Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Liberté d’expression : un historien ose braver la loi Gayssot sur l’Internet !

En 1979, dans une déclaration devenue célèbre, Pierre Vidal Naquet et trente-trois autres historiens français ont admis qu’il est certes « naturel » de se poser toutes sortes de questions sur la seconde guerre mondiale, mais que, néanmoins, « il n’y a pas, il ne peut y avoir de débat sur l’existence des chambres à gaz ».

Face à cela, un homme, Robert Faurisson, universitaire et professeur de lettres d’abord connu pour ses écrits polémiques en littérature (Rimbaud, Lautréamont) oppose un démenti formel et exige : « que l’on m’apporte une preuve, une seule preuve » !

A ce défi, un historien, Jean-Claude Pressac, répondit par un ouvrage massif où il alignera non pas une seule preuve mais 39 indices ("39 criminal traces") ! Ce à quoi Faurisson rappela à juste titre qu’un quart de preuve additionné à une demi-preuve ne faisait toujours pas une preuve.

Mais aujourd’hui la polémique n’est plus à la recherche d’aucune preuve puisque la loi a tranché et fait désormais l’Histoire : la chambre à gaz, méthode principale et massive du déploiement par les Allemands de la solution finale est un fait historique que nul ne peut remettre en cause au risque d’un séjour prolongé dans les cachots de la République.

La réalisation et la mise en ligne d’un entretien avec Robert Faurisson, narrant certains éléments de sa vie et de son oeuvre révisionniste, est donc une expérience hardie que Paul-Eric Blanrue propose à l’internaute. Mais comme dirait Dieudonné, "me contredire serait une posture révisionniste et vous seriez poursuivi pour cela, et vous le savez".

Alors, quand la seule défense reste l’attaque frontale, certains frappent. Fort.

http://www.google.fr/search?hl=fr&a...


Addendum, 29 sept 2011 - 18h30 : le site est suspendu.

Google propose d’autres liens :

http://www.google.fr/search?q=le+cl...


Pour patienter, un petit sketch à-propos :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

112 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ouille, accrochez-vous, ça va secouer !
    Si après ça tout internet n’est pas passé au Karcher casher, je ne comprends plus !


  • reportage téléchargé. visionnage ce soir. En espérant y apprendre quelque chose. En tout cas chapeau bas pour le courage Monsieur !

     

  • Quenelle de 180 !
    L’avocat John Bastardi Daumont va avoir du boulot, mais tout semble bien préparé...

     

  • Moi je travaille dans la sécurité incendie je peux vous parler des "clapets de désenfumage" qui fonctionnent par aspiration/extraction des fumées c’est obligatoire dans les batiments publics et qui ont pour but d’extraire vers l’extérieur les fumées lors d’un incendie afin de pouvoir permettre aux pompiers de rentrer dans le batiment récupérer des victimes mais aussi pour pouvoir éteindre les flammes sans s’intoxiquer . Ce n’est pas un système militaire c’est juste civil .


  • Le même Pierre Vidal-Naquet écrivait dans son livre "Un Eichmann de papier" - en ce qui concerne Robert Faurisson qui s’interrogeait sur le crime de lumière - que "Nous n’avons pas à nous demander (à propos de l’extermination de six millions de juifs) comment cela a été techniquement possible, car cela a été possible" !

    - Ben, si on ne plus poser de question alors, où est-ce que l’on va ?

    - Dans le domaine du récit, cela s’appelle la "suspension consentie de l’incrédulité" (accord tacite passé entre le créateur d’une œuvre et son audience), dans celui de l’histoire en général et de l’enseignement de l’holocauste en particulier, cette même suspension de l’incrédulité devient d’un coup obligatoire en vertu des lois liberticides qui ont été imposées par un des membres de la tribu !

    - « Qui contrôle le passé, contrôle le futur ; qui contrôle le présent, contrôle le passé » dixit George Orwell dans son roman dystopique "1984".


  • J’aurais dû télécharger la vidéo au lieu de la regarder en streaming, le site ne fonctionne déjà plus...
    Avez-vous le même problème ?


  • Je n’arrive plus à accéder au site... "Account Suspended" ..........


  • Le site n’est plus accecible . il l’était il y a une heure .
    quand je clic sur le site sa dit "This Account Has Been Suspended " .


  • Le téléchargement a déjà été bloqué ...

    Ceux qui l’ont dl, peuvent-il l’uploader sur les hébergeurs habituels ? (megaupload etc..)


  • eh ben trop tard "18h30 : Le site est suspendu"
    si quelqu’un sait comment se procurer la vidéo maintenant...


  • Outch, j’ai juste eu le temps de le visionner avant que le site soit suspendu....
    On peut dire ce qu’on veut mais M. Faurisson en a vraiment une sacrée paire.


  • Le site était hébergé par une société française (la société OVH). Il fallait donc s’attendre à une censure rapide. En l’occurence, en 24 heures seulement.


  • Genial !! je descends acheter les pop corn, la ça va être du grand art.

    Deja censuré sur google, et blog hacké ou stoppé... et ils essayent de nous faire croire qu’on est dans le pays de la liberté d’expression, de la démocratie, qu’il n’y pas de lobby juif très puissant au contrôle de TOUT, etc...

    mERCI E&R


  • Mais comment est-il possible de débattre avec des intellectuels de mauvaise foi (propagandistes) et qui ont l’opinion publique de leur côté, surtout les bobo avec leurs doubles-pensées, toujours prompt à traiter les esprits non-alignés de “fascistes” alors qu’ils veulent eux-même imposer leur opinion à tous ?

     

  • reportage qui laisse planer un gros doute quand a la version officielle et Obligatoire de l’Histoire. Intéressant. et comme dis tout a l’heure, un témoignage très courageux. je vais le partager avec beaucoup d’amis. Il est temps que les gens se rendent compte que rien n’est absolument certain. Surtout lorsqu’une loi exige de croire.
    ça m’évoque les pays où telle confession religieuse est obligatoire sous peine de je-ne-sais-quoi... l’inquisition and co. Ici c’est belle et bien une religion de la shoah... c’est effrayant...

     

    • je suis tout à fait d’accord c’est effrayant.
      Si tu veux pousser la recherche un peu plus loin je peux te proposer un documentaire réalisé par David Cole : Holocauste, mythe ou réalité ?
      je te souhaite une bonne résistance...


    • Partager avec des amis ? Alors prépare-toi à une "shoah" dans tes relations amicales ! Quand on aborde le "détail" de la seconde guerre mondiale avec les gens on croirait que l’on polémique sur leur conviction religieuse tant ils paraissent se sentir agressés si l’on émet quelques doutes et hypothèses allant à l’encontre de la doxa officielle.
      La majorité a tellement intégré le "détail" de la seconde guerre mondiale comme partie intégrante de leur identité que la moindre remise en cause provoque des convulsions nerveuses, des crises de nerfs...A vrai dire on a faire à de vrais réactions pavloviennes !
      Là où je me suis rendu compte qu’il s’agissait de réactions anormales consécutives à un long et méthodique travail de propagande c’est quand je pris conscience que ces réactions hystériques se manifestaient souvent chez des gens n’ayant eu aucun lien avec la seconde guerre mondiale (n’ont pas vécu cette époque, n’ont pas eu de proche déporté...). Je me suis alors demandé comment se fait-il que ces gens réagissent aussi violemment à des propos révisionnistes...de toute évidence il s’agit des conséquences d’un habile conditionnement. Quand ce conditionnement n’a pas existé comme en Asie ou en Amérique du Sud vous pouvez discuter tranquillement avec les gens sans susciter de réactions démesurées. Que vos interlocuteurs soient d’accord ou non ils restent sereins.
      En France vous pourriez lancer une discussion sur l’acceptabilité de la pédophilie sans susciter la moindre réaction viscérale (à moins d’avoir une victime dans l’auditoire...), par contre le moindre petit questionnement sur le "détail" vous exposera à des hurlements d’hystèrie, les faciès arboreront subitement des yeux injectés de sang, la bave coulant à la commissure des lèvres...c’est quand même louche ce genre de réactions !


    • Tout à fait d’accord avec le commentaire de Franck.J’ai moi-même éprouvé ce qu’il en coûtait d’évoquer en présence de ceux que je croyais être des amis dignes de confiance, ce genre de sujets dits "sensibles".Sans aller jusqu’à l’hystérie et la bave aux lèvres, on sent qu’un ange passe et que les visages en face de vous se ferment et expriment dans leur mutisme même une lourde et très rédhibitoire menace quant à la sérénité de vos futures relations.Si vous restez dans le registre du cul et du sadisme, pas de problème, mais si vous vous lancez sur des sujets demandant un minimum de lucidité et de courage intellectuels, gare à la sanction.Cela dit, tout n’est pas perdu, loin de là, je pense que l’intelligence finira par gagner.


    • pas besoin d’ami s’ils réagissent de cette façon (hystérique...) moi je discute, je débats constamment de sujets sensibles parce qu’il n’y aucun autre moyen d’ouvrir les yeux des gens. "De les sortir de la matrice". Leur travail de propagande du vice et du mensonge a été pour eux un long travail pernicieux, se glissant petit a petit au plus profond des gens, pour que ces mensonges deviennent principes ( Le Pen = le diable ; le 11/9 etc etc...). Il va donc nous falloir de la patience pour déconstruire ces façons de pensées. Il suffit d’une chose je pense, ne pas craindre le rejet, la solitude et surtout la police de la morale. Après ça, un à un, ils se rallieront à la vérité


  • Bonsoir,

    J’ai également télécharger le document-reportage et j’ai déjà visionné plus de la moitié.Je recommande vivement à tous et à toutes ce reportage pour la musique de fond très mélodique et apaisante.En écoutant cette musique un sentiment de sérennité vous envahit et vous avez une envie soudaine de le faire partager aux autres.

    J’ai appris que les sionards essayent de bloquer la diffusion de ce reportage avec cette musique sublime !!

    Il faut dire aux hommes de cavernes sionistes qu’aujourd’hui on peut facilement copier et diffuser ce genre de reportages ( copie sur DVD,Mémory Stick etc....)
    la technologie bien utilisée est plus forte que tous vos cerveaux de Néenderthal réunis !!!

    Pourquoi diable ont-ils peur de Faurisson  !! Il m’a l’air d’être une personne charmante !!! Pourquoi n’organise t-on pas un débat pour mettre fin à cette polémique BHL,Kouchner,Finkel,Gluksman,Lanzman contre Faurisson,Dieudo,Soral
    et Blanrue
     ?

    Allez Ménard un petit effort ....

    PS : Bonne année 5772 au peuple élu

     

  • On peut le voir sur le blog de Blanrue


  • Et la machine pied/marteau pour les soviets, elle est passé où ? On en parle plus ? C ‘est pointu mais les initiés comprendront ;-)


  • Les quenelliers, ça se bonifie avec l’âge :D

    Je sens que ça va être l’une des vidéos les plus vues de l’année...


  • C’est une insulte à la raison et à la liberté, et par là même à la dignité humaine, que d’interdire de remettre en question quelque "vérité officielle" que ce soit. On sait très bien que la culture populaire est truffée de mensonges. Alors il n’y a aucune raison pour que l’holocauste n’ait pas été lui aussi un sujet à "licences poétiques".

    Ce documentaire n’a aucune raison d’être censuré. Il n’incite pas à la haine mais est un simple exemple d’effort de la raison. Cacher les questions, croire sans savoir, tout cela n’est qu’obscurantisme. La question n’est pas de dire : "ça n’a pas eu lieu" mais simplement : "il n’existe pas de véritable preuve de tout ça". Je ne vois pas ce qu’il y a de mal là dedans.

    Si on censure et on punit à ce point "ceux qui regardent derrière le décor", c’est qu’il doit réellement y avoir quelque chose à cacher...


  • Quelqu’un sait-il quel est cet air de piano qu’on entend ?

     

  • tres bon film ! a voir absolument .


  • Enregistrez le document, normalement personne ne pourra effacer vos documents sur vos clés usb ou autres supports personnels.
    Perso moi j’ai sorti la boîte de mikado et je me suis installée bien confortablement !

     

  • J’ai l’impression que, dans l’Ordre de la Quenelle (toujours prononcer "OQ"), Mr Faurisson (ouille, ça pique), est en route vers les sommets !


  • Comme dirait le libre penseur, ce documentaire m’a esquinté , surtout la conclusion avec le chiffre de 6 millions. ( j’ai comme l’impression de révéler la fin d’un film ...)

     

  • Face à une loi inique, vive la désobéissance civile.


  • Quelqu’un pour apporter une précision ?

    Dans le documentaire, lorsqu’on voit les photo de Höss et de sa famille, Robert Faurisson dit (en parlant des témoins de Jéhovah) que dans l’armée allemande, le statut d’objecteur de conscience existait alors qu’en France on emprisonnait.

    Parle-t-il bien de l’Allemagne nationale-socialiste ou de l’Allemagne d’après guerre ?
    S’il s’agit de l’Allemagne nationale-socialiste, pourquoi alors les témoins de Jéhovah étaient-ils emprisonnés dans les camps ?

     

    • Les Témoins de Jéhova étaient dispensés de combat, mais étaient embrigadés en commandos de travail. Céline en parle "Bibelfroscher" = Grenouilles de bénitier dans ses romans sur Sigmaringen...


    • Oui bien sur c’est de l’Allemagne nazie dont il s’agit. Les témoins de Jéhovah allemands (appelés Etudiants de la Bible à cette époque) refusaient de porter les armes, pour motifs religieux ("celui qui vivra par l’épee périra par l’épée"), et ont eu donc droit au régime des camps de concentration.
      Ces gens étaient d’une moralité chrétienne exemplaire et absolument non-violents (comme aujourd’hui), c’est pour cette raison que les SS les employaient à leur service personnel. D’une part ces détenus parlaient allemand donc il n’y avait pas de problème de langue, et d’autre part les SS n’avaient absolument rien à craindre d’eux, ils pouvaient leur faire confiance, jusqu’à les utiliser par exemple comme barbiers (aucun risque de se faire trancher la gorge)...


    • Mais s’ils ont eu droit au régime des camps de concentration, alors le statut d’objecteur de conscience n’était pas reconnu, non ?


    • Difficile de répondre clairement à cette question, le statut d’objecteur de conscience étant une construction relativement récente historiquement (et ça varie selon les pays). En France ce statut est apparu seulement en 1963.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Object...
      Toujours selon wiki, je cite : "En Allemagne nazie, durant la Seconde Guerre mondiale, les objecteurs de conscience étaient condamnés à mort."
      En fait les Témoins de Jéhovah avaient un statut qui leur était propre et qui ne s’appliquait qu’à eux : ils portaient le triangle violet dans les camps.
      Toujours d’après wiki :
      "En Allemagne, en 1933, les Témoins de Jéhovah envoyèrent cependant une Déclaration de Faits au Chancelier du Reich[l 1],[N 1], lettre rédigée par les dirigeants tant américains qu’allemands pour obtenir l’annulation de l’interdiction les frappant en Saxe, Bade et Bavière, sans succès. À partir d’octobre 1934, la direction ayant décidé de lutter frontalement contre le régime par la distribution de littérature le mettant en cause ouvertement, les persécutions envers les Bibelforscher(littéralement les « Chercheurs de Bible ») prirent différentes formes : interdictions, arrestations, internements, emprisonnements et déportations[4]. La moitié des Témoins de Jéhovah allemands, selon les derniers chiffres de 1933[5], suivirent leur hiérarchie dans ce combat contre Hitler. Environ 10 000 Témoins de Jéhovah allemands et européensconnurent la prison ou les camps de concentration, et 1 200 y moururent ; 250 furent exécutés pour leur refus de porter les armes[6],[7],[N 2]."
      http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A...


    • Rien à voir mais je le signale :
      En parlant de triangle violet pour les Témoins de Jéhovah, je viens de m’apercevoir que la photo d’Alain Soral en dissident c’est un triangle violet qu’il porte, avec le "F" dessus. La couleur du triangle pour les prisonniers politiques c’est le rouge normalement...
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichie...

      Alors, erreur ou impression due à la teinte de la photo ?


  • Je suis convaincu que faurisson dit la vérité.
    Dans le documentaire, ses arguments sont imparables.


  • Téléchargement lancé.
    Avant de le regarder je peux au moins dire ça : Ne croyez pas ce qu’il y a dans le documentaire, du moins pas complétement. Ce n’est qu’un côté du débat, rendu impossible par une loi débile. Les propos de Mr Faurisson nécessitent des contre-arguments pour les prendrent à leur juste valeurs, or je n’en ai jamais trouvé. Donc prudence !

     

    • Des contre-arguments il y en a plein. Par exemple : "c’est honteux", "propos nauséabonds", "vous n’avez pas le droit de dire ça"... Plus sérieusement, il est clair que l’argumentation de M. Faurisson est imparable, c’est la raison pour laquelle vous n’avez jamais trouvé de contre-argument.


    • tu sais pourquoi tu dis cela : ne croyez pas completement ce qu’il y a dans ce documentaire. ?
      Parce que tu es sous l’emprise de la version officielle dont tu n’arrives pas a t’en defaire.
      j’ai vu son premier documentaire des annees 80, j’avoue a cette epoque douter du revisionnisme et prenais cela pour de l’antisemitisme basique, parce que j’etais un gros connard. Tout compte fait, j’ai fini par voir d’autres choses, d’autres documentaire traitant de sujets differents qui n’avaient aucun rapport avec la seconde guerre mondiale, puis un jour en regardant a nouveau ce documentaire j’ai fini par me liberer et voir que toutes ses preuves contredisaient vraiment et veritablement cette histoire des camps.
      Lorsque tu comprendras les enjeux des guerres, de celle-ci, des mensonges, de tout ce que l’appareil d’etat, la finance, le complexe militaro industriel, etc engagent pour aboutir a quelque chose, alors tu te diras : punaise.
      Et la tu croiras, non pas n’importe qui, mais ceux qui te prouve par a+b que pas mal de choses clochent dans les version officielles et dans l’Histoire en generale. Pose-toi deja la question de pourquoi le genocide ukrainien est etouffe et soumis a une sorte de revisionisme de la part des historiens alignes alors que tout est vrai, et que tu pourras meme te dire encore une fois : punaise. Parce que je suis sur que tu n’as meme pas ca en memoire, mais la shoah qu’on t’impose depuis que tu es gosse. C’est ce qui m’est arrive, et a tout le monde. Et tu comprendra ensuite le genocide armenien (La majorité des intellectuels et historiens turcs soutiennent la thèse niant le génocide. source wiki, tu peux voir le nega-sionisme de cette affaire) par les "turcs" qui n’etait pas si fondamentalement turc musulmans mais plutot des convertis travaillant pour une certaine communaute, tout autant pour le gouvernement russe de staline qui ordonna le collectivisme en ukraine, etc...
      Je ne sais pas ton age, mais tente de te depecher de changer d’avis et te laver l’esprit et t’accroche a ton tabouret pour eviter de tomber car ce que tu apprendras est renversant de verite, et plus on vieillis, moins on a de facilite a changer. Commence par eteindre la tele, ne regarde plus aucun film d’hollywood ni meme les film recent, interesse-toi au noir et blanc du debut du 20eme, francais ou d’un autre pays car a cette epoque on disait plus facilement la verite au contraire de maintenant ou la facilite fictionnelle est abusive pour embrouiller les esprits.


    • Il n y a pas besoins d’arguments sur des faits ! On ne débat pas sur l’existence de l’eau ou la couleur du ciel !


    • Je pense que Bérenger voulait simplement exprimer le fait qu’il est primordial de conserver son esprit critique, même par rapport à des informations a priori subversives.


    • Bien-sur qu’il faut du temps pour se débarasser de la camisole psychologique dans laquelle l’époque nous a enfermé. Defaire les mensonges, ce n’est pas détenir pour autant la vérité absolue. Qui la détient ? personne.
      L’important la dedans c’est de pouvoir débattre de ces questions sans avoir peur. Faurisson est une une sorte de Galilé des temps modernes. Il se heurte au dogme de la pensée dominante. Détruire le dogme, voilà le combat. Quant à la vérité, il faut laisser les historiens faire leur boulot.
      Affronter un tel système de domination fait peur, c’est humain. Et la prise de conscience est douloureuse.
      Bon corage à tous !
      Et sachons être mesuré car la douleur de nombre de petites gens est quant à elle une rélité intangible.


    • Merci Fabrice de vouloir m’éduquer pour faire de moi quelqu’un de meilleur. Je trouve étonnant que vous puissiez déterminer ce en quoi je crois et même mes habitudes qu’avec mes quelque lignes, dans lesquelles j’appelle seulement à prendre avec prudence les arguments que, manifestement, vous voulez entendre.
      Vous noterez que je ne précise toujours pas mon opinion sur la chose, alors évité de le faire à ma place cette fois.


  • Et bien voila ce que j’attendas : avoir un documentaire recent de reference sur lequel se baser pour commencer un debat serieux dans mon entourage sur cette question des chambres a gaz.

    A diffuser massivement !!


  • Vidal naquet a reconnu ensuite que c’était une erreur dans un livre qu’il a consacré à ce sujet en reprenant les arguments de Noam shomsky il a reconnu que la seule façon d’en finir avec le négationnisme était d’avoir un vrai débat entre historiens. (j’ai lu ce livre mais je ne me souviens plus du titre si ce n’est il y a dedans sa correspondance avec chomsky


  • En voila un qui ne baissera jamais son froc. Bravo a lui


  • Il y a des accents de vérité qui ne trompent pas. Par ailleurs, la vérité officielle aura bien des difficultés à contredire les faits&documents produits par cet historien-écrivain d’investigation tout à la fois de papier, de recherche technique (sur le terrain) et scientifique (au laboratoire).

    Mr Robert Faurisson qui a connu de longues années de répression n’a , semble t-il, plus rien à prouver et qu’il ne lui reste qu’ à dire comme René Clair : " " Je suis désolé d’essayer de vous démontrer l’évidence ".

    J’ajouterai que, au-delà de l’existence des chambres à gaz ou pas, j’ai découvert avec horreur les capacités insondables de nuisances de l’être humain à travers le visage décomposé par la terreur qui se lisait sur le commandant du camp d’Auschwitz face à son bourreau !

    Le siècle à venir sera celui du refus ou ne sera qu’espace carcéral . ( Louis Calaferte ).


  • Le documentaire est plutôt bien réalisé il est vrai. Simple, pas racoleur, pas d’effets inutiles (caméra fixe + Faurisson). N’empêche que l’on n’apprendra pas grand chose ici pour peu qu’on ait déjà parcouru les travaux de ce Monsieur, accessibles sur la toile (vidéo de 80, écrits etc...).
    On se contente ici de résumer certains travaux et de découvrir un Homme simple considéré par beaucoup comme le diable, et c’est déjà pas mal.
    Une réactualisation ou "résumé", en quelque sorte, du travail de Faurisson plus accessible et moins austère que les VHS de l’époque en N&B avec voix off sur bande sonore craquelante.
    Très courageux. Mais pour ma part, pas de surprises.


  • Moi qui était habitué à croire que ce mr Faurisson était un vulguaire personnage aprés avoir vu ses explications sur Internet je comprend qu’il a été injustement linché et les associations de victimes de ces camps de la morts devraient le saluer pour son travail de recherche je ne comprend pas ? parceque à vouloir imposer un mensonge d’Etat pour amplifier et diaboliser des faits historiques on passe pour des menteurs et quand le mensonge est démasqué c’est même les faits réels qui en viennent à être suspect . Pourquoi des gens qui se disent chasseurs de Nazi n’interviennent-ils pas pour dire maintenant STOP laissez ces chercheurs et ces historiens faire leur job ? ça serait tout en leur honneur ils passeraient moins pour des inquisiteurs de la pensée collective .

     

    • La chambre à gaz homicide est la clé de voûte de l’Holocauste, c’est à dire que sans ce "détail technique" les Juifs n’auraient pas ce statut spécial qui les distingue des autres victimes de la Seconde Guerre mondiale.
      Et sans ce statut spécial, pas de réparation spéciale. Donc la création de l’état d’Israël devient illégitime.

      Les intérêts géo-politiques et économiques sont considérables, voilà pourquoi la question est verrouillée à ce point.


    • Nous avons ici en france des centres de rétentions pour les immigrés irréguliers qui doivent être expulsé de France vers leur pays d’origine , personne ne nous fait un blocus pour nous empêcher d’utiliser les voies aériennes , terrestres ou maritimes donc ils ne restent pas longtemps dans ces centres et pour ces raisons on a pas prévus de quoi les nourrir pour de longues périodes .


  • J’aimerais vraiment qu’on me fournisse des preuves prouvant le contraire de tout ce qu’il a raconté, qu’on démente tout ce qu’il a dit avec sérieux. Le problème, c’est que plutôt que répondre par des contres-arguments, on met des lois...

     

  • Quelque chose me dit que la patrouille ne va pas tarder à répliquer, au vu des nombreux blasphèmes à la religion de la shoah.


  • Il est malheureux pour ceux qui s’appellent "le peuple juif" d’avoir son histoire ainsi salie et falsifiée. Salie par certains membres de leur communauté qui les ont manipulés pour de l’argent et du pouvoir. Peut-être tout simplement parce que cette idée de peuple n’existe qu’au niveau religieux et qu’un bon mensonge peut faire avancer la cause plus facilement, plus vite, plus fort. En acceptant consciemment de mentir pour s’ériger en race d’élus martyrs, ils ont décidés d’endosser le rôle du conquérant qui fait l’opinion et réprime toute opposition.
    N’ayant pas le souci du respect de soi, de la vérité et donc de la durée, la domination de quelques juifs sur le monde ne sera qu’un détail passager de l’histoire.


  • J’ai toujours un léger frémissement quand j’entends le nom de Faurisson. A cause, bien entendu, du matraquage médiatique des 40 dernières années. Mais je refuse de me laisser aller à hurler avec les loups et préfère choisir le camp de la rationalité. "Ne pas pleurer, ne pas rire, mais comprendre" disait Spinoza.
    J’ai écouté avec attention la vidéo de cet homme sur Ru Tube, ainsi que son long développement sur la remise en cause des l’existence des chambre à gaz (3 vidéos très claires et très argumentées, toujours sur Ru Tube). C’est, en réalité, la première fois que je me donne la temps de l’écouter sérieusement. Je me vois forcé d’admettre que le propos est dépassionné, cohérent et argumenté. Je ne vois aucune haine, aucun racisme, aucun antisémitisme, transpirer de son discours. Je ne vois qu’un historien qui tente de faire correctement son travail.
    Et quand bien même Faurisson serait dans l’erreur (après tout, pourquoi pas !), en admettant qu’il se trompe (ce que je ne crois personnellement pas, mais osons cette possibilité), il est de toute manière honteux, scandaleux, dégueulasse, qu’il soit traité comme un paria par la quasi totalité des médias et autres intellectuels.
    Cela en dit long sur la liberté d’expression, la démocratie et toutes les tartes à la crème pseudo-humanistes !
    La manière même de sa diabolisation est un argument en faveur de sa thèse !

     

  • "Bring me the pudding" ? Non, "Bring me ze quenelle !"


  • Puis-je "loler" un peu ? Norbert Hérisson a produit de ses propres soins une vidéo exposant ses thèses révisionnistes en 1986. Si Dailymotion a depuis (peu ?) supprimé les vidéos en question, Youtube les a toujours en son sein.

    Cette vidéo est une interview du personnage bien plus qu’une diffusion de ses thèses. Vidéo très touchante d’ailleurs, tant elle apparaît comme un appel à la reconnaissance historique, fusse-t-elle post mortem.

    Ceux qui auront un peu d’imagination trouverons les vidéos dont je parle sur Youtube, puis, lirons ses écrits.
    Cela me surprend toujours lorsque les subversifs viennent à aborder ce sujet en dernier. C’est quand même LE sujet historique majeur du siècle dernier !


  • Très bon documentaire. J’espère qu’il sera rapidement traduit en allemand pour que nos voisins d’outre-Rhin commencent à se poser quelques questions... meme s’ils savent déjà un peu selon moi...
    Savez-vous qu’on ne trouve aucune "chambre à gaz" en Allemagne ? En Allemagne il n’y a pas de camps d’extermination, seulement des camps de concentration. Toutes les chambres à gaz sont situées en Pologne (anciennement sous controle soviétique, important à retenir), et ...tenez-vous bien, en France. Hé oui, nous avons une chambre à gaz nazie en France, à Natzweiler-Struthof (Alsace) !
    J’ai visité ce camp du Struthof cet été. La France n’a pas lésiné sur les moyens pour "le devoir de mémoire". Batiment monumental à l’entrée, démesuré en comparaison du faible nombre de visiteurs. Beaucoup de personnel, une boutique de livres. L’histoire le la Shoah mise en avant dans le musée avec des panneaux pour chaque camp, sur deux colonnes, et bien entendu Auschwitz au premier rang (le panneau du Struthof lui-meme étant bizarrement relégué au quatrième ou cinquième rang).
    Pour accéder à l’entrée du camp proprement dit, il faut passer dans une sorte de couloir entre deux hauts murs en pierre. Architecture lugubre voulue pour symboliser le couloir de la mort.
    Ensuite le camp. La porte, l’enceinte, les miradors. La plupart des baraquements ont disparu. Le camp a l’air petit. Sur la montagne d’en face une énorme carrière où travaillaient les détenus. Au dessus du camp un cimetierre, des centaines de croix avec les noms des victimes. Seules deux tombes israelites...
    Les souffrances ont du etre terribles pour les travailleurs forcés du Struthoff, car dans les Vosges il fait froid l’hiver, les conditions sont rudes, les pentes sont raides, et les SS étaient cruels.
    Sur la route qui descend du camp au village de Natzweiler un panneau : "chambre à gaz". La "chambre à gaz" c’est en fait une grosse maison (en face d’un restaurant), tout ce qu’il y a de plus normale, anciennement une salle de danse. Volets fermés, carreaux sales mais on peut un peu voir à travers. C’est vide. Il n’y a rien à voir en réalité...
    Si, une plaque avec une liste de noms israelites, 87 si ma mémoire est bonne, gazés avec du Zyklon B est-il dit. Ces victimes sont celles qui ont servi de collection de cadavres au professeur Hirt pour l’Institut Anatomique de Strasbourg.
    La plaque laisse entendre que les gazages se sont poursuivis jusqu’à la fin de la guerre...

     


    • Les souffrances ont du etre terribles pour les travailleurs forcés du Struthoff, car dans les Vosges il fait froid l’hiver, les conditions sont rudes, les pentes sont raides, et les SS étaient cruels.




      Oh que oui. J’ai rencontré un rescapé des camps qui était passé par 3 camps, le struthof, Auschwitz et un autre dont le nom m’échappe. Et bien, le pire pour lui avait été de loin le strutof. Ce qui m’avait marqué du fait de tout ce qu’on entend sur Auschwitz. En effet, du fait de sa capacité relativement faible par rapport aux deux autres camps, les gardes ne les lâchaient pas, leur menaient la vie extrêmement dure, utilisaient sans cesse des mesures vexatoire et n’hésitaient pas à se débarrasser de ceux qui ne pouvaient plus travailler.


  • Je pense qu’il est de salubrité publique de permettre la publication des études de Faurrisson sur la question. En effet, à la lecture (sous le manteau) de certains textes qu’il a publié sur le sujet, il est apparu de manière très clair que tout en croyant démontrer leur inexistence, il fournissait de très, très, très nombreux indices (il n’y a jamais de preuve en histoire, par définition) de la véracité du mode d’extermination des populations emprisonnées dans les camps d’extermination.
    Sans ces publications, il est probable qu’un certain nombre de faits accréditant l’existence des chambres à gaz seraient passé sous le nez des historiens.

     

  • Un grand bravo à Mr Blanrue et au site d’ER pour leur courage


  • Époustouflant Faurisson. Un démontage en règle de la propagande. Quelque chose me dit que cette interview deviendra très vite un grand classique. Blanrue a mis les pieds dans le plat c’est le moins qu’on puisse dire.


  • Je n ai qu une chose à dire...

    SHOANANAS


  • Pourquoi ma réponse ne passe pas ? Est-ce à cause de mon lien vers le blog de Faurisson ? Sinon, je ne comprends pas...
    J’imagine que les modérateurs sont des juristes, ou ont certains critères de jugement qui m’échappent : j’aimerais bien les connaitre, cela me permettrait de rédiger moi-même des messages qui passent sans poser de problème à E&R, plutôt que de constater que mes messages ne passent tout simplement pas, alors qu’ils me prennent un certains temps à être rédigés (oui, j’essaie d’éviter de raconter uniquement des âneries), ce qui est au final du gâchis, et pousse à ne plus répondre, ou à répondre des banalités.
    Merci.

     

  • J’ai regardé les 7 vidéos de Robert FAURISSON et j’ai été bluffée !! C’est si simple comme explication, si rationnel, si factuel....Je les ai sauvegardées, on ne sait jamais ! Cela fait très peu de temps que je prends le temps de lire et de réfléchir à tous les mensonges dont on nous abreuve depuis des décennies et enfin, je comprends mieux mon malaise précédent, l’impression que j’avais d’être une Martienne perdue sur terre. Beaucoup de choses s’expliquent. Notre société si elle m’apparait comme terrible, semble plus explicable, logique. Donc je sais contre quoi m’opposer maintenant. J’ai même certaines intuitions que je vais ensuite confronter aux infos que je peux trouver ici et ailleurs. Sur le site de Michel DRAC "le 11 septembre n’a pas eu lieu" avec le commissaire VRAYANCE est assez balaise aussi. Ces jours ci je me demande très clairement pourquoi on a appelé ce qui s’est passé durant la guerre de 39 45 : l’holocauste. Ce terme a une définition précise qui a première vue ne correspond pas a ce qui s’est passé. Je m’en étais fait la réflexion il y a déjà longtemps... Cela peut cependant avoir un sens, si on voit à quoi cela a abouti c’est à dire la création d’Israêl.
    Je vous recommande de trouver les 4 vidéos du DR RATH intitulées les magouilles de l’industrie pharmaceutique qui explique les dessous de la création de l’union européenne.....Assez énorme aussi, et cela rejoint les conclusions de nombres de médecins dont André GERNEZ sur des maladies telles que le cancer, le sida etc....Finalement tout se tient.
    J’ai vu Maître COLLARD (oui je saute un peu du coq à l’âne) sur un plateau TV, évidemment agressé grassement par les autres invités, puisque qu’il s’affiche avec Marine LE PEN, et je crois qu’il aurait besoin d’un complément de culture car il a répondu à une question noc par une réponse un peu hâtive : "je me sens plus proche de la religion juive que de l’islam car je suis judéo-chrétien..." Réponse que j’aurais pu faire il y a encore quelques mois comme une bonne ignorante lambda. Je compte sur E&R pour continuer son salutaire travail !!


  • Voyez aussi l’enquête de David Cole.


    • Notons que ce texte est dû au même Jean-Claude PRESSAC qui dit, le 15 juin 1995 (soit 7 ans après le texte accessible selon le lien précédent), à propos du récit concentrationnaire, la chose suivante (je souligne) :

      “Peut-on redresser la barre ? Il est trop tard. Une rectification générale est humainement et matériellement impossible. Tout changement historique entraîne une dévalorisation de cette mémoire fixe et présentée comme définitive. Or, de nouveaux documents surgiront inévitablement et bouleverseront de plus en plus les certitudes officielles. La forme actuelle, pourtant triomphante, de la présentation de l’univers des camps est condamnée. Qu’en sauvera-t-on ? Peu de choses. En effet, magnifier l’univers concentrationnaire revient à résoudre la quadrature du cercle, à transmuter le noir en blanc. La conscience des peuples n’aime pas les histoires tristes. La vie d’un zombi n’est pas « porteuse », d’autant que la douleur subie a été ensuite exploitée et monnayée : décorations, pensions, postes, influence politique. On ne peut à la fois être victime et privilégié, voire bourreau à son tour. - De tous ces faits, terribles parce qu’ayant provoqué la mort de femmes, d’enfants et de vieillards, ne survivront que ceux établis. Les autres sont destinés aux poubelles de l’Histoire.”


    • Bonjour ou bonsoir....

      Merci pour le lien , j’ai inspecté http://www.phdn.org et effectivement (malheureusement) si les gens veulent du detail pour les atrocités commises,ils seront servis !

      photos docu temoignages ... (meme sur la ventilation des chambres a gaz ... )

      pour ma part c’est un genocide , fait par des humains contre des humains !


    • Cher Augustin, je pense que vous feriez mieux de bien relire ma réponse, de vous poser un bon coup, et de lire les arguments deux 2 parties.
      Malheureusement, je ne peux pas vous orienter vers le blog de Faurisson, mais Google saura sans doute le faire...


    • Pour ceux qui s’intéressent au système de ventilation des chambres à gaz de Krema II et III d’Auschwitz Birkenau, ils verront que celui-ci est plutôt très curieux dans sa conception.
      http://www.flickr.com/photos/361419...
      Quant au système de ventilation des chambres à gaz de Krema IV et V, c’était 6 petites fenêtres que l’on ouvrait "après" et le bon vouloir du vent. Très forts, les ingénieurs nazis !


    • L’avis contraire à Faurisson on l’entend, et qu’on le veuille ou non , depuis 60 ans. Lorsque je constate par moi-même la censure totalement injustifiée dès que l’on parle de Juif, d’Israêl, et de tout ce qui les touche de près ou de loin, à part si on arrive à quatre pattes en se prosternant.....je ne peux plus rien croire venant des pro-sionistes. Quand j’ai perdu confiance c’est pour de bon. Il faudrait qu’ils changent radicalement d’attitude pour que la confiance puisse refaire surface.


  • Je m’étais déjà intéressé aux travaux de Faurisson. Curieusement certaines photographies présentées par Faurisson sont aussi utilisées par les partisans de la thèse chambre à gaz.
    En ce qui concerne l’histoire selon Fernand Nathan, depuis plusieurs mois j’ai du revoir toutes mes croyances universitaires en la matière.
    Je vous invite à revoir de plus près la révolution française, sa réalité populaire et la cruauté des bienfaiteurs du peuple (notamment en Vendée). Je vous invite à vous pencher sur les motifs réels qui saignairent la France de ses hommes en 1914, un an après la création de la FED sur l’ile Jekyll, guerre qui permit l’impot sur le revenu (loi cailleaux), les accords Balfour ....et la suite russe... Au final c’et toujours le sang du peuple qui est répandu pour des motifs qui ne sont pas les siens. Le formatage intellectuel et spirituel de nos élites est celui de psychopathes.
    Et puis, pour en rajouter une couche sur l’histoire selon Michelet, en ce qui concerne la création de la sainte église, entre le sacrificateur Saul de Tarse (Saint Paul) et le psychopathe Constantin qui va vaincre par le signe du Christ, vous avez là une quennelle épaulée jetée de 375...


  • Il faut traduire le film en anglais pour qu’il acquiert portée internationale.


  • Blanrue fait preuve d’un grand courage ainsi que d’une véritable abnégation puisque son parcours professionnel lui offrait une carrière en or à l’intérieur du Système (à l’instar de Dieudo et Soral)...


  • J’ai seulement regardé la première partie. Elle seule a suffit à m’en acquitter des autres.
    Faurisson affirme des choses sans apporter de réelle preuve. Entre autre, il dit que le soleil est violet à un aveugle. Ou alors il dit que le soleil est jaune ? On ne peut pas savoir à travers ce documentaire, il apporte rien de théorique sur le sujet. On peut trouver une personne qui dirait l’inverse.
    En somme on nous donne aucun outil pour comprendre de nous même.

     

    • Si tu avais visionné la suite tu aurais compris que des individus affirment que le soleil est violet et qui en même temps te disent de ne pas le regarder car il pourrait te rendre aveugle. Faurisson explique pourquoi cela est faux et te conseille de vérifier par toi même. Libre à toi de continuer à regarder tes godasses sans oser lever les yeux, ce que tu sembles faire en ne prenant pas la peine de regarder en entier cette simple vidéo qui n’est qu’un amuse gueule.


    • il faut regarder le travail de monsieur faurisson sur youtube


    • Hou le fainéant...

      La fainéantise est un vilain défaut... ceci dit, je te comprends un peu : le (long) début est un peu ch***, surtout si on attend des révélations.
      Car c’est un peu le souci de ce documentaire, ce n’est pas un docu à proprement parlé sur les thèses révisionnistes mais sur le professeur Faurisson...
      Du coup, les 25-30 premières minutes sont une longue introduction au personnage... ensuite, ça démarre et ça va crescendo...

      Je vous conseille à tous les Ecrits Révisionnistes du même Faurisson...
      Mais fainéante s’ abstenir car le plan est un peu similaire à celui de ce docu (et l’oeuvre est énorme)*...
      La plupart des sujets survolés dans ce docu y sont extrêmement bien détaillés.
      Trouvables en pdf sur la toile**.

      -------------------------

      * les premiers chapitres servent à plonger le lecteur dans le contexte de la lutte que mènent les révisionnistes... y sont retranscrits pas mal de correspondances et de papiers rédigés par Faurisson... ensuite, seulement, ça envoi du bois...

      ** A quand une édition condensée par Kontre Culture ?


  • Les fins de cycles entrainent la mise à jour de choses de ce genre par quelques hommes courageux. Espérons que le plus grand nombre arrivent à sortir de son conditionnement mental et cesse de faire les chiens de gardes idiots utiles ou de jouer à l’incrédule qui se cachent dans ses pantoufles. Pour finalement défendre des gens qui les méprisent et manipulent. Il est maintenant temps que crève cet abcès du mensonge généralisé qui s’est propagé de l’école aux médias, des politiques jusqu’à l’auto censure publique ; des tours jumelles aux chambres à gaz...


  • L’Holocauste et le 11 septembre ou - pour reprendre la terminologie soralienne - sinon les deux, du moins deux des plus grands sauts qualitatifs qu’a opérés l’Empire au cours de son histoire bicentenaire.
    - Deux événements d’une ampleur émotionnelle et matérielle telle que tout questionnement à leur endroit ne pouvait raisonnablement être considéré qu’au mieux, comme les élucubrations enfiévrées de quelque conspirationniste à l’imagination sauvage et en mal de reconnaissance sociale, et au pire, comme une campagne de désinformation tellement grossière de malhonnêteté intellectuelle que seuls des extrémistes aveuglés par leur propre haine auraient la bêtise crasse de vouloir répandre.
    - Deux vérités historiques dont l’authenticité est unanimement décrétée comme telle qu’il a conséquemment été interdit - juridiquement pour le premier, tacitement encore pour le second - ne serait-ce que d’oser l’effarante proposition de la soumettre à un débat dépassionné, rationnel et scientifique.
    - Deux dogmes gravés de force dans le marbre de l’Histoire dont on s’étonnera pourtant que certains, de plus en plus nombreux, les contestent pour tout ou partie, bravant héroïquement l’opprobe et les persécutions avec lesquelles il est coutume de récompenser sinon leur courage, du moins leur indiscutable esprit critique.
    Aussi est-il peu étonnant de voir les pires acteurs et collaborateurs impériaux, l’incontournable BHL et le fort méprisable Joffrin en tête, user de leur supposé prestige intellectuel pour conspuer allègrement l’authentique quête de vérité historico-scientifique que mènent les détracteurs de la version officielle du 11 septembre depuis maintenant un peu plus de dix ans. Peu étonnant, quand on serait au contraire en droit de s’étonner qu’ils balayent d’un revers agacé de la main pareille accumulation d’éléments troublants et de questionnements légitimes, laborieusement compulsée non par un groupuscule d’extrémistes paranoïaques à la crédibilité et à l’objectivité pour le moins discutables, mais par une communauté grandissante d’experts civils et militaires.
    Peu étonnant en vérité, car il apparaît de plus en plus clairement que la contestation de cet événement public, sur lequel les moyens techniques modernes ont permis de conserver d’innombrables documents et témoignages, incite fort logiquement à la remise en question de cet autre événement, officiellement dissimulé et bénéficiant donc d’éléments archivés comparativement beaucoup moins nombreux.


  • Ce qui est intéressant n’est pas de savoir si Faurisson a raison ou tort... mais plutôt que le débat puisse avoir lieu en France, sans que personne ne soit roué de coups par des lâches encagoulés et couvert par la police...

    Rien ne justifie ces actes d’agressions brutales (et certainement pas "la bonne foi").

    Aborder des faits historiques aussi graves et qui ont autant de répercussions sur notre époque, c’est une posture de "progressisme historique" qui s’affranchit de la grille de lecture émotionnelle en vigueur.


  • Et dire qu’il y a des individus qui prétendent que Faurisson et d’autres sont devenu révisionnistes dans le but de faire de l’argent, en vendant notamment des livres sur la question !


  • Zundel l’a dit en sortant de prison sur les ondes de Rense radio : il a été emprisonné en 2003 sous plusieurs chefs d’accusations, dont 13 d’entre eux portaient sur la documentation sur le 11 septembre que sa défense avait présenté à la cour. C’était de la documentation sur la possibilité que le 11 septembre soit une conspiration des États-Unis et Israel.

    VIDEO:The Proven 9/11 Foreknowledge of Israel’s Agents

    Stoltz et Zundel croyaient pouvoir montrer par là qu’il y a lieu de s’interroger sur des événements historiques suspects et d’envisager la possibilité qu’il y a eu complot. Mais toute cette documentation a été utilisée contre lui : ils ajoutèrent 13 nouveaux chefs d’accusations, parce que ces théories du complot du 11 septembre contreviennent à la loi qui protège la MÉMOIRE DES MORTS, de la même manière que le révisionnisme de la shoananas !

     

    • Oh, tu déconnes là ? Donc ils ont effectivement établi un précédent (très important en droit pénal ricain) qui permet de mettre en taule le simple fait de douter publiquement des théories officielles et de les débattre ??

      Bon bah là on y est, alors, vu que la magistrature française est docilement menée à dupliquer le mode de pensée yankee (formatage commencé en 70 sur le crime de pensée).


  • la peur de laisser M.Faurisson s’exprimer est l’aveu des lâches !.........pourquoi le craidre à ce point de paranoïa ?.....si TOUT ce qu’il dit est faut, quel risque peut-il y avoir à écouter sereinement l’exposé de ses recherches ?........poser la question c’est souvent y répondre, il s’agit précisément pour ses détracteurs totalitaires de le faire taire !........ne jamais laisser cette chose sacrée, la shoa, tomber dans le bec du profane ou sur le terrain de la discussion sérieuse, dé-sacralisée !.........la complicité des autorités, police, justice, pour notamment couvrir une agression grave est édifiante à cet égard.....tout comme le refus de cette pseudo-juge à considérer Robert Faurisson comme un "justiciable normal" en lui déniant tout respect humain, en plus d’être très lâche et servile (suivre les ordres et faire allégeance) est typique de l’inversion des valeurs chère à ces faussaires de la morale !


  • Ce n’est pas vraiment le sujet mais cela illustre tout autant le poids de la répression législative contre la liberté d’expression ou de recherche en France que les actions contre Robert Faurisson.
    Lars Von Trier vient d’être interrogé par la police cannoise sur ses déclaration lors du festival de Cannes...
    http://actu.orange.fr/culture/lars-...

    Quant à Robert Faurisson, on ne peut que saluer son courage et celui de Paul-Eric Blanrue !


  • Comment peut on apprendre quoi que ce soit si l’histoire est effacée, manipulée aussi crassement ?
    Ce n’est pas juste la question des chambres à gaz, mais tout ce qui porte autour des mouvements sionistes et juifs durant la fin du 19ème siècle, les causes des guerres intra-européennes, la montée de certaines idéologies, leurs financements (très important), et ce qui s’est passé au lendemain de la défaite de l’Axe en Europe, Moyen-Orient et en Asie, aussi bien les jours qui ont suivi qu’aujourd’hui.
    Les choses sont beaucoup plus nuancées qu’on nous l’apprend à l’école.
    Il est temps de faire le ménage.


  • Plus je regarde le sketch de Dieudonné et plus il me fait rire !!! A quel moment faut il s’arrêter Docteur pour éviter d’en mourir ? Mais c’est tellement bon ! N’est ce pas de l’addiction ?