Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Révélations sur les attentats de 2004 et 2017 en Espagne

Les récentes révélations sur les attentats survenus à Barcelone et à Cambrils en 2017 – comme celles antérieures sur l’attentat de 2004 à Madrid – ouvrent exactement les mêmes questions légitimes que celles posées dans d’autres pays à propos d’autres attentats. Pourquoi, partout, les terroristes islamistes apparaissent-ils liés à l’OTAN ?

 

Le 15 juillet 2019, le quotidien républicain espagnol Público publiait, sous la signature de Carlos Enrique Bayo, le début d’une enquête en quatre parties sur les relations entre le cerveau des attentats de Catalogne de 2017 et les services secrets espagnols [1].

En Espagne, l’espionnage et le contre-espionnage ressortent d’une unique institution, le CNI (Centro Nacional de Inteligencia – Centre national du Renseignement). Bien qu’il dépende administrativement du ministère de la Défense, son directeur a rang protocolaire de ministre.

Les documents publiés par le quotidien attestent que, contrairement à la version officielle, l’imam de Ripoll, le Marocain Abdelbaki Es-Satty,
- était radicalisé depuis longtemps ;
- qu’il avait été recruté comme informateur par les services de Renseignement ;
- que ceux-ci avaient falsifié son dossier en Justice pour lui éviter l’expulsion à l’issue de sa condamnation pour trafic de drogue ;
- qu’une « boîte aux lettres morte » lui avait été affectée pour discuter avec son officier traitant ;
- et que les téléphones de ses complices étaient écoutés.

Surtout, ils attestent que :
- le CNI suivait pas à pas les terroristes ;
- connaissait les cibles des attentats ;
- et poursuivait toujours sa surveillance au moins quatre jours avant la commission des crimes.

Pourquoi le CNI n’a-t-il pas empêché ces attentats ? Pourquoi a-t-il caché ce qu’il savait ? Pourquoi avait-il déjà en 2008 – c’est-à-dire avant le recrutement d’Abdelbaki Es-Satty comme informateur – caché des éléments à la Garde civile afin de le protéger de l’enquête sur l’attentat de Madrid du 11 mars 2004 (dit « 11-M ») ?

En effet, Es-Satty était déjà impliqué dans l’« Opération Chacal » ce qui le reliait aux attentats de Casablanca du 16 mai 2003 [2] ainsi qu’à un autre encore en Iraq contre les forces italiennes [3].

Ces révélations rappellent à la mémoire les événements du 11-M, le plus gigantesque attentat survenu en Europe après le 11 septembre 2001, qui fit près de 200 morts et 2 000 blessés. Or, si l’on a bien jugé les exécutants de cette opération, on ignore toujours qui en sont les commanditaires.
- Il se trouve que la plupart des exécutants étaient des informateurs de la police ;
- L’OTAN a secrètement réalisé à Madrid la veille de l’attentat un exercice dont le scénario était le même que celui de l’attentat [4] — scénario que ne pouvaient pas connaître les terroristes bien qu’ils l’aient suivi ;
- Une importante équipe de la CIA a précipitamment quitté l’Espagne le lendemain de l’attentat [5].

On avait alors attribué cet attentat d’abord aux indépendantistes basques d’ETA, puis à des islamistes.

Nous avions publié une enquête de Mathieu Miquel à ce sujet. Il y montrait la solidité de l’hypothèse d’une opération de l’OTAN sous faux-drapeau [6].

Bien involontairement, celle-ci a été confirmée par le très atlantiste ancien Premier ministre José Maria Aznar. Au début du « printemps arabe », il révélait que le chef d’Al-Qaïda en Libye, Abdelhakim Belhaj, était impliqué dans l’attentat du 11-M, mais n’avait pas pu être arrêté et jugé [7]. Or, celui-ci est devenu avec l’aide de l’OTAN le gouverneur militaire de Tripoli. Puis, selon le quotidien monarchiste espagnol ABC, il se « déplaça en Syrie pour "aider" la révolution », en fait pour créer l’Armée syrienne libre pour le compte de la France [8] ; Selon l’ambassadeur russe au Conseil de sécurité, Vitali Tchourkine, Belhaj et ses hommes avaient été transportés de Libye en Turquie par l’ONU sous couvert d’assistance aux réfugiés ; Selon une requête du procureur général d’Égypte, Hichem Baraket, à Interpol, il devint l’émir de Daesh pour le Maghreb en 2015 [9]. Il gouverne aujourd’hui l’est de la Libye avec le soutien militaire de la Turquie et du Qatar et celui, politique, des Nations unies.

Rappelons que les historiens ont établi la responsabilité de l’OTAN durant la guerre froide d’assassinats, d’attentats et de coups d’État dans les États membres de l’Alliance [10]. Selon la littérature interne de l’Alliance, les services secrets de l’OTAN étaient placés sous la responsabilité conjointe du MI6 britannique et de la CIA états-unienne.

Revenons aux attentats de Catalogne. Selon les documents de Público, l’imam de Ripoll, Abdelbaki Es-Satty, était radicalisé depuis longtemps, ce qu’avait dénié jusqu’ici le CNI. Il militait au sein d’Ansar al-Islam, un groupe qui s’est progressivement fondu dans l’État islamique en Irak, lui-même devenu Daesh.

Or, Ansar el-Islam était dirigé par le Kurde Mullah Krekar. Celui-ci est aujourd’hui assigné à résidence en Norvège. Or, selon le quotidien kurde turc Özgür Gündem (aujourd’hui fermé sur ordre du président Erdogan), la CIA a organisé une réunion secrète à Amman (Jordanie) pour planifier la conquête de l’Iraq par Daesh [11]. Le journal a publié le compte-rendu qu’en ont fait les services secrets turcs que le PKK leur avait subtilisé. Il apparait que Mullah Krekar, alors en détention, y avait participé. Il était venu de Norvège en avion spécial de l’OTAN, puis était sagement retourné dans sa prison.

Cette affaire fait grand bruit en Espagne où le Parlement de Catalogne a créé une commission d’enquête sur les attentats et où Ensemble pour la Catalogne (le parti indépendantiste de Carles Puigdemont) a assailli de questions le gouvernement de Pedro Sánchez au Congrès des députés.

Les indépendantistes catalans laissent entendre que le Gouvernement espagnol a délibérément laissé commettre l’attentat contre la population catalane. C’est surement habile politiquement, mais ce n’est qu’une conjecture diffamatoire.

Les faits – et nous nous y tenons – sont que dans ces attentats en Espagne comme dans un très grand nombre d’attentats islamistes, en Occident et dans le monde arabe :
- généralement des éléments de l’appareil d’État étaient très précisément informés à l’avance ;
- toujours les terroristes étaient liés à l’OTAN.

Bien sûr, tout ceci n’est peut-être que pures coïncidences, mais depuis 2001 elles se reproduisent à chaque fois, quels que soient le lieu et les protagonistes.

Thierry Meyssan

 

Notes

[1] « La verdad sobre el imán de Ripoll » 1- « El cerebro de la masacre de Las Ramblas fue confidente del CNI hasta el día del atentado », 2- « El CNI escuchaba los móviles de los asesinos de Las Ramblas cinco días antes de la matanza », 3- « El CNI fichó a Es Satty en 2014 a cambio de no ser deportado y le ayudó a ser imán en Ripoll », 4- « El CNI quiso poner al imán en Barcelona pero el jefe local se negó a que lo controlara Madrid », Carlos Enrique Bayo, Público, 15, 16, 17 y 18 de Julio de 2019.

[2] Les attentats de Casablanca et le complot du 11 septembre, Omar Mounir, Marsam, 2004.

[3] « The Road to Las Ramblas », Zach Campbell, The Intercept, September 3, 2018.

[4] « La OTAN simuló un atentado en Europa con 200 muertos », Carlos Segovia, El Mundo, 14 de marzo de 2004.

[5] « La investigación halla en los vuelos de la CIA decenas de ocupantes con estatus diplomático », Andreu Manresa, El País, 15 de noviembre de 2005.

[6] « 11 mars 2004 à Madrid : était-ce vraiment un attentat islamiste ? », « Attentats de Madrid : l’hypothèse atlantiste », Mathieu Miquel, Réseau Voltaire, 11 octobre et 6 novembre 2009.

[7] « Spain’s Former Prime Minister Jose Maria Aznar on the Arab Awakening and How the West Should React », CNBC.com, December 9, 2011.

[8] « Islamistas libios se desplazan a Siria para "ayudar" a la revolución », Daniel Iriarte, ABC, Red Voltaire, 17 de diciembre de 2011.

[9] « Selon Interpol, Abdelhakim Belhaj est le chef de Daesh au Maghreb », Réseau Voltaire, 25 février 2015.

[10] NATO’s secret armies : operation Gladio and terrorism in Western Europe, Danile Ganser, Routledge, 2005. Version française : Les Armées secrètes de l’OTAN, Demi-Lune, 2004.

[11] « Yer : Amman, Tarih : 1, Konu : Musul », Akif Serhat, Özgür Gündem, 6 juillet 2014.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • du temps de franco , il n’y avait pas d’attentats islamistes ou indépendantistes , cherchez l’erreur ?!...

     

    • C’est à dire que lorsqu’il est des nationalistes à poigne, les mafieux se planquent. Voilà pourquoi ils nous balancent, sans cesse, les zeures sombres... Dans le même temps, responsable, indépendant et assez autonome je déteste la hiérarchie, alors pensez les régimes autoritaires : or les faces camuses de vipère ont bien compris cette schizophrénie pour faire leurs petites affaires entre désirs de liberté et de sécurité : tous les deux antagonistes.


    • C’est à dire que l’état franquiste faisait le boulot de L’OTAN en Espagne en luttant quotidiennement contre toutes les formes de rébellion. Il faut lire "les armées secrètes de L’OTAN" de Daniel Ganser.


  • #2249532

    Même schéma que pour Mohamed Mera et le Bataclan. Au moins un des participants "travaillait" avec la DGSE. Il ne fait aucun doute que les services français sont noyautés par l’OTAN et la CIA. Un service dans le service qui sert les intérêts mondialistes de l’état profond US. Alain Bauer n’est-il pas le directeur de la NSA (soeur de la CIA) auprès de l’OTAN... Comment voulez-vous préservez les intérêts de nations de l’UE et protéger les peuples européens (les "élites" ne sont jamais visées puisque tout cela est fait dans leur intérêt n’est ce pas) dans ces circonstances ?...


  • #2249591

    "Pourquoi, partout, les terroristes islamistes apparaissent-ils liés à l’OTAN ?"

    Parce que OTAN = Organisation Terroriste Américo-Nihiliste


  • Putain, si on avait toutes les révélations, je pense qu’on ne tomberait pas de très haut tellement tout est pourri jusqu’à la moelle .À chaque fois , c’est pour des intérêts n’ayant rien à voir avec la population, mais pour le pouvoir .La population, ils en ont rien à foutre, puisqu’ils ne sont bons que pour payer .Alors on leur fait peur , on leur caresse l’échine avec toute la presse mérdiatique en leur faisant croire qu’ils prennent les choses en main, jusqu’à la prochaine fois .
    Et puis ce qu’il y a de bien et de rapide dans toutes ses enquêtes, c’est que les terroristes laissent leur carte d’identité , et même leur CV au cas où .


  • La vraie question est à qui profite le crime ?
    Des crimes de cet ampleur devraient avoir des profits de la même ampleur et là je bloque.
    Je vois bien l’intérêt d’un État entouré de musulmans de faire détester les musulmans par les autres Nations mais ce serait vraiment un coup de poker aux résultats imprévisible. De plus quel Importance à l’Espagne sur l’echiquier ?
    Je suis persuader que tout ceci est une manipulation, mais pour qu’elle dessin ?


  • Gladio s’est juste fait un facelift


  • #2249799

    Pourquoi, partout, les terroristes islamistes apparaissent-ils liés à l’OTAN ?



    Je m’en contrefiche royalement.
    Ce que je veux c’est qu’ils partent à jamais de ma patrie l’Europe Blanche.
    Soit ils partent de leur plein gré, soit nous les ferons partir par force.

     

    • Et l’’OTAN, elle peut rester parceque blanche ?
      Puis l’islam c’est beaucoup de blancs aussi !
      Ça doit être dur pour vous la complexité du monde ?


    • #2249972

      L’Europe n’est pas une patrie, c’est un montage, un assemblage incohérent dirigé par des bureaucrates non élus.

      Ma patrie c’est la France et force est de constater article après article que votre Europe à des intérêts divergents, voire contradictoires avec ceux de la France.

      Cet article nous éclaire sur l’organisation plus blanche que blanche qui fait venir ces semeurs de morts chez nous, mais ça n’a pas l’air de vous alarmer.


    • #2250250

      Le 30 juillet à 22:47 par Mont Blanc
      "Pourquoi, partout, les terroristes islamistes apparaissent-ils liés à l’OTAN ?
      Je m’en contrefiche royalement.
      Ce que je veux c’est qu’ils partent à jamais de ma patrie l’Europe Blanche.
      Soit ils partent de leur plein gré, soit nous les ferons partir par force."

      - On est d’accord sur l’objectif à réaliser, personne ne veut de terroristes islamistes en Europe. Maintenant, la méthode : les islamistes ne partiront d’Europe à jamais que si l’OTAN part d’Europe à jamais, les deux étant liés de manière consubstantielle.


    • Loh, tu confonds l’Europe et l’Union Européenne


  • Nous connaissons désormais l’ennemi : L’O.T.A.N. ainsi que TOUS les services de renseignements occidentaux. Messieurs, vous avez déclarés la guerre et ouvert le feu les premiers. Vous en paierez chèrement les conséquences. Vous dites que nous sommes des anarchistes, sans Dieux ni maîtres. Vous vous trompez : Nous sommes bien pire que ça...

     

  • #2249922

    Ces mystères nous échappent, feignons d’en être l’organisateur.

    Jean Cocteau.

    Il n’y a plus de mystères, nous en connaissons les organisateurs.

    Le bon sens.


  • #2250486

    Merci Thierry Meyssan, oui il y a un (non) fait qui réunit tout les attentats sur le sol Européen depuis le 11 Septembre 2001. On les fait tous passer pour "Islamistes", mais dés que l’on prend le temps de remonter à la source, cela penche toujours du côté de mercenaires sans foi ni loi de l’Otan. Aujourd’hui dans l’inconscient collectif, tout le monde sait que ce sont les dirigeants de l’Europe qui tuent leurs peuples en accusant la foi de 2 milliards de musulmans dont 20 millions vivant en Europe. Même le plus hypocrite ou le plus stupide.

    De plus, toute personne honnête avec l’Histoire de France sait que Napoléon s’ était converti à l’islam.
    A partir de là, tout français honnête avec l’histoire d’un des plus grands de ses dirigeants se doit sinon de faire comme Napoléon, au moins d’avoir un grand respect pour l’Islam.
    https://www.egaliteetreconciliation...

    NAPOLEON BONAPARTE : Empereur de France (1769-1821)
    “L’Islam attaque spécialement les idolâtres ; il n’y a point d’autre dieu que Dieu, et Mahomet est son prophète ; voilà le fondement de la religion musulmane ; c’était le point le plus essentiel : consacrer la grande vérité annoncée par Moïse et confirmée par Jésus. (...) Il n’y a pas d’autre dieu que Dieu et Mahomet est son prophète.
    (...) Je suis, moi, musulman unitaire et (que) je glorifie le Prophète. (...) J’espère que le moment ne tardera pas où je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes de l’Alcoran (Islam - nda), qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes.”
    (Extraits de “Correspondance de Napoléon Ier Tome V pièce n° 4287 du 17/07/1799 : profession de foi, voir aussi pièce n° 3148 ; et de l’ouvrage de Christian Cherfils : “Bonaparte et l’Islam” - Pedone Ed - Paris - 1914 - p 81-127 ) Note : les historiens qui parlent de cette conversion, la qualifie de stratégie égyptienne. Cependant il suffit de lire le “Journal inédit de Ste Hélène, de 1815 à 1818” du Gal Baron Gourgaud -2 tomes- Ed. Flammarion, pour se rendre compte que la persistance de l’Islam chez Napoléon, lors de son séjour final à Ste Hélène, ruinent totalement cette hypothèse. Car là, nulle ambition ou stratégie politique ne dictaient alors sa conduite.

     

    • #2250546

      Napoléon était un maître du marketing politique, toute la légende napoléonnienne a été écrite, peinte, sculptée selon ses attentes. Son testament rédigé par Las Cases n’y coupe pas. Napoléon soldat quand il fallait l’être, royaliste aussi, révolutionnaire, impérialiste, chrétien devant la papauté et musulman devant les égyptiens pour pacifier les zones conquises. Rien à faire, son ambition dictait sa conduite et son opportunisme. Ses vraies convictions sont que les hommes sont faits pour êtres dirigés et qu’il était fait pour ça et qu’il faut leur donner ce qu’ils attendent pour durer. Il avait lu la conquêtes des Gaules et la politique inclusive de César et d’Alexandre Le Grand. Alexandre qui changeait de religion pour inclure ses conquis dans son armée et qui mariait ses soldats ensuite sous la religion locale.


    • #2250920

      @culturovore, @merci Napoléon a raison l’empereur fût musulmans. La France maçonnique est le seul pays qui ne le glorifie pas, par des commémorations ou des manifestations.
      Les Bourbons ont peut être participé à son empoisonnement par la perfide Albion.
      Combien de rue, avenue, place, quai, école, lycée Université, bibliothèque, etc...Napoléon à Paris et en France. Que faut t’il cacher ?
      Oui, Napoléon était musulmans !


    • #2251122

      Il fut aussi royaliste, impérialiste, révolutionnaire... il s’est donc converti à tous les dogmes.
      Quelle est la valeur d’une conversion d’un temps si elle n’est pas animée par une foi sincère ? C’est juste de l’opportunimse politique.
      Napoléon n’est plus glorifié pour 2 raisons : il a rétabli l’esclavage (ça c’est le pretexte) et il incarne au final la gloire d’une grande nation, le nationalisme et le patriotisme, tandis que nous sommes dans un processus de destruction de toute nation. Glorfier Charlemagne, Louis XI, Napoléon, revient à "faire du nationalisme".


    • Culturovore, comment pouvez vous juger de la sincérité d’une foi ?