Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’État et l’étal du bataclan

« Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde »

écrivait Bertolt Brecht. Très connu.
Ce que l’on connaît moins, c’est que ce ventre fécond était celui de la Sozialdemokratie.

 

Lisant le Communiqué de la Fédération française de tir, je me faisais la réflexion que cette répression redoublée allait dans le sens que j’indiquais dans mon petit pastiche.
« Désarmer les honnêtes gens sous prétexte de lutte contre le terrorisme », n’est-ce pas la preuve que dans les Cabinets on conjecture sur la possibilité de leur insoumission ?
Dès lors qu’on commence à tuer ses enfants, comme tous ceux assassinés dans l’étal ignoble du bataclan, dès lors qu’on tue ses enfants le Peuple pourrait devenir imprévisible. Comme le peuple palestinien.
Et si l’envie lui prenait de les sauver lui même ?
Et si il allait se souvenir d’une certaine sommation de son hymne national : Aux armes citoyens !

On ne saurait être trop prudent : que la vile populace reste toujours désarmée, et devant la menace mortelle n’ait d’autre issue que se blottir derrière la solide carrure des vrais professionnels extrêmement musclés, et tous ceux qui nous ont offerts, depuis l’affaire Merah, les preuves réitérées de leur vaine efficacité.

Certes, toute la chiennerie parlementeuse, censée représenter la Vox populi, a voté comme un seul chien couché la restriction drastique des libertés que l’on nomme État d’urgence, plutôt qu’État policier qui fait mauvais genre.
À l’exception de six d’entre eux. Auxquels, quelles que soient par ailleurs leurs niches écologiques, il faut décerner l’Os d’or de l’honneur en ces temps cadavériques.

Mais si un beau jour toute la plèbe des sans-dents, passé l’état de choc, se disait « À bas l’état d’urgence ! », « sauvons nous nous-mêmes » ?
Si c’est la guerre, il faut le Salut Public et non la dictature des intérêts privés.
Qui sait si l’antique idée d’Autodéfense populaire ne reprendrait pas du poil de la bête face aux barbus inhumains ?
C’est une bien mince probabilité, mais que le Pouvoir ne semble pas écarter.

J’en veux pour preuve qu’avant ces propositions de la Commission européenne destinées à désarmer le peuple, il y eût le Plan arme du Ministre Cazeneuve, qui allait dans le même sens.
« Il y aurait », dit le ministère, «  31,2 armes légales en France pour 100 habitants, contre 101,1 pour 100 habitants au États-Unis, 30,3 en Allemagne et 6,7 au Royaume-Uni. »
C’est beaucoup trop : nous autres sans-dents leur semblons armés jusqu’aux dents.

Les hasards du calendriers font que ce plan arme du ministre de l’Intérieur a été présenté l’après midi du Vendredi Sanglant.
Et si l’on veut bien se se rappeler que le matin même de ce même jour des exercices de simulation d’attaques terroristes avaient été organisé par le SAMU de Paris, on peut se dire : Sacrée journée quand même, et bien remplie !
C’est un deuxième « hasard effroyable » selon la propre expression de l’urgentiste et ex-collaborateur de Charlie Hebdo Patrick Pelloux.

Un hasard et rien d’autre : il n’y a pas, il ne peut pas y avoir de liens entre le terrorisme qui vient du dehors, et la maintenance de l’Ordre qui reste du dedans.
Les lois qui régissent l’Intérieur ne sauraient être mises en rapport avec celles en vigueur pour l’Extérieur.
Le Microcosme et le Macrocosme sont deux mondes définitivement séparés.
C’est ce qu’on appelle la discontinuité de l’Univers (cité l’été au PS).
Le contraire de cette loi fondamentale s’appelle le complotisme.

La guerre sociale

Le saviez vous, dans la foire d’empoigne sociale, bien avant le Vendredi Sanglant, les milieux syndicalistes s’interrogeaient ainsi : D’où Hollande et Valls tirent-ils leur arrogance ?
S’en faisant l’écho Daniel Gluckstein dans la Tribune des Travailleurs du 12 novembre se demandait :
« Ce gouvernement rejeté s’apprête à essuyer une déroute aux élections régionales : où puise-t-il donc l’assurance de pouvoir continuer ainsi sur la voie des contre-réformes exigées par le Fonds monétaire international et l’Union européenne  ? »

Bizarre ce gouvernement vomi par la majorité de la population laborieuse, que les « observateurs » donnaient archi-perdant aux élections régionales, mais qui manifestait une arrogance sociale, une morgue qui n’appartient qu’aux vainqueurs.
Monsieur Valls éternellement sûr de lui et dominateur, répondait, bien avant le Vendredi 13, par des coups de mentons mussoliniens à toute revendication sociale.
Contre la majorité des syndicats il impose l’accord PPCR [1].
Il fait arrêter des salariés d’Air France coupables du crime de refuser 8 000 suppressions d’emplois !
Le retour de Galifet.
Partout dans tous les domaines, il passait en force comme l’exprimait le journal Les Échos, qui redoutait en retour une possible révolte sociale.

La Loi Macron : pour la parfaire le gouvernement socialiste voudrait réduire l’imposant Code du Travail, en une brochure réduite aux dimensions du sac à main de Madame la Ministre du Travail, à côté de ses tickets de métro.
La loi Touraine instaure le regroupement des hôpitaux et la généralisation du tiers payant.
Ces deux mesures seront mises en œuvre dès le 1er décembre, en utilisant la procédure accélérée.
Les médecins sont majoritairement opposés à cette loi ? Ils sont interdits de manifestation pour cause d’État d’urgence !
Le très modéré Conseil national de l’ordre des médecins publie la carte de ce qu’il nomme les « déserts médicaux » créés par les lois Hirsh et Tourraine.
Il en a recensés 192, dans lesquels vivent près de 2,5 millions de personnes.
Les régions Centre (43), Poitou-Charentes (22) et Haute-Normandie (18) sont les plus touchées.
« Dans les Côtes-d’Armor, la situation est dramatique, on est dans une impasse totale  », déclare le président du conseil régional de l’ordre des médecins de Bretagne.

Les unions syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE, CGC, Unsa, Sud) des Hôpitaux de Paris (AP-HP), ont toutes ensemble (une fois n’est pas coutume) dénoncé Martin Hirsch comme un « profiteur de guerre » car il « veut profiter de cette période d’état d’urgence pour passer en force !  » sa réforme destructrice de hôpital public.

Bien avant l’état d’urgence les observateurs avaient noté la fermeté du gouvernement dans ce domaine, et son mépris des médecins et personnels hospitaliers. Il bafouait ouvertement sa propre doctrine sociale de «  la contractualisation des rapports sociaux ».
Fini la négociation, du « cause toujours », on est passé d’Urgence au « Ferme ta gueule ! »

Comme l’a écrit Ernst Wolff, journaliste indépendant, il en reste un peu en Allemagne, sur la situation en France après le 13 novembre :

« Pour augmenter sa capacité de concurrence sur le marché mondial, la France doit prochainement réduire les prestations sociales, durcir la loi du travail et abaisser le niveau des salaires. Toutes ces mesures vont provoquer une résistance sociale considérable à cause des inégalités sociales déjà existantes dans le pays. Cette résistance va pouvoir être réprimée au moyen de toutes ces mesures de limitation du droit de rassemblement, de surveillance d’Internet élargie et de l’extension des pouvoirs de la police et de l’armée. »

Ce matin, 29 novembre, Ministre Cazeneuve a dit assumer « totalement » l’assignation à résidence de 24 réchauffistes chauffés à blanc, avant la Conférence climatique : «  Même si ces personnes ne sont pas du tout liées à la mouvance terroriste, la mobilisation de nos forces doit être consacrée entièrement à la protection des Français » dit il.
Hier les « islamistes », aujourd’hui les « écolo-anarchistes ». Et demain, qui ?

Farce Nationale

Ministre Valls ne semblait rien tant redouter que l’irrésistible ascension du Front national.
Grâce à l’État de grâce on assiste à la résistible capitulation du FN.
Marine Le Pen a immédiatement cédé à l’invitation qui lui a été faite de se joindre à l’union sacrée avec le gouvernement.

Valls a déclaré sur France Inter : « Nous devons donner tous les moyens, comme cela n’a jamais été fait dans notre pays, à la police, à la gendarmerie ainsi qu’aux services de renseignement. »
"Jamais" ? Plus que Vichy alors....
Je ne nie pas que la Gendarmerie, ce corps d’élite, n’ait prouvé récemment sa détermination et son sang froid.
Qui ne se souvient encore de la solidité des gendarmes devant les hordes de la Noire Réaction marchante dans la Manif pour tous ? Et des courageux policiers déguisés en manifestants qui surgissaient au milieu des enfants dans les landaus pour écraser le fascisme dans les langes.
Sans eux, que seraient devenues les malheureuses Femen, toutes nues, les pauvres, aux milieu des nostalgiques des bûchers de la Sainte Inquisition ?
On frémit rien qu’y songer.

Oui ! Un fort sentiment de sécurité naît spontanément devant la besogne des forces de sécurité.
Quand aux services de renseignement, près de 200 morts après l’affaire Charlie-Coulibaly, nous ne pouvons que nous incliner devant leur rare efficacité.
Les familles des défunts rendent presque unanimement hommage à leur dévouement.

Nous sommes déjà bien loin des péremptoires déclarations de Marion Maréchal du 16 septembre :
« Nicolas Sarkozy et François Hollande sont responsables du chaos d’où surgissent les monstres du djihadisme, du terrorisme, de l’état islamique, des migrations submergeantes, que les lâchetés rendent inendiguables. L’un et l’autre, Nicolas Sarkozy et François Hollande, chacun sur son strapontin historique, ont contribué à ce chaos criminel. »

L’état d’urgence acceptée avec les responsables et coupables d’un chaos criminel ?

En attendant le prochain ras de marée électoral, les cotes de popu-hilarité bondissent à se tenir les côtes !
Plus 32 % pour le Hollanderführer !
Presque autant pour le Caudillo.
Selon le sondage Odoxa, après les attentats de Paris François Hollande passe à 71% et Manuel Valls à 66% d’opinions favorables !
Force est de constater que le vendredi 13 novembre fut un jour porte-bonheur pour le Pouvoir.

Vendredi 13

Mais il nous faut mettre en garde contre les explications sujettes à la complotite.
Il est impossible d’imaginer que certains grands dirigeants aient pu s’attendre aux sabbats du Bataclan.
Sauf à utiliser les services secrets de savants kabbalistiques et extralucides qui prédisent l’avenir.
Mais ça personne n’ose y croire. Trop flippant.
Gouverner n’est pas prévoir.

Personne de sain d’esprit n’irait jusqu’à penser que certains de nos dirigeants au plus haut niveau de l’État aient pu tremper dans le sang qui ruisselle de l’étal des bouchers.
Que le pouvoir socialiste fasse du bon boulot en bombardant et tuant des civils en Syrie, c’est une chose, mais de là à imaginer qu’il n’hésiterait pas à immoler ses chers compatriotes pour des intérêts étrangers à la fRANCE, il y a un fossé de boue et de sang dans lequel nous nous refusons à patauger.

Ce vendredi 13 fut un vendredi étrange et extraordinaire à bien des égards.
Et j’invite les lecteurs à se diriger vers les puissantes explications ésotériques, plutôt que vers le vulgaire rationalisme cartésien qui déshonore l’esprit français depuis si longtemps.
Un Voltaire aurait ironisé sur certaines coïncidences. Et aurait écrit un Candide et le meilleur des états d’urgence possible.
Mais n’avons nous pas suffisamment démontré ici que Voltaire était un type peu fréquentable ?

Sinon ce serait à se damner.
Vous imaginez dans quel tourbillon nous serions précipités ?
Dans le Vortex du plus froid des Monstres froids ! [2]
Je plains les malheureux affligés de l’altération morbide du complotisme.
Ils sont déjà dans le pressentiment du Pire. Il sont déjà mentalement emportés dans la Circumversion, « Le tourbillon glacé du Maudit qui rugit, quoerens quem devoret ». [3]

Nous sommes tous égaux devant la menace.
Mais parfaitement inégaux quant à sa perception.

Notes

[1] Projet d’accord sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations qui achève le statut de la fonction publique .

[2] L’État est le plus froid des monstres froids. Il ment froidement ; et voici le mensonge qui s’échappe de sa bouche : “Moi l’État, je suis le peuple.” Friedrich Nietzsche. Ainsi parlait Zarathoustra

[3] Grillot de Givry Le Grand Oeuvre

Sur les théories du complot, chez Kontre Kulture :

Sur l’agonie de la France et la putréfaction de la gauche :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1334481
    le 30/11/2015 par Eric
    L’État et l’étal du bataclan

    Ce texte est véritablement excellent. Il n’ y a donc pas que Martin Hirsch qui puisse se voir attribuer le joyeux sobriquet de « profiteur de guerre ». La liste est longue. Et je complèterais ceci par cette circonstance aggravante, profiteurs de guerres au-delà, fomenteurs en deçà.


  • #1334506
    le 30/11/2015 par albert
    L’État et l’étal du bataclan

    c’est AFFREUX d’etre complotiste !!

