Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un pompier risque de perdre un œil suite à la manifestation à Paris

Aux cas de soldats du feu blessés le 15 octobre par la police à Paris s’ajoute celui d’un pompier blessé à l’œil par ce qui semble être un éclat de grenade. Une intervention chirurgicale a été nécessaire mais l’état de l’organe reste incertain, selon CheckNews.

 

« Soutien à Jean G », peut-on lire sur le dos d’un homme en uniforme de pompier assis devant trois écrans. Publiée par Syndicat Autonome Supp-Pats 21, la photo est accompagnée d’un message qui précise que leur collègue, un pompier, a été blessé le 15 octobre à Paris et risque désormais de perdre un œil.

 

 

« Il a représenté notre département et notre profession le 15 octobre à Paris... afin qu’on soit reconnu et revalorisé à notre juste valeur », explique cette publication qui a été partagée plus de 700 fois sur Facebook et a recueilli plus d’une centaine de commentaires.

L’information a par la suite été confirmée par CheckNews de Libération à qui le SDIS 21 a confirmé qu’un pompier s’appelant Jean G. et exerçant le métier de pompier en Côte-d’Or avait été « blessé à l’œil pendant la manifestation parisienne ».

D’après cette source, il a par la suite été opéré dans la capitale. Le média indique que l’état de l’œil de ce pompier reste incertain.

 

« Un flot de grenades lacrymogènes »

Quant aux circonstances ayant conduit à cette blessure, CheckNews cite les propos du président du syndicat autonome Spp-pats en Côte d’or, Mathieu Bréguand :

« La manifestation se déroulait dans le calme. Il était environ 17h30 et nous étions sur la place de la Nation. Nous attendions les bus pour rentrer à Dijon. […] Et puis d’un coup, ça s’est excité devant. On a subi un flot de grenades lacrymogènes. Mon collègue était à côté de moi, il a levé la tête et il a pris un éclat de grenade sur le casque. Il est tombé à terre tout de suite, on l’a soutenu et on a appelé les collègues pompiers de Paris. C’était la panique totale ».

Et d’ajouter que suite à cet incident, ses collègues « se sont un peu énervés ».

« Mais à la base, on ne faisait rien, on attendait pour repartir », précise-t-il.

 

Pompiers blessés le 15 octobre 2019

Plusieurs vidéos montrent des soldats du feu blessés lors de la manifestation des pompiers professionnels de mardi dernier à Paris. Ainsi, l’une d’elles, qui présente l’un de ces professionnels blessé par un tir « à bout portant » de la part des forces de l’ordre, s’est largement propagée sur les réseaux sociaux le jour même des événements. D’autres enregistrements où l’on voit des manifestants recevoir les premiers soins dans les rues de la capitale française ont également été postés sur la Toile.

Organisée à l’appel de neuf syndicats, la manifestation des pompiers professionnels a réuni plusieurs milliers de personnes venues de toutes les régions de France. Parmi les revendications, des garanties face aux agressions dont les pompiers sont victimes en intervention, ainsi que la revalorisation de la prime de feu à 28 % du salaire de base, contre 19 % actuellement, à hauteur des primes de risques accordées aux agents de police.

 

Voir aussi, sur E&R :

Un air de déjà vu, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants