Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

Ayant atteint son objectif stratégique concernant les armes nucléaires, Kim Jong-un est actuellement intéressé à stabiliser la situation sur la péninsule de Corée, d’après le Président russe Vladimir Poutine.

 

Le dirigeant nord-coréen a sans doute « gagné son jeu » à l’étape actuelle et œuvrera désormais pour faire baisser la tension sur la péninsule coréenne, a déclaré jeudi le Président russe Vladimir Poutine devant les rédacteurs en chef des médias et agences d’information russes.

« Je considère que Kim Jong-un a sans doute gagné cette partie. Il a accompli sa mission stratégique : il dispose désormais d’une charge nucléaire et d’un missile d’une portée mondiale — jusqu’à 13.000 km, capable d’atteindre n’importe quel point du globe, en tout cas n’importe quel point du territoire de son ennemi potentiel », a indiqué M.Poutine commentant la situation qui prévaut autour de la péninsule de Corée au début de 2018.

​Le 29 novembre dernier, la Corée du Nord a lancé le missile balistique intercontinental Hwasong-15 qui, selon Pyongyang, peut atteindre le territoire des États-Unis.

Lors de ses vœux du Nouvel An, Kim Jong-un a déclaré que « l’ensemble du territoire des États-Unis » était à portée des armes nucléaires nord-coréennes. Il a également averti qu’il y avait « toujours un bouton nucléaire » sur son bureau.

Selon le Président russe, Kim Jong-un est désormais intéressé à « calmer la situation ».

« Il est un homme politique absolument professionnel et mûr », a conclu le Président russe.

 

À ne pas manquer, les photos du séjour !

 

La Corée du Nord, un pays souverain à découvrir par vous-même
avec noko-redstar.com !

 

Découvrez la Corée du Nord avec Alain Soral
en visionnant le documentaire À la découverte de la Corée du Nord !

La vérité sur la Corée du Nord, sur E&R :

Sortir de la propagande occidentale avec Kontre Kulture :

 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1878586

    C’est parfait ,cela risque de calmer pour un bon moment quelques idées ambitieuses .

     

    Répondre à ce message

  • #1878594

    "Si vis pacem , para bellum" tous les peuples capables de posséder la dissuasion nucléaire devraient s’inspirer de la Corée !

     

    Répondre à ce message

  • #1878609
    Le 12 janvier à 15:47 par Marie Claude
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    Pour qu’un pays reste libre et que son peuple vive en paix, il faut qu’il possède l’arme nucléaire et qu’il sache le montrer... C’est ce que fait la Corée du Nord... Du coup, çà calme le jeu des bellicistes étatsuniens, c’est bien ainsi.

     

    Répondre à ce message

  • #1878637
    Le 12 janvier à 16:42 par social donc national
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    Vladimir considère Kim comme un partenaire fiable et "professionnel", et non comme un psychopate dangereux et imprévisible, donc de fait comme un égal et un allié géopolitique sur lequel il pourrait éventuellement compter. Ceci est une étape capitale, car ce n’était pas la position Russe il y a encore quelques semaines...
    Ce n’est pas seulement Kim qui a gagné cette manche, c’est l’ensemble du camp anti-impérialiste qui vient de remporter encore un point, pourvu que cela dure !
    Là encore, la magie des quenelles Huasong-XV a opéré !

     

    Répondre à ce message

  • #1878667
    Le 12 janvier à 17:23 par Blanche neige
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    Quand on voit la Tsar Bomba à 50 mégatonnes balancée par les Russes, la bombe américaine Castle Bravo à 25Megatonne, celle de Kim Jong-Un fait 250Kilotonne. Elle est donc 100 fois moins puissante que la bombe américaine, 200 fois moins puissante que la bombe russe, et 10 fois moins puissante que la bombe française.
    Après ça on vient l’emmerder pour une prune ou deux ;
    On nous prend vraiment pour des billes !

     

    Répondre à ce message

  • #1878966
    Le 13 janvier à 02:38 par Aiguiseur de guillotines
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    Aux dernières nouvelles, Trump en aurait bouffé sa cravate.

     

    Répondre à ce message

  • #1878989
    Le 13 janvier à 03:54 par Soralien
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    je vous conseille de voir le film " la somme de toute les peurs " ,avec Morgan Freeman et ben Afleck entre autre , et si vous faites attention aux détails (désolé ;) ) ,il y a le fameux coq du rav von chaya .

     

    Répondre à ce message

  • #1878991
    Le 13 janvier à 04:19 par Francois Desvignes
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    Ah on se demandait aussi QUI avait équipé Kim.

    Donc, les Russes sont les alliés de la Chine dans l’équipement nucléaire de la Corée du Nord.

    Que la Russie au nom d’elle-même et de la Chine déclare sous contrôle.

    Dont acte : la Russie et la Chine plaident pour une solution pacifique du partage du monde du XXI siècle spécialement dans la zone pacifique qui ne peut plus être "Mare nostrum" des U.S.A.

    L’Amérique n’a PAS répondu.

    Si bien que lorsque Poutine parle de Kim, il parle ....de lui....et de la Chine.

    "L’Amérique n’a PAS répondu" : c’est pas tout à fait vrai.

    Elle a obligé les deux Corées à se rapprocher, ce à quoi ni la Chine ni la Russie ne pouvaient s’opposer.

    Et en fait de solution de "la question du contrôle du Pacifique", (où contrôle du pacifique = contrôle du monde) l’US tente d’étendre sa Pax Américana à la Corée du Nord par ............le ramollissement consumériste.

    Ne dites pas que c’est impossible : c’est en cours en Chine !

    Donc, non : Poutine se trompe un peu.
    La première manche c’est l’US qui l’a gagnée lors de l’ouverture de la Chine au monde.
    Ce qui est en train de se jouer aujourd’hui, c’est la seconde manche : la fin de l’hégémonie américaine.
    Mais tant que la Russie et la Chine ne s’entendront sur l’identité du nouveau maitre du monde (la Chine) , l’ancien maitre du monde (l’U.S) continuera de régner.

    Donc la politique étrangère américaine est la suivante : empêcher cet accord sur l’identité du nouveau maitre.

    Donc, vous voyez, Kim est un toy.
    Fô pas l’idolâtrer
    Ni prendre trop vite les US pour des losers

     

    Répondre à ce message

    • #1879437

      Bien vu, Trump s’adresse à la Chine au-delà de Pyongyang. Les américains n’ont plus la main, ni économique, ni politique. Comme dit Alain Soral, ils leur reste un hold-up financier soutenu par le militaire. Si vous nucléarisez une ville chinoise, il en reste 10 autres. Si vous nucléarisez New york, l’Amérique tombe à genoux. Les USA pensaient détenir le pouvoir robotique (prothèses, robots militaires) manque de chance, ils délocalisent en Chine. Faut pas emmerder la bonne si tu veux pas avoir à sortir la poubelle.

       
  • #1879066
    Le 13 janvier à 10:38 par Jean Blond
    Kim Jong-un a "gagné cette partie", selon Vladimir Poutine

    Kim Jong-un, l’idole des jaunes. On est plus en 1950 au Vietnam. Mais il faut se méfier des américains et du projet mondialiste qui comme Sarkozy l’a dit, ira jusqu’au bout de sa logique.

     

    Répondre à ce message

  • #1879753

    Ce commentaire de Vladimir Poutine est évidemment ironique.

    Il sait que la guéguerre entre Trump et Kim Jong-un est une mascarade alors il s’en amuse en comptant les points.

    Si il y avait un quelconque risque de guerre nucléaire, nous ne le saurions pas et tout se passerait par diplomatie interposée.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents