Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le sioniste Alexis Lacroix cible "l’antisémitisme de gauche"

En difficulté aux États-Unis depuis l’élection de Trump et au Proche-Orient depuis l’intervention russe, le réseau atlanto-sioniste tente de conserver son pré-carré français. En se greffant à l’euromondialiste Macron, les représentants français de l’Empire resserrent les lignes : en période de crise sociale, toute contestation approfondie se verra diabolisée. Un encadrement idéologique souvent exercé par les commissaires politiques du paysage médiatique franco-israélien.

 

Alexis Lacroix est l’un de ceux qui dessinent la ligne jaune. Le directeur délégué de la rédaction de L’Express (propriété de Patrick Drahi), ancien chroniqueur sur la Radio de la Communauté Juive (RCJ), proche d’Alexandre Adler, d’Alain Bauer et d’Alain Finkielkraut, fondateur de La Règle du jeu avec Bernard-Henri Lévy, rédacteur dans le « magazine du judaïsme français » L’Arche et membre de la LICRA, était l’invité le 30 janvier 2018 de l’émission Radio Brunet sur RMC (propriété d’Alain Weill, PDG du groupe SFR propriété de...Patrick Drahi) pour la sortie de son livre J’accuse (1898-2018) : un essai « sur la signification philosophique de l’Affaire Dreyfus, où Alexis Lacroix salue le courage de l’ancien Premier ministre Manuel Valls face au "néo-antisémitisme", à ses "agitateurs" et ses "entrepreneurs de haine". Il s’y réclame d’une triple fidélité, "républicaine, clémenciste et sioniste" ».

Interrogé par le demi-populiste Éric Brunet – qui vient de lancer avec l’ultra-sioniste Gilles-William Goldnadel et André Bercoff un média internet nommé La France libre –, Alexis Lacroix s’est donc employé à dénoncer la résurgence de « l’antisémitisme de gauche », cette « vieille tradition réveillée par l’islamo-gauchisme ».

« Le cœur de l’islamo-gauchisme aujourd’hui – qui donc est en permanence dans une complicité tacite et non assumée avec l’antisémitisme de gauche –, c’est incontestablement le mouvement des Indigènes de la République, qui essaime dans les banlieues, et qui diffuse un discours de "racialisation" de la société. Et l’on sent bien que les juifs, en raison de leur attachement pour beaucoup d’entre eux à l’État d’Israël, sont les cibles. »

« Cela réveille une vieille tradition de l’antisémitisme de gauche qui consiste à dire que les juifs sont aux côtés de tous les pouvoirs – la banque et les pouvoirs politiques. Ce qui est inquiétant avec ce discours islamo-gauchiste radical, c’est qu’il a des prises sur l’intelligence d’une partie de nos compatriotes. »

« Il y a une forme plus soft d’islamo-gauchisme, plus diffuse, moins direct dans ses attaques mais qui néanmoins, participe d’un climat terrible, c’est tous ces gens qui pensent que les juifs de France – qui sont très majoritairement attachés à l’État d’Israël –, se rendent complices d’une ignominie. Il y en a plein dans les rangs de la gauche qui pensent comme ça. Pour moi, c’est le début du chantage. »

Comme pour l’affaire Filoche ou le clash Mélenchon/Valls, il s’agit d’élargir la définition de l’antisémitisme : au prétexte de « congruence » avec l’islamisme (la connexion Ramadan-Plenel), toute tendance anticapitaliste et pro-palestinienne sera marquée au fer rouge. La communauté juive française étant au passage prise en otage par cette « démonstration » qui réduit la judéité à l’ultra-sionisme...

Après avoir rendu exsangue et inaudible le Front national, le Système continue de quadriller le terrain populiste : il ne sera pas permis à Jean-Luc Mélenchon d’incarner autre chose que l’opposition contrôlée et le sparring-partner du président (du Marché) en marche.

Les petits soldats de l’Oligarchie sont là pour matraquer le message.

 

 

Éric Brunet : « Contrairement à ce que l’on pense, la plupart des antisémites en France appartiennent à l’ultra-gauche ! »

 

Participez à la campagne #Tous unis contre la haine !

 

Sur la nouvelle définition de l’antisémitisme, ne pas manquer :

Le néocon(servateur) Alexis Lacroix, sur E&R :

À propos de Lacroix, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oui d’accord mais peut-on habiter la terre promise, remonter jusqu’au noble et divin et à jamais dans nos coeurs ! J’ai nommé Abraham et quand même être un petit peu, enfin bon, vous savez, quoi, un peu anti-s..ite. Car hein je me demande passe queue des fois en étant un peu trop de, trop de couacoua, on va trop loin et alors celui de votre communauté qui voit moins bien que vous sur la bestialité des esclaves il vous fait douter de sa loyauté envers les seuls humains sur Terre oh quelle horreur ces immondes goîs oh yeah


  • Lacroix... la croix et la bannière... Lacroix et la manière de nous entuber .

     

  • quel con , mais quel con


  • Encore et toujours cet antisémitisme VIRTUEL et FACTICE. Ils n’ont que ce mot à la bouche et cette obsession continuelle tel le disque rayé qui tourne en boucle. Maladie mentale manifeste.


  • Discours haineux délateur accusateur de division des hommes :

    Lacroix il ne l’a certainement pas porté jusqu’au monts des oliviers...


  • Ah cette presse de gôche et gauchiste antisémite qui lui laisse le temps de déverser son pipoul !


  • « Le courage de Manuel Valls » !!! C’est pas un oxymore ça ? :-) J’ai une question sinon pour le mal nommé Lacroix : La graine de collabo dans son genre, ça vient d’un camp politique en particulier ou c’est transcourant ?


  • #1891493

    J’ai pitié pour ce pauvre Alexis...
    J’ai passé toute ma scolarité avec ce mec, dans une ville huppée du sud de Paris,
    notamment au Lycée Lakanal.
    Le gars a toujours été la tête de turc de tout le monde, surtout d’une bande de filles de la communauté de lumière, çà allait loin dans l’humiliation, jusqu’au coup de pied dans les parties.
    Je le retrouve en combattant de l’antisémitisme, vraiment un cas d’école.

     

    • Merci pour votre message tout à fait instructif sur la mentalité de ce type.


    • #1891563

      Tout ceux qu’ils ont réussi à écrabouiller d’une manière où d’une autre, finissent en ardant défenseurs de leurs cause... C’est triste mais j’en ai un triste exemple dans ma propre famille.

      C’est pour ça qu’ils font tout pour écraser les gens. Par ce qu’ils savent qu’une fois écrabouillés, ils ne se regarderont plus jamais en face et défendront bec et ongles la forteresse de ceux qui pourraient révéler leurs faiblesses...

      C’est une réalité machiavélique mais au combien efficace.


    • Particulièrement visqueux et opportuniste, il s’est accroché à la roue d’intellectuels médiatiques (Adler, BHL, Finkielkraut notamment) après avoir un peu frayé dans des parages bien plus "droitiers". On ne peut pas lui dénier le sens du placement. Écrivain sans œuvre, journaliste indigent et peu productif (un petit billet d’une colonne au mieux de sa forme), il est parvenu à se hisser à la direction de l’Express (hebdo en perte de vitesse il est vrai).


  • Si ce type représente le vrai pouvoir, le silence sur les enlèvements d’enfants s’expliquerait...


  • Je ne voudrais pas faire de la morphopsychologie de comptoir mais il le porte sur lui...Petit , ça devait être la tête de turc à l’école et du genre à dénoncer ses petits camarades...Un côté mou et veule .


  • #1893223

    C’est un collabo c’est tout. Un collabo.


  • Ce Lacroix est un modèle : écrivain et intellectuel sans œuvre (il a accouché en tout et pour tout de deux petits livres en gros caractères — des articles délayés — consacrés à son unique obsession), journaliste qui se contente (dans les mois de surmenage) d’un insignifiant billet hebdomadaire de 1500 signes, il réussit à mener une belle carrière qui le conduit aujourd’hui à un poste de directeur délégué de l’Express. Quel homme avisé.


Commentaires suivants