Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mireille Darc dans Les Barbouzes

L’actrice française Mireille Darc est décédée lundi 28 août 2017 à l’âge de 79 ans.

 

Extraits du film Les Barbouzes :

 

 

 

Un résumé de sa carrière :

 

Le féminin et le masculin, chez Kontre Kulture :

 

Sur le cinéma français, voir aussi :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1791930
    le 29/08/2017 par Tocqueville
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Belle gosse quand même !

     

    • #1792021
      le 29/08/2017 par coincoin
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      (frais trentenaire ici)
      Belle dame, ouais !
      Le temps passe trop vite, dit-on en apprenant la disparition de ceux qui comptent pour nous, mais j’aurais quand même aimé faire un baisemain à cette petite dame mythique sur les écrans français.
      L’âge ne fait pas changer une personnalité : belle et gracieuse il y a encore peu de temps, et dans sa jeunesse jamais pernicieuse moralement, respectable tout au long de sa vie, pas le genre d’aujourd’hui à n’avoir que son corps à dévoiler pour faire jaser les journaux. L’œil pétillant et partout sympathique dans ses rendez-vous télévisés : toute une époque, révolue de plus en plus.

      Au plaisir de revoir ce genre de personnalité réapparaître dans un avenir le plus proche possible !


  • #1791941
    le 29/08/2017 par Louis
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    C’est surtout Bernard Blier qui me fait rire dans ces extraits. J’ai jamais adoré Mirelle Darc


  • #1791976
    le 29/08/2017 par mondialisto-sceptique
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Les barbouzes, Il était une fois un flic ou Ne nous fâchons pas (tous les trois avec Mireille Darc) racontent toujours des histoires de mâles à l’ancienne manipulés et tournés en ridicule par des femmes. C’est aussi le cas des Tontons flingueurs. Même si j’adore ces films (et en particulier Michel Audiard), ils ont à leur façon participé à la féminisation de la société.

     

    • #1792008
      le 29/08/2017 par DANCING WHIT MYSELF
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      N’importe quoi : ils ont participé a la féminisation de la société ???que faut- il pas lire comme conneries :
      hey ! monsieur mondialisto septique : ces films datent de 40 voir 50 piges : nous étions loinde ta féminisation de la société.
      au contraire, a cette époque ; ce sont toujours les hommes qui ont la part belle : le femme ne servent qu’a montrer leurs superbe plastique : comme marlène jobert ou Mireille darc : seules des femmes comme annie Girardot ou romy shneider avaient un vrai jeu d’actrice et une personnalité forte.
      Mais a l’annonce de sa mort,j’ai eu une tristesse de voir une fois de plus disparaître une femme qui marqua le cinema Français:la liberté d’etre femme comme Brigitte bardot.
      UNE époque s’en va, j’en suis triste : j’ai 56 ans, et Mireille darc représente mon adolescence, les films de la première chaine le dimanche soir : delon, ventura, gabin,belmondo, simone Signoret : la belle et fragile romy shneider : oui une autre époque : comme en musique, notre cinema est devenu une merde intégrale multiculturalisme a outrance avec des sujets bobo ou homo ou immigré, ou foireux.
      RIP/ en deux ans : lou reed,bowie, prince,claude rich,jeanne moreau et Mireille darc : no comment !
      une pensée a alain delon : car il est au dessus du soleil et bien au dessus de bhl.


    • #1792050
      le 29/08/2017 par mondialisto-sceptique
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @ DANCING WITH MYSELF

      Je persiste et signe. Comme vous j’aime cette génération d’acteurs, les personnages à la Ventura, etc... N’empêche : les rôles de faire valoir féminins sont typiques des années 50 (un exemple flagrant étant celui de Magali Noël dans Razzia sur la chnouf). Un peu plus tard, et typiquement avec le tandem Lautner-Audiard, les durs à la Gabin des années 50 sont tournés en dérision par des gamines (et des gamins). Revoyez les tontons flingueurs, les personnages de Sabine Sinjen et Claude Rich tiennent plus tête à Ventura que Blier qui joue les durs par derrière et s’écrase à la première occasion. En un sens, cela annonce mai 68. Je ne dis pas et n’ai jamais dit, comme vous semblez le croire, que ce genre de films étaient l’avant garde militante de la chienlit à venir, ni des brûlots féministes, mais l’esprit de dérision qui y règne (et que, je répète, j’adore) consiste souvent à désacraliser l’image du héros viril.


    • #1792117
      le 29/08/2017 par Paul
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Les mâles à l’ancienne étaient manipulés et tournés en ridicule par les femmes, on appelait ça la séduction. Nous vivons aujourd’hui non l’aboutissement de cet ancien ordre des choses mais son anéantissement final. Il n’y a aujourd’hui ni mâles à tourner en ridicule ni femmes aptes à séduire par la manipulation.


    • #1792241
      le 29/08/2017 par anonyme
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Je pense que la féminisation de la société occidentale Commence se met en place dès que la liberté sexuelle commence....


    • #1792395
      le 30/08/2017 par fabien
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @DANCING WHIT MYSELF

      Et George Michael...


    • #1792603
      le 30/08/2017 par Paul82
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @mondialisto-sceptique

      vous voyez le mal partout ! Non Darc n’était surement pas une féministe. Et n’oubliez pas qu’elle a intégré la bande à Gabin, Blier, etc qui avaient leur caractère bien trempé, c’est le moins que l’on puisse dire.
      Quant à dire que les Tontons flingueurs "participer à la féminisation de la société" .... On doit pas avoir vu le même film.


    • #1792693
      le 30/08/2017 par mondialisto-sceptique
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @ Paul82

      Je ne dis pas (ni ne pense) que Mireille Darc était une féministe. Quant aux Tontons, je rexplique la formule provocatrice de mon premier message (que j’imaginais parlante pour les lecteurs d’ER) : dans une certaine mesure, en désacralisant et tournant en dérision les durs à l’ancienne par l’entremise d’une gamine, ce film (que j’ai vu beaucoup de fois) montre des prémices de mai 68.

      Dans un autre genre, Vive la France d’Audiard est très intéressant. J’y adore le style du maître, mais quelle overdose de dérision sur la France.
      A bien des titres, j’admire Audiard et regrette son univers, son style, etc... mais il n’est pas intouchable. Par cohérence vis à vis de certains sujets qu’on aime critiquer à raison sur ER, je me permets ces modestes observations.


    • #1792718
      le 30/08/2017 par vélo
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Mais non, elle représente la femme dans toute sa splendeur : féminine, séductrice, délicate, fragile. Voilà, à l’opposé des féministes. De tout temps, les hommes, les vrais je veux dire, ont toujours été désarmés par les charmes des femmes. Rien à voir avec d’éventuelles prémices de mai 68 !


    • #1792976
      le 31/08/2017 par bard
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Bien sûr que mondialisto-sceptique a raison.
      Le cinéma français des années 60 est déjà "vérolé".
      Après, c’est certain que les films de cette décennie ont encore un pied dans la société traditionnelle. Ca reste une grosse bouffée de nostalgie, sûr...
      Mais quand on possède une plus grande culture cinématographique et qu’on regarde des films plus anciens encore, on s’aperçoit qu’il y a un monde, un autre, entre ce cinéma et celui des années 30-40. Dans les rapports homme-femme tout particulièrement, dans la courtoisie naturelle, dans l’élégance des jeux de séduction qui ne sont en somme qu’une règle de savoir-vivre, dans l’élocution brillante, le français parfait (même chez les personnages gouailleurs, en fait)
      La femme dans toute sa splendeur : féminité, bienveillance, douceur, fragilité, chatteries, mais aussi sens maternel et du sacrifice, "Ophélie dans la vie, Jeanne d’Arc dans l’épreuve"... c’est dans le cinéma des années 30-40 qu’on la trouve...
      La femme "casse-couilles" par contre a vu le jour avec le cinéma populaire des années 60, que l’on vénère tant par ici.
      De même que c’est dans les films des années 60 que l’on commence à tourner en dérision le passé simple (les personnages qui l’emploient sont présentés comme poussiéreux, ringards, moqués par les jeunes...)
      Quant à la virilité, dans le cinéma 30-40 et encore un peu 50, elle s’exprimait chez les hommes naturellement, sans avoir recours à des "durs". Roger Pigaut dans Antoine et Antoinette est aussi viril, je trouve, que tous les Ventura réunis. Pas besoin de taper sur la table en fronçant les sourcils. Il est un homme... Ca suffit.
      Des mecs comme Pierre Fresnay, Victor Francen, voire Jean Murat, Jean Servais ou même Raymond Rouleau incarnent plus la masculinité que les "gros bras" des années 60... C’est pour ça que je n’ai jamais trop aimé Ventura, trop caricatural. Je vais même plus loin que mondialisto-sceptique. C’est en ridiculisant des personnages incarnés par des acteurs tels que Ventura, que le féminisme a pu faire son trou... Ventura est un peu "l’idiot utile" du cinéma français, le sparring-partner idéal de la cause féministe...
      Dernier point.
      On parle souvent du cinéma français des années 60 pour se refaire une santé gauloise. Il y a du vrai, mais là encore, le réenracinement par le cinéma passe par le visionnage des films français des années 30 et 40 (50 aussi, mais il y a une chute évidente de niveau). C’est une France qui n’existe plus, un cinéma malgré lui réactionnaire...


    • #1793800
      le 01/09/2017 par vélo
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Ventura faisait de la lutte gréco-romaine avant de devenir acteur. Bah alors, exit Jean Gabin, Bernard Blier, etc. en bref tout le fleuron du cinéma français parce que selon toi ils étaient trop caricaturaux. Adieu L’Emmerdeur, et tous ces films qui nous mettent du baume au cœur, qui nous permettent de ne pas sombrer définitivement dans la dépression. En gros, maintenant un homme qui ressemble à un homme, qui se comporte comme un homme est une caricature !


  • #1791982
    le 29/08/2017 par NoHope
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Dans les films, sa douce présence féminine faisait que les mecs étaient des mecs, avec l’envie de bien faire pour la rendre heureuse.

    C’était la grâce et la légèreté.

    Une autre époque.


  • #1792009
    le 29/08/2017 par dixi
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Je n’ai jamais été fan de Mireille Darc ,mais ce qui m’attriste ,c’est de voir toute cette génération d’acteurs qui font maintenant parti du passé .J’ai tellement aimé cette époque que oui,je suis nostalgique .

     

    • #1792082
      le 29/08/2017 par Drago
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Et que dire de la "Nouvelle Vague" qui arriva.
      Comme quoi on sait toujours ce qu’on perd mais jamais ce qu’on trouve.
      Cette "Nouvelle Vague" en est actuellement à sa version 2.0.
      Dont l’élément de base est toujours la diarrhée intellectuelle...
      et les odeurs qui vont avec à vous friser les poils du nez.


    • #1792343
      le 30/08/2017 par LG
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @ Drago
      Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par Nouvelle Vague 2.0 ?
      Des noms svp.


  • #1792031
    le 29/08/2017 par ?
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc fut une actrice très quelconque, il ne faut pas hésiter à le dire ! Paix à son âme, certes, mais redisons -le : une actrice très moyenne avec une grosse tête pas possible - même Delon était battu à plate couture, comparé à elle !

     

    • #1792115
      le 29/08/2017 par francky
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Delon a été (et serait tjrs s’il jouait) un super acteur, qui jouait... D’ailleurs qui d’autre etait capable de jouer des rôles aussi different que lui a tourrné (Policier, truant, homme politique, "dur à cuir", homosexuel, homme d’affaire, jouer de poker, artiste, tec...), il a quasiment tout joué...

      Qd à Mireille Darc c’etait la plus belle chute de rein du cinema français...et quelle frimousse !!!


  • #1792038
    le 29/08/2017 par René
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    C’était la femme à Delon, c’est pour ça qu’elle tournait autant de navets. C’était du ciné d’acteurs, sans Francis Blanche ni Ventura ou Bernard Blier (dieu que son fils est nuuul !) & quelques seconds rôles géniaux comme Jess Hahn ou autres, pas de film.
    Mais je préfère Paul Meurisse.

     

    • #1792180
      le 29/08/2017 par hahaha
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Hahaha, ce que vous appelez des navets (manque d’humour ? d’auto dérision ? trop haute estime de vous-même ?) sont des chefs-d’œuvre au regard de la production (c’est le cas de le dire...) cinématographique actuelle...


  • #1792046
    le 29/08/2017 par yann
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Très belle et respectable femme.
    Repose en paix.


  • #1792087
    le 29/08/2017 par Mojo Risin
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Une jolie môme, charmante, intelligente. Une vraie femme typiquement française. Une actrice fraîche, mutine et honnète. Pas étonnant que ce prédateur, cette caricature, ce Gainsbourg ait tenté de la dévoyer par quelques chansons louches aux rimes en phases terminales. Et tout ça pour son profit, son bénéfice et sa rapacité à lui. Un comportement loin de la générosité de la bande des Barbouzes.
    Heureusement, Mireille (ah ! Merci Frédéric Mistral !) a si joliment pousuivi sa carrière.
    Connaissant les Boudard et les Audiard, tous deux céliniens jusqu’à la moëlle, je m"étonne qu’ils n’aient pas plus mis en garde ce beau talent !
    Mais ensuite, elle a évolué dans le droit chemin des vraies femmes d’ici. Et... que j’aime sa voix !


  • #1792105
    le 29/08/2017 par Georges 4bitbol
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Une très belle femme, un corps de rêve, des rôles qui lui allaient comme un gant, des films de légende : qu’elle repose en paix.


  • #1792220
    le 29/08/2017 par Lonewolf
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Lautner,Audiard et les yeux de mon père qui brillaient lorsqu’elle apparaissait.
    Il est un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaitre...

     

    • #1792286
      le 30/08/2017 par guymitTerrand
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Et oui, le temps béni où le préposé des allocations familliales pouvait passer tous les mois dans les immeubles avec son gros cartable en cuir grand ouvert plein de pièces et de biftons de 100 et comptait encore en ancien francs !


  • #1792265
    le 29/08/2017 par ronald
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Elle symbolise une époque , quand c ’était la France , que ça sentait bon la France , qu ’on s ’y sentait libre , c était avant la dictature de la Mémoire .


  • #1792276
    le 30/08/2017 par cogs
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Une Gauloise , comme disait Audiard....


  • #1792328
    le 30/08/2017 par Loulou
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Désolé pour ceux qui ne peuvent s’empêcher de critiquer, je crois qu’ils n’ont pas suivi la personne.
    Mireille Darc était une personne intelligente, humble, pleine d’empathie, respectable, gracieuse et belle. Et tellement Française !
    Assez triste, ce jour...

    Que son âme repose en paix


  • #1792330
    le 30/08/2017 par LG
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Soyons honnêtes, elle jouait comme un pied. Sans Delon elle aurait fait des ménages.
    Aucun des maîtres de l’époque ne l’a remarquée, contrairement à Jeanne Moreaux, qui a joué pour Orson Welles ou Luis Bunuel.

     

    • #1792401
      le 30/08/2017 par bertin
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      A, LG

      Soyons honnêtes...
      Formule de petit intellectuel de ..."Gôche" !


    • #1794168
      le 02/09/2017 par Blabla
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Belle, intelligente, subtile. Rien d’autre à dire. Elle ne rencontre Delon qu’en 68, et se masturber sur les soi-disant "maitres" pour la dénigrer est tout simplement ridicule.


    • #1794577
      le 03/09/2017 par nounou
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Vous vous nounoyez ?


  • #1792362
    le 30/08/2017 par faye
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    M.Darc parlait, jouait et chantait comme BB. C’est mignon mais avec moins de classe.
    C’était surement une bonne personne.


  • #1792366
    le 30/08/2017 par Ben
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc a tourné dans des CHEFS D’OEUVRE, comparés aux merdes qu’on nous sort aujourd’hui dans les salles.


  • #1792394
    le 30/08/2017 par paramesh
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc c’est éternellement le même personnage dans tous ses films (jolie, charmeuse et qui couche) donc quitte à choisir dans sa filmographie, pour moi, c’est "la valise", un excellent Lautner/ Veber, un film délicieusement "antisémite" et anarchiste avec Marielle en agent du Mossad.

     

    • #1792821
      le 31/08/2017 par alcalino-terreux
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Le même personnage et un visage assez peu expressif bien que joli. Un jeu d’acteur limité comme l’illustre ce duo.
      Sinon c’est une fort belle femme en couple pendant 15 ans avec un fort bel homme (Delon). Un couple bien assorti, cohérent, bien français.


    • #1794224
      le 02/09/2017 par mondialisto-sceptique
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @ paramesh

      La valise qui ne passe d’ailleurs plus jamais à la télévision (j’allais écrire française) où je l’ai pourtant vu une seule fois il y a bien longtemps...


  • #1792450
    le 30/08/2017 par GERARD R.
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Brillante actrice ou pas (cela est relatif) elle n’en incarnait pas moins la Femme, au sens psychologique et même sexuel, que ceux de ma génération se faisaient de la femme.

    Il n’ y avait pas d’ambiguïté (Lire : androgynie) ni accidentelle, ni sciemment cultivée sur son genre féminin. Ce qui rassurait pas mal, les mâles bien en phase avec leur nature.

    Bref, bonne actrice ou pas, voilà un modèle d’être humain NORMAL, qui nous quitte. Et cela, c’est triste !


  • #1792453
    le 30/08/2017 par 6lv1
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    C’était la Falbala d’Asterix...


  • #1792986
    le 31/08/2017 par Calx
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Les femmes des années 60,et avant semblent une autre espece que celles d’aujourd’hui.Beaucoup plus de charme,de feminité et de bonté,meme s’il y a des encore des exceptions.Je ne vais pas developper une analyse ici par respect pour Mireille Darc,qui avait ce charme,cette douceur et cette feminité.


  • #1793217
    le 31/08/2017 par sylvie une française
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc était une femme magnifique qui, certes a été aidée par Monsieur Alain Delon mais elle a tout de même été une bonne actrice dans des films magnifiques.
    Une disparation est terrible, je prie pour Madame Darc et pour les personnes proches de cette icône.


  • #1794539
    le 03/09/2017 par Ariane
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Je suis consternée du manque de conscience de la plupart des commentateurs...
    Lorsque Soral dit qu’il préfère le voile au string, cela signifie que la pudeur est une des caractéristiques principales de la véritable féminité. Bardot, Darc ont participé à l’effondrement de la famille en acceptant des rôles qui mettaient la femme à l’extérieur dans sa nudité et sa vulgarité, elles ont été les complices inconscientes de cette "libération de la femme" qui a servi à dynamiter l’édifice familial. Mais hélas, la gent masculine est aveuglé par ses pulsions et ne voit que l’intérêt primaire qu’il peut en tirer...


Commentaires suivants