Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral a raison : le mensonge du sionisme !

par Pierre Dortiguier

Ce n’est point facile de reprendre un propos, mais c’est un devoir de dire que l’on pense identiquement et d’apporter des preuves à une proposition juste : le sionisme que l’on croit une entreprise coloniale, ce qui n’est pas faux, a ceci de particulier qu’il est mondialiste, appartient non pas à une nation, mais à une stratégie générale mondiale.

Laissons de côté l’Histoire enseignée, et retenons que ce nom d’Israël mentionné dans le noble Coran n’a rien à voir avec l’Etat qui porte ce nom. Les recherches russes –pour y faire allusion- prétendent que ce nom d’Israël a eu plus d’ampleur que ne le veut une fable biblique dont s’est empoisonné le Christianisme et a même causé au 19ème siècle ce « sionisme chrétien » qui cherchait à favoriser en Palestine le « retour » de gens qui n’en étaient que très peu partis ! Souvent un livre sacré est aussi important par ce qu’il tait que par ce qu’il dit, car le silence est aussi une instruction !

Une autre formule peut venir au secours, s’il en était besoin de ce que dit M. Soral dont l’instruction et l’exercice dialectique dépassent le produit moyen et formaté de nos « universitaires » agrégés autour du postmodernisme, et ne parlent généralement plus que pour rendre l’auditoire idiot ! C’est un chercheur, et eux ont seulement trouvé un fromage !

Certaine belle formule apprise d’un militant sioniste parisien, de l’ancienne Pologne russe, nous disait ironiquement qu’un sioniste est un Israélite qui en envoie un autre en Palestine !

Donc c’est non pas un lieu, mais l’espace d’une stratégie ; c’est pourquoi il convient d’éclairer ce mouvement en le réfléchissant dans le miroir des grands événements que furent les deux premières guerres mondiales ; et s’habituer à voir la présence sioniste en Palestine dans cette politique mondialiste, dont la formule est : la crise, donc la guerre ! Tel est le slogan de toutes les coalitions depuis août 1914. C’est donc à un saut de plus de 90 ans qu’il faut procéder pour illuminer ce concept dont la méconnaissance mène les peuples à l’abattoir !

Une caricature contemporaine allemande paysanne, - ce qui est presque une tautologie, ou dire la même chose - montre un groupe de cochons ironiques se moquant d’un solitaire d’entre eux, qui fronce les sourcils : « Il est conspirationniste, et s’imagine que le propriétaire nous engraisse ici pour nous tuer ! ». Dire ainsi que le sionisme est un piège pour les « colons » mêmes en l’entité bâtie par le premier résident britannique Lord Samuel en 1920 environ, et qu’eux-mêmes servent à amorcer une bombe internationale en faisant passer les agresseurs pour des victimes, est une prévision scientifique ! C’est en effet la raison pour laquelle les Israélites européens l’ont instinctivement refusé en interdisant à Herzl de tenir son congrès international fondateur à Munich, mais à l’obliger à trouver le casino de Bâle. Aucun éditeur judéo-allemand ne prit son livre « L’Etat juif » écrit en allemand, et il dut le publier là où vous trouvez le paradis actuel des comitards syriens, à Londres !

Que Herzl se soit aperçu de sa méprise, qu’il ait compris que son utopie était une manœuvre, que sa mort même fût suspecte, - et celle aussi de son fils devenu catholique -, est une autre histoire ; mais il est certain que l’entité est invivable, que les meurtres de Deir Yassine, de Sabra et Chatila etc. sont une impossibilité, en tenant compte des spoliations et des humiliations, oui, une interdiction de vie commune avec les Arabes, qu’une Palestine unie et démocratique avec une table sioniste et des bouquets de fleurs et quelques chaises palestiniennes, avec une rallonge pour MM. Abbas et consort, est utopique ! Au sens premier, n’a pas de lieu ! C’est ce que le comédien grec qui imita la fable persane des oiseaux en république Aristophane appelle « Coucou les Nuées » !

Que reste-il ? Le retour des « survivants » d’un déluge non point voulu par Dieu, mais organisé par les hommes bien au chaud, par les électeurs de Mme Clinton et, précision statistique, volontiers électeurs du parti démocrate ! Qu’une panique s’empare de ce qui se nomme depuis 1948 (et il n’en était pas question dans les années précédentes au sein du « foyer juif » en Palestine) « l’Etat d’Israël » est naturelle ; que la tendance suicidaire notée par de nombreux psychiatres dans les communautés repliées sur elles-mêmes ait pris un tour politique, soit !

Mais nous voudrions rappeler trois faits :

La nomination du juge US Louis Brandeis (patronyme issu d’une ville allemande de Bohème !) à la Cour suprême des Etats-Unis en 1916, (après pression ou chantage personnel sur le Président démocrate Wilson) et ce jusqu’en 1939, fut l’introduction d’un militant sioniste à la tête de la géopolique américaine, et aussi – car cet homme venait de milieux financiers - à la tête du Federal Reserve System créé le 23 décembre 1913 ! A la veille de Noël, quand les chrétiens du Congrès se préparaient à manger la dinde du lendemain ! C’est de Louis Brandeis que vint l’offre américaine de soutenir l’Angleterre et une France exsangues en 1917, communiquée à Lord Balfour ! Et cette Déclaration de début novembre 1917 dont on parle tant est une idée de Louis Brandeis. Comptait-il s’installer en Palestine ?

Il est certain qu’un esprit sain, près d’un siècle après les événements ne peut que se demander pourquoi l’année 1914 vit la ruine de quatre Empires, russe, allemand, austro-hongrois et ottoman, quelque mois après l’installation de ce système financier privé US qui devait devenir le moteur de son impérialisme ! Cette Déclaration Balfour contribua à dresser le peuple allemand contre sa communauté israélite que la propagande sioniste excitait de rêve paradisiaque en Palestine !

C’est donc une mécanique grotesque et cruelle qui nous mène à ces immolations par le feu dans les colonies sionistes et à ce martyr perpétuel de la population Arabe.

Un détail rappelé par M. Soral, celui de la nationalité US de M. Netanyaou qui est le plus belliqueux, et un autre détail plus européen, que nous ajoutons, celui peu connu du projet d’accueillir en Thuringe des « rescapés » de la future catastrophe ! Tout est prévu, sauf la vraie fin, bien sûr ! Nous sommes en plein cynisme !

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #207982
    le 22/08/2012 par Hommemasculé
    Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

    Merci Pierre pour ce papier. Alain Soral a parfaitement raison et vous montrez une nouvelle fois qu’il vise juste et surtout que l’histoire ne date pas d’hier.

    Que peut-on faire pour avancer ? Parler de tout ça aux personnes de son entourage ? Encore faut-il qu’ils soient réceptifs à ces sujets et qu’ils aient une culture suffisante pour percuter (les noms, les évènements, les dates, les lieux ...). J’ai bien peur que même si vous êtes nombreux à apporter votre pierre à l’édifice, la grande majorité des gens est totalement écœurée de toute ces histoires depuis qu’ils ont quitté l’école. Alors quand il s’agit d’histoire, de politique, de géopolitique même. Dur dur.

    Je remarques aussi que souvent ce sont les femmes qui piaillent dès qu’une discussion tourne à la politique. Avec mon beau-frère on aime bien parler, ça chauffe sans jamais se disputer. Je comprends pourquoi dans le temps, les hommes se retiraient pour aller discuter entre eux, et les femmes de leur côté. Le pire c’est que généralement on s’énerve plus parce qu’on essaye de te faire changer de sujet (c’est à dire revenir à des discussions légères et vides) que du fait de la discussion elle même.

    Enfin voilà, tout ça pour dire que l’information est bonne, mais difficilement communicable par nous autres, pauvre petit citoyen lambda.

     

    • #208009

      Je trouve la remarque sur le sens des discussions imposées en société par les femmes très juste. Du moins puis-je témoigner de la même tendance.
      A l’échelle de la société cela correspond à cette féminisation de la politique si justement décriée par Soral, où le sociétal est substitué au débat social.


    • #208092
      le 22/08/2012 par Parle à mon cul, ma tête elle est malade.
      Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

      où le sociétal est substitué au débat social.

      Exactement. Je penses qu’en plus il ne s’agit pas d’une volonté d’interdire des sujets. Mais d’un incompréhension "du plaisir de parler de ces choses là" et d’une crainte que ça finisse en dispute. Alors qu’a chaque fois, s’il y a dispute c’est uniquement généré par la restriction, pas par la discussion.

      En même temps, moi j’ai un beau-frère dans les assurances, c’est limite la banque :) donc sur qu’on se marre bien à discuter de sujet comme ça, lui étant totalement conditionné à grand coup de séminaires dans la face. Et moi totalement marginalisé dans ma façon d’observer le monde.

      Difficile de pouvoir parler de sujet complexe quand on accumule des lectures, des recherches et qu’on en parle à quelqu’un qui n’est pas du tout dans ce paradigme. Dès fois j’ai l’impression d’être en avance sur mon temps. Non pas que je me sens plus intelligent ou plus malin qu’un autre, mais je me dis que je fais parti de cette minorité de personne qui ont ouvert les yeux plus tôt qu’il ne le fallait (trop tôt même).

      En même temps, quoiqu’il se passe, je sens quand même que j’aurais une meilleure maitrise et un plus grand sang froid vis à vis d’une situation qui peut probablement dégénérer très vite (en cas de conflit généralisé). Disons qu’on ne devra pas subir l’effet de surprise, c’est déjà ça de pris :)


    • #208301
      le 23/08/2012 par lecridupeuple
      Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

      Concernant les femmes, je vous conseille, afin de mieux cerner votre réflexion, l’introduction de ’Vers la féminisation’ de notre président.

      Tout y est dit. Malheureusement ajouterais-je !


    • #208443
      le 23/08/2012 par Je féminise, tu féminise, nous féminisons :)
      Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

      @lecridupeuple

      Hé hé :) Déjà mangé le bestiaux et d’ailleurs c’est du haut niveau !

      Merci du conseil ;)


    • #208497
      le 23/08/2012 par alfred adler
      Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

      « Dès fois j’ai l’impression d’être en avance sur mon temps. Non pas que je me sens plus intelligent ou plus malin qu’un autre, mais je me dis que je fais parti de cette minorité de personne qui ont ouvert les yeux plus tôt qu’il ne le fallait (trop tôt même). »

      Recevoir ce genre de révélation ferait-il naître chez moi un sentiment d’élection ?

      Hypothèse : ce sentiment d’élection témoigne d’un pathétique besoin de reconnaissance (paternel).

      La plupart des sociétés d’un passé très ancien avaient des rites d’initiation, dont la fonction sociale était de marquer la séparation entre l’enfant et la mère ou la bulle familiale, l’entrée dans l’âge adulte. Dans nos sociétés, ces rites ne sont plus institutionnalisés. On peut dire qu’aujourd’hui le père transmet peu aux enfants, et qu’il laisse souvent chez eux le sentiment de ne rien avoir reçu de lui. Mais si je n’ai rien reçu du père, rien ne m’a aidé à accepter la sortie hors de l’enfance, rien n’est venu sanctionné cette entrée dans l’âge adulte, et je reste pour moi-même un enfant.

      La figure paternelle ou l’initié doit me transmettre une connaissance, qui me distingue (élection), car elle m’ouvre les yeux, et pourtant qui me marque, car cette marque est le signe que j’ai affaire au réel, que je suis un adulte et plus un enfant. Je me soumets, je me reconnais enfant ("non pas que je suis plus malin ou plus intelligent qu’un autre"), mais cela tue l’enfance en moi, cela doit donc être vrai : ce qui blesse ne peut pas être une illusion qui berce mes désirs... A moins que... à moins que je ne désire être blessé ? Ainsi ce qui se présente à ma conscience comme une malédiction est en fait vécu intérieurement comme une élection et un adoubement.

      Telles sont du moins les conclusions auxquelles je suis moi-même arrivé, en essayant d’être lucide sur les sentiments que j’éprouve...

      Comment échapper à ce rapport à la connaissance où on la reçoit comme une révélation ou une faveur de la part d’un initié ? Tout simplement en commençant à se servir – il n’est jamais trop tard – de son propre entendement, en cherchant à penser par soi-même, comme le fait Guillaume ici, en s’étonnant qu’on puisse porter une accusation aussi paradoxale contre Louis Brandeis (« après pression ou chantage personnel sur le Président démocrate Wilson », « cet homme », non seulement « venait de milieux financiers », mais était au service de leur domination), sans l’étayer le moins du monde.


    • #208636

      Sur quel échantillon statistique repose ton observation concernant les femmes piailleuses ?


    • #208735

      Sur quel échantillon statistique repose ton observation concernant les femmes piailleuses ?

      Tiens une féministe qui prend ça mal. Ça m’aurais étonné du contraire.

      Tout simplement comme il est indiqué dans mon message, de mon expérience personnelle dans différents contextes, ainsi qu’un retour de mes amis. Et je vois qu’il n’a pas fallu longtemps pour que quelqu’un se retrouve dans mon écrit.

      De plus, commence par bien mesurer le sujet avant dans t’engouffrer dans du "concernant les femmes piailleuses", parce que là tu justifie mes propos. Je n’ai jamais parlé de femmes piailleuses, j’ai parlé des femmes de ma famille qui piaillent dès qu’il s’agit d’aborder certains sujets.

      Et puis, juste entre nous, nul besoin de faire appel à un institut de sondage qui consulterons 1000 personnes et qui pondèreront les résultats par de savant calculs arithmétique, l’expérience du quotidien est amplement suffisante, ne t’en déplaise.

      Des questions ?


    • #208753
      le 23/08/2012 par Le marchand de sable
      Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

      Recevoir ce genre de révélation ferait-il naître chez moi un sentiment d’élection ?

      Ouf. Pas sur que j’ai bien compris le sens et l’intention de ton commentaire. Pas sur non plus que tu as bien saisie mon propos, ou alors c’est moi qui m’exprime mal, possible.

      Je vous juste dire de façon indirecte qu’il est loin le temps de l’insouciance. Il est également loin le temps où on pouvait encore spéculer sur le lendemain. Il n’est pas question de moineau tombé du nid, mais tout simplement le fait de passer dans la case de ceux qui acceptent une certaine forme d’observation des évènements qui se déroulent (minorité), comparé à ceux qui préfère se mettre des œillères et faire comme si de rien n’était (majorité).

      Car à un moment, on a fait le tour du sujet. Et même si les détails nous échappent et que probablement une grande part de l’histoire reste pour l’instant totalement éclipsée, tout converge vers l’analyse qu’a fait Alain (et d’autres également) sur le projet mondialiste. Donc, voilà. Même si les variations s’enchainent, elles sont toujours sur le même thème. Après 10 ans (minimum) à "contempler" le merdier, on est en droit de se considérer plus éveillé que la moyenne sans pour autant devenir mégalo tu vois.

      D’où le fait de préciser qu’il ne s’agit pas de péter plus haut que son cul, mais qu’adhérer à certaines thèses bouscule beaucoup de chose et que l’initiation (pour reprendre tes termes) n’est pas une sinécure. D’ailleurs, il semblerait que je ne soit pas le seul dans ce cas à la lecture de commentaires ici et là sur E&R.

      Bref, si t’avais un idée à me transmettre ou un message à faire passer, merci de reformuler car j’ai rien pigé ;)


    • Comme tu le fais remarquer si justement, ces observations reposent sur ton expérience personnelle dans ton entourage, mais là tu t’enfermes dans un clivage qui n’est pas juste, cette opposition hommes -femmes est loin d’être pertinente. De quel milieu viens tu ?
      Si tu te cantonnes au milieu ouvrier, que je connais bien, il est très rare de voir une discussion tourner à la politique, qu’il s’agisse des hommes ou des femmes...
      Pour mon cas personnel, je suis une femme et dès que je veux parler de ces sujets avec mon mari, il me dit arrête toujours avec ça....ironie du sort.... !
      Ces oppositions communautaristes, hommes-femmes, gays-heteros etc ne sont absolumment pas pertinentes dans un débat ou il faudrait plutôt parler simplement de milieux sociaux différents. Comme le dit si bien Soral, une ouvrière n’a pas les mêmes intérêts et les mêmes occupations qu’une technocrate bourgeoise !
      C’est sûr que quand tu as arrêté les études à la 3ème, que tu te leves a 6h tous les matins, que tu travailles à l’usine, que t’as 3 enfants a nourrir, et que tu gagnes le SMIC, que t’as pas l’argent pour te payer une nounou, tout d’un coup t’as moins de temps pour t’interesser a la politique...

      Va dans une famille de technocrates bobo, les enfants filles ou garcons, auront fait de grandes ecoles et parleront politique avec les parents, amis etc

      A cela, s’ajoute un désintéressement (légitime) des gens pour la politique, car ils ont l’impression que de toute façon, cela ne changera rien a leur condition, et ils ont raison !
      Qu’ils votent a droite, a gauche, ou même blanc (celui ci n’est pas comptabilisé !) cela revient au même ! C’est pipé d’avance, c’est une illusion de choix, le pouvoir appartient aux élites Bilderbergiennes, Européennes, et Mondiales.
      Normal que les gens ne s’interessent plus à la politique, et qu’ils se divertissent (ils n’ont plus que ca !).

      A cela, il faut aussi ajouter que l’école dégoute de tout ça, quand je me rappelle les cours d’histoire/geo au collège et au lycée, c’est vomitif d’ennui....


    • #209116

      Moi je suis une femme (et une maman) et j’adore parler politique avec mon homme, on est pas toujours d’accord mais on est tout le temps en train de discuter des articles d’E&R et de l’actualite en general.
      Je suis aussi tres fan de Marion Siguaut, avec qui je reverais de discuter. Juste pour dire quoi, on est pas toutes des piailleuses..
      Cela dit je me souviens que quand j’etais gamine, j’essayais de participer au conversations de mon pere, mon grand pere et mes oncles. Mon pere laissait toujours mes freres parler et ecoutait leurs idees avec attention, mais quand venait mon tour, il me faisait toujours comprendre d’une facon plus ou moins subtile que bon, tout ca c’etait pas une affaire de femmes et que le plus vite je repartais vers mes poupees, le mieux.
      Je disais aussi quelques betises, mais je ne crois sincerement pas que le point de vue de mon pere etait fonde sur le fond de mon discours mais bien seulement sur le simple fait qu’une femme/fille ne peu pas etre melee a des choses aussi serieuses que la politique.
      Bref tout ca pour dire que si tu es papa, l’education de tes enfants et nottament des petites filles est aussi ta responsabilite. La deplorable Feminisation de la societe dont parle Soral est aussi due aux peres de famille qui considerent leur filles comme moins capables de former des idees politiques que leurs fils.
      On seraient peut etre moins piailleuses si on etaient encouragees et mises en confiance par nos peres a discuter et a debattre des chose "serieuses".


    • #209385
      le 24/08/2012 par Fuministerie
      Alain Soral a raison : le mensonge du Sionisme !

      @xxxx et Elena

      Je ne m’attendais pas à ce que mon message suscite autant de réactions, et de plusieurs femmes (denrée rare sur le forum publique d’E&R il me semblait à la lecture des messages et des pseudos), mais c’est un plaisir de vous lire et que vous ayez compris qu’il ne s’agissait pas d’une sorte de haine anti-femme. D’ailleurs, les hommes étaient minoritaires dans ma famille, et moi fort entouré et aimé par les femmes.

      Alors probablement qu’il y a des paramètres liés à ma situation propre qui cloisonnent ma remarque à une anecdote plus qu’à une généralité. Mais je maintiens quand même qu’à une époque pas si lointaine, dans certains milieux, on se séparait pour discuter (regardez le film de Cameron "Titanic", la scène avec DiCaprio qui dine chez les riches nous en montre une variante). Au même titre que certains enfants vouvoyez leurs parents, ce qui n’est plus vraiment très répandus aujourd’hui.

      Enfin voilà. Soyons quand même conscient que le "pouvoir" des femmes et la féminisation des esprits est à l’œuvre et qu’il faut y prendre garde. Ce qui ne signifie absolument pas de coller une "fatwa" sur Les femmes, mais simplement résister à une certaine oppression de la société "féminisé/féminisante" qui peux être que ressenti par un homme.

      Parce que le "combat" féministe est, comme son nom l’indique, un combat. Un combat signifie qu’il existe un adversaire - l’homme. Un combat signifie des objectifs, un but. Généralement dans un combat, il y a un gagnant et un perdant. Le combat féministe est un combat non pas pour une égalité, sinon son existence est dorénavant caduque, mais un combat pour asservir l’homme. Et j’aurais même tendance à dire qu’on a déjà dépassé la médiane.

      Donc pour faire dans le simple, mais pas simpliste pour autant. La question n’est pas de mettre "une branlée" aux femmes et les envoyer à la cuisine (ça c’est de la caricature, et c’est pourtant un classique des arguments - femme battue - femme réduite aux tâches ménagères), mais la question est de mettre des garde-fou et imposer des limites à ce que la société impose comme étant un modèle généralement admis.

      TOUT, je dis bien tout est orienté pour flatter vos instincts mesdames et la castration des hommes est utilisée à ces fins. Je pourrais vous faire des listes d’exemple pour justifier ce propos, mais je sais déjà que vous aurez probablement beaucoup à dire par rapport à ce message. De plus, les caractères me manquent.

      Amicalement.


    • Pas d’amalgame les gens, c’est justement ce qu’ILS veulent .. qu’on se tire régulièrement dans les pattes ! Les exemples personnels font juste partie de notre vécu... ils ne sont pas obligatoirement le reflet de la réalité.
      Une personne qui défend son rôle, sa position, son état, sa nation, sa confession, philosophie, etc ... n’est pas pour autant un extrémiste ou un .. "iste" quel qu’il soit !

      On sait, quant au féminisme, comme la plupart des courants, mouvements, etc qu’il a été monté de toute pièce ... par des hommes, qui plus est, dans le seul but d’aliéner une grande partie de la population féminine qui commençait à s’intégrer à la société de consommation et de créer des rivalités, conflits et compétition avec la population masculine ainsi qu’il est vrai, de ternir l’image de l’homme (entre autres) ...technique "démoralisation" puis soumission ... comme d’habitude " Diviser pour mieux régner" !

      Si les choses sont comme elles sont actuellement entre hommes et femmes ... à nous de les changer ! Ré-éducation !

      Je suis une femme, je parle énormément de politique avec les 2 genres ... et je ne supporte pas les piaillements ! ;-)


  • #208032

    C’est quoi cette histoire d’accueillir en Thuringe les "futur rescapés" ?

    Un lecteur serviable pourrait-il m’en dire plus ?

     

  • #208033

    Si je survis j’irai voir ce temple et la nouvelle Jérusalem ! Que de sang versé pour cet idéal !

     

    • #208073

      t’irai voir l’antéchrist ?

      on risque tous de ne pas survivre a la connerie de ces fous sataniste
      la pluspart d’entre nous prennes plaisir a avoir recu ce savoir que la masse n’a pas mais ca nous protegera pas des que les bombes lorqu’elle tomberont.
      le plus important c’est de sauver sont ame, pas de nourrire sont orgeuil


    • #208093

      Survivre m’intéresse pas ! Comprendre un peu plus !
      Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort,
      Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi !


  • #208346

    Louis Brandeis serait donc un pourri ? Il était sioniste, il l’était surement... Sioniste, il "venait de milieux financiers"

    Pourtant, c’est lui qui disait : « Le conseiller choisi pour représenter d’importants intérêts privés possède habituellement des capacités de haut niveau, tandis que le public est souvent représenté de façon inadéquate ou pas représenté du tout. Cela conduit à une grande injustice pour le public. Il en résulte que de nombreuses lois de notre législation n’auraient jamais du être édictées si l’intérêt public avait été justement représenté... »

    En réponse, il a longtemps plaidé contre les monopole, en particulier l’empire Morgan. Opposé aux milieux financiers, pour lui, « le système bancaire devait être démocratisé et la création monétaire contrôlée par le gouvernement ».

     

  • #208361

    bon texte et beaux commentaires, je me suis retrouvé dans presque chaque ligne de ces 8 interventions.
    ouf je suis pas seul !!!

    merci à vous.


  • #208601

    Je suis comme vous, mes recherches depuis 2005 m’ont conduit à comprendre l’épouvantable horreur sur la question juive aujourd’hui mué en question sioniste. La communication de cette monstrueuse réalité avec mon entourage est vain. je me sens condamné à communiquer seulement avec ceux " qui savent". Je partage mon expérience et en ce moment je lis, "La controverse de sion" de D.Reed , un livre édifiant qui ouvre les yeux sur la question juive qui s’inscrit dans l’histoire humaine depuis -500 AV JC à 1956, date de fin de rédaction, et qui a été compilé a partir d’une énorme masse de documents dont l’auteur, journaliste d’investigation, s’est acharné à cherché, obnubilé par son obsession pour la vérité. A lire d’urgence pour ceux qui sont à la recherches d’explications fouillés


  • Très beau texte du professeur Dortiguier que l’on espère lire plus souvent sur E&R !


  • #209177

    oui il est plus que temps de serrer les rangs !