Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

La presse mondiale relaye la vidéo de Trump aux propos jugés obscènes sur les femmes

Pour les observateurs médiatico-politiques français, Trump est fichu. D’abord cet individu horrible ne pouvait pas gagner la primaire républicaine, puis en aucun cas le duel avec Hillary Clinton, et enfin on apprend que maintenant, il a perdu l’élection du 8 novembre. Un sacré perdant, ce Trump !

On sait tous que la propagande française a pris fait et cause pour Hillary, qui est de gauche, qui est une femme, qui est donc du bon côté. L’autre, c’est le fasciste, le nazi, le machiste. Justement, un micro ouvert a capté une conversation où Donald, qui n’est pas de bois, raconte sa tentative de choper la Miss Univers de l’époque. Car il faut savoir que l’enregistrement date d’il y a 11 ans.

Quand on lit attentivement ses propos, il est vrai un brin cochons, on se dit que les journalistes du Huffington Post (journal féministe pro-démocrate de gauche sioniste libérale) n’ont pas dû souvent écouter les hommes parler des femmes dans la rue, au resto, ou devant un match de foot. Quoique, là, on parle plutôt foot.

La vulgarité est de mise quand les hommes parlent des femmes, car ils se vantent, mais la réciproque est tout aussi vraie : un groupe de femmes qui parle de mecs, ça peut vite monter dans les tours hardcore. Quand vous chassez le romantisme, il ne revient toujours pas au galop...

On n’est pas en train d’essayer de sauver Trump, dont tout le monde dit qu’il est désormais foutu, ce qui veut bien dire que l’Amérique est devenue un matriarcat féministe. Pourtant, quelque chose nous dit que sa façon d’être ne doit pas gêner le petit Américain de base. Par ailleurs, sociologiquement, une majorité de femmes votera Hillary. Donc Trump ne perdra pas grand vote de ce côté-là.

Cependant, il est des femmes qui sont sensibles aux machos. Car, à la différence du « métrosexuel » contemporain, du nouvel homme féministe vanté par le Système, le macho, lui, vient peut-être d’un autre âge, mais il est capable de protéger une femme.

Conclusion ?

La presse de gauche libérale féministe tient sa preuve définitive, et si l’on en croit le Huffington Post, Trump devrait lâcher le steak sans combattre. Sauf que le franc-parler fait partie des éléments de langage du candidat. Là où Hillary est obligée de mentir, par rapport à son programme imposé par l’oligarchie, Donald peut se lâcher tranquillement. C’est populaire, populiste, tout ce que vous voulez, mais c’est au final beaucoup plus efficace.
Elle ne peut que mentir, lui ne peut que s’excuser.
Rendez-vous dans un mois.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Sans savoir que son micro était ouvert, le candidat à la présidentielle vantait en 2005 son comportement dans des termes particulièrement dégradants.

 

La conversation est vieille de 11 ans et a été enregistrée dans un cadre privé, mais elle vient détruire tous les efforts de Donald Trump qui tentait désespérément de redorer son image auprès des femmes après ses propos sur Miss Univers.

Vendredi 7 octobre, le Washington Post a dévoilé une vidéo tournée en 2005 où Donald Trump peut être entendu en train de discuter avec un animateur de télévision alors que les deux hommes se rendent sur le plateau de la série Days of Our Lives (Des Jours et des vies, en France).

Les caméras qui suivent le milliardaire – venu jouer un petit rôle dans ce soap opera – sont alors installées à l’extérieur du bus qui le transporte, mais les micros sont, eux, ouverts à intérieur du véhicule. Et ça, Donald Trump semble l’avoir oublié, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

 

 

« Elle était à Palm Beach et j’ai tenté le coup, pour tout te dire. J’ai bien essayé, mais ça a été un échec, je l’avoue. J’ai essayé de la b****r, elle était mariée », raconte Trump qui connaît à l’époque une célébrité nouvelle grâce à son émission de télé-réalité The Apprentice.

« J’ai essayé lourdement. Elle voulait de nouveaux meubles alors je l’ai emmenée faire les magasins. J’ai mis le paquet, mais je n’ai pas réussi car elle était mariée. Et il y a peu, je l’ai recroisée avec ses faux nichons et tout. Elle a complètement changé de look ! » continue-t-il alors que l’animateur Billy Bush qui l’accompagne semble hilare.

Alors que leur car arrive à destination, les propos crus et dégradants reprennent de plus belle au moment où Donald Trump aperçoit Arianne Zucker, une actrice de Days of Our Lives venue l’accueillir.

« Il faut que je prenne des Tic-Tac au cas où je commence à l’embrasser. Je suis automatiquement attiré par les beautés... je les embrasse tout de suite, c’est comme un aimant. Je les embrasse, je n’attends même pas », assure Donald Trump.

« Et quand tu es une star, elles te laissent faire. Tu fais tout ce que tu veux. Tu peux les attraper par la c****e », se vante le milliardaire, redoublant de vulgarité.

[...]

Les excuses de Donald :

 

Lire la suite de la dénonciation sur huffingtonpost.fr

 

La drague et le féminisme sur Kontre Kulture

Le Système fait feu de tout bois contre le populiste Trump, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On ne protège pas les femmes en tenant des propos dégradants sur elles...
    Le billet de groupe est une tentative de rabaissement de celles qui se respectent pour les mettre dans le même panier.
    La vulgarité, l’obscénité ne font pas partie de l’arsenal du chevalier.

    "Quand vous chassez le romantisme, il ne revient pas toujours au galop..."

    Hélas !...

     

    • Mr Trump est un être humain avec ses qualités et ses défauts.
      Une conversation enregistrée en 2005 et peut être à son insu n’a aucune valeur pour moi.
      Je suis une femme et n’ai besoin de personne pour me défendre et les conversations machistes me passent par dessus la tête.
      C’est de la rigolade par rapport aux élucubrations de la miss Clinton.
      Mr Trump a le mérite d’aller jusqu’au bout pour sauver les USA.


    • Non, non et non !
      La vulgarité et l’obscénité se trouvent chez Clinton, avec sa sale politique impérialo-expen-sioniste !
      Regardez-la se réjouir des guerres et des morts : elle est immonde et démoniaque !
      Certes, Donald Trump est peut-être vulgaire dans la forme, mais dans le fond, il est mille fois plus respectable qu’’Hillary Clinton dont l’image soignée de la bienpensance cache en réalité une ordure de la pire espèce !
      Ne juger que l’apparence, chère Ariane, c’est faire preuve d’une immaturité pitoyable et suicidaire !


    • Laissez-moi deviner Ariane, vous n’avez toujours pas été décontaminée du virus merdiatique ?


  • Incroyable cette trouvaille du Huffingtonpost, Donald Trump serait donc un être humain ! Et moi qui croyait que c’était un Réptilien comme Clinton...
    (commentaire ironique, je précise au cas où un rédacteur du Huffingtonpost passerait par ici)


  • Ces attaques sont de l’ordre du sociétal et de l’intime, rien à voir avec une politique sérieuse, et l’un n’empêche pas l’autre, encore une fois les médias font le buzz autour de déclarations secondaires. À croire qu’ils préfèrent l’option 3e guerre mondiale d’Hillary.


  • Il me semble bien que JFK avait lui aussi un "certain" penchant pour les jolies Fraulein.N’a t-il pas été élu pour autant président of "ze iounaïtèd stèt’s of America" ?
    Il est vrai que ce n’était pas un ignoble républicain, désavoué par son propre parti, qui plus est.


  • La fabrique du consentement.
    Trump est diabolisé par les médias et les moutons suivront comme des idiots, c’est vieux comme le monde. C’est tellement visible que ça en devient grotesque, franchement.
    La même rhétorique est employée contre le front national, les gens n’arrivent même pas à faire ce parallèle pourtant si simple ... Alors qu’ils n’ont jamais gouverné ...
    Les autres, et c’est bien connu, sont exempts de tout reproches ...

    Tout le monde y va de sa petite phrase, de son petit "buzz". La Hillary a côté semble être une sainte, alors qu’elle et sa communauté incarnent le plus grand danger pour nous tous, quand on y réfléchi bien ...
    Étant donné qu’on est dans l’inversion accusatoire, et tout comme lorsque BHL parle, je préfère penser le contraire de ce qui est dit ...
    C’est pitoyable de connerie !


  • Ce qui me fait (rigoler) dans ces élections ,c’est qu’on prend l’électeur pour un dépravé du casque .
    Il adit que................,il a fait que................ etc etc etc .
    Mais pendant qu’on parle de çà ,on ne parle pas du plus important ,parce que le plus important c’est quand même la vie de la population ,et pas des phrases de-ci ou de- la ,enfin des programmes ,et ce que veut faire la personne qui postule à la présidence .
    Mais çà c’est une autre histoire .


  • Qu’importe les propos machos.
    C’était la règle dans les années 50, c’est une caractéristique masculine. Les femmes ont tant de pouvoir sur eux, et leur font parfois des crasses. Il faut bien qu’ils relâchent la pression de temps à autre et fassent valoir leur petit côté brutal-verbal, qui ne tue personne.
    Les hommes se retrouvent entre eux au café, au club, et se livrent à ce type de défoulement inoffensif, loin des femmes.
    Si elles veulent écouter, c’est qu’elles préfèrent l’argent à la cause des femmes.
    Auquel cas, tant pis pour elles.
    De leur côté les femmes papotent avec acidité sur tel ou telle, démolissent les réputations, cancanent, médisent, etc.
    Les hommes ne veulent pas écouter en général, à moins qu’on les paie pour ça.
    C’est comme ça depuis toujours, et puis c’est tout.
    Le VRAI SCANDALE : Hillary rigolant le jour où elle a fait acquitter pratiquement (deux mois de taule) un violeur de petite fille de 12 ans, 100% américaine fifties et toute souriante (5 jours de coma, séquelles graves, ne peut avoir d’enfant).
    La vidéo existe, elle a été relâchée sur le web, avec photos en abondance de la Clinton, alors et maintenant. La victime, aujourd’hui mûre, nous parle de son désespoir quand la Clinton s’est mise à rire en se vantant d’avoir été maligne et d’avoir entubé tout le monde.
    Le juge était alors un de ses militants, cette histoire date mais toutes les preuves y sont.
    Que la presse nous parle de ce honteux épisode de la vie professionnelle de la Clinton, impossible à cacher sous le tapis !
    Là oui, c’est scandaleux !!!!!

     

  • "Trump vient probablement de perdre ses dernières chances de victoire. Ce sera donc la guerre." Je suis assez d’accord avec cette affirmation. Si Trump perd, ce sera la guerre avec Clinton, à n’en pas douter.

     

  • En tant que nana je ne suis absolument pas surprise par les propos de Trump, et j’avoue avoir une vision similaire que lui sur les femmes qui pour percer ou faire carrière utilisent leur physique : ce sont des cons à acheter. J’espère que les américaines sauront faire la part des choses.


  • Ce n’est qu’un épisode de plus de la guerre contre la sexualité normale blanche.

     

    • j’ai déjà entendu pas mal de conneries mais celle-là elle est top...


    • Je déçois rarement ! Et merci de me lire.

      Ceci dit, pour faire simple : quand un blanc aborde une inconnue dans la rue c’est du harcèlement (certaines voix au Royaume-Uni se sont réellement élevées pour la criminalisation de la drague de rue, à inscrire dans la loi), alors que quand des clandos violent des femmes c’est juste le Réveillon. Si l’on rajoute les trois-quatre décennies de féminisation forcée de l’Occident, le féminisme 3ème vague, la promotion forcenée des déviances sexuelles, le laxisme envers les populations allogènes et autres joyeusetés y a comme un plan qui se révèle.
      La Connerie, comme l’Art, est peut-être dans l’œil du spectateur, et je ne n’en trouve trace dans mon premier commentaire. La presse ’Clintoridienne’ reproche à Trump d’avoir le mauvais goût de ne pas être comme Obama. Trop blanc et trop masculin le Trump, de nos jours il faut choisir, c’est l’un ou l’autre mais pas les deux apparement.


  • Bof.. pas de quoi fouetter un chat !
    Trump passe pour un enfant de coeur quand vous surprenez des femmes parler entre elles de sexe .. là c’est autrement plus salé...


  • Et quand tu vois la femme de Trump, je me dis qu’ils peuvent tous fermer leur gueule.



  • Car, à la différence du « métrosexuel » contemporain, du nouvel homme féministe vanté par le Système, le macho, lui, vient peut-être d’un autre âge, mais il est capable de protéger une femme.




    Ce n’est pas un peu binaire comme raisonnement ? Ne pas être macho et pouvoir protéger une femme ne sont pas antinomiques, et heureusement on a d’autres choix dans la société que le métrosexuel ou le macho.

     

  • Qu’un mec comme Trump raconte et/ou se vante de çà est d’une banalité confondante.
    Comme d’habitude, qui s’en est plaint jusqu’à maintenant ? Personne.
    Il vaut mieux allez dégommer des enfants aux 4 coins du monde si vous voulez être "élu".


  • Je suis curieux de savoir ce que dit Bill Clinton quand il croise une stagiaire, ça doit pas voler bien haut non plus.


  • Moi, cette video gentillette et potache m’a fait rire. Rien de sexiste, juste de la potacherie entre hommes. On est loin de la fille cachée et de la double vie d’un Mitterrand !

     

  • Non seulement les propos de Trump ne me choquent pas, mais me déclenchent un rire franc, habituée à travailler dans un milieu d’hommes.
    Le plus choquant de ce non-évènement c’est que désormais la campagne sera pussy-centrée au détriment des 100 millions de pauvres américains ou du refus d’ingérence de Trump ainsi relégués aux oubliettes. Mais c’est aussi aux citoyens - que dis-je, simples électeurs - américains d’exiger de vrais débats et d’envoyer paître les médias qui focalisent sur le sujet.


  • Sinon un clip de rap empli de mots comme "bitch" et femmes-objet comme décorum ça peut passer devant nos enfants dés le matin à la TV mais une conversation privée ça il faut que tous les médias s’offusquent !


  • Le problème est que Trump est sorti des primaires Républicaines. Le parti des "valeurs traditionnelles, la famille, la religion" en opposition au "libertaire" parti Démocrate. L’Amérique n’est pas la France : Le poids de la morale religieuse y est bien plus fort. Avec une bonne dose d’hypocrisie, mais ça ne change rien.

    L’électorat conservateur, traditionaliste, pourrait manquer à Trump. Et un candidat Républicain n’a aucune chance s’il ne fait pas le plein de cet électorat. J’imagine que les médias et le camps Clinton va tout faire pour inciter cet électorat à l’abstention. Pendant qu’elle draguera les "minorités".

    Faut être réaliste, il ne peut pas être président en s’étant mis à dos l’Amérique conservatrice, les activistes et idéologues noirs, juifs, féministes, les latinos, les médias.

    Dans une vision complotiste, on pourrait même se demander si on a pas laissé monter face à Clinton un personnage aussi clivant et atypique pour être sûr qu’elle l’emporte !


  • Si il suffit de ça... Quel homme, aussi respectueux soit-il, n’a jamais tenu ce genre de propos en rigolant entre amis ? Si les partisans d’Hillary avaient un tant soit peu de réparties, ils parleraient des vrais sujets.


  • Si vous voulez comprendre tout ça, allez sur le site "Le roi de la jungle.fr" que j’ai découvert par la revue de presse de E et R.


  • Je ne comprends pas le problème, il dit la vérité. Un homme en ferrari a plus de chance avec une femme que celui en 205.

     

  • Ca me le rend assez sympathique. Mais je suis consciente que la plupart des femmes réagiront par réflexe pavlovien à cette vidéo.
    C’est triste à dire mais on a donné le droit de vote aux femmes après s’être assuré qu’elles seraient les chiennes de garde du système.

     

  • Bof, c’est juste des propos de mec avec un autre mec. Tous les hommes sont comme lui quand ils sont entre eux. Des fanfarons. S’il perd l’élection pour ça, alors ce peuple mérite de crever. On pourra alors dire qu’il aura été tué par le prétendu féminisme, celui des hystériques mal b....


  • Il m’apparaît de plus en plus sympathique, décidément... :-)


  • Parfait timing pour la presse mainstream , toute contre Trump. Juste avant le 2ème débat dimanche, elle forcera Trump à faire teshuva devant les Américains et Anderson cooper, le gay insider de la CIA.
    Je me souviens d’une vidéo de AS qui parlait du Watergate, et que la vérité était plus complexe.
    Même scénario, la presse aux ordre ratisse large sur les dernières décennies pour balancer des pseudo bombes sur Trump ; ça permet de ne rien dire sur le bilan de Clinton, ses conférences chez Goldman S payées 600K$ chacune, etc...

    Lors de ce 2ème débat, une partie des questions viendra du public ; donc suite à cette pseudo polémique (conversation privée), j’imagine très bien la presse mainstream formater des questions à des femmes dans la salle pour déstabiliser Trump, ainsi qu’une petite mexicaine qui posera des questions à Trump en lui demandant si ses ’parents’ seront déportés, etc...
    Trump seul contre tout ; courage Donald.

     

  • Et bien, on sait qu’il n’est pas homosexuel.

    On dit qu’il est macho, et alors ?
    Moi, j’ais souvent été choqué par la façon dont les féministes parlent des hommes.

    Ca n’a jamais empêché une femme de faire de la politique.


  • Propos désagréables de vestiaires, qui n’en a pas tenus ?
    Là, ils vont tenter le centrage du débat sur cette affaire, à mon avis sans succès.
    Cela dit tout de même qu’il y a un agenda - l’affaire ne sort qu’aujourd’hui -, et qu’il existe encore des pièces a sortir.
    Ou alors, il faut constater la qualité des pièces, de vieilles ilages Tv banales au fond, et voir que décidément ils n’ont pas grand chose.


  • Trump est loin d’être parfait et c’est vrai que l’on peut lui reprocher un certain nombre de choses, comme son sionisme ou son manque de galanterie à l’égard de la gente féminine. Cependant, il est bien moins pire que la mère Clinton en ce qui concerne la politique étrangère des Etats-Unis, étant donné qu’il appartient au camp isolationniste alors que Clinton fait partie des faucons libéraux (c’est à dire les interventionnistes du camp démocrate). En tout cas, si cette va-t’en-guerre hystérique gagne les élections, il est évident que la paix mondiale risque d’être gravement menacée. Rappelez-vous ses propos sataniques et menaçants à l’égard de l’Iran. Elle est bien pire que Madeleine Albright...


  • La goutte de trop...

    Cette fois, plus rien ne pourra empêcher l’investiture de Clinton la va-t-en-guerre, avec des paroles aussi peu finaudes, Trump va perdre l’essentiel de son électorat chrétien conservateur : les puritains américains apprécient peu les histoires salaces, surtout quand il y est question d’adultère...

    En tout cas, voir un milliardaire brut de décoffrage d’un côté et une bourge néoconservatrice qui joue le rôle de la gauchiste de l’autre se disputer la Maison blanche, avec le pouvoir mondial qui l’accompagne, ça a quelque chose de vraiment tragi-comique. On en vient presque à espérer que les Chinois ou les Russes mettent fin manu militari à cette mascarade et ramènent un peu de sérieux et de culture sur cette planète.


  • Madame Clinton, votre toujours bien que étrange mari Bill m’annonce que WikiLeaks par le biais de monsieur Assange avait quelques révélations vous concernant, espérons que les médias en feront leur choux gras, mes amitiés à Monica !


  • Voilà le niveau de la politique d’aujourd’hui:du cul, du cul, du cul. Quelque part, c’est pour préparer les électeurs démocrates sur la destination de leur projet, une belle quenelle en somme. Quand à Trump, il suffit de s’interroger sur son directeur de campagne pour voir ou va mener sa politique.


  • Et quand Bill Clinton se fait sucer par ses stagiaires ça ne les dérange pas les anti-Trump ?

     

  • Si j"avais été à la place de Donald Trump j’aurai proposé d’offrir devant Hillary et les journalistes une boite de gros cigares à Bill Clinton !


  • Hillary ou Clinton

    Peste ou Choléra

    tout ce que les yankees ont de plus dégueulasse à offrir au monde

    Arrogance ,vulgarité , hystérie , fric , bling bling ...aucune classe

    Et tous les mouvements "nationalistes" sont à quatre pattes devant leur nouvelle idole...vous allez tomber de très haut...patience

     

    • @ Peste ou Choléra
      Vous avez peut-être raison. Le vice-président de Trump est un sioniste enragé, paraît-il.
      Trump aurait ainsi renié Poutine, plus ou moins.
      Et puis il s’excuse platement, le Trump, un peu vite, au lieu de reconnaître tout simplement qu’il a certes été vulgaire comme un vulgaire charretier, mais que les satellites féminins des "stars" (=des riches) n’ont pas l’honneur très chatouilleux. Restent les autres femmes ! En quoi s’en prendre à des groupies autorise-t-il à généraliser sur "les femmes" ?
      Elles n’en peuvent mais !
      Attendons. Tout cela n’est peut-être que ruse de Sioux.
      Mais il est vrai que le monde des hommes politiques et des femmes vénales (l’un n’allant pas sans l’autre) est assez déprimant, dans la mesure où ce sont ces gens qui décident de choses graves.
      Honneur, gloire, beauté, sacrifice, héroïsme, délicatesse de sentiments...
      Ces concepts n’ont pas cours chez les "stars" trous-noirs DSK, Hollande, Valls, Sarko, et leurs satellites féminins.
      Heureusement, tout lasse, tout passe, tout casse, même les époques de décadence vulgaire.


  • La femme est un objet commercial depuis que l’homme s’est battu pour la conquérir ! Elle ne vaut rien de plus que ce que l’homme en fait. C’est ce que disait mon père !


  • Ben moi ça ne me le rend pas très sympathique. D’abord, pour des raisons évidentes, parce que je ne suis pas une célébrité ni un milliardaire. Ensuite je sais que là où les femmes offrent (ou vendent) leur ventre aux puissants, les hommes font de même avec leur bras et généralement avec la même facilité (salut à Pierre Bergé qui sait de quoi il parle !).

    Maintenant tout cela reste bien peu de choses face à la perspective d’une 3e guerre mondiale alors pas de quoi voter Clinton. D’ailleurs cette affaire est avant tout un magnifique coup bas dans cette campagne puisque ce sont des propos à caractère privé et qui ressortent 10 ans après...


  • Je ne supporte plus cette campagne française anti-Trump ! Qui n’a jamais tenu des propos comme ceux-ci sérieusement ?! En écoutant BFM j’avais l’impression qu’il avait dit les pires des inssanitées pour enfait decouvir que il a tenu des propos de Lycéens sans importances ! Faut se rappeler que c’est une conversation privée de 2005 quand même ! Le vrai scandal c’est cet acharnement contre lui ! En réalité nous avons beaucoup plus intérêt à nous allier à lui plutot qu’a l’autre criminelle. Ça devient insupportable tout ca


  • Strauss Kahn sort de ce corps lol. Perso je ne suis pas choqué. Si Trump aurait dit qu’il aimait et été attiré par les hommes , les enfants , les transsexuels ou les animaux je pense que la presse n’aurait pas parlé de scandale. Bill Clinton était pas mal lui aussi, oops c’est le mari d’Hillary aie mince c’est dommage ça va réouvrir le dossier de l’affaire Levinski c’est peut-être pas très intelligent de la part des médias . Je pense que l’on va bien rire je n’aimerais pas être à la place des démocrates.


  • Ils ont fait le même coup avec Soral, certains dans les commentaires semblent avoir oubliés...


  • La vieille hilary est folle, elle a perdu avant même d’entrer dans l’arène. Alors ils tentent un combat de boue pour brouiller la vérité. Ca peut peut-être fonctionner dans un pays puritain hypocrite, mais je doute. Trump va gagner. Et ce qu’il faut lui souhaiter.
    Ce n’est pas sûr cela dit, les américaines sont tellement bêtes... Elles seraient capables de voter pour une folle plutôt que pour un homme normal. Incroyable qu’elles aient le droit de vote !

     

    • Il y a aussi des pas mal dans le genre "je vote pour une femme" chez les Française. Souvenez-vous en 2007, beaucoup d’entre elles ont voté Ségolène, car cette candidate a su vendre son côté femelle à l’électorat féminin dans le genre "une femme au pouvoir c’est inédit, c’est moins de guerre, de tyrannie et mon c.. sur la commode" et une bonne part de femmes tombent dans le panneau par manque de jugeote (oui elles ne sont pas toutes en mode réfléchi) et par ignorance. Fernand Nathan ne leur a pas parlé de Golda Meier, Tchatcher, Catherine de Médicis ... qui étaient encore plus cruelles que les pires dictateurs et souverains.
      M’enfin quand on a glamour, elle, marie-claire comme bouquin de chevet ahum !


  • Bah, pas de quoi fouetter un chat... Qui n’a jamais parlé de cul entre mecs ?


Commentaires suivants