Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’employé de Twitter qui a coupé le compte de Donald Trump encourt jusqu’à 10 ans de prison

Le gars qui pour certains est le héros de la semaine (et qui pour moi n’est qu’un crétin mais c’est juste mon opinion et ça n’engage que moi) parce-qu’il a osé désactiver le compte Twitter de Donald Trump pourrait bien se retrouver dans les ennuis au cours des prochains jours.

 

Selon Tor Ekeland, un éminent avocat spécialisé dans les questions de cybersécurité, bien que les faits ne soient pas encore très clairs et que les textes de lois utilisés pour poursuivre les pirates informatiques soient obscurs et inégalement appliqués, il est probable que l’employé (toujours anonyme) de Twitter ait violé le Computer Fraud and Abuse Act, autrement dit les réglementations américaines sur la fraude informatique.

[...]

D’après Tor Ekeland, ce qui pourrait n’être qu’une simple amende de 5 000 dollars pourrait aussi se transformer en une peine de dix ans de prison pour violation d’un système informatique, selon le tribunal et le juge auquel l’intérimaire aurait affaire.

Rappelons qu’il n’y a pas qu’aux USA que la loi contre les intrusions dans les systèmes d’information et de stockage de données est sévère. En France également, La loi « pour la confiance dans l’économie numérique » du 21 juin 2004 (n° 2004-575) dispose que

« Le fait d’accéder ou de se maintenir, frauduleusement, dans tout ou partie d’un système de traitement automatisé de données est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. Lorsqu’il en est résulté soit la suppression ou la modification de données contenues dans le système, soit une altération du fonctionnement de ce système, la peine est de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. »

Lire l’article entier sur presse-citron.net

Le harcèlement contre Trump est quotidien, voir sur E&R :

L’Empire et ses réseaux prêts à tout contre Trump,
chez Kontre Kulture :

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article