Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Jean-Marie Bigard à Yann Barthès : "Si les féministes pouvaient avoir des couilles..."

Le 2 novembre 2016, Jean-Marie Bigard est l’invité de Quotidien, l’émission de Yann Barthès sur TMC, du groupe TF1. On sent qu’on n’est plus sur Canal, qui considérait Bigard comme un gros beauf machiste vulgaire de droite, sans oublier « complotiste ». Regarder Bigard donner une leçon d’antimachisme à Barthès, c’est assez spécial...

« Mon “Lâcher de salopes” a fait beaucoup de tort... aux salopes. Mais c’est vrai que ce sketch montre la pitoyabilité du chasseur quand on remplace le gibier par le beau sexe. Et les mecs sont des gros porcs ! Tu vois, toi et moi, dans une discothèque, après trois quatre whiskys, tu vas voir que on va dire “putain elle est bonne celle-là”, on va tous être des chasseurs. J’ai juste révélé ça et les féministes, les féministes ont un gros défaut, elles veulent absolument avoir tous les défauts des hommes. Si elles pouvaient avoir des couilles... »

 

Pour voir la vidéo sur le site de TF1, cliquez sur le lien suivant.

Les déclarations de Jean-Marie Bigard n’ont pas plus à Pauline Thomson, de Slate.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Les féministes ne sont pas de vraies femmes.
Sans blague, Jean-Marie Bigard !

Ces clichés éculés qui font dire à Jean-Marie Bigard que les féministes ne sont pas de « vraies femmes » s’ancrent dans une tradition de décrédibilisation des féministes.

 

Mercredi 2 novembre 2016, Jean-Marie Bigard, ce grand comique que le monde nous envie, était l’invité de Yann Barthès dans son émission Quotidien. Au cours de l’émission, il est revenu sur les critiques qu’avait suscitées son élégant sketch « le lâché de salopes » permettant ainsi à Monsieur Bigard de nous faire un joli bingo de tous les pires clichés sur les « vraies femmes » que le comique oppose tout naturellement aux « féministes » :

« Les féministes ont un gros défaut c’est qu’elles veulent absolument avoir tous les défauts des hommes, si elles pouvaient avoir des couilles elles en auraient. Les vraies femmes, les autres, toutes les autres, la grande majorité, voient mon cœur, elles ne sont pas choquées. (…) La vrai femme ne se sent pas du tout visée, elle ne se sent pas attaquée. »

Cette façon de décrire les féministes, des « fausses femmes » râleuses, agressives, probablement poilues et laides m’a toujours étonnée car je ne comprends pas comment des convictions, un idéal (ce qu’est le féminisme) pourraient masculiniser ses hérauts. Et j’ai eu beau chercher, les féministes fantasmées par Bigard, je ne les ai jamais trouvées dans la vraie vie. Pour tout vous dire, Jean-Marie Bigard lui-même pourrait prendre Gloria Steinem pour une « vraie femme » s’il la croisait dans la rue.

Mona Chollet dans Beauté fatale, les nouveaux visages d’une aliénation féminine décrit brillamment ce vieux stéréotype qui perdure encore en 2016 :

« Amorcer une critique de l’aliénation féminine à l’obsession des apparences fait immédiatement surgir dans les esprits le pire cauchemar des essayistes germanopratins : la féministe américaine, char d’assaut monté sur des baskets – pointure 44 – qui exhibe ses poils aux jambes, passe son temps à se couvrir la tête de cendres en dévidant d’une voix caverneuse sa litanie "victimaire" et vous intente un procès pour viol dès que vous la regardez dans les yeux sans son consentement explicite. »

D’où vient-il donc ce mythe de la féministe char d’assaut qui brûle ses soutiens-gorge ?

Lire la suite de l’article sur slate.fr

 

Femmes et féminisme sur Kontre Kulture

 

Bigard, qui ne plaisante plus avec le 11 Septembre, voir sur E&R :

Drague et harcèlement, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants