Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alors, c’est la guerre ?

Résumons les événements récents.
1. Les Casques Al -Qaïda blancs [1] ont offert à la délectation des merdias putrides du monde libre, des vidéos d’enfants agonisant, probablement empoisonnés au gaz par les Égorgeurs modérés chéris de Hollande et Cazeneuve. [2]

2. Pour ne pas être en reste le Casque jaune de la maison blanche fait abattre cinq autres beaux enfants à coup de Tomahawk ! 

Cette hystérie dénote un tel manque patent de virilité que les Pussy-hat ne se tiennent plus de joie et jettent leurs hat roses par dessus les moulins pour rafraîchir leurs pussies mis en chaleur thermonucléaire ! Vive Hillary Trump, criaient-elles, triumphantes à New York dans la 47e rue.

Bénéfice secondaire local, nous autres électeurs français auront un aperçu sur le degré de servilité des candidats en lice. Sans surprise les pires va-t-en guerre se recrutent à gauche : le trio Macron-Hamon-Poutou !
Et oui, Poutou le rrrrrrévolutionnaire, « crasseux, mal rasé, mal élevé » comme dit l’excellente Marion Maréchal, se révélera comme un des plus serviles laquais de l’impérialisme américain ! 

Le mort saisit le vif

La rébellion de Trump contre le fameux « État profond hamériquain » était-elle factice ou simplement étudiée ? Artificielle ou artificieuse ? Était-ce la ruse du renard ou les rodomontades d’un roquet ?
Les bavards infatués qui ne comprennent rien à rien, les tenants de l’ère inflationnaire du vide vont y aller de leurs dissertations !
Que n’a-t-on pas lu et entendu jusqu’à présent ?
Que de complications !

La simplicité fondamentale, difficile à saisir parce qu’elle repose sur la vraie connaissance, la voici abruptement résumée :
L’élection de Trump n’a pas renversé l’État, le complexe militaro-industriel, la CIA, le NSA, la Banque, Hollywood, l’AIPAC, etc. Le mal est trop profond, cette gangrène économique, sociale, morale qui descend jusqu’au cœur. Il faudrait l’extirper, récurer jusqu’à l’os cette pourriture qui ronge tout le corps social, jusqu’à amputer ses membres les plus corrompus.
Ça c’est l’opération chirurgicale qu’on nomme la révolution.
Une élection n’est qu’un remède de bonne-femme. Quelque temps le malade se berce d’illusion, jusqu’à la prochaine crise, qui lui révèle que son État s’est aggravé.
Et dans l’accélération terminale de notre âge apocalyptique, les rémissions sont de courte durée.
Ainsi nous assistâmes confondus, déçus et écœurés, à un revirement bestial de la ligne politique du président Trump.

Ce changement de cap à 180° est parfaitement symbolisé par le changement gravitationnel qui s’est opéré dans la sphère rapprochée du président. Éviction de Steve Bannon, nationaliste américain, « l’Amérique d’abord », remplacé par son gendre Jared Kushner, Juif orthodoxe, « l’Israël avant tout ».
(Ah, Ivanka !
Ayez donc des filles !)

Bien sûr cette simplicité sera jugée simplette par les complexificateurs professionnels qui ajoutent leur confusion au chaos régnant.
Et quand ils produisent à peu près la même analyse il leur faut dix pages de circonlocutions et de circonvolutions pour y arriver.
Ces événements nous dépassent, semblent-ils dire, nous allons les expliquer aux autres.
Y’ a de la conférence dans l’air les gars !

Leur cul-bénis confortablement posés sur leurs sièges, engoncés dans leurs oripeaux idéologiques qui puent la naphtaline, leurs pénibles ratiocinations ont la pesanteur « des choses mortes qui pèsent très lourds sur les cerveaux des vivants » [3].

Ainsi de Trump et de son « État profond » : le mort saisit le vif !

Y aura-t-il un accord secret entre Poutine et Trump ?

Trump veut donc abattre Bachar al-Assad, comme « une personne malfaisante » , comme « un animal », dit-il aujourd’hui, quelques jours après avoir affirmé que le départ d’Assad n’était pas une priorité !
Il choisit donc de finir le bon boulot en Syrie, c’est à dire d’être son bourreau, dans la continuation du démembrement du Proche-Orient commencé le 11 Septembre, en stricte application du Plan Yinon.
Dans cette basse besogne le mieux serait d’obtenir l’aide passive de Poutine.
Tout est là.
Mes propres services télépathiques ont pu saisir une bribe de conversation téléphonique secrète entre le beau papa de Kushner et Vladimir :

— Écoute Vladimir, tu es un milliardaire ne l’oublie pas ! Et moi je suis le milliardaire de tous les milliardaires, celui qui défend le terreau des milliardaires dans leur ensemble. Tu dois obéissance au big-boss du Capital.
— Je suis aussi le chef d’État de la Russie et je dois la servir !
— Tu es milliardaire d’abord ! 
— Je ne veux pas, je ne peux pas, consentir à devenir un valet comme Hollande !
— Personne ne te demande de descendre aussi bas. Reste ce que tu es, et nous ferons un partenariat d’Enfer !
_ Tu ne voudrais pas la guerre nucléaire, quand même ?
 
bzzgrrdzzzgkw...

À partir de là, on m’a brouillé l’écoute et je n’ai pas pu ouïr. [4]

A propos de la guerre nucléaire qui vient, Steven Starr, un savant renommé membre de la fondation Physicians for Social Responsibility et de Nuclear Age Peace Foundation, a analysé les conséquences d’un échange de bons et loyaux services nucléaires entre Washington et Moscou.
Voici ce qu’il dit :

« Le nombre de morts sera dans les dizaines de millions dans la première heure, écrit-il, et ce ne sera que l’horrible début. 
_ « Les deux pays ont entre eux 3500 armes nucléaires stratégiques déployées et opérationnelles qu’ils peuvent détoner en une heure. Ils disposent de 4600 armes nucléaires en réserve et qui sont prêtes à être utilisées. Compte tenu de ce grand nombre de méga-armes, il est fort possible que la plupart des grandes villes des deux pays soient touchées.
_ « 30 % des populations américaine et russe seront tuées dans la première heure. Quelques semaines plus tard, les retombées radioactives en tueront encore 50 % ou plus.
L’hiver nucléaire, période glacière causée par l’impact environnemental de la guerre nucléaire, provoquera probablement la mort de faim de la plupart des êtres humains de la planète en deux ans.

Voilà qui est fort prometteur. 
Pourvu que Poutine tienne bon et aille à la guerre !
Mieux vaut une fin horrible que l’Horreur sans fin !

Paris le 14 avril de l’an de disgrâce 2017

Notes

[1] Les Casques blancs, soi-disant une ONG indépendante, reçoivent jusqu’à 100 millions de dollars de la CIA et du ministère des Finances du Royaume-Uni, un financement de projet secret. Les enfants assassinés sont leurs atouts et leur fonds de commerce. Partageant le quartier général avec le renseignement turc à Gaziantep, en Turquie, il s’agit bien plus d’un « escadron de la mort » que d’une organisation de défense civile.

[2] Swedish Doctors For Human Rights (swedhr.org) a analysé les vidéos, montrant les premiers secours après la prétendue attaque des forces gouvernementales syriennes. Les médecins ont constaté que les vidéos sont contrefaites, qu’elles incluent même des instructions de mise en scène en arabe, et que le prétendu « secours » est en réalité du meurtre. En première analyse, il semble que les médecins travaillant sur l’enfant font comme s’il était déjà mort. Toutefois, après enquête plus approfondie, notre équipe a constaté que le jeune garçon était inconscient du fait d’une surdose d’opiacés. La vidéo montre que l’enfant reçoit des injections dans la poitrine, peut-être dans la région du cœur, et en fin de compte, a été tué par l’injection d’adrénaline manifestement simulée qui lui était administrée.

C’était un meurtre.

La vidéo devrait montrer des mesures de premier secours après une attaque chimique au chlore (prétendu être maintenant du sarin – ce qui est impossible), dont l’injection d’adrénaline avec une seringue à longue aiguille dans le cœur d’un nourrisson. En aucun cas, les traitements n’ont été correctement administrés pour un éventuel agent chimique.
La manipulation et le traitement de l’enfant ont été effectués de manière négligente, dangereuse et susceptible de lui nuire gravement.
Le plus révélateur est les injections d’adrénaline simulées et répétées, prétendument dans le cœur. Le personnel médical, et je pense qu’à ce stade, nous pouvons les appeler en toute certitude les acteurs, n’ont pas poussé le piston de la seringue. Le contenu de la seringue n’a donc jamais été injecté, comme cela est clairement visible dans la vidéo.
Le diagnostic de l’équipe de vrais experts médicaux, d’après ce que montre la vidéo, dit que l’enfant souffrait d’une injection d’opiacés et était probablement en train de mourir d’overdose. Il n’y a aucun indice d’agent chimique ou autre.

Dans la vidéo des casques blancs, il est évident que l’enfant a été assassiné par l’administration simulée d’injection avec une longue aiguille. Il s’agit d’un meurtre délibéré, mis en scène pour simuler un traitement médical.

[3] Karl MARX, Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte

[4] Nous avons ici deux contrepèteries dont l’une est un grand classique.

Une narration théâtrale et comique de « l’Horreur » féministe,
chez Kontre Kulture :

Du même auteur, chez Kontre Kulture :

 

Félix Niesche sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1702952
    le 15/04/2017 par fautqueçachange
    Alors, c’est la guerre !

    "Pourvu que Poutine tienne bon et aille à la guerre !
    Mieux vaut une fin horrible que l’Horreur sans fin !"
    Merci pour cette pertinente approche de la partie de poker qui semble se jouer et pour laquelle le tapis vaut bien la chandelle dans cette conclusion.

     

    • #1702983
      le 15/04/2017 par Grand Gonnet
      Alors, c’est la guerre !

      Il ne se passera R.I.E.N. !

      Trump a vu la film de "qui a vraiment abattu JFK" et a dû changer son fusil d’épaule.
      C’est pas grave, ça ne changera absolument rien au fait que personne n’aura les couilles d’appuyer sur le bouton rouge. L’occident va continuer de s’enfoncer dans le marasme et le totalitarisme compensatoire tandis que le monde va continuer de changer. Nous allons revenir vers un monde féodal comme au moyen-âge, sauf que la féodalité sera assurée par des gros businessman et ce sera tout. Le monde, lui, continuera d’exister. Comme avant, l’Inde & la Chine vont redevenir de grandes puissances et nous autres occidentaux désespéreront de ne pas pouvoir y immigrer pour fuir nos chefs si cruels. Pourquoi croyez-vous que les Pizarre, les Cortès ou les Francisco De Almeida rêvaient de devenir rois ou vice-rois sur d’autres continents ? C’était pour fuir la pression en leur propre pays...tout redevient à la normale, c’est tout.


    • #1703352
      le 15/04/2017 par frederoc
      Alors, c’est la guerre !

      Bonjour,

      @grand gonnet,

      Je ne serai pas aussi catégorique que vous concernant l’évolution de ce conflit latent entre la Russie et les USA. Une guerre ouverte entre ces 2 grandes puissances ne découleraient pas forcément sur un conflit nucléaire : Regardez les belligérances actuelles (ex : Ukraine, Syrie, Yemen ..etc) ;l’arme atomique n’a pas été utilisé quelques soient les raisons. Une guerre peut avoir de multiples intensités et celle que pourrait se livrer les 2 puissances précédemment citées peuvent très bien ne jamais arriver au point ultime de la déflagradation nucléaire.

      Personnellement, ce n’est que mon avis, le combat ultime, c’est à dire la nucléarisation totale de la planète terre, arrivera si et seulement si les réseaux néocons perdent la main sur leur projet mondialiste et que d’autres réseaux opposés leurs ravissent la place de numéro un en terme d’influence et de pouvoir. Vu l’attitude de Trump, cela ne me semble pas être encore le cas.
      Dans 1984, G.Orwell évoquait des guerres constantes, difficilement définissables pour le quidam moyen, et surtout interminables qui, au lieu de tout détruire, maintenaient les populations dans la crainte et la terreur.

      Ce que je dis n’est qu’une hypothèse mais je ne vois pas comment un minimum de collisions soient évitables vu l’ardeur des néocons américains à jeter de l’huile sur le feu afin de continuer leur but messianique.

      N’étant bien évidemment pas devin, l’avenir nous répondra sur l’intensité du froissement entre Poutine et Trump.

      PS : Poutine fera tout pour éviter la guerre. Mais jusqu’à quelle limite peut-il l’éviter ?


    • #1703505
      le 15/04/2017 par Eric
      Alors, c’est la guerre !

      Pour rebondir sur votre " p.s " @frederoc, on pourrait envisager une autre éventualité : le maintien de la tension de la part des Etats-Unis sur leurs principaux concurrents mondialistes (directement, et indirectement en essayant de les diviser) tout en préparant en sous-main l’après-Poutine.


  • #1702955
    le 15/04/2017 par sa majesté
    Alors, c’est la guerre !

    "les complexificateurs professionnels qui ajoutent leur confusion au chaos régnant. "

    J’espère que Thierry Meyssan aura lit ton texte.

    "Mieux vaut une fin horrible que l’Horreur sans fin !"

    Bien dit ! Au moins ça nous donnera l’occasion de recommencer à zéro. Y faut arrêter de croire que l’homme serait si puissant que de pouvoir détruire cette terre à jamais. Elle était déjà là bien avant nous.

     

    • #1703023
      le 15/04/2017 par Pierre-Albert Espénel
      Alors, c’est la guerre !

      D’accord. Et puis à force de nous le promettre ce champignon atomique, on se demande bien s’ils sont capable de nous la servir cette fameuse platée radioactive.
      Depuis le tapis de bombes incendiaires au Japon, on a jamais vu exploser une seule bombe nucléaire , sauf peut ètre dans les contrées lointaines , sous la mer ou mieux encore sur la Lune.
      Pourtant Dieu sait s’ils ont eu l’occasion de nous faire de bonnes démonstrations de leur pouvoir de nuisance.
      Comme dans le sketch de l’autre comique : "Aimez-nous, sinon... champignon...


    • #1703124
      le 15/04/2017 par Bardamu
      Alors, c’est la guerre !

      Vivement le big one, qu’il les engloutisse tous, ça sera dur de plus avoir de bonne séries TV mais on s’y fera.


  • #1702972
    le 15/04/2017 par Culturovore
    Alors, c’est la guerre !

    Soit Trump est une autre marionnette comme les Clinton mise là par le Nouvel Ordre Mondial pour duper les peuples soit c’est un patriote muselé. On lui a peut être rappelé qu’il n’est qu’un homme et que Kennedy aussi n’en était qu’un.

    Soit Trump joue en 2 temps : se libérer sur le plan intérieur pour mettre en place ses réformes économiques et sociales en cédant sur le plan international pour éviter une procédure d’Impeachment.

    Personnellement je pense cette dernière hypothèse la plus probable. Il cède du terrain quitte à revenir ensuite à une politique étrangère plus modérée.

    Ce qui est réel est que la puissance néfaste du complexe militaro-industriel et bancaire est sans limite, et en effet, seule une révolution pourrait y mettre fin ; Trump est soutenu par une grande partie du Pentagone, d’anciens hauts gradés qui ont signé une pétition de soutien lors des élections présidentielles. Il est donc soutenu par le lobby des Vétérans, qui est en fait le plus puissant en nombre aux USA. Les Vétérans américains revendiquent leur patriotisme, et si un jour l’Etat profond est renversé, Washington DC pris de force, cela ne pourrait venir que de là.

    La démocratie et morte en Amérique le 11/9, et en France avec de Gaulle et l’avènement du Mondialiste Giscard qui a fait voter la loi de 1973 qui nous soumettait tous au lobby bancaire. Après la France ne fut que la victime de présidents et de gouvernements aux ordres, allant les chercher soit à Bruxelles, succursale de l’Etat profond Américain en Europe, soit directement aux USA comme Sarkozy le fit juste avant son élection, ou comme ont tenté de le faire Juppé et Fillon en se faisant introniser au Bilderberg, ou Macron directement nommé par les Mondialistes, ou Hollande, Hamon , Valls, Mélenchon auprès de leur Ordre Maçonnique.


  • #1702991
    le 15/04/2017 par fabri
    Alors, c’est la guerre !

    Belle volée de bois vert à Meyssian et bien méritée par ce dernier .Toutefois ça n ’ exonère pas Trump qui semble plier de très bonne grâce devant le lobby et même trouver une certaine jouissance dans la servilité compensée pour lui semble t il par le statut d ’ homme le plus musclé du monde ; peut être que sa prétendue virilité n ’est après tout que celle d ’un vulgaire rouleur de caisse ; car il aurait été plus viril de sa part de démissionner avec fracas en prenant le peuple à témoin de l ’ impossibilité de la démocratie en amérique créant un séisme salutaire dans l ’ opinion . Mais non , il pavane avec voluptée dans sa panoplie de shérif servant la loi des gangsters et on dirait qu ’il est même fait , trop fait pour le rôle . Poutine est désormais bien seul et doit avoir des journées de souffrance ; personne ne voudrait je pense être à sa place .


  • #1702998
    le 15/04/2017 par Gerard J. Schaefer
    Alors, c’est la guerre !

    "La Poursuite impitoyable" (The Chase), d’Arthur Penn, sorti en 1966, est un bon film qui traite en vérité des handicaps fondamentaux des États-Unis.
    La violence viscérale, abjecte de lâcheté, la corruption des élites, la médiocrité généralisée comme seul trait d’union, le racisme accepté par tous comme une évidence.

    Il y a aussi "La Légende de Jesse James" (The Great Northfield Minnessota Raid), réalisé par Philip Kaufman, sorti en 1972.
    La Banque (des escrocs du far-west) y achètent juges et politiques, trompe intégralement ses clients abrutis par la "modernité" et ses promesses, en utilisant les bandits dont elle s’est servie pour exister et finalement couvrir ses crimes.

    On en est pas sortis.

     

    • #1703699
      le 16/04/2017 par alunissons
      Alors, c’est la guerre !

      La violence viscérale, abjecte de lâcheté, la corruption des élites, la médiocrité généralisée comme seul trait d’union, le racisme accepté par tous comme une évidence.

      Le plus vivant est finalement le prisonnier Redford qui dans sa cavale cherche à sauver sa peau. Les bas instincts se nourrissent les uns les autres et engloutissent les personnages rendus impuissants.
      Terrible impression de desespérance. Un film dont on se souvient des années après.


  • #1703005
    le 15/04/2017 par Ww3whyNot
    Alors, c’est la guerre ?

    C’est pas du... c’est du Niesche ! Comme disait l’autre repenti. Alors, remarquable ainsi qu’à l’accoutumée. Mais, détruire pour recommencer, soit ! Toujours est-il qu’avant la fin, il faudrait dans un temps très court, mettre certaines pendules à l’heure. Ne pas crever avant ou en même temps que d’autres. ´Faudrait, là aussi, leur donner cet avantage, d’être les premiers, l’élite. Perdu pour perdu, une ultime satisfaction.

     

    • #1703162
      le 15/04/2017 par Jean le marxtien
      Alors, c’est la guerre ?

      En bref une victoire à la pyrus .


    • #1703348
      le 15/04/2017 par Ww3...
      Alors, c’est la guerre ?

      Mon Cher Jean,
      Une victoire quand même, car si "on n’y peut pas grand chose", alors au moins, suivant l’exemple, ne pas leur laisser notre Pays sans combattre (ou sans le venger même de manière anticipée). Dieu garde Soral et vous garde.
      Bien à vous,


  • #1703009
    le 15/04/2017 par Héliographe
    Alors, c’est la guerre ?

    Commentaire de Gordon Duff, ancien combattant de la guerre du Vietnam et co-rédacteur du site "Veterans Today", après l’attaque, ce mercredi 12 avril, d’un dépôt d’armes chimiques situé à Deir ez-Zorpar, par la coalition internationale menée par les Etats-Unis et qui a fait des centaines de morts syriens :

    "Sans une vidéo des Casques Blancs procurée par le renseignement qatarien et son organisation Al Jazeera qui joue les pom-pom girls de Daesh, Ivanka Trump reste silencieuse, bien que des centaines de personnes soient mortes, dont la plupart sont des enfants. Sans des Casques Blancs filmés en train de tuer les bébés, et de les piquer à l’aide d’aiguilles cardiaques qu’ils remuent jusqu’à ce que leurs coeurs soient réduits en lambeaux et leurs yeux s’estompent, Ivanka, la reine sorcière satanique, n’ordonnera pas de riposte armée et ne poussera pas à l’Apocalypse..."


  • #1703054
    le 15/04/2017 par Serge
    Alors, c’est la guerre ?

    memento mori et carpe diem

    De toute façon nous ne sommes que des moutons voués à l’Holocauste. Alors profitons au maximum des jours qui nous sont donnés avec ceux que nous aimons et qui nous font du bien.
    Ensuite, advienne que pourra.


  • #1703062
    le 15/04/2017 par Marie
    Alors, c’est la guerre ?

    Heureusement que dans sa grande bonté dieu est en chacun de nous, y a plus qu’à....


  • #1703068
    le 15/04/2017 par Giustizia
    Alors, c’est la guerre ?

    Et dire que je viens d’équiper ma famille de tenues NRBC, tout en espérant ne jamais avoir à s’en servir !


  • #1703074
    le 15/04/2017 par Henri
    Alors, c’est la guerre ?

    Brouiller l’écoute je connais, mais où est l’autre contrepet ?

     

    • #1704179
      le 16/04/2017 par Robespierre
      Alors, c’est la guerre ?

      L’autre contrepet suppose de revenir à notre langue maternelle, le latin, dans laquelle le pronom personnel, lorsqu’il est sujet, n’est généralement pas exprimé. Tu peux alors décaler le son (1 contrepet).

      Signé : un conplexificationneur de réalité abstractant sorbonnagrement la quintessence (mais où est le plaisir s’il n’y a pas de mystère à élucider ?) :)

      Merci au bienheureux Niesche à la dent dure d’évoquer Montaigne.


  • #1703087
    le 15/04/2017 par Eric
    Alors, c’est la guerre ?

    Ce texte a des accents cousiniens je trouve, ce qui est à mon sens et dans ma bouche un compliment. Et j’ose espérer aussi à l’oreille du sœur Félix. Cela témoigne ici, malheureusement ai-je envie de dire, de lucidité. Je suis tout de même un peu réticent sur la fin, on le serait à moins :-)

     

  • #1703092
    le 15/04/2017 par Grégoire
    Alors, c’est la guerre ?

    En tout cas, j’ai vraiment peur...


  • #1703113
    le 15/04/2017 par Gentils soldat
    Alors, c’est la guerre ?

    En tous cas , c’est une jolie fin !


  • #1703119
    le 15/04/2017 par fabri
    Alors, c’est la guerre ?

    La pression de l ’ état profond n ’exonère pas Trump pour autant ; il aurait pu démissionner , prenant à témoin l ’ opinion publique de l ’ impossibilité d ’ assumer le mandat donné par le peuple créant un vrai séisme dans la société américaine ; mais non , il change son rôle avec une rapidité frappante ; mieux , il paraît s ’ épanouir dans son nouveau rôle de shérif de choc exhibant ses gros colts , il en rajoute , surjoue .

     

    • #1705282
      le 18/04/2017 par Miville
      Alors, c’est la guerre ?

      C’est un fasciste typique : il commence par séduire une large base populaire en lui disant ce qu’elle veut bien entendre contre "le système", "les élites", "les intellectuels" (et qui de toute façon ne s’attend pas à grand chose et ne lui tiendra pas rigueur de manquer à ses promesses : tout ce que cette audience cherche c’est une bouffée d’énergie sexuelle) puis une fois qu’il a eu leurs voix (pas tout récemment mais dès le soir de son élection quand il a garni son cabinet de gens tous sortis de la Goldman Sachs) il pratique la même offensive de charme envers ces gens d’élite, une fois de plus en leur disant ce qu’ils veulent bien entendre dire contre "les terroristes", "les subversifs", "l’ennemi héréditaire", et en commettant deux fois plus de crimes de répression pour prouver sa bonne foi. Je reconnais que la sorcière Clinton ce n’était mieux, mais dans ses accusations, un peu comme Raspoutine juste avant la prise du pouvoir par Lénine, elle avait raison, même si elle avait tort pour ce qui est de son propre programme.


  • #1703126
    le 15/04/2017 par Pinette
    Alors, c’est la guerre ?

    J’ai vécu dans les années 60 - 70 - 80 ou on était dans la crainte de la guerre. Guerre nucléaire, troisième guerre mondiale, les martiens aussi.
    Ca c’est un peu calmé dans les années 90. En fait c’est la qu’il y a eu le plus de guerres.
    Ca recommence depuis une dizaine d’années ; guerre ethnique, guerre mondiale, guerre civile ...
    J’ai désormais la soixantaine, alors faisons vite, sinon je vais finir par croire qu’on se fout de nous !


  • #1703142
    le 15/04/2017 par vigile
    Alors, c’est la guerre ?

    Les goyim sont toujours surpris par la guerre, en 14 comme en 39 : parce que ce ne sont jamais eux qui la décident . Les dirigeants du sionisme international on déjà la date de la prochaine, tout est déjà planifié, minuté, peaufiné, pour un nouveau massacre "rédempteur" .


  • #1703145
    le 15/04/2017 par Bobo
    Alors, c’est la guerre ?

    J"ai rencontré peu avant l’élection de Trump le fils d’un grand diplomate. Un jeune homme d’une 20 aine d’années, pas très jojo, avec une jeune femme blonde et sèche du même tailleur. Deux enfants de très grands bourgeois, insensibles à toute spontanéité, raides dans leurs beaux habits, mais le gars était un peu éméché, et ça ne lui allait pas vraiment. En parlant de Trump, il était effrayé d’une arrivée au pouvoir éventuelle. Il disait " Ca va être la guerre, ça va être épouvantable". En l’écoutant, en le voyant, je me disais : Ces richissimes sont tous des dégénérés, ils ne comprennent pas le b-a-ba de la politique. C’est Hillary, la guerre.
    Eh non, c’était moi le puceau.
    Après tout, la messe est dite, la fille Clinton bien mariée, la fille Trump bien mariée
    même Marine est casée, ces hybrides, c’est la nouvelle noblesse, une autre race, bien supérieure. Nietzche le disait déjà : marier un Juif et un Prussien quel merveilleux outil d’une volonté de puissance bien comprise.
    Pour faire gagner Marine, l’oligarchie a mis en face la plus belle brochette d’ahuris jamais vue dans une campagne. Quand elle aura trahi, la dépression populaire sera la même qu’aux USA .
    Et face à l’Otan, il y a Poutine, très poussé, très capable. L’oligarchie avait déjà misé sur Napoléon et Hitler, pour un maximum de casse.
    Et c’est pour 2018.

     

    • #1703302
      le 15/04/2017 par bertin
      Alors, c’est la guerre ?

      A Bobo,

      Bon article avec de l’humour grinçant ;
      Vous n’êtes pas puceau,et bien mieux
      expérimenté que tant d’experts...
      Mais Poutine n’est ni Napoléon ,ni Hitler
      et les provocations seront vaines .
      Alors les US,perdants patience et la raison
      généreront directement un Hitler.
      Peut-être sait-on jamais !


    • #1703618
      le 16/04/2017 par MagnaVeritas
      Alors, c’est la guerre ?

      Elucubrations.


  • #1703153
    le 15/04/2017 par Silence Radio
    Alors, c’est la guerre ?

    Article lu de travers avec un café ce matin entre deux autres titres accrocheurs (’’Afghanistan’s megabomb’’ et ’’US new nuclear gravity bomb’’).

    Affligeant, confondant, attristant cet enthousiasme malsain qui envoûte les esprits moutons et même les dissidents ! Incroyable de lire autant d’âneries rêveuses sur la guerre depuis 1 semaine.

    C’est vrai, la guerre prend place car une majorité de dépressifs (nous le sommes tous) la souhaitent intrinsèquement pour échapper à notre misère.

    Honte aux hommes et à leur paresse qui ne veulent s’affranchir, ne serait-ce que par l’espoir et l’esprit, de cette condition animale. C’est plus facile que d’envisager l’inconnu, une sortie non de secours mais une élévation. Laisser enfin en dessous les cauchemars qui profitent aux banquiers.

    Enfin la troisième ! Chic chic chic car à moins que le ciel ne me tombe directement sur la tête, je suis assez certain d’enterrer 90% des commentateurs masochistes d’ici et d’ailleurs !

     

    • #1703802
      le 16/04/2017 par rie
      Alors, c’est la guerre ?

      Une lueur d’éveil et de bon sens dans tous ces commentaires. Si lhomme decidait enfin à vouloir sortir de sa condition animale et s’élever a sa divinité, tout le reste disparaitrait de lui-même sans guerres, ni revolutions. Mais ca demande une sortie definitive de nos illusions et croyances animalistiques, malheureusement très peu de monde veut les lâcher car l’inconnu fait peur.


    • #1703825
      le 16/04/2017 par Tich Mijole
      Alors, c’est la guerre ?

      Je salue la conscience et l’intelligence de ce commentaire.


    • #1703875
      le 16/04/2017 par Eric
      Alors, c’est la guerre ?

      Suis d’accord avec vous sur le caractère irréfléchi et assez navrant de certains commentaires.


  • #1703305
    le 15/04/2017 par anonyme
    Alors, c’est la guerre ?

    ’’ Le mal est trop profond, cette gangrène économique, sociale, morale qui descend jusqu’au cœur. Il faudrait l’extirper, récurer jusqu’à l’os cette pourriture qui ronge tout le corps social, jusqu’à amputer ses membres les plus corrompus.’’...
    ...Tout un programme, et dire que les choses en sont arrivées au point où il devient pertinent...dire qu’on peut désormais tenir ce genre de propos par écrit et entrer dans le prophétique, avec encore et toujours, pour une énième fois les mêmes suspects qui ne parviennent toujours pas à échapper à leur manie hystérique d’exhibitionnistes pervers, skyzoparanoïdes infatigables et hyperobtus, habités. C’est atroce et si ça ne l’est pas encore dans les faits ça pourrait bien le devenir.


  • #1703550
    le 15/04/2017 par J’en rigole encore
    Alors, c’est la guerre ?

    Vous aviez pourtant été averti par Emmanuel : " l’Amérique est un pays en voie de remoralisation "
    Après le hollandisme révolutionnaire sa aurait dut vous mettre la puce à l’oreille !

     

    • #1704394
      le 17/04/2017 par Héliographe
      Alors, c’est la guerre ?

      En voie de remoralisation !

      Je me souviens bien de cette remarque de Todd, je n’en revenais pas, car le gars n’est pas, vous me l’accorderez, complètement nul.

      Mais là, c’était vraiment à n’y rien comprendre.


  • #1703567
    le 15/04/2017 par Pitchou
    Alors, c’est la guerre ?

    Je n’en sais rien sur l’éminence ou pas d’une guerre, ce qui me désole à un niveau atomique, c’est notre inertie à l’accepter cette fichue probable guerre à notre époque soi disant moderne avec nos supers moyens de communications, scientifiques, culturels, etc... tout aussi puissamment modernes. Nous somme bien plus cons que nos compatriotes sous Napoléon, eux n’en savaient rien des raisons des guerres. Je dois être le premier con de la série.

     

    • #1703797
      le 16/04/2017 par Giustizia
      Alors, c’est la guerre ?

      Suis la 2e... Vous avez tout dit, ça fait un moment qu’à chaque fois que j’entends "3e GM" je me dis qu’ils devraient s’étouffer en le disant, ça n’a pas suffit les 2 premières ! Mais quel vide sidéral doit habiter leurs têtes ! Paix à tous, même à ceux qui ne la veulent pas.


  • #1703574
    le 15/04/2017 par PieGhi
    Alors, c’est la guerre ?

    Considérons que L’Union Européenne n’est pas un Pays mais une Union d’Etats, nous comprenons bien qu’une Union d’Etats américains ne font pas un Pays mais un territoire, un concept géopolitique, une force de frappe financière et militaire pour ne pas dire mercenariale..
    L’Etat avale et digère la Nation, l’Union Européenne avale et digère l’Etat, une Union d’Etats en avale une autre et la digère, il y a un côté boulimique du point de vue technocratique et anorexique du point de vue de la masse. Sortir de l’Union Européenne ? Personnellement, il me parait difficile de sortir d’où on n’est jamais entré, une technocratie n’est pas un Continent ni un Peuple, une technocratie ne représente que des technocrates et l’Europe n’est pas une technocratie faite de technocrates mais une suprématie de Nations faites de Peuples, d’identités faites de cultures, de sensibilités faites de ressentis.
    Les européens n’ont pas l’insensibilité technocratique, ça non..

     

    • #1704241
      le 17/04/2017 par emmanuelbo
      Alors, c’est la guerre ?

      J’ai presque compris. La prochaine fois j’aimerais comprendre totalement si c’est l’objectif final de cette rhétorique alambiquée. Merci de faire, dorénavant, un effort rédactionnel pour être compris par le commun des mortels.


  • #1703622
    le 16/04/2017 par MagnaVeritas
    Alors, c’est la guerre ?

    Message reçu , mais le vote Trump était le moins mauvais, quoi qu’il en soit. Avant d’envisager une révolution, on peut déjà considérer les moyens à disposition et abattre la carte du remède de bonne femme comme le dit Niesche, car elle ne coûte rien et l’une n’empêche pas l’autre.
    La déception de voir que le Système reste stable malgré les changements politiques est peut-être même un prérequis à la révolution. La révolution christique et contre-révolutionnaire, cela va sans dire. Car vaincre l’argent ne se fera pas sans l’aide de Dieu.


  • #1703654
    le 16/04/2017 par Maurizio
    Alors, c’est la guerre ?

    Une restauration des nations ne pas possible et tout le monde et prud’hommiean, Francis à raison.


  • #1703713
    le 16/04/2017 par Olivier
    Alors, c’est la guerre ?

    C’est un taré ce mec !

    http://www.les-crises.fr/video-quan...


  • #1703764
    le 16/04/2017 par Pascal
    Alors, c’est la guerre ?

    L’hiver nucléaire est un phantasme largement répandu. Pour soulever de la poussière dans la stratosphère faut détonner au sol ce qui n’a pas d’intérêt stratégique.
    Castle Bravo, la plus grande explosion du genre a une estimation donnée en milliers de tonnes de poussière.
    Pour un volcan, c’est en millier de.. km3. Soit des milliers de milliards de tonnes et on en reste aux conjectures pour l’effet sur le climat !

    Par contre l’effet d’une crise mondiale le plus important n’est JAMAIS signalé, ce serait l’abandon de l’entretien des piscines des réacteurs à la retraite. En 15 jours ce serait des centaines de Fukushima en Europe...


  • #1703970
    le 16/04/2017 par Mandark
    Alors, c’est la guerre ?

    Peut-être que Trump a une stratégie secrète et alambiquée, une sorte de billard à 50 bandes pour affaiblir Israël et se libérer de Wall Street.

     

    • #1704228
      le 17/04/2017 par hahaha
      Alors, c’est la guerre ?

      Hahaha, entre un joueur de poker (avec le néant culturel et le peu de recul historique intrinsèques à la quasi totalité des yankees) et un maître du jeu d’échec (issu d’une culture millénaire) mon cœur ne balance pas... Il y a un immense doute sur la capacité de réflexion du premier. Surtout si on prend en compte les forces (bien plus réfléchies et puissantes, œuvrant sur le long terme) qui le manipulent dans l’ombre. Je peux (j’espère) me tromper, mais ne soyons pas trop optimistes le concernant...


  • #1703973
    le 16/04/2017 par Mandark
    Alors, c’est la guerre ?

    A croire que le Système avait tout prévu...
    Il a laissé Trump se faire attaquer dans les médias et le faire passer pour le vilain petit canard afin de susciter l’illusion selon laquelle il serait le vrai anti-système alors qu’en fait il serait pro-système depuis le début. Ensuite, ils lui mettront une petite (grosse) guerre sur le dos et ils diront : "vous avez vu, le Nationalisme c’est la guerre" une fois les cendres froides. Et là, tout le monde les croira.
    En fait, nous avions perdu avant même de jouer car le jeu était truqué d’avance !
    Si c’est pas du génie ça...


  • #1704138
    le 16/04/2017 par buzzwar
    Alors, c’est la guerre ?

    Poutine doit faire comprendre aux amerloques qu´en cas de conflit nucléaire israhell serait rayer de la carte. c la seule manière de faire entendre raison à ces va-en-guerre dont un bon nombre sont des sionistes.


  • #1704211
    le 17/04/2017 par hahaha
    Alors, c’est la guerre ?

    Hahaha, la grande classe @Félix. Hasta la victoria siempre !

    PS : félicitations pour tes dons de médium. Et accessoirement pour le [4]


  • #1704660
    le 17/04/2017 par Athénien
    Alors, c’est la guerre ?

    Un expert en armes chimique américain du MIT montre que les "preuves irréfutables" exhibées par Washington à l’encontre d’Assad sont complètement bidons :
    http://www.ibtimes.co.uk/mit-expert...


  • #1705491
    le 18/04/2017 par Marde
    Alors, c’est la guerre ?

    Et l’autre, mon pote, Georges d’outre tombe ramassa sa guitare, non pas parce qu’il est en mal du Nobel que Zimmerman lui a piqué, mais juste pour en entonner une bien bonne, une très célèbre et toujours d’actualité, voire plus que jamais, comme quoi le vrai génie est immortel mais pas sous la coupole.
    Trump...ettes de la renommée vous êtes bien mal embouchées !
    Désolé mon vieux Niesche, celle-là tu es trop intelligent pour y avoir pensé...
    Si bien que me l’étant réservée, je n’ai pas pu résister au plaisir de te la fourguer !
    Marde


Commentaires suivants