Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Nuit des longs couteaux au PS, ou la dislocation de la gauche du travail par l’oligarchie

Depuis l’organisation de sa primaire, la gauche française s’est ouverte en deux, d’autres diraient en mille morceaux. Ce ne sont pas tant les personnalités incarnant la gauche qui comptent que la réalité de leur représentation sociologique. Ainsi, la fracture Hamon-Montebourg d’avec la « vieille » gauche date de 2003 et la naissance du Nouveau Parti socialiste, qu’il n’était qu’une tentative classique de quadras de prendre le pouvoir face à la génération précédente, tandis que la fracture entre Gérard Filoche et Emmanuel Macron est plus le signe d’un coup de tronçonneuse oligarchique, qui cherche à isoler et réduire la gauche du travail. Une gauche « socialiste » du travail qui est logiquement attaquée sur sa méconnaissance du monde du travail. Le peuple de gauche attend un leader moderne.

 

 

La fracture socialiste

Avec son programme « revenu universel pour tous et portes ouvertes à l’immigration », Benoît Hamon a fait le plein de jeunes, de chômeurs et de Français d’origine immigrée. En face, Valls rassure la tranche plus âgée des électeurs de gauche avec sa politique de fermeté (en paroles) – une politique qui lui a valu des gifles en retour. Plus au centre, un troisième larron, Emmanuel Macron, ouvre une brèche libérale dans ce qu’il considère être le paléo-socialisme. N’oublions pas Jean-Luc Mélenchon, qui a sauté du train fou PS avant le crash, et qui attaque Marine Le Pen sur ses bases souverainistes.

De toute accélération tectonique – les spécialistes appellent ça une refondation – sortiront les futurs chefs de la gauche, une mutation accélérée par la purge que fut le quinquennat hollandiste. Mais l’ère des grands appareils qui fabriquent des petits hommes semble bien terminée. Avec la victoire des candidats inattendus à droite (Fillon) et à gauche (Hamon) lors de ces doubles primaires, on a pu assister à un transfert de pouvoir de décision de l’appareil médiatico-politique (les médias et les partis) vers les réseaux sociaux, c’est-à-dire les gens.

Les gens, un ensemble difficilement contrôlable, difficilement calculable, aux mouvements imprévisibles d’une escadrille d’étourneaux, des gens capable en quelques jours seulement de prendre le contre-pied des manipulations d’appareils les mieux construites, à partir de statistiques, de panels, d’études d’opinions très secrètes auxquelles les électeurs n’ont pas accès.

Tout cela a explosé. Nous ne doutons pas que des outils plus fins de marketing électoral verront le jour, qui intégreront cette variable très complexe que sont les « réseaux sociaux ». On entre dès lors dans le probabilisme et le principe d’incertitude d’Heisenberg, le physicien allemand, pas le chimiste qui fabrique de la méthamphétamine de Breaking Bad. Quoique...

 

 

Heureusement, pour les hommes politiques qui n’ont pas encore intégré ou accepté cet énorme changement dans l’électorat (on est passé de l’âge de pierre à celui du fer, en gros), qui n’est plus aussi passif qu’avant, il reste encore quelques techniques pour « orienter » le choix des gens. Ainsi, de nombreux observateurs de cette primaire se demandent combien de Français ont réellement voté dans les 7 630 bureaux... On est passé de 400 000 à 1 900 000, puis on est redescendu à 1 700 000, pour finir à 1 300 000. Certains journalistes en profitant pour voter plusieurs fois dans des bureaux différents...

Sur cette archive, Jean-Luc Mélenchon sous-entend que Hollande a truqué les résultats d’un vote au PS :

 

 

Libéraux contre antilibéraux

Gérard Filoche, trotskiste de formation, est le dernier gauchiste du PS, qu’il a rejoint en 1994, après une longue formation trotskiste. C’est un ancien inspecteur du travail qui siège au Bureau national du PS depuis 17 ans. Il a été évincé de la primaire de la gauche, sur un point de règlement relativement douteux. Ce sont surtout ses attaques contre Valls qui l’ont éliminé avant même les éliminatoires des 22 et 29 janvier 2017. Filoche incarne la gauche antipatronale, celle que fustige Emmanuel Macron.

Pour illustrer l’écartèlement du PS, qui n’y survivra probablement pas, voici 8 des 17 saillies de Macron qui font hurler Filoche :

1. « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord. »

2. « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires. »

3. « Bien souvent, la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié, il ne faut pas l’oublier. Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties. »

6. « Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

8. « Je n’aime pas ce terme de modèle social. »

12 Je dis aux jeunes : « Ne cherchez plus un patron, cherchez des clients. »

13 « La France est en deuil d’un roi. »

16 « Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés. »

Dans cette opposition idéologique frontale, on saisit la fracture entre l’ancien et le nouveau PS, le nouveau n’étant pas forcément meilleur que l’ancien... et l’ancien n’étant pas toujours en phase avec son époque. Si certaines des déclarations de Macron peuvent choquer, elles ne sont pas toutes infondées, notamment sur la valeur « travail ».

Récemment, sur les réseaux sociaux, une vidéo de Macron a tourné où on le voyait dans sa voiture de candidat, sortant d’une visite dans le « Nord ». Tout en devisant avec son voisin, il s’essuie les mains avec une lingette. Aussitôt, dans les commentaires, la majorité les internautes a pensé qu’il était dégoûté par le contact des « pauvres » :

 

 

Hélas pour les antimacronistes primaires, il ne s’agit pas de Macron en visite chez les « chômeurs alcooliques » du Nord – il était le 19 janvier 2017 à Hénin-Beaumont, sur les terres du FN – mais d’un extrait du documentaire de Pierre Hurel pour France 3, diffusé le 21 novembre 2016, et montrant le fondateur d’En Marche ! revenir d’une visite chez... des pêcheurs d’anguilles (à partir de 52’44) :

 

 

Une séquence filmée lors du passage de celui qui était encore ministre de l’Économie et des Finances près de Lunel, dans l’Hérault, sur l’étang d’Or :

 

 

La gauche est-elle malade de ses candidats ?

Comme l’écrit Pierre de Brague pour la revue Rébellion, à propos de la gauche socialiste et de l’extrême gauche :

« Sous leurs atours soi-disant progressistes, ces deux candidats [Valls et Macron] incarnent en réalité les vieux réseaux à l’œuvre en France depuis une trentaine d’années. »

« Mélenchon est l’une des principales armes du Système pour faire descendre Marine Le Pen de 25 % à 15 %. Après 35 ans de PS et de collaboration européiste, le franc-maçon Jean-Luc, excellent orateur et bon client des médias, vient symboliquement dissuader la ménagère lambda de voter FN, en apportant charge émotionnelle et apparats de révolte sociale. »

« Les masses bourgeoises françaises se sont ainsi parfaitement adaptées au règne du libéralisme libertaire qui a réduit – via des agents identifiables – la lutte sociale aux dérives sociétales et narcissiques. L’extrême gauche revendiquée accompagne ces mutations du Capital et n’est plus aujourd’hui qu’un chien de garde du Marché, une armée de sales gosses déconnectés du peuple. »

Pauvre peuple de gauche, qui a le « choix » entre un Benoît Hamon déconnecté du monde du travail avec ses propositions de revenu universel et d’overdose migratoire, qui signent la mort du travail et de la gauche du travail, un Manuel Valls impopulaire jusqu’à la nausée, un Emmanuel Macron systémisé à outrance et un Jean-Luc Mélenchon en service commandé contre le FN...

Nous assistons à la dislocation de la gauche du travail non pas par la droite des valeurs (Fillon et compagnie), mais par la gauche du non-travail (la version libertaire du Capital), tout ce que désirait l’oligarchie, en somme.

Pour comprendre la mutation de la gauche, lire sur Kontre Kulture

 

La gauche, le PS, le libéralisme, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’augmentation du nombre d’électeurs pour chaque candidat ayant eu lieu dans les mêmes proportions, il y a tout lieu de conclure à des magouilles.


  • La primaire de la gauche a servi à deux choses : 1° relégitimer des chevaux de retour discrédités 2° marginaliser Mélanchon Macron et inévitablement MLP .


  • 1 million de votants en 8h ... allait faire tâche,alors par magie,900 000 personnes votent 2 h avant la fermeture...
    http://www.wikistrike.com/2017/01/p...


  • Ca me consterne vraiment de voir El Facho au 2e tour de la primaire, malgré tout ce qu’il a fait aux français...le général aurait-il été trop magnanime en les qualifiant de "veaux" ? Seraient-ils tout simplement, dans leur majorité, un ramassis de cons patentés ???

     

    • Il arrive au second tour de primaires où de nombreux cas d’irrégularités (des gens ayant voté 2 fois) ont été constaté. Il y a mieux !


    • Le général...qui n’en était pas un. Ce colonel qui s’est barré en Angleterre, vexé, lui le monstre d’orgueuil façon juppé, de ne pas être dans le gouvernement Pétain ; le Maréchal étant pourtant le parrain de sa fille. Vraiment je suis revenu de cette référence grâce au travail de Ploncard d’Assac à ce sujet. Je t’invite chaleureusement à le lire ou à voir ses conférences d’ailleurs.
      E&Rement. ;)


  • Ce n’est pas la peine de se voiler la face ,et de revenir les pieds sur terre ,le PS est mort ,et bien mort .ils essayent par des axes différents de le tenir hors de l’eau avec Mélanchon et Macron ,qui est des pures produit du PS ,et ont évité les primaires pour faire croire qui ne font pas partie du cru et pour ne pas se faire éliminer à ces fameuses primaires .Tout cela est fait pour éparpiller les voix du FN ,évitant le pire pour eux l’élection à un tour pour MLP .Il faut arrêter l’hypocrisie concernant Mélanchon et Macron ,nous sommes ni droite ni de gauche ,mais surtout mondialiste et impressionniste autrement dit de gauche ,et si c’est un candidat de gauche face à MLP au 2e tour ,comme par hasard , vont se jeter dans les bras du 1er socialiste qui passera , et pareil pour Fillon qui ne vaut pas mieux .En gros ,tout cela est une immense duperie pour quelques Français patriotes qui ont compris le manège qui ne se laisse pas embarquer dans les propagandes merdiatiques Malheureusement ,dans ce pays il y a encore beaucoup de crédules risquant anéantir ce qui reste de cette Nation



  • 12 Je dis aux jeunes : « Ne cherchez plus un patron, cherchez des clients. »



    Pourquoi est-ce que lorsque je lis cette phrase, il me vient instantanément à l’esprit le mot : prostitué ?

    Une belle phrase de macro ... de Macron, pardon ! Ma langue a fourché.


  • "Avec son programme « revenu universel pour tous et portes ouvertes à l’immigration », Benoît Hamon a fait le plein de jeunes, de chômeurs et de Français d’origine immigrée."

    C’est un regard réducteur associant la jeunesse, les forces vives privées d’emploi et les français de branche comme source principale des électeurs du PS versus Hamon.

    Cette analyse souffre d’une distorsion mécanique due à un manque de nuance certain.


  • "Pauvre peuple de gauche, qui a le « choix » entre un Benoît Hamon déconnecté du monde du travail avec ses propositions de revenu universel..."

    Le revenu universel peut être financé sans accentuer le déficit du budget de l’Etat par une taxe sur toutes les transactions financières. Par exemple, au lieu de retirer 10 € à un DAB on retirerait 10,03 €, mais le DAB nous donnerait 10 €. Les 0,3 € (trois centimes d’euro) seraient prélevés sur notre compte bancaire pour alimenter la caisse servant à financer le revenu universel. Mais la haute finance est hostile à cette taxe sur les transactions financières, notamment parce qu’elle a recours au trading à haute fréquence.

     

    • En quoi le DAB et à quel titre serait-il considéré comme un instrument de transaction financière ? Quand je retire des billets dans un DAB, je ne fais que me servir sur mon propre dépôt bancaire via un service technologique mis à la disposition des clients par la banque facilitant ainsi les opérations de retrait.


    • @ Eric

      Ici c’est droite du traval pas l’argent a ne rien foutre ou helicoptere money.
      20 M de francais supportent les 2000 milliard de dette et vous voulez en rajouter une couche !


    • @Éloise,
      c’est uniquement trois centimes d’euro arrêtez les mélodrames... Vous ne pouvez pas d’un côté dire qu’on paient trop d’impôts en faisant croire que cette petite ponction serais insupportable tout en prétendant de l’autre côté Q ue ça insitetrait à l’oiseveté... Vous cumulez, choisissez votre cannasson...
      Personnelement l’exemple du retrait d’argent prouve que la ponction peut être minime et les gens prévoyant pourrait même si soustraire, j’apprécie particulièrement ce point là car c’est le service qui est facturé...

      Quand à l’oisiveté... ne pas avoir de boulot... être hors du système.. ne pas avoir une activité professionnelle est une plaie.. Il me semble de toute façon que tous les demandeurs d’emplois doivent justifier d’une recherche active de travail.. Si cette règle était appliquée (voire PLUS sévèrement) et qu’on continue de se concentrer sur la formation les gens serait non plus à la recherche d’un revenus mais d’une activité enrichissante... voire d’être PLUS compétitif pour améliorer sa condition sociale.

      Perso, je me méfie des bonnes idées j’ai peur que ce système soit un prétexte de niveler les salaires vers le bas et créer toute UNE classe ayant un revenus juste pour survivre... L’idée est bonne, ceux qui la mettraient en place des salopards.. donc tout dépend des conditions...


    • Je tiens à préciser chère @Eloïse que je ne suis pas le Eric responsable du commentaire ci-dessus. Un bon moyen de distinguer les choses est le suivant : à chaque fois que vous lisez une connerie sous un pseudo identique au mien, et bien cela signifie qu’il ne s’agit pas de moi :-) En même temps, le commentaire incriminé aurait pu être drôle s’il n’était énoncé sérieusement. Quitte à continuer de se faire taxer par des voleurs, autant que ce soit par les premiers d’entre eux, à savoir les banques, au moins les choses sont plus claires :-) Franchement, faut les avoir bien accrochées pour en sortir des pareilles.


    • La meme idée sur les transactions financières (Tobin) serait tellement plus intelligente et pourrait engranger 100000x plus sans mettre l’économie en peril et taxer d’avantage le peuple déjà à bout de souffle. On peut toujours rêver pour que ça arrive.


    • @ Peter

      Le cout du salaire universel est estime a 450 Milliards, sachant que l’impot recolte a ce jour est de 70 Milliards, je demande ou va t-on aller chercher le differentiel. C’est le reve des banques de faire perdurer les Etats a s’endetter une dette qui ne peut JAMAIS etre repayee et donc de spolier les Nations et mettre en esclavage les peuples. Theorie des 11 marbles ou billes.


    • #1649442

      BRAVO pour l’honnêteté des élus socialopes...leur sacrifice et celui des nôtres !
      Je vous laisse voir ici leur bonhomie !!
      http://www.medias-presse.info/immig...
      Les nôtres avant les autres !!


    • Il suffit de réfléchir 10 secondes pour comprendre qu’il n’y aurait pas d’augmentation de déficit de l’état puisque ce revenu universel consisterait à prendre et redistribuer immédiatement. Il n’y aurait aucun fonctionnaires supplémentaires à rétribuer et aucune dépense dite régalienne supplémentaire, genre routes, hôpitaux, écoles, justice ou police/armée. Au contraire, certains fonctionnaires de la CAF qui font des calculs d’apothicaires pour payer RSA, prime emploi et autres allocation logement pourraient rejoindre des secteurs où ils manquent, à défaut de pouvoir être licenciés. De plus l’argent redistribué des riches vers les pauvres irait certainement davantage vers la consommation et donc la croissance qu’aujourd’hui. Que du bon, en fait.


    • Comment arrivez-vous au chiffre de 450 Milliards d’€, s’agissant du revenu universel et de 70 Milliards d’€, s’agissant du budget national en provenance des recettes fiscales et autres recettes de toutes natures ?

      Le revenu d’existence étant appelé à se substituer aux autres revenus versés par l’état et les collectivités publiques ainsi que les prises en charge à caractère social gérées par les caisses de sécurité sociale via les organismes spécialisés tels les CAF (RSA, CMU, APL,...), la dépense publique générée par ledit revenu universel est ipso facto compensée par la cessation des aides financières affectées à la redistribution sociale et à la couverture maladie complémentaire.

      Ce qui semble vous chagriner devrait au contraire vous ravir dans la mesure où la redistribution qui n’est pas une fin en soi permettrait à nos concitoyens les plus fragilisés de pouvoir vivre très modestement dans une dignité et décence roboratives.

      La véritable difficulté relative à ce type de mesure sociale réside dans les motifs occultés du choix politique qui en résulte et qui consiste en réalité à "acheter la paix sociale" et donc à réfréner les velléités révolutionnaires du peuple aspirant à être gouverné par des personnalités intègres ayant le souci de la défense de la nation, de la justice économique et sociale et des valeurs de solidarité et de liberté.

      Tant que le peuple mangera à sa faim et aura un toit au dessus de la tête, la république des privilégiés et des nantis prospérera au détriment de la vérité, du bien public et de la nation.

      L’élite apatride qui dirige et commande nos vies utilise le curseur de la colère avec succès pour parvenir toujours à ses fins.

      La république et les médias mainstream sont les ennemis mortels du peuple français, de la nation et du bien public.


  • Macron dit que les partis " Républicains " ont le droit de le rejoindre ?
    devinez quel parti n’a pas le droit de le rejoindre le " FN " , bien-sûr !

    Le FN contrairement à eux tous , les fameux " Républicains " ne fait parti
    du système donc il ne peut pas convenir au sieur Macron qui , lui ,
    représente totalement le système .

    Les puissants du système voyant que les peuples commençaient
    à comprendre ce qu’était cette Europe mondialisée , et qu’ils ne croyaient
    plus en le politique classique , ils nous ont sorti ce jeune magicien
    qui a la capacité à endormir les gens , et ils vont l’utiliser à bon escient
    pour pousser encore plus loin leur Europe mondialisée , espérant
    qu’après cela nous ne pourrons plus faire marche arrière

    Ils vont toujours poussé le bouchon plus loin , tous les stratagèmes
    seront utilisés ..


  • Il est incontestable que l’immense majorité formant la niche électorale du PS est issue de la France de souche, et ce, quoi qu’en disent ceux qui voient le mal incarné dans la personne du métèque issu des anciennes colonies françaises.

    Prétendre que les électeurs du PS sont essentiellement issus de la sphère immigrante témoigne d’un esprit réducteur et d’un manque d’impartialité ou de discernement.

    La recherche du bouc émissaire utile est une forme de déni de la réalité allant de pair avec la paresse intellectuelle.

    Si les français de souche d’aujourd’hui étaient pétri des qualités de leurs anciens, la France et ses institutions pourraient s’enorgueillir aujourd’hui d’être une nation libre, fière, indépendante et insoumise.

    Pour remonter ces lourds handicaps, il va falloir passer par un travail d’introspection et se redresser ensuite pour s’attaquer aux vrais fléaux qui sont à l’origine de cette tragédie.

     

  • Sur 40 millions de votants 400 mille ont voté pour Hamon. 1%.
    Mais la Gauche est explosée...


  • Respect pour Macron, le seul grand-pere de 39 ans que je connaisse.


  • #1649234

    1. « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord. » Dixit un ancien banquier de Rothschild né avec une cuillère en argent dans la bouche et dans le fion.

    13 « La France est en deuil d’un roi. » Certes mais pas d’un roi sioniste !

    Un jour vous nous rendrez tout ce que vous nous avez pris.De gré ou de force.Et je ne parle pas que de l’argent ! La seule chose pour vous avec le pouvoir qui vous fait bander !


  • "Benoît Hamon déconnecté du monde du travail avec ses propositions de revenu universel "

    Déconnecté ? On se demande qui est déconnecté, car c’est l’AVENIR !!!

    Quand nous serons 70 millions, puis 75 millions, puis 80 millions, les postes disponibles ne s’agrandissent pas comme cela, il y a l’automation un peu partout. Le jour ou les véhicules seront tous automatisés, et ce n’est pas pour dans 50 ans, tous les taxis au chômage, tous les chauffeurs de bus, poids lourds.

    L’automatisation encore plus poussés dans la construction automobile avec des robots de plus en plus perfectionnés, une intelligence artificielle de plus en plus poussée.

    On fera comment quand on sera 6, puis 7, puis 10 millions de chômeurs ???

    Le revenu universel est l’avenir. Sinon ce sera la guerre civile à un moment donné quand il y aura tellement de chômeurs et de gens incapables de trouver un emploi car il n’y en aura de toute façon pas pour eux.

    Le revenur universel c’est une sorte de Smic, il sera suffisant pour payer son loyer, sa nourriture et c’est tout. Tu veux des vacances, une belle bagnole, aller au cinoche tous les mois, faudra tafer, sinon tu vivras mais sans grand luxe.

    Cela n’empechera JAMAIS les gens d’aller taffer. Pourquoi ? Parcequ’une majorité n’aura pas envie de passer son temps devant sa télé à ne rien faire et qu’elle aura besoin de rencontrer du monde, de bouger, de gagner plus pour dépenser plus, acheter plus.

    Le revenu universel ce n’est pas 2000€/mois. Mais il faudrait 1000€ minimum.

    Je ne comprends pas que vous critiquiez ce concept qui n’est en rien une tare mais l’avenir et qui n’empêche PERSONNE d’apprendre, de se perfectionner. Ca permet aux gens d’éviter la misère, de se prostituer dès 20 ans, d’être sdf, de manger des pâtes tous les jours.

    On ne peut PAS résorber le chômage, ce n’est PAS possible. Un travail pour tous dans les années 50 c’était possible, quand la population devient une véritable fourmilière, tout le monde ne peut pas bosser ou alors si, tout le monde peut bosser mais chacun bosse 10h par semaine soit 2h par jour. Je viens bosser 2h puis je me casse, remplacé par mon voisin du dessus, qui sera lui-même remplacé par la voisine du rez-de-chaussé 2h plus tard, etc...

     

    • Il faudrait construire massivement des logements afin d’affaiblir la part du logement dans son budget. C’est sure qu’il faut réfléchir et mettre en place des projets...
      Il fut un temps l’idée de percevoir une aide sociale était tout à fait impensable... moi, ça me soulage j’ai pas besoin de torturer l’esprit quand je vois des pauvres, je sais qu’il y a un système de solidarité qui aide les personnes en difficulté... Sur le fond on ne fait qu’élargir le concept.. et il suffirait de resserrer les mailles du filet afin que les profiteurs n’abuse pas du système... L’idée c’est aussi de retirer cette pression sur les salaires... cette menace permanente sur les plus pauvres d’être soumis, être corvéables à merci envers des patrons sans gratitude..
      J’ai croisé un pote de lycée qui doit un peu exagérer sur LA bouteille qui m’expliquait que son patron l’avait enfler d’une décennie d’heure supplémentaire impayées par dévotion... et qu’il l’a lourdé pour faute grave... Il promet de ne plus travailler pour des renifleurs.. je lui ai promis que c’était lui qui avait le nez creux pour croire qu’il ne se ferait pas entuber si il sortait sa nuque comme un goret...


    • Le travail ayant perdu son essence universaliste dans les temps où le machinisme, l’automatisme et l’accélération du progrès technologique provoquent et installent dans la durée un chômage massif insupportable rendant l’homme dépendant des valeurs de solidarité et d’humanité de la société résultant d’un pacte social garantissant la paix civile et la satisfaction des besoins essentiels pour tous.

      Je suis dés lors favorable à l’institution d’un revenu d’existence garantissant une vie décente couvrant les besoins vitaux et les nécessités, corolaires de la dignité.


    • Le revenu universel (ou chose équivalente) sera instauré si nos dirigeants estiment que le nombre de chômeurs atteint représente une menace pour la paix civile (et en fait surtout pour les banques).
      Mais d’ici là quelques révolutions devraient avoir lieu dans la tête des gens, telles que l’abolition de l’idée de la valeur-travail, du "travailler plus pour gagner plus", du "travail rend libre"... Or, ce premier point est très compromis puisque les gens sont égoïstes, jaloux, ils vivent dans un monde capitaliste et matérialiste. Chacun voudra prendre le travail de son voisin pour gagner plus de fric et le fainéant qui n’a pas de travail continuera d’être désigné comme bouc émissaire.
      Une solution possible serait de définir un temps de travaux d’intérêt général à effectuer en échange de ce revenu, mais là encore cette position ne risque-t-elle pas d’être dénigrée comme celle des incapables, des perdants du monde moderne, qui continuent d’exister parce qu’on veut bien leur accorder une pitance ?

      Par ailleurs, il est évident qu’une politique de préférence nationale est indispensable à la bonne application de ce genre d’idée.


    • Désaccord total.

      Il faut vraiment etre éloigné de la vraie vie pour en arriver à ce genre de raisonnement.

      La richesse qu’on va distribuer vient d’où ? Il y a bien des gens qui se lèvent le matin pour la créer ! C’est un raisonnement de gauchiste de croire que les multinationales gerent du profit sans effort et qu’une partie de ce profit nous revient, car c’est la legitimation de ces memes multinationales qui nous font tant de mal.

      Prenons un exemple concret, la nourriture. La mecanisation n’a fait que baisser la qualité de notre alimentation. Bouffer son mcdo en ville avec son revenue minimum non merci.

      Il fat aller vers plus de permaculture, plus de travail manuel. Comme le dit Soral sur meridien zero en citant je ne sais plus quel philosophe allemand, la technique (le "progres") n’est qu’une prothèse !

      Bref, tu veux bouffer ? Mais qui va te produire ta nourriture, qui va te la ramener chez toi ? L’autre ? Celui qui bosse pendant que tu prends ton revenu universel ?

      Réveillez vous, messires citadins à tendance gauchiste, l’homme doit travailler (produire qq chose) pour survivre, mais aussi pour vivre ! je vous recommande un stage a la campagne pour redescendre de votre nuage citadins du monde tertiaire duquel vous voulez profiter tout en dénoncant ses méfaits !


    • @ Travailleur

      Ce que vous dites à propos des effets négatifs inhérents à l’existence pratique du revenu d’existence s’appuie sur des considérations diverses, parfois incohérentes, et souvent exemptes d’articulation raisonnée.

      En quoi le revenu universel bouleverserait le dogme du travail alors que la réalité concrète et effective qui se traduit dans l’expansion et la durabilité du chômage de masse impose des choix politiques adaptés et nouveaux à la situation de la ponction significative du peuple en souffrance et en manque d’espoir et qui est réduit à survivre dans des conditions annihilant la dignité et la décence humaines ?

      L’argent du contribuable alimente généreusement depuis une génération les médias du CaCarente, un grand nombre d’officines constituées en réseaux d’influence et de malfaisance, les entreprises du grand capital et les banques via des aides diverses et avariées sous le dénominatif commun CR... (crédit d’impôt..) et autres fonds européens, les partis politiques de pouvoirs et le parasitisme professionnel gravitant dans ses orbites tentaculaires basses et hautes, et tutti quanti.

      Il est préférable que l’argent, qui n’est pas une fin en soi, aille aussi en direction de la solidarité nationale pour atteindre les citoyens, victimes collatéraux des modifications paradigmatiques à caractère structurel issus de la planification réformatrice inoculée en mode dégradé dont les conséquences se mesurent aujourd’hui à l’échelle européenne et mondiale, dans une certaine mesure.

      Un peu de cohérence dans ce monde où la bizarrerie devient la norme est une bouffée d’air salutaire qu’il faut insuffler partout autour de nous en incitant les esprits tendus vers la sincérité à améliorer le processus cognitif de la pensée raisonnée et du bon sens commun. .


    • #1650054

      @ Travailleur , vous avez totalement raison , un résonnement non basé sur la valeur
      n’en est pas une.....tout ce que les gauchistes et soit-disant progressistes , à
      chaque fois qu’ils nous pondent une nouveauté qui est selon eux un monde nouveau ,
      la catastrophe se creuse toujours plus , au bout de quelques années nous en voyons
      tous les méfaits et quand les choses s’aggravent trop ont en remets encore une
      couche mais toujours dans le même sens , c’est-à-dire le sens de la non valeur .

      Pas étonnant que le monde va si mal , tant qu’on aura pas compris que ces idées
      sont des idées suicidaires , les choses ne sont pas prêt de s’améliorer mais bien le
      contraire , leurs solutions sont des pansements sur une jambe de bois , rien d’autre

      Mais la machine à illusions fonctionnent , c’est toujours la solution à courte vue et
      de facilité qui est mise en avant , le tout pour les manipulateurs de la terre c’est
      que par le biais des crédules et paraisseux qu’ils entrainent une masse de monde
      qui deviendront par obligation leurs pauvres qui seront à leur merci , dociles corps
      et âme , et vu les réflexions ici , je vois que l’endoctrinement par l’illusion marche...

      Pauvre France.....et les autres.....le nouvel ordre mondial avance ses pions un à un
      et il va réussir si les peuples ne réagissent pas rapidement...


    • @Travailleur (on ne sait pas dans quoi, mais apparemment fier de l’être)
      @Libre citoyen Français

      Au paléolithique, les hommes vivaient de chasse et de cueillette.
      Puis au néolithique, naissance de l’agriculture et des premiers objets techniques sophistiqués. Déjà du travail en moins, les gens ne sont plus contraints d’aller chercher une nourriture aléatoire tous les jours par tous les temps.
      Moyen-Age : 190 jours de congés annuels moyens pour les gens ordinaires (http://www.egaliteetreconciliation.fr/Temps-de-travail-au-Moyen-Age-halte-a-la-diabolisation-23436.html)
      Révolution industrielle (19ème siècle) : remplacement de l’énergie animale et humaine par les énergies fossiles et électriques. Division du travail (Durkheim), début de mondialisation.
      Aujourd’hui, révolution digitale, bouleversement des modes de communication et d’interaction entre les gens, automatisation des réseaux (smart grids, usines autonomes...). Et pourtant, le chantage au travail n’a jamais été aussi sévère.

      Les multinationales tendent à créer de la valeur sans effort, et c’est la raison d’être du progrès technique que d’abaisser les coûts en travail et en énergie tout en cherchant à produire davantage de valeur (pour revenir à la mécanisation, ce n’est pas qu’une histoire de prothèse, c’est juste qu’un tracteur fait mieux et plus vite le boulot de dizaines de personnes).
      C’est pourquoi, si ça peut vous rassurer, l’établissement du revenu universel par le partage du temps de travail ne se fera pas, non par souci des "valeurs" mais par cynisme, puisque le travail étant une richesse en puissance, partager le temps de travail revient à vouloir partager les richesses, d’où la confiscation du temps de travail par les machines possédées par les propriétaires industriels. Et ne venez pas me parler d’oligarchie, de gauchisme ou je sais pas quoi, comme dirait Coluche "les riches c’est les salauds et en gros tout le monde veut être un salaud, quoi".

      Et vos histoires de permaculture, pourquoi pas, faudra juste se débrouiller pour accorder un lopin de terre à chaque habitant d’une barre HLM.


    • Bernard lapotre

      les jours "fériés" du moyen age n etaient pas des congés payés. Pour vivre il faut bosser. La mecanisation de l agriculture est mauvaise pour la bouffe, pour la terre, pour la biodiversité, pour la consommation d energies fossiles. La revolution industrielle n est pas plus un modele de societe souhaitable que ne l est la revolution digitale, alienante et entrainant une generation dans le narcissisme et le nomadisme destructurant.

      la charité chretienne est la pour aider les pauvres. Aider celui qui veut s en sortir est bon, aider celui qui veut un revenu qui lui permette de vivre sans rien faire non merci. C’est la legitimation de la feneantise au nom de l’immoralité de la corruption politico-bancaire. Encore une fois cette attitude ne fait que legitimer la banque, les multinationales, en gros ce modele de merde duquel on cherche a sortir.

      le revenu universel c’est de l altermondialisme, de l’attac, du gauchisme abouti. Les multinationales sont un cancer mais essayons de vivre sur leur dos. Ca pourrait etre un choix de vie de malin (la vie d’un vaurien) que d eviter l alienation salariale mais jamais un projet de societé viable ou souhaitable que de conseiller aux gens de ne rien foutre et d etre payé.


    • @Travailleur

      Seriez-vous d’accord pour un revenu universel chez les agriculteurs qui ne parviennent pas à être économiquement viables ?


    • Bernard lapotre

      Un revenu garanti juste pour les agriculteurs ne serait par definition pas universel. Mais je suis contre de toute facon, pourquoi vouloir trouver des solutions compliquées a des problemes simples. C’est comme creer 10 taxes puis creer des credits d’impots, les choses perdent leur sens.

      Pour qu’une societé puisse exister, un producteur de nourriture doit pouvoir vivre convenablement, si ce n’est pas le cas, attachons nous a comprendre pourquoi :
      - union europeenne/ideologie mondialiste
      - concurrence folle avec des fermes de plus en plus grandes et de moins en moins ecologique
      - pression des centrales d’achat qui vient de la volonté de donner du pouvoir d’achat, ce qui est percu comme positif par le consommateur !

      On est a la ramasse sur tout ! Et vouloir mettre comme pansement sur une hemoragie qui empire un revenu universel est debile. De toute facon les agriculteurs n’en voudraient pas, ils ont des valeurs et sont proche de la vie reelle. C’est un ideal de citadin a tendance gauchiste cette idee. Et c’est aussi une idee de defaitiste alter-mondialiste, de faux resistant a l’empire.


  • Les deux Eric sont favorables au revenu de base. Ceux qui s’imaginent que les gens sombreront dans l’oisiveté parce qu’ils percevront un revenu de base se trompent lourdement, car ce dernier leur permettra d’exercer des activités gratifiantes qu’ils ne peuvent pas actuellement exercer car elles ne sont pas payées.


  • "Les socialistes" ? ca me fait penser a cette vidéo pertinente entre Hollande et le commissaire Juve
    https://youtu.be/SbAKmUNZsDA


  • Il faut voter Benoît Hamon dimanche prochain, pour dynamiter le PS.

    Son projet de revenu universel est une insulte au bon sens des français.
    Le reste de son programme ne vaut guère mieux et il se dégage de son personnage une impression de mollesse et un manque de charisme qui rappelle un peu François Hollande.
    S’il est désigné candidat, il fera un score minable qui va faire imploser le PS.
    La voie sera libre au second tour de la présidentielle pour un duel Marine Le Pen / Emmanuel Macron, où la candidate nationale aura toutes ses chances.

     

    • Tout allait bien jusqu’à la chute finale. Le wishful thinking a ses limites, ou du moins devrait les avoir. Vous pensez sérieusement que MLP aurait une seule chance ? Et si oui (rien que pour rire), comment ?


    • Il faut éviter un second tour des présidentielles Le Pen - Fillon, sur le mode de 2002.
      Macron mord sur l’électorat centriste et prend des voix à Fillon ; s’il arrive au second tour, Marine Le Pen pourra compter sur une bonne partie des voix de droite et sur une forte abstention des électeurs de gauche qui ne voudront pas voter pour l’ancien banquier de chez Rothschild.
      Un candidat du PS médiocre et déconnecté de la réalité pourra favoriser ce scénario.
      Est-ce que ce sera suffisant ? Je n’en sais rien, ça va dépendre de la campagne et des évènements à venir. Le brexit et l’élection de Trump semblaient eux aussi impossibles il y a quelques mois.


    • Ce ne sera bien entendu pas suffisant même si l’écart sera moindre que du temps de Le Pen versus Chirac. Quant au parallèle avec le brexit et l’élection de Trump, il n’est pas pertinent puisque seules les sphères politique et médiatique, indissociablement liées, ne les avaient pas vu venir, ou bien s’évertuaient à faire semblant, ou encore avaient eux aussi recours au fameux wishful thinking.


    • @ ven

      Répéter en boucle le slogan selon lequel le revenu d’existence est contraire au bon sens commun est loin de convenir en termes argumentaires. Essayez de convaincre les lecteurs ou intervenants que nous sommes que l’affirmation que vous soutenez mérite une particulière attention ?

      Cordialement


    • Que ce soit Valls ou Hamon , le score du PS sera minable de toute façon . A la limite ils auraient mieux fait de présenter Cyril Hanouna comme candidat .


    • Le PS est déjà dynamité.

      Pour moi Macron est dèja hors jeu. Il va gratter un peu sur Fillion et Valls.

      Le seul moyen d’avoir la gauche au deuxième tour c’est que Hamon ce rallie à Mélenchon. Ce qui risque d’être très dur voir impossible.


  • Hamon en tête de cette primaire c’est louche. Cela me semble plus le résultat d’une manipulation...je veux bien que le revenu universel cela mobilise les jeunes qui n’ont plus d’autre perspective que la glande à vie et youtube mais n’oublions pas que la France est un pays qui a plus de vieux que de jeunes ! On tend à l’oublier pour deux raisons : les jeunes sont sureprésentés dans les médias, nous sommes une société de vieux mais qui fait dans le jeunisme...ensuite les vieux en France (le troisième âge plus exactement) sont très peu actifs, restent cloîtrés chez eux ou dans des hospices. On remarquera que le phénomène inverse existe dans les pays du tiers monde bien qu’ayant une démographie très jeune on voit pourtant des vieux de partout ! Ils sont socialement très actifs, sont souvent dehors dans un coin de rue, dans un parc public, assis à la terrasse d’un café...entrain de discuter, de jouer aux cartes...(dans le sud de la France on constate aussi un peu ça avec les vieux qui jouent à la pétanque et sirotent un pastis à la terrasse des cafés)


  • Cet article n’apporte aucun éclairage nouveau : le capital n’a qu’un seul ennemi : le prolétariat et la paysannerie, qu’il doit conserver sous son joug pour mieux thésauriser. La droite des valeurs n’est pas une "droite" au sens politique : elle est le conservatisme. Or, il n’y a pas plus conservateur qu’un prolétaire ou un paysan. Comprenne qui voudra ... mais nous assistons à la dislocation du pire traître du prolétariat : le socialisme à la Jaurès, Blum et consorts (la SFIO, quoi !). C’est tant mieux pour lui. Il peut maintenant viser son véritable ennemi en toute clarté !!!


  • Macron président ! C’est une blague ou c’est possible ? C’est vraiment flippant de savoir que vous risquez de nous mettre un micron sur le fauteuil du géant. De grâce souvenez vous, la France ce n’est pas un pays lambda c’est une puissance militaire, nucléaire et membre permanent du conseil de sécurité. Pensez un peu à nous qui habitons dans les pays "bombardables". Putain c’est de pire en pire Sarko (Lybie, Syrie) puis Holland (Syrie, Mali, Centre Afrique, Somali, Irak) enfin Macron aie ! aie ! aie !


  • Pour comprendre et retenir l’essentiel dans les élections à venir, sachant qu’il suffit pourtant de comprendre ce qui se passe, voici un moyen mnémotechnique qui n’a rien à envier à celui des conjonction de coordination :

    Dans ces élections
    En bonne contrefaçon
    Les candidats en ’on’
    Nous la foutront
    Bien profond
    Dans le fion !

    ps : cela marche à goite et à drauche.


  • Un revenu universel et un mi-temps au noir , la vie devrait être agréable , non ?


Commentaires suivants