Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
          Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Conseils de lecture

Novembre 2012

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



143 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #268152
    le 23/11/2012 par nico
    Conseils de lecture

    petit papa Noel...


  • #268171
    le 23/11/2012 par Don
    Conseils de lecture

    Encore Attali ? Je pense que ça suffit maintenant.
    On devrait même le remercier de nous éclaircir à ce point sur les intentions du mondialisme. Il abat toute ses cartes, pas comme certains menteurs !


  • #268178
    le 23/11/2012 par Karsa
    Conseils de lecture

    Ca fait vraiment plaisir de voir la file de gens qui vient voir Soral.


  • #268180
    le 23/11/2012 par Sarhen
    Conseils de lecture

    Très intéressant encore une fois, ravi qu’il y ait eu autant de monde à la librairie Contretemps, ça a dû se finir bien tard tout ça :p

    P.S : Le passage sur notre cher M.Prasquier (à 26:57) m’a fait rire pendant 5 bonnes minutes !


  • #268183
    le 23/11/2012 par Alexandre henrot
    Conseils de lecture

    Je ne comprends pas en quoi Malaise dans la culture voudra expliquer le monde économico-social. Je n’y ai jamais lu une ligne sur le plan économique, ni une seule ligne sur l’explication de la montée du nazisme dans ce livre. À mon sens il s’agit de toute autre chose, c’est un ouvrage d’anthropologie philosophique plus qu’autre chose. Vous qui avez lu Hegel, selon moi cet ouvrage n’est pas à placer dans l’esprit objectif, mais subjectif, entre l’anthropologique hégélienne, la psychologie et la phénoménologie, s’arrêtant aux portes de l’esprit objectif. Si des lecteurs de ce livre ont tenté de le replacer dans une mouvance plus large, le confrontant au national-socialisme, ou à je ne sais quoi c’est une erreur à mon sens, bien que je n’aie jamais rien lu de tel. L’ouvrage traite le malaise toujours du point de vue du sujet singulier. Il me serait intéressant que vous me portier contradiction sur ma lecture, pourriez vous étayer, si vous disposé du temps pour le faire, votre interprétation du livre de Freud, m’indiquer votre point de lecture, c’est-à-dire à quel niveau d’idéalisation vous vous placez pour le lire. Merci de votre réponse.


  • #268192
    le 23/11/2012 par Salman
    Conseils de lecture

    Bonjour à tous,
    Je n’ai pas encore regarder la vidéo. Ce que je peux déjà dire, c’est que les meilleures vidéos du président sont peut être celles qui sont innatendu .

    Que la paix vous accompagne


  • #268199
    le 23/11/2012 par 99 pour 100
    Conseils de lecture

    Cette vidéo constitue une critique sérieuse de l’analyse purement psychologique du Nazisme par René Girard.


  • #268200
    le 23/11/2012 par denis
    Conseils de lecture

    Merci Monsieur Soral.
    Vous êtes un funanbule, vous vous maintenez dans équilibre sublime, parfait, très largement au dessus des autres.
    Je suis scotché !


  • #268203
    le 23/11/2012 par cedric
    Conseils de lecture

    Bonjour,
    Le livre de Maurice Talmeyr m’intéresse assez mais j’aimerai connaître la différence entre la version des Editions du trident de 140 pages et celle-ci de 68 pages.
    Merci.


  • #268205
    le 23/11/2012 par Guillaume P.
    Conseils de lecture

    Le premier livre "Manifeste pour briser les chaînes de l’usure" me fait penser à l’excellent bouquin "Capitalisme contre Capitalisme", qui explique qu’il y a toujours eu lutte entre Capitalisme Rhénan (ou continental, lié à la terre), et Capitalisme anglo-saxon (maritime et financier). On sait lequel des deux a pris le dessus...


  • #268220
    le 23/11/2012 par désabusé
    Conseils de lecture

    La bouffée d’oxygène mensuelle...


  • #268221
    le 23/11/2012 par Myst3ry
    Conseils de lecture

    Merci Alain pour ces conseils !

    Vous savez si il y’aura un entretien du mois de novembre ?

    Merci !


  • #268225
    le 23/11/2012 par Leave
    Conseils de lecture

    Ca fait plaisir de voire la file d’attente à l’entrée de la librairie pour la dédicace =)


  • #268226
    le 23/11/2012 par Simone Choule
    Conseils de lecture

    Le Paul-Eric Blanrue est époustouflant, on y découvre des gens ayant émis des critiques anti-judaïques assez surprenants !
    Marlon Brando, Michael Jackson, John Lennon (évidemment toujours des gens talentueux qui ont bouleversé le domaine dans lequel ils ont travaillé, donc pas vraiment des idiots)
    De bien grosses surprises sont dans ce livre pour ceux qui pensent que l’antisémitisme est amoral, ils seraient surpris d’y voir certaines de leurs idoles.


  • #268227
    le 23/11/2012 par Dupon
    Conseils de lecture

    Quand la caste politique se torche avec le vote Blanc
    (la dernière quenelle de notre "Assemblée" )

    ///
    L’Assemblée nationale adopte à l’unanimité la reconnaissance du vote blanc...

    Mais à la condition que les votes blancs ne soient pas pris en compte pour la détermination des suffrages exprimés -Le Monde.fr avec AFP | 22.11.2012 à 14h00
    ////

    L’Obscénité et la morgue de toute cette caste politique qui se dit REPRESENTATIVE est abjecte. Je vous le dis, sans violence ils partiront pas (c’est comme les morpions).

    Dp


  • #268229
    le 23/11/2012 par Dupon
    Conseils de lecture

    Et pour conclure Louis Ferdinand :

    Quand les grands de ce monde se mettent à vous aimer, c’est qu’ils vont vous tourner en saucissons de bataille… C’est le signe… Il est infaillible. C’est par l’affection que ça commence. Louis XIV lui au moins, qu’on se souvienne, s’en foutait à tout rompre du bon peuple. Quant à Louis XV, du même. Il s’en barbouillait le pourtour anal. On ne vivait pas bien en ce temps-là, certes, les pauvres n’ont jamais bien vécu, mais on ne mettait pas à les étriper l’entêtement et l’acharnement qu’on trouve à nos tyrans d’aujourd’hui. Il n’y a de repos, vous dis-je, pour les petits, que dans le mépris des grands qui ne peuvent penser au peuple que par intérêt ou sadisme… (...) Par quelques coups de gueule si bien sentis, qu’ on les entend encore, il vous l’a mobilisé en un tour de main le bon peuple ! Et ce fut le premier départ des premiers bataillons d’émancipés frénétiques ! Des premiers couillons voteurs et drapeautiques qu’emmena le Dumouriez se faire trouer dans les Flandres ! »
    Céline (Voyage au bout de la nuit)

     

    • #269194
      le 25/11/2012 par H.M.
      Conseils de lecture

      Fulgurant ! Les premières pages du "Voyage", celles sur la guerre, sont un choc à la fois littéraire, politique et philosophique de jeunesse. Les pages sur l’Afrique sont aussi grandioses dans mon souvenir. Je suis moins client du passage en Amérique. Le dernier quart est en quelque sorte une intro à "Mort à crédit" que je tiens finalement pour supérieur au "Voyage" car plus uniformément prenant, sans la faiblesse ( relative ) telle que celle de "L’Amérique". Tout ça me fait penser que je devrais peut-être les relire.


  • #268234
    le 23/11/2012 par jeansol
    Conseils de lecture

    Toujours un bonheur d’avoir des nouvelles ! En revanche, si je puis modestement me permettre un petit bémol concernant les attaques sur la sexualité (qui tiendraient du niveau des ragots de concierge), notre cher A.S ne s’en est pas privé (même s’il attaque aussi pour le coup sur le fond) dans les cas de BHL (avec les délicieux fruits de la passion), de Mes fesses au lit (et de ses habitudes échangistes), ainsi que de S.Guillon (pour sa femme).


  • #268239
    le 23/11/2012 par Rik
    Conseils de lecture

    "Excusez-moi, je me suis laissé un peu emporter par ma compassion !"
    Trop fort !


  • #268240
    le 23/11/2012 par souzanxio
    Conseils de lecture

    Merci, très drôle ! Très efficace aussi car si les détracteurs de Soral peuvent lui permettre de vendre davantage de livres grace à leurs idioties, au final c’est son analyse juste et précise qui gagnera d’autant plus vite les esprits, meme faibles.

    Rien à voir : y’aurait-il un quelconque rapport entre feu Poupetto et le cabot à tete à bascule présidant à tous les entretiens ?

     

    • #268491
      le 23/11/2012 par Markollivier
      Conseils de lecture

      C’est un hommage à Dantec, pour le fameux "couché Dantec"


  • #268242
    le 23/11/2012 par Foxdeï
    Conseils de lecture

    "Y a du monde encore dehors ?" Non sérieux abusé la file d’attente pour les dédicaces...Respect et chapeaux bas M.Soral, c’est juste énorme !

     

    • #268512
      le 23/11/2012 par Tarfus
      Conseils de lecture

      Surtout que ça va lui faire encore plus de pub. Les mecs qui se sont pointés sont déjà convertis, mais tous les autres badauds de cette rue piétonne très fréquentée mais peu habituée à de tel attroupements (Rue Cler) ont dû se poser des questions en rentrant chez eux.
      ’C’était quoi au fait tout ces gens devant la librairie ?"
      "C’est qui cet Alain Soral ?"
      "Je vais trouver des infos sur lui si je tape son nom dans wikipedia ou google ?"


  • #268250
    le 23/11/2012 par mouloud
    Conseils de lecture

    misère du désir
    style décontracté avec cette phrase grosso merdo : "j’ai attendu mon 8e livre pour mal écrire. Il faut du talent pour mal écrire."
    Je vailde (en spectateur). J’aurais aimé écrire comme ça.
    SA (San antonio) aurait inspiré AS ?
    La petite phrase qui résonne chez moi comme une grande déchirure : "désolé, petite soeur"

    perso, je vais commander "pour briser les chaines de l’usure".

    Je vois une bibliothèque des ouvrages dissidents : beau boulot.


  • #268254
    le 23/11/2012 par Teofilio Orwell
    Conseils de lecture

    Bonjour Alain ! Ravi de te revoir depuis ta séance d’autographe sur Paris 7 !!!
    Vivement l’entretien du mois , je le savourerai depuis le Brésil !!!!!!!

    Courage et longue vie à toi ...


  • #268261
    le 23/11/2012 par Le citoyen engagé
    Conseils de lecture

    Emmanel Todd est juif et ne peut donc cautionner l’antijudaïsme...

     

    • #268559
      le 24/11/2012 par dix9cent84
      Conseils de lecture

      De nombreux juifs cautionnent l’antijudaisme, ne raconte pas n’importe quoi ...


  • #268268
    le 23/11/2012 par boumchakalaga
    Conseils de lecture

    St Thomas ?


  • #268280
    le 23/11/2012 par FaridDominique
    Conseils de lecture

    Merci Alain Soral, c’est encore fabuleux...
    Et attention Alain, vous allez finir par piquer des places à Dieudonné :
    - 35’48" : Alain Soral qui imite l’imitateur d’Alain Soral (Soral show), j’en ai pleuré de rire
    - 36’40" : pareil !! Mort de rire !

    Bon sinon un grand merci E&R et Alain Soral.


  • #268283
    le 23/11/2012 par erialeduab
    Conseils de lecture

    Intro musicale : St. Thomas, Sonny Rollins, Colossus.


  • #268285
    le 23/11/2012 par haddock31
    Conseils de lecture

    Bonjour Alain,

    Oui, tout cela est très vertueux n’en déplaise aux petites mains "faceboukés" et sous alimentés du voyeurisme quotidien.
    Cultivez vous et transmettez vos potentiels humains. Alain Soral et son équipe nous offrent cette possibilité de vaincre notre vanité sur la nature.
    Je ne suis pas un inconditionnel de Soral mais lui adresse mon plus profond respect pour son travail colossal qui produit tout son sens dans notre élévation collective.
    Merci


  • #268293
    le 23/11/2012 par hainemi
    Conseils de lecture

    Enorme. Encore merci Mr Soral.

    Je suis vraiment content de voir que votre notoriété respectable grandit de jour en jour.

    Hallucinant, le monde pour la séance de dédicace. C’est bizarre mais ça m’a touché.


  • #268302
    le 23/11/2012 par Anonyme
    Conseils de lecture

    A propos du livre de Feder.
    En fait, le capitalisme industriel n’existerait pas sans le capitalisme financier. Le capitalisme industriel repose sur une crise de surproduction perpétuelle, car il s’oppose à l’économie de subsistance et à l’artisanat, où la production ne correspond qu’au besoin (opposition entre production sérielle standardisée et production à l’unité). Le capitalisme industriel a ainsi donné naissance :
    1. aux techniques de marketing et de "force de vente", d’où l’inflation sans limites du secteur tertiaire, de la pub, de la com’, de l’obsolescence programmée et de sa temporalité de court terme artificielle, et l’économie virtualisée par une valeur d’échange envahissante ;
    2. au crédit consumériste, d’où l’endettement usurier à taux d’intérêt des ménages et des sociétés auprès des banques privées, pour écouler coûte que coûte une marchandise surnuméraire et superflue que le peuple n’a en réalité ni les besoins, ni les moyens d’acheter (modèle américain dès les années 1920, transposé en Europe dans les années 1960).

    A propos de la critique de Freud : inutile de trop s’acharner sur ce médecin psychiatre car il reste malgré tout l’un des meilleurs défenseurs du modèle familial traditionnel, hétérosexuel et patriarcal, et d’un modèle de société positivement réactionnaire.
    Le complexe d’Oedipe, c’est ça : on a le droit d’aimer sa Mère mais sans fusionner, car il faut quitter le giron maternel régressif et son univers utérin (hystérique, au sens étymologique), purement émotionnel et où règne le "tout, tout de suite", pour admettre l’interposition par le Père d’un mécanisme de "gratification différée", à savoir l’ensemble des valeurs et processus qui permettent de se socialiser normalement dans un champ politique (le Surmoi, la Loi, le phallus, l’autorité symbolique). L’Oedipe consiste à apprendre à tolérer la frustration, intérioriser la patience, la nécessité du travail, sortir du "tout, tout de suite" maternel-hystérique, et renoncer à la satisfaction immédiate des désirs pour apprendre à les sublimer.
    Un article intéressant là-dessus :
    http://fr.rian.ru/tribune/20120623/...

    La psychanalyse "bien comprise" (comme toujours) est un antidote efficace contre la chienlit libérale-libertaire et le laisser-aller pulsionnel.

     

    • #268560
      le 24/11/2012 par mouloud
      Conseils de lecture

      salut Anonyme
      Sur l"industrialisation à la chaine ou intensive : je me dis que des mecs, en utilisant les technologies actuelles, pourraient créer des micro-usines de l’acier, voiture, moteur, machine outil, frigo=des objets bien utiles.
      C’est le défi : créer des productions d’objet manufacturé à une échelle de population de ville moyenne pour arriver à une économie locale. Le concept de micro usine, c’est quelqu’un qui m’en a parlé mais je ne me souviens pas qui et dans quel contexte.


    • #269058
      le 24/11/2012 par quidam
      Conseils de lecture

      Tout à fait. Contrairement à un mythe moderne en définitive poujadiste, il n’y a pas d’un côté le "bon capitalisme industriel" et de l’autre le "mauvais capitalisme spéculatif". Il n’y a que le principe-même de la tolérance par une société de la génération de valeur sans travail par la simple propriété d’un bien, c’est-à-dire bel et bien le ... "capitalisme", point barre. L’usure en est certes la forme les plus immédiatement repérable puisque affectant la monnaie-même, d’où l’aversion qu’elle suscite, mais à trop la considérer on risque d’occulter ce qui lui préexiste et qui pourtant sévit dans la quasi acceptation générale, soit le principe de la location avec ses avatars fermage, métayage, loyer etc ... Quelle différence entre louer de la terre, un abri, du grain ou un métal "précieux", tel l’argent ou l’or (non pour leur rareté, mais pour leurs qualités concrètes, non-corrosion, non-toxicité, etc ...). Et puis le métal "précieux" devient du fait-même de sa non-dégradabilité physique véhicule d’échange universel, soit monnaie, qu’on peut louer elle aussi ! On dit d’ailleurs en parlant d’usure de "loyer de l’argent". L’exemple de l’or permet au passage de dissiper l’illusion que la "rareté naturelle" d’une ressource serait ce qui la rendrait chère, alors que c’est justement le capitalisme qui organise la rareté d’une ressource quelconque pour en tirer une cherté. La nature abonde de choses individuellement très rares, tels des cristaux, pourtant dépourvues de toute valeur marchande. Entre affamer des populations pour faire monter des prix de denrées, geler des locaux habitables par des sans-abri pour spéculer sur l’immobilier, et rendre progressivement le support de l’argent la chose la moins réellement utile qui soit (or > argent > mauvais métal > papier > quelques clics de souris d’ordinateur), la démarche est exactement identique. Contrairement à l’idée reçue, ce n’est pas "ce qui est rare est cher" mais "pour que ce soit cher, il faut que ce soit rare". Ce qui cadre parfaitement avec la détérioration programmée des produits manufacturés (machines à laver, etc ...) généralisée par le "capitalisme industriel". On pense à l’histoire des deux frères à un tournant de la route, l’un semant des clous sur la chaussée et l’autre vendant des rustines au détour. Qu’importe le flacon.


  • #268303
    le 23/11/2012 par surferdargent
    Conseils de lecture

    Bravo M. Soral, pour votre érudition, votre altruisme et votre abnégation dans ce combat de résistance.


  • #268307
    le 23/11/2012 par Jacques
    Conseils de lecture

    Autre révolution colorée : http://archive.org/details/quandisralestr00thar

     

    • #274164
      le 01/12/2012 par Paul
      Conseils de lecture

      Si ce livre est intéressant par ce qu’il nous renseigne sur les origines de notre ex-résident de la raie publique, mais le chapitre 12 (écrit en 1920) est à consulter particulièrement tant il a des résonances prophétiques. Comme un avertissement pour la France d’aujourd’hui.


  • #268308
    le 23/11/2012 par iZac
    Conseils de lecture

    "700 conquête dans années 94...chiffre que j’ai explosé depuis !" Nan il est baleze dans tous les domaines. RESPECT !


  • #268311
    le 23/11/2012 par Rummelsnuff
    Conseils de lecture

    En parlant de succès, Soral est maintenant connu même chez la communauté des gamers.

    http://www.jeuxvideo.com/chroniques...

    (uniquement l’intro)


  • #268315
    le 23/11/2012 par cartesi1
    Conseils de lecture

    Mr Alain Soral je voudrais juste vous faire remarquer que la banque n’est pas forcément le mal.

    Vous avez très bien reconnu dans vos analyses les bienfaits d’un libéralisme entrepreneuriale sain. On ne peut pas condamner quelqu’un qui créer de la richesse. Chose que l’extrême gauche est incapable de reconnaître tellement elle mise sur l’antilibéralisme dans sa communication.

    Je pense qu’il faut que vous fassiez maintenant de même pour la banque. Il existe des banques qui font leur boulot (crédit coopératif, la NEF) en finançant l’économie réelle et qui ne fonctionnent pas dans la logique actionnaire, bénéfice et spéculation à tout va. Il y a d’ailleurs eu un reportage intéressant sur la NEF dans l’emission infrarouge sur france 2 (très tard bien sûr).

    Cordialement


  • #268316
    le 23/11/2012 par anthony
    Conseils de lecture

    merci monsieur soral pour tout votre travail.


  • #268317
    le 23/11/2012 par Bivac
    Conseils de lecture

    Merci, énorme remerciements, à Alain Soral et aux adhérents d’Égalité-&-Réconciliation pour ce travail de ré-information,
    A tout les libres penseurs qui peut être se cherchent encore je conseille le Petit cours d’auto-défense intellectuelle de Normand Baillargeon.
    http://www.dailymotion.com/video/x9...


  • #268331
    le 23/11/2012 par lampadaire
    Conseils de lecture

    Le Rat von shaya, ^^.

    Merci pour cette Kontre Kulture.


  • #268332
    le 23/11/2012 par karimbaud
    Conseils de lecture

    celà me fait un immense plaisir de voir toute l’estime qu’alain porte à la poésie !...en écrivant moi-même, peut-être aurais-je un jour l’honneur d’intéresser les éditions kk... ;) .....bravo et merci à toute l’équipe d’E&R, de kk..etc... car alain n’est pas tout seul !


  • #268353
    le 23/11/2012 par dédé
    Conseils de lecture

    Le nationalisme est l’unique alternative à l’abolition des frontières par le libre-échange. Dans notre pays, à qui peuvent bien profiter l’immigration massive et la baisse de notre niveau de vie ? Toujours les mêmes, les instigateurs du cosmopolitisme, les spéculateur du capital, ceux qui sont partout mais se sentent nulle part chez eux.

     

    • #268561
      le 24/11/2012 par David
      Conseils de lecture

      Bonjour Dédé,

      "Le nationalisme est l’unique alternative à l’abolition des frontières par le libre-échange".

      L’unique alternative ?
      Renseigne-toi sérieusement sur le royalisme, alors.
      Tu pourras éventuellement aller plus loin avec la Doctrine Sociale de l’Eglise.

      A part une grosse erreur de ma part, mais l’Histoire ne fourmille pas d’exemples du nationalisme comme unique alternative à l’abolition des frontières par le libre-échange.

      Bonne réflexion.
      Cordialement.

      Bon courage à toutes et à tous.

      Vive le Roi.
      Amen.

      David.


    • #269046
      le 24/11/2012 par mouloud
      Conseils de lecture

      à David
      nation=peuple+état (+éventuellement à discuter+langue+territoire)
      Le roi est chef d’état et de la nation.
      Le royalisme est un type d’état ou de souverain ; en aucun cas, il ne s’oppose à l’idée de nation.


    • #269129
      le 25/11/2012 par Adekwatt
      Conseils de lecture

      Dédé sérieusement ton message me déprime ...
      On se croirait sur un site de dingos d’extrême droite, raciste à souhait, qui essentialiste tout et tout le monde ... Or je sais très bien qu’ER n’est pas ce genre de site, et c’est bien pour ça que je le fréquente ....
      Faut arrêtez avec les truc du genre "la baisse de notre niveau de vie profite aux juifs" (a moins que j’ai mal compris ton propos, mais il ne me semble pas) L’écrasante majorité de juifs souffre de cette baisse de niveau de vie, ne l’oublie pas.

      Ça me rappelle un certain Gouasmi qui disait "derrière chaque divorce il y a un sioniste", putin mais comment peut t’on être aussi con sérieusement ? Ce site n’est pas un site de barjots monomaniaque qui vois du complot partout, ici on essaie de réfléchir et de voir le monde dans toute ça complexité, et surtout on essaie de réconcilier les différentes communautés françaises pour que cesse les luttes horizontales, pour éviter une guerre civile, alors ce genre de phrase et d’autant plus mal venue (selon moi et selon l’idée que je me fais du site évidement)

      Le problème c’est la partie de nos elites qui est corrompues, pas toutes, le problème c’est notre système soit disant démocratique mais qui ne l’est pas, le problème c’est ce capitalisme devenue fou qui ruine les peuples, et le problème c’est surtout les gens qui pilotent ce capitalisme.
      Aprés que ces élites soit musulmanes, juives, catholiques ou protestantes, le problème reste entier, mais ce qui est sur c’est que le peuple de France est traversé par toutes ces religions, et que ce n’est pas avec ce genre de phrase que l’on réconciliera quoi que ce soit ....


  • #268357
    le 23/11/2012 par alex
    Conseils de lecture

    Bravo Alain tu nous a manqué !


  • #268364
    le 23/11/2012 par Propaganda
    Conseils de lecture

    Merci à vous M.Soral


  • #268371
    le 23/11/2012 par so6onseck
    Conseils de lecture

    "C’est pour briller dans les dîners en ville" Briller pour qui ? Elles, Femmes du monde...A la cuisse de la vie.


  • #268374
    le 23/11/2012 par heizen
    Conseils de lecture

    Pas d’accord sur la Révolution française sur Lafayette : Lafayette était certes franc-maçons et libéral, qui a participé à a révolution MAIS monarchiste, il a tout fait pour instaurer la monarchie constitutionnelle et la sauver (et voulait vraiment que le roi garde des pouvoirs), il a tout fait pour aider Louis XVI a garder le pouvoir et sa vie et a même restauré la Monarchie (la dernière, Monarchie de Juillet). Il a également combattu la Terreur. J’invite à lire sa page wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilber...

     

    • #268466
      le 23/11/2012 par Antonin
      Conseils de lecture

      Renseignes toi mieux, Lafayette était un esclavagiste libéral, traitre à la patrie et aspirant dictateur qui a raté son coup d’Etat ! Wikipédia c’est bien mais la lecture et la profondeur historique c’est mieux... ^^


    • #268573
      le 24/11/2012 par Glen_74
      Conseils de lecture

      heizen : La Monarchie de Juillet est un des pires régimes que la France a connu car c’est une monarchie "d’ordre" sans spiritualité et transcendance, une monarchie "de droit laïque et libéral"qui a contribué à la montée en puissance des Franc maçons et de la bourgeoisie en général.
      Bref c’est le cocktail de tout les mauvais côtés du système féodal monarchique, sans les bons côtés ; ajouter en plus des Francs maçons à des postes clés du pouvoir, l’expulsion totale de l’Église et du religieux dans les affaires de l’État(Charles X, se considère"catholique" mais est contre toute influence religieuse dans le gouvernement : à l’évidence on sait donc que c’est un hypocrite, une tartuffe de première....), et surtout l’apparition du libéralisme ultra violent "à l’anglaise". En plus cette dynastie marque le point de départ de la colonisation principalement pour des raisons d’électorat. Ah et puis Louis Philippe est le champion de cirage de botte de la Perfide Albion. Voilà pourquoi à mes yeux, Charles X et Louis Philippe sont les "Sarkozy" du XIXème siècle.
      Bref Napoléon est presque un honnête homme à côté....


  • #268376
    le 23/11/2012 par Carson C.
    Conseils de lecture

    Il me semble que le genre romanesque est aussi un moyen de structurer avec amplitude une pensée, notamment à travers des personnage et sur la longue durée. Voyez Les Possédés ou Les Illusions perdues (qui intègre la poésie au surplus et qui semble rire de son côté féminin et bourgeois). Le roman en tant que peinture d’époque revêt un caractère proprement masculin et sociologique. Cette tradition est tombée en désuétude aux mains d’écrivains effectivement publicitaires, narcissiques, sentimentaux et qui en ont le monopole (aplatissement littéraire général qui permet peut-être à d’autres bons auteurs de se distinguer par contraste radical). À cette tendance, la poésie n’échappe pas ! Il se pourrait que ce soit le genre féminin par excellence aujourd’hui. J’ironise, mais nous pourrions effectivement retourner l’argumentaire ici. Ces poètes pleureurs démultipliés qui parlent de leur moi et de leurs affections. Lisons donc François Taillandier « La Grande Intrigue » ou Fabrice Pliskin « L’Agent dormant », « Le Juif et la Métisse » pour nous réconcilier avec la tradition des grands romans politiques, satyriques, celle des fresques bouffonnes et autres sociale-fictions.

     

    • #269303
      le 25/11/2012 par Bobo
      Conseils de lecture

      Très vrai, le roman balzacien ou stendhalien est à mon sens la manière la plus finie d’exprimer par écrit, et de manière profonde, ce que de malheureux sociologues, "philosophes" et statisticiens mettent tant de pages à comprendre de travers. Je me souviens de ce surprenant qualificatif de Baudelaire concernant Balzac : "Cet immense historien..."
      Quant à la prose lente, sans rythme...c’est sans moi. Imaginez "la controverse de Sion", excellent au demeurant, réecrite par Edgar Poe, ou Bukowski...c’est le carton, LE classique qui sera lu ET RELU, qui passera à travers les âges, comme "Bagatelles"...

      Il faut absolument soigner la forme.


  • #268380
    le 23/11/2012 par jean jean
    Conseils de lecture

    Prix attrayant pour une lecture ô combien enrichissante merci à Alain Soral et KK je vais m’en prendre quelques uns pour les fêtes de fin d’année tiens justement en parlant de fin d’année que nous réserve maitre Soral dans sa prochaine vidéo je parierai une quenelle à la mère fourest et les femen.


  • #268400
    le 23/11/2012 par Marc
    Conseils de lecture

    Parmi les révolutionnaires "vertueux", on pourrait citer Lebas, Couthon, Augustin Robespierre, tous les trois proscrits avec l’incorruptible le 9 thermidor...

     

    • #268740
      le 24/11/2012 par Antonin
      Conseils de lecture

      A ce train là il faudrait donc aussi citer les 109 autres compagnons de Robespierre guillotinés au lendemain du 9 thermidor... Henriot, Herman, Fleuriot-Lescot, Dumas, Lavalette, Payan, Couhton, Coffinhal etc etc...

      Soral parle ici de Robespierre et Saint-Just car ce sont les figures les plus connus mais il va de soit que tout le mouvement qui les accompagnait est englobé dans ce qu’il appelle les révolutionnaires authentiques ! Après tout ils ont étés guillotinés en premier lieu parce qu’ils croyaient vraiment à la Révolution. ^^


  • #268415
    le 23/11/2012 par Saint georges
    Conseils de lecture

    Excellent conseil de lecture.
    N’oublions pas le dernier livre de piero falotti.


  • #268421
    le 23/11/2012 par [email protected]
    Conseils de lecture

    Bon choix Sonny Rollins !


  • #268425
    le 23/11/2012 par chris de beaumesdevenise
    Conseils de lecture

    Pou noël je vais faire mes courses sur E&R !!! :)


  • #268430
    le 23/11/2012 par emeline
    Conseils de lecture

    Prenons exemple sur l’Islande qui a bouté dehors le système spéculatif : http://www.youtube.com/watch?v=9rGN...


  • #268432
    le 23/11/2012 par zen
    Conseils de lecture

    la p’tite quenelle à marc georges ma bien fait marrer, continue alain t’es le meilleur !


  • #268442
    le 23/11/2012 par [email protected]
    Conseils de lecture

    Sur le rôle de la franc-maçonnerie dans le processus révolutionnaire, je me suis toujours interrogé sur le rôle d’un personnage énigmatique qui avait rapproché Louis XV, à savoir le Comte de Saint Germain. Louis XV était pour moi un "roi nigaud ou fainéant", tare qu’avait sûrement détecté les élites obscures de l’époque. Je conseille sur ce fameux Comte de Saint Germain (qui avait peut-être préparé le terrain pour ses "saints freres" de 1789...) le livre de Paul Chacornac, relatant tant bien que mal la vie de ce sinistre personnage qui amusait la cour de Versailles pour sa prétendue immortalité. Le parallèle évoqué par Chacornac sur le "juif errant" est d’ailleurs très, très intéressant.


  • #268443
    le 23/11/2012 par Popoy
    Conseils de lecture

    Toujours aussi agréable de réécouter Msieur Soral.

    Mais je dois avouer n’être PAS DU TOUT d’accord avec ce qui a été dit du roman ...
    Des livres comme L’homme sans qualité de Musil, ou dans un style complètement différent Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit de Céline permettent d’éclairer la condition humaine et son face à face au monde comme ne peuvent le permettre la poésie (en vers surtout) ou l’essai. Ça peut être plein de "poésie" comme plein d’idées (concepts si vous préférez).

    Et puis dites moi qui mieux que Tolstoï dans Résurrection ou Dostoïevski dans Les Possédés ou les Frères Karamazov a le mieux prévu le début du XXème siècle ? Sûrement pas Rimbaud ou Mallarmé avec tout l’amour et l’immense admiration que j’ai pour leur oeuvre :)

    Bien sûr nous vivons une sous époque littéraire, donc forcément quand on voit Marc Lévy ou Nothomb on regrette Goethe ou Baudelaire !!!

     

    • #268552
      le 24/11/2012 par Mimi
      Conseils de lecture

      @Popoy

      Ré-écoutes bien, il parle du roman contemporain d’après guerre, freudisme de bas étage, lecture pour bas du front, justement les levy, notomb, beigbéder & co, rien à voir avec des maîtres illustres comme Céline, Dostoïevski, Goethe ou Baudelaire. En gros on ne mélange pas les torchons avec les serviettes et cela même si on les trouve dans le même rayon au super marché

      Super vidéo, ça en fait des super bouquins à lire, chouette !


  • #268459
    le 23/11/2012 par laurent
    Conseils de lecture

    La revolution française, en fait revolution talmudo-maçonnique comme point de départ du déclin de la civilisation Française.

    Qu’en pensez vous ?

    Je me rappel de ce pseudo débat avorté sur l’identité Française. On ne peut aborder ce débat sans aborder les racines de la France qui est la fille ainée de l’Eglise Catholique.

    Il est capital de comprendre que l’un des premiers objectifs de la révolution talmudo-maçonnique, aprés la chute du Roi, est la destruction de l’Eglise. Pourquoi ?

    Religion veut dire relier les hommes entre eux avec une véritable notion de solidarité ce qui n’existe plus. Faut pas s’etonner de voir d’autres communautés nous dominer qui eux ont su conserver leurs religions.

    La révolution s’est acharné avec l’episode de la terreur à renverser tout les autels. Celà afin de mieux nous dominer. Celà afin de mieux nous imposer d’autres doctrines, prétendus libératrices, en fait complétement esclavagistes : le matérialisme athée sous la forme du consumérisme. L’idolatrie de l’homme, l’idolatrie de la matière, l’idolatrie de l’argent, l’idolatrie du corps (hedonisme, esthetisme, luxure ?) Ne souffrons nous pas de tout ces maux ?

     

    • #268588
      le 24/11/2012 par Adekwatt
      Conseils de lecture

      N’oubliez pas que la réconciliation, si elle a lieu, se fera aussi avec des athées et des agnostiques comme moi ... Le débat ce n’est pas de réinstaurer une religion d’état, c’est juste de reprendre le contrôle du pays et d’éviter la guerre civile.
      La religion doit rester la ou elle est aujourd’hui en France, c’est à dire dans le domaine du privée et ne pas envahir le champ politique.
      Et peut être que la république cherche "à dominer les esprits" mais sous l’ancien régime, l’église catholique ne se privé pas d’exercer tout le pouvoir qu’elle avait sur ces croyants.
      Tout ceci n’est pas une histoire de religion contre république ou de catholique contre athée, le fait est que le pouvoir corrompt les hommes, qu’ils soient d’Église ou pas, donc à nous de savoir nous protéger des gens a qui nous confions le pouvoir, et sur ce terrain la, Etienne Chouard avance des pistes de réflexions intéressantes.


    • #268663
      le 24/11/2012 par David
      Conseils de lecture

      Bonjour Laurent,

      Je ne peux qu’abonder dans ton sens...
      Le Mal c’est (aussi) l’orgueil.

      Le libéralisme, l’athéisme, le matérialisme et le consumérisme sont effectivement des outils "talmudo-sataniques" visant à isoler l’individu, le rendre dépressif et lui faire croire qu’il est l’Alpha et l’Oméga, le créateur de sa vie alors qu’il n’est que créature ; donc en définitive le remplir de morgue, d’orgueil.

      D’où des millions de personnes intérieurement vides qui cherchent à se remplir... avec ce qu’on leur propose avec beaucoup de facilité et qu’ils ne leur demande que peu d’efforts et qui les rassurent (TV, bouffe, "psychologisation", intellectualisation sans objet, substances...).

      Remplir du vide avec du vide : cela crée un processus sans fin de dépendance dont il peut être difficile à s’en sortir du fait du poids des habitudes.

      Les gens se ramollissent, font moins d’efforts sains, car ils laissent la place au Mal. Nos compatriotes ont accepté la perte de l’héritage de leurs ancêtres, mangent et boivent n’importent quoi, acceptent d’être esclaves du monde du salariat, des médias et des polichinelles "politiques". Le pire peut-être, c’est que l’écrasante majorité croit être libre !!!

      Les gens ne se demandent plus aujourd’hui si ils ont une âme ou pas. Ceci est très important car si les gens avaient en tête qu’ils ont une âme, leur vision de la vie serait grandement remise en question. Une nouvelle perspective salvatrice...

      " A Français, rien d’impossible ".
      Bon courage à toutes et à tous.

      Vive le Roi.
      Amen.

      David.


  • #268479
    le 23/11/2012 par pdmdb
    Conseils de lecture

    Merci aux techniciens qui travaillent avec Soral de nous fournir des vidéos de qualité, même lorsqu’il s’agit de conseils de lecture : trouver les archives vidoés pour illustrer les propos de Soral n’a pas dû être chose facile, bravo à eux encore une fois !

     

    • #268587
      le 24/11/2012 par Adekwatt
      Conseils de lecture

      Tout à fait, on ne le dit pas assez mais la post-prod des "vidéos du mois" et des "conseils de lecture" c’est réellement améliorer au fil des années à tel point qu’aujourd’hui ce sont de véritable vidéo professionnel avec un très bon travail de recherche notamment pour les vidéos d’archives.
      Étant moi même habitué à fouiner sur internet à la recherche de vidéos je respecte d’autant plus votre travail car vous arriver régulièrement à débusquer des vidéos sur des thèmes sur lesquels j’ai fait chou-blanc !

      Donc un grand bravo à ceux (et celles !) qui travaillent sur la post-prod des vidéos du site. Vous faites vraiment un excellent boulot !


  • #268482
    le 23/11/2012 par resistancebelge
    Conseils de lecture

    Effectivement, on se moque bien de votre vie privé Président. C’ qui nous intéresse c’est vos analyses politiques. Les autres comme vous dites on les emmerde ;)

     

    • #268515
      le 23/11/2012 par luc
      Conseils de lecture

      arrête c’est trop fort quand il envoie chier guillon et tous ces franc maçon talmudo sionisto mamonique. c’est la guerre alors si t’es pas au front laisse tomber


  • #268483
    le 23/11/2012 par adriatique
    Conseils de lecture

    on aura tous reconnu marc georges^^


  • #268489
    le 23/11/2012 par iZac
    Conseils de lecture

    Bonjour,

    J’aimerais savoir pourquoi le livre de Roger Garaudy, les mythes fondateurs de la politique israélienne n’existe plus sur Kontre Kulture ? Je voudrais bien me l’approprié

     

    • #268598
      le 24/11/2012 par Sly
      Conseils de lecture

      Voici le lien pdf : http://www.fichier-pdf.fr/2011/04/1...

      Même si je reconnais que le livre en version papier est largement plus agréable à lire pour les yeux ^^.


    • #268603
      le 24/11/2012 par Godet
      Conseils de lecture

      KONTRE KULTURE avait racheté les derniers livres édités à la librairie roumaine de Paris (seul endroit ou il était en vente) et là ils ont vendu à leurs tour tout leurs exemplaires.
      A moins qu’il soit réédité, il ne va pas étre facile de mettre la main dessus.
      A mon avis c’est ça.


    • #268738
      le 24/11/2012 par iZac
      Conseils de lecture

      Merci, j’espère qu’il sera réimprimé car le lire sur l’ordinateur c’est une torture ! Je croise les doigts pour une réédition !


  • #268497
    le 23/11/2012 par Beny
    Conseils de lecture

    Concernant Todd, il a été interrogé il y a peu et a dit que le hollandisme révolutionnaire entrera en action à partir de 2014, un 1983 à l’envers en quelque sorte.

     

    • #268604
      le 24/11/2012 par Godet
      Conseils de lecture

      C’est vrai que meme d’ici la je vois mal la situation changer.
      Mais qui vivra verra !


  • #268500
    le 23/11/2012 par Daje Lazio
    Conseils de lecture

    Il me le faut ce bouquin de Feder, mon prof d’éco fait souvent allusion au "capitalisme financier non-productif" je suis sûr qu’il SAIT. En tout cas, bravo E&R et KK, du gros boulot, toutes mes félicitations.


  • #268503
    le 23/11/2012 par ttittmaan
    Conseils de lecture

    Mon cocktail préféré.........tous les jours :

    1/3 de Soral bien frappant
    1/3 de Dieudo bien frappé
    1/3 de Hasard bien venu
    ............et un doigt dans le c.........de ceux qui le mérite

    Bonne journée...........


  • #268508
    le 23/11/2012 par Super overbooked
    Conseils de lecture

    Toujours OK sur le fond. Soral, pour moi, est un des penseurs post-11septembre les plus importants. Donc je regarde TOUTES les vidéos.

    Je trouve cependant dommage de traiter, plus ou moins, d’abrutis la personne qui aurait un peu de temps pour militer et sensibiliser d’autres sur les réseaux sociaux. Par exemple, en partageant, des vidéos soraliennes ou dieudoniennes.

    Si quelques personnes ont du temps, contrairement à d’autres, merci aussi de les soutenir verbalement afin que notre combat commun soit plus consistant dans les réseaux sociaux.

    Pas que je me sentais concerné,.... mais presque.


  • #268522
    le 23/11/2012 par vnr
    Conseils de lecture

    J’ai acheté votre dernier livre aujourd’hui. (FNAC de Bruxelles - centre) Il est bien mis en évidence, tout en haut, sous un bel éclairage - version poche et standard.

    Les choses bougent Mr. Soral .. les choses bougent ...

    Que Dieu vous aide même si je n’y crois pas :)

     

    • #268569
      le 24/11/2012 par luc
      Conseils de lecture

      en effet ce livre est une benediction camarade !!!.. et il continu de se vendre et de repandre la bonne parole de notre cher president mr soral !! alor je ne compren pa pourqoi il s enerv ?? qui son ces gens qui se moque de lui ??!!


  • #268540
    le 24/11/2012 par Marcus 9
    Conseils de lecture

    Excellent, vous meritez cette reussite et bravo au(x) réalisateur(s), monteur(s) c’est du très bon travail.

     

    • #268909
      le 24/11/2012 par leon
      Conseils de lecture

      oui c’est vraiment tres pro comme video/presentation,bravo !


  • #268549
    le 24/11/2012 par Jean-Yves L.
    Conseils de lecture

    A quant la rééd, chez Kontre Kulture, des essais de Céline ; Les beaux draps, Bagatelles pour un massacre et L’École des cadavres ?

     

    • #268595
      le 24/11/2012 par MagnaVeritas
      Conseils de lecture

      Les pamphlets ont été réédités au Québec.


    • #268605
      le 24/11/2012 par Godet
      Conseils de lecture

      Je crois que Céline à demandé que bagatelles pour un massacre ne soit pas rééediter.
      C’est peut etre un obstacle.
      Mais si ces livres sortent je suis preneur !


    • #268669
      le 24/11/2012 par Harris & Klebold
      Conseils de lecture

      Ca, il faut voir avec Lucette Almanzor, veuve de l’auteur...
      Il y en a qui ont évoqué une "future hypothétique réedition, oui, mais avec des annotations..." Tartufferie !


    • #268981
      le 24/11/2012 par iZac
      Conseils de lecture

      C’est une question que je lui ai posé lors de la dédicace, à laquelle il m’a répondu que ce n’était pas possible avant 2020 puisque sa femme s’y oppose (encore vivante quand même) et que pour que les droits d’auteurs tombent dans le domaine public de l’Etat, c’est 60 ans après la mort de l’auteur.


  • #268551
    le 24/11/2012 par antoine
    Conseils de lecture

    et pour ceux qui aiment la poésie, en attendant les livres, parceque il y a des moments ou 20€, c’est difficile. un peu de Brel, en musique, et des textes gratuits via le net. aloa


  • #268601
    le 24/11/2012 par marastre
    Conseils de lecture

    Excellent Mr.Soral...comment vous les avez torcher sur votre vie sentimentale et sexuelle !

    Vivement l’entretien du mois !


  • #268607
    le 24/11/2012 par MagnaVeritas
    Conseils de lecture

    Non seulement seules les pourritures des lumières sont glorifiées mais aussi la basilique Saint-Denis est plongée dans l’ombre.

    Félix, comme je l’ai déjà écrit, est le plus grand écrivain vivant au monde. Il a déjà sa place réservée au panthéon. Soral a raison de bien souligner sa finesse, car Félix est loin de n’être qu’un styliste : il est un écrivain complet (et génial) et je trouve critiquable qu’il soit affiché dans les rubriques les moins sérieuses de KK.

    Sur la curiosité malsaine des gens, Soral a tout de même parlé publiquement de sa vie privée, aussi il est normal qu’il essuie des critiques. Et c’est à géométrie variable apparemment puisqu’il a largement utilisé la moquerie à ce niveau (même si c’était parfois justifié) contre des personnes comme dantec ou, si j’ai bien compris mais je n’en suis pas sûr, même Clouscard (à moins que ce ne soit Michéa, navré pour mon imprécision).
    D’autant qu’il y a un paradoxe évidemment chez Soral puisqu’il se décrit comme un grand dragueur tout en étant de valeurs chrétiennes, alors même que cette religion édicte des règles strictes au niveau intime (comme toutes les religions, à ma connaissance).
    De Choron, le "mystique de la subversion", on retient bien-sûr sa maestria dans ce domaine... cependant, il a aussi fait (ou fait faire, ou laissé faire) des caricatures dégueulasses de la chrétienté. Se convertir au catholicisme eût été le sommet de la subversion pour Choron. Soral parle de musiques, celles de Choron sont bien. Précurseur du rap, d’une certaine façon.

    Soral va dans le bon sens (mieux vaut évoluer du pire vers le meilleur) et vu son niveau intellectuel et le bienfait qu’il offre à la société, il me semble effectivement malséant de lui faire des reproches pour des histoires de braguette, même si à mon sens la moralité d’une personne passe aussi par ce biais. Mais je trouve lamentables les fouille-merde qui essaient de trouver des reproches à faire à Soral.
    Quoiqu’il en soit, on est très loin du niveau de perversion des élites. Pour moi, Soral est un dragueur, pas un porc ; la drague est plus une discipline qu’un divertissement.
    Alors allez plutôt fouiller dans la vie des politichiens, des magistrats, des gens du showbiz, etc.

    Ayant déjà lu tous les anti bloc-notes de Soral au moment de leur parution, je dois avouer que les Chroniques d’avant-guerre ne m’ont pas emballé plus que cela, mais compiler ces bloc-notes est une bonne initiative tout de même.

     

    • #270052
      le 26/11/2012 par Agape
      Conseils de lecture

      Bonjour,

      J’approuve votre commentaire, MagnaVeritas. Personnellement, je n’ai jusque ici jamais commenté les vidéos de Monsieur Soral, dont le contenu demeure époustouflant d’intelligence et de clairvoyance... mais comme vous le dites, MagnaVeritas, j’ai regretté dans cette vidéo que Monsieur Soral se satisfasse avec tant de conviction de son image de dragueur et en la "revendiquant", tout en affichant des valeurs chrétiennes catholiques. La "haine du corps", le "puritanisme", et la "diabolisation de la sexualité" n’ont rien en commun avec une vie, par exemple, d’un couple fidele épanoui dans sa vie sexuelle !...

      Monsieur Soral, avec beaucoup d’humilité je voudrais vous poser une question : vous qui êtes si droit face a la vérité (une qualité rare !), pourquoi assumer l’idée de rester "passionné par les femmes" jusqu’au trépas, alors que c’est une des multiples tares de notre société actuelle et aussi (et surtout), des satanistes du show-business et des hautes spheres politiques, qui baisent avec tout ce qui passe... ? C’est également un des facteurs de séparations dans les familles, de déchirements et de souffrances.

      Je ne me permettrai pas de vous juger bien-sûr, je ne connais pas les détails de votre vie privée passée ou actuelle, et ne veux même pas les connaître. Je suis d’accord avec toutes vos analyses politiques, sociales, philosophiques, religieuses... Seulement, je regrette ce passage de votre vidéo qui influencera peut-être dans un mauvais sens quelques jeunes qui vous suivent et vous admirent (a juste titre !). Jésus est clair dans les Evangiles lorsqu’il aborde ce sujet. J’ai d’ailleurs apprécié l’entretien avec Pierre Hillard, qui l’aborde également avec beaucoup de justesse.

      Malgré cela, bravo Monsieur Soral, pour tout votre travail, pour votre courage, votre intégrité intellectuelle, votre grande culture... Vous m’avez inculqué bien plus que 15 ans d’éducation nationale, maternelle-terminale, grâce aux livres et auteurs que vous nous conseillez depuis des années ! Pour cela je vous remercie infiniment.
      Moi et ma famille attendons avec impatience votre vidéo du mois de novembre, et également une série de livres que vous recommandiez.

      Bonne continuation, prenez soin de vous et des vôtres !


    • #270243
      le 26/11/2012 par Adekwatt
      Conseils de lecture

      Soral ce dit d’inspiration et de culture heleno chretienne, il n’a jamais fais savoir qu’il etait un pratiquant assidu du catholisisme.
      C’est ça ER, c’est un mélange de gens différents, des chrétiens pratiquants au musulmans "culturelle" (non-pratiquant), des athées venu du matérialiste philosophique au agnostique plus ou moins apolitique, de la gauche associative à l’extrême-droite, des nationaliste au communistes.
      C’est tout ça ER, et pas une association religieuse ou l’on est sommé de suivre quelques pratiques religieuse.
      Ces tout ces gens qui font qu’ER est un miracle, mais aussi un équilibre très fragile, au chacun doit respecter sans rien vouloir imposer.
      Ce qui nous rassemble est plus important que ce qui nous divise.


    • #270646
      le 26/11/2012 par Agape
      Conseils de lecture

      A Adekwatt :

      J’approuve votre réponse, je suis d’accord avec vous. E&R est un miracle, des personnes différentes mais soudées, en direction d’un même idéal. Bien-sûr que personne ne doit rien imposer aux autres ici, mais qui parle d’imposer ?
      Je souhaitais simplement poser une question, et donner mon impression quant a ce passage de la vidéo ci-dessus. Jamais je n’imposerai une idée, mais je peux, je pense, avec respect et même avec joie, exprimer mon incompréhension sur un point qui me semble hasardeux voire contradictoire avec le reste du discours si solide et intelligent de Mr. Soral.
      Cela dit, je respecte toutes les personnes d’ici qui sont forcément d’un grand courage, je respecte leur mode de vie (musulman, chrétiens, athées ou mêmes juifs...), tout en gardant un esprit critique. C’est cela, aussi, qui peut faire la force d’un groupe : savoir se dire les choses en vérité, tout en acceptant humblement les avis et les habitudes de chacun. Cela peut nous pousser a réfléchir, a nous poser des questions, a grandir vers des idéaux toujours plus grands...

      Sur ce, Adekwatt, merci de m’avoir répondu, et je vous salue chaleureusement !


  • #268671
    le 24/11/2012 par Chris
    Conseils de lecture

    Des chefs d’oeuvre comme Martin Eden de Jack London prouvent que les romans ont aussi leurs places dans le combat contre le conformisme et l’aliénation de la société par l’argent . Certains romans sont tout à fait valables . Après , chacun voit midi à sa porte .

     

    • #268735
      le 24/11/2012 par H.M.
      Conseils de lecture

      Je ne pense pas que AS fasse référence aux chefs-d’oeuvre de la littérature ( Céline, Cervantes, Sthendal, etc ) quand il exprime sa préférence pour d’autres genres que celui-là. Ces derniers sont au-delà du simple roman qu’on lit pour passer le temps. Mort à crédit, Voyage au bout de la nuit ou Don Quichotte, pour parler de certains de mes préférés, sont des livres qui apportent tellement qu’ils transcendent le genre auquel ils sont censés appartenir. La distinction peut se faire sur les critères suivants : consommation courante ( = passer le temps ) ou Art ( = expérience humaine qui t’élève au dessus de ta condition humaine tout en ayant pour matière cette même condition humaine ). Le "Zarathoustra" de Nietzsche, est une autre de mes oeuvres littéraires préférées,bien que n’étant pas formellement un roman au sens où nous l’entendons généralement.


    • #268792
      le 24/11/2012 par GABOU
      Conseils de lecture

      Tout à fait d’accord avec toi. Jack London est un grand auteur. Je viens de terminer le vagabond des étoiles et je commence le peuple d’en bas.
      Je te conseille le loup des mers de London.
      Je n’ai pas encore lu martin Eden mais apparemment c’est un excellent ouvrage.

      Bonne lecture camarade


    • #274901
      le 02/12/2012 par robert pierre
      Conseils de lecture

      le Talon de Fer’ ? ’construire un feu’ ? (toujours de Jack London)
      bizarre qu’on connaisse que ’Croc Blanc’ !
      pour l’anecdote, Lénine aimait certains de ses bouquins, ceux politiques, ainsi que Dostoïevski même s’il pestait contre lui (pour résumer :’’un fieffé réactionnaire en pleine crise mystique, mais c’est notre écrivain national’’) ajoutons Hugo et Emile Verhaeren (’les Campagnes Hallucinées’) dans les goûts léniniens


  • #268698
    le 24/11/2012 par Sam
    Conseils de lecture

    J’imagine que le poignet doit être bien courbaturé après avoir signé tous ces livres ?!
    C’est ce qu’on appel avoir du succès.


  • #268720
    le 24/11/2012 par Marie59
    Conseils de lecture

    Tout à fait d’accord avec ce nouvel éclairage sur la Révolution française qui a aussi exporté ses idées en Italie avec Garibaldi et le Risorgimento.

    Récemment encore, à la télévision italienne, un feuilleton sur le Risorgimento (une niaiserie sans nom : "Ne con te, ne senza te") portait aux nues les républicains, ces héros, et ridiculisait les monarchistes, comme d’habitude...

    On peut même dire que ces idées ont traversé l’Atlantique, aux États Unis, avec la guerre de Sécession (et non pas la guerre d’Indépendance, comme il serait logique de penser). Sous couvert de l’abolition de l’esclavage, c’était bel et bien les mêmes idées qui étaient véhiculées. N’oublions pas que Lincoln n’était pas opposé à l’esclavage... Mais ça c’est une autre Histoire.

    Pour en revenir à la petite histoire, c’est une intrigante mondaine qui contribua, en partie, à la fortune des Rothschild, la comtesse de Castiglione (une des plus belles femmes de son temps qui finira sa vie lamentablement et à moitié folle..) Elle était simultanément la maîtresse de Napoléon III et de Rothschild et renseignait ce dernier, en avant garde, des avancées et défaites de Napoléon, Rothschild faisait alors les opérations et investissements en conséquence...


  • #268750
    le 24/11/2012 par JeanJean
    Conseils de lecture

    Quand on voit le nombre de personnes qui font la queue... Effectivement il se passe quelque chose...


  • #268762
    le 24/11/2012 par leon sanchez
    Conseils de lecture

    Bonjour, vous mettez souvent la vidéo "des pantalons vendus à Christian", mais cette vidéo n’est pas très importante parce qu’Attali dénonce, comme nous, cette folle spéculation financière.
    En revanche, il y a une autre vidéo, qui a été une véritable révélation pour moi, et qui m’a fait basculer définitivement du coté de l’idéologie E&R, Attali dit exactement la même chose que Soral sauf que celui-ci ne pourra se faire traiter d’antisémite.
    http://www.youtube.com/watch?v=b2TF...


  • #268816
    le 24/11/2012 par robert pierre
    Conseils de lecture

    sur le communisme et l’usure :
    il est vrai que beaucoup de communistes se focalisent contre le capitalisme industriel, mais pourtant la critique de l’usure, des créanciers et de la Banque n’est pas absente des analyses ’des pères fondateurs’ du marxisme.
    extrait d’Origine de la famille, de la propriété privée et de l’Etat, écrit par Engels en 1884 :

    "la république démocratique ne reconnaît plus, officiellement, les différences de fortune. La richesse y exerce son pouvoir d’une façon indirecte, mais d’autant plus sûre. D’une part, sous forme de corruption directe des fonctionnaires, ce dont l’Amérique offre un exemple classique, d’autre part, sous forme d’alliance entre le gouvernement et la Bourse ; cette alliance se réalise d’autant plus facilement que les dettes de l’Etat augmentent davantage et que les sociétés par actions concentrent de plus en plus entre leurs mains non seulement le transport, mais aussi la production elle-même, et trouvent à leur tour leur point central dans la Bourse. En dehors de l’Amérique, la toute récente République française en offre un exemple frappant, et la brave Suisse, elle non plus, ne reste pas en arrière, sur ce terrain-là. Mais qu’une république démocratique ne soit pas indispensable à cette fraternelle alliance entre le gouvernement et la Bourse, c’est ce que prouve, à part l’Angleterre, le nouvel Empire allemand, où l’on ne saurait dire qui le suffrage universel a élevé plus haut, de Bismarck ou de Bleichröder*"

    *(Bleichröder était le directeur de la banque berlinoise éponyme)


  • #268820
    le 24/11/2012 par robert pierre
    Conseils de lecture

    suite, ibidem :

    sur la genèse de l’Etat athénien et la disparition de l’organisation gentilice athénienne :
    "Et le principal moyen d’opprimer la liberté commune...c’était l’argent et l’usure. Le siège principal de la noblesse était à Athènes et autour d’Athènes, où le commerce maritime, en même temps que la piraterie encore pratiquée à l’occasion et par surcroît, l’enrichissait et concentrait la richesse financière entre ses mains. C’est de là que l’économie monétaire, se développant, pénétra comme un acide dissolvant dans le mode d’existence traditionnel des communautés rurales, basé sur l’économie naturelle. L’organisation gentilice est absolument incompatible avec l’économie monétaire ; la ruine des petits paysans d’Attique coïncida avec le relâchement des vieux liens gentilices qui les entouraient et les protégeaient. La créance et l’hypothèque (car les Athéniens avaient même déjà inventé l’hypothèque) ne respectaient ni gens, ni phratrie. Et la vieille organisation gentilice ne connaissait ni argent, ni avance, ni dette. C’est pourquoi la domination financière de la noblesse, toujours plus florissante et plus étendue, élabora aussi un nouveau droit coutumier pour protéger le créancier contre le débiteur, pour consacrer l’exploitation du petit paysan par le possesseur d’argent. Tous les champs de l’Attique étaient hérissés de stèles hypothécaires, sur lesquelles il était inscrit que ce bien-fonds était engagé à un tel, pour la somme de tant. Les champs qui n’étaient pas ainsi marqués avaient déjà pour la plupart été vendus pour non-paiement d’hypothèques ou d’intérêts, et étaient passés dans la propriété du noble usurier ; le paysan devait s’estimer heureux si on lui permettait d’y rester comme fermier et de vivre d’un sixième du produit de son travail, tandis qu’il devait payer les cinq sixièmes comme fermage à son nouveau maître. Il y a plus : si le produit de la vente du fonds ne suffisait pas à couvrir la dette, ou si cette dette avait été contractée sans être assurée par un gage, le débiteur devait vendre ses enfants comme esclaves à l’étranger, pour rembourser le créancier. [...] Et si le vampire n’était pas encore repu, il pouvait vendre comme esclave son débiteur lui-même.
    Voilà quelle fut la suave aurore de la civilisation chez le peuple athénien."


  • #268826
    le 24/11/2012 par picadello
    Conseils de lecture

    "La musique, c’est du repos.On en fait pas ici." Vous avez dit ça un peu sur la fin monsieur Soral, il me semble. Je suis embêté, je suis adhérent E&R,alors heu... mais il me semble qu’il y aurait comme de la provoc dans vos propos. Mais c’est vrai, vous avez tout à fait raison, Monsieur Soral, la musique c’est du repos. Y’a juste qu’il faut travailler quand même un petit peu pour accéder à ce genre de repos. Sauf pour les surdoués, y’a du tripalium pour un bout de temps.
    Il m’a semblé entendre souvent le jingueule un peu rock d’E&R. Bon, pour se réveiller ,faut du lourd.Mais c’est de la musique.Et toutes sortes de musiques imprègnent les vidéos qui passent sur ce site. Vous aurez beau faire le modeste, vous diffusez par l’existence de votre site beaucoup de musique.Que vous considériez cette question sur le mode mineur n’empêche pas que vous en jouez.

     

    • #269285
      le 25/11/2012 par Thewlis
      Conseils de lecture

      Il a dit que la musique est au-delà du concept, ce n’est pas un repproche, votre commentaire est donc heureusement à côté de la plaque... ;)


    • #269548
      le 25/11/2012 par Erwan
      Conseils de lecture

      Effectivement cette question devient sensible en mode mineur :P


  • #268842
    le 24/11/2012 par marcus
    Conseils de lecture

    je vais commander le livre de feder.


  • #268856
    le 24/11/2012 par duguesclin
    Conseils de lecture

    bonjour. Etant censuré sur robinet.com c’est avec plaisir que je viens sur ce forum où on ne censure pas. Insititut des libertés (site libéral) ne censure pas non plus. Preuve que Robinette est contre la liberté d’expression. Donc contre vidéo de Soral sur ED (l’épicier ?) où robin des bois nous montre Hollande lors de sa campagne fustiger le monde de la finance. Quel crétin a-t-il pu croire que Hollande s’opposerait au monde de Wall Street et de la City. D’autant que M. Pays Bas est allé aussi sec rassurer ces messieurs à Londres. Mais ça Jeannot n’en parle pas. JR (Dallas ton univers impitoyaaaable) se dit libéral mais ne parle jamais de Charles Gave. (C’est un fait, c’est un fait, c’est fait, factuel, factuel, argument, argument pour reprendre la terminologie Robinienne, créateur d’entreprise à 30 ans, quel homme).


  • #268921
    le 24/11/2012 par Clément
    Conseils de lecture

    J’ai bien aimé le court passage sur le roman opposé au concept et à la poésie !


  • #268983
    le 24/11/2012 par Rue69
    Conseils de lecture

    "Et puis les autres, je les emmerde !"

    Sympatique clin d’oeil à l’immitateur de Soral, qui finissait cette phrase par un "coup de boule" !


  • #269025
    le 24/11/2012 par Maceo Parker
    Conseils de lecture

    En tout cas, Alain Soral nous prouve avec sa petite maison d’édition que le capitalisme entrepreunarial à encore de l’avenir, suffit juste d’avoir de bonnes idées et y croire. Quelque chose me dit que les ventes vont exploser pour Noël...d’ailleurs faudra que je pense à amortir le colissimo pour la prochaine commande !


  • #269037
    le 24/11/2012 par fifty miles
    Conseils de lecture

    A travers ses livres traitant de sa vie de "dragueur", de son activité sexuelle et de son attraction immodérée des femmes, Monsieur Soral est pris à contre pied de sa vision actuelle sur les femmes se réduisant au "psychologique et sexuel"... Mais, il lui est beaucoup pardonné en regard de sa production conceptuelle exceptionnelle qui compense largement quelques petites failles propres à tous comme aux grands hommes.
    Cela dit, pour faire du "psychologisant" Monsieur Soral a eu l’honnêteté de ne rien cacher de ses faiblesses ni du terreau familial qui en fut à l’origine, bien qu’il soit toujours un peu surprenant et affligeant, de constater que sa perception des femmes soit directement liée à l’usage qu’il en a fait, ou à la contradiction qu’il en a reçu. Le monde féminin est aussi vaste que le monde masculin, les putes ou les féministes hystériques ne représentent qu’elles- mêmes.
    Madame Marion Sigaut, chef de file de beaucoup d’autres, saura amener sa perception vers des terrains plus fertiles.

     

    • #269760
      le 26/11/2012 par Eric
      Conseils de lecture

      Franchement pas d accord avec vous car c est toujours pareil sauf très très très rare exception les femmes s intéressent plus à la sensiblerie qu aux idées. Mais c est pas leur fautes c est neurologique elles se servent des deux hémisphère de leur cerveaux à la fois, taper dans Google différence neurologique homme femme cliquez sur le premier lien ... Bien à vous


  • #269038
    le 24/11/2012 par BordeauxMan
    Conseils de lecture

    Merci monsieur Soral pour cette nouvelle grande leçon de logos !
    J’attends de finir le Douglas Reed avant de passer une nouvelle commande (et vivement la sortie de Yacht People 2 qui fera sans doute encore plus fort que le premier tome dans la subversion !).


  • #269138
    le 25/11/2012 par Glen_74
    Conseils de lecture

    sinon Gottfried Feder n’est pas le premier à parler spécialement du capitalisme bancaire mais c’est bien un marxiste qui l’a fait : Rudolf Hilferding, dans son bouquin "Le Capital financier", écrit en 1910, dont Lénine s’en inspiré dans "l’impérialisme stade suprême du capitalisme" où il décrit en 1916 que : "Les particularités politiques de l’impérialisme étant la réaction sur toute la ligne et le renforcement de l’oppression nationale, conséquence du joug de l’oligarchie financière et de l’élimination de la libre concurrence"

     

    • #269371
      le 25/11/2012 par joe
      Conseils de lecture

      Marx lui meme démontre, qu’à terme, le capitalisme fianncier détruira le capitalisme entrepreneurial...
      et meme que : le capitaliste industriel de PME PMI devient lui meme (à forcer de profit, fusion, acquisition, financiarisaiton, monopolisation) le capitaliste transnational et spéculateur que l’on connait aujourd’hui.
      cest un procéssus historique et dialectique quasi fatal décrit par de nombreux marxistes depuis le XIX ème siècle.
      d’où la question de la sortie (globale, systémique et non pas de cosmétique) du capitalisme lui-même, puisque en son essence il est intrinsèquement porteur des tendances monopolistes et des crises chaotiques.


  • #269342
    le 25/11/2012 par Jean-Yves L.
    Conseils de lecture

    Autre idée de livre à rééditer, il est devenu introuvable et est parait-il passionnant.
    Les fossoyeurs du progrès - les mandarins contre les pionniers de la science
    D’Auguste Lumière(l’ainé des 2 frères)
    Celui là est dans le domaine public ;)


  • #269643
    le 25/11/2012 par hang ’em high
    Conseils de lecture

    La distinction entre capitalisme financier et capitalisme industriel est toujours en vigueur.

    Lorsque Claude Bébéar, ancien patron d’AXA et "parrain du capitalisme Français" écrit "Ils vont tuer le capitalisme" en 2003, il désigne de façon directe le capitalisme financier avec des mots très durs et lourds de sens.



    il y a du souci à se faire ! Nous avons donc clairement le choix entre une passivité résignée qui condamnerait le système à s’effondrer avant de ressusciter, peut-être sous une autre forme, en tout cas après beaucoup de souffrances inutiles, et l’action, qui permettrait au capitalisme de s’adapter aux temps nouveaux et d’échapper à ses ennemis de l’intérieur.




    http://www.polemia.com/article.php?...

    Plus près de nous, le scandale de l’UIMM (branche du MEDEF) largement médiatisé en 2009 est très certainement un avatar de plus dans cette lutte féroce que se livrent les deux camps. Lutte qui dépasse de loin le champs économique puisqu’il s’agit du modèle à choisir pour la France entre capitalisme Rhénan (germanique) et le capitalisme Anglo-Saxon (US/UK). Il faut d’ailleurs se rappeler que l’ancêtre de l’UIMM n’est autre que le Comité des Forges qui régnait sans partage sur le capitalisme Français dans les années trente.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_...

    Maintenant, je ne crois qu’il faille choisir l’un ou l’autre camp. Il s’agit dans les deux cas d’un renoncement à la cause nationale aux noms d’intérêts corporatistes et élitistes privés.

     

    • #270397
      le 26/11/2012 par maximilien
      Conseils de lecture

      Comme le dit Soral dans sa vidéo (marxiste très fin, auto critique et subtil, mais marxiste toujours et à jamais), l’exploitation existe tout de même et est intrinsèque au capital (profit, plue value, violence, etc.) qu’elle soit française ou étrangère... l’exploiteur exploite l’exploité selon une mégamachine qui mène le monde à sa propre perte (sans nier les différences de degrés evidemment)...


  • #269966
    le 26/11/2012 par Richard d’Assault
    Conseils de lecture

    Bonjour ! A voir d’urgence cette déclaration hallucinante de Shulamit Aloni, ex-ministre israélienne, qui valide à 200% l’analyse globale d’Alain Soral. Je ne l’ai pas trouvée sur le site d’E&R, c’est pourquoi je me permets de la relayer ici...
    http://www.dailymotion.com/video/xv...


  • #270622
    le 26/11/2012 par Julius32
    Conseils de lecture

    Dire que le roman se résume au psychologique c’est quand même excessivement (le mot est très faible) réducteur. Cervantes, Balzac, Céline, Tolstoï, Dostoievski, Conrad, etc, du psychologisme ?

     

    • #270887
      le 27/11/2012 par lakalakala
      Conseils de lecture

      Il fait référence au roman actuel, celui des Christine Angot.


  • #270889
    le 27/11/2012 par JB
    Conseils de lecture

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...

    Ca serait bien de faire un comparatif entre la résistance paysanne qui est en train de faire reculer le gouvernement, avec les racailles de banlieues qui croient tenir la france en joue.


  • #271025
    le 27/11/2012 par maître
    Conseils de lecture

    Il me semblait que les fascistes italiens et autres nazis avaient mis en place un système dit "totalitaire" qui ne se bornait pas à encadrer l’économie, mais légiférait de manière réactionnaire tous les aspects de la société : interdiction ou répression des arts dits "dégénérés" (en peinture mais aussi en musique : jazz ) ; interdiction de certains livres (autodafés) ; répression de l’homosexualité , etc...plus incarcération voire élimination des opposants politiques, le tout saupoudré d’une bonne dose de racisme. Mais j’apprend ici que tout cela n’était qu’un simple retour de l’Etat "en réaction à une prédation économique" . Un peu extrême, comme réaction soit-disant uniquement économique, non ?
    Alain Soral dénonce le PS actuel pour son décalage vers des mesures uniquement "sociétales" (mariage gay, etc...) sans s’attaquer aux vrais problèmes qui sont d’essence économique. Soral s’inspire par là de l’analyse marxiste qui considère que l’Economique détermine le Politique (l’action politique est superficielle et est surdéterminée par une cause plus profonde, relevant du domaine de l’économique). Néanmoins on remarquera qu’en matière de mesures sociétales, les fascistes italiens des années 20/30 étaient pas mal du tout et même infiniment plus violents que le PS d’aujourd’hui (cf. ce que j’écris avant). Le mot totalitarisme semble avoir disparu du champs de l’analyse "soralienne". On se référera aux oeuvres du peintre Max Beckmann, très connu en Allemagne, qui a représenté cette intrusion infernale de l’Etat au coeur de la vie privée dans les états totalitaires des années 1920/1930.
    Il me semble que l’analyse de Soral est quelque peu superficielle, voire erronée, ou orientée dans ce cas là. D’autre part, en matière d’évolution économique, il ne se concentre jamais sur un phénomène important : qu’est-ce qui a engendré le basculement ultra-libéral mondial de la fin des années 1970 ? Puisque je vous rappelle que le monde occidental d’après-guerre était globalement économiquement régulé et dominé par l’état providence, y compris aux Etats-Unis. Qu’il n’y avait pas de dette d’état extravagante, et peu de chômage. Tout n’était pas idyllique, mais ce fût une période d’économie régulée florissante, pas la peine d’aller piocher dans les horreurs fascistes des années 1920 ! Si la FED gouverne tout et téléguide nos sociétés par son contrôle monétaire, pourquoi ont-ils laissé s’installer un intermède d’état providence de 35 / 40 ans ???

     

    • #271696
      le 28/11/2012 par joe
      Conseils de lecture

      Très intéressant.
      La parenthèse de l’Etat-providence et des acquis sociaux à l’intérieur d’un cadre capitaliste assoupli (qui vit ses derniers souffles aujourd’hui et va vers son ultime destruction si rien ne change) n’a été possible que grâce à la pression internationale, sociale, civile, politique, diplomatique et militaire de l’URSS sur les sociétés occidentales (CGT, PCF, Juin 36, Libération, 1946, etc.).
      Sans le contre-poids géopolitique soviétique, les grandes bourgeoisises d’Europe de l’Ouest n’auraient jamais cédées autant de droits sociaux pour les peuples et les classes travailleuses au cours du XX ième siècle.

      Enfin : on voit très bien comment le tournant de 1989/1991 (chute de l’URSS) a permis le grand balayage néo libéral et ultra capitaliste débridé dans toute l’Europe.

      Soral en parle d’ailleurs dans ses abécédaires, avec des paragraphes sur Staline notamment.


  • #271570
    le 28/11/2012 par Bob
    Conseils de lecture

    Bonjour,

    Pour ceux qui ont lu tout Félix Niesche, quel livre recommenderiez-vous pour commencer ?

    Merci

     

    • #272992
      le 29/11/2012 par Jean Claude
      Conseils de lecture

      Fragrans Feminae avant tout ! puis Vis Comica et Arabesques ensuite... Ex-France est aussi une excellente chronique de la période pré-présidentielle 2012.
      En résumé :

      Frangrans Feminae : Le vers la féminisation de Niesche : virtuose, pertinent et caustique.
      Ex France : La campagne 2012
      Arabesques : Les printemps arabes colorés aux couleurs de l’Empire.
      Vis Comica : Révisionnisme, humour et domination communautaire.
      Spleen and Strings : les femmes, Niesche, la poesie, comme dit Soral Baudelairien et un brin difficile d’accès pour un non-initiée à la poésie "classique" et le lot de référence mythologique et livresque qu’elle présuppose.Bref faut aimer ça.Le livre est le moins politique de tous, le plus personnel.

      Conseil : Vis comica et Fragrans mais ce n’est qu’un avis personnel.


    • #273967
      le 01/12/2012 par Propaganda
      Conseils de lecture

      Mon préféré reste Fragrans Feminae, il est drole, acerbe et incisif. Le reste est bien sur très intéressant aussi.


  • #272511
    le 29/11/2012 par Nadsat
    Conseils de lecture

    Quelqu’un a des recommandations pour un bouquin qui traite sérieusement l’histoire de la Russie ? Un livre dans le genre de celui de Bainville pour la France par exemple.

    Merci d’avance !

     

    • #273602
      le 30/11/2012 par Pierre
      Conseils de lecture

      Tu peux lire "Histoire de la Russie" de Nicholas Riasanovsky. Un grand classique !


    • #274679
      le 02/12/2012 par Nadsat
      Conseils de lecture

      Merci Pierre, je vais essayer de trouver ça !


  • #275225
    le 03/12/2012 par Koorosh
    Conseils de lecture

    A propos de la lutte de classe interne au mouvement ouvrier :
    J’ai pu entrer en contact avec de nombreux militants syndicaux dernièrement. Cette opposition au sein mouvement ouvrier se rencontre de plus en plus, à la CGT, à FO et même de façon ténue à la CFDT.
    Clairement, les militants de base ont un discours qui diffère des directions syndicales. Les institutions européennes sont de plus en plus la cible des critiques, autant que les regroupements partisans et syndicaux qui, par le haut, essayent de replacer les luttes dans un cadre européen et non national (PGE, CES...)
    On voit également dans les réunions apparaitre certains groupes syndicaux très actifs au discours révolutionnaire et radical, comme le Front Syndical de Classe, qui a une analyse de la situation particulièrement fine.
    Ce que dit Alain Soral est donc non seulement historiquement et politiquement juste, c’est également confirmé par la réalité des mouvements sociaux aujourd’hui.


  • #276008
    le 04/12/2012 par Le_minimum_pour_Aurillac
    Conseils de lecture

    Après Douglas Reed et Otto Weininger, je vais passer à Gottfried feder, ma bibliothèque va faire de plus en plus d’effet à mon entourage

    ps : ça peut sembler hors sujet mais ce serait excellent d’entendre Soral faire une petite sortie dans la prochaine vidéo du mois sur John Carpenter ou Cronenberg (si cela s’y prête bien sûr mais rien que invasion los angeles et los angeles 2013 peuvent servir la discussion, comme il fait souvent un clin d’oeil au cinéma et au bon, en octobre c’était Pialat, il y a qqs temps Griffith et Scorsese)

    J’espère qu’E et R tiendra compte de cette requête ! merci

     

  • #276012
    le 04/12/2012 par Le_minimum_pour_Aurillac
    Conseils de lecture

    J’ai d’ailleurs vu récemment un film excellent (sur l’épisode napoléonien, waterloo et la prise de pouvoir des Rothschilds sur l’angleterre) film de propagande allemande des années 40 interdit (sans rire) Die Rosthchilds, en + des conseils lecture des mini conseils cinéma seraient extra !


  • #279154
    le 08/12/2012 par l’expression de la terreur inquisitrice islamique .
    Conseils de lecture

    Je te trouve formidable Alain qu’ils t’acuseraient de délire tellement c’est pertinent
    c’est mieux que les coktails - molotovs ces conseils de lecture , que du bon cru , en reflexions profondes et à un prix dérisoire vis à vis de la densité des reflexions méga-académiques , c’est plus que toutes les universités de France .
    Et quelle réécriture de l’histoire toute en dénonciation . Bravo Alain et salutations . L’Islam est contre toute élite bancaire de quelque forme qu’elle prenne .


  • #279903
    le 10/12/2012 par mercure
    Conseils de lecture

    En attendant avec impatience
    les entretiens de novembre,
    d’Alain Soral ^^

     

    • #280550
      le 10/12/2012 par Simone Choule
      Conseils de lecture

      C’est vrai que là l’entretien de novembre qui arrive Mi-décembre...je vous conseille d’abandonner celui de décembre (partez en vacances, fêtez un bon Noël...) et de faire directement celui de janviers car sinon ceux qui font ces vidéos serez décalés pour tout le reste de l’année !


  • Afficher les commentaires suivants