Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie

Alors que la France s’apprête vraisemblablement à frapper la Syrie, en représailles aux attaques chimiques supposées, Caroline Galactéros plaide pour un sursaut d’indépendance nationale. Selon elle, la France ne doit pas s’aventurer dans une nouvelle coalition.

 

Docteur en science politique et colonel au sein de la réserve opérationnelle des Armées, Caroline Galactéros est présidente du think tank Geopragma. Auteur du blog Bouger Les Lignes, elle a notamment publié Guerre, Technologie et société (éd. Nuvis, 2014).

 

La messe semble dite et une atmosphère de veillée d’armes plane sur Paris, tandis que le jeune prince d’Arabie Saoudite quitte la capitale et que notre président est en étroit dialogue avec son homologue américain. La France pourrait, en coordination avec Washington, frapper de manière imminente les forces du régime syrien en représailles d’une nouvelle attaque chimique imputée de manière « très probable » mais en amont de toute enquête, aux forces de l’abominable tyran Assad soutenu par les non moins affreux régimes russe et iranien.

 

 

Il faudrait agir vite, se montrer ferme, intraitable, juste ! Il s’agirait là d’un « devoir moral » ! On a bien entendu et lu. Le discours moralisateur sur la sauvegarde des civils innocents, pourtant inaudible après sept ans de guerre et de déstabilisation de la Syrie, est toujours le même. C’est là le comble du cynisme en relations internationales, que nous pratiquons pourtant sans états d’âme depuis des décennies. Pendant ce temps, la guerre silencieuse du Yémen continue. Ces civils-là n’existent pas, ne comptent pas.

Mais certaines images de guerre et de civils otages d’une sauvagerie généralisée irritent plus que d’autres nos consciences lasses d’Européens déshabitués de la violence et gonflés d’une prétention à connaître, dire et faire le Bien. Soit.

Mais agir contre qui ? Qui faut-il punir ? Le régime de « l’animal Assad », comme l’a appelé Trump ? L’Iran ? La Russie ? Vraiment ? Et si ce trio noir que l’on désigne exclusivement depuis des mois à la vindicte populaire internationale n’était qu’un leurre, proposé à notre indignation sélective pour ne pas réfléchir à nos propres incohérences ?

« Quel serait l’intérêt de la Russie de laisser perpétrer une telle attaque ? »

Personne ne se demande pourquoi cette nouvelle attaque chimique arrive maintenant, au moment même où la Ghouta orientale repasse sous contrôle gouvernemental syrien et parachève sa reconquête territoriale, face à des groupuscules rebelles rivaux globalement en déroute et plus que jamais prêts à se vendre au plus offrant pour survivre et espérer compter ? Personne ne s’autorise à douter un instant, quand le ministre russe des Affaires étrangères rapporte que les observateurs du Croissant rouge syrien envoyés sur place n’ont rien vu ressemblant à une attaque ? Serguei Lavrov ment-il carrément au Conseil de Sécurité des Nations unies ou bien faut-il penser que Moscou ne contrôle pas tout ce qui se fait au plan militaire sur le théâtre ? Ou que des éléments de l’armée syrienne elle-même agiraient en électrons libres ou auraient été « retournés » ? À qui profite le crime ? C’est cette vieille question, mais toujours pertinente, qui paraît désormais indécente.

Quel serait pourtant l’intérêt de la Russie de laisser perpétrer une telle attaque, alors que, ne nous en déplaise, bien davantage que notre « Coalition internationale », elle cherche la paix, l’organise pragmatiquement, et est la seule depuis sept ans à engranger quelques résultats qui évidemment contreviennent à nos intérêts et à ceux de nos alliés régionaux ?

On semble aussi avoir totalement oublié une donnée fondamentale du conflit : les malheureux civils de la Ghouta, comme ceux des ultimes portions du territoire syrien encore aux mains des « rebelles » djihadistes ou de Daech, sont des boucliers humains, peut-être même, en l’espèce, sacrifiés par ces mêmes apprentis démocrates suppôts d’al-Qaïda et consorts pour entraîner l’Occident dans une guerre ouverte avec Moscou et Téhéran.

 

 

Car si l’on quitte le microscope pour la longue-vue, il est permis de décrire à partir de cette dernière séquence syrienne un contexte stratégique global infiniment préoccupant pour l’Europe, et singulièrement pour la France, qui risque de prendre les avant-postes d’une guerre qui n’est pas la sienne, dont elle fera les frais et qui neutralisera durablement l’ambition présidentielle affirmée de prendre le leadership politique et moral de l’Union européenne. Nos amis allemands ou italiens sont d’ailleurs moins cynico-idéalistes, mais plus prosaïques que nous. Ils avancent prudemment, vont et viennent entre Beyrouth et Damas pour pousser leurs pions en cette phase douloureuse et recueilleront les fruits de notre marginalisation radicale quand la reconstruction syrienne arrivera.

« La guerre en Syrie a été gagnée militairement par l’armée gouvernementale. Militairement, mais pas politiquement. »

La ficelle est si grosse et la pelote si bien déroulée depuis des mois qu’on ne la voit plus en effet. On punit la Russie. On la punit d’être la Russie, déjà, et d’avoir réussi son retour sur la scène mondiale. On la punit de vouloir la paix en Syrie et de chercher à la mettre en musique politiquement à Astana ou à Sotchi. On la punit d’avoir sauvé Damas et son régime diabolisé du dépècement qu’on leur promettait et qui s’est fracassé sur la résilience populaire et gouvernementale syrienne et a déjoué partiellement au moins la confessionnalisation des affrontements politiques et sociaux que l’Occident encourage, sans en comprendre le danger insigne pour ses propres sociétés, et notamment en Europe.

La guerre en Syrie a été gagnée militairement par l’armée gouvernementale. Militairement, mais pas politiquement. Cette victoire sur le terrain au prix d’une guerre brutale (comme toutes les guerres, même celles menées depuis les airs et qui n’ont de chirurgicales que le nom), nous est proprement insupportable car cela nous force à faire la paix, ce que nul ne veut mis à part… Moscou. Ah, Moscou ! L’impudent Vladimir Poutine trop bien réélu qui nous nargue avec sa coupe du monde, où des millions de gens vont découvrir un visage de la Russie qui ne les terrifiera pas.

Et puis derrière Moscou, on vise évidemment Téhéran, dont l’allié israélien, en pleine idylle officielle avec le centre mondial du salafisme – l’Arabie saoudite – qui a toutefois opportunément décidé de faire peau neuve, ne peut tolérer l’émergence régionale, tant le niveau sociétal, culturel, technologique et commercial de ce pays lui fait de l’ombre bien au-delà de la seule crainte d’un (dés)équilibre stratégique modifié par sa nucléarisation ultime.

Bref, nous sommes en train de tomber dans un vaste piège qui se joue sur plusieurs fronts, et de nous ruer, en croyant ainsi exister, sur le premier os qu’on nous jette. De ce point de vue, l’affaire Skripal pourrait bien n’avoir été que le hors-d’œuvre de la séquence actuelle. Elle a posé le premier étage d’une repolarisation politique et sécuritaire de l’Europe autour de Londres, et surtout sous la bannière de l’OTAN. Car c’est là l’ultime manœuvre : remettre au garde-à-vous les Européens qui, depuis l’arrivée de Donald Trump et le Brexit, s’étaient pris à rêver d’une autonomie européenne en matière de politique et de défense… Péril suprême pour le leadership américain sur le Vieux Continent, heureusement contrebalancé par les rodomontades de quelques nouveaux européens qui refusent leur arasement identitaire et mettent à mal tout projet d’affranchissement sécuritaire collectif. Le Secrétaire américain à la défense, le général Mattis, a d’ailleurs été très clair : les Européens doivent en effet consacrer 2 % de leur PIB à la défense, mais pour acheter des armes américaines et demeurer dans l’orbite otanienne évidemment, l’Alliance constituant le cadre naturel et nécessaire de la défense de l’Europe. Fermez le ban !

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

La guerre est proche, voir sur E&R :

 

Comprendre le rapport de force actuel, avec E&R :

 

La vérité sur la Syrie, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je n’en reviens pas que ce soit le Figaro qui publie un tel article . C’est un bug ?

     

    • Je me suis fait la même reflexion et ensuite je me suis rappelé que le Figaro appartenait à la famille ... Dassault, d’ici à ce que la direction de Dassault sache que les Rafales risquent de se faire "dézingués" contre les SU 30 et 34 et perdrent ainsi toute credibilité sur les marchés internationaux (déjà qu ils n arrivent pas à en vendre....), il n y a qu’un pas que je ne franchirais pas... Quand même !!!!


    • Déjà en 1990 le Figaro avait publié un article d’un général français disant "Israël veut la guerre" à propos de l’Irak . Cela en direction du lectorat conservateur . Cela n’a rien empêché .


    • #1941937

      ’’Je n’en reviens pas que ce soit le Figaro qui publie un tel article . C’est un bug ?’’

      Non c’est simplement que cette fois ci une puissance nucléaire majeure capable d’atomiser l’Occident en entier en 30 minutes est impliqué du coup c’est Hypocrites ch*ent dans leurs frocs.


  • Un peu d’humour ?
    Parce que nos pilotes ne maîtrisent pas bien le combat aérien.
    Bombardement d’une usine dans le Loiret, un coup des Russes ??
    https://www.ouest-france.fr/centre-...

     

  • #1941330

    Un tel article !!! Dans le Figaro !!! Pincez-moi !!!

     

    • #1941438

      J’ai tendance à croire que la presse mainstream laisse (volontairement ou non) passer des infos intéressantes et quelques points de vue non alignés, ce qui lui permet de se dire pluraliste et ouverte à tous les points de vue. Mais dans les faits, c’est la masse des articles "bien" pensants qui fait la force de la propagande. Pour un papier de ce genre, on en a 20 fois plus sur les armes chimiques de Bachar. Que croyez-vous que la majorité dépolitisée va retenir ?


  • Bon,alors, on nous dit pourquoi il faut pas y aller...
    Quand tous ces gugusses passeront au tribunal ils nous expliqueront pourquoi on y est allé...


  • #1941336
    le 11/04/2018 par Le lobby juif et le lobby gay
    Pourquoi la France ne doit pas s’associer aux frappes en Syrie

    En route vers la 3e guerre mondiale avec l’acquiescement des masses occidentales stupides et lobotomisées.


  • Pour une fois que je suis 100% d’accord avec Guenolé, purée !!! Mais tous ces soumis de dirigeant n’ont-ils donc plus aucun sens diplomatique. La diplomatie à été inventée par la France m. macron, afin de parler avec les plus puissants que nous, il serait temps de vous en rappeler mais vos lacunes en histoire de France commencent un peu trop à se voir là. S’attaquer à l’ours Russe quand on n’est pas foutu de déloger 300 raclure gauchistes d’une zade ça inspire pas vraiment confiance.


  • Peut-être qu’on se rend compte, même au Figaro, où cette histore risque de nous mener.
    Nous n’avons pas fini de payer notre perte d’indépendance grâce aux présidents qui se sont succédés, avec accélération depuis Sarkozy.


  • #1941345

    Et la Russie qui a fait le boulot d’éradication des mercenaires pseudo djihadistes au service de l’autre camp ne va pas bouger une oreille ? ... pas sûr !!

     

  • Texte lucide... mais y’a-t-il encore des personnes lucides au plus haut sommet de l’état ? Il semble qu’ils sont tous le doigt sur la braguette à attendre l’ordre de Donald (Bibi en fait mais il préfère rester cacher derrière le duck).
    Et en cas de conflit majeur qui ira se faire tuer pour cette bande de psychopathes ? Vous ? Pas moi clairement ! Je préfèrerai, de loin, faire partie de l’axe de la résistance...
    "Je crois que là où il n’y a que le choix entre la lâcheté et la violence, je conseillerais la violence … Aussi, je préconise l’entraînement au maniement des armes pour ceux qui croient à la méthode de la violence. Je préfère voir l’Inde avoir recours aux armes pour défendre son honneur, plutôt que de la voir lâche ou le témoin impuissant de son propre déshonneur." Mahatma Gandhi
    À quand le réveil du peuple de France ?

     

  • Par la tignasse de leurs cheveux...


  • Le gars qui dit qu’il ne faut pas frapper, parce que l’on n’est pas sûr à 100% que ce soit le fait de Bachar El-Assad, a l’air sincère. Donc il y aurait selon lui plus que de fortes probabilités pour que le président d’un pays, élu et populaire, dont le pays est sous la surveillance de nombreux autres pays plus puissants que le sien et qui lui sont par surcroît particulièrement hostiles et ne rêvent que d’en découdre (parce que c’est ça le seul et unique moteur derrière la tartufferie des droits de l’homme et du crime contre l’humanité) soit con au point d’entrainer de manière volontaire et délibérée la mort de concitoyens, et qui plus est avec des armes dont on lui a assuré par avance que l’usage serait un casus belli ? Eh oh du bateau !


  • Il y a en Syrie des évènements qu’il est difficile d’expliquer.

    Il y a quelques jours les Russes et les Syriens ont laissé sortir de la Ghouta de nombreux terroristes et soldats étrangers parmi lesquels il y avait sans doute des français, turcs ....

    Quel intérêt de laisser sortir ces terroristes alors qu’il était possible de les tuer ou de les capturer comme otages contre les frappes occidentales ?
    Négocier ? Contre quoi ?

    Et quelques jours après les occidentaux se préparent de nouveau à des attaques.

    C’est ce genre de choses qui me font penser que les russes jouent un jeu pas très clair.

     

    • C’est un deal très ordinaire :
      - ils donnent le territoire qu’ils occupaient, ou au minimum, ils ne sont plus là pour le défendre
      - en échange, ils sont libres d’aller se faire pendre ailleurs,

      Ces derniers temps, les djihadistes ont déjà fait plusieurs deals selon ce principe, depuis qu’ils sont en retraite. Tantôt avec les américains, tantôt avec les syriens.

      Dans le cas présent, c’est précieux pour les syriens, car les jihadistes de la Ghouta n’en étaient pas au point d’être faits prisonniers immédiatement, et pouvaient continuer encore un certain temps à lancer roquettes et obus sur le centre-ville de Damas. Et c’est beaucoup mieux pour les civils.


  • Analyse à front renversé, un Colonel de réserve qui prône une attitude plus prudente et pour une plus grande indépendance, alors que les droits de l’hommistes sont à fond derrière des bombardements de représailles...

    Ne pas oublier également que Trump est toujours soumis à la pression de ceux qui veulent le faire tomber pour élections prétendument truquées par ingérence de la Russie, quoi qu’on puisse en penser, il est peut être tenté d’envoyer un message fort à ses détracteurs comme quoi il n’a pas peur de bombarder un allié des russes.
    Ca parait un risque disproportionné pour des raisons de politique intérieures, certes, mais c’est également à prendre en compte.

    Reste que cela n’explique pas pourquoi Macron suit comme un toutou, sauf si on comprend qu’en terme de politique étrangère, la France n’est plus indépendante et jappe dès qu’on lui agite sous le nez le chiffon des droits de l’homme.

    Je note tout de même une inflexion dans le dernier discours de Macron et concernant cette frappe éventuelle, il s’est attaché à préciser que les cibles seraient uniquement le chimique et que la France ne visait personne en particulier, preuve tout de même qu’en haut lieu, on connaît les risques d’une telle décision.

    Je pense qu’il y aura bombardement, parce que certains stratèges tout à fait sérieux sont arrivés à la conclusion que c’est Obama qui est le grand responsable de cette situation, à trop vouloir chercher et tuer Ben Laden, il a trop négligé le reste, d’où la perte de crédibilité des US consubstantielle à ses reculades au Moyen Orient, laissant Poutine placer ses pions.

    Les US avaient théorisé leur désengagement progressif des conflits post WWII et afin de se consacrer à la Chine et au pacifique, visiblement, c’est un virage à 180° qui est en train de s’opérer sous nos yeux.

    Probablement pour le pire.

     

    • Avant de faire des analyses géopolitique renseignez vous un peu plus sur Ben Laden et la CIA.

      Obama n’a jamais fait tué Ben Laden, il était mort depuis longtemps. Ben Laden était malade des reins et devait faire des dialyses régulièrement.

      La présidente Benazir Buttho du Pakistant l’avait affirmé dans un interview. Quelque temps après elle était assassinée.
      Interview de Benazir :
      https://www.youtube.com/watch?v=euK...


    • michel amm, merci, mais je n’ai pas besoin de théories alternatives pour savoir que Ben Laden était un milliardaire Saoudien dont le patronyme se diluait dans ses innombrables ramifications familiales et figurant sur quelques plaques dorées de riches immeubles Américains…

      Pour moi c’est déjà largement suffisant.

      Je précise que les analyses comme quoi cette chasse à l’homme post 11 septembre ait quelque peu brouillée la vision géopolitique de l’oncle Sam et sous Obama n’est pas de moi, je ne fais que relater la position de certains experts ou prétendus comme tels.

      Quant au reste, à force de vouloir tirer les ficelles, parfois elles se cassent, la marionnette échappe à son créateur ou plus certainement, ce dernier fini par la trahir à force de nœuds au cerveau et cette dernière se cabre, ce qui renvoi à Saddam Hussein, Kadhafi ou encore Ben Laden, liste non exhaustive, on pourrait même remonter jusqu’à Merah et en France, puisque ce dernier aurait été un indic de la DCRI avant de se retourner contre ses employeurs, hypothèse masquée par la théorie très en vogue et à l’époque dite du loup solitaire, bizarrement plus du tout en vogue depuis…

      Fermez le ban.


    • @goyband

      Cette phrase était bien dans votre message. Non ?




      Je pense qu’il y aura bombardement, parce que certains stratèges tout à fait sérieux sont arrivés à la conclusion que c’est Obama qui est le grand responsable de cette situation, à trop vouloir chercher et tuer Ben Laden, il a trop négligé le reste, d’où la perte de crédibilité des US consubstantielle à ses reculades au Moyen Orient, laissant Poutine placer ses pions.




      Vous dites bien "Je pense" .... Vous êtes donc d’accord avec les stratèges sérieux !

      Évitez de colporter les mensonges des média. Il y en a déjà assez.


  • Même certains journalistes US ne sont pas d’accord https://video.foxnews.com/v/5762398...


  • Macron ne fera pas marche arrière il est beaucoup trop lié à Israël,et si ce sont les Attali,Soros,BHL,Drahi et autres membres de la communauté qui l’ont porté au pouvoir c’est qu’ils attendent un retour d’ascenseur en échange.

     

    • jaoram
      la France n’en a rien à foutre d’Israël
      elle n’a aucun intérêt avec Israël
      et ça depuis la nuit des temps
      quelques grands militaires français ,ont eu par le
      passé , beaucoup de sympathie pour les victoires
      israélienne, c’est tout
      Les US demande à l’Europe d’augmenter leurs.budgets militaires , l’Europe si elle veut jouer dans la cour des grands elle n’a pas le choix
      les US demande aux anglais et aux français
      de participer contre la Syrie pour la même raison
      micron joiue sa crédibilité
      il est pire que les anglais
      au moins ils sont le même peuple que les usa


  • Quel honte les racontards de ce premier ministre , comme ci
    ils ne savaient pas qu’ils mentent de A jusqu’a Z sur l’affaire
    Syrienne , puis l’Irak et Libye avant .
    Ils préfèrent tuer des peuples entiers pour conserver leur
    domination . Je crois qu’aussi le Trump a promis le grand
    Israel à ses amis , donc ils lui faut continuer à détruire et piller
    tous les pays alentour , ils parlent d’annexer la Cisjordanie ces
    derniers jours . Quel injustice et cruauté envers tous ces peuples
    qui voulaient seulement rester libres .


  • À côté de la branlée que va se prendre la France mougeonne dès le démarrage de la troisième guerre mondiale, la Blietzkrieg d’Hitler passera pour une campagne interminable.

     

    • Ouaip...les orthodoxes ont un vieux staretz, le père Païssios du Mont Athos, mort récemment en odeur de sainteté, qui prophétisait que la France se verrait conserver un peu moins de 20 millions de Français après une mémorable branlée (de quel ordre ?...)...ça vaut ce que ça vaut mais bon, indication intéressante...


    • La clé de la défaite française réside dans la désunion de sa population.
      Malgré la propagande les gens sont moins dupes sur les réelles intentions des fous de guerre qui nous dirigent.


    • Déjà Séraphin de sarov le Popov balançait qu on serait plus que 17 millions de Français, avec une possible capitale à Reims, et selon lui, si on morfle pas plus, ça sera grâce à Madredeus ...


  • Si après ces gesticulations il n’y toujours pas de frappe contre la série soyez assurés que nous aurons très vites de nouveau attentats en Europe et en France en particulier. Les attentats sous faux drapeau "islamiste" est une arme et une forme de chantage utilisée par les services israéliens afin de faire pression sur ses "alliés" quand ces derniers traînent des pieds pour faire le sale boulot. Aux USA ils utilisent les massacres de masse aux armes à feu par des Wasp déséquilibrés, en Europe c’est l’islamo-racaille qui joue ce rôle.
    Tant qu’Israël n’aura pas obtenu ce qu’il veut (anéantissement de la Syrie, de l’Iran...et pourquoi pas une troisième guerre mondiale...) les services organiseront des attentats dans le monde occidental...cela fait 2000 ans qu’ils procèdent de la sorte, leur méthode n’a pas varié d’un iota...

     

    • Ca me semble assez bien résumé malheureusement ....

      Sinon plus concrètement :

      On a le président 1 de la "dites" première puissance du monde qui voudrait bien remettre son pays sur des bons rails, mais malheureusement il est "tenu" d’obéir à d’autres "puissances"... le vla bien embêté... car malgré tout il essaye d’esquiver (pour résumer) et au pire en faire le minimum.

      On a le président 2 de la plus vieille nation d’Europe qui lui est totalement inféodé aux "puissances" déjà citées, mais il est surtout emmerdé par des conflits sociaux, ralentissant en plus la prédation des "mêmes". Quoi de mieux qu’une bonne guerre pour dévier tout ça...

      Du coup, le président 1 sûrement "bien conseillé" (on s’est compris) va proposer au président 2 de l’accompagner dans une campagne militaire de grande ampleur, avec la promesse de lui laisser la vedette .... enfin la priorité d’aller se faire tirer dessus surtout.
      Pensant par là réussir à gagner un peu de temps vis à vis de son opinion public qui en a peut-être un peu marre de faire la guerre partout où y a un désert....

      Ainsi démarra la WW3 .... vu qu’après la branlée du president 2, le president 1 n’aura d’autres choix que respecter les accords machin bidules de défense et autres résolutions de l’ONU qui sont sûrement déjà en cours de rédaction dans les officines qui vont bien....


    • Si il n’y a pas de solution, il n’y a plus qu’à méditer, des groupes de méditation ont arrêtés ou prévenus des guerres :
      SOMMET GLOBAL DE LA PAIX. L’Union mondiale des scientifiques pour la paix.
      Leaders et scientifiques mondiaux réunis à Kiev.
      De nouvelles solutions aux conflits, à la sécurité et à la paix dans le monde.
      « L’ancien président du Mozambique et actuel président de l’Union africaine, Joaquim Alberto Chissano, a fait une présentation très remarquée de ces méthodes qu’il a mises en pratique dans son pays pour mettre fin à 20 ans de guerre civile et rétablir un état de paix durable. »
      https://www.gusp.org/fr/sommet-pour...


  • Cela dit, ça risque vraiment d’être drôle. Moins pour nos militaires.
    Mais quelle honte d’intervenir dans un pays souverain, de surcroît sans aucune preuve. Et même si on avait ces preuves, de quel droit ?
    Bêtise, honte et déshonneur !

     

    • Les Etats-Unis ont commis une gaffe majeure, une qui expose bien plus que le simple faux-terrorisme. La soi-disante “attaque au gaz” de Douma juste à côté de Damas a été mise en scène en assumant que les groupes terroristes contrôlés par les Etats-Unis planifiaient de résister jusqu’à ce qu’une attaque aérienne américaine puisse les sauver

      Au lieu de ça, ils se sont rendus quelques heures après et furent transportés hors de la zone ce qui a permis aux troupes russes d’immédiatement investir les lieux. Aucune victime gazée ne fut évacuée avec les terroristes, aucun docteur ne fut trouvé sur place, pas de “casques blancs” ni de morts

      Rien de tout cela ne s’est même produit, pire, tout ça semble avoir été filmé à Idlib quelques 300 km plus loin. Les lieux de filmage n’existent pas à Douma. Pire même, la zone a été immédiatement ouverte à la presse mais rien ne fut rapporté. Pas de vidéo prise, pas de victimes examinées, mortes ou vivantes, mais rien de tout cela ne fut rapporté non plus

      Ceci est la preuve tangible qu’il y a un contrôle à 100% des médias occidentaux. C’est aussi pourquoi la Russie est suffisamment courroucée pour risquer une guerre ouverte avec les Etats-Unis.

      On a poussé trop loin le bouchon Où sont les leaders politiques et militaires américains ? Je peux vous dire que dès maintenant il y a pas mal de monde à DC qui va se planquer. D’autres sont terrifiés d’être les victimes “d’accidents” perpétrés par les escadrons de la mort “Black Cube” de Trump en provenance d’Israël, incluant des agents du FBI et des enquêteurs du contre-terrorisme du Pentagone qui savent tous que toute cette affaire est bidon

      Washington vit sous la terreur mafieuse avec des équipes de porte-flingues du Mossad qui courent les rues. Les Etats-Unis sont réellement une nation vaincue et occupée

      Plus : veteranstoday.com


  • Peut être le début de la 3 GM ...

    Sérieux, j’adhère en partie à ce que vous dites Alain Soral sur Trump, son coté imprévisible débloque pas mal de dossiers... J’ai revu en partie mon opinion sur ce gars là. Pour l’instant aucune guerre et des résultats probants, c’est vrai, votre analyse se tient.
    Mais franchement, s’il cogne dur cette fois ci... Enfin, peut être un énième coup de bluff...


  • "Messieurs les russes, tirez les premiers !!!
    (sur les français qu’on vous envoie pour tâter le terrain comme on dit)"

    Juste histoire de vérifier si les premiers S-500 et autres T-50 opérationnels sont déjà en activité .... ou pas.
    Je savais pas qu’il y avait un statut encore en-dessous de laquais de l’empire américano-sioniste.

    J’aurais au moins appris un truc avec Le Figaro.


  • La marine Chinoise à ordre de se rallier à la marine Russe en cas de conflit en Syrie.

    Et la les USA veulent envoyer la France tuer des Syrien alors que l’armée Russe y à déjà gagné la guerre.
    Quel belle preuve de rationalité de la part de nos élites !

    En tant que Français je dois dire que j’ai de la sympathie pour le peuple Syrien, pour Bachar ainsi que pour Poutine (le mondialiste !) et pour sont peuple/armée. J’ai aucunes envie que la croteuse armée Française aille les agresser !
    A la place je propose qu’on livre notre gouvernement au peuple Syrien pour que la justice se fasse.

     

  • C’est caroline luchtenberg qui peut se permettre d’être publié dans ce journal...moi je dis :"quand même !!"


  • #1941473

    Bachar el-Assad rencontre discrètement, de moins en moins secrètement, le Président Poutine dans le Donbass pour y dévorer des chatons vivants !

    Ca vous suffit comme preuve ?


  • #1941492

    Une bonne synthèse de la situation en Syrie exposée avant-hier par l’Ambassadeur Russe à l’ONU : https://www.legrandsoir.info/ambass...

     

    • L’ambassadeur dit que la stratégie des USA est incompréhensible !!!

      C’est faux.

      La stratégie des USA est de préparer le grand Israël en détruisant tous les pays autour d’Israël : Cela a été annoncé et c’est un fait que tout le monde peut constater.

      Les russes le savent bien.

      Ma question est : Pourquoi l’ambassadeur raconte des salades ?

      Ma réponse : parce que les russes travaillent aussi pour les Israéliens.

      Les élites Russes et Américaines sont une même famille et ils travaillent main dans la main.

      Les prochains pays qui seront détruits sont le Liban et l’Iran.


  • Le coup des armes chimiques, pourtant démantelées en 2013, c’est un peu comme les passeports "oubliés" des jihadistes : usé. On nous raconte que les innommables ont un QI élevé, mais en réalité ils sont très bêtes et absolument dépourvus d’imagination. Une bêtise qui n’a d’égale que leur haine pour Assad, cet immense chef d’Etat. Que Dieu l’ait en sa Sainte Garde et préserve notre pitoyable Micron de s’embarquer dans les folies que lui suggèrent ses affreux mentors.



  • L’impudent Vladimir Poutine trop bien réélu qui nous nargue avec sa coupe du monde, où des millions de gens vont découvrir un visage de la Russie qui ne les terrifiera pas.



    La coupe du monde sera organisée aux petits oignons, mais soyez sûrs que les médias monteront en épingle les 2 ou 3 faits divers quasiment consubstantiels à l’organisation de tous les grands tournois internationaux de football.

    On aura les hooligans anglais, qui ne peuvent plus mettre un pied dans un seul stade du royaume au vu du prix des places, mais qui collent toujours le bordel dès qu’ils quittent le territoire.

    La police russe qui cogne à coup de tonfa sur des "supporters" anglais avinés à trois grammes, ça, ça va plaire à BFM !

    Un cri de singe (émis par qui ?) alors qu’un joueur sénégalais est en possession du ballon capté au micro ultra haute fidélité. Pas mal non plus.

    On ajoute un retard d’une minute d’une rame de métro et une fourmi dans le lit d’une chambre d’hôtel d’un journaliste et là on est bien, Poutine est bien un tyran génocidaire de son propre peuple, un raciste, etc...


  • #1941818

    Caroline Galacteros, c’est une des rares à avoir survécu aux purges macroniennes.
    Cette femme m’inspire depuis plus de deux ans le plus profond respect.
    Obligée de parler à mots feutrés, on comprend quand même ce qu’elle pense.

    C’est un miracle (qui risque de ne pas durer ?) qu’une telle voix soit encore autorisée dans le quotidien de Serge Dassault. Il doit y trouver un intérêt quelconque, qu’on ne peut soupçonner.

    Mais Caroline Galacteros est sincère, c’est certain.
    Réflexion machiste : merveilleuse conjonction d’un prénom et d’un nom.

     

  • Il se pourrait que le Figaro soit plutôt opposé à l’intervention.
    En plus du présent papier, voir leur article "Irak, Libye, Syrie : près de trente ans d’interventions occidentales au Moyen-Orient" paru ce même 11 Avril.
    C’est juste une recension chronologique, objective.
    Mais la conclusion qui s’en dégage naturellement, elle n’est pas favorable à la guerre. Le choix de publier ce genre de papier n’est pas anodin. D’autant qu’avec son apparence neutre, le papier se révèle très convaincant. 100% des commentaires y sont anti-guerre.


  • Recentrage. Cela du bien de revenir en France, de lire et d’entendre parler français, non ?, quand même !!!.
    En plus, il fait bon et beau ; que demande le peuple .. ?.


  • J’ai une question à soumettre à tout éditorialiste.
    Nous savons que les américains connaissent tout de la vie privée de nos "élites".
    A la vue des renoncements répétés de nos présidents à toute autonomie vis à vis des américains, ne peut-on pas y voir le signe d’un chantage US sur les décisions de nos présidents : "Si tu ne nous suis pas, nous faisons fuiter nos informations".
    Entre les comptes offshore, les déviances sexuelles, les affaires d’argent..., il y a de quoi faire.


  • La France ferait mieux de s’occuper d’elle-même, parce qu’elle est empêtrée dans une telle merde sociale qu’il faudrait un bataillon pour tout remettre en ordre, sans compter les suppléments adjacents .Et en plus frapper qui, pourquoi ? pour dès qu’en dira-t-on de la même trempe que les armes de destruction massive de l’Irak ? Non seulement ce gouvernement ne sait gérer son propre pays, mais en matière de relation internationale il n’est pas plus doué .Ces tocards vont nous embourber dans un problème qui sera difficile à résoudre, pour ne pas dire indécrottable qui peut amener au pire .J’aimerais voir la tête des électeurs inconscients de ce pays, le jour où nos heureux élus "démocrate" et talentueux nous auront menés à un conflit


Commentaires suivants