Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Montreuil : elle juge sa formation "bidon" et attaque Pôle emploi

Deux chômeurs longue durée ont réclamé des dommages et intérêts à Pôle emploi devant le tribunal administratif de Montreuil. Ils estiment avoir été orientés, courant 2016, vers une formation de cuisinier de piètre qualité.

 

Le visage fatigué et les traits tirés. Khedidja Mezidi apparaît usée à quelques minutes de l’audience ce mercredi en début d’après-midi au tribunal administratif de Montreuil. Cette habitante de Neuilly-sur-Marne ainsi qu’un autre demandeur d’emploi parisien réclament 50 000 € de dommages et intérêts chacun à Pôle emploi.

La raison, une formation de cuisinier agréée et financée par l’établissement public, à laquelle Khedidja a participé de juin 2016 à février 2017 à Paris et Créteil (Val-de-Marne), et qu’elle juge « bidon ». « On passait notre temps à recopier des recettes de cuisine », fustige la mère de famille. « J’y ai perdu mon moral et ma santé. »

 

JPEG - 131 ko
En septembre 2017, Khedidja avait déposé son recours devant le tribunal administratif avec le soutien de la CGT

 

« Le contenu pédagogique dispensé par l’organisme ISP s’est avéré catastrophique, avec des intervenants formés aux métiers de serveur et non de cuisinier », appuie Me Emilie Videcoq, l’avocate des deux requérants. Elle estime que Pôle emploi « aurait dû contrôler au préalable la qualité de la formation, en s’assurant du CV des formateurs et en assurant un suivi du contenu pédagogique ».

[...]

Le rapporteur du tribunal administratif de Montreuil estime pour sa part que Pôle emploi n’est pas en faute.

[...]

« Dès qu’il y a eu identification des difficultés, Pôle emploi est intervenu », appuie Me Hervé Letellier, l’avocat de l’établissement public.

[...]

Et il précise qu’il est impossible « de vérifier des milliers de sites de formation pour chaque candidat ». Depuis, Pôle emploi n’envoie plus de demandeurs d’emploi à ISP.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Un Pôle emploi déficient en période de chômage de masse, voir sur E&R :

 

L’idéologie du profit et ses dégâts sur l’humain, lire chez Kontre Kulture

 

Le chômage n’est pas toujours combattu, que ce soit par le haut ou par le bas, voir sur E&R :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je plussoie la majorité des commentaires . Une conseillère mission locale m’a récemment envoyé dans une formation nommée "réseau étincelle" (un machin crée dans le Bronx à la fin des années 80 , allons donc !) donc le but était d’apprendre les bases de l’auto-entreprenariat . Se côtoyaient là un jeune afghan , un sénégalais et une jeune algérienne . Tous étant arrivés il y a à peine 1 an , aucun ne maitrisait correctement le Français et Il fallait quelquefois employer l’anglais pour se faire comprendre . Cela donnait souvent lieu à des moments gênants mais néanmoins cocasses . Du moins , tout le monde semblait en rire dans une ambiance décontractée et multiculturelle . Les "formateurs" étant un homme et une femme plutôt gauchistes et dont l’ouverture d’esprit et l’accueil de l’autre étaient les chevaux de batailles .
    Pour ma part , je n’ai pas bien compris l’intérêt de la chose et le seul sentiment qui m’est resté à la fin était : quel est le but de ces formations en carton et que vont devenir tous ces jeunes déracinés ? Il n’y a déjà plus de travail pour les résidents Français qui sont la depuis plusieurs décennies , pourquoi s’entêter à accueillir des personnes venant des 4 coins du monde et n’ayant pour la plupart aucun lien linguistique et culturel avec la France ?
    Le but de ces organismes est bien entendu de se débarrasser des trop nombreux demandeurs d’emploi en les orientant vers des formations toutes plus inutiles les unes que les autres afin de faire baisser les chiffres toujours plus exponentiels du chômage de masse . C’est déprimant , mais Il faudra s’y faire ou aller voir ailleurs . Même en étant très positif , dur de se dire qu’Il n’y a un d’avenir dans cette fourmilière d’ex-rentiers et de baby boomers qu’est devenue la France ....

     

    Répondre à ce message

  • Peu importe le contenu ou le diplôme dispensé, ce qui compte c’est de rentrer dans les cases pour que les organismes de formation touchent les subsides de l’état.
    Pour exemple, ce sont les paroles de la directrice d’un CFA à l’issue d’un entretien préalable :
    - " Parfait, vous êtes le candidat idéal"
    Je précise qu’il s’agissait d’un BPREA payé par la Région alors que j’avais 39 ans à l’époque, ancien militaire,au RSA, récemment licencié d’un poste de Magasinier Vendeur ...
    Le Pôle Emploi et sa pléthore de branleurs qui passent leur temps eux même en formation et en réunion, n’existe uniquement qu’afin de vous diminuer moralement et vous rabaisser à l’état de dépressif.
    J’ai été obligé de me faire établir une carte d’identité à l’age de 36 ans afin de pouvoir prétendre à des indemnités chomage. Le directeur d’agence à consenti à une "avance" sur les-dites indemnités lorsque je l’ai fait sortir de son bureau aprés lui avoir expliqué mon parcours professionnel, de militaire notamment, afin de lui faire remarquer que la femme voilée, accompagnée d’un interprète payée par mes impôts, seule à un guichet lui étant dédié alors que le péquin de base se voit affublé d’un numéro et obligé de faire la queue bien que RDV soit pris, n’avait pas eu besoin de présenter sa CNI afin d’être inscrite.
    Je conchie le système dans lequel nous sommes obligés de vivre.

     

    Répondre à ce message

  • #1960329

    Ces" formations " ne sont pas faites pour enseigner un métier, elles ne servent qu’à dégonfler les chiffres du chomage . Il n’y a pas d’obligation de résultat sur objectif, c’est à dire compétence dans l’emploi . le fonctionnement de POLE EMPLOI , en soi est déjà un problème ....lorsque ma fille a voulu quitter l’éducation nationale pour se reconvertir en cuisine , elle a eu beaucoup de mal à faire comprendre à l’employée de pole emploi ,( le bureau était à 20 mètres de son domicile )qu’il était plus simple de traiter le dossier en live , sans prendre RDV par téléphone , et qu’étant enseignante dans l’établissement ou elle souhaitait faire son stage , le dossier d’inscription était bouclé .

     

    Répondre à ce message

  • La "formation", c’est l’occasion d’une gabegie scandaleuse...ça coûte un bras et rapporte un max aux organismes de formation. Pour une formation sérieuse, des dizaines inutiles...

     

    Répondre à ce message

  • #1960593

    Et méfiez vous de pôle emploi car étant en galère depuis plusieurs années, j’y étais inscrite. J’ai toujours trouvé seule mes petits boulots, tous déclarés, mais cumulés car tous à temps partiel. C’était un mic mac de paperasse compliqué, mais je voulais bien faire les choses honnêtement. Je les cite alors : "vous vous/nous mettez en difficulté administrative"...
    Le comble : quand j’ai enfin trouvé SEULE mon boulot CDI actuel, ils se sont mis entre mon employeur et moi et ont failli faire rater l’affaire, et ils s’étaient attribué le mérite d’avoir trouvé à ma place...

     

    Répondre à ce message

  • #1960659

    Le marché de l’emploi "ouvert" (pole emploi and co) c’est 25% des offres d’emplois pour quasi 100% des demandeurs. Le marché caché, c’est 100% des offres d’emplois pour 15% des demandeurs. Y a pas à chier, si demain je suis au chômage, au lieu de perdre mon temps à pôle emploi, je fais le tour de toutes les boîtes dans lesquels j’aimerais bosser directement.

     

    Répondre à ce message

  • #1960773

    Le secteur de la formation professionnelle reçoit plus de 30 milliards par an... une somme suffisante pour attirer les politiciens et escrocs de tout poil, les salariés bidons, les filières, les centres encombrés et les formations trafiquées. Et, encore une fois, des hommes politiques profitent sans vergogne.
    Donc, félicitation aux plaignantes.

     

    Répondre à ce message

  • Je connais bien ces organismes de formation " bidons" .
    Ce sont pour beaucoup des sociétés qui cherchent à remplir le plus possible la sélection y est minime. Il s’agit d’engranger le plus possible d’argent de l’état.
    Je me suis retrouvé à cotoyer des gens parlant a peine le francais (tout juste si ils avaient connu les bancs de l école chez eux ) dans une formation d’informatique (administrateur réseau) les types il fallait leur expliquer ce qu’était " un dossier " C’est sûr ca laissait réveur les employeurs qui se les arrachaient a la sortie.
    Je confirme le commentaire précisant la prédominance de l’avant garde de la république a la tête de ces établissements dont l’unique vraie compétance est de capter la juteuse manne des aides à la formation de l état.

     

    Répondre à ce message

  • #1960797

    Parler des déficiences de pole emploi comme dit Dieudo, on pourrait en faire un spectacle entier. Ne vous laissez pas berner par un procès, perdu ou gagné. Le pôle est un tronc à la dérive.

     

    Répondre à ce message

  • #1961397

    Sur la photo on dirait la mère d’Olly Plum avec les cousins de Usul , peut-être une photo de famille devant les bureaux de MeRdiapart

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents