Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral – La chute du rugby français

Troisième extrait gratuit de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 10

Le dixième épisode de Soral a (presque toujours) raison est toujours disponible !

 

En exclusivité, un troisième extrait gratuit de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 10 :

 

Comment visionner l’émission ?

 

Pour visionner cet épisode de Soral a (presque toujours) raison et soutenir l’association d’insoumission française E&R, trois possibilités s’offrent à vous :

 

Rendez-vous sur la page de paiement direct (à partir de 3 €) !
(cliquez sur l’image)

Après votre achat, cliquez sur « Mon compte » en haut à droite du site Kontre Kulture puis sélectionnez l’onglet « Mes VOD ».

Ou

Procurez-vous Sparte et les Sudistes chez Kontre Kulture :

Pour tout achat de Sparte et les Sudistes, cet épisode hors-série de Soral a (presque toujours) raison vous est automatiquement offert !

Ou

 

Contribuez au financement participatif d’Alain Soral !
(émissions en exclusivité et nombreux bonus accessibles à partir de 20 €/mois
)
(cliquer sur l’image)

 

Soral a (presque toujours) raison !

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral
 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2252964
    Le 5 août à 22:17 par delphin
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Effectivement, identité de jeu et centres de formations sont très, très liés..... et délaisser l’un, c’est forcément affaiblir l’autre.
    Le "french flair", ce fut valable aussi en foot : le carré magique des années 80, Zidane, -Rare joueur à pouvoir se permettre de ralentir le jeu pour trouver des brèches dans la défense adverse- (pari, risqué malgré tout !) ;

    Tout cela peut disparaître dans le grand bain de la mondialisation, il est vrai

     

    Répondre à ce message

    • #2252979
      Le 5 août à 23:23 par Cléon
      Alain Soral – La chute du rugby français

      Effectivement c’est voué à disparaître.

      La mondialisation n’épargne pas le sport, il tue aussi les particularisme.

      Suffit de regarder le Brésil. À la fin des années 90’s et jusqu’au années 2000, on retrouvait encore ce jeu léché à la Brésilienne, cette virtuosité, voire même les errances défensives des latéraux qui avaient leur charme ( Roberto Carlos, Branco).

      Aujourd’hui ils sont formatés, ils jouent à l’européenne. Ils quittent le pays alors qu’ils sont encore ados ( Vinicius Junior, 40 millions d’Euros à 17 ans avec à peine une quinzaine de matchs pro dans les jambes).

      Le pire c’est qu’ils ne privilégient même plus les championnats latins, certains rejoignent directement l’Angleterre, et le jeu à l’anglaise est une purge ( voir l’abominable finale de la LDC cette année).

      Du coup, ils n’ont plus d’identité de jeu, et en plus, ils galèrent en coupe du monde depuis 2002 ( le titre en Copa America cette année est un cache-misère).

      J’étais au Brésil y’a deux ans, et les gens ont clairement identifié que leur championnat n’avait pas d’autre avenir que de servir de pépinière bon marché pour les grosses écuries Européennes.

      Dans les années 80’s la plupart des gros joueurs Brésiliens jouaient encore dans le championnat domestique, certains comme Zico venaient se casser les dents en Europe, et repartaient après deux ou trois ans maximum.

      Le problème, c’est que personne n’a identifié cette propension destructrice du marché. Les gens s’en accommodent assez facilement, et la disparition de ces particularismes n’a pas l’air de les peiner grandement.

       
    • #2253363
      Le 6 août à 18:20 par FABIEN
      Alain Soral – La chute du rugby français

      Le french flair était apprécié des french peoples car pour apprécier le raffinement du jeu (foot ou rugby), il faut être soit même raffiné et connaitre la tradition de jeu de sa nation ( brésil, angleterre, Italie,france).
      A notre époque, les amateurs de foot sont des islamo racailles de banlieue en claquettes chaussettes Nike, des cassos alcooliques et les pratiquants des bourrins cosmopolites.
      Les rugbymans ne sont pas mieux, gros bourrins anabolisés juste bons a déboités des épaules ou se faire emboiter !
      Seule la rentabilité du joueur et les bénéfices des sponsors comptent.
      Le sport d’antan était de la gastronomie. Le sport actuel, c’est du macdo ! Rapidement ingurgité, rapidement évacué, avec du boeuf aux hormones.
      Idem le MMA est du macdo alors que l’Anglaise était un noble art !

       
  • #2252981
    Le 5 août à 23:26 par French Flair
    Alain Soral – La chute du rugby français

    En effet le Top 14 est prestigieux du point de vue de son budget qu’il génère et donc des joueurs internationaux qu’il attire, mais aucunement de part son jeu qui est stéréotypé et ennuyeux à mourir. A chaque fois que l’on regarde un match de Top 14 on peut prédire chaque action et la combine ou le type de jeu qui suivra, je préfère de près comme de loin le Super Rugby, là il y a du jeu et de l’incertitude.

    La dernière finale du Top 14 m’a déprimé : l’arbitre, arbitre en anglais et Raka le joueur Fidgien de Clermont (futur joueur de l’équipe de France !!?) s’agenouille devant Macron...
    Pardi ! Quand on est Français on ne s’agenouille pas devant son président, bien au contraire !

    Que l’on fasse venir des joueurs comme Dan Carter ou Jonny Wilkinson, cela peut-être intéressant pour nos jeunes, mais quand les trois quart de l’équipe (numériquement et non pas avants ou trois quart) sont des étrangers, là sa pose un problème pour la formation d’une jeune élite Française.
    Le plus gros scandale est qu’en Pro D2, Fédérale 1, 2 et 3 les clubs importent des joueurs étrangers, ce qui devrait être interdit car c’est dans ces championnats que les jeunes peuvent se former et évoluer pour atteindre le haut niveau par la suite.

    Il ne faut tout de même pas omettre que les moins de 20 ans de l’équipe de France sont doubles champion du monde en titre !
    Et maintenant on voit apparaître des petits gabarits comme Ntamack fils, avec une meilleure intelligence de jeu ou bien des gros gabarits avec une meilleure gestuelle comme Demba Bamba ou alors Dupont, petit numéro neuf imprévisible.

    En tant qu’éducateur de moins de 14 ans il me semble que la formation est plus portée sur l’intelligence de jeux et la gestuelle depuis quelques années et ça commence à porter ses fruits, du moins je l’espère.
    Néanmoins, quand un club formateur s’intéresse à un de mes joueurs c’est pour son gabarit et non pour sa technique naturelle car "on peut donner de la technique à un joueur physique mais pas de physique à un joueur moins costaud".

    Concernant l’équipe de France le jeux est pourrie depuis que Laporte a imposer un jeux saxon avec que du muscle, mais le problème c’est qu’on a toujours 3 ans de retard sur les saxons dans leur style de jeu.
    En revanche j’ai l’impression que Laporte essaye de récupérer l’argent auprès de la LNR (qui vole tous les bénéfices du Top 14), pour la redistribuer aux amateurs et clubs formateurs, c’est pour que l’on voit une guéguerre FFR/ LNR ou Laporte/Paul Goze.

     

    Répondre à ce message

    • #2254342
      Le 8 août à 14:23 par bobo
      Alain Soral – La chute du rugby français

      Importer, importer...dans une équipe de 15 joueurs, si vous importez 6, vous mettez 6 au chôme.
      Pareil pour les médecins, ou les éboueurs. Et ce n’est pas une démarche comptable, ce n’est pas vrai.
      Mon neveux, qui est kiné en sport, n’a trouvé après sa formation, qu’une place dans un club ...africain. J’espère qu’il va y devenir père de famille...hein ?

       
    • #2255431
      Le 10 août à 17:53 par French Flair
      Alain Soral – La chute du rugby français

      @bobo "si vous importez 6, vous mettez 6 au chôme." Peut être que je me suis mal exprimé, mais c’est ce que je dis : si 3 joueurs sur 4 sont des étrangers, c’est autant de joueurs Français en moins sélectionnables pour l’équipe de France et c’est ce qui se passe.
      En revanche importer un seul Jonny Wilkinson par équipe, je pense que c’est enrichissant pour les 14 autres joueurs.

      Concernant votre neveux j’espère qu’il aime les gros culs et va pouvoir enrichir l’Afrique, sinon sa vie familiale risque d’être un trou noir en effet.

       
  • #2253001
    Le 6 août à 01:27 par Ivan75
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Et la France championne du monde des jeunes (-20) en 2019 et 2018 comment vous l’intégrez dans votre analyse ?

     

    Répondre à ce message

    • #2253189
      Le 6 août à 13:35 par AlHo
      Alain Soral – La chute du rugby français

      C’est justement le problème : la pré formation à la Française marche toujours autant car beaucoup de jeunes viennent encore au rugby (pour combien de temps ?) et que les petits clubs amateurs forment bien souvent, par contre à partir de 20 ans ils ne passent pas la barrière de la post formation car ils sont bloqués par le plafond de verre des joueurs étrangers, moins chers au même poste et à même niveau, mais aussi plus vite productifs dans ce rugby qui ne pense qu’au court terme et au match d’après, car guidé par les intérêts économiques et médiatiques.

      Sur ce sujet qu’il maîtrise de loin, Soral a raison, comme presque toujours.

       
    • #2257393
      Le 13 août à 12:35 par yul
      Alain Soral – La chute du rugby français

      @ivan75
      Ces joueurs de moins de vingt ans commence tout juste leur carrière professionnelle, ils sont donc, encore, dans une phase d’apprentissage et de perfectionnement... et ils sont confrontés à des joueurs expérimentés (généralement étrangers) !
      Ils ont pas ou peu de temps de jeu et doivent descendre en Pro D2 ou accepter de cirer le banc...
      Dans les deux cas, cela bousille leur potentiel !

       
  • #2253020
    Le 6 août à 05:27 par Mister X
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Le dianabol a tué même le rugby amateur.

    J’ai 40ans, 12 ans de Rugby. J’ai plusieurs potes semi-pro qui son physiquement devenus des sous hommes, suivis à vie par des endocrinologues pour avoir voulu être plus fort que la nature.

    C’est un fait de société qui commence et qui va nous tomber dessus comme l’héroïne des années 80 en bien pire. Car aujourd’hui on se dope même pour instagram.

    Je suis même convaincu que cette déferlante de personnes souhaitant changer de sexe vient de là. À vouloir être trop virile, ils deviennent des tarlouzes.

     

    Répondre à ce message

    • #2254346
      Le 8 août à 14:25 par bobo
      Alain Soral – La chute du rugby français

      La coke a des effets endocrinologiques terribles.

       
    • #2257681
      Le 13 août à 19:36 par Pifou
      Alain Soral – La chute du rugby français

      C’est pas neuf, le dopage en Rugby. Un pote qui était pilier dans une équipe championne de France cadet avait été dopé au Guronsan avant la finale. Le coach avait un "accord" avec le docteur chargé (d’une autre manière) de faire le controle anti-dopage.

      Mon pote a fini camé, puis est passé par la case prison, avant de finir père divorcé qui soulevait de la fonte dans un club de muscu/haltéro poussiéreux.

       
  • #2253051
    Le 6 août à 09:12 par beligue
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Du temps de l’ère biterroise pour un pilier manger de l’herbe c’était la honte la vergogne même maintenant ils broutent de l’herbe durant tout le match. A l’époque on se tenait debout maintenant on se couche tout est dans la symbolique.

     

    Répondre à ce message

  • #2253467
    Le 6 août à 21:52 par Ferdinand
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Encore une vidéo pleine de bon sens, lâchez rien vous n’êtes pas seul Président !!

    Question n’ayant rien à voir avec le sujet mais peut-on connaitre la marque de vos fabuleuses chaussures marron ??

    En attendant de pouvoir participer à votre garden party à l’Elysée le jour de la Libération...

    Force à vous Président

     

    Répondre à ce message

  • #2253748
    Le 7 août à 12:41 par fou de foot
    Alain Soral – La chute du rugby français

    La France n’est pas spécialement la pire, la Série A est au moins aussi laide que la notre voire pire. La Suisse, la Belgique c’est pas folichon non plus.

    Par contre c’est vrai que l’Allemagne, l’Espagne et l’Angleterre c’est plus relevé.

     

    Répondre à ce message

  • #2253910
    Le 7 août à 17:28 par Julien
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Dan carter n a pas jouer à Toulon mais au racing

     

    Répondre à ce message

  • #2254632
    Le 9 août à 01:41 par MrKite64
    Alain Soral – La chute du rugby français

    Plus exactement, je dirais qu’en rugby notre formation n’est pas de mauvaise qualité, mais le prestige et l’argent du top 14 font que beaucoup de nos jeunes talents sont barrés ou mis en concurrence dans leurs clubs par des étrangers achetés des fortunes, et ce manque de temps de jeu se ressent sur la qualité de l’équipe de France.
    Pour le foot étranger, au contraire, le faible niveau de la ligue 1 fait que nos meilleurs jeunes sont achetés par de gros clubs étrangers où ils jouent et progressent énormément, ce qui bénéficie à l’équipe de France. J’aurais toujours en mémoire la progression et la dimension prise par Robert Pirès lorsqu’il a quitté Marseille pour Arsenal.

     

    Répondre à ce message

    • #2255255
      Le 10 août à 12:49 par Jojoyoyo
      Alain Soral – La chute du rugby français

      C’est partiellement vrai.
      Pour l’exemple Pires a évidemment progressé en jouant à Arsenal mais cela n’a jamais impacté son rendement en équipe de France. Sa meilleure période est celle autour de 2000 où il était encore à Marseille.
      le club, la sélection, ce sont deux mondes différents.

      par ailleurs prend l EDF de 2018, sur les titulaires, la moitié de l’équipe n’avait connu que la France jusque tard, voir assez tard, dans leur carrière professionnelle.
      L’autre moitié, a part Hernandez et Griezmann, a été formée en France à 100%, mais est partie jeune à l’étrangers.

      Ce ce que vous dites joue, c’est vrai, mais ne reflète pas la réalité complète.

       
    • #2256934
      Le 12 août à 19:43 par MrKite64
      Alain Soral – La chute du rugby français

      Question de point de vue : pour moi la meilleure période de Pirès c’est 2000-2002, ses 2 premières années à Arsenal jusqu’à sa grave blessure juste avant le mondial 2002.

       
  • #2259150
    Le 15 août à 22:21 par pb
    Alain Soral – La chute du rugby français

    la formation est excellente. l’équipe de france U20 est double championne du monde. mais effectivement le vrai problème est le championnat pro, non seulement parce que ces jeunes joueurs bien formés y jouent très peu mais aussi parce qu’il n’est pas arbitré comme les autres championnats où l’arbitrage des phases de ruck et des mêlées laisse davantage la place au jeu. le top 14 est le championnat au temps de jeu effectif par match le plus faible c’est pour cela que l’équipe de france se fait toujours manger en deuxième mi-temps au niveau international.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents