Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Assemblée nationale n’est plus qu’un agglomérat de bras cassés

Le désastre LREM

Vice-présidente de l’Assemblée nationale, la macroniste Carole Bureau-Bonnard était chargée mardi après-midi d’animer la séance d’examen du projet de loi « confiance dans l’action publique ». C’était sans compter son manque d’expérience...

 

« C’est le chantier ! » Carole Bureau-Bonnard, nouvelle députée macroniste de l’Oise, devenue vice-présidente de l’Assemblée nationale dans la foulée, a connu mardi après-midi une séance éprouvante. Chargée d’animer l’examen du projet de loi « confiance dans l’action publique », la primo-députée a sombré. Malgré l’aide d’un fonctionnaire de l’Assemblée nationale qui lui soufflait ce qu’elle devait faire, Carole Bureau-Bonnard a dû quitter le perchoir, le président François de Rugy ayant été rappelé en urgence...

Avant cela, des députés de toutes tendances ont fustigé le manque de tenue de la séance. C’est d’abord le socialiste Olivier Dussopt qui a laissé entendre que la macroniste faisait planer une pression sur les députés du parti majoritaire, invités à voter à mains levées divers amendements : « Les députés lèvent la main ou ne la lèvent pas. Ils peuvent faire le choix de ne pas participer à un vote. Ils peuvent faire le choix de s’abstenir, de se prononcer, mal à l’aise par une disposition ou par conviction du fait de ne pas vouloir adhérer à tel ou tel article. Vous avez appelé le vote deux fois, presque trois (sur un même amendement, NDLR). Soit cette situation ne se reproduit pas. Soit au nom de mon groupe, je serai amené à demander un scrutin public (électronique, NDLR) sur chacun des amendements déposés », a lancé le parlementaire provoquant les applaudissements... de la droite.

 

 

 

 

 

 

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

La catastrophe annoncée, sur E&R :

Échapper à la dégénérescence de la démocratie bourgeoise
avec Kontre Kulture :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents