Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Subventions, racisme, Israël : la LICRA face à ses contradictions

Les 12, 13 et 14 octobre 2018 se tenaient au Casino Partouche du Havre les Universités d’automne 2018 de la LICRA dont la thématique principale était « Radicalités, les nouveaux visages de la haine ». L’occasion d’interroger quelques-uns des représentants de cette association internationale subventionnée par l’État : Mario Stasi, Alexis Lacrois, François Sureau, Antoine Spire...

 

 

Compte rendu succinct des sujets abordés lors des conférences non filmées :

- Les « radicalités » évoquées : Alain Soral, Dieudonné, l’islam radical, le populisme ;

- Le budget de la LICRA est jugé très insuffisant. L’objectif est d’accentuer la pression sur l’exécutif ;

- Il est nécessaire de forcer l’adhésion aux valeurs de la République si l’Éducation nationale et le « combat contre la haine » sur Internet échouent ;

- Il ne faut pas nier l’aspect identitaire. Il est même question de s’en servir pour créer de l’adhésion ;

- Les racines chrétiennes de la France sont jugées incompatibles avec les valeurs humanistes et universalistes ;

- Mario Stasi : « L’ADN de la LICRA c’est l’accueil des réfugiés » ;

- Sentiment d’impuissance devant l’effondrement des partis traditionnels et l’émergence d’Internet ;

- Objectif : augmenter le lobbying en vue des élections européennes de 2019.

À décortiquer, chez Kontre Kulture :

 

L’antiracisme serait-il un racisme ?
Des réponses en images sur Kontre Kulture :

 

Le masque de l’antiracisme est tombé, voir sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2065131

    Après visionnage du reportage, je suis mitigé : l’entrée en matière était intéressante, les trois interlocuteurs ont du savoir-faire et un certain culot, ils restent droits dans leurs bottes et ne perdent jamais leur assurance. En face, le "journaliste" patauge au fur et à mesure, l’aparté avec Stasi est tout juste digne d’un numéro de paparazzo, ce n’est pas en alpaguant une huile caméra à la main en enchaînant les questions sans rapport les unes aux autres, avec une certaine bassesse, qu’on obtient des réponses... Tout ce qu’il réussit à faire, c’est valoriser Stasi justement. Fiasco. Dommage, ça partait bien pourtant. Les deux Muppets à la fin ont fait mouche au final !

     

    Répondre à ce message

  • #2065142

    A côté de cette mafia, Capone est l’abbé Pierre et Bonnot c’est mère Thérésa.......

     

    Répondre à ce message

  • #2065143
    Le 18 octobre à 21:20 par toto la ciboulette
    Subventions, racisme, Israël : la LICRA face à ses contradictions

    La radicalité de l’extrême droaate, celle de l’islamisme et celle de l’extrême gauche, menacent la liberté, et la radicalité du judaïsme talmudo-sioniste, elle compte pas ?

    Dès qu’on l’interroge sur Israël c’est une provocation (avec l’inénarrable "on peut donner son point de vue sur Israël mais .... ")

    ... on ne peut pas comparer car six millions !!!

    Il est d’accord pour dire que les Israéliens sont excessifs avec les Palestiniens (mais Yahvé est grand et le Hezbollah prétends mettre les juifs à la mer).

    C’est intolérable d’être encore les victimes des Palestiniens. il n’y qu’eux en tant que victimes comme d’hab.

    Sinon c’était pas le débat, le débat c’était nous pourrissons le pays mais certains connards de goys le remarquent de plus en plus, heureusement (Yahvé est encore plus grand), ce grand couillon d’Alexis de la Croix (pas celle de Jésus apparemment) , goy à l’Express nous parle de la pureté des armes Israéliennes, la pureté du phosphore blanc et des balles papillons qui mutilent sciemment des êtres humains (enfin quand on est pas de la race des seigneurs).

    Le maître de cérémonie reprend l’exemple inexistant du pays arable respectant sa communauté chrétienne, ouah la farce est à son comble.

    Sympa la question sur le tarif du taillage de bavette, avec la réponse ce sont des accords privé, mais avec de l’argent public servant à nous persécuter et à pourrir le pays.

    J’ai arrété là le commentaire sur la vidéo, car il n’y a pas une seule phrase sincère et humaine, tout le reste c’est de l’enfumage dégueulasse.

    Bravo au journaliste qui garde son calme et qui ne lâche pas l’affaire.

     

    Répondre à ce message

  • #2065152

    C’est dommage, le dernier cas était plus qu’intéressant, moi je dirais.

     

    Répondre à ce message

  • #2065262

    Merci pour cette vidéo, même si c’est désagréable pour moi de constater qu’Antoine Spire se fait berner. Il ne comprend vraiment pas la situation en Syrie, ni celle près du mur. Peut-être qu’il changerait d’avis s’il allait sur place. Et pourtant, je l’admirais pour ses émissions Tambour-battant et ses émissions de radio. Je le trouvais intelligent, mais là, il me déçoit profondément.

    Le journaliste est très bon pour avoir repéré le 1,2 millions pour du "bénévolat" et avoir pu prendre en défaut Spire et Stasi à ce sujet.

    J’apprends aussi que la Licra a ses entrées dans les écoles de gendarmerie. Combien d’autres que moi l’ignoraient ? Il faudrait créer une association concurrente qui intervienne dans les écoles pour enfants et celles des forces de l’ordre pour rétablir l’équilibre.

     

    Répondre à ce message

  • #2065366

    Bah oui l’antiracisme est un racisme antiblanc. Longtemps qu’on le sait.

     

    Répondre à ce message

  • #2065368

    Le niveau culturel est très très haut à la LICRA.

    Faut pas être un journaliste de 2nd plan pour itw ses membres.

    Il faut énormément de culture générale pour pouvoir leur répondre du tac au tac et relancer l’itw par des questions encore plus pertinentes.

     

    Répondre à ce message

  • #2065496
    Le 19 octobre à 11:21 par Michel Karl Myriam
    Subventions, racisme, Israël : la LICRA face à ses contradictions

    Relayer une vidéo comme celle-ci n’a pas grand intérêt.
    On voit un youtubeur qui fait des commentaires en réel, mais il n’est pas assez costaud intellectuellement et dialectiquement pour répondre et relancer ses interlocuteurs (qui sont de vieux malins et habitués aux débats). Il assènne ses commentaires d’une façon clair et posé (c’est une qualité que je lui reconnais) C’était bien parti au début, et il y avait de la matière a contradiction et à approfondissement sur la première réponse des baratineurs professionnels, mais l’intervieweur a chercher à piéger les propagandistes et s’ est pris à son propre piège. Cela révèle quand même la suffisance de ces intellectuels reconnus d’utilité publique et défenseur bénévoles de la démocratie marchandes, qui, par leurs petits sourires et leurs regards complices, méprisent viscéralement ceux qui ne se conforment pas à leur idéologie.

     

    Répondre à ce message

    • On attend tes liens pour des itw commilfaut !!…

       
    • #2066039
      Le 20 octobre à 09:07 par Etre et durer
      Subventions, racisme, Israël : la LICRA face à ses contradictions

      Je partage le commentaire précédent. Quant on envoie un novice faire l’itw de vieux routiers du PAF comme la clique ci-dessus mentionnée ça tourne au fiasco journalistique. C’est pas un micro trottoir pour la gay-prise là. Il faut un exécuteur professionnel qui laisse ses victimes exsangues pas une cible vivante qui sert de faire valoir aux termites. Des liens j’en connais pas. Mais je peux te dire que le gars n’a pas l’envergure du job qui lui ai confié. Pblm de casting.

       
  • #2065799

    Ces gens ont décidé, eux tout seuls, qu’ils étaient légitimes pour imposer à tout le monde leur idée du bien et leur idée du mal. Le bien ? Eux. Et ceux qui pensent comme eux. Le mal ? Devinez... Dans une société normale, c’est-à-dire une société où les médias font normalement leur travail de médias et la justice son travail de justice, cela n’aurait pas été possible. Dans notre société gangrénée par des lobbies qui représentent tous, peu ou prou, la même idéologie ( sionisme, franc-maçonnerie, lgbtq, antiracisme téléguidé ), c’est passé comme une lettre à la poste. Une fois que c’est acté ( "le bien, c’est nous, le mal, c’est les autres" ), tous les petits ambitieux savent ce qu’il faut dire et ce qu’il faut faire pour pouvoir accéder à sa petite part du gâteau. Comme le premier Valls venu. Mais ce qui est remarquable, c’est que tous les ambitieux passent. Comme le premier Valls venu. Alors que les lobbies du "Bien" et leurs représentants ( qui en réalité ne représentent qu’eux-mêmes ) restent. Et leur usurpation du pouvoir avec. Nous pouvons, tous les 5 ans, foutre dehors nos politiques, depuis le maire jusqu’au président de la république. Mais moi, ceux que je veux foutre dehors, ce sont les lobbies et leurs représentants ! Crif, licra, sos racisme, lgbtq et toutes cette clique de gens qui ont usurpé leur pouvoir et leur influence proprement scandaleux ! Ah, impossible : ce ne sont pas des politiques. Nous avons donc affaire à des institutions autoproclamées en quelque sorte ! Le pouvoir, mais sans avoir à se soumettre aux élections ni aux concours de la magistrature ! Moyennant quoi, grâce à ces "humanistes" et aux "droits de l’homme", la France est hérissée de miradors destinés à soumettre le peuple à leur idéologie mondialiste. Et pendant ce temps, les policiers, se font insulter, humilier et agresser copieusement dans un nombre de plus en plus inquiétant de banlieues et de villes françaises. Mais ça, là-haut, dans les miradors, ils n’en ont rien à foutre. Au nom des "droits de l’homme", bien sûr.
    Drôlement bien foutu.
    En cas de bonne surprise électorale ( à l’italienne, par exemple ), une des priorités sera la dissolution de ces officines de police de la pensée. Ou, à tout le moins, fermeture du robinet à subventions.

     

    Répondre à ce message

  • #2066036
    Le 20 octobre à 08:51 par Etre et durer
    Subventions, racisme, Israël : la LICRA face à ses contradictions

    Surenchère dans la soumission. C’est à celui qui ira le plus loin dans sa déclaration d’amour à Israël. Quand Alexis Lacrois évoque "la pureté des armes" de Tsahal, on croit rêver. La veulerie journalistique est infinie. On pense avoir atteint les sommets qu’un nouveau record vient pulvériser le précédent.

    Quant à l’amateurisme du reporter, il ne fait qu’offrir à ces pantins une tribune de plus pour vendre leur breuvage infâme. A aucun moment on ne les sent en réelle difficulté. Ils comprennent d’ailleurs assez vite qu’ils ont affaire à un trublion inoffensif qui manque de cohérence et de mordant. Il ne suffit pas de poser les questions qui fâchent et d’ajouter des démentis et commentaires en post-prod pour déstabiliser les chiens de garde de la LICRA. Encore faut-il pouvoir développer un argumentaire de combat en temps réel susceptible de les amener à la faute, au faux-pas. C’est toute la difficulté de l’exercice loin d’être concluant dans le cas présent. .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents