Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

La "mort médicalement assistée"

Le Portugal devrait devenir le quatrième pays de l’UE à légaliser l’euthanasie. Un texte voté par le Parlement la prévoit pour les majeurs en « situation de souffrance extrême, présentant des lésions irréversibles » ou atteints d’une maladie incurable.

 

Le 29 janvier 2021, le Parlement portugais a adopté à une large majorité une loi autorisant la « mort médicalement assistée », qui fera de ce pays très majoritairement catholique le quatrième dans l’Union européenne – après la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg – à autoriser l’euthanasie quand elle entrera en vigueur.

Cette loi, qui fusionne différentes propositions, prévoit que seuls les Portugais majeurs, résidant dans le pays et se trouvant « dans une situation de souffrance extrême, présentant des lésions irréversibles » ou atteints « d’une maladie incurable », pourront avoir recours au suicide assisté.

La demande du malade en fin de vie devra être validée par plusieurs médecins, ainsi qu’un psychiatre lorsqu’il y aura des doutes sur la capacité de la personne à faire un choix « libre et éclairé ». Le moment venu, le médecin du patient devra s’assurer une dernière fois de sa volonté de mettre fin à ses jours, en présence de témoins.

La mort assistée pourra être pratiquée dans des établissements du service national de santé ou tout autre lieu « choisi par le patient », dès lors qu’il disposera « des conditions cliniques et de confort adéquates », précise la loi.

 

Une légalisation sans surprise

Le texte a été approuvé avec 136 voix pour, 78 contre et 4 abstentions, grâce à une majorité de voix du Parti socialiste qui avait donné une liberté de vote à ses députés, certains élus du Parti social-démocrate (centre droit), parmi lesquels Rui Rio, le leader de l’opposition de droite, le Bloc de gauche (extrême gauche) ou encore le parti animalier PAN.

L’issue de ce vote final, sans public dans les galeries du Parlement en raison des restrictions sanitaires en vigueur dues au Covid-19, semblait acquise dans la mesure où plusieurs textes favorables à l’euthanasie avaient déjà été adoptés en février 2020 par une majorité des députés.

La députée socialiste Isabel Moreira, spécialiste de droit constitutionnel ayant participé à la rédaction finale de la loi, a salué le débat intense ayant conduit à l’adoption d’un texte qui respecte « le libre choix et l’autonomie de chacun ».

Après cette adoption par le Parlement, le texte va être envoyé au président conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, qui pourra ensuite promulguer la loi, la soumettre à l’analyse de la Cour constitutionnelle ou y apposer son veto – qui pourrait toutefois être annulé par un second vote des députés. Réélu le 24 janvier pour un second mandat, le chef de l’État a jusqu’ici évité de prendre ouvertement position sur le sujet.

 

L’Église catholique indignée

Dans un communiqué de la conférence épiscopale, l’Église catholique a aussitôt exprimé son « indignation » devant une loi qui représente selon elle un « recul sans précédent ».

En octobre 2020, le Parlement portugais avait rejeté un projet de référendum sur l’euthanasie, à la suite d’une pétition lancée par la Fédération pour la vie, qui avait recueilli près de 100 000 signatures. « Il s’agit de provoquer activement la mort de quelqu’un. Or le rôle de l’État est de prendre soin, non pas de tuer », a fait valoir José Maria Seabra Duque, un des responsables de cette organisation d’inspiration catholique.

« Les médecins ne sont pas des agents de la mort ! » a également clamé l’Association des médecins catholiques portugais, qui a appelé le chef de l’État à mettre son veto afin que le Portugal ne rejoigne pas « le groupe indigne et minoritaire » des pays qui ont déjà approuvé l’euthanasie. Il s’agit dans l’Union européenne de la Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas.

L’Espagne voisine a également fait un pas dans cette direction en décembre dernier, mais le projet de loi gouvernemental doit être soumis au Sénat d’ici la fin mars.

 

À réécouter : Alain Soral sur l’euthanasie en 2008

 

Demain, l’euthanasie pour tous ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2654779

    " Plutôt souffrir que mourir, c’est la devise des Hommes " Les Politicards sont-ils encore des Hommes ?

     

    • #2655040

      Si la devise paraît offrir le sens que vous lui prêtez, en revanche la morale est suffisamment explicite pour nous démontrer l’inverse : que l’homme est un couard et qu’il préfère souffrir que d’affronter la mort tandis qu’il la convoquait deux secondes auparavant...
      Vous proposez donc un contresens.


  • #2654804

    En quoi cela pose-t-il un problème ?

     

    • #2654837

      Exactement, cela ne pose pas de problème il faut juste que les personnes qui décide de partir donne tout vivant afin que l’Etat ne se gave pas sur la mort.


    • #2654914

      Le problème c’est " La maladie incurable " de tipe Rhume19 et sais variantes dans quelques années si rien ne change


    • #2654925

      Cela fera comme pour l’IVG : très encadrée au départ, c’est devenu un droit de tuer...
      Les grands principes ne sont pas faits pour étre bafoués, sinon, ils cessent d’être des principes.
      Une chose est l’euthanasie, autre chose est de garder l’interdit de principe, mais en conscience, avec d’infines précautions et au cas par cas, y déroger pour des raisons que l’on estime supérieures.
      Dans ce cas, une dépénalisation suffit s’il est prouvé qu’il n’y a pas eu d’abus.
      Cela fait longtemps que certains anti-douleurs sont prescrits alors qu’on sait qu’ils ont pour conséquence (et non pour objectif) de hâter la mort. Est-il utile d’aller plus loin ? Quelle est l’intention réelle du législateur, ou de ceux qui "travaillent" le législateur ?


    • #2654937

      Le problème c’est ce qu’ils vont en faire, on envoient déjà des personnes qui gênent dans leur discours ou manière de penser en hôpital psychiatrique contre leur gré, bientôt on pourra tout simplement les éliminer "médicalement" et nous raconter que ces personnes désiraient mourir.


  • #2654811

    Un groupe "indigne et minoritaire" de pays...meme s’il devient majoritaire, il n’en restera pas moins indigne.
    Ah, le libre-choix ! Des qu’on dit au citoyen ordinaire qu’il a le choix, comme un bon consommateur bien dresse il donne la papatte...
    Quand on discute de ce sujet, souvent les gens répondent "oui mais moi..." pour expliquer qu’ils ne voudraient pas traîner une maladie incurable et douloureuse pendant des années.
    Moi, moi, moi.
    Une seule fois, un monsieur dont l’épouse avait pourtant développé un cancer avant d’y succomber, s’est montré réceptif au fait que l’euthanasie avait d’autres buts et applications que de mettre fin aux souffrances liées à une maladie incurable.


  • #2654813

    Tiens ? Ils vont organisez l’élection d’un nouveau président ?


  • #2654835
    le 30/01/2021 par Jean de tramecourt
    Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

    Très bonne idée de repasser M.Soral sur le sujet .
    Mais depuis 2008 , je pense qu’il y a une "manne" de p.a , issus des 30 glorieuses , que le système a su utiliser financièrement ( les descendants , ou leur héritage Immo , étant des gages financiers ) avec toutes les structures accueillantes existantes qui se sont multipliées .
    Pour le reste , évidemment , le fait de contrôler les naissances et les décès , c’est une aubaine pour le pouvoir profond , qui se régale de faire passer ces lois genocidaires . ( toujours sous couvert de leur " humanisme " : cad l’inversion à son comble )
    je ne veux même pas ironiser sur les positions de l’église catholique , qui depuis le dernier concile , sont complètement en accord avec le N.O.M , ( judeo-maçonnique ) , mais qui de temps en temps , et suivant le lieu , exprime un désaccord de pacotille ,pour mieux se re fidéliser quelques temps plus tard .


  • #2654854

    Il est des cas extrêmes où souffrir devient insoutenable. Ne soyons pas trop manichéen sur cette question...

     

    • #2655043

      C’est la vie ! Tout simplement. La souffrance prendra fin avec la mort.
      De nos jours, les malades sont sous morphine et partent ainsi, dans un semi-coma.


    • #2655422

      Certes, mais relis bien ce que dit cette loi :



      Un texte voté par le Parlement la prévoit pour les majeurs en « situation de souffrance extrême, présentant des lésions irréversibles » ou atteints d’une maladie incurable.



      L’euthanasie sera aussi possible si la personne est seulement atteinte d’une maladie incurable. Plus de notion de souffrance extrême donc annule le premier critère. De plus l’incurabilité est tout de même difficile à définir, ce n’est pas un fait absolu. Ce qui n’a pas de remède aujourd’hui en aura peut-être un demain.


    • #2655771

      Vous avez parfaitement raison @Rachid. Ne pas être manichéen n’interdit pas de se frotter à la complexité, au contraire même.


  • #2654859

    Bravo les soumis, on pense qu’ils ont touché le fond mais ils creusent encore jusqu’en enfer. Je ne doute pas que macron et le gouvernement l’officialisent bientôt par décrets . La question sera de savoir qui sont ceux qui vont désigner les personnes devant être euthanasiées et qui sont ceux ou celles qui vont procéder à "l’exécution" de la condamnation ???


  • #2654891

    Euthanasie comme nazi c’est pas gentil ça ! Alors que « mort médicalement assistée » c’est mieux car dans l’entraide conviviale pour mourir bien soigné grâce au médicament, pour notre santé en fait.

     

  • #2654961
    le 30/01/2021 par Pierrette la Lorraine
    Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

    En France, pas besoin de loi, le Rivotril, dans les maisons de retraite a "fait du bon boulot"
    Comme toujours, AS est un visionnaire.


  • #2654964

    A terme, le projet n est pas de "tuer" les vieux (en tous les cas pas via l euthanasie), mais de permettre à ceux qui le souhaitent de mettre fin à leur vie.
    Progres ou non ?
    Il existe bcp de maladies qui sont extrêmement couteuses et les malades souhaitent mourir (maladies psychiatriques par exemple. 50% des schizophrénes faisant au moins une tentative de sucide, et 15% en décèdent). L euthanasie ne concerna d ici qq années pas seulement les personnes âgées, mais malades jeunes, handicapés, etc.
    Atalli avait deja parlé me semble t il de tout cela (pas directement certes, mais dire que les individus auront des "normes" et qu ils essaieront eux-meme de s y plier, c est prévoir que ceux qui n y arriveront pas pourraient décider d eux-meme de s auto éliminer).


  • #2654976
    le 30/01/2021 par Haïfa-Charlotte
    Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

    Les croqs morts socialistes ont organisé la destruction à petit feu de toute une une population pour soi-disant sauver des vies notamment celle des vieux et par ailleurs décident de légaliser l’euthanasie pour les liquider.
    Le satanisme en marche....


  • #2655053

    Personnellement je préfère qu’on paye une bonne euthanasie dans les règles de l’art à nos restaurateurs qui n’osent pas se suicider, plutôt que leur payer le chômage et leurs dépressions incurables à venir. Bah quoi, ça coûte un pognon de dingue !


  • #2655059
    le 30/01/2021 par Pépé Frog
    Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

    A quand une alimentation bon marché et riche en protéines ?
    Que celui qui veux son soleil vert fasse la file comme tout le monde !


  • #2655106

    ".../...La mort assistée pourra être pratiquée dans des établissements du service national de santé ou tout autre lieu « choisi par le patient », dès lors qu’il disposera « des conditions cliniques et de confort adéquates », précise la loi..../..."

    Je vais donc jeter un pavé dans la mare en disant que suis absolument et définitivement pour !

    1° - Il ne s’agit absolument pas d’éliminer les vieux, mais d’autoriser à mourir ceux qui le demandent, et uniquement ceux qui le demandent.

    2° - Pour avoir vécu la mort - et surtout l’indicible et terrifiante déchéance intellectuelle et physique - de ma sœur, atteinte d’une tumeur cérébrale à seulement 49 ans, jamais - je dis bien JAMAIS - je ne voudrais d’une mort pareille, et JAMAIS je ne supporterais d’infliger pareil calvaire à mes fils !!

    La vie ce n’est certainement pas se retrouver dans l’état de ma sœur - intellectuellement brillante - bourrée de morphine, pour au moins ne plus souffrir - alitée en permanence, incapable de parler, de manger seule, et qui ne se rappelait même plus les prénoms de ses enfants !?

    Avant d’en arriver là, elle a été opérée par un chirurgien cérébral que je connaissais, et qui m’avait prévenue que - statistiquement - c’était maximum un an d’une vie quasi normale retrouvée, avant que ça ne reparte de façon irrémédiable, et que ce serait alors une question de 2/3 mois : ce qui fut exactement le cas...

    Quand je lui ai demandé s’il fallait le lui dire, il m’a répondu que si elle ne le demandait pas, il ne fallait rien lui dire, je n’ai donc rien dit - ni elle ni son mari n’ont jamais voulu savoir - j’ai donc serré les dents et pris sur moi pour ne jamais rien laissé paraître : un enfer et un calvaire, que je n’imposerai jamais à mes fils, et ils le savent !!

    La vie, c’est VIVRE : pouvoir aimer, réfléchir, penser, parler, rire, marcher, lire, écrire, manger, boire, être autonome.
    Être réduit à l’état de plante verte, ce n’est PAS vivre !!

    Quant au suicide par médicaments : on ne peut JAMAIS être absolument certain du résultat...

    Mourir
    - au moment choisi
    - sans souffrir
    - en étant sûr du résultat
    - entouré de ceux qu’on aime
    ça, c’est une belle mort !

    Une mort que seuls les très riches Français peuvent s’offrir aujourd’hui, en allant en Suisse...

    Je conseille donc le très beau film du Canadien Denys Arcand intitulé "Les invasions barbares", et qu’on revienne ensuite me dire si le Portugal n’a pas raison...

     

    • #2655229

      Tiens, tiens, frédérique...tu n’étais pas une fervente défenseur de l’avortement déjà toi ? Je crois que oui.

      Favorable à l’avortement et favorable à l’euthanasie, la synthèse décrite par AS je crois ! Bien sur, favorable sans jamais voir les problèmes que cela posent, non pour les gens comme toi, tout est beau, tout est jolie dans le cœur des Hommes.

      "1° - Il ne s’agit absolument pas d’éliminer les vieux, mais d’autoriser à mourir ceux qui le demandent, et uniquement ceux qui le demandent."

      Avec tout le contenu disponible sur ER, on lit encore ce genre d’aberration...


    • #2655885

      Un pseudo pertinent, et un discours qui l’est tout autant : bravo sur toute la ligne ! :-D

      Quant à E&R, si c’était une secte, sachez que je n’y aurais même seulement jamais posé ne serait-ce qu’un orteil !

      Quant au sujet de ce fil, je vous invite à vous rendre dans un service dit de "fin de vie", afin de voir par vous-même de quoi il s’agit très précisément - mort par déshydratation + étouffement - et vous serez peut-être un peu moins péremptoire et un peu moins flambard, à l’idée que ça pourrait être vous - un jour - si la loi ne change pas...


    • #2656963

      Le pseudo c’était pour toi, non ER n’est pas une secte mais si tu avais un tant soit peu de jugeotte tu aurais compris pourquoi je te redirige vers les dizaines de milliers d’informations qui expliquent pourquoi c’est une mauvaise chose.

      J’ai déjà vu ce service en question, on y meurt, avec la dose de cachetons nécessaire et très souvent en fin de vie, continue de croire que c’est le fait d’altruiste quand on sait que l’agenda qu’ils sont en train de nous pondre n’a jamais cessé d’aller dans leur sens.

      Au milieu de tout le bordel qu’ils mettent en place, ils nous mettraient bien par ci, par là ? Ils se fichent de nous quand nous sommes vivant, pourssent d’autres à se suicider mais pour mourir, ils sont là pour nous aider...

      Faut grandir frédérique.


  • #2655132

    ils ont du toucher un p’tit chèque de Bill Gates et de l’OMS pour proposer déjà ça avant de commander les vaccins sensés guérir


  • #2655226

    "Il ne s’est pas suicidé, il est mort en son ame et conscience, en effet monsieur X, agé de xx a choisit de mettre fin à ses jours lui même comme en témoigne un document qu’il a signé le xx/xx/xxxx"

    Je vous laisse le soin d’ajouter le contexte et de changer tous les X à votre guise.


  • #2655350

    Quand il y a un mort dans un cas de légitime défense , il y a toujours un procès long et plein de mauvaise foi. Souvent la personne agressée est mise en prison préventive. Presque toujours, elle est condamnée.

    Et pour une euthanasie, il n’y aurait pas de juge, pas d’audition des témoins de vive voix, pour l’oralité des débats ?

    Certaines vies valent plus que d’autres, à ce que je vois.


  • #2655351

    Toute vie est une maladie incurable, car elles finissent toutes par la mort.


  • #2655758

    Nous vivons dans une société, où nous confinons les gens, pour soi disant sauver des vies, mais en même temps on vote des lois pour les tuer...


  • #2656019
    le 01/02/2021 par Alain Bispol
    Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

    Ah, le Portugal, deuxième patrie du FM (Fado Mélancolique).
    D’ailleurs, dans les années 50, les vieux chantaient déjà Adieu, Lisbooonne


  • #2657194

    Il est plus que temps que l’accès a l’euthanasie soit légalisé pour ceux qui le souhaitent.

    car même si on peut se suicider c’est tout de même plus "confortable" d’être assister par des médecins.
    tout comme on peut faire piquer son chien en fin de vie si ses douleurs sont horribles plutôt que de le tuer sois même.

    mais puisque vos arguments sont conspirationistes on ne peut les démonter.

    c’est sur ça plaît pas aux catholiques... mais le choix c’est pour tout le monde, et vous choisirez ce qui vous convient en votre âme et conscience.
    vous n’avez par contre aucun droit de priver les autres de cette liberté.

     

    • #2657547
      le 02/02/2021 par vivre pleinement l’arrivée de L’antéchrist
      Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

      Moi j’ai aucun problème avec les suicidés, tant que c’est pas à cause de moi que leur est venue l’idée. Mais légaliser ça c’est un appel à mettre l’idée dans la tête de gens qui auraient pu continuer à vivre encore les quelques mois ou années qui leur restent sans passer à l’act. Quelqu’un qui veut vraiment se suicider c’est entre lui et lui même, si il veut vraiment le faire il trouvera toujours un moyen car c’est pas ce qu’il manque. Ici c’est vraiment le plus bas que puisse tomber une société, encourager les vieux et les mourants à se suicider. En ce qui concerne les chiens, ça n’a rien à voir car c’est son maître qui lui abrège ses souffrances et qu’il n’a rien demandé pour aller en ce sens. Si son maître ne l’avait pas fait il aurait continuer de résister dignement à la douleur jusqu’à son dernier souffle. Mais c’est souvent trop dur pour le maître de voir son compagnon à 4 pattes souffrir alors il fait souvent le choix de lui abréger ses souffrances dans les derniers jours voir le dernier jour de son agonie.

      Mais se faire euthanasier pour un humain qui se considère comme un animal, si ça vous plaît libre à vous, c’est même pas une question de foi mais de principes moraux vis a vis se soi même.
      Allez monsieur l’athée, on vous crève maintenant, tout ira bien vous nous dites quand on vous injecte la mort libératrice, c’est monsieur votre dieu médecin qui va le faire alors forcément tout se passera bien, c’est le même qui vous a vacciné contre le covid....


    • #2657603
      le 02/02/2021 par Alain Bispol
      Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

      A l’heure oû on vient de voler leur droit de vote à 2/3 des américains, ce qui inquiète ce monsieur c’est le droit de mourir.
      Les vieux malades, on leur demandera bien leur avis... comme aux bébés
      Eh machin, donne l’exemple, tu as l’air motivé, un petit coup de Rivotril pour la route ?


  • #2657530
    le 02/02/2021 par vivre pleinement l’arrivée de L’antéchrist
    Le Parlement portugais légalise l’euthanasie

    Je sens qu’il va y avoir une très forte émigration de français vers le Portugal dans les années à venir...
    Motif du suicide assisté monsieur ? Bha j’ai pas le courage de le faire tout seul et la vie au milieu des covidés est vraiment devenu trop insupportable. Mais vous faites encore très jeune vous avez la vie devant vous ! Oui justement c’est bien ce qui la rend si insupportable, vivre en pleine santé obligé de me faire vacciner et maltraiter à vie par des vieux cadavres, c’est encore pire que les affres de la vieillesse. C’est la vieillesse avant l’âge pour moi, allez suicidez moi tout de suite et écrivez cause de la mort : les cauvidipares.


Commentaires suivants