Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaire Filoche : pour l’hystérique Maurice Szafran, l’anticapitalisme c’est de l’antisémitisme

Figure éminente de la gauche dite « de gauche », jadis militant de la trotskyste Ligue Communiste Révolutionnaire, celle d’Alain Krivine, Daniel Bensaïd ou Henri Weber où il côtoya bien des « camarades » d’origine juive, Gérard Filoche est sur le point d’être viré du PS en raison d’un antisémitisme forcené. Oui, forcené, et nous n’exagérons rien.

 

[...]

Emmanuel Macron a déjà subi des mises en cause certes moins dégueulasses mais du même acabit politico-culturel. Il n’était pas de bon ton de s’en offusquer car les « délinquants » idéologiques appartiennent au « beau monde » – ce qui n’est pas le cas de Filoche le braillard. Le sacrifier, lui, une sorte de Coluche du pauvre d’un PS mourant, ne coûte quasiment rien à personne.

[...]

Qu’on nous autorise une double remarque : les exégètes du capitalisme savent depuis bien longtemps que sa contestation et sa dénonciation hystériques se sont souvent accompagnées d’un antisémitisme virulent. La preuve aujourd’hui encore par Filoche. Vieille antienne utilisée tant par l’extrême droite que l’extrême gauche : les juifs/l’argent/la banque/le (grand) capital/la symbolique Rothschild... Il n’est pas de bon ton de relever, je le sais, que, depuis la campagne présidentielle et même avant, une dialectique de ce type s’est mise en place pour combattre Emmanuel Macron. Jusque « l’excrément » diffusé par Filoche, chacun a préféré ignorer le phénomène, pourtant préoccupant puisque frappant cette fois nos « élites ».

 

Le fantasme Rothschild

Négligeons le dessin antisémite [Macron avec un nez crochu] publié quelques heures sur le site de LR (Les Républicains) avant d’être prestement retiré – un comportement à la Filoche... Mais que veulent dire précisément, explicitement, Wauquiez, Dupont-Aignan, Guaino ou l’éditorialiste star du très bourgeois Figaro quand ils accusent pèle-mêle le chef de l’état d’incarner « l’anti-France », de ne « pas aimer la France et les Français », de ne « rien connaître à la province », de n’être rien d’autre qu’un « banquier d’affaires » (sous-entendu un Rothschild boy, le fantasme Rothschild ne disparaîtra donc jamais ?...), de « sacrifier les intérêts de la France à ceux de l’Europe », etc. ? Disons-le et redisons-le sans le moindre plaisir, bien au contraire avec tristesse : c’est précisément le langage, les mots, le vocabulaire de l’extrême droite factieuse des années 30, celle qui, plus tard, versera dans la collaboration et… l’antisémitisme.

Gérard Filoche en effet ne mérite que mépris et bannissement politiques. Ce sera fait puisque ses (ex)-camarades ne manqueront pas de l’exécuter politiquement dans les jours qui viennent. Pour autant ne soyons pas dupes : il en est d’autres – convenables et propres sur eux, au moins aussi dangereux pour notre santé mentale et politique collective que le dénommé Filoche Gérard. Intéressons-nous à eux, il serait temps.

Lire l’intégralité de l’article délirant de Maurice Szafran sur challenges.fr

Le chien de garde Maurice Szafran, sur E&R :

À ne pas manquer, sur E&R :

Sur la soumission au pouvoir sioniste, lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents