Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi les Marocains forment-ils la majorité des naturalisés en France ?

« En 2018, la France a naturalisé 110 014 étrangers, indique l’Office statistique de l’Union européenne dans un document publié sur son site. Les Marocains arrivent en tête avec 14 % du total des ressortissants de pays tiers devenus Français, suivis des Algériens (13,5 %) et des Tunisiens (6,1 %). Les Marocains sont également 1ers en Europe. [...]

“En 2018, quelque 672 300 personnes ont acquis la nationalité de l’un des 27 États membres de l’Union européenne (UE), un chiffre en baisse par rapport à 2017 (700 600) et 2016 (843 900)”, informe le document.

“Les citoyens marocains formaient le plus grand groupe de nouveaux citoyens d’un État membre de l’UE dont ils étaient résidents en 2018 (67 200 personnes) […] devant les citoyens de l’Albanie (47 400) […] et de la Turquie (28 400 personnes)”, ajoute le rapport. » (Sputnik News)

Il faut mettre ces informations en perspective avec un article du Temps (suisse) du 26 septembre 2018, l’année où les statistiques reprises par Sputnik ont été récoltées.

Le Maroc joue donc à la fois deux rôles, l’un en faveur de l’UE (qui le rémunère de manière directe ou indirecte pour cela) et l’autre en quelque sorte en sa défaveur, puisque les Marocains forment le plus gros poste de départs vers l’Europe ! Le roi Mohammed VI dispose donc d’un levier important dans ses négociations commerciales avec l’Europe. C’est aussi ce rôle (d’arbitre ou de maître-chanteur) qu’Erdoğan a joué au plus fort de la guerre syrienne avec les 3,6 millions de réfugiés syriens accueillis dans son pays.

En 2018, suite à la guerre civile des deux factions principales en Libye (que l’intervention franco-britannique de 2011 n’a pas éteinte, loin de là), les migrants venus d’Afrique ont détourné leur chemin de la Libye vers le Maroc. Les côtes marocaines sont donc devenues le point de départ principal des migrants subsahariens vers l’UE.

 

« La France arrive à la 4e place des pays européens ayant octroyé la nationalité à des ressortissants étrangers en 2018, avec 110 014 naturalisations. Le Royaume-Uni est 1er (157 004), suivi de l’Allemagne (116 750) et de l’Italie (112 523). Ainsi, dans l’Hexagone, les Marocains sont également 1er avec 14 % du total des naturalisations, suivis des Algériens (13,5 %) et des Tunisiens (6,1 %). »

Pour ce qui concerne les (jeunes) Marocains eux-mêmes, rois du départ, c’est évidemment le détroit de Gibraltar et l’Espagne qui sont en point de mire. Une fois posé le pied sur le continent européen, ils ruissellent dans les grands pays occidentaux. Le Temps du 26 septembre 2018 relate une information qui en dit long sur les velléités de départ des jeunes locaux :

« Le week-end dernier, la presse du royaume s’est fait l’écho de rassemblements de centaines de jeunes Marocains sur plusieurs plages de la région de Tanger, attirés par une hypothétique traversée gratuite vers l’Espagne, des promesses propagées par les réseaux sociaux et une vidéo montrant des Marocains embarquant à bord d’un zodiac aux puissants moteurs. Selon les médias marocains, la foule réclamait “l’immigration gratuite”. “Tout le monde veut partir. Ouvrez-nous la route et laissez-nous passer. Ici, il n’y a pas de travail pour nous. On veut partir”, déclarait un jeune. »

 

Ainsi, le Maroc joue-t-il sur deux tableaux. Et sa politique « antimigratoire » a un sens... très politique, nous explique Le Temps :

“Le royaume a toujours utilisé la migration vers l’Europe comme un levier politique pour obtenir satisfaction sur d’autres dossiers, comme sur les droits de pêche”, fait remarquer un observateur qui souhaite garder l’anonymat. Il semble que le Maroc est aujourd’hui davantage enclin à coopérer avec les Européens et à endiguer les départs vers les côtes espagnoles. Depuis la fin du mois d’août, Rabat accepte de reprendre les migrants qui ont réussi à franchir les barrières des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Il fait aussi valoir qu’il a intercepté 54 000 migrants en mer en 2018.

Des dizaines de milliers migrants qui sont renvoyés vers le sud du pays, « aux portes du désert ».

 

 

En France, pour en revenir aux migrants marocains qui arrivent chez nous, leur sort est régi par un accord datant de 1987 qui stipule :

Les ressortissants marocains peuvent obtenir une carte de résident après 3 ans de séjour régulier sous couvert d’une carte de séjour temporaire portant la mention « salarié », au lieu de 5 ans dans le cadre du droit commun.

Le conjoint et les enfants admis au titre du regroupement familial sont autorisés à séjourner en France dans les mêmes conditions que la personne rejointe. En conséquence, ils reçoivent soit une carte de séjour portant la mention « vie privée et familiale » soit une carte de résident, titres qui les autorisent à exercer une activité professionnelle.

Les Marocains bénéficient donc d’une sorte de dérogation par rapport aux autres migrants, ce qui explique (en partie) qu’ils constituent le premier poste d’arrivants. D’un point de vue plus général, et politique, on peut assez rapidement penser que le frein donné à l’immigration noire en direction de l’UE par les autorités marocaines « autorisent » celles-ci à envoyer plus de candidats marocains au départ en Europe !

Ce que confirme le partenariat signé entre le Maroc et l’UE en juin 2013 :

Le partenariat de mobilité UE-Maroc fixe un ensemble d’objectifs politiques et prévoit des initiatives à mettre en place pour garantir une bonne gestion de la circulation des personnes. Parmi ces initiatives, l’UE et le Maroc vont entamer des négociations sur un accord pour faciliter les procédures d’octroi des visas pour certaines catégories de personnes, notamment les étudiants, les chercheurs et les hommes et femmes d’affaires et reprendront les négociations sur un accord de réadmission des migrants irréguliers.

Le Partenariat vise ainsi à mieux informer les citoyens marocains possédant les qualifications requises sur les offres d’emploi, d’étude et de formation disponibles dans l’UE ainsi qu’à faciliter la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles et universitaires. Le Partenariat vise aussi à soutenir une meilleure intégration des ressortissants marocains séjournant régulièrement dans l’UE.

En matière de migration irrégulière, l’UE et le Maroc vont coopérer pour mieux lutter contre les réseaux de trafic de migrants et de traite d’êtres humains et assister les victimes. Ils travailleront de manière étroite pour assister le Maroc à mettre en place un système national d’asile et de protection internationale.

 

CQFD !

En politique, et encore plus en géopolitique, rien n’est gratuit : tout est rapport de forces, pouvoir de nuisance, chantage et pression. En faisant faire le (sale) boulot de tri humain par le Maroc, l’Union européenne se lave les mains et peut ainsi rester démocrate et humaniste, en envoyant quelques ONG pleurnichardes pour la galerie. Mais il y a forcément une contrepartie, planquée dans les traités secrets, ceux auxquels le grand public n’a pas accès car le cynisme ne se dit pas : il se pratique.

C’est pourquoi Erdoğan, qui a touché 6 milliards d’euros de l’UE pour contenir 4 millions de migrants après 2016, tout en jouant avec le robinet du migroduc contre le couple Merkel-Macron, « peut » aujourd’hui rafler la cerise du gaz (en partie) chypriote ou grec en Méditerranée. Merkel et Macron font les gros yeux, sortent les grands mots (« jeu dangereux », « sanctions »), la caravane passe, car des accords secrets ont peut-être été passés. Attendons pour cela la décision européenne sur les « sanctions » envers la Turquie lors du sommet des 24 et 25 septembre.

Dernières nouvelles du Maroc, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La seconde photo (les Noirs qui "beachent" en courant sur la plage) devrait être montré partout, en long, en large et en grand... avec comme texte : voilà le résultat de l’alliance entre la finance internationale et le mondialisme ! Alors, stop ou encore ?


  • Si les dirigeants européens avaient véritablement l’envie de lutter contre l’immigration ils réformeraient notre système social à minima en appliquant la priorité nationale et l’impossibilité pour un non-national d’en bénéficier et ils arrêteraient également de régulariser à tour de bras pour ne plus régulariser du tout ni encore moins naturaliser qui que ce soit. Quid du regroupement familial qui aurait été supprimé il y a déjà longtemps.
    Enfin de toute façon on va bientôt passer à plus d’un enfant sur deux né en France métropolitaine qui aura au moins l’un de ses deux parents d’origine extra-européenne, donc c’est foutu. Pour ceux qui n’ont pas envie de vivre dans un pays devenu une annexe de l’Afrique et du moyen-Orient, ni envie de financer ces populations jusqu’à la tombe, la meilleure solution est encore de partir et de laisser les Français qui aiment ce changement de peuple se débrouiller avec ça.

     

    • @ptitpère :
      La France n’a pas vocation a devenir un pays musulman,cad avec d’autres valeurs,d’autres moeurs,une autre philosophie,que chrétienne.
      Partir,c’est baisser les bras.Jamais.Les solutions sont nombreuses pourtant pour que la France puisse rester la France.Ces solutions seront toutes trouvées dans la légalité.
      La majorité du pays ,des français de souche,blancs,est acquise depuis longtemps.
      Ce pouvoir tombera,tôt ou tard,même si de notre vivant nous le ne verrons pas.
      Les populations immigrées ne feront jamais la France.Elles n’inventent rien dans aucun domaine depuis qu’elles sont dans leur religion.Elles ne nous impressionnent pas.La France ne mourra pas de l’immigration,elle saura s’en protéger en changeant les règles demain ou après-demain.


    • @le moine vengeur, les Français cautionnent ce remplacement de population depuis des décennies. Après libre à eux de le faire mais je ne vois pas pourquoi ceux qui comme moi s’y opposent devraient rester pour financer leur propre tombe.


    • @ le moine vengeur. La France n’est plus la France depuis longtemps. Le remplacement de population a eu lieu, il suffit d’ouvrir les yeux ! Immigration + métissage + avortement te remplace une population en 50 ans ! Ce pays est en train tout simplement devenir le Brésil ou le Liban ! Donc un conseil aux jeunes français blancs et de souche : foutez le camp le plus vite possible !


    • @le moine vengeur
      Beaucoup de gens se disant et se croyant chrétien, ne pratiquent pas, n’ont pas la foi et n’ont en réalité qu’une vague idée fausse de la religion en général.
      Ils battent seulement le tambour. C’est fatiguant.
      La religion ça s’apprend, ça s’étudie et ça se pratique en communauté. La foi, c’est se remettre à Dieu à toute occasion. L’orgueil n’y a aucune place.
      Un vrai moine.


    • @le moine vengeur :

      Pousser les Français à quitter le pays n’est pas la solution.


    • @Bertrand Dudéclin,oui la France est foutue en tant que nation et ce n’est pas les jeunes d’aujourd’hui qui y changeront quoi que ce soit...
      Je proposerais plutôt de racheter la Nouvelle-Zemble à Poutine,l’île est trois fois plus grande que la Corse et le climat n’’est pas pire qu’en Laponie ou au Groenland.
      Y a des forêts style taïga au sud de l’île,le nord est presque entièrement désertique mais les eaux sont poissoneuses et puis on pourrait construire des villes souterraines...
      Bien entendu on dépendrait de la Russie mais mieux vaut devenir un protectorat russe qu’américano-sioniste comme aujourd’hui ou un futur califat comme ce sera peut-être le cas dans vingt ans...
      150 ou 200 000 natios qui se casseraient là-bas pour fonder la "Nouvelle France" ça aurait de la gueule quand même non !!!???
      Et je suis sûr que même des cousins belges ou québecois nous rejoindraient au bout de quelques années si le projet s’avérait viable...
      Quand aux maghrébins,noirs subsahariens et autres moyen-orientaux qui nous collent aux basques depuis un demi-siècle,aucun souci qu’ils nous suivent là-bas,il y fait trop froid et ils savent pertinement qu’on ne leur donnera pas d’allocs...
      .


  • Le Maroc pèse que dalle. La politique migratoire maghrébine est voulue par l’UE de même que les actions de Erdogan en Méditerranée sont directement inspirées par les Américains. Rien n’arrive par hasard...


  • Les avantages migratoires du Maroc sont aussi la conséquence de plusieurs facteurs géopolitiques. L’un d’entre eux étant son engagement sioniste. Je ne parle pas de son utilisation dans le chamboulement sociétal, ni de son rôle de passerelle et de déstabilisation en Afrique ... Le Maroc n’appartient pas aux Marocains, mais au roi et aux étrangers qu’il a laissé investir dans son royaume. Pourquoi diantre rester dans un pays qui n’est pas le vôtre, alors ? C’est ce que pensent la majorité des Rifains, les premiers à quitter leur terre natale !

     

  • "Ici, il n’y a pas de travail pour nous" Ici non plus vous vivrez de la dette, mc rot veut rattraper celle de ses maîtres US.

     

  • Je crois que les Marocains impliques jusqu’au cou dans le trafic de hashish ont ete l’emigration la plus nocive pour la France avec les Algeriens(delits en tout genre)bien-sur.Les Marocains ont joue un role plus que determinant dans le delitement de la jeunesse Francaise.Comme les Algeriens,les marocains n’aimeront jamais la France dans sa verite et sa realite historique...des profiteurs,un peu moins violents et agressifs que les Algeriens,mais un veritable cancer quand meme pour la nation et ses valeurs multi-millenaires.

     

    • Bonjour Jean-Pierre, je suis franco-marocain mais non naturalisé (j’ai des ancêtres français). Merci d’éviter la généralisation car je suis aussi triste que vous de ce qu’est devenu la France (je ne trainerais pas sur E&R sinon...)


    • @JPG vous vous etes trompé d’auditoire mon brave, pour les essentialisations c’est sur FdS pas ER, ici on élève le débat (on essaie en tout cas).
      Sinon je vous invite à écouter ou lire le Pr.Bernard Lugan (Français de souche comme vous et moi) à propos de l’histoire du Maroc et le Afrique en général.


    • Je vais régulièrement au Maroc depuis une dizaine d années et franchement je n en ai pas la même image que vous. Il n y a pas l agressivité gratuite de le France, beaucoup de gens parlent, ou parlent parfaitement français. Ceux qui ne parlent pas du tout sont ceux qui ont arrêté l école tout jeune.
      Après je ne connaît pas tout je ne vois pas les histoires de shit notamment. Dans les rues je ne voie guère des tête de petits drogués ou dealers mais après tout C est pas chez moi je ne connais guère. Je pense tout de même que ce n est pas la condo stratosphèric de la France.
      Les jeunes des classes moyennes ont l air à fond la caisse pour la vie occidental, et pour laisser cette vie traditionnelle. J ai l impression que ça tourne à fond sur les réseaux sociaux contre le roi et la religion, pour la "liberté", les histoires de mœurs, etc
      C est plein de jeunes africains, à tous les carrefours au sens propre ils font la manche aux feus rouges C est impressionnant.


  • Le Maroc est un pays très ouvert et qui n’a pas
    peur d’aller voir ailleurs, tout en s’intégrant au pays d’accueil, du moins de point de vue papier, contrairement aux Algériens qui tiennent à leur seule nationalité algérienne.
    Il faut savoir que l’Afrique du nord a connu toute les civilisations méditerranéennes, Egyptienne, Grec, Romaine, arabe, jusqu’à la colonisation occidentale.
    Jusqu’au aux années 50 l’ émigration était un phénomène marginal dans les pays du sud, c’était plutôt le contraire sous l’appellation "partir dans les colonies pour apporter la civilisation".
    Le colonialisme n’étant plus porteur de rêve, le néocolonialisme a été mis en place pour garder l’influence des occidentaux sur les pays du sud, mais je ne pense pas qu’ils ont prévu qu’en cas de trop d’influence, le colonisé se déplacera en masse chez l’ancien colon.

    Hassan II avait dit les miens resteront miens où qu’ils soient. l’histoire lui donne raison.
    De plus on ne perd pas la nationalité marocaine, même après des générations. les juifs parties depuis les années 50 en Israël reviennent et obtiennent leurs papiers marocains, sans aucune difficulté.
    Globalement le marocain revient toujours au berceau, raison pour laquelle le Maroc encourage cette intégration chez les autres, parce-que c’est tout bénef, moins de chômage, rente des devises, tourisme, influence politique etc...

     

    • @Albeno : vous semblez vous réjouir que la France reçoive et naturalise beaucoup de marocains. "Il revient toujours au berceau" : je dirais qu’il se fait enterrer au Maroc, pour ça on est d’accord, mais avant ça ? Il vient ici pour le boulot, vous croyez ? Tout bénef pour le Maroc, moins de chômage toussa toussa, je veux bien, mais le chômage en France il passe après ?


    • Un pays très ouvert ? Certes ! Les culs de leur garçonnets aussi ? Et la drogue « douce » aussi ? Et les Ryads aussi ? Et le masquarakech du rire tant qu’on y est... Allez un bon point : L’action du Roi pour l’HCQ au profit de « tout » son peuple (et des résidents riches d’où qu’ils viennent).


    • A Albeno, À la relecture, je vais préciser ce qui m’a particulièrement agacé. Vous écrivez très bien, vous êtes évidemment intellectuellement câblé et votre situation doit être (dans mon Pays) convenable, confortable...
      Dans votre phrase d’intro, vous indiquez « un Pays dont les habitants n’ont pas peur d’aller voir ailleurs », alors voyons les jeunes mineurs marocains délinquants, prostitués, drogués, selon les cas ou en cumulé) de la Goute d’Or. Un exemple parmi tant d’autres... Vous faites du Bellatar !
      Si vous êtes bien un marocain de France, prenez sous votre aile marocaine un de ces gosses et sortez le de là.
      Autrement, bravo pour votre intégration / assimilation, vous êtes bien dans le moule du bobo gaucho de chez nous.
      Et si vous n’êtes pas Marocain de France, alors c’est bien tristement pire.
      Le Maroc (et pas que) mérite mieux que tout ça. Les apatrides auront nuit à leurs Pays. Ils auront nuit au mien également par le nivellement par la base (sauf cas comme le votre, d’intello qui fait écran à la réalité).
      Vous n’imaginez pas l’estime que j’ai pour un ami berbère de seule nationalité Française aujourd’hui... Bref !


  • Ceuta et Melilla, c’est deux fortins, verrous solidement boulonnés lors de la reconquista ibérique catholique auraient dû être l’objet d’une attention particulière. Maintenus , améliorés dans leur fonction première de prévenir toute nouvelle vague d’invasion.
    Espagne et Portugal devraient remilitariser ces enceintes pour ne pas avoir à revivre la dhimmitude
    Et en profiter pour récupérer Gibraltar.

     

  • L’enjeu pour le Maroc est de récupérer ses territoires perdus, demain Ceuta et Melilla et pourquoi pas après demain l’Andalousie !
    les gros perdants seront les bi-nationaux,, car si la France peut pondre une loi en une nuit , il faut des siècles au Maroc pour ajouter juste une virgule à une loi déjà existante !


  • C’est pas grave...toutes les conneries des marocains : grands trafficants de stupéfiants pour l’enrichissement du haut de la pyramide, cette drogue venue du Maroc.. ces musulmans marocains sous tutelle des juifs marocains en binôme mettront tout sur le dos des enfants des Algériens de France car le binôme du Maroc ont un mal fou à faire passer leur drogue en masse vers l’Algerie qui le plus souvent est stoppée par les militaires Algériens à la frontière marocaine.
    Pauvre France et tant pis pour les naïfs Algériens
    .

     

  • "Récupérer l’Andalousie" et pourquoi pas le "Charentes-Poitou" tant qu’on y est...
    L’Andalousie "Al Andalus" appartient à la péninsule ibérique et non i-ber-bérique.
    Hassan II a toujours prétendu qu’il lui suffisait d’un claquement de doigt pour mettre le feu aux banlieues chez nous. Il fut un temps où tu trouvais autant d’agents des services marocains que d’étudiants dans nos cités universitaires.
    La France est un peu l’arrière cour de la vie politique marocaine.
    Après que Hassan II eût trahi les pays arabes à la veille de la guerre des 6 jours au profit d’Israël, M6 perpétue la tradition de collaboration avec l’entité où bon nombre de ses enfants juifs ont crû bon s’exiler, avec regret pour pas mal d’entre eux.
    La position géostratégique du Maroc et sa proximité avec l’Europe (14 kms entre Punta de Tarifa et Tanger) en font un partenaire incontournable.

     

    • Ecoutez Jacob Cohen, juif marocain dont la famille a quitté le Maroc pour aller en Israël, pour savoir qui les a poussés, et arrêtez de scander votre pseudo vérité !


    • @rex C’est très bien de lancer des propos et de participer au débat, c’est encore mieux d’apporter des sources, des preuves, sinon tu peux aussi nous affirmer que la terre est plate sans soucis hein.


    • @Astérix
      On se détend petit gaulois qui résiste encore et toujours à l’envahisseur
      Faute d’arguments tu utilises la technique mainstream d’amalgame (la terre est plate) pour décrédibiliser un propos qui ne te conviens pas.
      Tout ce que j’écris est vrai.
      Sources médiatiques, sources entourage Palais, vécu personnel.

      @giustizia
      Ca rime avec pasionaria dès qu’on effleure Al Maghrib.
      Jacob Cohen ? M’cha !
      Il était avec E&R, il a tourné sa djellaba. Je n’ai pas besoin de ce genre de témoignages. Concernant la migration des juifs marocains vers Israël on n’a pas attendu les infos de Jacob pour savoir. Et ce dès les années 70.


    • il est connu de tous que hassan 2 a vendu ses freres arabes a l’état sioniste en échange de son principal opposant politique, ben barka mystérieusement disparu dans les rues parisiennes... du travail de pro, de services secrets dit on.....


    • Les Ibères occidentaux se sont installés sur la péninsule à laquelle ils ont donné leur nom après en avoir chassé les Ligures, qui se réfugièrent dans le Sud de la France (entre le Rhône et les Alpes) et le Nord de l’Italie (où ils ont donné leur nom à une région qui a connu son heure de gloire grâce au commerce d’une certaine communauté). Les Ibères orientaux se sont installés dans le Caucase dans la partie continentale de l’actuelle Géorgie. Tout ça pour dire que dans l’Histoire humaine, à très peu de contre-exemples près, c’est toujours la loi du plus fort, et nos aïeux ne connaissaient pas la pleurniche victimaire.


    • @RrexX : les frictions entre Jacob Cohen et E&R ou Alain Soral n’enlèvent rien au vécu de sa famille. Quand à l’alhyia des Juifs marocains il suffit de lire et d’entendre tous leurs témoignages, 50 ans après beaucoup en pleurent encore d’avoir quitté le Maroc pour une terre pas si accueillante où ils ont souffert de racisme primaire. Vraiment vous ne connaissez pas, ne voulez pas connaître et êtes médisant, mais ça ne m’étonne pas !


    • @Rex le berger allemand
      Il ne s’agit pas de "se détendre" il s’agit d’être un peu plus carré, même si je sais le travail d’arabe ne l’est pas toujours.
      "pour décrédibiliser un propos qui ne te conviens pas" OSEF c’est pas le probleme, quand tu dis H2 claque des doigts pour que les banlieues brules on demande juste des sources, et pas des bruits de palais ou "mon vécu", des anecdotes sur l’ambiance à Skhirate on en a tous, des preuves vidéos, audios ou écrits ou encore témoignages d’officiels ça c’est plus sérieux.


    • @giustizia
      qui mord et qui griffe au lieu de lire ce qui est écrit. Je suis entièrement sur votre ligne à propos des juifs marocains qui sont partis vers Israël et qui en souffrent aujourd’hui. Meskine.
      Pour Jacob permettez moi de dire que je me suis toujours interrogé sur sa sincérité par rapport à E&R. Une vieille habitude forgée très tôt au contact des 3 religions du Livre ?


  • Le Maroc défend ses intérêts.
    Plus elle envoie de jeunes moins elle a de chômeurs et plus elle arrive à récolter des devises en retour.
    La diaspora marocaine aime son pays. Elle rapporte 3 fois plus de devise que sa voisine algérienne.
    Signé un français d’origine algérienne qui n’est plus retourné en Algérie depuis 6 ans lassé de l’accueil reçu par les autorités qui nous voient comme des pigeons à plumer ...

     

    • @Starkamanda

      Tu es capable de voire les défauts de l’Algérie. Spécialement le fait que les autorités ne te voient que comme des Euros ambulants.
      Peut-être que tu devrais essayer d’économiser et d’y aller pour au moins 3 mois, avec comme projet d’éduquer la population, et donc les autorités, sur les besoins des originaires d’Algérie lorsqu’ils vont en Algérie. Si une personne consciente comme toi ne fait rien, qui le fera ?


    • Les binationaux qui se comporte comme des français en Algérie et exige tout et n’importe quoi finira par se faire plumer oui et a raison. Le binational qui reste tranquille lui les gens lui foutent la paix il est même apprécié pour pas être une caricature détestable d’un binational de banlieue haineux qui se crois dans sa cité.

      Concernant le transport de devises : les chiffres pour l’Algérie sont faux vu que le 3/4 passe par le circuit informel. Tous le monde envoie du cash et passe par le change du marché au noir pour convertir des devises. D’où les chiffres bas officiellement vu que personne utilise les banques là-bas (pour l’instant)

      Signé d’un ancien binational qui a remigré en Algérie, qui a rendu son passeport français et vit sa vie tranquillement en investissant dans un business là-bas.


    • Je n’ai rien à voir avec le banlieusard haineux.
      L’autoritarisme est plus violent quand l’agent a à faire à un type droit dans ses bottes.

      @ dip
      Je salue votre choix et votre courage.


  • liberalisation des régimes des visas pour les ukrainiens, géorgiens décidés par la commission européenne.


  • Les réseaux franco-marocains sont surtout en place pour servir le tourisme de type Jack Lang/Pierre Bergé/villa Majorelle...


  • Voir le protocole de Barcelone 1973

     

  • pas qu’en UE, les Marocains et les Libanais sont les champions de l’expatriations. je suis Marocain et je peux vous dire que ce pays est corrompu jusqu’à la moelle. le roi ponctionne notre économie avec ses potes du lycée qu’il a installé aux manettes des postes clés.. ils ne laissent que des miettes au peuple, pire ils démantèlent les services publiques pour favoriser le secteur privé (dont ils sont partenaires) .. le gouvernement n’est qu’une baudruche de facade, constituée de grands connards arrivistes. zéro institutions. je suis content de m’être barré et de payer mes impôts en France.


  • "[Erdogan] qui a touché 6 milliards d’euros de l’UE pour contenir 4 millions de migrants après 2016"

    Ca fait cher du migrant ! Bon honnêtement je ne lui jette pas la pierre, pas plus que Kadhafi. C’est à nous, Français en l’occurrence de reprendre le contrôle des flux, pas filer du pognon pour que d’autres fassent le "sale" boulot. Le dit boulot qui ne servira à rien à long terme, mis à part enrichir quelques uns.


  • Le roi Hassan II était opposé à l’immigration clandestine, mais également opposé à la naturalisation des migrants légaux, source : (car des mots c’est bien mais des preuves c’est mieux) : "l’heure de vérité, antenne 2, 1989", pour lui comme pour les dirigeants de la France de de Gaulle, les immigrés devaient rester quelque temps en France pour des missions précises, acquérir un savoir faire et rentrer chez eux à l’issue de ces qlq années, avant que VGE et consort ne pondent le regroupement familiale.

    Par ailleurs Hassan II était également défavorable aux mariages mixtes, pour lui ils finissaient souvent et malheureusement en divorces.

     

    • @Asterix : il voulait surtout garder la manne financière que représente les Maroains Résidents de l’étranger, et surtout le pactole de devise qu’ils ramenaient après leur long séjour ! si vous pensez que Hassan II se souciait de la France vous êtes bien naif.

      Hassan II n’avait aucune considération pour son propre peuple, il haissait toute entreprise visant à l’instruire et portait aux louanges les entreprises d’abrutissement (arabisation forcée et chants natinalistes stupides), il a mit dans des cachots digne de Ramsès II de parfaits innocents et des dissidents communistes, lisez un peu sur les années de plomb (et essayez de ne pas vomir).

      ce despote sanguinaire considérait le Maroc comme sa propriété privée, si vous pensez que les institutions sont gangrenées en France, permettez moi de rigoler ! au Maroc la politique se fait par coup de fil ! le gouvernement n’est qu’une farce et une facade.

      maintenant on a droit à un roi homo "Emir des croyants" en guise de chef d’état.. le "roi des pauvres" qui a doublé sa richesse en pleine crise économique (et qui est plus riche que l’Emir du Qatar). le plus drole c’est que le peuple l’adore. ca en dit long sur le degré de servitude.

      je préfère vivre et payer mes impots en France, au moins il y a un vrai état social (qui n’est pas parfait) et ca bénéficie à l’infrastructure.. au Maroc ca finance les branleurs et les parasites.


    • @Lecteur Soralien

      Nous ne sommes pas dupe merci, sur toutes les histoires qui vont des intrigues de Skhirates au bagne de Tazmamarte, d’autant que les magouilles avaient lieux entre les notre en France (Pasqua, Chirac &co) et les votre au Maroc.
      Le problème de la corruption est structurel, quand pour le moindre papier administratif il faut lâcher un billet c’est que le problème va au dela du cas personnel du chef de l’Etat. Après pour motif d’espoir on observe au Maghreb de plus en plus de soulèvement populaire et notamment chez les jeunes diplômés.

      Vous permettez quand même qu’en tant que Français je préfère quoi qu’il en soit la situation du Maroc et même de la Tunisie (qui ne pleurent pas sans cesse sur l’histoire coloniale) que celle d’autre pays de ce continent.

      Enfin vous dites : je préfère vivre et payer mes impots en France, au moins il y a un vrai état social (qui n’est pas parfait) et ca bénéficie à l’infrastructure.. au Maroc ca finance les branleurs et les parasites. certes, nous sommes d’accord mais l’immigration n’est pas non plus une solution, pire encore, ceux qui fuit justement ce que vous dénoncez l’importe bien malgré eux en France, on ne se défait pas de sa culture aussi facilement.


  • la Turquie, au niveau qualité-prix est au dessus du Maroc.

     

  • Moyenne d’age des migrants qui débarquent en Europe 20ans 30ans ...


  • #2543786

    Hassan II ? Moi je suis resté à Mohamed VI, en regardant Rocky V ...
    Sinon c’est bien le Maroc si on veut vivre comme au Moyen-Âge, avec les creuvards qui vont avec...
    Même s’il ne faut pas généraliser car il y a des gens bien et des ordures partout,
    mais personnellement, le Maroc , j’ai tenu six mois de force...
    Et majoritairement , tu as beau amener du travail, on te prend pour un colon ou on essaye de t’arnaquer...
    Pays à éviter. Désolé les amis marocains.


  • Faut en finir avec les traîtres qui livrent la France aux racailles marocaines dont feu le Roi Hassan2 avait assuré qu’elles ne pouvaient pas s’intégrer ni devenir françaises.
    Tant que 2 ou 3 politicards fr n’auront pas mordu la poussiére, le chantage ignoble des marocains continuera.
    Et l’essentiel de la richesse produite par la France prendra le chemin du Maroc et de l’Algérie.
    Sans parler de tous les autres détournements : transferts de technologies à des gens qui égorgent et décapitent.
    Un comble.


Commentaires suivants