Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Que reste-t-il du pouvoir politique et économique de la France ?

Conférence de Michel Drac à Dijon – 15 novembre 2015

Dans cette conférence donnée le 15 novembre 2015 à Dijon à l’invitation d’E&R Bourgogne, Michel Drac décrit les lignes de forces géopolitiques et analyse la puissance réelle et potentielle de la France face à l’idéologie mondialiste.

 

L’intervention de Michel Drac :

 

Les questions du public :

Michel Drac sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Michel Drac, j’ aime beaucoup sa vivacité d’ esprit et son dynamisme.

     

    • Le dynamisme est un trait de caractère principalement propre au mondialisme Anglo-Saxon s’étendant désormais un peu partout au monde de manière délibérément chaotique.

      Alors que l’ingéniosité est le trait de caractère principalement propre au mini-mondialisme qu’est l’Etat-Nation Français.

      Michel Drac est bien plus ingénieux qu’il n’est dynamique, en ce sens qu’il place systématiquement la réflexion avant tout dynamisme d’action, et ce quelle que soit la nature de l’action envisagée.

      Toute la force et la puissance analytique de Drac réside dans le fait qu’il dissèque ingénieusement le dynamisme de chacune des séquences qui nous sont imposées par le plus grand mondialisme qui soit actuellement à l’oeuvre sur la planète, l’Anglo-Saxon.


  • Donc si je suis la logique de Michel Drac, comment ça se fait qu’une simple personne de gauche qui ne fasse pas partie de l’oligarchie ait la même idéologie mondialiste à l’esprit qu’un membre de cette oligarchie ?

    Le militant PS de base aura son esprit structuré par la même philosophie que le membre de l’oligarchie, à savoir la philosophie des Lumières. Donc le problème n’est pas l’oligarchie en soi, mais la philosophie qui la structure et qui aboutit à cette logique mondialiste.

     

    • Oui mais qui a "ecrit" cette philosophie, si ce n’est des membres de l’oligarchie, c’est le serpent qui se mord la queue...


    • Rappel de bon sens ! Ce qui nous a amené vers cette situation gravissime c’est l’incapacité ou le refus de beaucoup de personnes intelligentes de remettre en cause le paradigme philosophique qui nous a amené là. Sans comprendre la racine du mal ce dernier revient imperturbablement comme une de ces plantes dont on aurait coupé les parties aériennes sans s’attaquer à ses racines...


    • C’est pour cette raison qu’il faut se cultiver soi-même et d’aller aux racines. En lisant par exemple le Gorgias ou Les Confessions d’ Augustin, ouvrages courts et faciles à lire, vous accédez à ce qui a éblouit les plus grands philosophes. Malheureusement, les voyous en ont également l’accès, ce qui forme le politicard.


    • @francky

      Ce que voulais probablement dire Alex c’est que combattre le pouvoir oligarchique sans connaître son paradigme c’est ne pas se donner les moyens de se débarrasser une bonne fois pour toute de ce pouvoir. En effet si on est pas capable d’identifier cette "philosophie" on s’expose à ce qu’elle revienne sans cesse porter par de nouvelles personnes et sous des apparences différentes mais avec toujours la même substance mortifère ! C’est un peu l’histoire du frankisme et de ses adeptes...ces gens ont été capables de s’imposer subtilement en raison de l’incapacité des masses populaires de les identifier tel qu’ils sont ! La modernité a réussi à imposer la doctrine luciférienne sans que les gens s’en rendent compte et prennent au contraire cela pour du progrès !


  • Merci pour cette vidéo ou Michel Drac réfléchit pense tout haut et se montre tout à fait génial !

     

  • Allez un chapitre de Michel Drac et au lit


  • Il m’a donné envie de me procurer ses livres parce qu’il est vraiment bon Michel drac ce qu’il à dit sur la religion de la consommation est vraiment lourd .....très clair et précis bravo monsieur.


  • très intéressante conférence, comme toujours avec michel Drac ! toutefois, ce monsieur fait la même erreur que beaucoup de monde : il pense que les crises affectent le système, alors que c’est exactement le contraire : les crises sont le moyen pour les mondialistes de passer à l’étape supérieure ; les dites crises ruinent les états centraux au profit de Bruxelles...relisez l’histoire de France : les crises innombrables ont-elles affaibli la monarchie ? bien sûr que non : elles ont offert des occasions au Roi de France de soumettre les barons. Ici, c’est pareil : le mondialisme de Bruxelles détruira les nations européennes comme jadis la monarchie française soumit les différentes provinces ( des états elles aussi, avec leurs monnaies, leurs langues propres, les oriflammes...)..

     

  • Une guerre d’Algérie ? Suffit qu’une ONG sorossienne de Gardaia organise un gay pride à Beni-Izgen chez les Mozabites, que ces derniers resistent et on nous fait le coup que çà manque de démoncratie par là bas !

    De toutes façons il n(y a plus de sous pour tous les RSA ! Des départements pensent se mettre sous tutelle préfectorale.


  • Michel Drac pour Mille Ans !


  • « Je vais voter pour mourir dans mon lit… » Michel Drac a trop bien compris la mentalité des charlies, le système ne tient plus, l’idéologie est morte mais ils continuent à faire tourner leur boutique… C’est tellement vrai, je le vois, je l’entends tellement.

     

    • Les baby-boomers qui sont tous à la retraite maintenant (j’en suis un) vont mettre leurs propres enfants en esclavage pour continuer à "jouir sans entraves".


    • à Rémi Lobry
      bonjour camarade,
      En dehors de la bourgeoisie cynique ou des "domestiqués" totaux, il y a aussi chez les 68ards, bon nombre de gens qui seraient prêts à agir électoralement et financièrement si on leur donnait les analyses E&R.
      Si tu veux monter une opération de propagande anti mondialiste et pour le salut de la France destinée aux anciens, j’en suis. Par contre, j’ai pas beaucoup d’idées comment établir "des points de contact" avec eux. Mise à part l’idée de jeux de cartes avec les cadres de la dissidence pour infiltrer les clubs de bridge...mais ça ne vole pas très haut en terme d’impact. Ou alors le blocage des caisses de retraite pour changer du tractage sur les marchés. Bref, ma question : comment toucher nos anciens bienveillants qui ne pratiquent pas trop l’internet ?


    • @ coyoterevolte

      Je ne suis pas trop repésentatif, né en 52 j’ai vécu à Londres de 66 à 77. Je n’en tire aucune gloire c’est juste comme ça (j’avais quatorze ans en arrivant en Angleterre, ce déplacement ne fut pas vraiment mon choix). Mais l’intérêt est que j’ai accédé à une autre culture. Tant il est vrai qu’un système donné ne fournit jamais les outils de compréhension de lui-même. C’aurait tout aussi bien pu être Berlin (Ouest), Rome ou Madrid. J’ai tout simplement eu la chance "to think out of the box". Les français de ma génération sont étonnement nuls en "nouvelles technologies". Faut dire que le gauchiste se christalise entre l’âge de 18 et 25 ans, là il a tout bon et passe le restant de sa vie à valider sa petite "analyse de Prisunic". Cela fait quarante ans qu’ils ne rencontrent aucun obstacle, ils ne supportent aucune contradçiction, sont incapable du moindre effort et valident tout ce qu’il y a de plus disfonctionnel. Mon seul espoir est que nous n’avons pas besoin d’être nombreux, de faire masse critique, ce pays est une poudrière et un gamin de douze ans peut craquer une alumette. Ici où je vis je me présente sans étiquette et mets en rapport les "petits notables" (pharmaciens, restaurateurs, quelques entrepreneurs tous ceux qui font les marchés, je ne distribue pas des tracs à la con aux acheteurs sur les marchés, je fais du lien entre les vendeurs). Je suis une métastase. . . .


    • Merci pour vos messages, je pratique également à ma manière et au quotidien cet échange en levant les contradictions de notre système moribond, le marché et le café du coin sont de magnifiques endroits pour agir en métastase ou gentil virus : une analogie avec 1984 est très efficace pour entamer la conversation, il faut bien cibler le moment, savoir rebondir sur un sujet pour hameçonner l’autre, l’échange peut-être bref, pas trop pédago mais suffisamment démago, parfois c’est inutile d’insister, il est important de frapper la conscience de l’autre et le laisser faire son chemin d’éveil : certaines personnes sont curieuses, nombreuses totalement larguées face à ce changement de paradigme. Avec mon marchand de fruits et légumes préférés, c’est festival, shoananas chanté à tue-tête en plein marché après mon inspection routinière des quenelles présentées à l’étalage, trop drôle, « chie dans ! » comme il me dit…


    • à Rémi Lobry
      Ton constat quasi clinique m’a bien fait rire. J’essaie aussi de métastaser à mon niveau.


  • " je vais voter pour mourir dans mon lit "...telle est donc la hauteur de vue de nos contemporains, et si le souci de sa propre préservation est humain il ne devrait jamais faire oublier, même à être égoïste, que face à des " résauteurs " d’échelle mondiale il faut un minimum ou plutôt un maximum de solidarité et d’entraide à l’échelle de la Nation !...ces " couchent tôt " risquent donc fort de par leur veulerie et leur innocuité intellectuelle face au Système de mourir ailleurs que sous leur couette .


  • En écoutant Michel Drac citant Lucien Cerise avec l’expression "la mort en marche" pour décrire le mouvement transhumaniste, je croyais que c’était porter beaucoup trop de noblesse à cette doctrine car comme le rappelle Drac un peu plus tôt, c’est effectivement la conscience de la mort qui fait de nous des êtres à dimension spirituelle et/ou philosophique. Mais finalement en analysant bien les mots "mort en marche", je suis d’accord avec cette expression car ça décrit un zombi. Ça décrit une abjection.

    Mais je dirais que cette doctrine représente tout simplement un aspect du "Mal", même si utiliser ce genre de vocabulaire prête à l’interprétation personnelle et au risque de réduction manichéenne. Ce qui est clair c’est que si on est là à parler de ces choses, ça doit être parce qu’on croit au "Bien", même si c’est chacun à sa façon.

    En tous cas, c’est très bien de coupler le concept du Nouvel Ordre Mondial avec le transhumanisme. Ça apporte une clé de lecture essentielle au sujet. Je l’avais dit à d’autres occasions et je le redis : ce n’est pas le savant fou dans son labo qui m’inquiète le plus. Je crois que beaucoup de chimères qu’on entend sur le transhumanisme servent un petit peu à dévier notre attention. Ce qui m’inquiète, ce sont ces applications technologiques à l’humanité qui sont beaucoup plus prosaïques : gérer le personnel des grosses boîtes par microchip, gérer artificiellement les naissances et les morts dans la société, etc...

    Mais une chose me tracasse dans l’analyse de Drac : selon lui le NOM ne pourrait être car il est impossible d’unifier la planète sous un seul ordre. Bien c’est justement en ça que le projet du NOM est original, c’est qu’il ne souhaite pas l’ordre mais le chaos perpétuel. Un conflit global sans fin où les îlots de paix et de prospérité changeraient constamment, offrant ainsi des opportunités infinies de spéculation financière. Ça veut dire aussi que le monde n’aurait pas à se plier au modèle américain. l’Amérique n’est qu’un vaisseau, un échelon dont le NOM se débarrasserait une fois que sa mission impérialisante serait accomplie.

    (À suivre)

     

    • (Suite)

      H+, NOM, etc... Tous ces mouvements ont quelque chose en commun : ils sont de nature psychopathique. Le psychopathe et ses dérivés (connus sous la catégorie "cluster B" en anglais) ont cette particularité qu’ils sont coupés de leur capacité de partager la souffrance d’autrui. Cette petite différence qu’ils ont avec le commun des mortels les prive curieusement de ce que nous percevons comme "une âme" car ce qui découle de ce vide sont entre autres la cruauté, la manipulation et l’obsession matérialiste. Nous entrons d’ailleurs de plus en plus dans une culture psychopathique.

      Tous ça ressemble fortement à ce demi-mode de vie qu’est celui du virus. Dans les trois cas (NOM, psychopathe, virus), ce sont des proto-modes de vie parasitaires qui ne seraient pas actifs s’ils n’avaient pas d’hôtes. Il faut comprendre qu’il y a des systèmes qui mimiquent la vie et qui ne pourraient survivre sans être parasites de la vraie vie. La forme de proto-vie qui est mimétique et parasitaire finit par détruire son hôte. En ça aussi c’est la mort en marche parce qu’à long terme, elle ne peut que s’auto-détruire.

      Pour finir sur une note un peu plus joyeuse et comme je l’ai dit d’autres fois, la conscience n’est pas arrivée jusque là pour être tout simplement annulée par cette folie. Je crois (naïvement peut-être, je l’admets) que c’est tout simplement un nouvel obstacle qui se dresse devant nous pour que notre conscience continue son évolution et que la conscience finira par gagner, mais que nous ne le verrons pas et nous le savons plus ou moins intuitivement. S’opposer à ces projets pour l’espoir d’épargner les générations futures du "Mal", c’est de l’altruisme. L’altruisme, c’est par dñefinition ce qui manque au "Mal". C’est notre avantage.


    • Chaos perpétuel, c’est le monde de George Orwell (1984) = totalitarisme perpétuel et non susceptible d’être renversé, espérons que Michel Drac a raison et que ce cap ne sera pas franchi alors que tout nous dirige vers cela en effet...


    • @ Athéna,

      Dans 1984, il s’agissait de trois super-États qui se faisait une guerre permanente en changeant d’alliance et cette guerre permanente était une excuse pour maintenir leurs populations respectives dans un certain état mental.

      Je ne suis pas devin mais j’imagine plus le projet du NOM comme des flux migratoires constants, un oubli complet des racines accompagné d’un remaniement de l’Histoire éhonté (là oui, comme dans 1984), mais surtout des îlots résidentiels surarmés qui se créeraient et s’effondreraient continuellement.

      Nomadisme de luxe et nomadisme de misère, mais nomadisme néanmoins, et bien sûr global.

      "Nouvel Ordre Mondial" est selon moi clairement l’application à échelle planétaire de la phrase occultiste "Ordo ab chaos" : l’ordre surgissant du chaos. Un nouvel ordre car ce n’est plus "l’ordre divin" mais l’ordre artificiel créé par le satanisme (pour lui donné un nom qui veut dire plus ou moins la même chose pour tout le monde).

      Un petit peu comme dans les rites sataniques justement, quand un enfant est torturé et violé : en laissant la magie (qui n’éxiste pas) de côté, ce que cela produit sur le "sujet", c’est un traumatisme profond. La personnalité de l’enfant se dissocie de ce qui lui arrive pour supporter le choc. Les mages en profitent pour mettre en forme plusieurs personnalités artificielles qui correspondent à des traits qu’ils désirent attribuer au "sujet". Régina Louf raconte que Marc Dutroux pratiquait la même chose sur elle juste après l’avoir faite tapiner. En psychiatrie, on appelle ça le trouble dissociatif de l’identité. Le projet MKUltra dans les années soixante, c’était la même chose.

      En gros, le NOM est une tentative de déclencher un traumatisme profond sur l’humanité pour la psychopathiser. Ils souhaitent que nous nous identifions à tout jamais à leurs cerveaux malades pour pouvoir nous contrôler parce que dans un monde psychopathisé, ils sont comme chez eux, ils savent parfaitement comment ça marche puisque c’est leur nature. Et puis ça permet aussi de recruter des bons candidats aussi, ceux qui se montrent bien à l’aise dans ce genre de système monteront rapidement les échelons de la fameuse "méritocratie".

      Ils ne peuvent pas y arriver à long terme, c’est comme de vouloir à la fois le beurre et l’argent du beurre. Mais ça, bien sûr ils sont incapables de le comprendre, surtout quand ils voient que ça marche dans leur système économique !

      Ils n’y arriveront pas à long terme mais en attendant, on va en baver.


  • Les idées et le charisme font de Michel Drac un grand penseur contemporain, bravo


  • Merci Monsieur Drac pour vos analyses que vous savez expliquer clairement et simplement.


  • Pourquoi dit il que la religion de la consommation a prospere sur le vide laisse par les religions (traditionnels) ? Quid alors des USA, temple de la consommation ET de la religion protestante... a moins bien sur de considere le protestantisme americain ( tres divers avec une majorite Evangelique) comme une parodie de religion. Pourquoi pas, mais cela meriterait d’etre etaye !

    (desole je suis sur un clavier US !)

     

    • Je m’avance peut-être un peu mais je crois que la religion aux États-Unis est également pratiquée comme un bien de consommation.

      Je me suis rendu compte d’une chose, c’est que la consommation est devenue plus qu’une activité commerciale ou même qu’un type d’économie. Dans une société de consommation, nous finissons par consommer tout. Absolument tout.

      Je veux dire que nous devenons des machines à butiner les sensations autour de nous : "j’aime/ j’aime pas".

      Nous perdons bien sûr de vue l’aspect transcendantal des choses, jusqu’au point ou le transcendantal devient également un bien de consommation. Notre perception de la réalité s’assimile à une vitrine de magasin et nous finissons par nous consommer les uns les autres.

      Cela passe par l’association mentale des éléments extérieurs à d’autres éléments et pour finir sur le désir ou non d’identifier à l’image que nous avons de nous mêmes le résultat de ces associations.

      Ce n’est même plus une question d’achat, nous réduisons tout simplement notre expérience cognitive à la question "quel goût ça a ?"


  • Et puis pourquoi conclure en disant qu on va nous mettre une guere sur le dos et, c est au millieu environ de la video, declarait auparavant qu une guerre est impossible vu que le territoire Francais compte 58 reacteurs nucleaires... ?

     

    • Il n’y a pas de contradiction dans la mesure où il évoquait une guerre de nature civile. Une guerre civile qui éclaterait dans un pays pilier de l’UE avec un énorme parc nucléaire serait rapidement "mise sous contrôle". Par qui d’après vous ?
      Ceux qui rêvent d’une guerre civile en France comme exutoire à tous les problèmes (les leurs d’abord, c’est à dire leurs fantasmes) feraient bien au contraire de méditer là-dessus.


  • Nous avons subi des changements toxiques, forcés et rapides qui ne venaient pas d’un consensus majoritaire de nos sociétés traditionnelles de transcendance.*

    * Sociétés formées de croyants dont la vie est dédiée à la prière et la glorification de dieu, au respect de la morale et du bien des autres. En vue d’une élévation de l’âme dans un monde supérieur permanent gratifiant.

    Nier ces faits n’est que mensonge, détournement d’attention et corruption de l’âme. La société de décadence moderne remplace la transcendance par la domination et la soumission à dieu par l’esclavage désincarné et une maigre jouissance des passions. Nos ordinateurs fonctionneront bientôt avec des protéines et notre assistant robot omniscient vivra notre vie pour nous. Inutile de préciser que cette société sera réduite aux riches élus.


Commentaires suivants