Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch

Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R

Un train de vie de sénateur

 

« Un train de vie de sénateur » : décidément, cette expression n’a jamais été plus d’actualité qu’aujourd’hui.

En effet, grâce aux dernières lois qu’ils se sont votées pour eux-mêmes, les sénateurs, voici ce que chacun des ces 384 parasites perçoit, et une indication sur la part soumise à l’impôt :

11 350 euros net de salaire mensuel dont seulement 4 140 euros sont imposables une enveloppe de frais mensuelle de 4 400 euros entièrement non soumise à l’impôt, une prime de chauffage (!) annuelle de 4 000 euros, elle aussi non soumise à l’impôt ;
+ 7 000 euros net mensuels entièrement non imposables pour les 45 sénateurs dignitaires ;
+ 100 000 euros net annuels entièrement non imposables pour les 33 sénateurs questeurs.

Interrogé par le Président de la Cour des comptes sur ces rémunérations outrancières, tout particulièrement en temps de crise, et en ce qu’elles représentent par an et par sénateur, l’équivalent de 250 fois le SMIC, le président du Sénat s’en est justifié en ces mots :

« C’est 100 % légal : ces rémunérations sont déterminées par la loi, et elles ont été déclarées conformes à la Constitution. »

Enculés, va !

 

Un artiste d’inspiration pédophile

 

À en croire les médias américains – et donc l’information doit être appréhendée avec la plus grande prudence – et la justice américaine – et donc ATTENTION : là carrément on touche du doigt le domaine de la science-fiction –, des vidéos ont été saisies au domicile de Michael Jackson, des vidéos dans lesquelles des petits garçons et des petites filles sont initiés avec un rien de force aux joies du mariage pour tous et aux rituels francs-maçons.

« Une expectative m’habite, et elle est énorme ! », a déclaré une Mimie Mathy qui, semble-t-il, n’a pas tout bien compris.

 

L’As des as

 

Interviewé par son fils Paul, dans Belmondo par Belmondo, Jean-Paul a livré cette anecdote croustillante. Croisant Pierre Dux au hasard d’une représentation théâtrale à Milan, Bébel lui rappela qu’il lui avait dit, Pierre Dux, 20 ans plus tôt, qu’avec la tête qu’il avait, Bébel n’arriverait jamais à tenir une femme dans ses bras. Comme Bébel avait justement à son bras la sublimissime Raquel Welch, il lui dit alors ceci, à Pierre Dux :

« Eh bien comme tu vois, mon cher Pierre : on fait ce qu’on peut. »

Et sur le plateau de Vivement Dimanche, cette fois, mais toujours à propos de Raquel Welch, Bébel répondit ceci, à un Michel Drucker qui lui avait demandé s’il pouvait dire quelque chose, Bébel, sur les seins de Raquel Welch, qu’on n’a jamais vus au cinéma, mais que lui, Bébel, avait forcément vus, puisqu’il était resté 7 ans en couple avec elle [1] :

« Tout ce que je peux te dire, Michel, sur les seins de Raquel Welch, tout en restant gentleman bien sûr, c’est que j’ai pleuré quand elle m’a quitté ! »

Et sur ce, il a éclaté de rire. Trop fort Bébel !

 

Germain Gaiffe,
directeur adjoint de la publication d’E&R

 

Voir aussi :

10 novembre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Hollande au dîner de cons, Belkacem chez les Gaulois, Faurisson au Bataclan !
4
28 octobre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Juppé président !
15
14 octobre
Handicap Zéro : extraordinaire Théo Berlemont
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
3
30 septembre
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
La gauche, la droite... et Plaintecontrix
12
16 septembre
Un Rocard sinon rien !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
2 septembre
François Hollande, Nicolas Sarkozy et l’esprit olympique
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
20 août
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Jean Moulin, le terrorisme et les fabricants de bougies
10
1er août
Aimez-vous les uns les autres... OK, mais quand les autres ne veulent pas ?
L’édito de Germain Gaiffe, directeur de la publication d’E&R
32
22 juillet
Belote, rebelote et dix d’Eder
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
11
24 juin
À quand la fin de l’inaptocratie ?
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
21
9 juin
Le malade imaginaire – Un vent de folie souffle sur la justice grenobloise
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
28
26 mai
Dieudonné expulsé du Canada : l’édito des directeurs de la publication d’E&R
En chanson !
15
23 avril
Panama Papers : à qui profite le crime ?
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
17
10 mars
L’éditorial des directeurs de la publication d’E&R
Alfredo Stranieri et Germain Gaiffe-Cohen répondent aux persécutions dont est victime Alain Soral
29

Notes

[1] Erratum : il s’agit plutôt d’Ursula Andress, qui fut la compagne de Jean-Paul Belmondo de 1966 à 1972. (NDLR)

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • A propos des Sénateurs,je n’ai jamais voté et je ne suis pas prêt de le faire.

     

  • Le comble : l ’inutilité absolue de ce sénat quand il serait même réduit au tiers de ses membres (la moindre des choses ) ; comble des combles : l ’autre assemblée dite ’ nationale " ,pléthorique mais le mot est faible , est tout aussi parfaitement inutile : chambre de mascarade démocratique , de parlote et d ’enregistrement .


  • Belmondo : une autre époque, déjà ...


  • J’aime Jean Paul Belmondo. Très gentil en plus, je l’ai croisé une fois et je lui ai dit bonjour car il y avait peu de monde. Il m’a répondu très simplement en souriant. C’est autre chose que Hanounah. Il reste Dujardin mais oui Bebel c’est déjà l’autre monde, celui d’avant.

     

    • Y a une dizaine d’années j’ai "croisé" Véronique Genest dans un restaurant un soir.
      Plus précisément j’attendais avec des amis d’atteindre la réception tellement c’était blindé, alors qu’on avait réservé...bref, quand tout à coup j’entends une nana gueuler telle une poissonnière excédée...

      C’était Véronique Genest un peu en aval dans la file d’attente, et qui donc semblait ne plus supporter d’attendre comme tout le monde.
      Sérieux, entre son ton méprisant, sa voix de poissonnière et son gros cul (sérieux, en vrai elle avait un des ces pop... beuârk).
      Le mythe "Julie Lescaut" a été brisé à tout jamais ce soir là pour moi.


    • Bon, en même temps, faut la comprendre la Véro. Sii elle perd trop de temps dans la file d’attente, elle risque d’arriver en retard au gala de la LDJ......


    • Moi, j’ai croisé Yves Renier, le commissaire moulin, toute une soirée, et il est super sympa, grande gueule à la voix chevrotante et il a beaucoup d"humour, on s’est bien marré. Il y avait Moustaki aussi, sympa, mais plus reservé.


    • #1510646

      Vous pouvez remonter aux années 30 avec Jean Renoir.
      Biz les français cinéphiles.


  • E&R doit valoriser le cinéma francais des années 1960 à 1980, c´est-à-dire la grande époque de Belmondo, c´est un pléonasme car après le cinéma n´est plus francais, juste subventionné par les francais.
    Je me plonge, ou replonge dans des films de ces années-là, ce qui est facile via les stream ou yt. C´est invraisemblable comme de simples petits films paraissent des chefs d´oeuvre inaccessibles pour l´époque moderne. Récemment j´ai vu Le Tueur, 1972, avec Gabin et Bernard Blier. Et Cours après moi que je t´attrappe, avec Marielle et Annie Girardot. Deux petits films, policier et comédie, sans prétention, que l´on ne pourrait plus voir aujourd´hui. Les choses sont allés tellement vite qu´un gars de moins de 30 ans aujourd´hui verrait ces films comme des documents historiques.

    On ne parlera pas des grands films, que plus personne ne voit, que l´on ne pourrait de toutes facons plus faire aujourd´hui, que presque personne ne voit. Il faut exhumer ses chefs d´oeuvres, tel Mille milliards de dollars avec Dewaere, ou Les mois d´Avril sont meurtriers, avec Marielle encore. Deux films claques montrant parfaitement le changement d´époque, celle ou, encore dans l´ancien monde, le nouveau de l´argent, de la bassesse morale à déjà tout gagné.

     

    • Tout à fait Gilles !! Et quand on plonge dans ces films on y retrouve souvent les mêmes acteurs, et tout un univers, avec un langage, l’argot parisien par exemple ( Cave, Bergère, Mecton, Branque etc etc ) et un état d’esprit. Des hommes capables d’avoir de la classe, comme Jean Gabin, d’être drôle et castagneurs (Ventura , Belmondo). Le reflet d’une époque, le reste de vieille France.

      C’est un autre monde, loin de celui des intellos prétentieux.

      ex : https://www.youtube.com/watch?v=vob...

      https://www.youtube.com/watch?v=Qb1...


    • Vous avez raison. Les cinéma de cette époque était d’un tout autre niveau par rapport à aujourd’hui. Enfin, que reste-t-il aujourd’hui d’ailleurs ?....

      Un jour peut-être , nous aurons à nouveau un cinéma français, produit par et pour des Français. Ayons une pensée pour Marcel Pagnol, qui a eu l’idée de créer un grand studio francais comme Hollywood. Mais la guerre l’en a empêché. Et l’après guerre, n’en parlons pas.


    • Gilles le cinéma dont tu parles va même des années 50 à 80 !
      Quand je ne sais pas quoi faire de mes soirées, je vais sur la fiche wikipédia de Michel Audiard et je cherche un film qu’il a dialogué que je n’ai pas encore vu. Ça englobe tout le cinéma français populaire des années 50,60 à 80, avec les Gabin, Blier, Ventura, Belmondo etc, tout en découvrant les bons réals de l’époque (Verneuil, Grangier, ect)
      J’ai 25 ans et je me régale en découvrant le charme de ce cinéma là !


    • Franck A,
      Merde, je fais la même chose, avec Marielle, Blier, Belmondo, et tant d´autres. J´ai pas écrit années 1950 pour pas trop choquer, mais oui, on peut même aller avant ; mais avant les heures les plus sombres, c´est un autre monde. Pas plus tard qu´hier j´ai vue Le Joli coeur avec et de Francis Perrin, un petite comédie sympa sans prétention, très bon moment.


  • "Un artiste d’inspiration pédophile"

    Les autorités américaines ont démenti. Et les médias français ont sciemment induit en erreur le public français. Les documents datant du premier procès ont été rendus publics et ils n’y a strictement rien dedans, un site people a ajouté des éléments pris sur internet pour faire du clic à l’occasion de l’anniversaire de la mort de Michael Jackson. Et tous les merdias se sont jetés sur la "news" et en ont fait des tonnes, c’est honteux. Vis a vis d’un homme qui a fait plus pour l’humanité que n’importe quel homme dans l’histoire du monde.

     

    • @Reinhold
      Grave faute journalistique je le confirme. Hallucinant que les médias reprennent une info sans vérifier les sources.


    • C’est le contenu du rapport de la police de Santa Barbara rédigé en 2003 après une perquisition dans la villa du chanteur Michael Jackson à Neverland qui vient d’être rendu public.

      La police décrit ce qu’elle a trouvé chez le chanteur maintes fois suspecté de pédophilie : des livres ; des revues, des photos de pornographie et de sadisme, de torture, de mutilations corporelles, y compris des images de torture d’enfants !



    • Vis a vis d’un homme qui a fait plus pour l’humanité que n’importe quel homme dans l’histoire du monde.




      heuu J’ai du du rater un épisode la .


    • @Ray
      Attention à ce pseudo rapport de police, il s’agit d’un document authentique à la base mais qui a été falsifié.
      http://www.lefigaro.fr/musique/2016...


    • Michael Jackson s était pris la communaute en pleine tronche (il l a connaissait via le monde des producteurs et des maisons de disques, depuis tout petit) notamment suite à sa chanson "they don’t care about us" (avec des paroles comme "trick me , jew me").il a du reenregistrer les paroles de ce titre et s’excuser mais cela n a pas suffit...
      Après cela ça a été open bar dans la presse us aux mains de qui on sait...il n y a pas eu la mansuétude face à un polanski...plus aucune photo, plus aucune histoire ne le présentait de façon favorable jusqu’à sa mort.
      Quoi qu’il ait fait, il faut voir que le presse la pris en grippe et qui la contrôle.


    • @ nico : Pas qu’un seul, à mon avis.


  • Ce n’était pas Raquel Welch, même si elle a été la partenaire de Belmondo dans "L’Animal", mais Ursula Andress (c’est encore mieux) qui fut la compagne de Bebel.

     

  • C’est avec Ursula Andress et non Raquel Welch que Belmondo a entretenu une relation de 7 ans !

     

  • Veronique. Genest
    Comme elle le dit si bien "je suis un ÉTRON LIBRE"


  • "La police décrit ce qu’elle a trouvé chez le chanteur maintes fois suspecté de pédophilie : des livres ; des revues, des photos de pornographie et de sadisme, de torture, de mutilations corporelles, y compris des images de torture d’enfants !"

    Source ITélé & co

    Mais comme je le disais :

    ● Des documents vérifiés, mais provenant d’une source non identifiée
    Si les documents que se sont procurés Radar Online semblent sérieux, d’après le Huffington Post US, ils proviendraient néanmoins de sources peu fiables. En effet, le site américain cite non seulement dans son article un enquêteur anonyme, mais il mêle également des contenus issus de vrais rapports et des éléments « semblant provenir d’Internet ou d’autres intermédiaires », précise le bureau du Shériff de Santa Barbara dans un communiqué.

    Il n’y a rien, il y a bien longtemps que tout a été épluché dans le moindre détail. Ils ont déjà tout fait pour le couler. Cette pseudo "révélation" n’est qu’un pétard mouillé qui n’a dupé que les plus crédules.

    Michael Jackson était une merveille absolue.

    https://www.youtube.com/watch?v=8IW...

     

    • Tout laisse a penser qu’il a lui-meme ete une victime d’abus sexuels, qu’on a tout fait pour reduire les effets de sa puberte et que son "ranch" etait en fait un lieu pour recruteur pedophile. Que lui etait en fait une victime en plus d’etre un accessoire.


    • Ce sont les lois de ce monde, l’homme fou modernisé idolatre adore édifier sa vie en prenant model sur des miroirs "supra- humain", idoles qu’il prendra ensuite un plaisir sadique à détruire sur l’ hotel de ses propres perversions. L’ histoire du veau d’or qui se répète sous toutes les formes, pour l’homme idolâtre qui lui ne comprend toujours pas que c’est seulement de lui même et du salut de son âme qu’il est question dans cette métaphore de l’histoire humaine, rien d ’autre.


    • #1507334
      le 10/07/2016 par Les idées aux logiques
      Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch

      @ Sous france

      "Ce sont les lois de ce monde, l’homme fou modernisé idolatre adore édifier sa vie en prenant model sur des miroirs "supra- humain", idoles qu’il prendra ensuite un plaisir sadique à détruire sur l’ hotel de ses propres perversions. L’ histoire du veau d’or qui se répète sous toutes les formes, pour l’homme idolâtre qui lui ne comprend toujours pas que c’est seulement de lui même et du salut de son âme qu’il est question dans cette de l’histoire humaine, rien d ’autre".

      ***

      Le tout petit enfant ne voit-il pas un peu ainsi sa mère et son père à l’origine avant de voler de ses propres ailes sans se casser la figure du nid ? Ce qui est sadique est-ce l’envol ou empêcher l’oiseau de s’envoler ?

      Est-ce de la responsabilité du miroir s’y l’on s’y mire un rapide instant ou la journée à jamais n’être satisfait de ce que l’on voit que toujours par comparaison l’on voudrait améliorer et/ou changer ?

      Si Dieu existe c’est l’offenser de dire au reflet, tel que tu m’as créé, tu m’as râté. S’il n’existe pas, c’est s’offenser soi-même de se dire tel que je suis, je me suis pris un râteau !


  • A propos du film "Mille milliards de dollars" joué par l’acteur mémorable Patrick Dewaere, on constatera la parallélisme de cette fiction entre l’histoire de la société GTI en Allemagne (multinationale dans le film) pendant la seconde guerre mondiale et après-guerre, et celle de la société I.G.Farben ou AEG ou ITT, sociétés allemandes dont les sièges sociaux étaient et sont toujours basés à New-York, et plus exactement, à Wall Street...(lire Anthony Sutton :"Wall Street et l’ascension de Hitler") Un film à voir ou à revoir pour comprendre le mécanisme qui prend les peuples à la gorge.


  • #1507758
    le 11/07/2016 par Heydrich n’écoutait pas de rap
    Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch

    Peu importe que ce soit Raquel Welch ou une autre, la réponse est belle, et on n’emporte jamais que ses souvenirs dans sa tombe.

    Il le sait, ça, Germain.


Commentaires suivants