Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les agriculteurs bloquent plusieurs raffineries et dépôts pétroliers

 

 

Depuis dimanche soir plusieurs raffineries et dépôts de carburants de Total font l’objet de blocages des agriculteurs. « Nous avons entre 70 et 160 personnes sur 13 sites, et un quatorzième va être bloqué à partir de 9h30, celui de Donges en Loire-Atlantique », a indiqué lundi matin Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, premier syndicat agricole français qui, avec les Jeunes Agriculteurs (JA), a appelé à ce mouvement pour trois jours reconductibles. Les agriculteurs protestent notamment contre l’importation d’huile de palme sur le marché des biocarburants ne respectant pas les mêmes normes qu’eux.

[...]

 

« Des blocages illégaux »

Sur RTL lundi matin, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, a dénoncé des blocages « illégaux » et assuré qu’il n’y aurait « pas de pénurie d’essence » appelant les automobilistes à « la responsabilité ». « Il ne faut pas se précipiter dans les stations-service » a martelé le ministre. « Il ne faut surtout pas que les gens paniquent car la psychose entraîne la pénurie », indiquait au Figaro, début juin, l’Union française des industries pétrolières (Ufip).

[...]

L’huile de palme

Les griefs des agriculteurs ? Ils sont multiples. Sous le mot clé #SauvezLesAgri, la FNSEA, principal syndicat agricole, appelle à mener une action pour dénoncer les « contradictions » du gouvernement. Ce dernier exige de ses agriculteurs des normes qu’il n’impose pas aux produits agricoles importés, et notamment l’huile de palme.

[...]

La loi Alimentation

Autre sujet de discorde majeur, la loi Alimentation. Adoptée en première lecture et examinée à partir du 26 juin par le Sénat, elle instaure, selon le syndicat, « de nouvelles charges ». La FNSEA exige notamment la réintroduction d’un amendement sur l’interdiction d’importer toute denrée produite en utilisant des substances phytosanitaires interdites dans l’Union européenne, même à doses résiduelles. Les agriculteurs craignent également les répercussions de la baisse annoncée de 5% du budget de la politique agricole commune (PAC). Pour rappel, la France reçoit 9,1 milliards d’euros d’aide chaque année, sur un budget total annuel d’environ 50 milliards d’euros.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

L’agriculture française en danger, lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ah bon, la FNSEA veut sauver les agriculteurs..... ?

    Comme disait Audiard,".....ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît."

    Voilà des décennies qu’avec leur principal allié, une certaine banque dont le slogan était il y a quelques années, "le bon sens près de chez vous", ils précipitent les pauvres paysans dans l’impasse, mais maintenant ils se posent en chevalier redresseur de torts ?

    Pauvre de nous !

    FNSEA = big business, dirigée par quelques grosses pointures de l’agrochimie et de la bouffe industrielle !

    Ils ont transformé les paysans en agriculteurs !
    Ils manipulent les paysans, comme les bourgeois manipulèrent le populo en 1789 ( Merci Marion !), pour les gros intérêts d’un petit nombre !

    Le seul avantage de cet "événement", est de prouver que Macron et Hulot se foutent de la gueule du monde, en pleurant sur Trump qui sort de l’accord de Paris (COP 21), mais qui continue à faire tourner l’agriculture chimique ultra-productiviste...eh oui, business is business...

    C’est ça le fameux "en même temps" non ?

    D’in côté je joue au grand pourfendeur des récalcitrants au nom de l’environnement, et "en même temps", je laisse Total importer 300 000 tonnes d’huile de palme, de MAlaisie et d’Indonésie, alors que les forêts y sont ravagées, et la faune détruite.... ?

    Et en même temps, j’encule un peu plus les producteurs de Colza, parce que trop chers.....

    La FNSEA va en profiter pour faire de la concentration d’exploitations (toujours plus grandes, toujours plus de gros tracteurs, toujours plus de pesticides....), et tout ça fera le business de John Deer et Bayer phagocyteur de Monsanto !

    Théâtre, théâtre mes camarades....et du mauvais, très mauvais pour le populo, mais bon pour le big business....du MAcron quoi !

    Adishatz

    H/

     

  • La France sans ses agriculteurs n’est plus la France...ils sont le dernier rempart à l’atomisation de notre pays !

     

    • @Hunter a raison, j’aurais dû dire "la France sans ses Paysans n’est plus la France"... Merci car les mots ont un sens !


    • Oui, enfin... À condition qu’ils ne fassent pas n’importe quoi ! Au passage, je souscris totalement au commentaire précédent concernant la FNSEA. Si celle-ci défendait la paysannerie française, ça se saurait ! Il n’en est évidemment rien...
      Maintenant, je note qu’une fois encore, les agriculteurs font chier le quidam français au lieu de s’en prendre directement au gouvernement. Pas fous, les zèbres ! Et comme pour les histoires de cheminots, ce sont les Français qui se retrouvent otages des actions lancées par les syndicats. Ça commence à bien faire !!!


  • Il faut que toutes les corporations s’unissent pour qu’il y est un impacte, mais faire des manifestations, des blocages, et tout autres formes de manifestations par corporation ne sert strictement à rien .Elle finit par s’essouffler, s’étiole et finit par s’effondrer .

     

    • Oui mais les gens ont la tête dans le guidon, ils voient pas plus loin que le seuil de leur porte...

      Que çà soit les pour ou les contre, pour toute manif, c’est qu’une question de fric.

      "La France" n’entre pas dans les considérations en général.

      Elle est juste devenue une idée politique, une abstraction... Je le déplore !


    • Les syndicats veillent justement au grain pour que les Français restent désunis.
      Ces manifs me font rire jaune. Ces imbéciles vont aller se défouler, emmerder leurs concitoyens, passer pour des connards, et quand ils seront fatigués de leurs imbécillités, ils vont rentrer bien sagement chez eux sans que rien, absolument rien n’ai changé.
      FNSEA CGT même combat au service de l’état.


  • Il n’y a aucun avenir productif de qualité dans la mondialisation, rien que la pollution et la pacotille. Et ça tout le monde le sait, importer tout et n’importe quoi, la croissance au prix de la dette n’avancent à rien. J’ai lu que pour 1$ de chiffre d’affaire il y a 3 $ de dette. Et à mon avis c’est plus que ça. Voici la réalité. Tout responsable prétendant le contraire est un menteur.
    Les productions locales s’effondrent car elles sont concurrencées par des denrées étrangères de qualité moindre et l’on fait tout pour niveler par le bas à coup de chimie dans le cas de l’agriculture. Bientôt plus de pétrole, plus de phosphate ; Mais c’est pareil dans tous les domaines. On électronise les voitures et on colle les pièces des ordinateurs pour que la réparation soit difficile voire impossible. Voici deux exemples dont on ne parle jamais.


  • « Des blocages illégaux »

    Et la République c’est légal ?

    Allez-y agriculteurs, bloquez tout, j’ai fais mes courses...

    Vous auriez pu rajouter le glyphosate sur vos banderoles...

    Le glyphosate comme le dentifrice ou le médicament çà détruit les mauvais éléments mais aussi les bons : "Le glyphosate est un herbicide total foliaire systémique, c’est-à-dire non sélectif, absorbé par les feuilles et à action généralisée."

    C’est pas pire que l’agent orange. Mais bon pas cette fois.

     

    • Bonjour,
      J’ai lu il y a peu temps qu’un labo indépendant avait analysé par spectrométrie de masse le RoundUp et pas mal d’autre herbicides contenant du glyphosate. Ils ont également testé le glyphosate seul.
      Les test du glyphosate seul ont démontré qu’il n’a strictement aucun effet, il ne désherbe rien du tout. C’est une coquille vide.
      En revanche, la spectrométrie de masse a révélé plus de 50 composants qui n’apparaissent PAS sur la liste des composants des herbicides dont un qui devrait attirer votre attention : l’Arsenic.
      Les produits à base d’Arsenic sont interdits en France depuis début 1976. Le RoundUP a été commercialisé fin 1975.
      Il ne s’agit donc pas du glyphosate et d’un empoisonnement hypothétique avec une molécule potentiellement dangereuse, mais d’un génocide de masse, perpétré par le masquage d’un poison mortel dans un produits courant.
      Quelques effets de l’Arsenic sur l’environnement et l’homme (les connaisseurs du sol et de permaculture reconnaitront les principaux symptomes liés à l’agriculture intensive)
      _Il est un facteur de risque de :

      cancer du poumon
      cancer de la peau
      cancer de la vessie ;
      cancer du rein ;
      athérosclérose (notamment de la carotide), responsable d’autres maladies cardio-vasculaires
      probablement des maladies respiratoires
      dépression immunitaire
      Destruction des organisme mycorhiziens, et de la majorité des bactéries... et des insectes.
      L’arsenic, est aussi un puissant perturbateur endocrinien..
      _Bien que l’Arsenic ne soit officiellement plus utilisé, les nouvelles graines OGM sont résistantes à l’Arsenic...


    • @clem

      Merci de citer vos sources.
      J’ai du mal à croire que le glyphosate seul soit dépourvu de toute activité.


  • #1983678

    On voit bien l’écume mais pas la lame de fond.

    Toujours l’écume : bonnets rouges, lait, éleveurs, colza.

    L’éparpillement gaulois.

    Pourtant la lame de fond existe (sinon nous serions dans notre jardin).

    Une seule chose est certaine : dès qu’un syndicat participe à la jacquerie, c’est foutu.

    On se fait baiser.

    Les bonnets rouges ont gagné parce que les pouvoirs publics n’avaient aucun interlocuteur que des fous furieux déterminés à aller jusqu’au bout, certains s’étaient même juré la pendaison de la mère Royale.

    Capitulation de l’Etat en rase campagne.

    Pauvres agriculteurs : avec un KPO comme la FNSEA vous allez pas vous évader longtemps.


  • Ne touchez pas à Total malheureux ! C’est le dernier groupe industriel (130 milliards d’euros) qui nous reste ! 30% du capital aux mains d’actionnaires américains et un espion US à demeure pour surveiller ce qui s’y passe .


  • Quand les bouseux manifestent c’est en conduisant des tracteurs de 150 000 euros, et en déversant du fumier avec des semi de 200 000 euros . Pauvres martyrs avec un million d’euros de patrimoine (le plus souvent hérité…)

     

  • Un ministre. Certes. Mais alors avec quelle vie dans cette section de l’économie pour être à ce point en une situation à nouveau conflictuelle en un état dit "républicain" ?
    La situation des agriculteurs français est aussi ailleurs. C’est à dire en leurs domaines ! Bien précaire et donc ?
    Encore ceci pour exister peut être de justesse !
    Juste une question ?
    Le gouvernement ? Depuis fort longtemps en France .... ?
    Les mesures ou non mesures ???
    Pour ?
    Estropier ce secteur ?


  • En attendant l’habituelle Intervention de Laurent, je m’étonne que nos braves Paysans soucieux de qualité n’aient pas fait tout un cirque pour le glyphosate. Leurs gueules, c’est tout ce qui les intéressent ! Bon, leurs vergers pour leur consommation familiale sont sains, c’est déjà ça.
    Qu’ils se démerdent avec leur barrage électoral et leur adhésion à l’Europe quand tombent les subventions ! Petite pensée toutefois pour le « petit » qui se suicide, un dommage collatéral, vu par les autres grappilleurs...

     

    • Les paysans, acceptent, dans leur grande majorité, les interdictions concernant les phytosanitaires, la réglementation française est la plus sévère au monde, ce qu’ils veulent c’est que les productions utilisant les substances interdites en France ne puissent plus rentrer sur le marché français.
      Etrange pays où les pesticides sont interdits à l’utilisation mais autorisés à la consommation...


  • Bonjour à tous,

    Nos agriculteurs pour une agriculture de l’argent faite de subventions avec comme étendard la FNSEA ouais bof y a mieux à notre terre de France qu’abreuver celle-ci de pesticides le passé me donne déjà raison dû sans avenir économique où nos conquérants d’agriculteurs français globalisant achètent depuis 20 ans des terres à l’est de l’Europe pour assurer leurs marges en reproduisant le même schéma perdant pourrissant d’autres terres alors que dire de cette accord gouvernemental avec la multinationale Total pour faire arriver de l’huile de palme made in déforestation.
    Ça sent quoi cette histoire ?
    Putain ça sent la merde à plein poumons cette histoire d’exploitants de la terre de France globalisé de la tête au pied pour nous faire crever et d’acteurs gouvernementaux sans doute mouillé dans des paradis fiscaux avec une des filières Total déjà éprouvé approuvé sans aucun danger de poursuites pénales.
    Si ça va passer cette histoire oui à coût de marges qui se chiffrent en centaine de millions d’euros bien sûr c’est déjà acté par la présence des faux guerriers sous bannière de la FNSEA. Tiens à ce gros problème écologique où se trouve le soi-disant porte drapeau français monsieur Nicolas Hulot ministre en chef français, putain nulle part, touche t-il de l’argent à travers ses sociétés de Total ou via des associations subventionnées ? combien a-t-il déjà touché par le passé ?
    Putain y a rien à gratter à mettre sur la table où ceux qui savent qui ont des éléments ont peur de parler ?

    A cette grande braderie de la terre de France on a sorti les marionnettes pour le spectacle d’un dénouement seulement d’argent ou les vraies problèmes ne seront jamais mis sur la table.

    For me fort dégueulasse Aznavour avait lui aussi tout compris à la rime de notre langue quitte à nous faire pleurer à la tragédie de l’image humaine.

    Paix à leurs âmes


  • Les forêts tropicales en Asie saccagées pour faire du biocarburant avec des palmiers à huile ! Du délire total ! Entre production de carburant sur les terres arables et production de calories alimentaires il faut choisir, or le choix logique est normalement de consacrer les terres arables à la production alimentaire car il l’on peut vivre sans carburant, on ne peut pas vivre sans aliment ! Et faire coexister les deux impliquent nécessairement le défrichage de nouvelles terres.


Commentaires suivants