Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un médecin japonais de 105 ans conseille de ne jamais partir en retraite pour vivre plus vieux

Il est mort à 105 ans, alors qu’il était toujours en activité. Mais avant de tirer sa révérence, Shigeaki Hinohara a révélé ses secrets de longévité au cours d’une interview donnée au Japan Times, repérée par Business Insider la semaine dernière. Selon ce médecin japonais, la principale règle à respecter pour vivre vieux est de travailler longtemps et, si c’est possible, jusqu’au dernier souffle. Sinon, il faut retarder au maximum l’âge de la retraite, et la prendre bien après 65 ans.

[...]

Selon lui, l’âge du départ à la retraite a été fixé à 65 ans au Japon lors d’une période pendant laquelle l’espérance de vie ne dépassait pas les 68 ans. Mais les choses ont bien changé depuis : en 2015, les Japonais vivaient jusqu’à 84 ans en moyenne. Le médecin, qui travaillait 18 heures par jour jusqu’à ses 105 ans, estimait donc que l’âge du départ à la retraite devrait être reculé en conséquence.

[...]

« Au petit-déjeuner, je bois du café, un verre de lait et du jus d’orange, ainsi qu’une cuillère à soupe d’huile d’olive, qui est bénéfique pour les artères et garde ma peau en bonne santé. Mon déjeuner est composé de lait et de biscuits, et je ne déjeune pas si je suis trop occupé. Je n’ai jamais faim parce que je me concentre sur mon travail. Pour le dîner je prends des légumes, un peu de poisson et de riz, et deux fois par semaine, 100 grammes de viande maigre », expliquait-il.

[...]

D’après lui, il ne faudrait pas se fixer de règles concernant la nourriture, mais plutôt essayer de s’amuser pour vivre plus longtemps. L’amusement permettrait de moins se préoccuper de la nourriture, et ainsi de garder son corps en meilleure forme.

« Lorsqu’un médecin vous recommande de passer un test ou une opération chirurgicale, demandez-lui s’il suggérerait la même intervention à son enfant ou à sa femme. Contrairement à une croyance populaire, les médecins ne peuvent pas guérir tout le monde. Alors pourquoi causer une douleur inutile par une opération chirurgicale ? Je pense que la musique et la thérapie animale peuvent aider bien plus que ne l’imagine la plupart des docteurs. »

[...]

Parmi ses conseils majeurs, Shigeaki Hinohara recommande également de faire attention à son activité physique, en prenant tous les jours les escaliers et en portant ses affaires personnelles, mais aussi de partager ses connaissances avec les autres, ou encore de ne pas chercher à accumuler un maximum de biens matériels.

Lire l’article entier sur bfmtv.com

Pour une alimentation et un mode de vie sains,
chez Kontre Kulture :

 

Alimentation et qualité de vie, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Ce brave medecin a de bonnes idees mais d une part il faut avoir un travail
    Et d autre part il faut avoir la sante
    Et vu que medecin c est pas vraiment physique ses conseils sont surtout valables pour des medecins qui ne sont pas Alzeimer
    Meme standardiste c est pas possible pour le dos au dela d un certain age.
    Medecin pour le corps c est pas mal, des deplacements quotidiens, pas de charges lourdes, pas de superieur hysterique, pas de troubles musculosquelettiques.
    Des interractions interessantes avec des patients...
    Generaliser est stupide et le lait est mauvais il serait peut etre encore en vie s il n en avait jamais bu, pro inflammatoire, augmente risque cancer, et fragilise les os.
    Cela dit tres bon conseils par ailleur.

     

    • oui tu as raison, il confond travail (salarié) et activité, le travail on s’en fout , d’ailleurs le plus souvent il nous abîme physiquement et mentalement.
      par contre l’activité physique et intellectuelle ,ça c’est le secret de la longévité, ne jamais arrêter d’avancer où c’est la dégénérescence à vitesse grand V. quant à la santé, ça se mérite, ne perdez pas trop de temps.
      quant à nos vieux, ils sont plutôt mal barrés puisqu’on leur refuse aujourd’hui la dernière activité traditionnelle qui leur a toujours été donnée : l’art d’être grand père (ou grand mère).

       

      • Ce vieux bonhomme est sans doute bien plus sage que la traduction mise en page BFMTV ne veut nous faire croire. L’article le fait passer pour une marchandise asiatique, ’’The Old Asian Man’’*, tout droit sortie de l’idéal Hollywoodien.

        Étonnamment, le tableau s’aligne très bien avec les motifs Macron.

        *Le vieil homme asiatique


    • Ha la bonne petite propagande de BFM...Bossez, bossez, braves gens ! "Arbeit macht frei !"


    • Quand tu as le sentiment de travailler pour le groupe, et que le groupe t’aide et te respecte en retour, tu n’as aucune raison d’arrêter de travailler (= apprendre, agir, transmettre) si ce n’est à cause d’une incapacité physique ou mentale.

      Attention aux jugements hâtifs lancés depuis notre société malade à tout point de vue, où l’objectif ultime de la majorité est de chopper du flouze et des meufs/keums. Une société à péage où l’on sent que chacune de nos actions est une perte d’énergie au profit d’une petite poignée d’accapareurs.


    • Bien sur...

      Les médias sont si drôle parfois : "Oyez oyez, le vieux sage japonais vous dit de bosser jusqu’au dernier jour ; il a raison : il est vieux et japonais !".

      La semaine prochaine, nous auront droit a ses sages conseils sur la sexualité : comment approcher les écolières...

      Ce n’est pas la retraite qui tue, c’est l’oisiveté. Cet article pue le nouvel ordre mondial.

       

    • Rien qu’à lire le menu de son petit déjeuner, des tas de petits pharmaciens du dimanche lui auraient pronostiqué une mort certaine avant l’âge de cinquante ans. Comme quoi.. !

       

      • Je pense que c est la soupe d huile d olive qui a sauve son petit dejeuner
        Et que d une maniere generale le matin c est moins grave de manger n importe quoi que le soir
        Et l activite physique de type monter les escaliers reste le meilleur moyen de rester en forme longtemps d apres des etudes recentes vues sur sante nature et innovation
        D autre part il est peut etre mort prematurement, 120 ans aurait ete plus convainquant pour valider son mode de vie et son regime alimentaire.


    • Il a vécu 105 ans parce que la nourriture japonaise est diététique tout simplement .

       

    • Et il paraît que le changement c’est très bon pour l’esprit et le corps alors pourquoi n’a-t-il pas à 95 ans fait chauffeur livreur ou bien maçon histoire de faire travailler de nouveaux muscles ?


    • Demande à Bébert le maçon, à Jojo le carreleur ou à Ginette l’aide soignante etc ...ce qu’ils en pensent de bosser jusqu’à que mort s’en suive ?!....


    • Malheureux ! Ne nous précipitons pas sur ce régime nippon. Mes grands-parents n’ont jamais travaillé et mangeaient de la charchuterie accompagnée de vin rouge : ils ont tous les deux dépassé les cents ans. Moi-même, j’ai pris ma retraite aux alentours de la vingtaine et je me porte bien. De grâce, trouvons des solutions françaises.

       

    • qu’il aille bosser si ça l’enchante, si je peux prendre ma retraite aujourd’hui à 40 ans, je n’hésiterai pas une seule seconde, j’ai d’autre projets et activités que m’enrichir, accumuler des biens et me faire harceler par un réveil matin ainsi que de bosser parmi l’idiocratie.
      qu’on abolisse l’argent, ça m’arrangerai bien.

       

    • Et ramper serait la meilleure façon de marcher ?

       

    • Attendez attendez... SI la radioactivité des essais nucléairs français a pu engendrer Godzilla, c’est peut-être grâce à fukushima que ce médecin a muté en centenaire.
      Ou alors il vivait peut être une vie de teuffeur dépravé et quand le coeur montrait des signes de fatigue, il se faisait greffer des coeurs de ch’tites n’enfants comme David Rockefeller...
      S’il faut travailler pour vivre vieux, alors comment se fait-il que les journalistes et les hommes politiques vivent vieux (hein giscard) ?


    • Le culte du travail est très présent au Japon. Cet homme représente un cas personnel que le système aimerait promouvoir en généralité.


    • Je n’ai jamais faim parce que je me concentre sur mon travail.

      Bientôt la suppression de la pause déjeuner... Sous prétexte que le travail sera moins bien fait... ahahaha en Marche esclave !


    • Dites-vous bien que si BFM WC (dont son patron est milliardaire ) est une propagande pour éviter que les français prennent leur retraite , essayez de voir l’info sur un autre angle et vous verrez qu’ils font tout pour que vous restiez dans l’obscurantisme . Ils sont en train faire croire à la génération actuel que tous ce qui a été construit en matière social après-guerre est nocif .
      Les emplois séniors c’est comme pour les emplois jeunes .
      Denis Kreisler 1997 dans la revue challenges :
      « Adieu 45 raccrochons-nous au monde »
      « Notre model social est un pur produit du conseil de la résistance , un compromis entre gaullisme et communiste , il est grand temps de le réformer ( le détruire ) et de le gouvernement s’y emploi » .


    • Il n’a pas forcément eu le choix. Au Japon, pays plus que surendetté, des milliers de retraités se mettent volontairement hors la loi (! !) pour aller en prison afin de s’assurer un toit et un minimum à manger. C’est beau le progrès. (Recherche Google toute simple : retraités japonais prison). C’est pas le signe d’une fin toute proche ça ? ...
      Tout est fait pour reculer l’échéance (l’avancement du départ à la retraite) pourtant inévitable d’un système économique mondial à bout de souffle.
      Les caisses de retraites sont vides, inutile de rêver, et au rythme ou ça va, les trentenaires comme moi seront obligés de bosser jusqu’à 90 balais voir jusqu’à notre dernier souffle !


    • Quand on exerce un vrai métier et que l’on est pas prolétaire salarié on peut effectivement avoir le goût de travailler jusqu’à la fin de sa vie. C’est une attitude assez commune en Asie où la notion de retraite n’existe pas chez les gens qui sont propriétaire de leurs moyens de production. En Asie sous les paysans, artisans, commerçants indépendants, chefs d’entreprises...travaillent tant que leurs facultés physiques et intellectuelles le leur permet.
      La notion de retraite est typique des sociétés modernes où l’aliénation salariale s’est généralisée.
      Et soit dit en passant, la longévité est avant tout génétiquement déterminée. On peut augmenter sa longévité en bonne santé, on peut éviter de mourir prématurément, mais si son horloge biologique est réglée pour passer de vie à trépas aux alentours de 80 ans rien ne pourra retarder l’issue finale. C’est à dire que l’on sera fonctionnel et en relative bonne santé jusqu’au bout sans que l’issue finale n’en soit retardé.
      Par exemple ce Japonais, à l’image de la plupart des autres centenaires, n’a manifestement pas mené une vie exceptionnellement saine. Son alimentation est banale et ferait même bondir d’indignation certains puristes (le mélange café/jus d’orange/lait...)...il n’a pas de recette magique...mais à 105 est encore vivant et bien portant...d’autre avec un mode de vie ni plus ni moins mauvais mourront à 85 ans...


    • Une affirmation faite à partir d’un cas personnel a uniquement une valeur de témoignage (ce qui peut être intéressant) mais n’est en rien une vérité scientifique valable pour tous.


    • Rien de neuf sous le soleil on peut être vieux et con à la fois.


    • Ce que n’a pas compris cet homme, l’autonomie en produisant sa propre nourriture sans stress du monde industriel amène aussi à un age avancé. Lui est une forme de tertiaire oisif qui s’occupe en soignant les pathologies crées par le libéralisme dont il est protégé et rémunéré pour acheter le nourriture que d’autres produisent.


Commentaires suivants