Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

ONLI Hebdo #12 – La nouvelle définition de l’antisémitisme

On nettoie l’info, l’émission de la Rédaction d’E&R

Les médias dominants salissent votre esprit ? De Brague & Korias sont de retour et nettoient désormais l’info chaque semaine !

 

Au sommaire de cette émission :

- L’Assemblée nationale adopte la nouvelle définition de l’antisémitisme

 

Écouter l’émission :

 

Retrouvez les podcasts de l’émission sur le site d’ERFM !

 


 

Vous aimez ONLI ?
Participez au combat de la Rédaction
avec le financement participatif !

Voir aussi :

6 juillet
ONLI Hebdo #42 – L’opposition verte, sparring-partner idéal pour Macron 2022
35
29 juin
ONLI Hebdo #41 – Derrière la seconde vague, la mutation du capitalisme
7
22 juin
ONLI Hebdo #40 – Dijon brûle-t-il ?
13
15 juin
ONLI Hebdo #39 – Les États-Unis peuvent-ils exploser ?
25
8 juin
ONLI Hebdo #38 – Un comique à l’Élysée ?
12
1er juin
ONLI Hebdo #37 – L’affaire George Floyd
67
25 mai
ONLI Hebdo #36 – Les véritables enjeux de l’affrontement entre la Chine et les États-Unis
10
18 mai
ONLI Hebdo #35 – Drahi vend Libé : état des lieux de la presse en France
8
11 mai
ONLI Hebdo #34 – Loi Avia et auto-amnistie : c’est la panique !
5
4 mai
ONLI Hebdo #33 – Remaniement, union nationale, 2022 : topo sur la sclérose politique
15
27 avril
ONLI Hebdo #32 – Les véritables enjeux derrière la chute du prix du baril de pétrole
10
20 avril
ONLI Hebdo #31 – Faut-il piquer Bill Gates ?
32
13 avril
ONLI Hebdo #30 – Macron déconfiné (de l’Élysée) ?
31
6 avril
ONLI Hebdo #29 – Le coronavirus et la dislocation de l’UE
15
30 mars
ONLI Hebdo #28 – Pendant ce temps dans le reste du monde...
10
24 mars
ONLI Hebdo #27 – Guerre contre le virus ou guerre contre le peuple ?
25
16 mars
ONLI Hebdo #26 – Coronavirus : la menace fantôme ?
52
9 mars
ONLI Hebdo #25 – Foresti et les féministes soralisées par les sionistes !
46
2 mars
ONLI Hebdo #24 – César 2020 : le culturo-mondain au bout du rouleau
35
24 février
ONLI Hebdo #23 – GriveauxGate 2 : Branco starifié et Buzyn en embuscade
25
17 février
ONLI Hebdo #22 – GriveauxGate : scandale sexuel ou élimination politique ?
35
10 février
ONLI Hebdo #21 – Gérard Fauré ou le chant du cygne de la République ?
33
3 février
ONLI Hebdo #20 – Derrière Mila, le pacte secret Macron-Marine
23
27 janvier
ONLI Hebdo #19 – La folle semaine d’Emmanuel Macron
16
20 janvier
ONLI Hebdo #18 – Les véritables enjeux de la guerre du Sahel
12
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et c’est rétroactif ?


  • La guerre est déclarée


  • #2339181

    Merci pour cet excellent résumé qui couvre tous les aspects du sujet. Globalement, j’ai confiance que la supercherie de l’antisémitisme va perdre de sa force progressivement. Le niveau de lucidité des français, on le sent bien, monte tranquillement. Le combat de Soral et ER n’aura pas été vain.


  • Faudra juste dire “traître à la nation".

     

    • @Fabien

      Même le traitre à la nation sera interdit car même si on ignore la judéité de la personne, le fait même qu’elle le soit sera vu comme de l’antisémisme, de plus j’ai pu constater en discutant sur des forums que pas mal de gens avaient adopté cette loi bien avant sa promulgation tout simplement à cause du battage médiatique qui a eu lieu depuis le fameux diner du Crif.
      Personnellement après avoir mis sur un forum sans commentaire, une vidéo notre cher Président au diner du Crif, j’ai eu droit à des remontrances et une menace de dénonciation à la plateforme "Pharos"..., ce qui montre bien que dans les esprits de certains (du moins ce qui a été entré dedans), critiquer les lobbys ou même défendre la Palestine, est vu comme de l’antisémitisme. Je ne vois pas comment il est possible de détecter la haine d’une personne envers une autre de cette manière. Bref une partie du peuple Français est entrain d’aider à ériger les mur de la prison de son pays par naïveté et suivisme.


  • C’est quand même dingue d’arriver à faire une loi qui interdit de vous critiquer.

    Ca prouve que ceux qu’il n’y a plus le droit de critiquer sont au pouvoir.

    En France, il faut remonter à la " loi des suspects " pendant Révolution française.

    Celui qui était dénoncé pour avoir dit ou écrit une opinion défavorable au nouveau gouvernement démocratique, était arrêté, ses biens confisqués, jugé sans avocat, puis guillotiné, parfois avec toute sa famille, y compris la bonne.

    Même Hébert et son ’’Père Duchesne’’ a fini par être arrêté et guillotiné par le Comité de Salut public.

    Il n’y a que Marat, maranne de Genève et ancien sbire du duc d’Orléans, qui a pu insulter, accuser, calomnier, et vociférer tous les jours dans son journal sans être inquiété.

     


    • Ca prouve que ceux qu’il n’y a plus le droit de critiquer sont au pouvoir.



      Exactement. Ils se désignent eux-même. De toute manière ils ont déjà perdu car ils ne peuvent se faire aimer pour ce qu’ils sont vraiment. Ils ne savent que se faire craindre ou tirer de la compassion en jouant un rôle.


    • « C’est quand même dingue d’arriver à faire une loi qui interdit de vous critiquer.« 
      Et surtout ça valide la pertinence critique des personnes visées.


    • #2339245

      Un grand merci à la merveilleuse Charlotte Corday ! C’était, en plus, une beauté.
      Elle s’est dit "quand j’ai appuyé la révolution et plus de justice sociale, ce n’était pas pour que se hissent ces minables Marat and co, sur les cadavres sanglants des braves gens et des gens braves ! "
      Alors elle a pris sa décision. Ce fut une bonne décision. Tu aimes le sang des innocents qui coule ? Tu verras couler le tien.


    • Le mot de Gilad Atzmon est au centre de tout : " le pouvoir juif est le pouvoir qui vous interdit de le nommer " ; de signaler sa réalité , son existence : c ’est un aveu que ce pouvoir existe et qu ’il est considérable , exorbitant , que ses titulaire le savent et entendent étouffer cette réalité énorme et terrorisant l ’expression , la parole , l ’imaginaire , l ’intelligence en criminalisant l ’énonciation simple de la vérité ; et cela s ’appelle la terreur absolue . Du jamais vu !


  • Le délire s’aggrave, docteur. Préparez la camisole.


  • Le suprématisme antigoy cela commence à se voir,il va falloir qu’on porte plainte !


  • #2339295

    Beaucoup de tortillage ce Mélenchon, mais politiquement très peu performant depuis les présidentielles. Il est même contesté dans sa propre formation. Il s’en va nulle part, mais il s’en contentera. Ce n’est qu’un politicien professionnel sans destin. Le RN devrait travailler plus fort pour aller chercher au moins une partie de son électorat. Mais Marine Le Pen n’est pas plus performante. Ah, misère !

     

  • Pour info : Il n’y des profanations de cimetière juif qu’en Alsace et Moselle, car il n’y a pas de cimetière juifs (ou autre religions) ailleurs:La loi du 14 novembre 1881, dite « loi sur la neutralité des cimetières », a abrogé l’article 15 du décret du 23 prairial an XII (12 juin 1804) qui précisait : « Dans les communes où on professe plusieurs cultes, chaque culte a un lieu d’inhumation particulier. Lorsqu’il n’y a qu’un seul cimetière, on le partage par des murs, haies ou fossés, en autant de partie qu’il y a de cultes différents, avec une entrée particulière pour chacune, et en proportionnant cet espace au nombre d’habitants de chaque culte ». Voilà pour la règle générale. L’abrogation ne concerne toutefois pas, du fait de leurs régimes particuliers, les départements d’Alsace (Bas-Rhin, Haut-Rhin) et la Moselle, auxquels continue de s’appliquer l’article 15 d’origine, devenu l’article L. 2542-12 du Code général des collectivités territoriales (CGCT)


  • Résolution qui laisse toutefois perplexe l’Assemblée dite « nationale » puisque seulement « 154 députés ont voté pour – sur les 577 qui siègent dans l’institution – , 72 contre. De très nombreux parlementaires n’ont pas pris part au vote, alors même qu’ils étaient près de 550 présents deux heures plus tôt pour l’adoption définitive du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, signe du malaise suscité par ce texte. » (Le Mondedu 8/12/2019.

    Comme d’hab. une minorité cachée derrière la minorité de la représentation dite nationale soit ces 80 députés sont parvenus à décrocher cette « résolution ». La dose homéopathique suffit en alchimie pour obtenir un précipité ...

    Ils le savent d’autant qu’il se peut que parmi ces 80 députés, certains ont dû se voir promis des postes, des cadeaux$, et des paricipationt dans des affaires ... en remerciements comme le bon boulot de ce Sylvain Maillard. Son entreprise va pouvoir continuer à prospérer protégée par cette mafia et nullement inquiété par le fisc.

    L’Histoire nous dira le devenir de cette résolution sur le plan de la judiciarisation du débat politique en [ex]-France ? Car ils ont évidemment des idées dans la tête avec cette résolution inique.

    Iraient-ils jusqu’à créer une juridiction d’exception avec tribunaux spécialisés dont la compétence serait le traitement des affaires d’antisémitisme/antisionisme ?

    Car LREM, c’était en fait EnMarche vers la dictature ... à petits pas ou au galop même dans le mur mais ils nous y conduisent.

    La France ne s’appartient plus .... l’assemblée n’a plus rien de nationale. Elle est SIONale devenue, oui !


  • #2339454
    le 09/12/2019 par ProtégeonslaPalestine
    ONLI Hebdo #12 – La nouvelle définition de l’antisémitisme

    Je viens dire que tout est si bien dit que je n’ai rien à dire, si ce n’est que vous devez continuer à tout dire car dire, c’est agir.

     

    • c ’est vrai la parole est action quand elle exprime la vérité et que cette vérité est très problématique : alors décrire la réalité vaut action car cela agit directement sur les esprits .Justement , c ’est ce que le pouvoir juif veut interdire : de la dire justement ; depuis quarante ans aucun documentaire sur ce pouvoir dans aucun média jamais ; mais par contre une émission voir deux , par soir sur "les horreurs et souffrances de la deuxième guerre mondiale " : la victimologie d ’un côté et de l ’autre , la criminalisation de toute évocation de ce pouvoir , sens véritable de la lutte contre l ’ "anti-sémitisme" (imprimer par la peur une inhibition à exprimer , même à oser observer , reconnaître les faits les plus évidents quand ceux ci sont devenu insupportables pour l ’esprit , donc scandaleux : bref tuer l ’esprit , l ’intelligence , conditionner , terroriser , émasculer ,


  • Laissons les aller dans une oppression de plus en plus forte et donc visible, ils se découvrent aux yeux de plus en plus de gens


  • #2339566

    moi je penses que c’est une bonne chose quand on penses ne plus avoir de limite arrive le jour ou on ne rend même plus compte qu’elle est franchie

    ca devient tellement frangrant que

    1 : cela donne encore une fois raison à la dissidence et AS
    2 : même si cela ne bouge pas encore mais il est évident qu’un certain nombre de groupe de pouvoir commence a en avoir marre (les Catho, gaulliste, les militaires, les vrais républicains, etc... plus il franchirons les limites plus le risque de réaction de ces groupes augmente.

     

  • Gardons toujours en tête que les institutions juives qui influencent la politique nationale et les politiciens qui votent les lois ne représentent qu’une infime minorité du peuple. Je connais beaucoup de personnes de confession juive parmi mes amis, qui sont outrées par ce qui se passent en France et en Israël. Ces juifs "du quotidien" sont conscients et ne présentent pas les traits de leurs elites et "representants". Je pense que beaucoup d’entre eux sont solidaires avec le peuple francais mais ne peuvent pas le montrer ou l’exprimer par peur.


  • Réf : cette résolution votée par l’assemblée nationale ce 3 décembre 2019, visant à inclure l’antisionisme dans la définition de l’antisémitisme.

    Concernant la portée juridique de la résolution, on apprend ceci, à l’écoute de cet épisode numéro 12 de ONLI Hebdo, de la bouche de Pierre De Brague, à 20’01" (jusqu’à 21’10") :



    La résolution n’a pas de valeur contraignante. En l’état, c’est un moyen de pression de plus et un sacré bordel pour les juges et les magistrats. Cette valeur juridique non contraignante s’assimile à ce que les anglo-saxons appellent la "soft law", la loi douce, qui pourrait être un pas vers ce qu’on appelle le droit obligatoire, c’est à dire la pénalisation (l’entrée dans le code pénal), puisque les états, par consensus, à force d’utiliser cette loi douce, peuvent en venir à vouloir la faire rentrer par la force des choses dans le droit coutumier, qui pourrait la faire basculer dans le droit obligatoire, donc on est quand même dans cette pente qui pourrait être dangereuse.



    En passant, il ne s’agit donc pas du tout d’une loi votée par l’assemblée nationale, qui devrait être avalisée par le sénat pour rentrer dans le corpus juridique.

    Pour référence, j’avais cherché en vain, dans les sources suivantes, des informations pour qualifier la portée de cette résolution :

    - l’article publié sur E&R le 3/12, titré « Qu’est-ce que l’antisémitisme ? » ;
    - l’article du journal Le Monde du 3/12, titré « La résolution controversée sur la lutte contre l’antisémitisme adoptée par les députés » (relayé partiellement sur E&R) ;

    ../..


  • (suite)

    - l’article du journal Le Monde du 2/12 (lisible en intégralité par les seuls abonnés au journal), publiant en exclusivité l’appel de 127 intellectuels juifs, adressé aux députés français, à ne pas soutenir la proposition de résolution assimilant l’antisionisme à l’antisémitisme ;
    - l’article de Mediapart du 4/12, relayant partiellement cet appel, avec des extraits de la partie réservée aux abonnés du journal Le Monde ;
    - l’article du journal Le Parisien du 2/12, relayant aussi partiellement cet appel, avec aussi des extraits de la partie réservée aux abonnés du journal Le Monde ;
    - une vidéo (visible ici sur VK) de Vincent Reynouard qui s’est positionné sur le vote de cette résolution inique.

    J’avais aussi considéré comment une résolution est définie, en droit constitutionnel français, selon l’article Wikipédia dédié (lien menant directement à la section relative à la France). J’en concluais que — à supposer que cet exposé soit valide — la résolution dont nous discutons est prévue expressément par l’art. 82 du règlement de l’assemblée nationale (parce qu’il ne s’agit pas de décisions d’ordre intérieur à l’assemblée...). A ce stade, je ne savais pas quoi en conclure en terme de portée de la résolution, n’ayant pas poussé plus loin mes investigations.


  • Bonjour,
    si il y a encore quelqu’un pour lire ce commentaire, je vous informe que le parlement autrichien a voté une loi faisant du mouvement BDS et de toutes critiques d’Israhell un acte anti-termite. (18/12/2019)


Commentaires suivants