Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le syndrome Cyrus : Yahvé a-t-il saisi la main droite de Trump ?

Trump avait promis à l’AIPAC en mars 2016 : « Nous déplacerons l’ambassade américaine dans la capitale éternelle du peuple juif, Jérusalem.  » En tenant cette promesse, il a apporté un précieux soutien à Nétanyahou, dont la popularité en Israël est entièrement basée sur sa capacité à manipuler les États-Unis. Nétanyahou lui fit alors ce compliment :

« Nous nous en souviendrons comme nous nous souvenons de la déclaration de Cyrus, il y a 2500 ans, quand il a dit aux exilés de Babylone : “Vous pouvez retourner reconstruire le temple de Jérusalem.” C’est un moment historique et nous nous en souviendrons toujours. »

Cyrus est ce roi perse dont Yahvé a « éveillé l’esprit » pour le convaincre « de lui bâtir un temple à Jérusalem, en Juda », selon le Livre d’Esdras (1,1-2). Un autre roi perse, Artaxerxes, a plus tard confié cette mission à Esdras. Pour son décret, le prophète Isaïe décerne à Cyrus le titre d’ « oint (mashiah) de Yahvé » :

« Ainsi parle Yahvé à son oint, à Cyrus dont j’ai saisi la main droite, pour faire plier devant lui les nations et désarmer les rois. […] C’est à cause de mon serviteur Jacob et d’Israël mon élu que je t’ai appelé par ton nom. […] Je suis Yahvé, il n’y en a pas d’autre, moi excepté, il n’y a pas de dieu, […] il n’y a personne sauf moi, blablabla » (Isaïe 45,1-5)

Yahvé qui a « éveillé l’esprit de Cyrus » et a « saisi sa main droite » représente, bien entendu, le « Pouvoir juif », mais ce nom-là est sacré et imprononçable sous peine de poursuites judiciaires.

L’enthousiasme biblique de Nétanyahou a trouvé un écho chez Jeanine Pirro qui a déclaré sur Fox News, de sa voix à faire débander Epstein en enfer, « Donald Trump reconnaît l’histoire. Comme le roi Cyrus avant lui, il accomplit la prophétie biblique... »

Bien sûr, le manteau de Cyrus est un peu grand pour Trump : déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem n’est pas exactement comme autoriser la reconstruction du Temple. Mais l’annonce de Trump a stimulé les espoirs messianiques des fous du dieu jaloux. Le Mikdash Educational Center a frappé des médailles avec le portrait de Trump superposé à Cyrus sur une face, et le futur temple sur l’autre (ils ignorent évidemment que leur prétendu « Mont du Temple » abritait en réalité la légion romaine qui a détruit le Temple, comme démontré dans The Coming Temple ).

Ce n’est pas la première fois qu’un chef d’État chrétien est comparé à Cyrus le Grand. C’est arrivé à Harry Truman. Selon une anecdote rapportée ici :

« En novembre 1953, quelques mois seulement après avoir quitté la présidence des États-Unis, Harry S. Truman s’est rendu au Jewish Theological Seminary de New York pour rencontrer un groupe de dignitaires juifs. Il était accompagné de son bon ami Eddie Jacobson […]. Jacobson a présenté son ami aux théologiens réunis : “Voici l’homme qui a aidé à créer l’État d’Israël.” Truman a répliqué : “Comment ça, ‘aidé à créer’ ? Je suis Cyrus. Je suis Cyrus.” »

Craig von Buseck en a fait le titre de son hagiographie de Truman, sous-titrée l’histoire épique d’une prophétie accomplie. En matière de prophétie, notons en passant que Truman a aussi accompli celle annonçant le châtiment des « peuples qui auront combattu contre Jérusalem » (en l’occurrence, le Japon allié des Allemands) :

« il fera tomber leur chair en pourriture pendant qu’ils seront debout sur leurs pieds, leurs yeux fondront dans leurs orbites, et leur langue fondra dans leur bouche. » (Zacharie 14,12)

D’ailleurs, Nétanyahou mentionna Truman parmi les émules de Cyrus en rencontrant Trump dans le Bureau ovale en mars 2018 :

« Je veux vous dire que le peuple juif a une très longue mémoire. Nous nous souvenons de la proclamation du grand roi Cyrus le Grand, le roi perse d’il y a 2500 ans. Il a proclamé que les exilés juifs à Babylone pouvaient revenir et rebâtir le Temple à Jérusalem. Nous nous souvenons de Lord Balfour, qui il y a cent ans a émis la déclaration Balfour qui reconnaissait le droit du peuple juif sur sa terre ancestrale. Nous nous souvenons du président Harry S. Truman, qui il y a 70 ans fut le premier leader à reconnaître l’État juif. Et nous nous souvenons comment, il y a quelques semaines, le président Donald J. Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël. Monsieur le Président, cela restera dans la mémoire de notre peuple pour les siècles à venir. »

Alors, Trump restera-t-il dans l’histoire comme un nouveau Cyrus ? Yahvé lui a-t-il vraiment saisi la main droite ? De cette main, il a également signé en mars 2019 un décret reconnaissant la souveraineté d’Israël sur le Plateau du Golan. Miriam Adelson, épouse de Sheldon, a alors déclaré qu’un « Livre de Trump » devrait avoir un jour sa place dans la Bible à côté du « Livre d’Esther ».

Le Livre d’Esther, dans lequel Dieu n’est jamais mentionné, est l’un des favoris des sionistes. En 2015, Nétanyahou s’y est référé pour dramatiser sa phobie de l’Iran, dans une allocution au Congrès américain programmée à la veille de Pourim. Notons que l’histoire d’Esther suit le même schéma que celle d’Esdras : à travers elle, le Pouvoir juif a « éveillé l’esprit » d’un autre roi perse, Assuérus, en lui saisissant un autre membre, pour protéger les juifs de leurs persécuteurs et pendre ces derniers.

En décembre dernier, Trump est un peu devenu un Assuérus des temps modernes lorsqu’il a signé un décret contre l’antisémitisme et contre le boycott d’Israël dans les campus universitaires. Les universités qui toléreront des manifestations hostiles à Israël seront mises à l’amende.

Ça commence à faire beaucoup. Avec tout ces décrets, Trump a donné beaucoup de gages à Israël, suffisamment pour gagner le droit à un second mandat (depuis un demi-siècle, Israël a réussi à en priver tous les présidents qui lui ont résisté : Kennedy, Nixon, Bush père, Carter). Mais combien de ses partisans a-t-il perdu en chemin ? D’après mes observations, il n’y a plus que la branche la plus nationale-sioniste de l’Alt-Right américaine qui le soutient.

Trump a choisi le chemin de la paix plutôt que celui de la guerre. Il semble parier sur la capacité d’Israël de choisir aussi ce chemin pourvu qu’on lui donne ce qu’elle veut : Jérusalem, le Golan, la promesse que l’Iran n’aura jamais la bombe, le pétrole syrien qu’il garde sous contrôle américain (lire « la main secrète du Lobby israélien dans le vol du pétrole irakien et syrien », traduit de unz.com) et que sais-je encore ?

Jacques Attali nous a dit que le gouvernement mondial, basé à Jérusalem de préférence, arrivera « soit avant la guerre, soit à la place de la guerre ». Avec Trump, y allons-nous à la place de la guerre ?

Je continue de croire que Trump sera le choix le moins pire que pourront faire les Américains en novembre 2020. Il a mis fin à la destruction de la Syrie, a fermé l’usine à terroristes islamistes, a fait échouer le projet néoconservateur de Troisième Guerre mondiale, a restauré de la multipolarité en permettant à la Russie de reprendre la main, a réintégré la Corée du Nord dans le dialogue des nations, et je m’efforce de croire qu’il saura négocier avec l’Iran une sortie de crise prometteuse sur le long terme.

Mais avec ou sans guerre, Israël est et restera toujours le psychopathe des nations, qui veut tout et ne lâche jamais rien. On ne demande pas à Trump d’être Nabuchodonosor, mais on aimerait qu’il fasse moins le Cyrus à l’avenir.

Laurent Guyénot

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Récapitulatif fort à propos.

    Toutes ces petites mesures mises ensemble... ça fait beaucoup de gages, quand même.

     

    • gages totalement symboliques et qui rendent Israel encore plus détestable. Israel se retrouve isolé ’mais avec la bénédiction de Trump (ça leur fera une belle jambe).
      Trump est haï par BHL et par les élites sionistes juives, il y a bien une raison non ?
      je n’affirme rien, je constate mais il faut malgré tout reconnaître que tout ceci ressemble de plus en plus à un grand cirque, un formidable spectacle destiné à nous enfumer.
      Et dans ce bordel généralisé Trump est la nouvelle pythie de Delphes avec ses tweets surréalistes


  • Truman ! Celui qui a envoyé 2 bombes atomiques sur le Japon, heros d’Israël ! Et Trump suit le même chemin ! Bravo les stratèges en chambre et votre " état profond" pire ennemi de ce braveTrump !!!

     

    • Quand je pense qu’on nous avait vendu Trump comme intouchable par l’Etat profond car financièrement indépendant, on se rend compte que le mal est bien plus profond que cela en ce qui concerne ce suffrage universel, et que ce n’est qu’un aspect du problème.
      Même si parfois cet Etat profond a bon dos et que trump prend délibérément ses décisions comme celle de l’assassinat de Souleimani qu’il a revendiqué.



    • ...mais on aimerait qu’il fasse moins le Cyrus à l’avenir.



      On pourrait rajouter "moins Pharaon" également...
      Finalement "c’est via la fille de Pharaon que Moïse pu réaliser ses plans" ... et au passage niq* ?! les égyptiens...
      => https://fr.wikipedia.org/wiki/Bithiah

      La fille non seulement préférée de Trump, mais qui il parait a toute son écoute, est convertie et mariée à ... ?
      (Trump une synthèse biblique ?...du moins aux yeux de qui on sait, ou en tout cas pour une certaine faction messianique.
      Décidément on retombe toujours sur les mêmes, c’est fou non ? )


    • Et oui, Truman a fait joujou avec ses deux bombinettes. Et comme tous les "morveux", il est "mort vieux".....


  • Excellent billet.

    Ne pas oublier l’énorme influence de Jared Kushner dont la propagande officielle nous affirme qu’il serait rentré dans le rang en tant que conseiller spécial de Trump et au profit de l’ainé de ses fils.
    N’empêche, son gendre lui a fait toute sa campagne et a assuré le lobbying auprès de l’AIPAC pour son élection.

    Enfin, Macron a eu le bras tenu en tribune et lors du diner du Crif, le droit je crois, le pauvre n’avait pas l’air très heureux de se faire forcer la main.
    Symboliquement, il s’est fait "Cyrusé" en direct, pour reprendre la métaphore de Mr Guyénot.


  • Je croyais qu’ils devaient détruire Al-Aqsa pour reconstruire leur temple à la place ! Les musulmans seront-ils d’accord ?!

     

    • #2366519
      le 17/01/2020 par Tortue géniale participative
      Le syndrome Cyrus : Yahvé a-t-il saisi la main droite de Trump (...)

      Les musulmans sont surtout d’accord pour émigrer dans les pays européens.


    • Les musulmans ça veut rien dire... Me suis mal exprimé, disons le monde musulman, l’Islam. Tous ne veulent pas de la sous-culture américaine qui a envahit l’Europe, et se trouvent bien mieux là où ils sont.
      Mais ne sont pas près peut-être à voir raser leur mosquée favorite.


    • @Tortue géniale participative
      Je le sais d’après tes commentaires, tu nous(les musulmans) aimes. Vois tu, le sujet c’est Trump, l’islam est aussi traité sur E&R, aucun souci. Mais là, tu pousses tellement loin l’exigence de ta liberté d’expression, pour finalement te retrouver hors sujet, mais certainement satisfait, d’ailleurs c’est à ça que je te reconnais.
      @M. Guyénot
      Je ne sais pas ce qui vous encourage à espérer en Trump au niveau international. Cette confusion de son engagement nationaliste aux Us qu’il calquerait au reste de la planète me semble tenir de l’approximatif, et donc on peut difficilement argumenter en sa faveur comme un homme de paix, ou souhaitant la paix. Tous les présidents ricains se font tordre le bras par les sionistes, vous en savez bien plus que moi, d’où ma question. Vous qui avait étudié en profondeur cette particularité des sionistes à toujours coller à un ordre messianique depuis des lustres, comment pouvez vous croire ou espérer que Trump les pacifiera au pas ?
      Autrement dit, en quoi Trump serait celui avec lequel il deviendraient moins belliqueux ?


    • #2367042
      le 18/01/2020 par Tortue géniale participative
      Le syndrome Cyrus : Yahvé a-t-il saisi la main droite de Trump (...)

      @Pitchou

      Je n’ai rien contre vous, j’ai un profond respect pour un Nasrallah ou un Bachar al-Assad, mais permets-moi de ne pas apprécier de voir la France se transformer en Frankistan.


    • @Tortue géniale participative
      Je n’ai pas envie du tout de voir la France se transformer en Frankistan, t’auras remarqué, elle est déjà en Israelistan, sauf que c’est moins visible mais beaucoup plus vicelard.
      Quand tu parles de musulmans, ne les mélange pas à des clandestins car c’est insultant envers des personnes de cette même religion et qui n’on aucune envie de voire partir la France en sucette, je te le promets.
      Ceci dit, ils peuvent être clandestins et musulmans, mais juridiquement selon toutes lois logiques, ce sont d’abord des clandestins. Les éléments de langage ont leur importance, tous les clandestins ne sont pas musulmans.
      En ce moment, ce qui fait mal à beaucoup de petits patrons ou les arrangent, ce sont les travailleurs clandestins, pour la plupart d’origine européenne. C’est du réel, et non un roman de Houellebecq.


  • On espère que tous ces gages que Trump est obligé de donner à Israël pour avoir une chance de gagner un second mandat l’enrage intérieurement, et qu’il ronge son frein en attendant une revanche longuement préméditée. Notamment venger les trois Kennedy assassinés par le Mossad.
    Cossette et Guyénot sont tous deux crédibles.

     

  • #2366514

    Cela me fait penser à une fable qui termine ainsi :
    "tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute"...


  • "On ne demande pas à Trump d’être Nabuchodonosor, mais on aimerait qu’il fasse moins le Cyrus à l’avenir."
    Faut donc faire attention que quand Trump fait un pas en avant et deux en arrière contre le nouvel ordre mondial, qu’il ne fasse pas un pas en arrière et deux en avant pour Israël...



  • ...déplacer l’ambassade américaine à Jérusalem n’est pas exactement comme autoriser la reconstruction du Temple.



    Cela me parait la même chose. Les expropriations des palestiniens de Jérusalem Est et le grignotage autour et sous l’Esplanade sacrée reçoivent ainsi un appui officiel. Mais il ne faut pas s’attrister, d’après une prophétie (je n’ai plus les sources), les juifs ne règneront sur le monde que pendant 15 ou 20 ans. Ce qui est ridicule. Doit-on compter depuis la légitimité sur Jérusalem donnée par Trumpstein ou attendre la Pax Judaïca annoncée par attali, qu’importe. Il est étonnant que Dieu permette autant de méfaits aux juifs. Ils compensent par leur apports mais jusqu’où peut-on tordre la justice divine ? deux choses : 1- bien que férus d’échecs ils ne pourront rien contre le châtiment qui vient. 2- ils se battent tous pour un rocher naturellement sacré (swayambu), ce qui à bien voir ressemble aux traditions de peuples païens.


  • C’est à se demander si ce sont bien les mains qui sont saisies, ne lui tiendrait-on pas tout autre chose ?


  • Il est pas mieux que Marine Le Pen finalement.


  • Moi j’attends avec impatience le nouveau TITUS.

     

  • #2366604

    Ce Trump doit être tenu par les couilles par Israël, comme les autres ! Il doit bien y avoir quelques faits inavouables en tant que milliardaire amateur de femmes...

     

    • Ben...non.
      Cela aurait déjà sorti.


    • Avant ce genre de cas de figure il y a beaucoup plus simple et on ne peut plus actuel...

      Tout le monde s’accorde à dire, même les médias mainstream, que la procédure de destitution est vouée à l’échec pour cause de majorité républicaine au sénat.
      Comment peut on être sûr que que les républicains seraient de marbre face à toute demande voir pression de l’AIPAC ? ...voyons...

      Traiter les démocrates de teubés définitivement déconnectés avec leur procédure me semble un peu rapide.
      Ok "le système" aurait voulu Clinton, mais avec une stratégie en 2 phases :
      - 1) Les démocrates lancent la procédure
      - 2) Par influence sur les républicains, si Trump n’obéit pas ou plus ils menacent de la mener à terme

      Simple comme bonjour...

      Tout aussi "simple", il y a aussi un autre cas de figure dont je m’étonne de n’avoir jamais lu ou entendu personne l’évoquer.
      Celui où Trump en bon "judéo-protestant" convaincu ne cherche finalement rien d’autre que remettre les USA en position de "partenaire d’Israel" sans laisse au cou ni pression d’aucune sorte.

      Ca le confirme toujours largement préférable au camp Clinton et consorts, mais au final il veut la même, juste pas au détriment des américains et de leur sang pour résumer...
      Mais prédater l’europe économiquement, et les envoyer eux se battre ...qui a la preuve que ça le dérangerait ?


    • #2366924

      @le malicieux : ben non justement puisqu’ils le tiennent par les couilles, il n’y a aucune raison de faire sortir une affaire glauque tant qu’il obéit ! Réfléchis un peu avant de poster ! Pourquoi tu veux le griller alors qu’il transfère son ambassade à Jérusalem, qu’il assassine un général Iranien, et qu’il signe un décret interdisant la critique d’Israel ?


    • Merci @Ducon de Lès Gonesse, vous m’avez bien fait rire. S’il aurait su il aurait pas venu !


    • Ils ne se seraient certainement cassé la tête à INVENTER des histoires sexuelles pour le discréditer AVANT et depuis son élection, si Ils auraient disposé de vrai, de truc béton, hein ?

      T’en pense quoi, Enstein ?


    • Petit Gibus, le retour ! Bon ben là on est ailleurs ! Et le petit jeu du « je te tiens tu me tiens par la barbichette » (traduction : tout le monde a des dossiers sur tout le monde pour se neutraliser), il en pense quoi Bozo ? Pas besoin d’être Einstein a priori. Plus sérieusement, ça peut arriver d’en craquer des grosses, mais quand ça arrive il vaut mieux dire « Oups ! Autant pour moi ! » plutôt que d’en rajouter une couche voire d’essayer de la faire à l’envers à qui fait un commentaire de bon sens (en l’occurrence le comm de @Ducon de Lès Gonesse).


    • #2367838

      @Malicieux. J’en pense que t’as rien compris. On va pas discréditer un mec qu’on met en place exprès pour le faire obéir. Ce type est un national sioniste depuis toujours !


  • « Le choix du moins pire »... cela sonne pour moi le parachèvement du rêve mondialiste, du coup je me range définitivement auprès de Pierre Hillard... on y va droit, aucun échappatoire...


  • De très pertinents questions... Je vois tous les pros pour Trump, mais c’est vraiment appréhensif de voir les cons... Regardez cela : https://www.youtube.com/channel/UCa...
    Mais attention, c’est déprimant...



  • « il fera tomber leur chair en pourriture pendant qu’ils seront debout sur leurs pieds, leurs yeux fondront dans leurs orbites, et leur langue fondra dans leur bouche. » (Zacharie 14,12)



    Troublant quand même ! Cette description colle assez bien avec les effets des radiations sur un être vivant qui se trouve près d’une explosion nucléaire !

    Trump a le couteau sous la gorge, il ne peut pas faire ce qu’il veut faire sans prendre en considération les desiderata de l’extrême-droite sioniste.
    Pour le rappel : nous avons à faire à des gens capables de faire assassiner en plein jour devant des milliers de témoins un président de la première puissance mondiale ! Kennedy...et rappelez vous aussi des tentatives d’assassinats contre Roosevelt (1912), Franklin Roosevelt (1933), Harry Truman (1950) Gerald Ford (1975), Nixon (1972), Carter (1979), Ronald Reagan (1981), Bill Clinton (1994, 96...), Obama (2011) et Trump (2016...)...on arrêtera là cette énumération ! Je ne sais pas pour vous mais je trouve que cela fait quand même beaucoup et que cela commence à se voir ! Ceux qui pense qu’il suffit juste d’être président des USA pour envoyer chier le "lobby qui n’existe pas" n’ont absolument rien compris à la dynamique du pouvoir dans le monde occidental et aux USA en particulier !

     

    • Les sionistes ont aussi fait "suicider" James Forrestal, le premier secrétaire à la Défense des USA (1947-1949) car il s’opposait à la reconnaissance de l’Etat d’Israël. Il a été déclaré fou et interné dans un hôpital militaire où il a été défenestré du 16ème étage...


  • Quand Israël aura pressé trump comme un citron pour en faire sortir tout le jus, israell jettera trump comme un déchet dégueullasse que plus personne ne peut toucher.

    Ainsi en est il du destin des goys qui se plient au bon vouloir des élus.

    Quand trump le comprendra, il sera trop tard pour lui.

    Quel cauchemar que ces israéliens...sans eux le monde serait moins sombre. Beaucoup moins sombre...


  • Ben voila ! et rappelez-vous l’humiliation en image, de la France.
    Macron au dîner du CRIF : l’image qui vaut mille mots !
    https://www.egaliteetreconciliation...


  • La Judée est tombée bien bas. Des bâtisseurs d’Empires aux bricoleurs anglo-saxons, bâtisseurs d’hôtels et de casinos...
    Bon, on sait qu’au départ, tout n’était que mythomanie de psychopathe, souffrant de terribles failles narcissiques. Du HLM, de la roulotte à Babylone ! C’était déjà une promotion non méritée ! J’ai été déporté de mon trou à rats au Château de Versailles ! Oh là là beaucoup souffert ! Cyrus nous a libéré ! Ben non, pas le terme exact ! Il a simplement donné à tous et toutes - et il n’y avait pas qu’eux à Babylone ! - une autre gouvernance ! Ils restaient des sujets. Esdras avec son billet de la SNCF offert par Cyrus, s’est inventé une importance ! Ce peuple ou groupe est un réservoir à mythos : ouais, j’ai connu Pharaon, Cyrus, César, Elvis,... Les psy disent que le psychopathe, avec son égo surdimensionné " vit dans un autre monde, une autre réalité ". Ben, là, je veux bien le croire.


  • Trump, confiant de sa politique, tels un gosse à l’école, refilant lâchement son sac de billes au plus costaud du bahut afin d’être protéger et à l’abri de son mal et de celui de sa tribu.
    Une fois obtenu ce qu’il a voulu et même plus, le baléze de la récré, dégage ensuite comme une merde "sa mauviette".


Commentaires suivants