Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump accepte une rencontre historique avec Kim Jong-un

Le président américain a accepté l’invitation du leader nord-coréen, transmise jeudi par une délégation de Corée du Sud à la Maison-Blanche. La date et le lieu précis de la rencontre restent à déterminer, mais la fenêtre acceptée se situe « dans les deux mois ».

 

Donald Trump n’aime rien tant que les annonces sensationnelles. Vers 17 heures jeudi, peu après avoir signé en fanfare des tarifs douaniers contre les importations d’acier et d’aluminium aux États-Unis, il a passé la tête par la porte bleue coulissante qui commande l’accès à la salle de presse de la Maison-Blanche. C’était la toute première fois qu’il y apparaissait depuis treize mois qu’il occupe les lieux.

« Hé, c’est off-the-record, a lancé le président aux journalistes présents. Il y aura ce soir vers 7 heures une annonce majeure de la Corée du Sud. »

« Ça ne peut pas être off-the-record, vous êtes le président », a répliqué un reporter.

« Okay, a dit Trump, tenez-vous prêts. »

Une délégation de Corée du Sud est présente ce jeudi à Washington pour « briefer » de vive voix le chef de la Maison-Blanche et ses conseillers sur les entretiens intercoréens ayant eu lieu quelques jours plus tôt à Pyongyang. Séoul avait indiqué que ses émissaires seraient porteurs d’un « message additionnel secret » de Kim Jong-un destiné au président américain. Ce message est le suivant : Kim « a exprimé son empressement à rencontrer le président Trump aussitôt que possible », déclare devant la Maison-Blanche le conseiller à la sécurité nationale de Corée du Sud, Chung Eui-yong.

 

La donne géopolitique en Asie et au-delà bouleversée

Aucun responsable américain n’accompagne les trois représentants sud-coréens dépêchés sur le parvis de la présidence des États-Unis. Pourtant, le second coup de théâtre est américain : « Donald Trump a déclaré qu’il rencontrerait Kim Jong-un en mai afin d’aboutir à la dénucléarisation permanente » de la péninsule, dit Chung. Annonce fracassante : la rencontre à venir entre deux dirigeants qui, jusqu’ici, s’échangeaient plutôt des invectives, de « vieux gâteux » à « petit gros », et se menaçaient respectivement d’annihilation nucléaire, bouleverse la donne géopolitique en Asie et au-delà.

Elle ne garantit pas une résolution pacifique du conflit, mais le maître du « royaume ermite » s’est « engagé en faveur de la dénucléarisation », assure Chung, et « la Corée du Nord s’abstiendra de tout test nucléaire ou tir de missile durant les pourparlers ». Pyongyang ne demande même pas la suspension des manœuvres militaires américano-sud-coréennes. Assez pour convaincre Trump de tenter le pari.

L’audace du geste est déjà payée de retour. Les officiels américains présents lors de la présentation des Sud-Coréens – du conseiller à la sécurité nationale H.R. McMaster au chef du Pentagone James Mattis, au directeur du renseignement Dan Coates et au numéro deux du département d’État John Sullivan – sont plutôt sceptiques sur les chances d’atteindre une « dénucléarisation totale, irréversible et vérifiable ». Mais Donald Trump est réputé pour suivre plus souvent ses instincts que ses conseillers.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

 

Toutes les informations concernant le prochain séjour en Corée du Nord
sont sur noko-redstar.com !

 

Les photos du jour de l’An à Pyongyang !

 

Découvrez la Corée du Nord avec Alain Soral
en visionnant le documentaire À la découverte de la Corée du Nord !

La vérité sur la Corée du Nord, sur E&R :

Sortir de la propagande occidentale avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • " Tu mets en sommeil ton programme nucléaire et en échange on te prête des milliards . Et puis laisse tomber la cause palestinienne, c’est une cause perdue " .

     

  • Et si toute cette histoire n’avait été qu’une mise en scène pour arriver à ça ?

     

  • Est ce que l’embargo affecte énormément et affaibli le peuple nord Coréen ?!!! J’espère que c’est un fake et que les nords Coréens ont un plant en tête...

     

  • On dirait que ce Trump applique la tactique Dieudo du "t’es là ? ... non, ’chuis là.".

     :-D


  • Kim Jong-un, dota l’année passée, la Corée du Nord, du statut de puissance thermonucléaire. Pourquoi il renoncerait, à la sale façon de contrer l’attitude belliqueuse des américains depuis la guerre de Corée ? Surtout qu’il sait qu’on ne pas faire confiance à l’empire, tu finis toujours comme Muammar Gaddafi ou Saddam Husseini ! La seule explication, le discours récent de Putin, qui provoqua la stupéfaction des forces de l’empire. Putin en dévoilant au monde plusieurs technologies nucléaires capables de percer tous les boucliers missiles qui sont en place ou l’empire comptent mettre en place afin d’encercler complétement la Russie et rendre leur puissance de feu nucléaire obsolète. Il ne faut pas oublier qu’après la chute de l’union soviétique, les américains ont promis au Russe, de ne pas étendre l’OTAN à la frontière de la Russie, bien entendu promesse qui ne sera pas respecté. Putin déclara aussi, tout attaque contre un allié de la Russie sera considéré une attaque sur la Russie, donc comme Thierry Meysan la très bien expliqué, Au fait Putin venait d’annoncer la fin du nouveau ordre mondial unipolaire de Georges Bush père, et le retour à un monde multipolaire, comme ce fut le cas durant la guerre froide. Qui sont les allies de la Russie ? Le Venezuela, la Syrie, l’Iran, ect … et la chine donc par extension la COREE DU NORD. A mon avis la raison pour laquelle Kim Jong-un accepterais de renoncer au nucléaire, c’est qu’il a dorénavant la protection de la Russie suite à leur nouvelle doctrine. TRUMP, brillement, après des mois de négociations, a profité de la situation pour accepter l’invitation de rencontrer le leader coréen. Du jamais vu, aucun président américain ne rencontra un dirigent Nord-Coréen, au grand désespoir de l’état profond américain qui ne nous voudras pas que son président rencontres un « dictateur », pour l’état profond, on ne parle jamais avec son adversaire, on le bombarde. Ne pas oublier les attaques twitter de Trump envers Kim Jong-un n’était que du théâtre, comme la si bien décris Alain Soral, Certains analystes ont décrit le comportement de Trump envers la Corée du nord à la doctrine "madman theory : Wikipédia ", une théorie employé brillement par Nixon et son administration, qui consistait à faire croire à l’adversaire du bloc communiste que Nixon était irrationnel et instable afin d’obtenir plus de concessions. S’en suit vas une période de detente entre les deux blocs.

     

    • Votre analyse est intéressante. Si vous dites juste par rapport à la protection Russe de la CDN, qui viendrait en remplacement de l’arsenal nucléaire National Nord Coréen il ne faudra pas qu’ils se plantent.. Déjà Poutine n’est pas éternel et puis se placer sous la protection des autres est toujours plus risqué et sujet à contre parties que de pouvoir mener Ca seul.
      peut-etre n’ont_-ils pas le choix (sanctions, risque de guerre vraiment trop risqué, que sais-je). Mais voyant le personnage Maître KIM, ca m’étonnerai qu’il présente ses joyeuses dans un plateau. En fait il se pourrait bien qu’il y ait grosse quenelle mais on ne sait pas encore à quelle sauce. Wasabi ne m’étonnerai pas.


    • Vous avez bien raison, j’espère que Kim Jun-Un ne se plante pas, mais peut-être aussi la Corée du nord n’a pas le choix que d’accepter une garantie russe s’il renonce à leur armement nucléaire. La Russie et la chine a mainte reprise ont déclaré être en faveur d’une péninsule coréenne dénucléarisée à condition qu’on garantisse la sécurité de leur voisin, ni la Russie ni la Chine ont opposé leur vetos à chaque fois que des sanctions furent proposé aux Nations unis. C’est vrai Putin n’est pas éternel, espérons pour la stabilité mondiale, ils n’auront pas un clone de Yeltsin. A mon avis Lavrov, le brillant ministre de l’extérieur, serait la continuité logique à Putin.


  • Trump a dit à Kim "Attention j’ai un plus gros bouton que toi" mais il est en fait ravi de cette rencontre. Obama se serait abstenu de toute fanfaronnade mais n’aurait jamais rencontré le chef de la Corée du Nord.
    Trump est suffisamment intelligent pour ne pas craindre d’être pris pour un idiot par ses adversaires. Et cela lui permet de rester libre car il n’a pas à se justifier de ses changements de position qui promènent ses ennemis !

     

  • 1) Le nucléaire développé par la Corée du Nord a servi à faire pencher la balance, sinon c’était la correction par les USA
    2) Trump baisse sa culotte devant les russes (surtout après les discours de Poutine) et les chinois, alliés des nord-coréens
    3) Les Sud-coréens, avec l’appui des précédents, ont dit à Trump "Tu rencontre Kim ou tes bases US avec tes troupes de 25000 soldats elles repartent à la maison parce que ça saoule..."
    Nous observons de toute façon une redistribution des pouvoirs au niveau planétaire ; les USA sont à la ramasse dans tous les domaines, et faire profil bas ne serait que la meilleur option pour eux dans les années qui viennent. Vision édulcorée sans tenir compte de leur orgueil démesuré et des coups de p*** belliqueux à venir, en traitre comme à l’habitude...

     

    • 1) Le nucléaire développé par la Corée du Nord a servi à faire pencher la balance, sinon c’était la correction par les USA
      2) Trump baisse sa culotte devant les russes (surtout après les discours de Poutine) et les chinois, alliés des nord-coréens
      3) Les Sud-coréens, avec l’appui des précédents, ont dit à Trump "Tu rencontre Kim ou tes bases US avec tes troupes de 25000 soldats elles repartent à la maison parce que ça saoule..."

      Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant ri, merci !


    • Tout à fait ok avec cette analyse !
      La possession d’armes nucléaires met la corée du nord avec les têtes de liste. Bientôt la corée du nord aura son mot à dire. Nos élites ont l’habitude de retourner leur veste comme nous on change de culottes.
      en tout cas, les deux m’auront fait bien rire jusqu’au éclats : entre " le vieux" " le petit gros" "mon bouton est plus gros, et le mien fonctionne" mdr j’en ris encore juste d’y penser !


  • Comme beaucoup parlent de droit sans rien en connaître, beaucoup écrivent à propos des relations internationales sans en savoir davantage.

    Par exemple, que ce serait le discours de Poutine (et ses Wundewaffe que beaucoup fantasment ici) qui aurait fait changer Trump, c’est de la fiction ; ou par ailleurs que la Corée est séparée en deux à cause des Etats-Unis (uniquement), de l’ignorance. Que les USA "sont à la ramasse dans tous les domaines" et que les Coréens du Sud ont fait pression sur Trump, du pur délire.

    il est vrai en revanche que le pari nucléaire de Kim a été payant, non pas tant pour menacer les USA mais leurs alliés Coréens et surtout Japonais (qui, ne l’oubliez pas, détiennent des milliards et des milliards de dollars de capitaux aux USA).

    Il va falloir que certains ici comprennent que les pays, depuis une trentaine d’année, ne veulent plus régler leurs problèmes par la guerre et que l’influence de tel ou tel pays n’intéresse même plus ses propres dirigeants. Ce qui intéresse les dirigeants, c’est la "paix", tout aussi imparfaite qu’elle puis être car elle génère du commerce, de l’industrie et donc du pognon.

    Trump est futé et a bien vu que plus de 60 ans de rodomontades n’ont servi à rien. Il s’adapte.

     

    • Salut,

      j’entends souvent qu’au contraire, le complexe militaro-industriel et banquier ont intérêt à ce qu’une guerre éclate puisqu’ils s’en nourrissent par le financement intéressé. Pourriez-vous expliquer davantage votre point de vue qui suppose l’inverse ?
      Je suis encore nouveau dans l’actualité donc si vous pourriez me distinguer les deux propositions.

      Merci !


    • @krupke On pourrait vous appliquer votre propre remarque.

      Il n’y aurait plus de guerre depuis 30 ans ? La Syrie, le Yémen, l’Afghanistan vous connaissez ?

      Le commerce et le pognon cela consiste à profiter du travail de quelqu’un d’autre.

      Pour que cette injustice puisse exister il y a la police. Quand un État veut profiter d’un autre État il y a l’armée et la guerre.

      L’injustice dans le monde grandit, les guerres ne vont pas disparaître , elles changent de forme.


    • Michel, ne sois pas plus stupide que ta simple volonté d’en découdre le laisse transparaître. Je connais bien ces endroits, et pour au moins deux beaucoup mieux que toi qui n’y a sans aucun doute jamais mis les pieds ailleurs que dans tes rêves.

      Je ne parlais pas de ces guerres-ci, je parlais de confrontations directes entre des "grandes puissances".

      Pour le reste de ton galimatias, je ne réponds pas. Un arbre plus une automobile ne produit rien d’autre qu’un accident. On additionne pas des choses disparates, sauf à avoir un problème de conceptualisation.


    • G, l’explication est simple : le monde moderne ne repose plus uniquement sur la production et la vente, mais sur le commerce, l’échange de biens. Le commerce s’accommode très mal de la guerre car elle a une fâcheuse tendance à l’entraver, si j’ose dire. De plus, la paix ne met pas au repos le complexe militaro-indutriel, bien au contraire : les états, enrichis par le commerce, sont dans une logique schizophrène de protection dudit commerce et donc investissent massivement dans les équipements de défense non seulement à l’achat mais surtout - ce qui fait la réelle richesse des marchand d’armes - dans les contrats divers de maintenance ou d’entrainement. Or ces contrats sont également fortement entravés par des situations de guerre.


  • The Donald n’est pas aussi débile qu’on le croit...Ca doit l’arranger que les crétins le prennent pour un con, pour mettre en oeuvre sa politique.
    A moins que cela ne soit encore la "Main du Kremlin"...
    Mais ne soyons pas si complotistes !


  • L’arme nucléaire pour ceux qui sont dans la ligne de mire de l’Empire Américano-sioniste constitue une assurance vie.
    Je vois mal Kim Jong-un y renoncer surtout après ce qui s’est passé en Irak, en Libye et maintenant en Syrie.

    A moins que Kim Jong-un soit devenu complétement zinzin pour se mettre ainsi à nu, les occidentaux qui envisagent une possible dénucléarisation de la Corée du Nord me paraissent à coté de la plaque.

    Et je vois mal Kim Jong-un proposer à Trump un renoncement bilatéral au nucléaire : "Je casse mon super joujou, mais à la seule condition que tu en fasses autant".


  • merde c’est la démocratie qui pleure, pas de trosieme guerres mondiales au dessert, parce que les dictateurs deviennent pacifique , snif !


  • #1916275

    Scenario negatif :

    trump obtient la demilitarisation ou denuclearisation en echange d’un arret de l’embargo (scenario iranien 2016 au passage).

    trump promet a kimji (je lui donne un surnom) de pas l’attaquer mais demande des inspecteurs et le pouvoir profond envoie des agents cia

    dans quelques annees trump s’en va, plus de gentleman agreement, mais la cia reste en coree du nord, et la les amis : revolution coloree

    et scenario habituel : multinationales qui entrent sur le marché, folie consommatrice et fin des haricots

     

    • très possible


    • La Corée du Nord n’est pas dupe quand aux révolutions colorées et encore moins quand aux tactiques made in CIA.
      Je vois mal le pouvoir en place se faire berner maintenant que les années de disette sont derrière lui.
      La levée de l’embargo ne signifiera pas pour autant un open bar dans tout le pays à mon humble avis.
      Mais comme je ne suis ni expert ni devin, j’espère que l’histoire ne vous donnera pas raison.

      Cordialement


  • Ca semble douteux qu’ils abandonnent leur armement nucléaire franchement.

    Après n’étant pas dans le milieu on ne connait pas du tout ce qu’il se passe en sous main. Peut être que les américains étaient vraiment prêts à atomiser la Corée du nord.

    Ou peut être que les Coréens ont besoin d’un répit de quelques mois pour parfaire leurs missiles ou bombes H. Je les verrais bien faire un coup tordu, par exemple un essai nucléaire pendant que Trump est sur place. Comme lui qui a bombardé la Syrie quand le président chinois était en visite diplomatique.


  • Voila, l’avenir des hommes, se rencontrer.


  • Arrêtez avec vos conneries d’arme nucléaire car ça ne sert à rien, Mr Trump a juste compris que les armes ne servaient à rien, il continue d’appliquer des sanctions qui pareil ne serviront à rien car elles ne feront que rendre le peuple Coréen plus fort, Trump cherche le dialogue car il sait que Kim a déjà gagné, donc il cherche à apaiser les tensions avec ce dernier pour qu’il accepte la commercialisation des produits originaire des Etats-unis, bref tout ce qui détruit et ne sert à rien, Coca-cola, Apple, Macdonald, et le reste.


  • Le 12 février dernier,j’ai posté un commentaire sur les"initiatives"de"détente"du président nord coréen. A cette date,l’invitation adressée par ce dernier à Trump n’était pas encore connue. Le commentaire faisait le parallèle entre la trahison chinoise aux"frères"nord vietnamiens au moment où la guerre du Vietnam était à son paroxysme. Voici,ce que j’ai écrit le 12/02/2018,et qui annonçait le dramatique volt-face de la Corée du Nord que nous connaissons aujourd’hui :
    Pour pouvoir cadrer les dernières "initiatives"nord-coréennes et comprendre ce qui se passe actuellement dans la péninsule coréenne ,il n’y a d’autres approches fiables que l’histoire,et plus précisément celle qui retrace les relations Chine-USA. Personnellement,et à travers la
    stratégie Kissingerienne,je ne présage rien de bon des"initiatives"nord-coréennes. En effet,Kissinger relate dans ses mémoires,
    que la mise en place de sa stratégie,dite"triangulaire",qui consistait à faire chanter,alternativement,Chine et URSS, permettait à l’empire états-unien de se positionner avantageusement par rapport à l’URSS et la Chine de Mao.
    Cette"triangulaire"offrait aux USA la possibilité d’exacerber les tensions entres soviétiques et chinois,et d’en tirer comme bénéfice l’affaiblissement de l’aide militaire,accordée par les ex-superpuissances communistes,au Vietnam du nord,au moment où ce pays subissait de plein fouet l’agression armée américaine. Le double jeu chinois de l’époque,vis à vis du Vietnam du Nord,s’apparentait à une simple et pure trahison des"frères"vietnamiens. En effet,Kissinger raconte que les chinois le rassurait que les bombardements aériens massifs américains du Vietnam du Nord,entraîneraient de la part de la Chine de"violentes"diatribes,mais ces mêmes dirigeants précisaient à Kissinger que ces diatribes ne sont en fait que des"tirs à blanc" ; autrement dit,que les chinois ne les traduiraient pas en actes concrets sur le théâtre de la guerre au Vietnam.
    C’est pour cela que tout au long du bras de fer USA -Corée du
    Nord,la"discrétion"verbale chinoise,conjuguée avec le vote chinois des sanctions à l’ONU,m’ont poussé à croire que la trahison chinoise à la cause vietnamienne est en train de se répéter dans le cas de la Corée du Nord.
    Mais ce que chinois et russes font semblant d’oublier,c’est qu’en reniant
    la révolution socialiste,qu’en lâchant leurs alliés traditionnels en se mettant à genoux devant l’empire oligarchique,ils sont en passe de creuser leurs propres tombes.


Commentaires suivants