Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

Jeudi soir, à 20 heures, toutes les chaînes d’information israéliennes ont diffusé en direct, à une heure de grande écoute, le discours prononcé par le nouveau faiseur de roi israélien, Mansour Abbas, le chef du parti islamique israélien, le Ra’am. « L’heure du changement a sonné », a déclaré en hébreu le leader musulman conservateur à son public de langue hébraïque. Abbas semble être le seul à pouvoir sauver l’avenir politique de Netanyahou. Il le sait et profite de ce moment pour délivrer un message de réconciliation et de coexistence. « Je porte une prière d’espoir, et la recherche d’une coexistence basée sur le respect mutuel et l’égalité réelle », a déclaré Abbas à ses auditeurs juifs. « Ce que nous avons en commun est plus grand que ce qui nous divise ».

 

L’histoire du conflit israélo-arabe révèle que ce sont toujours les Arabes qui mènent des actions réconciliatrices spectaculaires et que seuls les gouvernements de droite peuvent réagir positivement à ces actions.

Mansour Abbas n’est pas le premier Palestinien à défendre l’idée d’une coexistence et d’une éventuelle réconciliation. En 1974, Yasser Arafat s’était présenté devant l’Assemblée des Nations unies pour offrir un rameau d’olivier à Israël et à ses partisans. Il a exhorté ses auditeurs à « ne pas laisser cette branche tomber de ma main ».

Le parti communiste israélo-arabe Hadash prêche la valeur de la coexistence depuis des décennies, mais dans le contexte de la disparition de la gauche israélienne, sa voix a eu un impact proche de zéro sur la politique israélienne.

Abbas sait qu’il se trouve dans une position charnière et historique. Il sait que de nombreux Arabes israéliens sont derrière lui et il veut matérialiser le pouvoir qu’ils lui ont conféré.

« Moi, Mansour Abbas, un homme du Mouvement islamique, je suis un Arabe et un musulman fier, un citoyen de l’État d’Israël, qui dirige le principal, le plus grand mouvement politique de la société arabe ». Voilà ce qu’Abbas a dit aux Israéliens, « oubliant » de mentionner qu’il est aussi un Palestinien.

De nombreux Palestiniens, Israéliens-Arabes et amoureux de la paix considèrent Abbas comme un « traître ». Je pense en fait que peu de dirigeants palestiniens ont été aussi astucieux que lui. Je peux vous assurer qu’un éventuel gouvernement Netanyahou dépendant du soutien d’Abbas ne va pas lâcher des bombes sur Gaza. Il y réfléchira à deux fois avant d’envoyer ses avions de fabrication américaine attaquer la Syrie et il pourrait même cesser de faire pression pour une guerre contre l’Iran. Je suis en fait assez excité par l’idée d’un gouvernement israélien de droite engagé dans l’apaisement de M. Abbas.

Mais certains juifs israéliens ont également été contrariés par le discours d’Abbas. Le chef du parti sioniste religieux, MK Bezalel Smotrich, a déclaré vendredi que son parti ne siégerait pas dans un gouvernement dépendant d’un quelconque soutien de Ra’am.

Jeudi soir, juste après le discours télévisé d’Abbas, Smotrich aurait refusé de communiquer avec Netanyahou. Il est important de mentionner que les Ra’am ont également exclu une coalition avec le parti sioniste religieux.

Et voici la nouvelle la plus spectaculaire concernant Abbas et son initiative. Les partis juifs orthodoxes préfèrent clairement se lier avec un parti musulman plutôt qu’avec la gauche sociétale israélienne. Le rabbin Chaim Kanievsky, le principal chef spirituel ultra-orthodoxe de l’Alliance du judaïsme unifié de la Torah, a déclaré hier que Ra’am est plus qu’un parti légitime. Le rabbin aurait annoncé que « pour ce qui est de la sauvegarde de la tradition juive, il vaut mieux aller avec les représentants du public arabe, qu’avec les représentants de la gauche ».

Ceux qui suivent l’évolution de la société israélienne au cours des cinq dernières décennies ont remarqué que la religion est un facteur de plus en plus important tant au sein de la majorité juive, qui se réduit, que de la minorité arabe, qui s’accroît. Dans les sociétés juives et arabes, c’est la religion qui apporte les réponses laissées en suspens par les grandes idéologies, le sionisme, l’israélité et la soi-disant « alternative de gauche ».

Je suppose que si la peur de la gauche dans sa version dite identitaire actuelle suffit à combler le fossé entre l’islam et le judaïsme, peut-être que « l’identitarisme » n’est pas une si mauvaise chose après tout ; c’est certainement un catalyseur harmonieux.

Gilad Atzmon

 

Retrouvez les textes de Gilad Atzmon, sur E&R :

 
 






Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2700360
    Le 5 avril à 15:28 par Système
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Concernant la démographie, c’est inexact : les Arabes israéliens sont à peine plus de 1 million et les Juifs, de fait, représentent 75% de la population totale. Quant à la religion juive, elle subit elle aussi les assauts de l’idéologie LGBT à laquelle elle cède du terrain jour après jour. Ensuite la loi État nation, votée en 2018, réserve la pleine citoyenneté aux Juifs seuls ; eux seuls pourraient voter à des référendums portant sur les lois fondamentales du pays. L’essentiel ne se joue pas à la Knesset, loin s’en faut...
    Monsieur Atzmon me parait bien optimiste.,,

     

    Répondre à ce message

    • #2700741
      Le 6 avril à 11:31 par Ben
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      Je ne vois pas en quoi l’article est faux concernant la démographie puisque G Atzmon explique bien que les arabes israéliens sont minoritaires mais que leur proportion tend à s’accroître dû à une croissance démographique plus forte que les juifs.

       
    • #2700773
      Le 6 avril à 12:12 par Nadia
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      A moi aussi, surtout concernant les éventuelles difficultés israeliennes à bombarder Gaza et la Syrie en cas d’accord avec ce parti...mais comme Gilad est israelien d origine, je prête tout de même attention à ce qu’il écrit sur le sujet.

       
    • #2700778
      Le 6 avril à 12:17 par Système
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      Ben...Non, il sous entend que l’écart se réduit, ce qui est faux...

       
    • #2701328
      Le 7 avril à 07:10 par surnom
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      Netanyahou, une fois l’alliance consolidée avec ce Abbas pour les élections est capable de jeter aux chacals pour une vrais ou fausse accusation de toute sorte, montée en épingle et aussi jolie qu’une pièce montée d’un mariage, aucune confiance en ce type.

       
  • #2700363
    Le 5 avril à 15:36 par Ahmed Ben
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Qu’il soit arabe, je n’en doute pas, mais musulman ??
    Il n’y a plus d’excuses pour prétendre se tromper et confondre juifs et sionistes fantassins de l’antichrist Dajjal. Ce genre fait partie des hypocrites et reste méprisable : "N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi (le prophète) et à ce qu’on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Taghout, alors que c’est en lui qu’on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin dans l’égarement. Et lorsqu’on leur dit : "Venez vers ce qu’Allah a fait descendre et vers le messager", tu vois les hypocrites s’écarter loin de toi. " (Coran 4/60-61)

     

    Répondre à ce message

  • #2700434
    Le 5 avril à 18:27 par Marde
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Ce texte est un condensé de lumière.

    Merci Monsieur G.A

     

    Répondre à ce message

  • #2700484
    Le 5 avril à 19:52 par Druide
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Netanyahou est fier de montrer l’exemple en imposant la vaccination obligatoire sur la population israélienne, selon les termes du contrat avec la compagnie véreuse Pfizer.

    Si la vaccination était un complot pour tuer la population, ne croyez-vous pas que les Palestiniens seraient vaccinés de force et que les Israéliens auraient la liberté de choisir ?

    Je crois plutôt qu’il s’agit plutot d’une mesure de contrôle,un moyen de surveiller et mieux dominer la population, et l’exemple d’Israel comme pays presque totalement vacciné servira à faire pression sur les autres nations dites démocratiques pour qu’elles emboîtent le pas en vitesse.

    Il est à tout le moins amusant de voir les médias israéliens dire la vérité sur les dangers des vaccins différents de celui de la compagnie Pfizer. Alors que dans le smédias d’autres pays on obtient des informations sur les dangers des différents vacins tels que Astrazeneca, J&J, etc. On apprend bien des choses du fait que ces pays partisans de la vaccination de masse ont tous quelque conflit d’intérêt à cacher.

     

    Répondre à ce message

    • #2700809
      Le 6 avril à 12:39 par anonyme
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      ""Si la vaccination était un complot pour tuer la population, ne croyez-vous pas que les Palestiniens seraient vaccinés de force et que les Israéliens auraient la liberté de choisir ?""

      Vaccinés de force ? Le fait de ne pas les vacciner peut être aussi utilisé comme un moyen de les discriminer davantage sans encourir, cette fois, les foudres de la communauté internationale ; même si on sait que cela ne représente pas grand chose. En parlant de tuer la population. Ce n’est pas que les gens vont commencer à tomber comme des mouches ou sinon je ne crois pas qu’il y aura encore assez d’idiots pour se faire piqouzer ; et puis il y a différent type de vaccins. Tu peux en être sûr que le vaccin qui sera utilisé en Afrique sera un qui provoque la stérilité. L’année prochaine, tous les joueurs évoluant dans le championnat italien seront vaccinés de force. Imagine un peu si certains joueurs célèbres venaient à souffrir de toutes sortes de complications dans les années qui viennent. Pour ta gouverne, jusque maintenant aucune personne de renom a connu des complications ou en est mort suite à ce vaccin.

       
    • #2701308
      Le 7 avril à 05:24 par Druide
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      anonyme écrit :

      “Le fait de ne pas les vacciner peut être aussi utilisé comme un moyen de les discriminer davantage sans encourir, cette fois, les foudres de la communauté internationale ; même si on sait que cela ne représente pas grand chose.”

      Toujours penser à de nouvelles façons et de nouveaux prétextes pour discriminer contre les Palestiniens, c’est certainement une obsession du gouvernement israélien... Bon point, anonyme.

       
  • #2700583
    Le 6 avril à 00:45 par becalme
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Joli article et, je dirais qu’en politique faut être pragmatique et chercher toujours l’intérêt de ses partisans.

     

    Répondre à ce message

  • #2700699
    Le 6 avril à 10:37 par Proutzor
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Comme si un arabe musulman pouvait avoir un quelconque impact sur la politique interieur ou exterieur de l’entité sioniste. Quelle farce.

     

    Répondre à ce message

  • #2700704
    Le 6 avril à 10:46 par p’tit gars
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    D’un côté les Arabes dont le nombre augmente petit à petit, d’un autre les ultras religieux qui imposent leur loi au fil du temps, et enfin du troisième côté la gauche ultra-libérale et sociétale qui plane sur son petit nuage...

    Par ses défauts, la démocratie israélienne, la seule de tout le proche et moyen-orient, s’approche de sa fin ! Un beau gâchis...

     

    Répondre à ce message

    • #2700784
      Le 6 avril à 12:22 par Système
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      Non, le nombre d’Arabes Israéliens n’augmente pas, c’est une fake new pour le coup. 50% vivent sous le seuil de pauvreté et le taux de criminalité de leur communauté est exponentiel ; à l’inverse, les Juifs israéliens, mieux nourris et vivant dans des conditions cent fois meilleures, voient leur nombre augmenter de façon très régulière ( Grace à la surnatalité des femmes juives orthodoxes )...

       
    • #2700796
      Le 6 avril à 12:31 par Robespierre le Petit
      Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

      Il est possible que la gauche juive israelienne soit plus anti-juive que le parti de ce monsieur musulman.

       
  • #2701676
    Le 7 avril à 18:42 par lefoutagedegueulepermanent
    Quand juifs et musulmans soutiennent Netanyahou

    Ces gens qui se prétendent musulmans n’en sont pas, croyez moi... D’ailleurs, quel dirigeant de pays "musulman" est lui même musulman aujourd’hui ? Mohammed 6 ? Sissi ? Le Roi de Jordanie ? Assad ? Je crois sincèrement qu’ils sont aussi musulmans (ou même islamophiles) qu’Elisabeth lévy...

     

    Répondre à ce message