Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Mireille Darc dans Les Barbouzes

L’actrice française Mireille Darc est décédée lundi 28 août 2017 à l’âge de 79 ans.

 

Extraits du film Les Barbouzes :

 

 

 

Un résumé de sa carrière :

 

Le féminin et le masculin, chez Kontre Kulture :

 

Sur le cinéma français, voir aussi :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1792328
    Le 30 août à 09:02 par Loulou
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Désolé pour ceux qui ne peuvent s’empêcher de critiquer, je crois qu’ils n’ont pas suivi la personne.
    Mireille Darc était une personne intelligente, humble, pleine d’empathie, respectable, gracieuse et belle. Et tellement Française !
    Assez triste, ce jour...

    Que son âme repose en paix

     

    Répondre à ce message

  • #1792330
    Le 30 août à 09:07 par LG
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Soyons honnêtes, elle jouait comme un pied. Sans Delon elle aurait fait des ménages.
    Aucun des maîtres de l’époque ne l’a remarquée, contrairement à Jeanne Moreaux, qui a joué pour Orson Welles ou Luis Bunuel.

     

    Répondre à ce message

    • #1792401
      Le 30 août à 12:40 par bertin
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      A, LG

      Soyons honnêtes...
      Formule de petit intellectuel de ..."Gôche" !

       
    • #1794168
      Le 2 septembre à 16:50 par Blabla
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Belle, intelligente, subtile. Rien d’autre à dire. Elle ne rencontre Delon qu’en 68, et se masturber sur les soi-disant "maitres" pour la dénigrer est tout simplement ridicule.

       
    • #1794577
      Le 3 septembre à 15:13 par nounou
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Vous vous nounoyez ?

       
  • #1792362
    Le 30 août à 10:50 par faye
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    M.Darc parlait, jouait et chantait comme BB. C’est mignon mais avec moins de classe.
    C’était surement une bonne personne.

     

    Répondre à ce message

  • #1792366
    Le 30 août à 11:18 par Ben
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc a tourné dans des CHEFS D’OEUVRE, comparés aux merdes qu’on nous sort aujourd’hui dans les salles.

     

    Répondre à ce message

  • #1792394
    Le 30 août à 12:18 par paramesh
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc c’est éternellement le même personnage dans tous ses films (jolie, charmeuse et qui couche) donc quitte à choisir dans sa filmographie, pour moi, c’est "la valise", un excellent Lautner/ Veber, un film délicieusement "antisémite" et anarchiste avec Marielle en agent du Mossad.

     

    Répondre à ce message

    • #1792821
      Le 31 août à 09:25 par alcalino-terreux
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      Le même personnage et un visage assez peu expressif bien que joli. Un jeu d’acteur limité comme l’illustre ce duo.
      Sinon c’est une fort belle femme en couple pendant 15 ans avec un fort bel homme (Delon). Un couple bien assorti, cohérent, bien français.

       
    • #1794224
      Le 2 septembre à 18:51 par mondialisto-sceptique
      Mireille Darc dans Les Barbouzes

      @ paramesh

      La valise qui ne passe d’ailleurs plus jamais à la télévision (j’allais écrire française) où je l’ai pourtant vu une seule fois il y a bien longtemps...

       
  • #1792450
    Le 30 août à 14:21 par GERARD R.
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Brillante actrice ou pas (cela est relatif) elle n’en incarnait pas moins la Femme, au sens psychologique et même sexuel, que ceux de ma génération se faisaient de la femme.

    Il n’ y avait pas d’ambiguïté (Lire : androgynie) ni accidentelle, ni sciemment cultivée sur son genre féminin. Ce qui rassurait pas mal, les mâles bien en phase avec leur nature.

    Bref, bonne actrice ou pas, voilà un modèle d’être humain NORMAL, qui nous quitte. Et cela, c’est triste !

     

    Répondre à ce message

  • #1792453
    Le 30 août à 14:30 par 6lv1
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    C’était la Falbala d’Asterix...

     

    Répondre à ce message

  • #1792986
    Le 31 août à 15:26 par Calx
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Les femmes des années 60,et avant semblent une autre espece que celles d’aujourd’hui.Beaucoup plus de charme,de feminité et de bonté,meme s’il y a des encore des exceptions.Je ne vais pas developper une analyse ici par respect pour Mireille Darc,qui avait ce charme,cette douceur et cette feminité.

     

    Répondre à ce message

  • #1793217
    Le 31 août à 21:39 par sylvie une française
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Mireille Darc était une femme magnifique qui, certes a été aidée par Monsieur Alain Delon mais elle a tout de même été une bonne actrice dans des films magnifiques.
    Une disparation est terrible, je prie pour Madame Darc et pour les personnes proches de cette icône.

     

    Répondre à ce message

  • #1794539
    Le 3 septembre à 14:10 par Ariane
    Mireille Darc dans Les Barbouzes

    Je suis consternée du manque de conscience de la plupart des commentateurs...
    Lorsque Soral dit qu’il préfère le voile au string, cela signifie que la pudeur est une des caractéristiques principales de la véritable féminité. Bardot, Darc ont participé à l’effondrement de la famille en acceptant des rôles qui mettaient la femme à l’extérieur dans sa nudité et sa vulgarité, elles ont été les complices inconscientes de cette "libération de la femme" qui a servi à dynamiter l’édifice familial. Mais hélas, la gent masculine est aveuglé par ses pulsions et ne voit que l’intérêt primaire qu’il peut en tirer...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents