Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Découvrez le "démon drag-queen" pour enfants de la bibliothèque publique de Michelle Obama

Qu’il était laid dans sa robe de princesse, avec sa chevelure fauve et ses cinq cornes rougies... effroyablement laid ! On se demande comment le démon drag-queen qu’on avait chargé d’officier à la bibliothèque publique de Michelle Obama n’a pas fait fuir tous les malheureux enfants que leurs parents avaient traînés là, sans doute pour les ouvrir à la fluidité du genre – une fluidité qui sent décidément le souffre.

 

 

Entre satanistes et LGBT, l’entente est cordiale – les intérêts des seconds servent ceux des premiers. Et Michelle encense donc tout ça ?

 

LGBT pour les enfants

Il faut les comprendre, c’était le « Mois de l’histoire des LGBTQ »... Que faire, sinon organiser une belle célébration de l’événement ? « Joignez-vous à nous ! Tous les âges sont les bienvenus ! » disait le site Web de la bibliothèque lancée par Michelle Obama à Long Beach, il y a un an.

Samedi dernier, une « Drag Queen Story Hour » était prévue, suivie d’une heure d’art communautaire et d’un atelier chronologique de l’histoire LGBT. Tout cela, étant le fruit d’une savante collaboration avec le centre LGBTQ de Long Beach, le réseau GSA qui « combat l’homophobie et la transphobie dans les écoles » ainsi que la Cour Impériale de Long Beach qui organise courses et levées de fonds pour les communautés LGBT.

Ça ne pouvait donner que quelque chose de bien ! Une chose comme Xochi Mochi... Comme on peut le voir sur son compte Instagram, Xochi Mochi est une drag-queen, donc un homme qui s’habille pour son plaisir – et son travail de toute évidence – en chose féminine archi fardée et provocante, aux relents de satanisme assumés.

Lire la suite de l’article sur reinformation.tv

Toujours plus loin dans l’abjection,
affronter le monde moderne avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Derrière Le Hollywood-scandale qui n’est que l’arbre qui cache la forêt, se trouvent les Politico-Wood, et l’Éducation-Wood scandales, pour casser dès l’enfance, par choc Psychico-émotionelle-sexuels et la violences, la peur, la conscience des hommes, et les couper du contact avec la pureté, la noblesse, l’âme, que l’on peut encore observer chez les jeunes qui n’ont pas encore été pervertis, cassé, manipulé et programmé par le système, qui est en train de dévoiler lui même, qu’il est de plus en plus satanique, et donc quel agenda de chute des valeurs, de séparation, il suit et sert !!!

    C’est aux hommes de se réveiller, et de ne plus l’accepter, ne plus y consentir, et dire NON, à ce que une toute petite poignée de Politico-pédophile-satanique, décident pour l’ensemble de l’humanité...

     

    Répondre à ce message

  • Il est payé combien pour faire la fofole comme ça ?
    Il ne fait pas ça bénévolement quand même ?

     

    Répondre à ce message

  • ...qui « combat l’homophobie et la transphobie dans les écoles ». Très sérieusement, est-ce qu’à l’âge de l’école, les mômes s’intéressent à la sexualité ? (la leur ou celles des adultes) La réponse est non, bien évidemment non. Leur mettre dans la tête à cet âge que toutes sortes de corps peuvent se mélanger et s’enc..., bah non, je suis désolée mais on a déjà un grand pied dans le monde pédophile qui se met doucement en place et dont certains croient encore qu’on va pouvoir protéger nos gosses. Aucun adulte n’a à devancer les questions des enfants sur le sujet et aucun représentant d’une association quelle qu’elle soit pourvu qu’elle soit en rapport avec la sexualité (le domaine des adultes) ne devrait avoir le droit de s’exprimer (pour ne pas dire : faire de la propagande) devant des enfants. Les parents devraient porter plainte ! (et je passe le côté sataniste...)

     

    Répondre à ce message

    • Franchement tout dépend des enfants et de l’âge qu’ils ont, à 10 certains regardent déjà du porno sur Internet et parlent de pratiques sexuelles comme s’il s’agissait du dernier Pokémon à collectionner... Certes il s’agit d’une toute petite minorité de garçons (et parfois de filles...) mais tout de même les perversions de certains commencent parfois très jeune.

      Il est vrai par contre que les enfants ne s’intéressent pas aux pratiques LGBT ils en sont même dégoutés dès qu’ils en entendent parler.

      Personnellement j’étais beaucoup plus intéressé par Yo-gi-oh, Naruto ou Dragon Ball que par le sex pendant mon enfance, l’intérêt pour le sexe opposé est arrivé naturellement vers 14-15 ans.

       
  • Dans la suite de l’article, après que la vidéo fut devenue virale, "le tollé public a été tel qu’elle [la bibliothèque] a dû retirer en toute hâte l’image.
    Beaucoup de résidents locaux et de parents ont été outrés que l’événement ait été seulement permis. Et les frontières locales, puis nationales ont été dépassées. (...)
    La « Drag Queen Story Hour » (DQSH)
    [l’heure du conte drag queen] est de fait en vogue dans les librairies, les écoles, les crèches, les bibliothèques…."
    Donc saine réaction populaire. L’idée derrière ces "heures du conte" horripilant est que la condition d’adepte du lgbtq... soit vécue et enseignée "sans vergogne". Et pourtant Michelle Obama, qui s’intéresse de près à ces questions étranges parce que, dit-on..., a eu de la vergogne, elle, au temps de la présidence Obama, ou non ?

     

    Répondre à ce message

  • Ne jamais rien lâcher contre SATAN. Comment ces parents laissent ils faire ?

    Cela me révolte.

     

    Répondre à ce message

  • j’espere que c’est juste pour rappeler aux enfants que c’est bientôt halloween !

     

    Répondre à ce message

  • Ce qui est remarquable dans toutes ces saloperies ( les "droits sexuels", les diverses revendications "LGBTQ" ), c’est à quel point les gens qui militent pour elles s’estiment en droit de les imposer à tous le monde, parents et enfants. Les "droits sexuels", qui a demandé ça à part, peut-être, le lobby homosexuel ( pour augmenter son "terrain de chasse" ? ) et, plus sûrement, le lobby pédophile ( pour se créer un "terrain de chasse" ? ) ? Personne. Strictement personne. C’est mis en place "gentiment", l’air de rien. Avec la complicité des media dès que nécessaire. C’est découvert ? On nie, comme pour la théorie du genre. Qui "n’existe pas", bien sûr.

    Là, on a quoi ? Un « Mois de l’histoire des LGBTQ »... On croit rêver. Qui a demandé ça ? Les parents ? Les enfants ? Non, non. Le lobby LGBTQ. Et attention, qu’est-ce qu’un lobby ? Ce sont quelques activistes qui ont décidé, eux tout seuls, qu’ils allaient représenter les intérêts d’une communauté entière. Autrement dit, le lobby LGBTQ représente-t-il les intérêts des lesbiennes ? Non. Seulement ceux des lesbiennes de l’association... Pareil pour le reste : gays, bi, trans, queer. Je vous demande un peu, est-ce que les bisexuels ressentent le besoin qu’on parle en leur nom ? Grotesque. Et la majorité ? Elle ferme sa gueule et se mange un "mois de l’histoire LGBTQ" qu’elle n’a jamais demandé et aurait sans doute refusé si on avait sollicité son avis...

    Une petite remarque pour finir. Le principe du petit groupe constitué en lobby qui ne représente que ses membres encartés alors qu’il prétend représenter toute sa communauté est bien connu. Hein ? De quoi je parle ? Je ne peux pas le dire. Pourquoi ? Parce qu’on est en démocratie. Et chacun sait qu’en démocratie, il y a des gens dont on ne peut pas parler : ce ne serait pas démocratique.

     

    Répondre à ce message

  • Xochi Mochi y’a de la licorne et du castor....

     

    Répondre à ce message

  • Bureau de l’Elysée, 16 octobre, à gauche d’E. M., au mur => tableau portrait de femme en médaillon sur fond bleu blanc rouge, pentagramme (avec Belzébuth bien marqué) sur le coup ; curiosité à voir mais je ne sais plus l’intitulé de la vidéo.C’est quand même bien étrange tout ça.

     

    Répondre à ce message

  • Pour moi, le +choquant, à part le drag queen "démon", la petite fille au tee shirt blanc/rouge au motif "serpent". Et nous voilà de retour au jardin d’Eden, où le serpent nous pousse à la Faute.
    Ca me rappelle le coup du drapeau Arc en ciel LGBT. Quand on sait que l’arc en ciel est donné par Dieu pour reconfirmer son alliance avec l’Humanité après le déluge de Noé. Que le drapeau LGBT a repris ce symbole (avec une couleur en moins, l’indigo), qu’on nous baratine avec leur transexualisme (pour ressembler à un ange sans sexe ?).
    Tout nous ramène à la religion, étrange pour des libertaires anti-religion.

    Que les ignares ou athées ne viennent pas dire que les LGBTandCo ne savent pas ce qu’ils font.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents