferme contre les citoyens qui trichent pour faire régner l’ordre. J ai l’impression de trois choses soit l’Etat est impuissant, soit il est honteux sur le fait d’assumer sa souveraineté ici et soit c’est une volonté délibérer de créer le chaos pour réveiller la frange autonomiste et indépendantiste de l’île. Avant de parler de géographie et de faire des analyses complexes, on devrait juste regarder réalité. en face. Tout d"abord ici toutes les lois de dissuasion d’entrer dans le territoire ne sont plus appliquées. En effet la loi interdit l’aide et l’hébergement d’étranger en situation irrégulière, le travail clandestin et dissimulé, la location de taudis ( vendeur de sommeil) et les occupations illégales de terrains privés, de la collectivité et de l’Etat. Tous ces dispositifs de luttes contre l’immigration n’ont jamais été appliqué sérieusement sur le territoire. Au contraire les services de l’Etat refuse d’exécuter les décisions de justice concernant la destruction des habitations illégales et réprime sévèrement . ceux ont qui l’audace d’user de la violence pour reprendre leurs biens. Ensuite factuellement la police au frontière ( PAF) a 10 bateaux en sa possession mais seulement 1 seul qui marche, et les radars pour surveiller sont presque tous hors services ou presque. Enfin il ne s’agit pas non plus que fatalité et de mal chance mais bien de décision politique et social qui entraîne des conséquences réels. Car quand Sarkozi était au pouvoir nous avons vu que ici que l’immigration était moindre et que même le comportement des immigrés étaient différents ( Ils rasaient les murs et dormaient au dessus cocotier) . Depuis Hollande il y’ a vraiment un laisser aller et les clandestins sont plus alèses dans le pays.


  • Dernièrement j’ai vu une camionnette d’un français d’origine africaine cassée par des migrants. Une bobo de gauche se faire voler son collier. Une autre bobo pro immigré s’est fait voler son vélo. Un vieux dans mon immeuble a vu sa porte arrachée malgré les sécurités. J’ai vu ne infirmière antillaise râler contre la surcharge de travail due aux immigrés. Une postière française africaine péter les plombs à cause des incivilités des "migrants". Le bureau était plein à craquer, d’autres bureaux ayant été récemment fermés. Tiens, encore une vitre avant de voiture explosée : c’est celle d’un français africain. Je te parles pas des trafics, des manquements au code de la route, des campements, des ordures, des putes africaines et chinoises. La routine.

     

  • O’Petit et les autres nullités de LREM finiront par nous faire regretter les vieilles canailles sarkozistes et hollandaises, quand même beaucoup plus cultivées . Un comble !


  • Dans l’urgence... créons une conférence (ou un observatoire, ou une haute autorité...)
    En fait, ils ne contrôlent plus rien, ni à Mayotte, ni en métropole...
    Et qui a transformé Mayotte en département ? Sarkozy...


  • Ce qui arrive à Mayotte était attendu par nos maitres et leur co-religionnaire Sarko
    (qui a décidé la transformation de mayotte en département )dans son oeuvre de destruction de la France pour l’arrivée de leur messie.


  • Quelle idiotie d’avoir intégré Mayotte à la France...voilà le résultat.
    Tout ça pour des raisons électorales et démagogiques. Ces pourris de politiciens sont en train de creuser le tombeau de notre pays, ce sont des traîtres.

     

  • Mayotte fait partie de l’archipel des Comores. Les autorités comoriennes sont "jalouses" de la France et souhaiteraient que Mayotte reste dans leur giron. Seulement, visiblement, ils sont tellement iniques dans la gestion des Comores que tous les autres comoriens viennent en tant que clandestins sur l’île de Mayotte, département français, avec les conséquences que l’on connaît. D’autre part les comoriens votent par la négative aux référendums successifs qui leur proposent de devenir français. J’ai l’impression qu’ils veulent le beurre et l’argent du beurre : ils veulent pas être français, ils veulent rester Comoriens, mais ils envahissent des villes comme Marseille et ils envahissent Mayotte.

     

  • Ce n’est pas étonnant qu’elle ne soit pas au courant, ce n’est pas notre quotidien et ne se passe pas en France...
    Tous ces territoires d’outre-mer ne sont pas français, ils appartiennent à la France. Il ne suffit pas d’avoir un lien historique avec eux pour faire nation. Donnons leur une demi-souveraineté avec protectorat et nationalité propre.


Commentaires suivants