Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
          Contact | Forum | Boutique | Atelier
A A A
imprimer

Gros succès de la dédicace de "Chroniques d’avant-guerre" le 8 décembre

Alain Soral dédicaçait son dernier livre, Chroniques d’avant-guerre, à la librairie Facta à Paris le 8 décembre dernier.

Malgré un silence médiatique complet sur l’événement, plus de 200 personnes sont venues affronter le grand froid pour faire signer leur(s) exemplaire(s) !

 

Retrouvez Chroniques d’avant-guerre sur Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pourquoi les medias ne parlent jamais des dédicaces de Soral ou BHL ?

    Pour l’un, il y a trop de monde, pour l’autre, pas assez !

     

  • Il le mérite,c’est un homme de bien,je suis content pour lui,et il relève l’honneur de la France.

     

  • Si les gens comme nous, c’est a dire 99% des Francais, ont encore le droit de vivre dans ce pays, c’est grace aux gens comme Soral et Dieudo. Merci pour tout, pour les coups, la diabolisation, les persécutions physiques, financières et sociales ; merci pour avoir été au front, la ou rare sont ceux qui s’aventurent et encore plus ceux qui survivent ; merci pour avoir été a la pointe du combat contre le racisme que nous vivons, subissons et supportons en silence, le plus profond et virulent racisme, le racisme juif (et non a leur encontre pour ceux qui imaginent pouvoir continuer a jouer aux cons, normalement filtrés sur ce site mais on ne sait jamais..).


  • C’est clair que se bouger pour une dédicace c’est plus facile que se bouger pour des militants en taule.

     

  • QUENELLE DE 200 ....


  • Ce fut un moment inoubliable pour moi. Merci encore pour votre travail Monsieur Soral !


  • Franchement, ça fait plaisir à voir...


  • c’est bon ca ! ca prouve qu’une bonne partie du peuple n’est pas endoctriné par les media


  • Un très bon moment, mais il est dommage que cela n’ait pas été (ou sans doute n’ait pas pu être) organisé de sorte à ce que l’on puisse discuter avec M. Soral, ne serait-ce que pour lui poser une petite question... L’atmosphère de la pièce où se déroulait la dédicace ne s’y prêtait pas vraiment : avec cette file d’attente militaire et ces trois vigiles vous dévisageant à votre entrée, l’on se sentait un peu pressé et intimidé ! mais je comprends que le succès grandissant du personnage couplé à ses prises de position courageuses rende nécessaire ce genre de précautions !

    Je vous souhaite bonne continuation M. Soral et j’espère de tout coeur pouvoir discuter un jour avec vous !

    PS : j’ai acheté "Comprendre l’Empire" que je n’avais jamais lu, à ma grande honte, et j’ai constaté qu’il était truffé de fautes d’orthographe... Cela n’enlève certes rien au fond, auquel j’adhère sans réserves, mais c’est tout de même regrettable de la part de quelqu’un qui critique à juste titre la déliquescence morale et intellectuelle d’une population, déliquescence qui s’observe très bien dans la chute vertigineuse du niveau d’expression orale comme écrite, et je crains (peut-être à tort) que cela puisse nuire à la crédibilité d’un si grand auteur...

     

    • Alain Soral l’avait déjà expliqué chez Ardisson. Il faut au moins un ou deux correcteurs pour corriger un livre, l’auteur lui-même est mal placé pour corriger ses propres fautes, et tous les auteurs font des fautes, c’est humain (sauf peut être Jean Dutour).
      Les correcteurs coutent cher, et les éditions Blanches prennent déjà de gros risques . Maintenant si des correcteurs veulent se proposer, je pense qu’à la vue du nombre de réimpressions, une correction peut se faire ... peut-être pour une édition "grand luxe" de ce qu’il faut bien appeler désormais un livre de référence doublé d’un best-seller. Je le verrai bien cousu en reliure cuir !


    • Si vous pouviez me transmettre les pages, et les paragraphes ou vous avez relevez des fautes d’orthographe.

      cordialement


    • Merci beaucoup Chang-Marie Lee Peng, je me posais justement la question de savoir s’il avait déjà évoqué ce problème. Je pense que cela vient de son esprit un peu brouillon, artiste, qui ne s’embarrasse pas toujours des formes et cherche à faire passer ses idées de manière à marquer les esprits ; il le fait avec un grand talent mais ce ne serait pas inconciliable avec une écriture sans fautes ! espérons donc, comme tu le dis, que le succès de l’ouvrage entraînera des propositions de corrections (je j’aurais moi-même fait avec plaisir mais je n’ai pas beaucoup de temps étant étudiant, et cela nécessiterait d’avoir une version numérique du texte).

      Anonyme : quelques exemples de fautes pris au hasard en feuilletant le livre et en lisant le dernier chapitre :
      - "français" (il manque la majuscule) p. 17 ;

      - "accroitre" (au lieu de "accroître") p. 211 ;

      - "populations musulmanes et chrétiennes" (je n’aurais pas mis de S à "musulmane" et "chrétienne" mais ça se discute) p. 217, même erreur pour "communautés musulmanes et juives" p. 220 ;

      - "l’état d’Israël" et "américains de premier plan"(il manque les majuscules à "Etat" et à "Américains") p. 219 ;

      - "fut-il" (au lieu de "fût-il") p. 222 ;

      - "succèdera" (l’accent est dans le mauvais sens) p. 228 ;

      - "SOS racisme" (il faut une majuscule à "racisme") p. 229, il en met d’ailleurs une p. 234 ;

      - "l’apologie toute aussi néfaste" (au lieu de "tout aussi") p. 230, même faute p. 234 "dictatures (...) toutes aussi reluisantes" (pour "tout aussi") ;

      - "nos élites républicaines (...) se sont tous ralliés" (au lieu de "se sont toutes ralliées") p. 232 ;

      Des fautes de syntaxe aussi (un "et" en trop p. 212 : "et qui ont accouché historiquement"), et de ponctuation comme le " :" qui aurait dû être un point (à moins de tourner la phrase différemment) p. 238.

      Bon je me rends compte qu’il n’y a pas de fautes très choquantes dans ce chapitre en fait, et j’ai la flemme de relire tout le livre pour t’en montrer mais je t’assure qu’il y en a parfois des vraiment grossières (fautes de pluriel, "t" en trop à la fin d’un participe passé, etc etc). Si chacun fait comme moi et corrige un chapitre, il n’y en a pas pour longtemps avant d’avoir une version parfaite !


    • Ne soit pas aussi timoré Paul.Professeur de Français au collège ?ou elève doué en orthographe,amateur de la grande dictée,bon catholique et fasciné par les personnages qui ont cette liberté qui te manque.
      Premièrement tu as constaté par toi-même que les fautes etaient mineures en voulant les montrer.
      Deuxièmement il y a des gens préoccupés par ce genre de détails et d’autres non.
      Tu fais partie de ceux que cela préoccupe pour x raisons,tu as une bonne orthographe,tu es passionné par le livre de soral,je pense que la solution au problème est toute trouvée.
      Tu devrais proposer tes services à soral pour la correction de son livre,gracieusement ou à prix d’ami.
      Tu sembles en avoir les capacités.


    • Ronan je sais que c’est un aspect est secondaire par rapport aux idées véhiculées dans le livre mais je pense que tu sous-estimes tout de même l’importance d’une bonne orthographe, surtout dans un ouvrage de cette qualité : ce n’est pas par obsession ou par extrême souci du détail que je fais remarquer cela, mais bien parce que l’orthographe est révélatrice d’une compréhension de la langue (qui se perd de manière inquiétante, comme on l’entend dire depuis des années sans aucun effet), d’une rigueur intellectuelle, d’une certaine structure de la pensée et d’un respect de l’auteur pour ses lecteurs. Je n’accuse pas Soral d’en manquer, bien au contraire, mais cela pourrait lui être reproché par des esprits plus pervers que le mien qui en profiteraient pour attaquer ses idées par ce biais.

      Je suis actuellement étudiant (amateur, comme tu le dis, de la grande dictée) et je m’acquitterais volontiers de cette tache gratuitement si j’en avais le temps : je me permets donc de lancer l’idée sans pouvoir aller jusqu’au bout pour l’instant, quitte à me mettre à l’ouvrage (passe-moi ce médiocre jeu de mots) cet été, si l’on m’envoie le texte en version numérique !

      Quant à tes allégations sur ma personnalité, je n’en prends pas ombrage (n’étant pas de nature susceptible) mais je pense que tu conviendras qu’elles ne sont pas d’une grande finesse... Serrons-nous les coudes, la France en a bien besoin !


    • Français avec une majuscule ? Je ne pense pas...


    • @Marie59,

      Tout dépend de la phrase il me semble. Si "français" est un nom alors il prendra une majuscule, si utilisé en tant qu’adjectif alors ce sera en minuscule.
      - Un Français bilingue en italien
      - Un Italien bilingue en français

      - Un médecin français
      - Un Français docteur en médecine.


  • #284341
    le 16/12/2012 par Dieudonné et repris de force
    Gros succès de la dédicace de "Chroniques d’avant-guerre" le 8 (...)

    Boooouuuuuu les vilains antisémites en rang d’oignon. En tout cas, si c’est ça le danger pour la France, je suis effrayé !!!