Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le confinement, tout ce que l’on ne vous a pas dit : aberration humaine, sanitaire, économique

Le communiqué du 2 juin du conseil scientifique se décerne un satisfecit sans regarder les faits et tente par des scénarios improbables (issues de modélisation erronées) de faire perdurer la peur qui paralyse la population et l’empêche de défendre ses libertés. Ainsi il prétend sans avoir étudié cette cinétique :

« La période du confinement a permis de ralentir la dynamique de l’épidémie de façon marquée. »

L’utilisation des analyses de rupture de tendance lui aurait permis de constater que le confinement aveugle et policier à la française n’a été suivi du moindre ralentissement des contaminations dans aucun des pays qui l’a pratiqué et que la baisse des contaminations a été observée bien plus tard (5 semaines) et naturellement de la même manière dans les pays confinés ou pas.

La comparaison entre la Belgique et les Pays-Bas permet de suggérer même que le confinement strict accélère les contaminations.

 

Épidémie terminée et « en même temps » confinement relatif poursuivi

Les conséquences du confinement sont désastreuses et vont nous faire souffrir plusieurs années. Alors que ces deux mois et demi furent délétères pour la France, les limites lourdes à la liberté imposées par le gouvernement empêcheraient-elles la vie de reprendre normalement, tant sur le plan psychique que médical, scolaire, social, économique ?

Pourtant nous sommes en fin d’épidémie et les quelques cas encore décelables ne justifient en aucun cas de bloquer 67 millions d’habitants. En revanche, ils justifieraient d’un traitement efficace, utilisé dans le monde entier.

Pourquoi les en priver et en conduire certains à une maladie éventuellement longue sur plusieurs semaines ?

 

Un but subliminal : poursuivre la terreur ?

Ceci nous conditionnerait à accepter des vaccins (qui ne verront sûrement jamais le jour), ou au moins une drogue chère comme le Remdesivir de Gilead. Il suffit de jetter un rapide coup d’œil aux cours en Bourse de Gilead et de laboratoires tonitruants sur un éventuel vaccin, pour voir que les acrobaties médiatiques du genre Lancet ne sont pas gratuites. Elles permettent, en quelques jours, de doper le cours de l’action boursière et pour les initiés de gagner beaucoup d’argent.

Depuis le desserrement du confinement policier mortifère qui nous a été imposé inutilement, le lobby de la peur essaie d’entretenir la panique créée par les médias et le gouvernement, afin de maintenir notre soumission et l’abandon de notre bien le plus précieux, notre liberté.

En témoignent de nombreux articles mensongers qui prétendent que le confinement aurait « sauvé des vies », qu’il faut « craindre une deuxième vague » d’épidémie parce que « l’immunité collective serait insuffisante » (note 1,2,3), que « l’application stop Covid serait utile ». Même le syndicat des avocats a dénoncé cette application à éviter absolument et à désinstaller, si elle a été installée silencieusement lors d’une mise à jour de votre portable (Note 4).

En réalité, l’épidémie se termine en France comme partout en Europe. Il n’y aura pas de vraie deuxième vague de Covid-19, car cela n’est jamais observé dans les maladies virales (Note 5). Et il ne faut pas se préoccuper de la faible prévalence de la maladie dans la population, car l’observation des épidémies précédentes montre que l’immunité collective ne détermine presque jamais leur évolution. L’enthousiasme pour les tests, toujours peu au point, et non spécifiques, ne repose que sur l’envie du gouvernement de perpétuer la peur, et de nous maintenir dans l’angoisse de nouvelles contaminations. Ils n’ont pas d’intérêt alors que l’épidémie est terminée.

Ne cédez pas à la pression des médias et des autorités pour vous faire ficher ; l’usage du test est devenu une arme politique pour faire croire qu’on s’occupe de son peuple, de sa ville. Il n’a plus aucun intérêt à ce stade de disparition de cette virose.

Lire la suite de l’article sur francesoir.fr

Retrouvez Gérard et Nicole Delépine, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un journal “mainstream” qui publie un tel article, c’est une digue qui vient de tomber.

     

    • Ils nous ont tellement habitués à leurs mensonges que quand on en trouve un qui dit la vérité, on le prend pour un journal exceptionnel alors qu’il ne fait que le travail qu’il devrait faire chaque jour.


    • C’est ce que je pensais. Un article que l’on croirait sorti de la rédac d’ER. Et ce n’est pas le premier article de ce genre publié par FranceSoir. Il y a de toute évidence une frange de l’oligarchie qui a pris conscience que la clique dominante des Soros, Clinton, Gates, Rothschild...est une menace réelle qui doit être neutralisée. Avec cette mise en scène délirante du Covid 19 ces tarés ont poussé le bouchon vraiment trop loin. Là ce n’est plus seulement enculer et égorger quelques enfants entre copains sur des îles privées de milliardaires mais l’expression d’un hubris complètement délirant qui mène l’humanité au chaos total et à la destruction complète de tout ce qui n’appartient pas à cette centaine d’entreprises transnationales porteuses du projet mondialiste. Donc cela commence à faire du monde et pas que des prolos qui se sent concerné et menacé par ces psychopathes !


    • Je me suis fait la même réflexion. Un bon point pour France Soir.
      Peut-être cela va-t-il déclencher un effet domino dans d’autres médias...


  • On a joué au con,finement... !!!

    Le manque d’oxygène est un des plus dévastateur déclencheur de covid et on a interdit à la population de prendre l’air sans se prendre des amendes... !!

    Ce n’était qu’un test de soumission et ça a fonctionné !

     

  • Heu... j’arrive pas a croire que cet article soit dans France soir ?!
    il y a un truc qui m’échappe, je suis dans la 4 eme dimension la ..


  • Quel bonheur de constater qu’il existe ENCORE de véritables journalistes dans ce pays ! Merci France Soir !

     

  • Reprendre une vie normale ? C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. Le modèle économique actuel vous convient ? Vous trouvez valable de revenir aux travers pervers de la société que l’on avait ? La surconsommation, la course au fric, l’accumulation de biens et de "richesses" ? Encore une fois l’humanité n’a rien compris.


  • Article énorme. Première synthèse véritable de ce qui s’est passé. et qui paraît dans la presse "mainstream".
    Bcp de mes relations n’ouvrent plus mes liens vidéos mais lisent encore les extraits de la presse pourrie que je leur envoie.


  • Très bon article, résumé limpide des 3 derniers mois. A faire lire à vos proches qui continuent d’avoir peur.


  • les choix thérapeutique ont été simples : rien, réa, rivotril, les 3R

    bref tout ce qu’il fallait pour ne pas assurer une réelle chance de guérison aux patients

    le protocole de D Raoult, trop simple et trop efficace , ne permettait pas de pouvoir justifier ces mesures de confinement, et tant pis pour tous ceux qui n’ont pas pu en bénéficier

    il fallait un spectacle anxiogène afin de masquer une crise bancaire, de s’approprier des parts de marché à "pas cher" , d’instaurer les 1er éléments permettant une surveillance de masse et une remise en cause des acquis sociaux et des libertés fondamentales les plus ordinaires a commencé par les congés payés et celle de se promener seul en foret ou sur une plage déserte

    on dit merci qui ?


  • L’état d’urgence a été décrété “suite à la publication de données scientifiques rendue publique”. Art.L3131-13
    Nous devons écrire aux cadres de la république en leur demandant instamment de nous permettre d’accéder à ces données.
    J’ai fait une copie d’écran de cet article il y a quelques semaines, pendant le confinement. J’ai sollicité ce soir par mail Madame Célia de Lavergne, députée LREM de la Drôme, j’attends sa réponse.
    Tous à vos crayons !
    En attendant, à ceux que ça intéresse, je peux envoyer la copie écran pour comparer avec ce qu’il en reste aujourd’hui ...

     

  • Chapeau France Soir
    Existe t-il encore des journalistes sérieux en France ?
    article précis, et complet
    Félicitations


  • Quand FranceSoir publie un excellent article (et ce n’est pas le premier du genre) que l’on croirait rédigé par la rédaction d’ER on se dit que cela commence à sentir le sapin pour une certaine frange de l’oligarchie ! Ces psychopathes (la clique à Gates, Soros, Clinton...) sont cette fois-ci aller trop loin dans leur hubris pathologiquement délirant et une partie même de l’oligarchie commence à prendre peur et à manifester la volonté de neutraliser ces psychopathes.


  • Quand est-ce qu’il passe en jugement ce "conseil scientifique " ? Autant d’incompétence et de connerie ça mérite le tribunal et de lourdes sanctions !


  • Excellent bilan de cette "crise sanitaire" au début de laquelle les boursicoteurs de BFM pouffaient de joie spéculative au micro. Aujourd’hui des pseudo-journalistes en EN (haine ?) : Cohen, Enthoven... et en ruth majeur, rigolent légèrement moins, indignés de n’être plus que pour quelque temps les "faiseurs d’opinion" clouant le bec des gens sérieux. Voici un Delépine dans leur pied.
    Cet article est aussi un résumé des interrogations, analyses et données fournies sur E&R, toujours en avance de trois mois, trois ans, trois lustres.
    Le confinement aveugle et policier, c’est le terme approprié.
    M. Delépine demande un audit de l’action gouvernementale pour que : plus jamais ça. Ceux qui sont restés payés à ne rien faire plutôt que d’exécuter un boulot haï (par ex, certains profs et instits de classes de débiles) y avaient trouvé leur compte au début, mais ils vont déchanter, et tout le monde doit payer cette fainéantise forcée. Comment appelle-t-on les gens qui piochent dans la caisse sans le consentement du proprio ? c’est grave pour le "gouvernement" : de type colon qui ne dit pas son nom ?
    Le manque total de respect au peuple français (souvent abruti d’ailleurs) qui s’est manifesté lors de ce confinement pour bestiaux, avec ses mesures humiliantes injustifiables ou nuisibles, se traduit récemment par un assaut verbal et menaçant des confineurs (spéculateurs) sur l’éminent professeur Raoult, le Français de tradition, pour lequel même Ségolène Royal est montée au créneau, s’est sentie blessée. En essayant d’attaquer l’honneur et le professionnalisme de cet homme intègre, les cabots aboyeurs attaquent toute la France dont ils se sont abondamment gaussés trois mois durant.
    L’article ne mentionne pas qu’une société étrangère gère un "déconfinement" tracassier, mais signale bien l’inutilité de mesures tardives et décriées. Merci à l’auteur, voix des opprimés.


  • #2479419

    Le but du confinement : créer un stress économique. Ceux (entités bancaires transnationales) qui maîtrisent la création monétaire ont l’intention de racheter les bijoux des états endettés et les entreprises interressantes à vil prix.
    La baisse du Pib, ils n’attendent que cela pour perpétuer la peur.
    Au début, ils maintiennent les salaires et aides sociales par le crédit pour jouer au gentil ensuite ils resserreront la nasse par des baisses de salaires justifiées par la situation économique et amplifiées par la hausse des quémandeurs d’emplois ( employés étranglés par l’endettement, par le coût de la vie et migrants).
    Préparez-vous à être moins dépendant de l’état et d’un revenu car nous ne sommes qu’au début de leur projet !
    Il va falloir être sobre. Comment voulez-vous vivre cette sobriété ? Forcé ou préparé ? Vous avez le choix !


  • Il y a eu et cela se poursuit encore une volonté délibérée de faire le maximum de morts, de terroriser la population et de détruire l’économie. C’est une politique sataniste. L’article de France Soir le prouve sans ambiguïté. Si comme l’a dit Emmanuel Macron, nous sommes en guerre, notre ennemi est le Diable et tous ses représentants de l’OMS et de Big Pharma...
    Rebellons-nous...

     

    • il s agit d ’une mise en jachère de l ’économie en crise. le capitalisme est une processus de crise permanent a partir de laquelle il cherche a se régénérer. il utilise pour cela par exemple les guerres et ce processus de crise ne fait que s aggraver au fil du temps. cette fois ci les ficelles sont tellement grosses( une grippe saisonnière) que de plus en plus de monde s ’interroge
      “Les contradictions capitalistes provoqueront des explosions, des cataclysmes et des crises au cours desquels les arrêts momentanés de travail et la destruction d’une grande partie des capitaux ramèneront, par la violence, le capitalisme à un niveau d’où il pourra reprendre son cours. Les contradictions créent des explosions, des crises au cours desquelles tout travail s’arrête pour un temps tandis qu’une partie importante du capital est détruite, ramenant le capital par la force à un point où, sans se suicider, il est à même d’employer de nouveau pleinement sa capacité productive. Cependant ces catastrophes qui le régénèrent régulièrement, se répètent à une échelle toujours plus vaste, et elles finiront par provoquer son renversement violent" Karl Marx.
      Bref, ce qui est satanique, c est le capitalisme...


  • Le but a été de tuer les malades, comme en 2003 avec la canicule. Il y aura désormais toujours une méfiance envers le personnel médical qui a sauvé les huiles atteintes du virus avec un traitement datant de 2005 mais pas les pauvres qu’on a empoisonnés sciemment.
    Le confinement ici n’a pas été du tout appliqué dans les quartiers, auprès des sdf et même dans les gares, donc son but était de geler l’activité productrice humaine pas d’arrêter la contagion. La preuve : île de France et est ont eu les records de décès selon des chiffres officiels honteusement truqués.
    Le problème sera toujours le même : le capital est maintenant bien mort, il n’y a plus de possibilité de plus-value pour le plus grand nombre des épargnants et les salaires vu l’évolution des prix devraient être multipliés par cinq au moins, ce qu’il ne peut faire. Il en est réduit à faire les poches des salariés et à tuer les retraités.


Commentaires suivants