Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Ne perdons pas la tête

Fragments pour décoller

§. La haine du monde moderne, qui est le monde bourgeois, devrait elle pousser un amoureux des église romanes à supposer que le salut va venir de par ceux qui prient le cul vers le ciel et la gueule dans l’hémoglobine ? L’agenouillement devant le présent doit-il s’accompagner de la relecture falsifiée du passé ?

§. Ces « djihadistes », réels, vivants, de chair, d’os et d’excréments, cette lie de criminels existe, c’est eux qui agissent sous nos yeux émerveillés. Ils ne sont pas une idée. Ils ne sont pas autant de René Guénon illuminés par l’aspect traditionnel du soufisme. Ils sont des bouchers sanglants. Des cuisiniers du meurtre. Et ils sont les supplétifs de l’Empire. Ses valets.

§. L’excellent Gilad Atzmon écrit excellemment :
« Je ne vois pas pourquoi un jeune musulman combattant britannique en Irak est pire qu’un citoyen britannique juif servant dans l’armée israélienne et ruinant la vie des Palestiniens à Gaza et en Cisjordanie. »
Moi non plus. Non seulement ils se valent bien, mais ils servent exactement la même cause.

§. — Mais ils se haïssent !
Certes ! Subjectivement c’est la haine. Mais objectivement c’est l’alliance contre l’ennemi commun. La classe ouvrière (au sens large) européenne.
Depuis toujours gendarmes et voleurs aussi se combattent et s’exterminent voyez vous. Mais régulièrement, le moment venu, ils s’entendent contre l’ennemi commun : le révolutionnaire. Pour la raison que Flics et Truands défendent un substrat commun : la Banque et le coffre-fort. Les uns pour le défendre les autres pour l’éventrer.
Idem pour le monothéisme du Marché et le Monothéisme mahométan.
Leurs valeurs sont à l’antipode ? Mais ils ont besoin tous les deux pour engraisser et proliférer du terreau de la misère et de l’arriération.

§. — Mais les djihadistes se battent pour l’Islam ! C’est plus noble quand même !
L’islam est l’hypostase de la puissance génésique exponentielle arabe. La religion est l’âme de la race. Ne jamais dissoudre le concret dans de Grandes Abstractions, surtout quand elles touchent aux Superstitions.

§. Bernard Cazeneuve ministre de l’intérieur l’a bien compris, qui a déclaré récemment, le 26 mai 2014 :
« Aux jeunes qui partent en Syrie, je veux dire qu’il y a 1000 combats à mener dans la République, pour la France. »
1000 choses à faire ! Des attentats, des tas d’égorgements, du Mécréant à saigner, au couteau, à la kalachnikov !

§. Pour François Kalfon, secrétaire national du PS, les raisons de ceux qui partent faire le jihad, c’est l’absence pour eux d’un « destin économique et social », joint à cet affreux « climat d’islamophobie » !
C’est pourquoi M. Valls, l’Ibère à Sion, a martelé : "Islam-atout-pour-la-France, quand même !"

§. La Palme revient au gouvernement Danois. En ces contrées glaçantes un programme de réhabilitation pour les égorgeurs retour de Syrie est expérimenté. Accompagnement psychologique, assistance professionnelle, amour, douceur et compréhension pour les aider à « retrouver leur vie d’avant », et échapper à toute poursuite judiciaire.
« Nous choisissons la méthode douce » reconnait Steffen Nielsen, le conseiller en charge de « la prévention des crimes et de la radicalisation » [SIC]
Voici en quels termes ce Nielsen s’adresse aux Barbus : « Vous avez choisi le djihad, d’accord, mais vous pouvez le faire de façon inclusive, et continuer à faire partie de la société »
Faut il vraiment commenter ?

§. Cette compréhension, cette indulgence, cette douceur envers des tortionnaires, des égorgeurs, d’immondes criminels !
De la part des autorités c’est assez normal finalement. Parce que ce sont leurs pitt-bulls ! C’est nous qui serons égorgés. Pas eux.
Ils sont les corps-francs du capital. Le moment venu quand l’étape Femen sera dépassée, ils seront là pour foutre du despotisme et de la Loi d’Israël à la canaille.
Et la canaille c’est nous.

§. Je soupçonne ceux qui les regardent avec une certaine indulgence, comme ceux qui subsument les égorgements halal dans les décapitations, d’être 100 % persuadés qu’ils vont mourir dans leur lit. Où à l’hôpital. Du moins proprement.

(§. Quoiqu’on ne meure plus très proprement à l’hôpital depuis quelques années. À éviter l’hôpital, et les conducteurs d’ambulance qui mènent à l’hôpital. Lesquels, s’ils ne sont pas encore en partance pour le djihad, semblent insoucieux de le laisser paraître.
Livré, puis servi sur une civière comme une tranche de mécréant à des filles de salles ethnik-ta-mère, qui nous laisseront crever dans les couloirs empuantis, parce que le Chirurgien est trop occupé à refaire d’urgence un joli petit vagin de pucelle à une djihadette en partance vers les hyménées.)

§. Nous autres, imaginatifs, et intuitifs, imaginatif-intuitifs, nous ne sommes pas sûrs que l’égorgement, et les mutilations anthumes, nous serons absolument évités. Ce soupçon d’une possibilité de passer par l’équarrissage, d’être touché par les mains de ces bouchers, est une éventualité que nous n’excluons plus.
"N’importe quelle mort, excepté celle-là !" [1].

§. Si au moins les Victimes à venir étaient parmi ces suppôts d’abattoir dont l’âme est moutonnière, je dirais « Justice immanente » !
Mais va te faire égorgiller chez les Qataris : les égorgés c’est comme les Guillotinés dans la France révolutionnaire ! Sait-on que la Terreur à guillotiné 100 fois plus de petites gens que de Ci-devant ? [2]

§. Notre ami Gilad écrit encore : « Du point de vue politique, l’enthousiasme djihadiste parmi les jeunes musulmans occidentaux est le résultat de l’émergence du tribalisme en Occident ; mais l’appel à l’indépendance écossaise n’est-il pas entraîné par une envie tribale similaire ? » demande-t-il.
Ainsi, si l’on comprend bien, la démarche "politique" d’un égorgeur halal au service de l’Usraël, vaut bien celle d’ un écossais qui cherche à dételer sa nation du char de la ploutocratie anglo-juive ! "Tribalisme" que tout cela.
Pourtant, par rapport à la dictature sioniste, la logique de la sécession écossaise, si elle avait lieu, serait la Rupture. Celle des djihadistes son perfectionnement.

§. Que ce monde est aimable et qu’il fait bon y vivre ! Qu’il est hospitalier. Qu’on s’y sent bien chez soi. Chaque jour que le Démiurge fait, nous enfonce un peu plus dans un cauchemar éveillé, dont on se dit qu’on pourrait en sortir avec un peu de plus conscience. On cherche vainement ici et là quelqu’un de lucide avec une lampe, mais tous portent le signe du cauchemar au front.

Notes

[1] « La mort, — me dis-je, — n’importe quelle mort, excepté celle du puits ! » Edgard Poe. Le Puits et le pendule

[2] Noble qui a perdu ses titres au moment de la Révolution de 1789.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Commentaires désactivés pour cet article



Alerter

1 Commentaire

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #978900
    le 25/09/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Ne perdons pas la tête

    A consommer sans modération, avec toutefois une critique sur un aspect purement technique : on ne presse pas la "gâchette" mais la détente (sa queue en fait, qui n’est pas non plus le chien...).
    C’est un comme lorsqu’un collectif d’artistes qualifiait la Tour Eiffel "d’odieuse colonne de tôle boulonnée", cela a le mérite d’être joliment écrit mais aussi parfaitement faux puisque l’édifice est assemblé par des rivets...