    ça permet d’envisager des hypotheses qui presque toutes se realisent , alors même que les bras cassés du gouvernement rebondissent de surprise en surprises , et faisant des virages à 180 degré tout en nous expliquant qu’ils continuent à garder le cap , et à veiller jalousement à notre meilleur interêt !

    bandes de farceurs !!


  • #1334528
    le 30/11/2015 par savonarole
    L’État et l’étal du bataclan

    Beau texte ,politiquement sexy, qui nous donne à froler la peut etre vérité , des faits , et l’imagination du pire , celle qui réveille.


  • #1334551
    le 30/11/2015 par mario
    L’État et l’étal du bataclan

    Cette nuit, un hélico planait sur Paris. Dans la journée aussi. Cet hélico tournant au dessus de nos têtes c’est l’état d’urgence. La menace interne. L’Etat nous dit : "Tenez-vous tranquilles ou gare !"

     

    • #1334704
      le 30/11/2015 par Pouet
      L’État et l’étal du bataclan

      Il me semble aussi que les vols d’hélico sur Paris se font bien nombreux et pas à des vitesses correspondant à de véritables déplacements.

      Autre-chose me parait très étrange, depuis la triste soirée, TOUTE la nuit on peut entendre des véhicules de pompiers ou police
      circulant à vive allure et la sirène en marche.
      La circulation étant très réduite, je ne comprends pas l’intérêt de ces signaux sonores.
      En temps normal, rien de tel.

      Une idée ?


  • #1334584
    le 30/11/2015 par capri
    L’État et l’étal du bataclan

    Pour résumé la situation "De par ma femme, je suis éternellement liés à Israël, mais quand même ! " dixit le Caudillo Français


  • #1334635
    le 30/11/2015 par Nettoyeur
    L’État et l’étal du bataclan

    « Pour augmenter sa capacité de concurrence sur le marché mondial, la France doit prochainement réduire les prestations sociales, durcir la loi du travail et abaisser le niveau des salaires. Toutes ces mesures vont provoquer une résistance sociale considérable à cause des inégalités sociales déjà existantes dans le pays. Cette résistance va pouvoir être réprimée au moyen de toutes ces mesures de limitation du droit de rassemblement, de surveillance d’Internet élargie et de l’extension des pouvoirs de la police et de l’armée. »

    Et c’est exactement ce qui se déroule sous nos yeux, lentement, étapes par étapes, mais on y est !
    Je sens que les prochaines années vont être terribles.

    En tout cas on constate quoi ? que les terroristes ont pu circuler librement jusqu’à commettre des attentats tout en étant connus des services de renseignement français et étrangers. Et que ça continuera dès lors qu’il y en aura besoin ...
    Par contre, aujourd’hui, qui est totalement muselé sous couvert (pour la énième fois) de sécurité, de paranoïa nationale savamment maintenue et alimentée par les merdias aux ordres ?
    Est-ce que les gens se rendent compte qu’on est en train de nous bâillonner pour la suite du plan européiste et plus largement mondialiste ?
    Ils tombent drôlement bien les attentats et l’état d’urgence qui coupe net toute manifestation publique, alors que les mois précédents pas une semaine ne se passait sans voir un corps de métier manifester contre la politique du gouvernement ?
    Quand on lis ça : "Valls a déclaré sur France Inter : « Nous devons donner tous les moyens, comme cela n’a jamais été fait dans notre pays, à la police, à la gendarmerie ainsi qu’aux services de renseignement. »"
    "On" pourrait "croire", enfin le Charlie, que c’est pour notre bien, notre sécurité, et qu’on va lutter contre l’ennemi de l’intérieur mais que dalle !
    En mettant en relation les 2 paragraphes précités et pour toute personne lucide et voyant clair dans le jeu de vallss, on se rend bien compte que la réalité est tout autre.
    L’année 2016 (et les suivantes) s’annonce affreuse.
    La politique d’austérité cachée sous un terme plus acceptable de réformes va s’accélérer.
    Les Français ne pourront plus rien dire ni manifester, juste se soumettre, peu importe le parti politique aux commandes.
    L’Europe est une vaste escroquerie, et le cynisme atteint son paroxysme dès lors qu’on a réussi à faire croire aux gens que c’est le progrès ...


  • #1334638
    le 30/11/2015 par SC31
    L’État et l’étal du bataclan

    Bravo Monsieur Niesche.
    A 100% sur votre ligne.
    Gageons qu’E&R me publie cette fois ?

     

    • #1337682
      le 04/12/2015 par Grindsel Tirédunevi
      L’État et l’étal du bataclan

      Il ne faut pas changer de pseudo sinon ton commentaire ne sera pas publié. garde le même pseudo et tout ira bien.


  • #1334743
    le 30/11/2015 par durandal
    L’État et l’étal du bataclan

    Je ne sais pas si c’est de bon ton et si je serais relayé mais, pour ma part je suis plutôt satisfais de ce que ce régime commence enfin à montrer son vrai visage, des jours difficiles attendent les français mais le durcissement du pouvoir va mécaniquement entrainer plus de monde à ouvrir les yeux sur la vraie nature de cette "république", cela laisse une faible mais réelle marge de manœuvre à l’inattendu historique, le grain de sable peu encore gripper la machine même si elle s’est belle et bien emballée et semble lancée à pleine vitesse.
    Merci à Félix Niesche pour ce nouveau morceau de poésie journalistique.

     

    • #1335074
      le 01/12/2015 par Pierre-Albert Espénel
      L’État et l’étal du bataclan

      C’est bien le grain de sable qui enrayera la machine à Sion aussi alambiquée soit elle.


  • #1335058
    le 01/12/2015 par marielionne
    L’État et l’étal du bataclan

    Félix Niesche égal à lui même, voire peut-être meilleur
    excellente diatribe
    ca ravigote après avoir lu une insipidité du triste Roger Bruno Petit


  • #1335271
    le 01/12/2015 par ferrailleur
    L’État et l’étal du bataclan

    Valls, Hollande, Cazeneuve et Taubira affichent une arrogance de gens sûrs d’eux-mêmes et dominateurs. C’est assurément parce que ce sont des initiés. Toute personne ayant conduit un projet connait cette position de "celui qui sait". Dans tout projet, il y a une part d’ombre à ne pas dévoiler, c’est ce qui permet de voir la mine déconfite et déroutée des subalternes.

    Ils sont peu nombreux à connaître le "remodelage de l’Europe". Eux en font partie. Après avoir mis à feu et à sang le Moyen Orient et l’avoir "remodelé", institutionnalisé le chaos partout dans le Monde Arabe, voila que le NOM continu son oeuvre en Europe.

    On commence par un attentat sanglant soutenu par d’autres agressions de moindre intensité pour donner un caractère diffus à la menace. Si un danger est unique, cerné et identifié, on peut faire front. Lorsque la menace peut venir dans le dos, on commence à stresser comme les rats de Laborie. On adopte alors une posture de prostration qui mène à l’acceptation de tout et même à la maladie.

    Cette arrogance est le signe évident de la maîtrise d’un plan qui se déroule à merveille pour ces piètres acteurs. Ils ont muselé la grogne naissante d’un peuple en train de perdre les acquis des combats douloureux de ses parents. Les maîtres de notre petit comité de "gouvernants" doivent les remercier à hauteur de leurs services. Les sénateurs et députés qui votent les lois liberticides à la volée, sont-ils de mèche ou sous captagon ? c’est difficile à dire mais bravo à ces six visionnaires qui ont refusé cette ruée vers le totalitarisme socialiste.

    Dans tous les cas, c’est nous qui trinquons et qui commençons à ressentir bien distinctement les effets de l’Etat policier et les futures maltraitances dont nous sentons déjà les premiers coups de fouets. De là à imaginer que les 130 morts et les 300 blessés ,que l’état a déjà oublié, ne sont que les premières victimes de l’incendie qui va embraser l’Europe...


  • #1335291
    le 01/12/2015 par chose
    L’État et l’étal du bataclan

    Comment expliquer que la police ne soit intervenue au Bataclan qu’ après la mort de 80 personnes et des centaines de blessés ? Avait-elle reçu l’ordre d’attendre avant d’intervenir ?... Le commissaire de police qui a fait attendre ses hommes va être décoré .


  • #1335392
    le 01/12/2015 par polk
    L’État et l’étal du bataclan

    Bhl la liste est longue aussi longue que le temps de la reconciliation mais on y arrivera


  • #1335402
    le 01/12/2015 par polk
    L’État et l’étal du bataclan

    Le paragraphe appele vendredi 13 est flippant le maitre de ce spectacle ne peut etre un etre humain vu le degres de mensonges , et de manipulation scenario digne de l associe du diable

     

    • #1337576
      le 04/12/2015 par sixfoissept
      L’État et l’étal du bataclan

      C’est peut-être juste qu’ils sont flemmards et irrespectueux, un peu comme celui qui écrit en se foutant de la ponctuation et des accents.

      C’est vrai, après tout, qu’est-ce qu’on en à a foutre de la langue française !

      Eux se disent : "Qu’est-ce qu’on en a à foutre de la populace".

      C’est la même chose, tout est une question de respect.

      Vous êtes bien placé pour le savoir, pas vrai !


  • #1335503
    le 01/12/2015 par SpiritusRector
    L’État et l’étal du bataclan

    Certes Mr Niesche, les forces de l’ordre se mettent vite au gardes à vous quand on leur parle d’ordre et de sécurité... C’est parer au plus urgent il me semble...

    Avec une efficacité ridicule destinée uniquement à la vitrine ?

    Oui j’acquiesce, mais l’apaisement dans le malheur et la manipulation valent toujours mieux qu’une terreur et une folie généralisée qui ne manquerait pas de se répandre si les derniers mythes tombaient aux yeux du plus grand nombre. Il faut des paliers pour éviter une catastrophe bien pire.

    Les opportunistes de petite taille sont désormais légion dans ce pays et s’ils venaient à sentir qu’ils ont le champ libre, le 13 novembre va commencer à remplacer bons nombres de jours dans l’année.

    Les intellectuels puissants tels que vous qui conceptualisent tout avant tout le monde voudraient toujours que tous furent aptes à avancer aussi vite qu’eux...

    C’est beau, mais ça aussi, c’est les bisounours... L’Histoire humaine s’est écrite avec du sang, inutilement et surtout injustement versé, ça ne vous plait pas, ça ne me plait pas, mais ni vous ni moi ne décidons, c’est comme ça.

    Parer aveuglément au plus urgent est un dangereux glissement vers un état policier ? Certes.
    Mais, aucun état policier n’a jamais duré bien longtemps... Fusse t-il à l’échelle du monde, plus vite constitué, plus vite abattu.

    Chaque difficulté vécue est une marche franchie, chaque tentative d’échapper à l’ascension est une erreur.

    Aucun d’entre nous n’a plus le luxe de mourir, de crier ou de comprendre pour les autres afin qu’ils ne souffrent pas trop et puisse vivre vieux dans des mirages de sociétés idylliques...

    Il va falloir que tout le monde parvienne à vaincre la peur, même nos ennemis sans doutes. Les détruire ne mènerai plus à rien...

    Travail de titan ? Mission impossible ?

    Il faut un miracle à la mesure de ce que l’humanité va devoir encaisser. Alors il va falloir oser voir "divin" et ne jamais se résoudre.

    Chaque marche franchie, loin d’affaiblir quiconque, donnera la force à tous de surmonter la suivante.

    Que ceux qui savent franchir les 10 prochaines marches que la masse ne parvient pas à franchir reviennent en arrière pour aider.

    C’est comme l’alpinisme, dans une cordée, la place la plus épuisante est à l’arrière, avec les serres-files, pas en tête.


  • #1336808
    le 03/12/2015 par Marthe
    L’État et l’étal du bataclan

    Pauvre Mère qui pleure des larmes de sang, qui pleure ses enfants victimes et ses enfants persécuteurs. Combien de temps encore pour comprendre que seul Dieu peut nous sortir de ce chaos. Combien de temps encore pour ouvrir notre cœur à Celui qui nous appelle, Il est là mais rien ne sort de nos cœurs, si l’année 2016 est l’année de la Miséricorde, croyez-vous que cela soit un hasard ? une année c’est peu, peu de temps pour dire Pardon et Viens !


  • #1337176
    le 04/12/2015 par Mypadov
    L’État et l’étal du bataclan

    A partager largement : sur le site de l’UE, le pdf du Journal Officiel de la Communauté du 22 novembre 1990, avec en pages 16 et 17 la résolution "gladio"
    (approuvée par vote) actant l’existence au sein des états membres d’organisations travaillant en collaboration avec les services de renseignements des états et pratiquant le terrorisme envers leurs propres populations.
    http://eur-lex.europa.eu/legal-cont...
    Hallucinant !


  • #1337693
    le 04/12/2015 par NoLandsMan
    L’État et l’étal du bataclan

    Superbe analyse, percutante, réfléchie et juste
    à l’image
    de cette photo magnifiquement belle, impressionnante et émouvante.
    (elle me fait fondre le coeur)

    Merci M Niesche


Commentaires suivants