Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Soral a (presque toujours) raison – Hors-série

Les 1001 vies d’Alain Soral – Partie 1

ERTV vous propose un épisode hors-série de Soral a (presque toujours) raison !

 

ERTV vous propose un épisode de Soral a (presque toujours) raison – Hors-série en vidéo à la demande, c’est-à-dire accessible en paiement direct par carte bleue.

Cet épisode est le premier d’une série de trois qui seront diffusés au rythme d’un par semaine, pour un total de 2h20 de contenu.

Précision : les abonnés au financement participatif d’Alain Soral à partir de 20€/mois peuvent d’ores et déjà accéder à l’intégralité de la série, ainsi qu’à des bonus liés.

 

Au sommaire de cet épisode consacré au parcours d’Alain Soral :

00’19 : Quelles sont les motivations qui vous ont poussé dans cette voie difficile ?
08’05 : Quelle était la philosophie qui vous guidait, plus jeune, et celle d’aujourd’hui ?
21’49 : La branchitude des années 80
33’40 : Comment en êtes-vous venu à l’idéologie ?
43’43 : Quand avez-vous pris conscience d’un rôle politique possible ?
50’16 : Quel rôle historique estimez-vous pouvoir remplir ?
55’26 : Est-ce que pour vous, la Politique, c’est le Grand art ?

 

Premier extrait gratuit :

 

Comment visionner l’émission ?

 

Pour visionner cet épisode de Soral a (presque toujours) raison et soutenir l’association d’insoumission française E&R, trois possibilités s’offrent à vous :

 

Rendez-vous sur la page de paiement direct (à partir de 3 €) !
(cliquez sur l’image)

Après votre achat, cliquez sur « Mon compte » en haut à droite du site Kontre Kulture puis sélectionnez l’onglet « Mes VOD ».

Ou

Procurez-vous Révolte contre le monde moderne chez Kontre Kulture :

Pour tout achat de Révolte contre le monde moderne, cet épisode hors-série de Soral a (presque toujours) raison vous est automatiquement offert !

Ou

Contribuez au financement participatif d’Alain Soral !
(émissions en exclusivité et nombreux bonus accessibles à partir de 20 €/mois
)
(cliquer sur l’image)

 

Soral a (presque toujours) raison !

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

37 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2220450

    La musique est super !

     

  • #2220469

    Dans "les mouvements de mode expliqués aux parents" il expliquait pourquoi la patte d’éléphant (je vous laisse découvrir). Ca m’avait ébloui ça, qu’on puisse expliquer le sens et l’apparition de la patte d’eph, c’était inoui une explication comme ça.


  • #2220493

    C’est dingue, même en fringue et mode il est balèze.


  • #2220513

    Quelle surprise d’en apprendre sur le coté dandy de son parcours !!! Je n’ai pu m’empecher d’esquisser plusieurs sourires.


  • #2220519
    le 17/06/2019 par 2019 c’est pas fini....ça fait que commencer
    Soral a (presque toujours) raison – Hors-série

    Faits & Documents sort Les 1001 vies d’Emmanuel Macron
    Ma vie d’ado pré-pubère avec les vieilles - Partie 1
    Ma vie difficile au SMIC d’argent de poche de papa - Partie 2
    Ma vie chez les Rothschild - Partie 3
    Ma vie de marionnette à l’Elysée - Partie 4

     

  • #2220531

    Attention de ne pas tomber dans un culte excessif de la personnalité même si celle d’Alain est à bien des égards exemplaire.

     

    • #2220681

      Ça c’est du commentaire intelligent et utile...
      Merci.
      J’étais sur le point de me prendre pour Joseph Staline !
      AS.


    • #2220706

      Merci Alain pour ton commentaire.
      Et en plus il a de l’humour.
      Joseph ne devait pas en avoir beaucoup et il était "one track"
      Les multiples vécus et décalages font d’Alain un authentique démocrate.
      Le risque est plus au niveau des militants et c’est ensuite une critique facile pour nos adversaires.


    • #2220737

      @Rousseau À vous lire Soral est à deux doigts de l’Ave Moi, ne confondez pas avec Branco.


    • #2220795

      Merci de ne pas insulter le patron. Lis Qu’est-ce que le fascisme de Bardèche et qualifions-nous de fascistes, aux ordures la démocratie.


    • #2220847

      Je ne confonds absolument pas. Je suis passé aujourd’hui devant la librairie FM téctrad rue Cadet. Le livre Crépuscule de Branco était en vitrine.....


    • #2220852

      Stop la parano. Il n’y a aucune insulte au contraire. Ne faisons pas notre propre caricature. Continuons à défendre nos valeurs de vérité dont la fraternité d’idées. Et vive AS....


    • #2220888

      Rousseau, culte non mais je reconnais qu’il représente pour pas mal de jeunes qui m’entourent un modèle masculin.


    • #2221043

      @Rousseau, le propre du model c’est qu’on veut le reproduire.

      Comme disait l’autre, un Soral qui disparait c’est 1001 Soral qui apparaissent... y en a deja quelques uns qui bourgeonnent.

      C’est peut etre ca son destin.


  • #2220709

    On peut dire que le jeune Soral a fait " l’influencer" avant que les parents de ceux qui officient aujourdhui ne soient nés ; mais sans la quête de l’appat du gain de nos jeunes d’aujourdhui.

    Ce qui fascine dans ce parcours c’est qu’effectivement il aurait pu se contenter d’être un type à la mode à travers toutes les périodes, et de courrir de soirées mondaines en plateaux tv en s’affichant avec les mannequins du moment, au lieu d’être poursuivi parce qu’il veut amener les gens à lire et à la reflexion.

    Critiquer sa personalité est hors de propos, parce que c’est cette personalité à la fois drole et charismatique et ce talent oratoire incroyable qui a amené des gens qui n’y étaient pas prédisposés à la reflexion sur le monde qui les entoure.

    Retournez sous les videos du mois d’il y a quelques années pour voire combien les gens étaient accrocs et réclamaient leurs doses.

    Et ça, ça doit forcer tout notre respect en ces temps de dégénérescence massive : se servir de son "aura" pour améliorer la vie des gens.

    Qui peut dire, j’ai lu un livre grace à Laurent Ruquier ou BHL ?


  • #2220863

    En 1984 le révisionnisme de la Vieille Taupe se diffuse encore relativement ouvertement dans certains milieux branchés, d’extrême-gauche, post-punk, marginaux. On peut imaginer que c’est dans ce contexte qu’Alain Soral est amené à s’y intéresser. Pour la rue d’Ulm, il faut attendre 1990.

    Mais c’est un télescopage discursif sans conséquence qui dessine d’un trait tout un itinéraire.


  • #2220870

    bonjour alain
    et la musique industrielle ? n’y a t il pas dans ce mouvement la correspondance parfaite avec ce que ER essaye de faire ? sans parler de la même stigmatisation ( de la même communauté )


  • #2220880

    Si monsieur Soral lit ce commentaire, je tiens à lui partager mon expérience similaire de l’impossibilité ou de la grande difficulté de trouver des individus aux multiples faces qui explorent la contradiction et le saut d’un univers à un autre. Bienvenu au club, enfin je dis ca pour moi je suis arrivé après. Si vous ne connaissez pas déjà et que vous savez (j’en suis persuadé) sauter au dessus des apparences, alors je vous conseille de lire Gurdjieff et les nombeux témoignages de ceux qui l’ont connu. Énigmatique, il était vulgaire pour certains, d’une intelligence profonde chez ceux qui la percevaient, il etait physique (il a voyagé dans de nombreux pays entre 1890 et 1910 pour y chercher la connaissance), profondément spirituel (par le système à déchiffrer qu’il a mis en place et qui a aidé de nombreuses personnes à se connaître). Il a vendu des puits de pétrole, à été cireur de chaussures en Italie, a été reçu à Lhassa à une époque où pas un occidental n’a penetré ce monastère. Precepteur du Dalaï Lama, il accompagné ce dernier lors de l’exode Tibétain apres l’attaque anglaise du debut du 20e Il a connu Staline, à été présenté au Tsar. Il était maitre danse, a composé des musiques. Monté un ballet qu’il a donné au Theatre des Champs Elysées et à New York.Écrit des livres dont l’immense Récits de Belzébuth à son Petit Fils. Médecin. Il a échappé à la Revolution et mené un petit groupe de Russes hors du danger de la guerre à travers les montagnes jusqu a rejoindre la France qu’il choisira. Architecte d’un système complexe de connaissance de soi et du monde. Il a influencé de nombreuses personnes avides de recherche, dont certaines de plus ou moins grande quamité nous sont connues Ouspensky, Frank Lloyd Wright, Pamela Travers, Rene Barjavel, Louis Pawels. Nombreux sont ceux dans les domaines les plus variés qui ont temoigné de ses connaissances immenses et de l’aide qu’il ont reçu. Certains comme J.G Bennett, Fritz Peters et des dizaines de cas rapportés ont témoigné avoir été gueris par Gurdjieff parfois de maladie graves. Il était à la fois réaliste et artiste, il pouvait vous sortir une blague salace et l’instant d’après vous parler de sujets profonds et cruciaux. Un des personnages les plus énigmatiques du 20eme et par excellence un cas d’homme profond et multifacettes. Mon plus long commentaire sur ce site.

     

    • #2220979
      le 17/06/2019 par économisons nos modérateurs
      Soral a (presque toujours) raison – Hors-série

      la mise en page ça vous dit quelque chose ?


    • #2221042
      le 18/06/2019 par 2500 Caractères
      Soral a (presque toujours) raison – Hors-série

      Merci de me faire connaître cette figure atypique, et inclassable.
      Je peux aimer un siècle (1850-1950 grosso modo) où une (la seule ?) des compensations aux ravages du Grand Jeu et au capitalisme colonial a été cette percolation Orient/Occident à travers des personnages souvent hors du commun aux facultés éclectiques.

      @économisons nos modérateurs : c’est vrai que Yann a livré un beau bloc bien compact :) - mais un beau résumé aussi.

      M. Soral, je ne suis qu’un consommateur gratuit depuis le début (2011), je n’ai jamais rien consommé fors le savoir et les analyses des auteurs d’E&R, les vôtres en premier.

      Vous, et ces auteurs, m’avez fait gagner énormément de temps et constamment stimulé à lire à nouveau des essais plutôt que de la SF divertissante (mais "bonne"), dont j’ai eu profondément besoin à un moment de ma vie dès que je n’ai plus eu de télé.

      C’est juste que j’ai gardé mes habitudes de pauvre : même si je gagne aujourd’hui presque le salaire médian (1 600 €, quand le dit salaire est à 1 700), j’ai vécu des années avec de tout petits revenus, parfois minuscules : la propension à même vouloir acquérir toute chose qui ne relève pas de la nécessité première s’est atrophiée puis éteinte (le deuil de l’objet convoitable est achevé).

      L’argent s’accumule sur mon compte courant - mais je ne sais toujours pas ce que je serai dans 6 mois, comme depuis que je suis entré sur le "marché du travail". Pôle Emploi, c’est mon copain. Et je suis désolé pour tous les entrepreneurs, mais je n’en suis pas un, je suis juste un très bon technicien. Bref.

      Pardon pour toutes celles et ceux qui crèvent la dalle juste là, qui ont juste besoin de 50 ou 100 € pour boucler le mois de juin ou ne pas traîner une dette à la c... J’ai connu ça, je re-connaîtrai peut-être (sûrement) ça, donc je ne pavoise pas.
      Pour une fois, au bout de 15 ans, je suis dans un "haut" matériel relatif.

      C’est mon frère, ce grigou, qui me refile les livres KK (Douglas Reed ou Dialogues désaccordés collector avant la censure) qu’il a aimés (ou Atlas du mondialisme et le Carroll Quigley, de chez Retour aux Sources). Et moi je lui prête Shlomo Sand, et on coupe le saucisson avec son douk-douk (vrai).

      Merci pour votre boulot, l’envie de transmettre et le sentiment d’injustice qui vous habitent.
      Je vous souhaite la meilleure des continuations mais remercie tous les gens, des plus humbles sympathisants aux plus visibles "vedettes" (sans mal y penser) qui font vivre cette chose unique qu’est E&R.


  • #2220927

    Offrir Soral avec Evola, non mais vous êtes trop sympa...


  • #2220944

    J’ai le même âge que Soral, avec un socle social différent plutôt lumpenprolétariat mais qu’importe. On est tous le produit de notre milieu et de ses gènes au départ, après on se démerde avec ça. En revanche, on a navigué plus ou moins dans les mêmes sphères dans les années 70/80. C’était une époque épique à tous les niveaux à condition d’avoir une curiosité insatiable, le goût de l’aventure et un culot à tout épreuve....dans la même journée tu pouvais faire la causette à un philosophe, aller faire un business rue Bleue dans le bar à voyous, trainer dans le quartier des halles, aller discuter avec Héliette Bess à la librairie Parallèle derrière Beaubourg, et se finir au Palace....


  • #2221192

    Pour ceux qui apprécient la musique de cette époque, voici une petite gâterie des années 80 que vous avez sûrement oubliée :

    https://www.youtube.com/watch?v=s9X...

    Bonne écoute à vous !


  • #2221386

    Le parcours d’Alain Soral,

    Alain Soral a évolué dans les milieux les plus caractéristiques
    et les plus emblématiques où se forge et se diffuse la pensée
    et la propagande d’un système .
    Alain Soral aurait pu y faire carrière et fortune .
    Alain Soral a choisi de retourner l’arme contre cet empire
    odieux et violent ,d’en dénoncer les vices et de nous servir
    de bouclier contre dorénavant son implacable ennemi .
    Belle leçon d’intelligence,de courage,et de fidélité à son peuple .
    Alain Soral a notre respect et sans doute beaucoup plus .
    Merci Alain Soral .


  • #2221460

    Un Alain plus léger et toujours exigeant que tu nous donnes à voir, un visage qui s’éclaire à mesure que la noble dissidence grandit, bref, il flotte comme un parfum de sérénité naissante dans cet extrait.
    La route est longue mais Dieu qu’elle est belle !


  • #2221559

    Vers 51:00 on voit un extrait de l’INA où Soral, jeune et sapé dans les années 80, parle debout les mains dans les poches.

    Quelqu’un a-t-il un lien vers cette archive ? Elle est introuvable par mots-clés sur l’INA...


  • #2221590

    Super intéressant lorsque Mr Soral parle de l’esthétique très "faf" des groupes de musique des années fin 70 début 80 !

    En effet, tout le monde connais la traduction de "New Order", les runes SS du groupe Kiss, et il me semble même qu’il y eu un album de Michel Sardou avec comme dessein sur la pochette ce bon vieux Mich’ portant des lunettes noir avec une cible au milieu, qui pouvait rappeler une croix celtique. Il me semble qu’il y eu polémique la dessus...

    Il est intéressant d’insister là dessus car je crois que la fin de cet esthétique arrive avec la naissance du mouvement "anti-fa" et l’arrivée des socialistes au pouvoir.
    Après le mouvement "punk" il y eu le mouvement "skinhead", qui sont très proche contrairement à ce que l’on pourrais croire. Lorsque les skins anglais sortaient "l’union jack" le week-end en quittant l’usine, les jeunes skins français les copiant avec le bleu blanc rouge, ça n’a plus à la "bien pensence" de l’époque : Quoi ??!! Des jeunes excités fier du drapeau national ?!! Jamais !!!
    C’est pour cela que le mouvement skin c’est diviser en deux branche : extrême droite (méchant) extrême gauche (gentil) !

    Aujourd’hui le code vestimentaire skin, ou plutôt "néo-skin" (fini l’époque du "bombers rangers ") est encore très présent dans certains milieu, des tribunes de foot par exemples. Les anti-fa connaissent à la lettre ces codes.

    Petite expérience pour les amateurs de sensations forte : sortez le soir avec 1 ou 2 potes dans une ville bien gauchiste et sapez vous en polo Lonsdale avec des Adidas samba au pieds. Le soir, une fois que vous êtes bien cuit, les chiens de garde du système vous sauterons dessus ! C’est là qu’il ne faut pas se dégonfler : Pif Paf Aie !!
    Ps : ne jamais le faire si vous n’êtes pas de ce milieu vous l’aurez compris...expérience de jeunesse !


  • #2221886

    En france.. Tout les medias ont peur de soral. Personne n’est assez fort pour le confronter. La france est contrôlé par des gens qui vivent au dessus de leur moyens intellectuel.. Mais Ici au quebec cest pire.. Nous dormons . Nous sommes trop BIEN et quand on est bien, on dort profondement... Grace a ER vous avez encore des couilles en france. Ici nous avons ete vaincu par le canada de facon déloyal. Ne lachez surtout pas..

    - un canadien francais qui voudrait retourner chez sa mere terre..

     

  • #2222288

    Are we not men, we are DEVO !?

    Stooges, New York Dolls, Sex Pistols, Undertones, 999, Clash, Stranglers, Madness, Generation X, Ramones, Selecter etc... pour se réfugier ensuite vers Miles Davis, Yellowjackets, Spyro Gyra, Archie Shepp, Charlie Parker, Steps Ahead etc...
    Bravo Monsieur Soral, bon courage face à vos (trop) nombreux ennemis.


  • #2224089
    le 22/06/2019 par Clara Imbert
    Soral a (presque toujours) raison – Hors-série

    Première partie très intéressante, hâte de voir la suite... Comme l’a bien précisé Alain, à son époque les choses étaient différentes. Dernièrement je me suis rendue au jardin du Luxembourg. Alain y avait fait un petit reportage sur les femmes (la drague). Il disait qu’il avait toutes les chances possibles de rencontrer des jeunes filles assises sur les bancs... Là où je ne peux pas le rejoindre - ça ne veut pas dire que j’ai raison - c’est lorsqu’Alain dit qu’il draguait beaucoup par rapport à un manque affectif durant la période de son enfance. Non. Je dirais qu’il aime les femmes tout simplement et c’est son droit, il n’a pas à chercher des prétextes ! C’est tout à son honneur et elles le lui rendent bien. Mais le temps passe et.... Euh non, je préfère ne pas me prononcer, je préfère attendre la suite. La première partie est passionnante, surtout lorsqu’il nous parle de l’importance des rencontres avec des personnalités...


Commentaires suivants