Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pendant l’été des Français ont faim, d’autres font des régimes

Il n’est pas connu mais il distribue depuis 23 étés 650 000 repas à travers 8 centres à Paris et dans la petite couronne pendant la période estivale. C’est le collectif « Août secours alimentaire », qui fédère plusieurs associations.

 

Le collectif est parti d’un constat tout bête : les gens démunis ont aussi faim en été. Prévu au départ pour les SDF, il voit arriver de plus en plus de retraités et de familles.

 

 

Le Parisien en parle dans son édition du 30 juillet 2017 :

Cet été, 14 000 personnes comptent sur l’aide d’Août secours alimentaire, dont 11 000 à Paris, toutes adressées par les services sociaux ou par les associations qui les épaulent pendant l’année. Un nombre que le directeur d’ASA, Philippe Brouant, admet qu’il reste « relativement stable depuis 2 ou 3 ans ».

« L’aide semble mieux s’organiser à Paris, et mieux se diffuser, en revanche ce qui est inquiétant, c’est que nous voyons de plus en plus de gens qui reviennent une année, puis la suivante, puis la 3e… Ils ne parviennent pas à sortir de la grande précarité, et cela concerne bien 70 % des gens que nous aidons. »

Et pendant que des centaines de retraités et SDF font la queue chaque jour pour obtenir de quoi manger, la grande crainte de beaucoup de Français – et surtout de Françaises – c’est le surpoids. En période estivale, les partants essayent en dernière minute des régimes plus ou moins sérieux... ou dangereux.

 

Le Progrès a fait une liste de 5 régimes dangereux, du « coton » au « ver solitaire » en passant par le « placenta », mais on s’arrêtera sur le « respirianisme ».

Ils proclament se nourrir d’air et de lumière et de très peu, voire, ne pas du tout manger, car l’air et la lumière leur procurerait une énergie invisible, le « prana », suffisamment nutritive pour remplacer les aliments et les boissons : attention, les adeptes du « respirianisme » sont en danger. Ce mouvement alimentaire extrême, apparenté à une secte, inquiète et a déjà causé plusieurs décès. Parmi ces victimes, une Allemande de 62 ans disciple de ce mouvement New Age : sur la page internet de la communauté où elle vivait, on peut lire que les adeptes ont commencé à « se libérer » de la nourriture en mai 2014 en buvant uniquement « du jus de fruits et de plantes... », selon Le Vif.

Sur levif.be, ce journal belge en ligne, on apprend que les adeptes du respirianisme prétendent « vivre sans boire ni manger, ou à peine ». Écoutez la suite, elle vaut son pesant de cacahuètes, avec un petit détour par les bienfaits de ce pois de terre.

 

Selon leurs témoignages, ils se « nourriraient » exclusivement de « l’alimentation cosmique » que leur apporte le « prana », terme sanskrit qui peut être traduit par « le souffle vital respirant ».

Attention, il s’agit bien du prana et pas du panard, un souffle vital moins respirable. Ce que n’ont pas compris ces adeptes, c’est que l’énergie solaire, qui est une donnée scientifique, passe par quelques filtres pour arriver dans nos assiettes : d’abord par les plantes, qui en sont la première transformation (photosynthèse) et ensuite par les animaux, pour ceux qui en mangent.

Il y a donc deux nourritures terrestres, comme l’écrivait ce bon vieux Gide, les plantes et les animaux. Les animaux étant la seconde transformation de l’énergie solaire, puisqu’ils mangent des plantes. On parle là des herbivores. Car peu d’humains se nourrissent de carnivores (qui ne se mangent généralement pas entre eux). Quoique, en Inde, il y a une communauté qui vit très bien en ne se nourrissant que de rats (des champs). Et en Chine, on continue encore à manger du chien et du chat.

Justement, les pranistes tablent leur régime sur les exploits d’un yogi indien...

Pourtant, les adeptes du « respirianisme » (aussi appelé pranisme ou inédie) existent. Les plus orthodoxes d’entre eux jurent ne plus ressentir de sensation de faim et n’avoir plus mangé depuis près de 10, voire 20 ans tout en étant en parfaite santé mentale et physique. Un de leurs modèles, le yogi indien Prahlad Jani, assure même jeûner depuis 70 ans (!) sans aucune répercussion sur son état de santé général.

Témoignage d’un prana dans le vent avec un joli collier :

 

 

Bon, on va arrêter là la rigolade glauque, en rappelant à ces petits escrocs, dont on comprend pourtant le but – s’affranchir des lois corporelles pour élever son âme – qu’un homme peut difficilement se priver de nourriture plus de 40 jours (quant à l’eau, à J + 3, de graves effets organiques dûs à la déshydratation se font ressentir, et à J + 6, c’est la mort). Bobby Sands et ses amis pourront en témoigner, de l’au-delà.

Pour une alimentation et un mode de vie sains,
chez Kontre Kulture :

 

Sur le jeûne, les plantes et les nouveaux modes d’alimentation,
voir sur E&R :

 






Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1776223

    Je souhaiterais mettre en perspective une petite choses assez importante.

    C’est vrais que la comme ça on peux trouver ça un peut ridicule le coups de la nourriture pranique, le pendentif, tout ça.. De la même façon qu’au début je trouvais les théories du complot un peut ridicule.

    Regardez la tonne de découvertes archéologique cachée. Le nombres de squelettes d’humain géant qu’on à retrouvé.
    Les cranes de Paracas, on à prouvé maintenant que l’ADN n’était pas humain.
    En Inde il y à des minuscules maison construites en pierres gigantesque, la population local dit que c’est des géant qui ont construit ça pour des nains afin de les protéger des dieux. A quelques kilomètre on trouve une zone interdite au publique (car radioactive), entièrement vitrifiée, avec des reste de corps figée dans le silice fondu qui se protègent la tête.
    Il y à les tablettes d’Ica dont ont à dit qu’elles étaient fausse, pourtant on en trouve encore dans les sols, il y en à des milliers. Elles mettent en scène la vie de tout les jours d’une civilisation antique. On y vois des transplantations cardiaque, des hommes chevauchant/chassant des dinosaures, etc...
    On à retrouvé sur la même couche sédimentaire une emprunte de sandale à côté d’une emprunte de dinosaure.

    Des faits archéologiques de la sorte, occulté par la pensée unique il y en à a la pelle. Il y en à vraiment beaucoup beaucoup. C’est fascinant même de voir que chaque monument de l’archéologie recèle de ces anomalies.
    Lorsqu’on étudie un peut tout ça et qu’on fais des relecture d’une oeuil neuf (et ouvert) et qu’on relis et comprends ces classique, qu’on comprends un peut les bases de la métaphysique (qui est une science) tout deviens bien plus claire sur l’histoire de l’humanité.

    La subversion politique est le premier pas vers l’éveil spirituel, mais ce n’est que le premier pas. Peut être qu’il n’est pas encore temps pour E&R de traiter de spiritualité.
    Il faut se poser la questions de l’incidence de ce genre d’article, car la vous faites le jeu de nos élites et vous vous posez en ennemis de l’éveil. Je suis assez déçu de cette article. Je souhaiterais que vous fassiez de plus amples recherches, que vous interrogiez des pranique, qui vous les surveillez un peut. Bref, que vous fassiez une vrais enquête et pas une petite attaque immature.

     

    Répondre à ce message

  • #1776228

    Quand j’étais dans l’armée, en opération survie on nous avait appris la "règle des 3 quatres" : quatre minutes sans respirer, quatre jours sans boire, quarante jours sans manger. C’était le maximum qu’un homme pouvait tenir. Le reste n’est que de la mauvaise littérature.
    Malheureusement, aujourd’hui, manger équilibré est presque devenu un luxe. Merci Hollande, Macron et les autres... Je crois que organiser la bonne bouffe est une des premières étapes d’une vraie résistance au système. Une seule solution : se regrouper dans de petits espaces. A l’armée on nous avait dit que des groupes de guerillas répartis partout dans le paysage étaient beaucoup plus difficile à éradiquer qu’un gros groupe sur un poste fixe.
    Il ne faut pas se faire d’illusions, Macron ne nous fera pas de cadeaux. Il n’est pas là pour ça ! A nous de savoir nous organiser.

     

    Répondre à ce message

    • #1776298

      t’as bien raison, le premier acte de rébellion doit être : réapprendre à bien bouffer, à bien penser et trouver un bon endroit pour vivre.

       
    • #1776385

      @jollyroger
      Ton commentaire me rassure agréablement car depuis moult années j’essaie avec mes petits moyens d’organiser de petits maquis entre amis dans la France toute entière ....chose ardue et difficile comme A.Soral le fait pour faire prendre conscience aux gens de pouvoir petit à petit se libérer un temps soit peu de ce système corrompu et démoniaque !!!....
      Cordialement.

       
  • #1776284

    Dans les monastères européens des siècles passés, aux règles sévères (port du cilice, veillées à plat ventre dans la chapelle, lever deux ou trois fois dans la nuit pour prier, nourriture minimale) les moines étaient mystiques, pleins de bonté et de spiritualité, mais, se maltraitant et s’affamant eux-mêmes, mouraient en général vers quarante ans, quel dommage.
    Non, se priver de nourriture n’est pas bon pour la santé. Il est vrai que la digestion ralentit et appesantit le mental, mais le sang a besoin de se renouveler pour que l’être humain puisse s’activer.

     

    Répondre à ce message

    • #1780903

      Le prophète Mohamed (paix sur lui) a recommandé deux jours de jeune par semaine, en dehors du ramadan, et maximum un jour sur deux (jeûne du prophète David paix sur lui). Cela nous montre que le jeûne permanent est mauvais pour la santé (ce qui affecterait persévérance dans cette pratique aussi), alors se priver carrément de nourriture en permanence..

       
  • #1776299

    Comme de bien entendu ,etre soi-meme un Dieu est la grande Révélation d’Adam et Eve et depuis , l’etre humain ,dans son orgueil ,cherche l’élévation supreme qui lui donnera les clés de la connaissance ultime de l’Univers et de la Création .Quel programme ! Cela fait des milliers d’années que ce projet a commencé et il progresse toujours malgré les paroles du Christ ; "celui qui croit en Moi ne mourra pas ......je suis la Vie et la résurrection.....je suis le pain de Vie.....ETC....etc.... " .

     

    Répondre à ce message

  • #1776333
    Le 31 juillet à 21:00 par Pépé le Moko
    Pendant l’été des Français ont faim, d’autres font des régimes

    Dans le temps , avant que des avions ne passent au dessus des Himalayas certains yogis de hauts niveau pouvaient en effet survivre en se nourrissant de l’air ambiant , mais de nos jours pollués , tout ça c’est du pipeau ...

    Les Occidentaux adorent les extrêmes !!!

     

    Répondre à ce message

  • #1776337

    Ce genre de pratique devient à la mode et c’est dangereux que ça tombe dans les mains de n’importe qui. Une collègue hyper vegan et hygiéniste se plaignait du fait qu’elle n’arrivait à manger une pomme par jour que si ses enfants n’étaient pas là. Ben oui, faut de l’énergie pour éduquer...

     

    Répondre à ce message

  • #1776400

    C’est étrange ce point de vue hostile à la nourriture pranique, alors qu’on vient d’habitude sur ce site pour s’ouvrir l’esprit. Dommage après toutes ces remises en questions successives de s’arrêter en si bon chemin, on dirait qu’E&R s’arrête à chaque fois à la porte de l’ésotérisme, comme s’il avait peur, alors que c’est à mon sens le chemin naturel à suivre pour qui tente de s’éveiller.

     

    Répondre à ce message

    • #1776422

      Je pense surtout qu’E&R veut rester dans le domaine du sérieux. Franchir cette "porte de l’esoterisme", comme tu dis, n’aurait pour conséquence que de faire tomber le mouvement dans le royaume des dingos. Ta porte, ce n’est pas une porte, c’est un trou. Trou que frôle déjà trop dangereusement le site.

      Nourriture pranique...Bon sang...Je t’en foutrais...

       
    • #1776446
      Le 1er août à 01:53 par inference.deductive
      Pendant l’été des Français ont faim, d’autres font des régimes

      Mourir de faim, vous appelez ça s’éveiller vous ?

       
    • #1776487
      Le 1er août à 07:40 par Une chance au grattage, une chance au tirage
      Pendant l’été des Français ont faim, d’autres font des régimes

      « Ce point de vue hostile » ne doit pas vous empêcher d’en manger du pranique. Libre à vous le choix de l’alimentation qui vous ouvre l’esprit. Ce que vous consommez n’influence que votre corps (à l’exception de la peste qui est contagieuse).

      Et, personne n’a d’hommages à remettre en question, un autre chemin que le sien.

      Dans le sens de votre chemin naturel qui éveille ne vous arrêtez pas en cours de route et sans peur vas te faire Maître véritablement à la porte ou ailleurs avec soin. Cela vous fera le plus grand bien naître.

      Au loto le jackpot c’est 5 numéros + le numéro Chance, anciennement le Complémenteur.

       
  • #1776416
    Le 31 juillet à 23:38 par S.A. Christophe Barbier de Congés Payés
    Pendant l’été des Français ont faim, d’autres font des régimes

    Exonération d’une partie des subventions et de l’impôt sur les bénéfices à chaque société qui accorde une 6e semaine de congés payés à chaque salarié bénévole pour « Au secours alimentaire ». D’accord une action de terrain ne traite pas le fond en comité d’expert en Stratégie & Développement, seulement dans l’urgence Express... Ça nourrit des êtres humains.

     

    Répondre à ce message

  • #1776418

    Ben voilà... y a qu’à filer des cacahuètes (extrêmement riches en Grèce) aux pauvres tout au long de l’année.

     

    Répondre à ce message

  • #1776439

    Pour ma part je vis d’amour et d’eau fraîche, et je suis en parfaite santé.

     

    Répondre à ce message

    • C’est une grosse dépense l’amour, surtout pour un homme, qui donne, qui donne. Il lui faut un petit verre de bon vin (un pas plus) pour se mettre en train et de la bonne viande rouge pour récupérer et recommencer.
      Sinon, plus d’amour, rien que de l’eau fraîche. Des petits bras comme des allumettes pour serrer rien du tout.

       
    • #1776555

      Pareille avec ma compagne...je fournis l’eau fraîche et elle l’amour !!!...

       
    • Le problème ce n’est pas l’eau ou les 3 autres éléments (bien qu’ils soient souillés également), le problème ce sont les objets sans lesquelles on ne peut pas se nourrir, se déplacer ou se protéger.

      Le Système est bien au courant, c’est pourquoi il s’est débrouillé pour qu’on produise et consomme sans même se poser de question, même les plus anar et écolos, les "chouettes citoyens du monde" et autres "colibris".

      Monsieur "prana" croit bien respirer et ne pas avoir besoin de manger, mais son pull, ses chaussure, sa brosse à dents et sa bagnole sont en pétrole.

       
Afficher les commentaires précédents