Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le problème du chômage chez les immigrés

Sur le front de l’emploi, les différences entre immigrés et « autochtones » sont peu significatives… sauf pour ceux qui sont nés en Afrique.

 

Dans l’Allier, un dispositif permet de donner des cours de français et une formation (dans le bâtiment) aux migrants nouvellement arrivés dans le département. Cette excellente initiative était absolument nécessaire, car un étranger ne sachant pas s’exprimer dans notre langue et sans diplôme est sûr de ne jamais trouver du travail et, donc, de ne jamais s’intégrer. Et les premières années sont décisives. Celui qui rate le coche au départ court le risque d’être marginalisé par la suite.

Selon l’INSEE, sur le front de l’emploi, les différences entre immigrés et « autochtones » sont peu significatives, sauf pour ceux qui sont nés en Afrique. 23 % des 800.000 actifs originaires de ce continent (soit 180.000 personnes) sont chômeurs et 40.000 n’auraient même jamais travaillé (contre 8 % des autres habitants qui sont sans emploi).

Si on estime à 20.000 € le coût pour la collectivité d’une personne sans travail (avec le RSA, l’assurance maladie, etc.), si on y ajoute les allocations familiales, et en tenant compte du fait que 13 % des immigrés sont des réfugiés politiques, la France dépenserait près de quatre milliards par an pour des migrants économiques nés en Afrique et sans emploi (donc pour des personnes qui n’étaient pas persécutées chez elles et qui ont décidé, sans notre accord, de venir vivre chez nous).

[...]

Un migrant âgé en moyenne de trente ans qui ne trouvera jamais d’emploi coûtera au total à la nation un million d’euros (= 50 x 20.000 €). Donc, en ne refoulant pas les clandestins économiques, nous augmentons chaque année la dette de la France de vingt milliards !

En outre, si on renvoyait chez eux tous les immigrants économiques sans emploi, tout en leur versant jusqu’à leur mort 10 % de ce qu’ils coûteraient en France (donc 2.000 € par an), ils vivraient tout à fait correctement dans leur pays (le salaire moyen annuel au Mali est de 660 € !) et nous ferions de substantielles économies sans faillir à notre devoir de solidarité. La sortie sèche d’argent serait la même pour nous, car nombre d’immigrés envoient de l’argent à leur famille. Et on s’épargnerait beaucoup des problèmes sociaux qui rongent le pays. Mais, évidemment, cette solution est parfaitement utopique.

Lire l’article entier sur bvoltaire.fr

Qui organise l’immigration ?
Des réponses, chez Kontre Kulture :

 

Immigration et chômage, sur E&R :

 






Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1782881
    Le 11 août à 19:59 par dixi
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Selon l’INSEE, sur le front de l’emploi, les différences entre immigrés et « autochtones » sont peu significatives, sauf pour ceux qui sont nés en Afrique. 23 % des 800.000 actifs originaires de ce continent (soit 180.000 personnes) sont chômeurs et 40.000 n’auraient même jamais travaillé (contre 8 % des autres habitants qui sont sans emploi).

    Question : a quoi sert de faire venir des immigrés ? si c’est pour les mettre au chômage ?

    Un migrant âgé en moyenne de trente ans qui ne trouvera jamais d’emploi coûtera au total à la nation un million d’euros (= 50 x 20.000 €). Donc, en ne refoulant pas les clandestins économiques, nous augmentons chaque année la dette de la France de vingt milliards !

    Si cela doit couter à la France vingts milliards /an .

    Question : qu’elle sont les chances de l’immigration en France.
    A moins d’être idiot ,jusque la ça coute ,alors quel intérêt ? Peut être monter un orchestre en essayant de trouver un futur violoniste ou un futur poète à vingt milliards ? ça fait chère pour un violoniste ou un poète ,la culture c’est beau ,mais à ce prix la .......... ?

     

    Répondre à ce message

    • #1783043
      Le 12 août à 05:11 par Sedetiam
      Le problème du chômage chez les immigrés

      Question : a quoi sert de faire venir des immigrés ?
      Réponse dans le "Praktischer Idealismus" de Kalergi 1925 qui stipule (après son Paneuropa) une Europe négroïdo-eurasienne remplaçant la multiplicité des peuples par une multiplicité des personnalités, un peuple métissé (donc sans aucune racine historique = fin des nationalismes) dirigé par une élite sélectionnée par eugénisme.

      Question : qu’elle sont les chances de l’immigration en France.
      Réponse : ceux-là s’en fichent puisque la question de la chance, de l’opportunité revient à l’élite...

      Tout va très bien, Madame la Marquise...
      Tout va très bien, tout va très bien.
      Pourtant, il faut, il faut que l’on vous dise,
      On déplore un tout petit rien...♫

       
    • #1783829
      Le 13 août à 13:05 par Gentil goy
      Le problème du chômage chez les immigrés

      Israël pourra dominer les peuples métissés et sans racines profondes.

       
  • #1782886
    Le 11 août à 20:06 par tranquillemimille
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Et combien la France prend à l’Afrique selon blv voltaire ?

     

    Répondre à ce message

  • #1782910
    Le 11 août à 20:33 par The Médiavengers
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Des argumentaires du même tonneau il y en a des tonnes (oh !). Le FN aurait pu piocher dedans s’il en avait les compétences. Maintenant, c’est trop tard. On a juste à compter les moutons, pardon, les migrants et faire des additions. Maître satisfaction.

     

    Répondre à ce message

  • #1783020
    Le 12 août à 01:36 par Serge
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Pour avoir droit au RSA faut au minimum avoir déjà travaillé ! Un récépissé de quelques mois, il faut prouver une situation stable en France. Une carte de resident permanent de 10ans qui ouvre plus de droit, il faut aussi travailler et pour pouvoir la renouveler facilement. Même le titre de séjour qui est d’un an renouvelable, il faut montrer des attaches en France. Emploi, enfant scolarisé etc.. D’où le nombre important de sans papiers et la lenteur des régularisations. J’ai beaucoup de doute sur les calculs. Souvent les prestations que touchent les immigrés sont des fantasmes. Les allocations chômage c’est 6 mois.. Si je ne me trompe pas. Les immigrés africains que je fréquente sont venus en France parce qu’ils peuvent travailler tout de suite contrairement à l’Allemagne ou au Pays-Bas qui dans les années 90, les mettaient dans des foyers avec une aide financière sans perspective de pouvoir sortir un jour. Sans travail impossible d’aider la famille au pays. Les flux financiers de western union sont contrôlés. Le système n’est pas aussi stupide. Réfugié politique ce n’est pas éternel n’ont plus. J’ai une amie ukrainienne qui bénéficie de ce statut en ce moment sa situation est réexaminée chaque année.

     

    Répondre à ce message

    • #1783097
      Le 12 août à 10:46 par Letrap
      Le problème du chômage chez les immigrés

      Ça, mon cher, c’est la théorie... Et de la théorie à la pratique, il y a souvent un écart considérable.

      Quand à votre amie ukrainienne, elle doit apprendre et savoir "qu’il y en a qui sont plus égaux que que d’autres" comme dirait un certain Michel Coluchi ou, dans son cas, "qu’il y en a qui ont beaucoup souffert et qui souffrent plus que d’autre". De plus, sa couleur de peau ne doit pas aider non plus...

      Pauvre France et pauvres de nous...

       
  • #1783030
    Le 12 août à 02:55 par zerax
    Le problème du chômage chez les immigrés

    On pourrait faire comme les américains en Irak, on les tue et on donne 2500 euros à la famille en compensation. C’est généreux et plus rentable.

     

    Répondre à ce message

  • #1783149
    Le 12 août à 12:48 par Ben
    Le problème du chômage chez les immigrés

    J’ai travaillé en foyer de travailleurs migrants et ce constat est tout à fait exact. Le problème c’est que nos élites veulent une dette en France afin de racheter le pays à bas prix.

     

    Répondre à ce message

  • #1783188
    Le 12 août à 14:25 par OJ
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Comme dirait Attali " il faut accueillir tous les migrants pour payer nos retraites "

     

    Répondre à ce message

  • #1783191
    Le 12 août à 14:34 par Robinet
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Avec un pied dans la tombe certains hommes politiques nous dévoilent des vérités,comme Chirac qui nous révélait que dans nos porte monnaies on avait un peu les richesses de l’Afrique !

     

    Répondre à ce message

  • #1783316
    Le 12 août à 17:34 par Juda Nanas
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Voir autant de bac +5 déferlés dans nos contrées me donnerait presque la larme à l’œil tellement c’est beau ... Le futur s’annonce radieux ...

     

    Répondre à ce message

  • #1784560
    Le 14 août à 20:06 par Jean Le Chevalier
    Le problème du chômage chez les immigrés

    Le français d’en bas le sait depuis longtemps...ce sont ceux d’en haut qui coulent la France en distribuant de l’argent à des émigrés économiques, qui ne s’intégreront jamais et qui ne trouveront pas de boulot pour la plupart...et en plus ils détestent notre pays et nos moeurs... qu’ils restent chez eux à valoriser leur pays...à moins qu’ils en soient incapables...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents