Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un État australien raye de sa carte des noms "racistes"

Fortement encouragé dans cette voie par Dvir Abramovich, le lobbyiste israélien local

Dix sites de l’État du Queensland, dans le nord-est de l’Australie, dont le nom comprend le mot « nègre » vont être rebaptisés du fait des relents racistes de leur appellation, ont annoncé mardi les autorités.

Le ministère des Ressources naturelles et des mines de cet État a expliqué avoir rayé de ses bases de données au mois de mai toute référence à Niggers Bounce, une montagne située dans le nord. Puis, il a passé au peigne fin ces mêmes bases de données pour éliminer neuf autres sites, Mount Nigger, Nigger Head et sept lieux dénommés Nigger Creek.

[...]

Ces changements ont été annoncés en plein débat en Australie sur des statues héritées de l’ère coloniale, de nombreuses voix s’élevant pour que le rôle des Aborigènes dans l’histoire du pays soit mieux reconnu.

[...]

« Nous saluons le retrait de ces noms car le mot nègre constitue sans aucun doute une insulte raciste, un symbole puissant d’esclavage, de suprématie blanche et de violence », a déclaré le président de la Commission contre la diffamation Dvir Abramovich [photo ci-dessus].

Lire l’intégralité de l’article sur europe1.fr

 


 

Qui est Dvir Abramovich ?

 

Extraits de sa page Wikipedia (traduction E&R) :

Dvir Abramovich (né en 1971) est un éditorialiste Israélo-australien. [...] Enseignant spécialiste de la langue et de la littérature hébraïques, ses recherches se focalisent sur l’Israël moderne et la littérature, la culture et la société hébraïques, la seconde génération de survivants de l’Holocauste, la réconciliation entre les juifs et les musulmans, les Israéliens et les Palestiniens et le rôle de la religion.

[...]

En 2011, Abramovich a écrit une tribune acerbe dans le Sydney Morning Herald, soutenant que Facebook devrait fermer les pages niant l’Holocauste, après que le réseau social avait refusé la demande de 21 survivants des camps de la mort de supprimer les pages faisant la promotion du négationnisme.

[...]

Abramovich est un fervent opposant à la trivialisation de l’Holocauste et à son exploitation pour des raisons idéologiques ou artistiques. Il a critiqué la tendance de Hollywood à utiliser l’Holocauste dans ses films.

[...]

Dans une tribune publiée dans The Age, Abramovich a attaqué le magazine Time pour sa couverture de septembre 2010 intitulée “Pourquoi Israël se moque de la paix”, dans laquelle le magazine soutenait que les Israéliens étaient trop occupés à gagner de l’argent et à profiter de la vie pour s’engager dans le processus de paix. Abramovich a dénoncé “un article honteux et offensant (...) qui non seulement critique Israël, mais convoque aussi de vieux stéréotypes antisémites”.

[...]

Le 4 juin 2012, Abramovich a publié une tribune dans le Sydney Morning Herald dans laquelle il défend passionnément l’idée que le Comité olympique international devrait organiser une minute de silence durant la cérémonie d’ouverture des Jeux de Londres pour commémorer le meurtre de 11 athlètes israéliens par des terroristes palestiniens aux Jeux de Munich en 1972.

À ne pas manquer, sur E&R :

 

Sur la destruction de l’histoire au profit de la « mémoire »,
chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1792054
    le 29/08/2017 par Philippot, vite !
    Un État australien raye de sa carte des noms "racistes"

    Rien ne change : ce sont les plus racistes qui sont à la pointe de la folle idéologie anti-raciste.

     

    • C’est grâce à ces racistes qu’ils sont actuellement gentiment installés en Australie.
      En fait, s’ils reniaient véritablement leur Histoire ils devraient tous se casser de l’Australie et pas seulement des statues.
      Mais pas uniquement de l’Australie... si vous voyez ce que je veux dire.
      Alors les repentances bidons de façades de choses dont on apprécie et on savoure l’héritage...
      snif, snif... c’est trop attendrissant.


  • #1792088

    C’est marrant comme cette épidémie de rebaptiser les lieux et dévisser des statues se repend depuis quelques jours.

    Tiens ... ça me rappelle un peu les "printemps arabes" ... les même organisateurs peut être ?

    Et puis c’était quoi aussi l’expression de Macron... "penser printemps" ?
    Alors que vu la situation économico-sociale et géopolitiques, c’est plus "Winter is comming".

     

  • Oh putain ! les Australien qui se mettent à l’anti-racisme .On pourrait savoir ce qu’ils font des aborigènes ?? ou ce qu’ils en ont fait ??

     

    • #1792730
      le 30/08/2017 par Super-Congoïde197
      Un État australien raye de sa carte des noms "racistes"

      Les (((australiens))) sont dans l’anti-racisme et l’islamophilie depuis longtemps. Ce qu’ils ont fait des "aborigènes" ou devrais-je dire des vrai australien c’est un génocide. Les anglois ont fâcheuse manie que d’éliminer les peuples qu’ils trouvent sur place pour les remplacer par eux-même d’où la blancheur et la négritude des "américains".
      La conclusion ? Ces gens sont très peut nombreux et on leurs offre des terres en réparation où ils installent de grand tipis-casinos. Force est de constater que l’autralie et l’amérique sont aussi développée grâce à cela. La généreuse France quand à elle à multiplier par un facteur 30 la population algérienne et le résultat est là : Immigration, violences en banlieux, grand remplacement et l’Algérie qui retombe dans son état initial lentement. Les anglais n’ont aucune peur d’être remplacer par les américains ou les autratliens ni de devoir moral de payer des réparations.
      Ceci n’est pas une apologie du génocide mais c’est à méditer.


  • #1792112
    le 29/08/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Un État australien raye de sa carte des noms "racistes"

    C’est positif : la population va vivre mieux, ça va changer leur Histoire, et ce qu’ils sont.

    En général, c’est lorsqu’il y a eu des catastrophes que sont modifiés les noms des lieux.
    Ainsi redéfinis, ils correspondent à l’arnaque en cours, maquillage pour le profit.

    L’Australie s’est aussi fait mondialement connaître par le film de George Miller de 1979, Mad Max, fleuron du genre post-apocalyptique.
    Sans parler de Wake In Fright (Réveil dans la terreur) réalisé par Ted Kotcheff, sorti en 1971, le réalisateur de Rambo (First Blood, 1982), désillusion à propos d’un autre continent...


  • Incroyable, "Nigger Mountain" veut dire simplement "Montagne Noire", le simple emploi de l’adjectif qualificatif noir est considéré comme raciste...

    Raciste contre les populations de race noire qui - en plus - n’ont jamais existé sur ce continent, il n’y a jamais eu de noirs ni d’esclavage noir en Australie.

     

  • #1792134

    Moins il y a de travail pour les peuples, plus il faut lutter contre le racisme.
    Plus les peuples s’appauvrissent, plus il faut lutter contre l’anti-mythisme.
    Une réflexion à jamais impossible pour nos bobos-bien-pensants de tous bords


  • #1792147

    Ouais bon du coup c’était quand même dégueulasse comme noms de sites, je vous laisse imaginer la réaction des européens d’aujourd’hui si une montagne en Allemagne ou en Pologne se nommait Mont Youpin ou un truc du genre, ce serait l’hystérie dans les populations blanches aux cerveaux shoatisés.

     

    • #1792149
      le 29/08/2017 par Philippot, vite !
      Un État australien raye de sa carte des noms "racistes"

      Ça existe déjà et ils n’ont pas été débaptisés : la Montagne Noire, Villejuif, etc. On étudie toujours au lycée le texte de Montesquieu "De l’esclavage des Nègres" et la traite des Nègres.


    • #1792322

      je propose de remplacer le "mont blanc" ( trop mâle hétéro suprémaciste ) par "mont arc en ciel" bien plus convivial pour le point culminant de notre europe des diversités


  • Et la suprématie blanche des propriétaires de négrier, vous vous en occupez aussi Dvir ?


  • il y a ceux qui doivent tout changer du nom de rue à l’ADN, et ceux qui ne doivent rien changer .
    qui légifére ?
    qui dit et fait ce qu’il conseil aux autres ?


  • #1792201

    Tout cela est aussi notre faute. Trop souvent nous nous plions aux ukases de ces illuminés.

    Récemment, un de mes amis a refusé de témoigner devant un tribunal correctionnel, car lors de la prestation de serment, on ne lui a pas présenté de Bible. La juge l’a admonesté un peu. Lui a rétorqué que pas de Bible, pas de témoignage et il est sorti aussitôt.

    Moi-même, depuis quelque temps, lorsque j’adresse un courrier à l’administration, je fais suivre la date de " ap. J-C" Je suis sûr que ça en fait chier plus d’un(e). D’autant que lorsqu’il font suivre mes courriers, d’un service à l’autre, c’est autant de vues en plus...

    Ne nous laissons pas faire !


  • Dans un avenir proche ils s attaqueront aux églises.

     

  • « Nous saluons le retrait de ces noms car le mot nègre constitue sans aucun doute une insulte raciste, un symbole puissant d’esclavage, de suprématie blanche et de violence »

    Mouaie, on n’en n’est plus si sûr...


  • Je ne comprend pas cette volonté de toujours foutre la merde dans tous les pays.

    Ne comprennent-ils donc pas que cette fois-ci quand ça va péter, ils vont se faire déchirer dans quasiment l’ensemble des pays du monde ?
    Ils n’ont même pas épargné les USA, ça ne sera plus non plus un refuge pour eux.
    Il n’y aura qu’un seul tout petit pays en guise d’endroit où aller...

    A quel point faut il être dingue pour sans arrêt scier la branche sur laquelle on est assis ?


  • Et l’emploi du mot "Goy" ? On peut en parler et lancer publiquement le débat ?

    Non ? oui ? allô


Commentaires suivants