Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’effondrement du PS : enfin !

Question : quelle est la différence entre un candidat sanctifié et promu depuis le début de la campagne par tous les grands médias et une candidate diabolisée et vilipendée quotidiennement par l’ensemble de ces mêmes médias ?

Réponse : environ 2 points.

 

Ce premier tour est donc à la fois une victoire et une défaite du système de propagande médiatique. Une victoire car ce système a porté au sommet un homme qu’il a en grande partie créé, les solides réseaux de Macron dans les médias ayant peut-être été cette fois encore plus déterminants que ses réseaux, tout aussi influents, dans les sphères de l’économie et de la haute administration (encore que tout cela soit lié). Une défaite car en dépit de ce bourrage de crâne manichéen et unilatéral, les électeurs ayant voté pour la figure du Mal telle que désignée par ce système sont presque aussi nombreux que ceux à avoir opté pour la figure du Bien. Il y a dix ou vingt ans, il y a fort à parier que ce type de communication-là aurait amené entre les deux candidats un écart considérable, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que la crise de confiance est maintenant générale, non pas seulement à l’égard des institutions mais aussi à l’égard de la presse, de la radio et de la télévision. Le vote Marine est en grande partie le résultat du scepticisme envers les médias mainstream, de la diversification des sources d’information, d’une certaine libération de la pensée favorisée par internet. Le discours officiel tend de plus en plus à ressembler à un astre mort : il continue encore, vitesse de la lumière oblige, à émettre des lueurs qui nous éblouissent, mais l’étoile qui produit ces lueurs a déjà cessé d’exister. De ce point de vue-là, la probable victoire de Macron n’est peut-être que le dernier acte d’une dynamique conformiste qui, la prochaine fois, ne trouvera peut-être plus suffisamment de force pour mobiliser autant.

La présence du Front national au second tour, aussi spectaculaire puisse-t-elle être dans la fièvre d’une soirée électorale, n’est pas historique puisque nous avons déjà connu ça en 2002. Deux éléments peuvent par contre à bon droit être qualifiés d’historiques dans ce à quoi nous avons assisté hier soir :

- 1) le PS s’est effondré à environ 6 %, dépassé sur sa gauche par un candidat au score trois fois supérieur,

- 2) aucun des deux grands partis du système n’est présent au second tour, ce qui est une situation inédite.

Jean-Luc Mélenchon, dont il faut tout de même saluer la performance, aura eu son rôle à jouer dans ce petit psychodrame. Ne boudons pas notre plaisir : voir l’homme de la gauche radicale peser trois fois plus que le candidat du parti au pouvoir, soit un retournement extrême de ce que nous avions connu jusqu’ici au fil des élections, aura constitué pour nous un moment savoureux, une satisfaction symbolique tout à fait délectable.

Il faut toutefois bien comprendre, comme je l’expliquais dans mon texte sur Macron qu’il ne s’agit pas réellement là d’une rupture mais plutôt d’une accélération du processus historique en cours. Le PS ne meurt que pour mieux muter : un grand nombre de ses cadres et de ses militants est passé avec armes et bagages dans les rangs du mouvement En Marche qui pourrait bien, demain, trouver un nouveau nom, tel que les Démocrates ou, mieux encore, les Progressistes. L’ancien hollandiste Macron ne fait que reprendre les recettes du blairisme ou du clintonisme, il réoriente légèrement le bipartisme en opposant, au libéralisme sécuritaire de la droite classique, son libéralisme intégral, lequel puise autant dans la doctrine de l’économie de marché que dans la religion progressiste de la gauche social-démocrate. Les Américains ne s’embarrassent pas de tant de nuances, ils ont trouvé depuis des décennies le terme qui définit cette ligne : libéral. Là où Fillon est schizophrène, Macron est cohérent – et c’est ce qui fait sa force.

Et si j’ai pu dire avant les élections que l’irruption de Macron était une divine surprise, je ne peux que le répéter aujourd’hui. Macron, comme négateur du vieux clivage gauche-droite, comme fossoyeur du PS, participe à une nécessaire clarification du débat. Grâce à lui, le socialisme, ce beau mot pour lequel nous nous battons, va enfin à nouveau avoir un sens, va enfin pouvoir être compris sans les ambiguïtés et les contresens dont il était chargé jusqu’à aujourd’hui.

Grâce à Macron, même les plus butés, même les moins éveillés comprendront que la libre circulation des personnes, des marchandises et des capitaux n’est qu’un seul et même phénomène, que la mondialisation ultralibérale et l’immigration de masse ne sont que les deux facettes d’une seule et même pièce, que l’Union européenne et le triomphe du capitalisme généralisé à toutes choses ne constituent qu’un seul et même rêve destructeur.

Bien sûr, nous vous invitons à voter contre Macron. Bien sûr, cela ne servira probablement à rien car nous allons assister, ces deux prochaines semaines, à un déferlement médiatique de haine, de mensonge et de propagande active sans doute pire encore qu’en 2002 durant l’entre-deux tours, tout cela bien sûr avec la bénédiction de l’État, des institutions et de tous les pouvoirs constitués. Nous vous invitons quand même à le faire pour l’honneur, pour le panache, pour mettre la pression sur cette vaste alliance libérale qui aura sans doute l’affront de se dire « républicaine », pour lui faire sentir à quel point sa victoire est fragile et lui faire comprendre que nous allons vers des temps d’affrontements, de luttes sociales et de réveil identitaire. On a beaucoup reproché à Macron de ne pas avoir de programme, je lui en vois pourtant un auquel il lui sera difficile d’échapper : demain le Capitole, après-demain la roche tarpéienne.

David L’Epée

Soutenez le bimestriel dissident Rébellion,
abonnez-vous sur Kontre Kulture :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Retrouvez la revue Rébellion sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1711208
    le 26/04/2017 par Bérenge
    L’effondrement du PS : enfin !

    "Effondrement du PS" ? C’est vite dit . Vous allez voir que les plus sionistes d’entre eux vont parvenir à se faire recycler chez Macron-Drahi-Rothschild et vont se faire investir par la commission d’investiture macronienne, dont il est bien possible qu’elle soit presqu’entièrement "socialiste" .

     

    • #1711282
      le 26/04/2017 par voxpop
      L’effondrement du PS : enfin !

      Socialiste en terme de personnes appartenant au parti du même nom, mais ne portant aucunement l’idéologie du réel socialisme.
      Il parle dans le sens de l’idéologie et non pas du parti pris n’ayant plus l’essence de l’idéologie socialiste.
      Mais ce genre d’analyse que porte l’auteur, dont je partage pleinement, est en réalité souvent source de confusion et pour cause.

      J’ai du mal à croire aux partis, les noms et leurs idéologies qui les accompagnes. Car on tombe fréquemment dans l’amalgame, la confusion et l’idolâtrie manichéenne d’un partie socialiste = le bien et la droite (multiple nom) = capitalisme donc le mal.
      Cette vieille idée je trouve très stéréotypé en réalité.
      Du coup le terme socialisme (valable pour tous les autres notamment) et autre en vienne à trouver une définition propre à chaque auteur qui emploie ce terme.
      Donc on tombe dans une espèce de définition à chacun personnel de ce qu’est la vrai gauche, la vrai droite et autre.

      Tout le dilemme est qu’obligatoirement n’importe quel parti politique doit bien trouver un nom à son parti qui va le définir le mieux en rapport à l’idéologie qu’il va porter quoi qu’il en soit.
      Mais je pense que c’est à nous, citoyens de ne pas trop s’attacher à terme de parti politique et idéologie. Car on pourrait appeler un parti politique "social citoyen" et en réalité faire tout l’inverse de la pseudo idéologie que l’on porte.

      Si on regarde les faits concernant la gauche depuis des années déjà, j’ai toujours trouvé qu’en terme d’idéologie, la gauche toute confondus ne porte plus du tout l’idéologie de départ de la gauche réellement social et qui s’adressait aux citoyens français, et non le parti de la charité mondiale.
      C’est complètement incohérent économiquement, car pour faire du social il faut bien aussi se pencher sur l’économie quoi qu’il en soit, les capitaux financiers ne se créaient pas par enchantement.

      Il convient obligatoirement que lorsque l’on fait de l’immigration de masse même depuis des années + la loi du rapprochement familiale, cet argent des contribuables français n’est pas réinvestit pour les contribuables français mais bien par des naturalisations de masses et abusives.

      On tombe obligatoirement dans le négatif au niveau économie avec les années, ce qui accentue la dette pour ceux qui là créaient.


  • #1711209
    le 26/04/2017 par titi
    L’effondrement du PS : enfin !

    Ils vont sans doute changer d’étiquette mais les mêmes pourris vont continuer leur carrière chez Macron .


  • #1711218
    le 26/04/2017 par CUPIDONNET
    L’effondrement du PS : enfin !

    Réponse : environ 2 % écrivez-vous.
    NON c’est 2 points ou 10 % d’écart environ.

    Aussi :
    Hollande pesait 4 % et Hamon fait 6 % DONC 2 points de plus ou 50 % d’écart.

     

    • #1711334
      le 26/04/2017 par izlaz
      L’effondrement du PS : enfin !

      Merci pour ce rappel de bon sens. La différence est en points de pourcentage, mais l’écart de voix est bien de l’ordre de 10%. Pour autant, cela n’invalide pas totalement le constat car cet écart me paraît faible.
      De plus, quand je regarde le score de Macron+Hamon+Mélanchon, je trouve 18M de voix, sur 37M de votants, soit quasiment la même performance que Hollande au 2e tour de 2012, contre un Sarkozy détesté. Pourtant, je pense que dans les voix de Macron, il y a déjà des électeurs de Sarko en 2012, et chez Mélenchon, quelques électeurs anti-Macron prêts à sauter le pas pour Marine au 2nd tour. Il y a certainement aussi des abstentionnistes pour le second tour chez les électeurs de Hamon, comme chez ceux de Mélenchon.
      Donc la "gauche" libérale a fait une contre-performance. Elle a totalement stagné voir regressé en nombre de voix, alors qu’en même temps le corps électoral augmentait de 3,3%.
      En revanche, le nombre des électeurs de Marine Le Pen a cru de 19,6%, soit environ +16% de partisans (hors augmentation du corps électoral).
      Avec ces observations, on voit bien où vont les tendances, et les vraies progressions. Cela signifie qu’à la prochaine, si les tendances se poursuivent, Marine sera devant Macron.
      Cette élection est aussi une victoire pour l’idée souverainiste (déjà 16,7M de voix pour Marine+Mélenchon+DPA+Asselineau). Pour rappel, avec 80% de participation, on est a 38M de votants, et une majorité autour de 19M. Le verrou mental reste la question de la sortie de l’Euro. C’est la première chose que vous sortent les gens qui continuent à voter pour l’herpès (LRPS), notamment ces électeurs de Fillon qui vont se tourner vers Macron. Il faut continuer à leur parler d’Europe, de coopération en Europe, mais avec un autre projet que l’UE, un projet pour les peuples, et sur l’Euro, je pense que la stratégie de Marine-Philippot est la bonne : c’est le peuple qui décidera par référendum, après débat. On rejoue le match volé de 2005 ! Je fais confiance aux Français !
      Le système résiste mais il vacille dangereusement.


    • #1711531
      le 26/04/2017 par David L’Epée
      L’effondrement du PS : enfin !

      Vous avez raison, j’ai en effet, par distraction, commis un lapsus, et il s’agit bien de points et non de pourcentages des voix, merci d’avoir rectifié.

      Si l’administrateur du site me lit, il peut sans autre corriger cette erreur dans l’article.

       

    • #1711221
      le 26/04/2017 par bertin
      L’effondrement du PS : enfin !

      Après le capitole,la roche tarpéienne ,

      Dans ce combat vital et historique,où va
      se placer la communauté musulmane sunnite ?
      Qui peut répondre ?

       

      • #1711243
        le 26/04/2017 par Juju
        L’effondrement du PS : enfin !

        Pour le candidat qui leur permettra de porter le foulard, de manger halal et de construire des minarets.


      • #1711249
        le 26/04/2017 par fernand
        L’effondrement du PS : enfin !

        Je pense que les musulmans de France sont majoritairement comme les "de souche".
        Des veaux, des laches, des idiots, des esclaves.


      • #1711262
        le 26/04/2017 par votemuslim
        L’effondrement du PS : enfin !

        Le vote musulman est depuis toujours acquis à Macron. Les enveloppes ont valsé dans les mosquées et les promesses de toujours plus de postes à responsabilité entretenues. Tout le monde le sait aujourd’hui : le regroupement familial massif n’était qu’un mesquin calcul électoraliste.

        Essayez donc de prendre rendez vous pour renouveler votre passeport, 2 mois d’attente dans n’importe quelle mairie au minimum. Cet embouteillage n’est pas dû aux Français fauchés qui veulent prendre des vacances à l’étranger mais à la régularisation massive des étrangers pour porter le vote Macron dans les urnes. C’est aussi simple que ça. Un futur président de la République Française élu à 70% par des étrangers et 30% de quiches qui le trouvent "beau"...


      • #1711270
        le 26/04/2017 par paramesh
        L’effondrement du PS : enfin !

        aux chiottes comme d’habitude, leur réflexe identitaire clientéliste leur fait suivre la voie des pourris du PS, tout le monde chez Macron.
        à la différence des français non communautaires qui n’ont malgré tout donné que 23% à Macron au premier tour, (on verra ce qu’il en est au deuxième tour : absentéisme maximum ?).
        Camarades musulmans d’E&R je ne vous mets pas dans le même sac mais avouez que c’est consternant


    • #1711232
      le 26/04/2017 par Memo
      L’effondrement du PS : enfin !

      le PS a commencé à chuter le jour ou il est passé du social au sociétal, de l’ouvrier à la minorité, du Français à l’immigré, point. Pas la peine d’en écrire des tonnes sur cette merde ! Je vous annonce que le PS va renaître sous le nom de “Progressiste“. Si, si ils vont oser.


    • #1711241
      le 26/04/2017 par michel amm
      L’effondrement du PS : enfin !

      J’ai comme l’impression de revoir la campagne électorale de Trump mais en France.

      Et si c’était Marine qui gagnait ? Comme Trump au USA !

      Et si Marine faisait la même politique que Trump une fois élue : mise en place de la guerre ?

      Et si le système avait fait tout ce cinéma pour que Marine gagne à la fin et en profiter après pour foutre en l’air la France grâce à un énorme crash monétaire ?

      Croyez-vous qu’il n’existait personne dans le système de plus capable que Macron pour faire le travail du système ? Vous avez vu son CV de minable ?

      Ne voyez-vous pas que Macron force le trait ? "Je ne comprend pas ce que je lis !" dit-il en rigolant. Il le fait exprès.
      Ne voyez vous pas que les déclaration de Macron sont ENORMES ? Elles sont faites pour être sur de perdre. Cela ne vous met-il pas la puce à l’oreille ?

      Si Marine gagne, cela permettrait au système de mettre le chaos en place et de se défausser de toute les conséquence de sa politique des 50 dernières années. La faute au final serait portée par Marine.

      Supposons que le système veuille mettre en place un tout nouveau système en France
      Il doit :
      Supprimer le PS et LR et leurs partisans qui sont ses idiots utiles. Car ces idiots ne voudront pas partir d’eux même !
      Mettre en place Marine. Rappelez vous de la une du Times qui place marine dans les 100 première personnes les plus influentes. http://time.com/collection/2015-tim...

      Couler Marine et la France en coupant les crédits à la France et en appliquant des sanctions comme avec l’Iran.
      Il ne resterait alors plus aucune force politique interne en France.
      Le système pourra alors faire exactement ce qu’il veut sans aucune force d’opposition. Il pourra à ce moment là présenter son vrai candidat !

      Pour résumer :
      Macron = Hillary = marionnette perdante mais poussée à fond par le système.
      Marine = Trump = marionnette gagnante.
      Remarquez la belle inversion homme-femme.

      Quels avantages ?
      Si Macron passe, les forces d’opposition au système vont s’unifier par le bas. Les plans du système vont devenir évidents pour tout le monde. Le système devra se battre à la lumière des ses actions. La vérité va apparaitre à tous.

      Si Marine passe, le système n’aura qu’a couper les crédits et la France crèvera. Tous le monde dira que c’est de la faute de Marine, et la dernière force politique sera discréditée. Le Chaos pourra s’installer sans qu’il n’y ai aucune organisation politique à laquelle les Francais pourront se rattacher. La vérité restera cachée.

       

      • #1711293
        le 26/04/2017 par emmanuel pas macron
        L’effondrement du PS : enfin !

        Bonjour, j’ai attentivement lu votre commentaire et dois avouer que j’ai posté quasiment le même il y a quelques jours. Malheureusement il n’a pas été publié... Ce que vous dites est tout à fait possible et cela ferait de nous des idiots utiles au système car je crois en la sincérité d’Alain Soral. Le chaos planétaire tant annoncé serait donc très proche et en effet, il vaut mieux pour les mondialistes qu’il soit imputable aux nations... Sérieux je suis un peu perdu et j’aimerais bien avoir l’avis du patron là-dessus.


      • #1711299
        le 26/04/2017 par voxpop
        L’effondrement du PS : enfin !

        On a cette impression à la très grande différence que Marine Lepen ne sort pas de nulle part comme Trump, Marin Lepen tient le même discourt depuis des années sur les problèmes qui n’ont jamais été réglé ni par la droite ni par la gauche.


      • #1711318
        le 26/04/2017 par DTClabalayette
        L’effondrement du PS : enfin !

        Je doit dire que j’ai fait exactement la même analyse.....utilisé marine pour achever la france en faisant porter le chapeau au FN...

        Ou que MACRON soit le BUSH français , le crétin utile....

        Dans tout les cas on va finir à la fistiniere pour 5 ans mais avec MARINE il y aura peu etre un peu de vaseline.... !!!

        Le discours de victoire de MACRON le soir du 1 er TOUR était nié et creux .
        La love parade dans PARIS en mode SARKOSY (qui lui avait eu la modestie d’attendre d’avoir réellement gagner) était tout simplement ridicule....et vaniteux.

        Et la fameuse phrase quand on lui fait remarquer la ressemblance avec sarko
        " Moi, je n’ai pas de leçon à recevoir du petit milieu parisien (= petit peuple ?)

        Ce mec nous chie déjà dessus et il est même pas encore elu.....

        Les français sont des VEAUX ils votent comme pour les MISS FRANCE ils votent sur leurs impressions et ressentis et pas avec leurs cerveaux.

        " ooooh il est beau et jeune c’est le changement !!!!" et mon cul sur la commode !!!

        A ceux qui vote MACRON et tout les gaucho bobo ne venaient pas PLEURER ET MANIFESTER DANS LA RUE DANS 6 MOIS car là vous irez vous faire ENC....... et ce sera bien fait pour vous !

        En 2002 ont vous a fait le coup de l’arc républicain contre le chaos..... et ça fait 15 ans que pourtant c’est la merde.....

        VOTEZ MACRON ET VOUS L’AURAIT DANS LE FION.....


      • #1711330
        le 26/04/2017 par snake_eater
        L’effondrement du PS : enfin !

        La grande malédiction du nationalisme français, c’est quand-même de produire tant de dépressifs et de pessimistes dans ses rangs.

        Trump est obligé de se mettre dans les postures dans lesquelles il se met, sinon c’est Impeachment et pour un gars qui, au premier jour de présidence, mit fin au TPP ! Il mérite que l’on continue à le soutenir.

        Que va faire Trump en Syrie ? Appuyer sur le bouton rouge ? A d’autres ! Malgré leur budget militaire immense et malgré les errances des gens qui suivent Pierre Hillard sans prendre de recul sur ce qu’il dit, il faut bien en convenir : LES USA SONT BLOQUÉS EN SYRIE !

        Croire en l’omnipotence du système est une erreur aussi grave que de le sous-estimer. Il se défend, parfois il gagne (référendum en Grèce, guerre en Libye) parfois il perd (Brexit, Crimée) il n’est ni invincible, ni tuable, il n’est ni éternel, ni temporaire.
        Il y a toujours eu une force d’oppression oligarchique dans quelque vaste système humain que ce soit (le problème existe peu ou pas dans les tous petits groupes) nos ancêtres ont eu certains pans de l’aristocratie d’ancien régime, puis la bourgeoisie affairiste, puis les républicanistes forcenés, les traîtres socialistes, maintenant, c’est l’oligarchie apatride ultralibérale et européiste.
        Arrêtons de pleurer 5 minutes : on en est pas encore au niveau de la Grèce (et pourtant, la moitié de l’électorat veut déjà sortir de l’UE, je ne vous raconte pas quelle sera la puissance de l’euro-scepticisme d’ici 5 ou 10 ans), on est pas sous occupation militaire et si la France a pu survivre à Hollande & Valls, elle survivra (non sans souffrir) à Macron.
        Ce demeuré* n’est pas encore élu président que l’on voit déjà tout un tas d’affaires fleurir sur lui .

        Alors, apprenons à apprécier ce que l’on a encore et à croire en l’avenir.

        * car c’en est un : Hollande, sous ses airs de gros benêt est en réalité un vrai manipulateur, Marcon, lui, n’a pas ça, il suffit de revoir tous les débats auquel il a participé.


      • #1711505
        le 26/04/2017 par michel amm
        L’effondrement du PS : enfin !

        J’ai juste donné un scénario qui me parait plausible. Bien évidemment je ne sais pas si c’est la vérité.

        Sur la remarque qui dit que Marine existe depuis longtemps et donc que marine est différente de trump, je répond que Hillary existait depuis longtemps et que Trump sort du chapeau. Donc l’argument est recevable pour montrer qu’il n’y a pas équivalence parfaite, mais on pourrait concevoir que la famille Le Pen est contrôlée.

        Je voulais surtout insister sur le fait que Macron est très mauvais, trop mauvais pour ne pas attirer les soupçons de manigance. Le système peut se payer des candidats bien meilleurs. D’où mon scénario catastrophe.

        En fait les conneries de macrons sur la colonisation crime de guerre et l’absence de culture française, me font exactement penser aux remarques de Jean-Marie Le Pen !
        C’est comme du déjà-vu !

        Je comprend parfaitement la réaction de ceux qui pensent que Marine est sincère et qu’elle va lutter contre la mondialisation. Moi j’ai de gros doutes. Cela ne m’empêchera pas de voter pour Marine car entre un candidat mondialiste soutenu par Pierre Berger et un candidat douteux, le choix est vite fait.

        C’est comme au poker : il faut payer pour voir.


    • #1711242
      le 26/04/2017 par noel
      L’effondrement du PS : enfin !

      La stratégie de la diabolisation du FN et de Marine Le Pen durant des décennies avait pour but de rassembler vers un seul Parti et candidat le nouvel emmanuel choisi par la Synagogue de Satan, en un même élan de solidarité tacite contre le « méchant FN » ! ! L’autre manuel était sans doute prévu par la synarchie mais par trop impopulaire et puis E&R aura contribué à l’évincer !

      L’emmanuel macaron a reçu une couverture médiatique énorme. Ce non-président, véritable icône publicitaire a ainsi envahi, phagocyté, piégé le mental des électeurs à tel point que leur aversion non fondée du FN, les aura fait croire que l’emmanuel était l’incarnation de la nouveauté en politique. L’emprise de l’Empire sur les âmes est comble et ça se poursuit.

      Ils ont choisi Barabas au lieu de Jésus .... il faudra en payer le tribut par les tribulations en cours, lesquelles vont se poursuivre à plus grande échelle !

      Qui auront été les plus sages en ces probablement dernières élections présidentielles de la république française ? Les abstentionnistes, blancs, nuls = 11 153 870 soit 23,79 % au-dessus de 6 % du score de l’emmanuel et de 7,45 % de Marine Le Pen. Non inclus évidemment les non-inscrits.

      Les autres Partis n’auront été que des marches-pieds, des « leurres » pour atteindre à la 39e marche d’où le slogan du messie macaron "En Marche" vers .....le sommet de la pyramide enfin atteint pour que Satan vienne régner et prendre la place de Notre Seigneur !

      N’ayez craintes, mes frères en combat, leur success sera de très courte durée car la Réalité de la réalité revient toujours au galop !

      Un Petit Poucet fera probablement dérailler le train vers l’Enfer !


    • #1711257
      le 26/04/2017 par dixi
      L’effondrement du PS : enfin !

      La ,ils sont tous devant la mangeoire ,la gueule ouverte attendant que Micron vienne pour la béquet ,peut être même qu’ils y en a prêt à se retourner pour se sacrifier encore plus .Ce spectacle de marionnettes est effrayant ,car prêt à tout pour exister jusqu’à trahir son propre pays .Un jour le récurage sera nécessaire.


    • #1711273
      le 26/04/2017 par Jack Slater
      L’effondrement du PS : enfin !

      Analysez un peu l’évolution des autres pays et vous verrez que le nôtre ne fait pas exception :

      En Grèce, Papendreou dominait avec le PASOK la vie politique hellenique depuis des décennies ; la crise arrive, on le remplace par un ultralibéral (Papademos) et après, on un retour de bâton anti-libéral (certes, Tsipras est un traître, mais le fait est que le peuple a quand-même opté pour l’antilibéralisme sauvage après l’arrivée au pouvoir d’un bankster).

      Évidemment, chaque pays a ses particularismes, en Italie : Berlusconi était certes libéral mais beaucoup plus raisonnable et bien moins soumis que d’autres, il est remplacé par Monti (ultralibéral) et maintenant ; on a un Renzi qui voit sa barque prendre l’eau par tous les bords.

      J’aime à comparer la situation française un peu comme celle des USA avec quelques années de retard : les américains ont eu Bush 2, un républicain charismatique mais gagné par le parti de la guerre, un peu comme Sarkozy, ensuite : virage avec la "gauche du système" avec Obama qui incarne la soumission à la finance maquillée derrière une tonne de politiquement correct et de mesures sociétales (un peu comme Hollande), réélu 2 fois grâce à un Mitt Romney que le système a pu mettre en avant pour rendre Obama plus sympathique malgré la catastrophe que son mandat a été.
      Comme Hollande ne put pas espérer se représenter, il a présenté son clone et, grâce au médias et au fait que les français ne souffrent pas encore assez de la crise, c’est son clone, Macron qui a été élu.
      Je vois cette élection comme l’équivalent du second mandat d’Obama en France.

      Et après Obama, qui est-ce qui a été élu ?


    • #1711300
      le 26/04/2017 par paskl
      L’effondrement du PS : enfin !

      Au second tour, "pour l’honneur, pour le panache" et pour bien faire passer le message à tous, notamment aux politiques qui lâcheront Macron .quand le kleenex aura servi, c’est à dire très, très vite.


    • #1711310
      le 26/04/2017 par Ravachol
      L’effondrement du PS : enfin !

      Ne criez pas victoire trop vite, toutes ces m... vont à la soupe chez Drahi-Macron . Ca doit sentir bon le Proche Orient .


    • #1711327
      le 26/04/2017 par polin
      L’effondrement du PS : enfin !

      Je ne comprends que l’on dise depuis dimanche que le PS est mort. Le PS n’est plus logé rue de Solférino c’est tout. Il a en réalité commis un putsch en se muant en un mouvement appelé "en marche". Par ce subterfuge le PS vient de perpétuer sa mainmise sur l’appareil d’Etat alors même qu’il n’avait normalement aucune chance de le faire. Le PS, qui va devenir "les progressistes", nous a fait une quenelle magistrale et il est plus fort que jamais.


    • #1711343
      le 26/04/2017 par dixi
      L’effondrement du PS : enfin !

      J’attends patiemment les débats ,car la décision se fera la dessus . Je ne serais pas le seul étonné concernant son programme,puisqu’il n’en a pas .Et dans un débat ,c’est programme contre programme ,et les Français peuvent avoir des défauts ,mais pas celui de se faire hara kiri .


    • #1711357
      le 26/04/2017 par Paul82
      L’effondrement du PS : enfin !

      Deux remarques :

      - 2002 a été un accident. Suffit de lire la presse de l’époque : Lionel Jospin allait être élu, c’était dans la poche. Les bobos ne se sont pas déplacés en masse. On connait la suite. Donc qualifier ca d’historique me parait excessif. Par contre, MLP est portée par une vague et ce depuis 6 ans. Je ne sais pas ce que ca donnera dans les prochaines années, mais c’est autre chose que le 21 avril (dont on nous rabat les oreilles), phénomène ponctuel sans lendemain sérieux.

      - destruction du PS oui mais que dire de l’UMP (ou LR).... Nous assistons ce que beaucoup (dont David L’Epee) ont prévu : une recomposition de la politique avec le clivage mondialistes/nationalistes.


    • #1711376
      le 26/04/2017 par Francois Desvignes
      L’effondrement du PS : enfin !

      Les partis de gouvernement (et pas seulement le PS) se sont suicidés et on suicidé la V République lorsqu’en 2005 ils ont prétendu que le Congrès pouvait défaire ce qu’avait décidé le referendum.

      L’Alliance entre gouvernés et gouvernants a été rompue ce jour là et depuis ce jour, les gouvernants le paient.

      Tout l’appareil d’Etat, la Noblesse, (les politiques) le Clergé (les medias les intectuels) de la République se font attaquer et décimer depuis cette date.

      12 ans d’attaques de frelons.

      Macron est un joker : il tiendra un tour. Et mourra à son tour.

      Ne vous revendiquez jamais de la filiation pseudo républicaine de 2005 : tous les congressistes ont trahi, tous ils mourront.

      Ceux qui voudraient les excuser ou les défendre mourront à leur tour.

      En effet, dans la Tradition française, lorsque le peuple lève la main, c’est Dieu Qui parle

      Le peuple a levé la main pour dire qu’il voulait être baptisé avec son roi en 496
      Il levait la main pour acclamer et ratifier le sacre du Roi à Reims.
      Il votait (ou pas) l’impôt aux Etats Généraux en levant la main.
      Pour les Etats Généraux de mai 1789, les femmes ont voté.

      Seuls des apatrides, des ignares, ou des sionistes ont pu méconnaitre tout ce que le vote du Traité de Lisbonne par le Congrès avait de sacrilège et suicidaire pour les élites gouvernantes.

      Le Vase est cassé.

      Et comme Clovis a demandé au soldat de relacer ses chaussures pour mieux lui fracasser la tête avec sa francisque, de même nous ne laissons plus nos gouvernants se présenter à des élections que pour mieux les fusiller !

      Tous ceux qui ont eu part au vote de 2005, le soutiennent, le justifient, l’excusent ou en préparent un autre...meurent !

      Dieu et les Français sont très fâchés.
      Il ne fallait pas se moquer d’eux : ils ne forment qu’UN


    • #1711399
      le 26/04/2017 par Domino
      L’effondrement du PS : enfin !

      Pas que pour l’honneur. S’il y a une abstention importante et scire le plus serré possible, cela diminuera la légitimité de Macron.
      Comme il a été promu avec des moyens illégaux, il n’en a en réalité aucune. Autant que le résultat se rapproche de cette vérité.


    • #1711410
      le 26/04/2017 par Kdosche
      L’effondrement du PS : enfin !

      Le maranne HOLLANDE, qui doit tout au PS, aura réussi à le détruire ! .....dans un sens, il doit peut-être en être remercié !!


    • #1711423
      le 26/04/2017 par NS
      L’effondrement du PS : enfin !

      A priori personne ne pleurera l’éclatement du parti sioniste français, même ses cadres tels des rats ont quitté le navire avant de sombrer ...


    • #1711479
      le 26/04/2017 par Eric
      L’effondrement du PS : enfin !

      "Comme Hollande ne put pas espérer se représenter, il a présenté son clone..."

      Faux ! Vous oubliez que Hamon est un frondeur du PS et que la défaite de Hollande et de ses sbires est donc totale !


    • #1711543
      le 26/04/2017 par Mike
      L’effondrement du PS : enfin !

      Revoilà le vieux refrain : votons pour le pire pour faire péter le système.

      J’ai connu des trotsks qui appelaient à voter Chirac pour "faire péter le système". Ca nous est resservi avec une constante régularité.

      La vérité : voter Macron fait gagner Macron, c’est tout.

       

    • #1711544
      le 26/04/2017 par Atos, Portos et Aramis
      L’effondrement du PS : enfin !

      A ce que je vois David à l’Epée toujours aussi tranchante. Qu’il continue de l’aiguiser nous aurons besoin de lui.


    • #1711573
      le 26/04/2017 par Thorfinn
      L’effondrement du PS : enfin !

      On sous-estime je pense la sournoiserie et le cynisme du gros Hollande avec son air ahuri... Monsieur 4% te place son poulain dans la course aux presidentielles et celui-ci ressort en tête du 1er tour à 24%... C’est les Français qui sont vraiment ahuris !


    • #1711588
      le 26/04/2017 par Fil d’Aniane
      L’effondrement du PS : enfin !

      Très bonne analyse. En d’autres termes, on peut dire que l’abcès est crevé, le PS dans sa mutation va révéler sa nature profonde : le parti qui, trahissant son nom, est devenu le principal collaborateur du libéralisme sans limite. Avec pour tout gage de son maintien au pouvoir, un discours hypocrite sur la montée du fascisme avec le vote FN, discours qui n’avait pour but que d’empêcher l’alliance de la droite. Mais tout est chamboulé maintenant ; la bombe de Mitterrand, dont la conception remonte aux années 80, explose à la figure du PS.
      Et aussi, quelque part, à celle de la droite, qui petit à petit a glissé vers le centre gauche, en mordant à l’hameçon de Mitterrand.
      L’ EM de Macron, dans sa synthèse finale du libéralisme sociétal d’origine gauchiste et du libéralisme économique d’origine droitière, c’est le nouveau UMPS, qu’on l’admette ou non.
      Et dire que je pressentais cette dérive du PS dès les années 80, seul dans mon coin, en pensant que j’étais bien isolé...


    • #1711713
      le 26/04/2017 par le pirate
      L’effondrement du PS : enfin !

      Bravo Alain Soral et Dieudo, vous avez réussi :)


Commentaires suivants