Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’alliance des musulmans avec les chrétiens orthodoxes à la fin des temps

Conférence du Sheikh Imran Hosein en Afrique du Sud – 19 février 2015

 

Conférence du Sheikh Imran Hosein au Cap (Afrique du Sud) le 19 février 2015 :

 

Découvrir l’eschatologie islamique du Sheikh Imran Hosein
chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

80 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Conseil :
    les 3 visages du Coran de Leila Qadr et Amine Saad Edine ou les travaux d’Edouard Marie Gallez sur l’origine du Coran.
    Néanmoins, à décharge du cheik Imran Hossein, il est tout à fait cohérent que les textes bibliques et Nazaréens qui constituent les 9 /10 du Coran soient révélateurs de faits analogues à l’eschatologie Catholique.

     

    • "que les textes bibliques et Nazaréens qui constituent les 9 /10 du Coran "

      Ha bon ? Moi je pensais que c’était la thora ?


    • Ne suivez pas le conseil du type en haut, il mène à un livre qui énonce que le Coran proviendrait d’un homme et non d’Allah lui-même (issu de "soi-disant "travaux" qui n’expliquent même pas tous les miracles numériques qui y sont inscrits éternellement) ...

      Pour un occidental (chrétien en l’occurrence ici) qui souhaite attaquer le Coran, il ne fait jamais son auto-critique de la bible, bourrée de falsifications en tout genre (il y en a tellement qu’elles sont indénombrables pour preuve : https://www.youtube.com/watch?v=kWj...).

      Par contre, il utilise à souhait les falsifications, mensonges et réinterprétations égoïstes souvent traduites en français (il ne sait pas lire l’arabe, ne veut pas le lire et se tiens la traduction très approximative française) pour critiquer les autres. Ethnocentrisme quant tu nous tiens ...

      Le Coran est fondamentalement descendu sur Muhammad (paix et bénédictions sur lui) et jamais vous ne nous ferez croire le contraire.
      Quand au discours d’Imran Hosein, il s’adresse aux chrétiens sincères et rien ne me fera plus plaisir que de savoir que la Russie orthodoxe s’alliera forcément avec les musulmans.

      Quant à la chrétienté occidentale, elle s’est déjà effondrée et poursuit son chemin vers la dégénérescence.


    • @Organe

      Vous dîtes que la Bible est truffée d’erreur, à ce titre vous vous inscrivez dans la doctrine musulmane qui prétend à une falsification des écrits juifs et chrétiens.

      Seulement, les musulmans se gardent bien de dire à quel moment cette falsification aurait eu lieu, par qui et où et surtout dans quel but ? Quand on lit le Coran, on dénombre beaucoup de références bibliques ce qui suppose qu’il s’adresse à des gens qui connaissent un tant soit peu les dites références.

      Cela suppose donc qu’une "Bible non falsifiée" existe encore au VIIème siècle (sinon pourquoi y faire référence).Or, la Bible, dans sa version de l’Ancien Testament, a été traduite en Grec au IIIème siècle avant Jésus Christ à Alexandrie (la Septante) avec des copies envoyées un peu partout par la suite. Une falsification qui aurait eu donc lieu dans ce laps de temps de 10 siècles aurait forcément été relevée en référence à l’originale (aussi bien par les Juifs que par les Chrétiens fidèles à une éventuelle Bible dite non falsifiée), pourtant rien de pareil n’a jamais été évoqué.

      Les écrits bibliques du VIIème siècle sont donc conformes aux écrits bibliques datant du IIIème siècle avant Jésus Christ, et rien ne permet de dire par la suite qu’ils ont été falsifiés, les découvertes faites à Qumran en 1947 accréditant même fortement la thèse de la conservation parfaite des Saintes Ecritures au fil des siècles.

      Enfin, les références bibliques présentes dans le Coran présentent, pour certaines, des incohérences manifestes démontrant une connaissance assez lacunaire des textes bibliques notamment Marie, mère de Jésus, qui se retrouve contemporaine de Aaron et Moïse (et par ailleurs leur soeur), voir en ce sens la sourate 19 (verset 28 et versets 51 à 53) alors que 12 siècles la sépare de Moïse et Aaron.


    • @organe
      Edouard-Marie Gallez parle et lit l’arabe, de plus il est secondé par un jésuite syriaque. Votre argument selon lequel il faut parler l’arabe pour lire le Coran n’est donc pas valable.
      Par ailleurs, le nom de Mahomet est très peu mentionné dans le Coran, (1 ou 2 fois de manière très peu claire) en revanche le nom de Moïse apparait le plus souvent, ainsi que le nom de Jésus.
      La Mecque n’existait pas du temps des écrits du Coran, le Coran a été écrit 200 ans après les faits supposés sur des "os de chameaux".
      Loin de moi l’idée de vouloir choquer, mais ces faits sont indéniables
      (d’autres détails du Coran sont invraisemblables, la flore décrite ne correspond pas à celle de la péninsule arabique, mais à celle de la Palestine et de la Syrie, le Coran a été écrit en plusieurs étapes, c’est pourquoi les sourates n’ont pas d’ordre, de chronologie, de cohérence)...liste non-exhaustive.


    • Ne vous querellez, vos deux religions après études approfondies et objectivités sont destinées à la masse, au goy. On y entre et on y sort comme dans un moulin ...


    • Bonjour Scratchy,

      "Enfin, les références bibliques présentes dans le Coran présentent, pour certaines, des incohérences manifestes démontrant une connaissance assez lacunaire des textes bibliques notamment Marie, mère de Jésus, qui se retrouve contemporaine de Aaron et Moïse (et par ailleurs leur soeur), voir en ce sens la sourate 19 (verset 28 et versets 51 à 53) alors que 12 siècles la sépare de Moïse et Aaron."

      Ce passage ne fait pas référence à Aaron le frère de Moïse.

      Cordialement,


    • L’ an 1 de l’Hegire marque L émigration du prophète benni de la Mecque Pour Medine , Faisant entrer histoire humaine dans une ère nouvelle : L émigration sur le sentier de Dieu pour la sauvegarde de la vérité de l’Unicité divine dans la paix universelle et la cohésion avec toute la creation.
      L accueil des Ansar ( enracinés ) envers les moudjahid ( émigrants) mecquois est sans conteste le plus magnifique exemple de fraternité victorieuse de toute l histoire humaine... Nous somme à present 1436 ans après cette émigration salvatrice pour toute l humanité. Emmigration toujours Inégalée en terme de vivre ensemble pour la sauvegarde des valeurs communes et universelles pour la fin des temps .
      Sauvegarde inviolable descendu par notre Createur dans le dernier des Livre revelés, le Coran, par l intermédiaire de la meilleure créature de l univers et à travers l exemple des 23 dernières annèes de sa vie avec ses compagnons, des hommes et des femmes de toutes tribus toutes couleurs, dotés des caractères les plus nobles et vêtus de la plus belle des parures : celle de la Foi.

      Parmis les centaines de récits historiques détaillés concordant au sujet de cette période éblouissante , le nectar cacheté en fait ressortir une lumière cinglante pour les âmes abîmées de notre epoque ...

      Nous sommes tous de la communauté du très louangé...


    • @Chemin

      Bonjour Chemin,

      Pourriez vous développer un peu,cela m’intéresse. De toute façon mon message portait surtout sur la prétendue falsification des Ecritures juives et chrétiennes sans que les musulmans n’indiquent de quels passages il s’agit.

      Bien à vous,


    • le fait que le Coran soit soumis à l’exégèse historique n’a rien à voir avec la foi musulmane. Inspiré de Dieu, le Coran a toutefois été rédigé materiellement par des hommes. je dirais donc qu’au contraire, ce genre de travail très sérieux (mais quand on n’a pas lu c’est difficile de se faire une opinion) permet d’avoir une vision du texte sacré moins littéraliste et donc plus spirituelle.
      Entre autres le fait qu’on distingue des strates plus anciennes permet de faire la part des choses entre ce qui est indiscutable et ce qui peut prêter à confusion. toute pratique religieuse doit être avant tout un travail de recherche spirituelle. Dieu vient à nous, mais il faut aussi venir à lui.


  • En début de conférence, Imran Hosein soulève un vrai lièvre, peut-être sans s’en apercevoir :

    Les textes sacrés ne se suffisent pas, leur sens est parfois obscur, contradictoire en apparence. Ils doivent être interprétés.

    Or, en dehors d’une autorité centrale instituée par Dieu et qui serait garante de la justesse de l’interprétation, il existe autant d’interprètes que de lecteurs.
    Pourquoi alors accorder plus de crédit à telle interprétation plutôt qu’à telle autre ? Parce qu’elle me plait ? Parce qu’elle me semble plus juste ? Il n’y a là aucune garantie contre l’erreur.

    L’Islam n’ayant pas d’autorité centrale, ne peut se dépêtrer de ce problème.
    Imran Hosein peut sembler aligner les vérités, mais il n’y a aucun moyen de s’assurer qu’il ne se trompe pas. Et si quelqu’un le contredit, il n’y a aucun moyen objectif de départager leurs interprétations.

    C’est tout le problème du Protestantisme pour les Chrétiens, et qui justifie l’existence de l’Église et de son dogme.

     

    • C’est une erreur selon moi car les textes sont suffisamment clairs. La seul chose qui change c’est le contexte historique dans le temps .


    • Seulement quand cette autorité centrale entre dans la modernité (elle suit le mouvement temporel) on a juste droit a un beau désastre (Chrétienté moderne Vatican II).

      En ce sens la décentralisation de l’interprétation de l’Islam est un point positif.

      Il faudrait donc que cette autorité centrale reste sur son Dogme (reste calquée sur le spirituel) et ne suit pas la modernité.


    • religion, ca vient de re-ligere
      re-lier
      donc par définition, ça à vocation à devenir obsolète, quand t’as trouvé Dieu , plus besoin de religion.


    • ole, vous aussi soulevez un bonne problématique ;
      est ce que l’existence d’une autorité centrale garantit la véracité de ce qu’elle voudrait transmettre ? l’Eglise, le Vatican sont-elles considérées comme des autorités religieuses fédératrices ?

      Imran Hosein attire l’attention sur la différence entre commentaires et interprétations. Sachant que le "processus cognitif" de par sa définition subjective implique forcément que l’on penche pour ce qui parait/semble plus juste, il est subjectif par essence notamment en matière de pensée religieuse, il se défend avec des arguments tout à fait recevables mais montre un certain orgueil vis à vis de ses antagonistes (comment pourrait-il argumenter autrement ?), ce qui n’est pas fait pour déplaire. Ce cheikh s’efforce donc de démontrer ce qu’il avance avec un cheminement relativement logique dans un souhait de faire converger le monothéisme au lieu de le scinder.
      Il cite plus loin un verset expliquant qu’un livre (le Coran en l’occurrence) est plus accessible aux penseurs d’entre les croyants... exclut-il les croyants non penseurs ? est-il un peu trop élitiste ? orgueilleux ? peut-être. quoi qu’il en soit, il critique la logique manichéene portée justement par le protestantisme musulman qu’il attribue au salafisme, wahhabisme etc. à juste titre qui font du Livre un outil exclusivement législatif (licite/illicite) avec des fatwa à tout bout de champs...

      quand on voit un penseur comme Aleksander G. Dugin l’inviter dans un échange à huit clos à Moscow et dans une ambiance bon’enfant pour ensuite reprendre ses idées sur son compte Youtube, il y a de quoi chercher à connaitre ce monsieur... ce pourquoi je pense qu’Alain Soral devrait nouer des liens avec ce monsieur, voir même préfacer la traduction de son prochain livre.
      pour finir et pour bien comprendre ce que dit ce monsieur, il serait utile d’examiner ses références mais encore faut-il avoir les prérequis !



    • Pourquoi alors accorder plus de crédit à telle interprétation plutôt qu’à telle autre ? Parce qu’elle me plait ? Parce qu’elle me semble plus juste ? Il n’y a là aucune garantie contre l’erreur.



      Par « l’expérienciation » personnelle, l’on vérifie une réalité, mais un individu ne peut vérifier/expérimenter pour un autre, c’est la limite. C’est là le fond de l’ibadat, la servitude envers le Créateur. Cette servitude qui vérifie la Loi du Créateur (au contact avec le réel) tout en y adhérant devrait être le but de l’existence et permettrait de sortir du subjectif et du ’moi je’, mais il semble que cela ne soit pas encore d’actualité au sein de l’humanité actuelle...


    • En même temps,même les textes les plus clairs peuvent être interprétés de travers.
      Pour rappel, l’Eglise est antérieure au texte écrit du Nouveau Testament qui est un recueil rassemblé par l’Eglise, des traditions orales sur l’enseignement du Christ. Qui donc mieux que l’Eglise peut donc connaitre le sens des Ecritures ? Au contraire, cela est plutôt rassurant la présence du Magistère....A notre niveau individuel,nous sommes de piètres théologiens qui pouvons, si nous n’y prenons garde, sombrer facilement dans l’hérésie. La persistance de la Tradition permet ainsi de s’assurer que ce que croit les fidèles est de la bonne doctrine et non de la doctrine frelatée dont nous tordons le sens pour satisfaire notre vision du monde.

      Il n’ y a qu’à voir les protestants qui n’ont aucune autorité centrale d’interprétation et qui sont éclatés en des centaines de sectes, chacune étant persuadée de détenir la vérité texte à l’appui.
      Un texte sacré ne se lit pas comme une liste de courses....

      Après, qu’une autorité centrale puisse sombrer dans le modernisme, c’est un risque. Mais nous croyons nous si vertueux au niveau individuel pour ne jamais faiblir ? Si une autorité centralisée peut faiblir, cela est d’autant plus vrai au niveau individuel.


    • Ils ont tout de même mis du temps à prendre la tête du Vatican et malgré tout :
      - 1 : nous avons été prévenu.
      - 2 : nous existons encore.

      Nous subirons/subissons le même sort des Chrétiens Orthodoxes qui ont été sauvés grâce aux Patriarches du Mont Athos (je résume mais on m’avait très bien expliqué les détails).

      Je ne doute pas du fait qu’on arrivera à sauvegarder la doctrine Chrétienne Catholique et qu’on arrivera à trouver une solution pour... s’allier définitivement au Chrétien Orthodoxe pour enfin parler de Chrétien et non de Catholique ou Orthodoxe, très sincèrement, c’est mon grand souhait.

      D’ailleurs je ne cesse de poser la question sans jamais avoir de réponse : que penses les Catholiques Traditionalistes de l’alliance entre les Chrétiens Orthodoxes avec les musulmans ? De quel côté seront-ils le moment venu ?


    • @Oie
      Nous souhaitons tous qu’il puisse se trouver une puissance qui s’oppose à l’hégémonie mortifère du nouvel ordre mondial, nous comprenons tous que cette opportunité se trouve prioritairement en Russie et que le leader providentiel s’appelle Poutine, pour autant, je suis d’accord avec vous pour considérer que les analyses du respectable Cheik Imran Hossein sont plus dictées par ce même désir légitime que par l’eschatologie islamique qui pêche par la nécessité d’être interprétée et souffre de ses multiples interprètes.
      Indépendamment des circonstances douteuses de la naissance de l’islam.


    • En islam , la science est couplée à la foi.

      le dogme de l islam est le tawhid , la science de l’unicité. Cette science la ne s apprend pas dans les livres .

      La justesse et l équilibre de cette science est telle que tout musulman peut en obtenir la compréhension , mais il n y a pas de limite au dévoilement que permet cette science . Quand le dévoilement est aquis il permet aux musulmans qui en disposent de pouvoir s entendre sur par exemple l interprétation eschatologique du Coran , en suivant un savant a qui Dieu a permis d allez plus loin , cette science n est pas figée dans le temps, c est un des miracles du coran, ce livre que seuls "les purifiés" touchent... C est à dire que seuls ceux à qui Dieu l’a permis comprennent .

      A chaque epoque Dieu envoi ses grands savants...ceux qui profitent reelement de leur science sont la majorité . Ceux que ces savants troublent au lieu d éclairer sont trop malades spirituellement. Heureusement ils ne sont pas la majorité. La majorité fait toujours consensus dans l’Islam , et non le dogme de tel ou tel groupe.
      En ce qui concerne ceux qui n entende ni ne voient , pêchers sans repentir sincere, orgueil, hypocrisie , duplicité, attachement aux passions...sont des causes d obscurcissement du coeur qui empêche d accéder à la foi pure, condition sinequanone de l accés à la connaissance.


  • Dans cette vidéo d’octobre 2014, le Sheik explique (en interprétant ses rêves) voir la fin du monde deux années plus tard (soit fin 2016) et donne le déroulement précis des événements à venir.

    http://www.egaliteetreconciliation....

    Pour résumer :
    La récupération de la Crimée par la Russie est le début du processus. Les étapes seront : la prise de Constantinople par la Russie, l’ouverture d’un passage vers la méditerranée pour leur marine et ... adieu Israël ("Goodbye to Israel" dans le texte).

     

    • Effectivement c’est bien ce qu’il dit mais tout ceci n’arrivera pas

      - Avant la fin de la guerre nucléaire à venir. Après le Malhama Israël règnera sur le monde mais pas très longtemps selon l’interprétation des écrits islamique que fait le Cheikh. Donc il n’ y a vraiment pas de quoi pavoiser.

      - J’ajoute que l’interprétation du Cheikh, me fait penser à une révélation de jésus (la paix sur lui). Je ne peux malheureusement pas mettre sa parole dans mon commentaire car il serait considéré comme ANTISEMITE, et les ennemis d’ER se feraient un plaisir de les attaquer sous ce prétexte galvaudé et fallacieux

      Pour ceux que ça intéressent il s’agit du discours sur le mont de oliviers dans LUC 21 la révélation dont je vous parle commence ainsi : "Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées..."


  • Il va un peu vite ,quand il dit l Eglise Catholique , il ne prend pas en compte les traditionaliste Francais qui est la vraie Eglise Romaine ou ce qu il en reste , s est comme si ont dit , que les Sunnite sont allie aux USA par l Arabie Saoudite.peu etre ne sait t il pas que l Eglise Orthodoxe est le nom de l Eglise DE Jean la 1ere aire de la Chretienté .ONTsait tous que le vatican comme la meque ont ete infiltre .alors ce qu il dit n est pas juste . !

     

    • J’ai dû loupé le passage : à partir de quel moment parlent-ils des catholiques ?


    • Les "sunnites" ont tu parles représentent l’arabie saoudite et leurs suiveurs, et dont l’idéologie est wahhabite (qui se prétend être "salafiste" à savoir "sur le chemin des pieux prédécesseurs"). Le minimum c’est d’éviter d’amalgamer les disciples de cette voie saoudo-"wahhabite" (pro-saoud), les "wahhabites" eux-mêmes (dont tous ne sont pas d’accord avec les saoudiens) et les autres formes de sunnisme (comme le soufisme notamment).

      Et les traditionalistes français sont peu et bien trop discrets par rapport aux représentants de la chrétienté occidentale que sont le pape pour les catholiques et ... Washington pour les néoconservateurs et pour les évangélistes protestants (petite quenelle pour ces derniers au passage).

      Et le Vatican est suivi par la grande majorité des catholiques d’Occident et honnêtement, ils ne sont pas un exemple de résistance. De même le royaume saoudien est probablement l’un des plus décriés du globe (et parmi l’un des plus détestés). Imran Hosein ne semble pas aimer ce royaume (c’est le cas de le dire !) et il nous le fait comprendre au fil de ces vidéos.
      Et Le Seigneur sait toujours mieux.


    • Malheureusement, le Vatican n’est plus Catholique. Il faudrait déjà arrêter de parler de Catholique quand on parle du Vatican. Dites "imposteurs du Vatican" ou autres choses mais pas Catholique s’il vous plaît...

      Rappel :
      "Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l’antéchrist. Les démons de l’air avec l’antéchrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs, et les hommes se pervertiront de plus en plus. Dieu aura soin de Ses fidèles serviteurs et des hommes de bonne volonté ; l’Évangile sera prêché partout, tous les peuples et toutes les nations auront connaissance de la vérité !" Apparition Mariale - lieu : Salette - année : 19 septembre 1846.

      Sinon, que peuvent faire de plus les Catholiques Traditionalistes ? Ils sont peut-être trop nombreux pour réagir... ? Ces derniers ne suivent pas le Pape : le message ne peut pas être plus clair, nan ? Ils ne se sont pas bougé pour les droits de la famille quand le mariage homo est passé ? N’y a-t il pas régulièrement des actions, des tractages, des conférences en France de la part de ces derniers ? Aujourd’hui, il faut rassembler tous le monde autour d’un projet commun : Recnat peut-il être ce moteur ? J’espère et on verra.

      Concernant ton propos sur les Catholiques, le seul crédit que je valide et qui pourrais expliquer le fait que tu écrives que ces derniers ne sont pas un exemple de résistance est le suivant : les Catholiques sont divisés, malheureusement. D’où l’intérêt de se rassembler : athée - musulman - catholique - orthodoxe contre ce projet messianique mondial...


    • (erreur)
      Ils sont peut-être trop peu nombreux pour réagir... ?


  • Je deviens de plus en plus allergique à ces vidéos prosélytes.
    Si l’islam était la solution, ou si une autre religion l’était, ça se saurait. On n’a pas tous la foi, d’ailleurs dans la première sourate du coran ( ou dans l’une des premières ) il est écrit que nos cœurs sont déjà scellées.
    De plus avoir un agir moral ne nécessite pas la croyance et la pratique d’une des trois religions monothéiste dont deux ne sont que des imitations ratée de la plus ancienne qui plus est prosélyte, mondialiste et anti communautariste poussant paradoxalement à l’individualisme ... comment c’est étrange car ça en arrange certains dans leur affaire ...
    Enfin cette analyse de la Fin des Temps n’est PAS basé sur le saint Coran mais sur les hadiths. Elle nourrit la passivité des musulmans et entrave leur agir tant leur pensée se focalise sur la mort, leur après vie, et là encore ça arrange quelques personnes : l’élite locale, la communauté des élus, et les rivalités nationales au plan économique : oui un pays uniquement consommateur arrange tous les pays producteurs du monde.

     


    • avoir un agir moral ne nécessite pas la croyance et la pratique d’une des trois religions monothéistes



      Certes, mais il faut bien se rendre compte que la religion est le fondement de la morale.

      Les "Droits de l’Homme" n’ont pas de sens, car sans source extérieure et objective (Dieu) à notre morale, la morale devient une catégorie purement subjective de l’homme. Est moral ce que l’homme décide moral.
      Donc dans les faits il n’y a plus de morale, car elle est révocable à tout moment. Pour preuve, toutes les "avancées sociales" de ces dernières décennies : L’avortement était un crime, il est désormais permis. L’homosexualité une tare, désormais un orientation sexuelle normale.

      Sans Dieu pour fonder notre morale, il n’y a plus de morale.
      Si le monothéisme vous hérisse, à tout le moins il faut affirmer la loi naturelle, accessible à tout esprit de bonne volonté.
      Mais un principe objectif, réaliste est nécessaire pour fonder une morale. Les esprits modernes, nominalistes, progressistes, évolutionnistes... prônent une morale subjective et changeante qui n’a aucun fondement.


    • Encore faudrait-il savoir pourquoi la morale a été créée ? Au service de quoi est-elle ? A qui s’adresse-t-elle ?
      La morale est un moyen, pas un but..


    • @ Ole
      Alors pourquoi on a plus de libertés et de droits en France qu’en Arabie Saoudite en étant un minimum objectif ?
      Pourquoi en France on trouve beaucoup d’athées dans les associations ? dernièrement j’étais au Secours Populaire : pas un seul musulman ... j’étais le seul maghrébin.
      En prison en France 80% des détenus ont reçu une éducation religieuse.
      Pourquoi les pays les plus touchés par la répression religieuse sont-ils toujours musulmans ?
      Je me pose de plus en plus de question ...
      La tolérance, le respect, agir de manière morale, c’est une question d’éducation et de personnalité, rien à voir avec la religion ... que tu le veuilles ou non.


    • @starkmande
      de quelle liberté tu parles, de montrer son cul !!!!!
      ton exemple du 80% dans les prisons, détenus ayant une éducation religieuse, cela preuve bien que satan existe , l’humain succombe facilement à la tentation. satan n’a pas à se prendre la tête avec un femen par exemple, elle est égarée. il s’attaque plûtot aux susceptibles d’être sur la bonne voie.
      faudrait que tu m’explique ta définition de la religion ?
      si les pays musulmans sont les plus répessifs, ce n’est pas à cause de la religion, mais c’est la géopolitique qui pointe son nez, le plus fort impose sa vision des choses aux autres, figures toi , que la répression est plutot là ou les ressources naturelles sont abondantes. je te laisse comprendre la suite....


    • Si les coeurs sont scellés comme tu dis, pourquoi y a-t-il autant de convertis ?

      « Celui qui recherche sincèrement la vérité, une seule preuve lui suffit et celui qui suit ses passions, même 1000 preuves ne lui suffiront pas. L’ignorant peut être instruit [religieusement] mais quant à celui qui suit sa passion, nous ne pouvons rien pour lui. » Parole d’un savant musulman.


    • Le religion fait les hommes autant que les hommes font la religion.

      Pour reprendre un conseil du Dalaï Lama aux Français intéressés par la spiritualité du bouddhisme : retournez plutôt au catholicisme. Non qu’il croit lui-même en Jésus, mais parce qu’il sait que le catholicisme est lié à l’âme de la France, que les deux se sont construits ensemble en harmonie.


    • @ lasieste
      J’ai déjà parler ici de la symbolique du diable qui sert à déresponsabiliser les actes des hommes et à catalyser les frustrations pendant son existence ici bas. Si demain je décidais de dealer ou de tuer quelqu’un, tu crois vraiment que c’est parce que j’ai entendu la voix du sheitan ? Non ça viendrait de moi, et moi seul, on est tous maitre de notre destin.
      En parlant du % de musulman en prison, je souhaitais simplement montrer qu’une éducation religieuse ne suffisait pas à avoir la foi et ne donnait pas les clés d’un agir moral.
      Mais bon tu dois être un arabo-musulman qui a du mal à sortir de la passivité de son éducation.
      Et sinon oui la France est un pays libre, un Soral dans un pays arabo-musulman aurait été tué depuis belle lurette ... En France on ne t’empêche pas de pratiquer ta religion, si bien que même les islamistes prolifèrent malgré les attentats et ne sont toujours pas combattus ... Dans les pays arabo-musulmans, une femme qui ne porte pas le voile est considérée comme une s**ope, un gars qui décide de ne pas faire le ramadan parce qu’il en a pas envie il est emprisonné, etc etc et cette répression n’est pas forcément institutionnel, elle est réalisée le plus souvent par la population elle même ...

      @ joey
      C’est ce que je dénonce, l’islam est un moulin à vent, il suffit de réciter la chahada pour y entrer ... elle n’a pas de spécificité de peuple donc vise simplement à écraser les différences culturelles ( et là je parle du vrai islam, pas l’islam étatique que on voit ). Sans parler des musulmans qui se convertissent, essentiellement des cas sociaux français de souche qui étaient devenus des minorités voire des étrangers dans leur propre quartier de leur propre pays et qui ont décidé d’embrasser l’islam pour mieux s’intégrer à une culture étrangère dans leur propre sol.

      @ lasieste
      Et pour en revenir à ce que dit Joey, un autre exemple de mode de répression par le peuple : le lynchage systématique par la famille voire l’assassinat, le bannissement, des violences à l’encontre de l’apostat musulman ...


    • Starkamanda,

      J’ai du mal à synthétiser ma réponse en un maigre message, il me faudrait pour bien faire, des heures de discussion avec vous.

      Plutôt que de vous assommer d’explications, voici quelques questions susceptibles d’alimenter votre réflexion, qui est au fond de nature philosophique :

      La contraception, l’avortement, le divorce, le mariage homosexuel, les considérez-vous comme des maux ?
      Il est probable que la majorité des personnes que vous avez côtoyé au Secours Populaire sont ardemment convaincues qu’il s’agit de biens.

      La charité fraternelle est-elle selon vous une notion universelle, partagée par toutes les cultures ? Est-elle innée, naturelle à l’homme ou le fait de l’éducation ? Si c’est une idée transmise, quelle est son origine ?

      Si Dieu existe réellement, qu’il est réellement notre Père céleste, la première des obligations n’est-elle pas de Lui rendre hommage ? Nier l’existence d’un tel être ou vivre comme s’il n’existait pas, n’est-ce pas le comble de l’ingratitude et de l’orgueil ? Si Dieu existe, peut-on être authentiquement bon en niant son existence ?

      A quel référant objectif vous raccrochez-vous pour justifier vos réponses ?

      A toutes ces questions, je peux répondre, non à titre personnel, mais en me référant au dogme catholique auquel j’adhère et d’où découlent raisonnablement mes convictions morales.

      Le malheur de l’athée, c’est qu’il est en roue libre. L’homme est enclin à l’erreur, parce qu’il a du mal à contenir ses passions qui peuvent obscurcir son jugement, même avec toute la bonne volonté du monde. Si un dilemme se pose à lui, selon quel(s) critère(s) l’athée peut-il trancher ?


    • @ ole
      Je ne suis pas athée.
      Le but d’une religion est la création de communautés d’être humains. Ce mot vient du latin reliere, qui signifie rassembler.
      La prière du vendredi chez les musulmans signifie " ensemble ".

      Les deux religions monothéistes ont prospéré là où la création de modèle communautaire au sein de la masse a échoué.

      Sans entrer dans les détails il est possible de démontrer que l’Islam et le christianisme sont une sorte de religion du goy, l’islam étant un compromis entre christianisme et judaïsme.

      J’ai un peu la flemme de détailler mes idées il faudrait en débattre oralement.
      J’ai traversé différents courants de pensées dans ma jeune de franco-algérien en quete de repère identitairen et la conclusion a été qu’un véritable communauté passe par l’homogénéité ethnique, linguiste, culturelle et si possible avec une croyance qui lui serait spécifique et non prosélyte et au sein de laquelle régnerait la tolérance entre ses membres à partir du moment où leur quête de liberté ne va pas à l’encontre de la survie de la communauté.


    • @Starkamanda
      "hommes et à catalyser les frustrations pendant son existence ici bas. Si demain je décidais de dealer ou de tuer quelqu’un, tu crois vraiment que c’est parce que j’ai entendu la voix du sheitan ? Non ça viendrait de moi, et moi seul, on est tous maitre de notre destin. "

      Oui ça viendrait de vous et de vous seul d’avoir succombé aux idées du diable. Le premier devoir d’un Homme est de se battre contre le diable car il est en chacun de nous. L’homme est pur par essence, il suffit de regarder un enfant, il n’a pas de mauvais dessein. Lorsqu’il croît, ses désirs croissent avec lui et le diable les utilise contre lui.
      Ainsi, le premier devoir est de se battre contre le diable (à savoir contre nous même) mais comment se battre contre quelque chose qu’on ignore ? Ne dit-on pas que la plus grande victoire de Satan c’est d’avoir fait croire qu’il n’existait pas ? Si vous ne voyez pas votre ennemi vous ne pouvez le vaincre. C’est ce qu’on appelle le grand Djihad en Islam, le grand combat, celui contre son mauvais soi.

      Je vous souhaite bonne chance dans votre quête de vérité car vous semblez être une personne de bonne foi. Continuez à chercher les réponses et ne désespérez point.



    • L’homme est pur par essence, il suffit de regarder un enfant, il n’a pas de mauvais dessein.



      Avez-vous des enfants ?
      Les enfants sont colériques, égoïstes, gourmands, désobéissants, menteurs, voleurs... c’est l’éducation qui peut en faire des êtres vertueux.

      Il n’y a que la doctrine du péché originel transmis à toute l’humanité qui rend compte de cet état de fait.

      Starkamanda,

      Pourquoi postuler que la religion sert avant tout à constituer des sociétés ?
      La société serait une fin en soi ? Quel serait le but d’une telle existence ?

      Si la religion n’est qu’une construction humaine comme vous semblez l’affirmer, pourquoi maintenir une croyance que l’on sait inventée de toutes pièces ? Pourquoi se mentir à soi-même ?

      un véritable communauté [...] au sein de laquelle régnerait la tolérance entre ses membres
      Quid de la tolérance envers les non membres de la communauté ?


    • @ole

      Et vous savez lire ? Ils ont des défauts mais pas de mauvais DESSEINS.


    • Parce la conscience de sa mort, de sa finalité pousse l’homme à l’individualisme. Or l’homme a besoin de vivre en groupe pour sa survie et l’individualisme s’oppose à l’esprit de groupe. C’est pour cela qu’il a fallu combattre cette névrose de l’homme par des croyances.
      Il y a d’autre moyens de se communautariser évidemment, et d’ailleurs la religion a échoué sur cette question ...


  • Le monde moderne occidental arrive à souiller et à profaner, décidément, tout ce qu’il touche, et le Catholicisme n’y a pas échappé. Cela avait débuté avec l’invention du protestantisme pour finir avec une religion sans religiosité, vidée de son essence. Aujourd’hui, c’est l’Islam que le monde moderne veut dénaturé car ce dernier possède une Qualité qui ne veut pas se réduire à la Quantité, à laquelle les modernes veulent tout ramener. Dieu seul sait l’issue de cet antagonisme !
    Pour terminer , je citerai ces quelques paroles de René Guénon très significatives :

    " Il est assez remarquable que, dans tout l’ensemble de ce qui constitue proprement
    le monde moderne, quel que soit le point de vue sous lequel on l’envisage,
    tout apparaît comme de plus en plus artificiel, dénaturé et falsifié. "

    Concernant la mentalité de l’homme moderne, René Guénon dit ceci :

    "Ces gens sont tellement persuadés de leur supériorité, qu’ils ne peuvent admettre
    l’existence ou la possibilité de quoi que ce soit qui échappe à leurs investigations.
    Assurément, des aveugles seraient tout aussi bien fondés à nier l’existence
    de la lumière, et à en tirer prétexte pour se vanter d’être supérieurs aux hommes
    normaux"
    ( Le règne de la quantité et les signes des temps )

     

    • @ Mythe

      Et combien de musulmans aujourd’hui comprennent l’arabe ? Il existe bien des traductions pour le Coran auxquelles se réfèrent nombre de musulmans.Je ne crois pas que lire l’arabe soit donné à tout le monde.

      Quant à la paternité de Dieu, aucun chrétien un minimum sérieux n’ira affirmer qu’il s’agit d’une paternité biologique : Dieu étant purement esprit. C’est si difficile que ça d’envisager la chose sous un autre angle que l’angle charnel ?


    • @Scratchy

      Peu importe que vous le compreniez, vous vous devez de l’apprendre dans la langue qui l’a révélé. Ainsi, une salle entière au moment de la prière saura que vous vous êtes trompé si vous vous trompez.


  • Comme je lis le Coran (en français et en arabe),je peux résumer son message : Dieu qui est unique créa le monde et ordonna aux hommes de faire le bien.Par conséquent,ceux qui parlent de plagiat me font rire par leur bêtise.Bien sûr que la Torah,l’Evangile et le Coran sont similaires et cohérents puisque c’est le même Dieu qui les fit descendre (à différents peuples à travers les Ages).Adam,Noé,Job,Abraham,Moise,Aaron,Jésus et Mohamed (le dernier) sont tous des messagers de Dieu.Ceux qui dévient de l’enseignement divin assumeront les conséquences ici-bas et dans l’Au-delà.

     

    • Si c’est le même Dieu pourquoi y a t il des contradictions entre l’Evangile et le Coran ? Dieu ne peut pas se tromper ni nous tromper.

      De plus, l’Evangile n’est pas un livre "tombé du ciel" il s’agit de la mise par écrit des enseignements de Jésus Christ qui étaient formulés de manière orale. Il y aurait pu tout aussi bien, sauf pour des raisons de conservation fiable, n’y avoir qu’une prédication orale (ce qui d’ailleurs a été le cas pendant les années qui ont suivi la résurrection).

      Ce sont des humains, les Apôtres, qui ont rédigé par écrit les Evangiles sur la base de leurs souvenirs (sous l’inspiration de l’Esprit Saint), quand les premières communautés se sont élargies et que l’oral ne suffisait plus notamment à mesure que les conversions se faisaient vers l’Ouest. Ce n’est pas une dictée divine (sinon pourquoi 4 Evangiles et non un seul ?)

      .Le christianisme n’est pas une religion du Livre malgré ce que l’on peut lire souvent.


    • @ZZZ
      S’il s’agit du même Dieu, comment serait-il possible qu’après avoir envoyé son fils, Jésus-Christ pour apporter le message de la nouvelle alliance, Dieu aurait envoyé un nouveau message des plus obscurs à un chamelier analphabète cité 2 fois sans exactitude dans un texte écrit 200 ans plus tard sur des os de chameaux ? mais dont on sait néanmoins que son âne s’appelait, ça ne s’invente pas, "el bourico"...
      Non mon ami, les 3 religions sont incompatibles.


    • ZZZ,

      Dieu est-Il trinitaire ?
      D’après votre réponse, on pourra jeter au moins un des trois livres, preuve qu’ils ne sont pas cohérents entre eux.


    • à partir du moment ou on croit en un seul Dieu, c’est obligatoirement le même puisque c’est le principe ultime . ce sont les hommes qui se battent et qui s’affrontent autour de cette idée, c’est l’homme qui divise alors que Dieu unit. je n’invente rien, tous les grands sages de toutes les religions s’entendent parfaitement sur le sujet quand ils débattent sereinement. la théologie est par essence un activité humaine donc limitée et ce sur un sujet qui est lui même hors de la compréhension humaine. la théologie ne peut avoir qu’une efficacité limitée dans un dialogue inter religieux car elle n’est valable qu’à l’interieur d’une religion définie et ce afin d’en déterminer et justifier les dogmes.
      Et oui, la raison est moins importante dans la recherche de Dieu que l’intuition et l’immersion et vous ne verrez jamais des mystiques se mettre sur la gueule


    • @Scratchy

      Combien de chrétiens connaissent-ils les évangiles en araméen ? La force du Coran réside dans sa langue. Il est tel qu’il a été révélé au 7ème siècle.

      @George 4bitbol

      Dieu n’a pas de fils. Dieu n’a pas d’organe procréateur. Cessez de lui attribuer des associés. Dieu est beaucoup plus Grand que cela.


  • Lorsque nous allons à la messe nous sommes au plus prés de Dieu par l’eucharistie, par la prière, par la bénédiction du prêtre, en communion avec l’Esprit Saint, c’est ce que nous pouvons offrir de mieux au Seigneur et nous y recevons des grâces avec la foi bien sur et la joie qu’elle nous procure. C’est pourquoi je suis convaincue que Mr Sheikh Imram Hosein dit vrai quand il parle d’alliance des musulmans et des chrétiens. La fraternité chrétienne et musulmane.

     

    • Je salue votre sincérité de coeur !
      Les chrétiens attendent le Christ... comprendront ils que c’est le Christ qui NOUS attend..


    • Oui, si tous les chrétiens se rendaient dans nos églises pour y célébrer la messe, alors Dieu ferait le reste, si seulement nous y retournions en Lui cédant le pas alors oui Dieu ferait pour nous ce dernier pas car Dieu qui est le principe même de liberté sans jamais s’imposer n’attend que cela, Il répondrait à l’appel en toute certitude. Qu’attendons-nous pour le faire ? je me le demande, faut-il encore plus de guerre, de misère, de violence, de perversité ? nous sommes arrivés au bout de l’histoire soit l’apocalypse. Il est temps à présent tant qu’il est encore possible de se confier à Dieu de Lui demander grâce dans sa profonde miséricorde et Lui remettre tous nos péchés en Jésus Christ son fils unique Il n’attend que cela de nous, Lui avouer nos fautes pas plus mais pas moins. Je vous remercie Habbi, pour votre message. Marthe.


  • La complexité n’est pas de Dieu. Comment pourrait-elle l’être, quand tout ce qu’il connaît est un ? Il connaît une seule création, une seule réalité, une seule vérité et un seul Fils. Rien n’est en conflit avec l’unité. Comment, donc, pourrait-il y avoir complexité en Lui ? Qu’y a-t-il à décider ? Car c’est le conflit qui rend le choix possible. La vérité est simple ; elle est une, sans un opposé. Et comment la dissension pourrait-elle entrer en sa simple présence, et apporter la complexité où est l’unité ? La vérité ne prend pas de décision, car il n’y a rien entre quoi choisir. Et c’est seulement s’il y en avait que choisir serait une étape nécessaire dans l’avancée vers l’unité. Ce qui est tout ne laisse place à rien d’autre.


  • Étonné que personne ne le signale ... autour de la 17ème mn, quand il parle de Constantinople, la traduction dit souvent "empire perse" au lieu ’d’empire Ottoman’ et ce, à plusieurs reprises.
    Sauf si j’ai mal compris.
    Merci pour la re traduction éventuelle.
    En effet, dire perse au lieu de turc, ça peut aider à mal comprendre une situation déjà difficile.

     

    • Non vous avez mal compris. il s’agit bien de l’Empire Perse qui a gagné une guerre contre l’Empire Byzantin Il s’agit de cette guerre en 614.http://www.geopolintel.fr/article88...

      C’était au tout début de la predication de Mahomet à la Mecque. L’Islam n’est pas encore un Empire. Celui des Ottomans , qui succedra aux Omeyades, aux Abbaside, aux Fatimide verra le jour au 14eme siècle soit 7 siècle plus tard apres la défaite ensuite victoire de Rum( les Byzantins) devant les Perses.....


    • Au temps pour moi, c’est moi qui m’étais précipité. Je remercie le traducteur : jean rigolencore

      - Ci-dessous, extrait de sa réponse :

      Le sheikh sait faire la distinction entre l’empire ottoman et l’empire perse, s’il utilise un terme ou l’autre c’est qu’il a une bonne raison de le faire même si tu ne la connaît pas, d’ailleurs, comme tu l’as dit, c’est très rare qu’il emploie le terme "empire perse", et donc pour qu’il le fasse c’est qu’il l’a fait pour une bonne raison contextuelle. Quand on voit la date qu’il cite , 614 et les dernières conquêtes des perses, ça ne peut que être correcthttp://fr.wikipedia.org/wiki/Perse#...
      surtout quand tu vois que l’empire ottoman n’a vu le jour qu’en l’an 1299 , bien loin de l’an 14 ,
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Empire...

      CQFD.


    • Il parle bien de l empire perse et non de l’empire ottoman, dans le contexte de sa phrase, ns sommes en l’an 613 et donc l’empire ottoman n’existait pas encore.


  • La question est : un chrétien peut-il s’allier à l’islam sans apostasier ?
    Que dit le coran des chrétiens ?
    Beaucoup de choses, et parmi ces choses, on ne dit souvent que la partie sympathique, histoire de maintenir la paix sociale et le "dialogue interreligieux".

    Un exemple de passage qui revient souvent :

    Sourate 5, 82. "Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : "Nous sommes chrétiens." C’est qu’il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu’ils ne s’enflent pas d’orgueil."

    Jusqu’à là, tout va bien, le chrétien se dit : les musulmans me respectent, ils n’ont rien contre Jésus... ils disent même que c’est un prophète. Ils respectent nos prêtres et nos moines...

    Voyons la suite :

    Sourate 5, 83. "Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Muhammad], tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité. Ils disent : "Ô notre Seigneur ! Nous croyons : inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la véracité du Coran). "

    Personnellement, ce n’est pas vraiment mon expérience. Je lis le coran, et je me dis : "voila une terrifiante manière de vouloir nier l’Évangile !" Je ne peux que compatir profondément avec les personnes qui croient en ce livre et se privent ainsi de la rencontre avec le Christ.

    Ce que dit le coran sur les chrétiens n’est pas la vérité. Les chrétiens ne sont pas des "gens du livre", le Christ n’est pas un prophète qui nous a donné un livre...

    "Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous"

    Voici la foi des chrétiens.

     

    • Si les chrétiens ne sont pas des gens du livre, alors l’Injil (évangile) n’a pas lieu d’être ! si je suis votre raisonnement... Ce qui revient à nier la mission de Jésus en fin de compte !

      Que votre foi est confuse !


    • Mon cher Tom,

      Vous avez appris les évangiles en araméen ?

      Cordialement,


    • @robotech

      Votre point de vue est un point de vue musulman, c’est de votre point de vue que c’est incohérent
      Il y a une vérité qui est dure à entendre, mais pour un chrétien le Coran n’existe pas, pas plus que le terme "gens du livre".
      De la meme manière que pour les juifs le Nouveau Testament n’existe pas.
      Il n’y a donc rien d’incohérent et de compliqué là-dedans. Je pourrais moi aussi dire qu’il y a incohérence et complications à citer l’Evangile comme livre descendu de Dieu et confirmé, à appuyer ceci par les Sourates, puis d’un autre coté dire que l’Evangile est falsifié lorsque il s’agit du passage sur la Crucifixion par exemple et de tant d’autres choses.
      Mais ceci est un problème qui concerne les musulmans donc je ne m’immiscerait pas dans le débat.
      Car le débat n’a pas lieu d’etre sur des points parfaitement incompatibles.


    • Merci Mika, je lis régulièrement tes messages dans les commentaires et je ne saurais souvent pas dire mieux !

      Mythe, pourquoi cette question ?

      Je pense connaître son intention, je vais y répondre brièvement : il existe un point de vue très diffusé aujourd’hui, et que reprend Imran Hosein, qui veut que la divinité du Christ ait été "décrétée" par des conciles du 4ème siècle. C’est une idée que porte l’auteur à succès Frédéric Lenoir, entre autres, et que reprennent sans trop se poser de questions toutes les personnes qui essayent de combattre la foi chrétienne.

      En réalité, la divinité du Christ est affirmé dans les textes les plus anciens du christianisme, datant des quelques décennies qui ont suivi sa mort. "Kyrios Christos" lit-on dans les épitres de Paul !
      Si on se reporte aux textes un peu plus tardifs, fin du premier siècle, début du second, c’est tout à fait net aussi. L’Évangile de Jean regorge d’affirmations de la divinité du Christ ! Dans les propos du Christ qui sont rapportés par les évangélistes, ces affirmations sont tout à fait claires.

      "Avant qu’Abraham fus, JE SUIS !"

      Un peu de science éloigne de Dieu... Beaucoup en rapproche. Si tu prends le temps de rencontrer des spécialistes des textes bibliques, tu verras que les accusations portées sur les premiers conciles sont infondées, et qu’au contraire, les saints artisans de ces conciles ont vigoureusement affirmé ce qui était la foi des premiers chrétiens : le Christ, "Dieu né de Dieu, Lumière née de la Lumière, Vrai Dieu né du Vrai Dieu !"

      On peut croire en cela, ou ne pas croire... Ce que l’on ne peut pas dire, c’est que le Christ est un prophète parmi d’autres.

      Réponse à robotech : l’Evangile, c’est la Bonne Nouvelle ! Qui est rapportée par quatre personnes différentes dans le Nouveau Testament, "Nouvelle Alliance". L’Évangile n’est pas un texte. Des textes l’annoncent et des hommes l’annoncent, mais elle n’est pas "contenue" dans un livre qui ferait des chrétiens des "gens du Livre". Nous n’avons pas du tout le même rapport à la Bible que celui que les musulmans ont au coran.

      Ma foi est pauvre, peut-être, comme nos amours sont pauvres, comme notre charité est pauvre... Mais elle n’est certainement pas confuse. Si tu souhaites échanger, je suis là.


    • @ Tom

      Sans compter les écrits des Pères apostoliques (St Clément de Rome, Saint Ignace D’Antioche, Saint Polycarpe), c’est à dire la génération qui a connu les Apôtres. Dans ces textes, la divinité du Christ y est explicitement mentionnée, preuve s’il en est que la première génération de chrétiens croyaient en cette divinité.

      Rien que ces écrits vont à l’encontre de la thèse de Frédéric Lenoir.


    • @Tom

      Je pose cette question pour une raison simple. Tous les musulmans doivent prier en arabe, la langue avec laquelle a été révélé le Coran. Que ce soit au 7ème siècle ou au 21ème siècle, si vous allez à la mosquée et que vous vous trompez dans la récitation tout le monde s’en rendra compte.

      Les évangiles, je pense que personne ne les connait dans la langue de Jésus (que la paix soit sur lui) sinon vous seriez surpris de comparer la version latine et araméenne.

      @Scratchy

      Quant à la paternité de Dieu sur Jésus j’avais bien compris qu’il ne s’agissait pas d’un aspect charnel, ne me sous-estimez pas ;)
      Est-ce si inconcevable que Dieu, Créateur de toute chose, Celui qui insuffle le Soufle, soit en dehors de toute portée intellectuelle pour un homme ? Il est bien trop grand pour qu’on lui associe un fils, aussi pieux soit-il.


    • @ mika

      Laissons les questions sur la nature de jésus. Merci de confirmer que l’évangile n’est pas un livre de Dieu. C’est Jésus qui va être content avec ce que tu avances...


    • Mythe,

      je ne sais pas si tu as fait des études de linguistique, ou si tu connais des personnes qui en ont fait. Croire qu’une langue ne change pas avec le temps est une grande illusion. Non seulement aucune langue n’est fixée, même les plus résistantes au temps comme le sanskrit, mais en plus, le sens que les gens mettent dans les mots qu’ils emploient évolue avec le temps. Peut-être prononces-tu ou entends-tu prononcer les mêmes mots qu’il y a 13 siècles. Mais il n’y a aucune garantie que ces mots renvoient aux mêmes réalités.

      C’est tout le fantasme des fondamentalistes (et de certains chrétiens protestants) d’avoir un texte pur qui soit la pure parole de Dieu, immuable, et auquel on puisse se reporter directement sans tenir compte de la transmission humaine. Ce n’est qu’un fantasme, et soit dit en passant, c’est aussi une forme d’idolâtrie particulièrement pernicieuse, car en croyant adorer Dieu, certain adorent en réalité un texte.

      Je ne suis pas dans ton cœur, mais j’ai déjà, au nom de cet argument, retourné le compliment à certains musulmans en ce qui concerne l’association, car au fond, c’est sans doute le péché le plus grave que fait naître l’islam : conduire à idolâtrer un texte.

      Dieu a voulu passer par la vierge Marie pour prendre chair. Dieu n’a pas donné un texte aux hommes. Il s’est donné Lui. Il a partagé notre humanité !

      Encore une fois, on peut croire en cela, ou ne pas croire. Mais certainement pas dire que l’Incarnation et la Trinité sont une déformation et une incompréhension des chrétiens. La réalité de Dieu, Un et Trine, Père, Fils et Saint-Esprit, s’est révélée à nous, et il n’y a que deux possibilités qui s’offrent à nous : tâcher de pénétrer ce mystère en suivant le Christ, ou s’en retourner.

      "À partir de ce moment, beaucoup de ses disciples s’en retournèrent et cessèrent de l’accompagner. Alors Jésus dit aux Douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. "


    • Robotech,

      La mission de Jésus-Christ fut de prendre sur lui les péchés de toute l’humanité et de mourir pour nous racheter et nous permettre d’accéder au Ciel. Pas de nous transmettre un livre.
      Pour nous aider à faire notre salut, il a fondé l’Église dont le rôle est la transmission de son enseignement et la pratique des sacrements. L’Évangile n’est qu’un outil de l’Église parmi d’autres pour transmettre cet enseignement.

      Votre conception du Christianisme semble tenir du Protestantisme qui affirme de façon erronée la primauté de la Bible. Qu’elle est nécessaire et suffisante au salut de l’âme.
      Mais ce que croit un authentique Chrétien, c’est qu’il faut être baptisé et accepter les vérités de foi définies par l’Église.
      La lecture de la Bible n’est donc pas même indispensable au salut.

      Quant à la nature du Christ, elle est primordiale, et l’ignorance des Musulmans à ce sujet est fort dommageable.

      Dieu n’a pas un fils au sens où il aurait produit un double ou une miniature de Lui-même.
      Dieu est unique, il n’a qu’une seule substance. Mais Dieu est trinitaire, cette substance est commune à trois personnes : Dieu le Père, Dieu le Fils et le Saint Esprit.
      De toute éternité, Dieu le Fils procède de Dieu le Père (à l’image de la parole procédant de l’intelligence, le Fils est parfois appelé le Verbe de Dieu) et de leur amour réciproque procède le Saint Esprit.
      Ces trois personnes sont égales, car elles sont Dieu, mais distinctes. C’est mystérieux dans le sens où il n’existe rien de comparable dans la nature mais il n’y a là aucune contradiction logique, lorsque l’on saisit la distinction entre substance et personne.

      Enfin, la personne du Fils s’est incarnée dans le temps et l’espace en s’associant une nature humaine : c’est Notre Seigneur Jésus-Christ, le Verbe fait chair, vrai Dieu et vrai Homme.

      Ce qui distingue fondamentalement le Christianisme des autres monothéismes, c’est que Dieu est une relation a Lui seul, ce qui explique pourquoi Il est Amour et pourquoi il aime Sa créature et ne cherche pas uniquement à la dominer de façon servile.
      Si Dieu n’est pas Amour, comment en effet comprendre qu’Il se sacrifie pour nous ?


    • Salut Tom et ole,

      Je crois en effet que la religion de Dieu est dans le coeur et qu’Il est Amour de par Sa Miséricorde infinie. Nos religions sont très semblables en réalité dans le message profond et nos divergences résultent d’une interprétation de la nature de Dieu qui est, à mon sens, en dehors de la portée humaine. Le plus important est la Vertu, que je sois musulman ou vous catholique, c’est ainsi que nos balances seront réglées.

      Je peux vous affirmer en toute bonne foi que si j’adhère au message du Coran ce n’est pas influence ou par force car je suis le seul gardien de mon âme face à l’Un. Je raisonne à partir de mon vécu et de ma logique façonné par un parcours de vie unique tout comme vous. Ainsi nos divergences peuvent s’expliquer et je pense que nous sommes tous deux de bonne foi.

      J’implore la Miséricorde et le Pardon si je suis égaré par les certitudes qui m’habitent car c’est ce que je pense qui est vrai. Ce qui me dérange dans le christianisme est le pouvoir qu’on accorde à l’Eglise, une institution qui s’est égaré maintes fois dans l’histoire, prouvant qu’elle est non seulement faillible mais parfois dommageable à la raison. Un homme serait donc l’incarnation du Divin sur Terre ? Un Borgia (par exemple) aurait pouvoir sur mon Salut ? Je ne peux l’accepter avec ma raison qui est certes personnelle. Mon deuxième paragraphe veut dire que si je pensais que la Vérité était dans la foi catholique alors je serais catholique, mais cela dit je ne le pense pas. Et j’espère que, si j’ai tort, le Jugement qu’on imposera sur moi sera clément si l’erreur est de mon côté car j’ai cherché la justesse en toute bonne foi.

      Ce qui me séduit dans l’Islam c’est que non seulement il apporte une continuité avec le message originel apporté depuis Abraham mais également sa fermeté face à Satan. Nous avons un ennemi commun qui est ce dernier. Tachons de ne jamais l’oublier.

      Prier pour moi,
      je prierai pour vous,

      Quant à la linguistique, aussi faillible qu’elle soit, je pense que la donne ne change rien sur ce que j’ai dis précédemment. La marge d’erreur reste inférieure puisque la langue est la même pour le Coran (ou presque donc) alors que pour les évangiles elle est supérieure de par ses transformations. Mais encore une fois comme dit le cheikh : Seul Dieu sait mieux.

      Je suis content de pouvoir dialoguer,
      Que la paix soit sur vous.


    • Mythe,

      Tu l’auras sans doute compris en me lisant : je pense que le seul vrai dialogue interreligieux qui vaille passe par l’affirmation ferme et sincère de sa foi, sans détour. Ta réponse me conforte dans cette pensée, et moi aussi je suis heureux de pouvoir dialoguer. Je prie déjà beaucoup pour les musulmans, je le ferai volontiers pour toi avec une pensée particulière.

      Je me trompe peut-être, mais je pense que ta foi a très certainement été nourrie par la lecture de Guénon. Peut-être même suscitée.
      Même si ce n’est pas le cas, je vais me permettre une remarque générale sur Guénon, quitte à heurter certaines sensibilités ici.

      Maritain disait « La gnose, la mère des hérésies » Tout est dit dans cette phrase, et on pourrait même aller plus loin, peut-être, en se référant à la Genèse. Quelle est la promesse du serpent dans le Jardin d’Eden ? Avec quelle promesse parvient-il à faire douter Eve de l’Amour infini de son Créateur ? Que chaque lecteur de Guénon aille lire ce texte, et qu’il s’interroge…

      Il ne devrait être anodin pour aucun chrétien de constater à la fois l’immense influence de Guénon dans la vie intellectuelle française, et le fait qu’une partie importante de ses lecteurs se tournent vers l’islam, qu’ils choisissent avant tout pour le soufisme, équivalent musulman de la gnose.

      Tu parles de fermeté face à Satan… Je pense que ce que je viens d’écrire peut offrir à ta réflexion un aspect de la question que tu n’avais peut-être jamais envisagé.
      La fermeté est du côté de l’Église, qui depuis plus de deux millénaires, tient bon contre la plus redoutable des insinuations du Malin.

      En parlant de l’Église, tu soulèves un point qui mériterait de longs développements. Je livre à ta sagacité ce bref extrait du Catéchisme : « 770 L’Église est dans l’histoire, mais elle la transcende en même temps. C’est uniquement " avec les yeux de la foi " que l’on peut voir en sa réalité visible en même temps une réalité spirituelle, porteuse de vie divine. »

      A une prochaine fois peut-être !

      Glória in excélsis Deo
      et in terra pax homínibus bonae voluntátis


    • « Laissons les questions sur la nature de jésus. Merci de confirmer que l’évangile n’est pas un livre de Dieu. C’est Jésus qui va être content avec ce que tu avances... »

      Je n’avance rien du tout et je n’ai jamais dit cela.
      Vous sembliez dénoncer les soit-disant complications du christianisme, j’ai rétorqué que l’on pouvait faire de même avec l’Islam, pour conclure que le débat n’a pas lieu d’etre ici sur ces points car ça n’a pas de sens.
      Je le répète, votre point de vue est un point de vue musulman. Et attention à ce que vous dites, car votre second post me donne raison sur les incohérences du Coran. Chose que je ne souhaite pas, puisqu’à chacun ses affaires comme je l’ai dit aussi.
      Si cela vous fait plaisir de savoir que les Evangiles ne sont pas descendu de Dieu sachez que ce n’est pas ce qu’il y a écrit dans les sourates.
      C’est donc bien vous qui êtes en contradiction.


  • Starkmanda je l’aime bien, lui au moins n’ a pas peur de dire ce qu’ il pense .

     

  • A mes contradicteurs,
    Dieu est infaillible contrairement aux hommes.Comme dit fort justement le proverbe,l’erreur est humaine.Par conséquent,Dieu a envoyé strictement le même message à travers les Ages.C’est l’homme,faillible par nature,qui a parfois mal interprété le message divin.Certains se sont trompés involontairement et je suppose qu’ils seront pardonnés.Mais d’autres ont intentionnellement trafiqué et manipulé le message divin.Pour ces pervers,on peut imaginer la pire des punitions.


  • Dieu n’a oublié aucun peuple aucun instant de ce monde
    Sous tous les climats à toutes les époques, sous toutes les latitudes, Dieu a envoyé ces prophètes qui ont parlé aux hommes.
    Quant à la fin des temps ....

    Les disciples demandèrent à Jésus "Maitre parle nous de la fin des temps"

    "Que savez vous du début, que je vous parle de la fin" répondit Jésus


  • Jésus-Christ rachète nos péchés et c’est la vérité mais, qui dit que nos péchés engendrent notre souffrance ? Et attention, nous formons un peuple et donc, si je ne suis pas pécheur individuellement, je le suis nationalement car, mon lien à mon peuple va au-delà de ce que je peux concevoir et il en va de même avec l’Humanité de Dieu tout entière.
    Jésus-Christ ne se contente pas de racheter nos péchés comme certains rachètent de la dette criminelle par opporthunisme (et la faute d’orthographe est aussi volontaire qu’une faute préméditée dans la gestion économique de tout un monde). Avant tout, Jésus-Christ nous délivre de la souffrance qu’engendre nos péchés.
    10 commandements divins suffisent pour ne plus jamais souffrir mais, il en manquerait bien un ou deux qui concerneraient les enfants et le futur qui n’appartient qu’à eux, les parents se contentants d’être le présent qui garantit l’avenir et cultive son glorieux passé pour le maintenir chaque jour vivant dans l’esprit de notre descendance sacrée..


  • a travers tous ces commentaires on se rend bien compte qu’aucune réconciliation n’est possible sans doctrine. Certains sont cathos, d’autres musulmans, d’autres athées et chacun veut défendre sa vision des choses, ce qui se comprend .Mais il est indéniable que sans référence théologique affichée pour aucune des religions, ER se prend les pieds dans le plat. En tant que chrétien, je n’ai pas du tout envie par exemple qu’un musulman me dise à tue-tête que Mahomet est le dernier et le vrai prophète, comme un musulman n’a pas envie d’entendre que le coran est une somme de contradictions théologiques (+ de 1200 pour l’Abbé Pagès). Alors soit on dit qu’on croit au Christ sauveur, soit on dit que c’est mahomet, soit on s’affiche laïcard, soit on produit une listes de valeurs morales communes aux 2 religions et à ce compte là prenons uniquement le nouveau testament vidé des notions de pardon et de tolérance.

     

    • Monsieur Soral et beaucoup d’autres se satisfont de la religion comme liant moral et culturel, sans se préoccuper de sa dimension essentielle qui est le rapport à Dieu.
      Ils n’ont donc aucun problème à affirmer que les religions ont une base commune et que cela suffit à une réconciliation.

      Mais c’est en effet passer à coté de différences inconciliables pour de vrais croyants qui affirment que Dieu n’est pas un simple concept mais une réalité qui engage nos vies entièrement.
      Si Dieu existe, il convient de savoir qui Il est exactement et ce qu’Il attend exactement de nous. Ces questions ne sont pas secondaires mais président à toutes les autres catégories : de notre conception de Dieu découle notre conception de l’univers, de l’homme, du bien... De là la politique, l’économie, l’esthétique, la morale...

      Ne pas s’accorder là-dessus, c’est ne s’accorder sur rien en vérité.


  • Vidéo très enrichissante ! du moins pour moi qui a une très faible connaissance de l’histoire ottoman et perse.
    - Par ce discours et ces quelques "révélations", 2 plus que les autres, j’en conclu que dans un temps relativement proche, la France vivra des moments difficile si les chrétiens ne reviennent pas à la Foi, ils ne seront pas sauvés ?
    - D’après Sheikh Imran Hosein, la conquête de Constantinople serait la prochaine étape !


  • Le sheikh un grand homme comme d habitude sagesse et verite, je vous remerci pour le site , les info et vos nombreuses videos personelle j espere que plus de gens se reveilleront nous aimons nos freres chretien. Il ne FAUT PAS tombe dans leur piege de choc..


Afficher les commentaires suivants