Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Patrick Cohen reçoit Alain Bauer et Marine Turchi pour dénoncer E&R dans "l’ultradroite"

La gauche fantasme sur la droite, l’extrême droite, l’ultradroite, l’extrême ultradroite (?), le fascisme, l’ultra fascisme, le nazisme, bref, tout l’axe du Mal. La totalité des petits agents gauchistes des médias – dont Marine Turchi est la synthèse morphopsychologique –, que ce soit en presse, radio, télé ou Internet, font leurs choux gras du renouveau nationaliste qui gagne la France depuis une décennie. Une période qui a vu par ailleurs l’émergence du terrorisme. Il n’y a heureusement aucun rapport.

 

En dessous de Patrick Cohen, qui est lui-même en dessous d’Alain Bauer, Marine Turchi est un donc agent de premier échelon, la petite journaliste qui fait des rapports de police à ses maîtres. Elle s’est fait une spécialité de délivrer le catéchisme antifasciste aux foules terrorisées. Car il s’agit de les terroriser. Pas de les informer. Marine officie chez Mediapart, le pure player de gauche qui a reçu des subsides oligarchiques à sa naissance et qui bénéficie de la bénédiction du pouvoir. Autant dire que c’est la fausse opposition informationnelle, un peu comme Mélenchon en politique. Cela n’empêche pas les amis de Plenel de sortir de grosses infos, notamment sur l’affaire libyenne et celle de la taxe carbone. Mais cela touche à Sarkozy dans les deux cas, sans remonter tout en haut de la décision oligarchique, c’est-à-dire BHL et les intérêts sionistes en France. C’est la limite de l’autorisation accordée à Mediapart.

Cette limite permet malgré tout à Marine Turchi de laisser libre cours à son antifascisme en télé, et c’est le sujet choisi par la très soumise Anne-Élisabeth Lemoine, la cruche qui obéit le doigt sur la couture du pantalon aux injonctions de son commissaire politique, Patrick Liste Noire Cohen. Pour contrôler ce débat, qui peut parfois faire passer accidentellement des messages subversifs ou faire une pub involontaire à la droite dite extrême, deux précautions valant mieux qu’une, la production de C à vous a aussi invité Alain Bauer. Alain Bauer, pour ceux qui l’ignorent, est celui qui fabrique le virus de la peur et qui vend l’antivirus. C’est un homme de l’ombre qui vit depuis plus de 10 ans sur le concept d’insécurité et à ce titre, il coordonne la sécurité de plusieurs grandes villes, de plusieurs grandes salles de spectacle (dont le Bataclan), et il conseille évidemment les princes. Inutile de rappeler qu’il a été à la tête du Grand Orient.

 

 

Alain Bauer, c’est donc monsieur Sécurité, monsieur Terrorisme, un ponte de la haute police en France. Rien d’étonnant à ce que l’émission propose en guise d’« enquête » des tableaux qui fleurent bon la balance, la note blanche, la fiche RG. D’ailleurs, dans un débat sur l’ultradroite, pourquoi ne pas avoir invité des représentants de ce que nos journalistes de gauche appellent l’ultradroite ? Que vaut un débat entre amis ? Sommes-nous encore sur le service public qui doit rendre compte de toutes les sensibilités politiques ?

Le pluralisme, les possédants de la case « C à vous » s’assoient dessus. Le lobby tient tous les miradors télévisuels, et ça n’est pas prêt de changer : ONPC, C à vous, Salut Les Terriens !, toutes les émissions de pseudo-débat ont leur commissaire politique et leurs larbins, c’est-à-dire leurs kapos, généralement choisis parmi des goyim prêts à tout. À eux le sale boulot de frapper les détenus (les Français prisonniers), et à eux la fin difficile (lynchage) qui laisse les maîtres intouchés.

Bauer, disons-le tout net, c’est le socialo-sionisme à la française, avec une touche de droite, pour faire bonne mesure sécuritaire. C’est l’axe Paris-New York en passant par Tel Aviv. C’est, dans son domaine, un Jacques Attali : les princes passent, les conseillers restent. Pour comprendre, il suffit d’inverser le rapport entre pouvoir visible et pouvoir profond. On comprend alors qui tient les rênes. Le maître de toutes les polices, c’est donc Alain Bauer, qui tient l’antiterrorisme, et donc les boutons de la terreur en France.

 

 

Le seul intérêt de l’émission est de dénoncer, bien au centre du schéma des méchants, E&R et Alain Soral. Tout en se félicitant de l’expansion, dans la fachosphère, de la tendance prosioniste. Tendance prosioniste savamment alimentée par la maison d’édition Ring dont Alain Bauer est très proche, ce qui explique son absence de la cartographie reprise par France 5.

 

 

La mode actuelle, chez les tenants du pouvoir profond, consiste donc à opposer l’ultradroite sioniste à E&R et Alain Soral. Sur le modèle d’ingénierie sociale qui a servi à éclater le FN pour n’en laisser que la partie siono-compatible. Désormais, il y aura donc la bonne ultradroite et la mauvaise. Mais ce sont toujours les mêmes qui décident du Bien et du Mal. Le propre d’un pouvoir satanique.

 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat contre le mensonge
rendez-vous sur la page de financement participatif :

(cliquer sur l’image)

Comment les identitaires se font manipuler,
lire sur Kontre Kulture

 

Tout sur l’ingénierie anti-Soral en cours, sur E&R :

 






Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents