Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jamel, l’éternel Arabe du cinéma français, revient dans le remake antiraciste du Jouet

Dans la série La France blanche qui boite sauvée par les blacks et les rabzas...

Dans le genre film tradi de qualité revu et corrigé par la bien-pensance, on avait chroniqué le remake de Belle et Sébastien. Aujourd’hui, c’est au tour du Jouet de Francis Veber avec Pierre Richard (1976) de passer à la moulinette du socialo-sionisme, parce qu’on en revient toujours à ça. On sait que ça peut être exaspérant de retrouver ce concept un peu partout mais pardon, c’est pas de not’ faute. Nous on est là pour soulever les pierres et voir ce qui cavale dessous. On est des entomologues.

 

C’est donc Jamel qui fera à 47 ans le bon immigré au service du gosse de la bourgeoisie (financière), avec la structure désormais classique d’Intouchables, le gentil Noir dégourdi qui sauve le vieux Blanc coincé handicapé. Une allégorie (ou une métaphore, franchement, on sait plus faire la diff entre ces figures de style) de la France d’après, celle de Macron, ou de Hollande même, voire de Sarkozy, puisque c’est lui qu’a commencé à plonger la tête de notre pays dans la baignoire de l’Union européenne.

La version de 1976 est à la fois charmante, philosophique et divertissante.

 

 

La version antiraciste est inepte, jusque dans la bande-annonce, putassière au possible. On a honte pour Jamel, qui n’est jamais sorti du rôle du bicot bègue, une forme d’humiliation pour la communauté maghrébine. Les rabzas français d’aujourd’hui, c’est pas ça : ceux qu’on connaît sont nettement plus dignes. Même Bassem a plus de droiture, c’est dire.

 

 

On ne va pas ergoter trois heures sur ce film de propagande antifrançais ET antimaghrébin puisque, comme dans tout conflit triangulé, ce ne sont pas les côtés du triangle en conflit qui gagnent : c’est la pointe, qui sert de « sauveur », tout en foutant la merde.

On retrouve le triangle pervers de SOS Racisme, avec la bande à Julien Dray en embuscade, les immigrés montés contre les Français à partir de 1984. C’est en 1995 que le programme de haine antifrançaise devient officiel avec le film de Kassovitz, un bourgeois « fils de », La Haine.

 

 

Depuis, La Haine a fait des petits, et un tas de réals pro-racailles s’engouffrent dans la brèche pour chier sur la France, les flics et les Français. Le Festival de Cannes et la soirée des César applaudissent à rompre ; normal, c’est la mode, ou plutôt, la ligne du pouvoir profond.
Mais quelque chose nous dit que la guerre mondiale qui se lève va tout changer. Ça rigole moins, tout d’un coup !

Jamel, sur E&R :

Le cinéma triangulé, sur E&R :

 






Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le cinéma français est mort.

     

    Répondre à ce message

  • On aimerait bien voir un film avec le même genre de "pitch" mais ayant pour cadre Israel ..
    Le gentil arabe et le méchant blanc .
    Non ? ca ne marche plus d’un seul coup .

     

    Répondre à ce message

  • #3024146
    Le 5 septembre à 15:34 par duponduranducon Jamel de Marrakech du rire jaune caca
    Jamel, l’éternel Arabe du cinéma français, revient dans le remake antiraciste (...)

    à Quand un remake de notre Guignol national par le Bouffon Debbouze ???
    subventionné à coups de millions d’€uros par les CONtribuables solvables
    Français et aussi et surtout par les centaines de milliers de CONnards
    qui iront acheter un ticket d’entrée de cinéma pour aller voir ce laidron de nabot
    de fumiste pathétique à qui ses producteurs veulent le faire passer tout à la fois
    et à tout prix pour un Louis de Funès, un Bourvil et un Fernandel !

     

    Répondre à ce message

  • #3024269

    trop de foutage de gueule tue le foutage de gueule
    et le Jamel il n’est plus crédible pour un dhiram
    dans son foutage de gueule permanent et tous azimuts
    tellement et à un point tel qu’il ne se fait même plus rire à lui-même
    et que ce pauvre clown pathétique est à bout de souffle
    et en fin de vie télévisuellement et cinématographiquement .
    Fin de clap pour ce baltringue !

     

    Répondre à ce message

  • Il faudrait arrêter de se mettre des œillères ?
    D’un côté il y aurait un grand remplacement par les noirs et les arabes et de l’autre les producteurs de cinéma, les marchands de chemises et de couches culottes ne devraient pas s’interesser à cette part de la clientèle ?

    Si vous voyez une pub pour Mac Donald avec un blanc, un noir et un arabe pensez vous que l’agence publicitaire s’assure que tous les profils de clients se reconnaissent et se disent qu’ils peuvent venir comme ils sont ?
    L’idee est simple, plaire aux jeunes et surtout aux jeunes en milieu urbain… ceux qui vont au cinéma. C’est aussi ce succès au cinéma qui permettra de vendre de diffusion à la télé. Et donc il ne faut pas être sorti de polytechnique pour comprendre qu’il ne s’agit pas de plaire au jeune public de toute la France urbaine et rurale mais spécifiquement urbaine. Et les jeunes issuent de l’immigration sont important numériquement parlant. Peut-être au-dessus de 25% et les enfants d’origine européenne en milieu urbain trouvent normal d’avoir des acteurs issuent de la diversité.
    Maintenant que cela est dit… Hollywood en premier s’appuie sur des vielles formules pour faire le buzz gratuit et surtout prendre une formule qui a déjà bien fonctionné. Les grand studios américains où les grosses structures comme la Gaumont recrutent des candidats sortis d’écoles de commerce qui ont tellement du flair qu’il ne distinguent pas un camembert jeune d’un mature.. ils préfèront la copie d’une œuvre originale à essayer une œuvre originale…

    Donc que ce soit le Seigneur des Anneaux ou pour un film français : utiliser des noirs pour plaire à une audience diversifiée, ou recycler des classiques pour miser sur une nostalgie rétro… ont est à priori dans des stratégies marketing et il va falloir faire un réel effort pour nous convaincre qu’il s’agit d’ideologie de métissage ou de l’antiracisme.
    Tout en sachant que l’antiracisme ou apprécier la diversité… vous avez là des valeurs universelles que vous trouverez dans tous les récits.

     

    Répondre à ce message

    • #3024476

      Tout en sachant que l’antiracisme ou apprécier la diversité… vous avez là des valeurs universelles que vous trouverez dans tous les récits.
      Peut-être camarade, mais laisse chacun avoir son opinion
      Ce système est si violent, qu’on dirait qu’il pousse lui-même au conspirationisme, au complotisme
      Faudrait être fou, pour ne pas se dire qu’il y a une volonté de skyzophrénisation de la société, de névroses hystériques, de répandre la dépression et la paranoïa, l’angoisse et le stress dans toutes les strates de la société, de toutes les classes sociales
      Je peux aisément saisir la monté du racisme, de la xénophobie, de l’islamophobie, du sedevacantisme, l’intégrisme, le wokisme, la toxicomanie, de la radicalité politique, de la violence, l’époque que l’on vit est d’une intensité en folie furieuse jamais vu
      Aucune trêve, du chômage, à la crise, en passant par la délinquance, la paupérisation, pandémie, guerre, réchauffement climatique, homofolie, féminicide...pas un jour sans climat anxiogène
      Ce monde est dingue, et ce n’est pas que je valide ou accepte la violence ou le racisme ou quoi que ce soit, juste je constate, le degré d’angoisse autour de moi
      J’ai moi aussi parfois du mal à y voir autre chose qu’un projet maléfique, un complot satanique tellement c’est quotidiennement un flux d’actualités hyper agressives
      Je n’excuse rien ni personne, mais je peux comprendre un peu les gens vieux jeunes de souche ou de branche
      Enfin j’espère que l’on va tous se sortir de cette merde

       
    • Je n’ai pas dit qu’il n’y avait pas un problème d’immigration massive. Le progressisme permettant parfois de nous faire reculer en arrière… Prenons le cas des roms qui sont dans certains cas des prédateurs qui squattent des maisons sans que l’état ou le préfet défendent les citoyens. C’est sure qu’il y a des anti racistes qui vont les défendre par pure bêtise.. mais ils ne sont pas tant que ça… Et pourquoi pas des gens qui sont payés pour soutenir tout ce qui provoque du chaos.

      La présence exponentielle d’alogenes dans les séries TV comme Netflix par exemple cela s’explique aisément car la majorité de leur clientèle c’est des territoires de non-blancs… C’est facile à comprendre que si tu mets un chinois, un indien, un noir, un moyen oriental dans ta serie tu va faire plaisir à des audiences en Inde, en chine, en Afrique et au moyen orient ? Hors les gens qui parle de propagande wokiste, ou antiraciste évacuent bien trop facilement des logiques de marketing assez basique…

      Si on me dit que James Bond en femme noire c’est de l’antiracisme, du remplacement de population, dénigrement des blancs et tout le tintouin y’a un grand malaise… Car l’explication commerciale est bien plus logique !! Si je te dis que je fais faire un James Bond en robot tu va me soupçonner de faire un complot pour promouvoir le transhumanisme ? Dans Blade Runner Harrison Ford est un Réplicant (androïde)… Les transhumanistes utiliseront peut-être les films de science-fiction pour promouvoir leur idéologie mais ça n’est pas eux qui font les films ou écrivent les romans de sciences fiction depuis plus d’un siècle.
      Que l’éducation nationale fasse des projection de nouveaux films LGBT à nos enfants c’est bien évidemment de la propagande… mais il y a tellement d’homosexuels dans nos sociétés occidentales qu’ils ne faut pas s’ettoner si certains d’entre eux finissent petit à petit à diffuser des récits sur le style de vie des gays ?
      David Lynch dans un de ses films Mullholand Drive il avait je crois un couple de lesbienne et c’était chic pour un spectateur mâle hétérosexuel.. Mais ça c’était il y a 20 ans et c’est peut-être pas,pour aujourd’hui mais demain ou après demain ça sera des hommes homosexuels… Aujourd’hui personne n’oserait quitter la salle malgré le dégoût. mais demain ?
      Le Nouveau Jouet avec Djamel, Daniel Auteuil c’est la Gaumont… on en reparle après les entrées au cinéma pour voir si c’est du business ou de la propagande antiraciste ?

       
    • "Tout en sachant que l’antiracisme ou apprécier la diversité… vous avez là des valeurs universelles que vous trouverez dans tous les récits."

      Valeurs qui sont surtout destinées aux universitaires ou aux croyants un peu neuneu. Dans les faits, nous sommes moins niais, faut pas déconner.
      Va parler de diversité aux Rois Catholiques d’Espagne ou à Saladin (qui, contrairement au navet de Ridley Scott, a fait raser toutes les croix de Jérusalem tant il haïssait la chrétienté), va parler d’antiracisme aux Zoulous ou aux Swahilis (grand massacreur des peuples Khoisans, et d’autres).

      La diversité, c’est comme la liberté : pas assez et ça devient une prison, trop et ça devient l’anarchie. L’égalité aussi, pas assez devient injuste, mais trop c’est injuste aussi. Pour la diversité : pas assez et c’est de la fermeture d’esprit, trop et c’est de la dissolution d’esprit.

      Quant au coup des "valeurs universelles trouvables dans tous les récits"... Mouais, des récits il y en a plein, dont certains sont beaucoup moins tolérants que d’autres. Disons que c’est un peu de l’affirmation gratuite et absolue. Genre le Loup et l’Agneau, c’est pas un conte sur la tolérance ; le "Grand Roi" David n’était pas connu pour sa bonté et sa douceur non plus, c’est pourtant un souverain apprécie de Dieu. Mais bon soit.

      Par contre, ce qui est sûr, c’est que les jeunes des villes ne vont pas au cinéma pour voir un film français, seuls les boomers ont ce temps à perdre. La série du Seigneur des Anneaux n’est pas au cinéma, c’est du streaming (et elle se fait salement défoncé, mais bon c’est normal, à part le personnage de Galadriel, tous les autres sont plats comme une planche à pain, même un mec sous meth fait mieux en matière de scénar et d’intrigues - quant à la "mama" caricaturale naine, j’en ris encore, je me croyais dans Spoof Movie pendant un moment).
      Bordel, n’empêche, les pauvres fans de Tolkien, ça fait des années qu’ils attendent un film sur le Silmarillion, et ils se retrouvent avec ça, une demi-adaptation matinée de propagande.
      Et au final, je ne suis pas sûr que ça leur serve tant que ça. Par exemple, la série The Witcher devait cartonner, elle avait tout pour crever l’écran, mais ça n’a pas été le cas ne partie à cause de ces mauvais choix idéologiques (créant une mauvaise image à la série avant sa sortie).
      Donc l’argument marketing ... je reste dubitatif... je crois que ça les dessert en fait.

       
    • #3024995

      @Peter
      Je ne te dis pas que c’est de la propagande ou pas du marketing, ou pas de la propagande ou du marketing, je te propose de laisser les gens réagir à leurs manières, rien de plus
      Les gens sont épuisés,ils réagissent pas par réflexion, mais par émotions ou opposition
      Toi tu réfléchis, analyses, tu n’es pas dans la réflexion ou dans la réaction , tu essaies de comprendre, pas juste de t’ opposer sans analyser le pourquoi, le comment
      Je pense que les gens se réveillent, qu’ils soient de droite, de gauche, prolo, petit patron, citadins ou ruraux...
      Mais nous n’allons pas tous a la même vitesse, n’apprennont pas pareil
      C’est juste ce que je t’écrivais

       
  • #3024328
    Le 5 septembre à 22:18 par le condamné à Maure-vivant
    Jamel, l’éternel Arabe du cinéma français, revient dans le remake antiraciste (...)

    le pousseur de la gare de Trappes
    au bras mort et au pantalon à une jambe
    va repasser à Trappes pour passer à la trappe avec la corde au cou !..

     

    Répondre à ce message

  • Cela résume bien la vie de Debbouze, faire la pute du système pour du pognon.

     

    Répondre à ce message

    • #3024546
      Le 6 septembre à 12:22 par Sodome & Gomorrhe & Marrakech
      Jamel, l’éternel Arabe du cinéma français, revient dans le remake antiraciste (...)

      c’est vrai que les Marocaines et les Marocains sont réputés pour ça !..
      le Maroc royal Chérifien premier pays au monde visité pour son tourisme sexuel
      et une monarchie leader mondial dans les réseaux pédo-criminels et pédo-satanistes
      avec sa capitale Marrakech et dont Jamel est un festivalier-accoutumé . . .

       
  • ce Gugusse afro-maghrébin et affreux-pseudo-comique
    est un assisté social à vie subventionné à 200%
    par le ministère de l’inculture et du cinéma pornographique
    puisque de facto Jamela est une prostituée qui tapine pour le système
    qu’est dans et en la réalité ce péripatécien assermenté par l’Etat maçonnique !

     

    Répondre à ce message

  • Debbouze, le mec, qui, sous couvert d’humour pas drôle du tout, dézinguait Montbéliard en qualifiant leurs habitants de moches. Si on regarde bien la tronche de Jamel, on pourrait dire la même chose des habitants de Trappes... mais nous sommes plus intelligents que ça... heureusement...

     

    Répondre à ce message

  • et dans le film "indigènes’ avec ses copains rebeux en libérateurs de la France
    avec Jamel en GI Américain franchement plus crédible et réaliste que lui
    pour jouer ce rôle y’en a pas !.. un infirme avec un bras mort et par dessus le marché
    handicapé physique et débile mental et qui se la joue en guerrier super-héros
    décidément il n’y a qu’a à ce mystificateur de bouffon à qui ça arrive
    et qui peut jouer tout à la fois ce rôle d’escroc et de fumiste !..

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents