Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

#BalanceTonPorc : la curée féministe se met en branle suite à l’affaire Weinstein

Harvey Weinstein, Roman Polanski, DSK, Woody Allen... Il ne viendrait à l’idée d’aucune féministe de condamner ces prédateurs sexuels en fonction de leur appartenance à une certaine communauté. Mieux vaut criminaliser l’homme blanc du quotidien, celui qui tente de survivre plus ou moins dignement entre spoliation d’en haut et délinquance d’en bas, le tout mâtiné de harcèlement publicitaire. Pour le plus grand malheur des femmes. Et si l’antiracisme et le féminisme étaient les garants de l’impunité des « hommes de pouvoir » ?

- Rédaction E&R -

 


 

L’initiative – raconter un cas de harcèlement sexuel au travail – est devenue un des sujets les plus populaires de Twitter ce week-end. De nombreux internautes ainsi que des personnalités dénoncent par ce biais des expériences vécues.

 

 

« Et si nous aussi on donnait les noms des prédateurs sexuels qui nous ont manqué de respect verbalement et/ou tenté des tripotages ? » Vendredi, Sandra Muller, journaliste de La Lettre de l’audiovisuel et très active sur les réseaux sociaux, publie deux tweets appelant les femmes à dénoncer leurs agresseurs sexuels. En pleine affaire Harvey Weinstein, son initiative assortie d’un hashtag percutant – #BalanceTonPorc – devient virale. Samedi soir, le sujet est déjà l’un des plus commentés sur Twitter.

[...]

Au travail mais aussi dans les transports, dans la rue...

Des personnalités connues du grand public ont également témoigné. Ainsi de la militante Caroline de Haas dénonçant un prof de fac qui envoyait des photos de son sexe à des étudiantes, de la députée Aurore Bergé décrivant un patron d’agence de communication la « collant » dans l’avion et l’appelant la nuit, de la journaliste Élisabeth Philippe s’insurgeant contre un confrère lui disant « avoir envie de la violer »...

D’autres femmes racontent aussi les agressions du quotidien, les attouchements dans les transports, les injures dans la rue. La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait annoncé en septembre la mise en place d’un groupe de travail chargé de plancher sur la pénalisation du harcèlement sexuel dans la rue.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

Constater l’hypocrisie féministe sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Une femme,c’est sacré !
    Et les peines encourues devraient être TRES sévères.
    C’est comme çà,qu’elles pourront se défendre.

     

    • Les peines encourues ? On n’en est pas là, on en est très loin ! Ces victimes ne portent pas plainte, elles ne font que balancer toutes en même temps des noms sur le net qui seront perdus dans la masse. Vous croyez que la justice déjà débordée va noter les noms de tous ces suspects, enquêter sur chacun d’eux et leurs accusatrices, puis juger et condamner ceux et celles qui le méritent ?
      La seule façon de se défendre efficacement est de porter plainte individuellement et rapidement. Si elles ne le font pas, elles doivent assumer la responsabilité de l’impunité et des récidives de ces types.


    • Le point de vue d’une vieille dame :

      Avant les peines, et tout leur cortège de tracas judiciaires, il y aussi tout un arsenal de mesures que les femmes échangent depuis bien des années : par exemple ne jamais accepter d’invitation à dîner (et même prudence pour les invitaitons à déjeuner), s’habillet au bureau presque comme si on travaillait dans une ONG à Kaboul. La mode du tailleur pantalon à partir de la fin des années 70 a été bien pratique. La seule fantaisie était de ne pas boutonner le bouton du haut du chemisier. Encore y avait-il des foulards. Suivre quelques cours de karaté était bien utile aussi.

      Il est vrai qu’il existe des brutes. Je me souviens qu’au moment de l’affaire DSK, toutes les femmes de mon milieu professionnel ont ressorti une ou deux histoires (des tentatives assez violentes sur le lieu de travail) de ce genre qui leur était arrivé dans leur jeunesse et dont elles n’avaient jamais parlé à personne jusque là. Mais finalement elles étaient toutes parvenues à sortir de la situation sans dommage, même les très jolies petites blondes.

      Il est vrai aussi que la situation s’améliore dès la naissance de son premier enfant. Les relents de Pampers et les soucis de font fuir les candidats dragueurs, violents ou non.

      Les jeunes femmes qui lisent ce site devraient s’intéresser à quelques réactions masculines très intéressantes publiées ces derniers jours et les méditer.

      Et que dire de la drague plus ou moins violente envers les jeunes gens ces derniers temps ?
      Quelques histoires assez moches ont circulé sur ce qui se passait à Sc po, rue Saint Guillaume. Et les garçons sont souvent beaucoup moins avertis que les jeunes filles de la réalité de la vie.


    • On est bien d’accord, mais du harcèlement en pleine rue j’en ai jamais vu pour l’instant... peut-être au bureau...
      Mais le but du féminisme c’est de considérer qu’un simple regard insistant pourra être pris pour du harcèlement, pour l’instant c’est pas le cas, mais à force de répéter et répéter encore - c’est le propre de la propagande - cette expression,
      les filles auront intégré le message, et dès qu’elles devront lever la tête de leur portable, çà sera risqué pour nous, nobles chevaliers attirés par la zessgon, de tenir le regard, sachant la peine maximale qu’on encourra alors !
      Et alors envisager le dialogue, là... je m’en remets à notre nouvel expert Stéphane Édouard !


    • #1819808

      @ réGénération
      "çà sera risqué pour nous, nobles chevaliers attirés par la zessgon, de tenir le regard, sachant la peine maximale qu’on encourra alors !"

      Les lunettes noires, c’est très pratique : personne n’est en mesure de savoir véritablement ce que tu regardes.


    • Les féministes exigent de pouvoir choisir, leur problème c’est que les mecs n’en veulent pas . Trop tartes en général .


    • Ce fameux harcèlement de rue ce n’est le plus souvent que de la déconne entre copains .


  • Mouvement de foule en panique à retardement totalement improductif... Balancer son témoignage au milieu de milliers d’autres est le meilleur moyen de passer inaperçu dans l’opinion publique et de la justice. Ces victimes auront droit à deux articles dans la presse féministe, puis dans une semaine on passera à autre chose. Les noms des suspects balancés seront perdus dans la masse et oubliés. Certains, par exemple les homonymes, intenteront des actions en justice pour diffamation.


  • oui l’expression "la curée féministe" exprime bien ce qui se passe.
    ça devient un phénomène de société. Plus ! une révolution, une ambiance de terreur qui part dans l’emballement (c’est comme pour les juifs ; y a-t-il un puissant lobby des femmes ? ) ça et puis la dictature des homosexuels ! sacrés eux aussi (pas les hétéros, eux, de même que les personnes de sexe masculin, de même que les travailleurs, de même que les "sans diplôme universitaires", ne sont que des sous-hommes qui peuvent crever !).
    Quelle ambiance !
    tant qu’à faire je préférerais que ça soit la dictature du prolétariat.


  • Très honnêtement, j’ai beaucoup de mal à m’intéresser aux histoires de cul des demi-mondaines du show-bizz ou des médias.Quant aux femmes "du quotidien", salariées, employées du tertiaire et/ou mères de famille, seules ou pas, je crois qu’elles ont bien d’autres soucis à régler, que de s’indigner sur un frôlage furtif de nibards dans un bus ou un métro pleins à craquer, sur le chemin du retour à la maison, après une journée de taf merdique.

     

  • Que peut-on tirer de ce merdier ? Plusieurs remarques et solutions assez piquantes.
    Les milieux bien-pensants sont les premiers touchés. Même les racailles de banlieue à côté passeraient pour des gentlemen. On comprend mieux également cette bienveillance bizarre des premiers envers les seconds.
    On comprend aussi que finalement, le féminisme et l’égalitarisme sont surtout un problème issus des milieux progressistes. Et pour cause... Ailleurs, ça se règle différemment, ou bien le problème est moins important (! !!).
    On comprend aussi que le féminisme et l’égalitarisme n’ont servi strictement à rien puisque ceux et celles qui le prônent pour les autres ne l’ont même pas appliqué.
    La solution serait de séparer filles et garçons dès l’école, sans doute dans les transports communs, faire des trottoirs différents, des usines séparées etc etc. Sinon, ces gens ne s’en sortiront jamais.
    Bizarrement aussi, le milieu politique semble très épargné par ce phénomène. Pourtant, on constate que beaucoup de journalistes femmes ( toutes en fait car les journalistes hommes maqués avec des politiques n’existent pas a priori) se sont maqués avec des hommes politiques.
    Merci monsieur Weinstein, grâce à vous la faible crédibilité des milieux politico-médiatico-progressistes est achevée. Toutes les dénonciations des milieux réac’, fachos et populistes n’auraient jamais réussi à avoir un tel impact. Un spectacle pareil se savoure comme il se doit.

     

  • combien de comédien(ne)s ont eu un rôle grâce a ce genre de pratique ???

     

  • Les femmes sont exogames, c’est à dire qu’elle vont chercher leur partenaire le plus intéressant dans un cercle social plus haut niveau que le leur. Ca explique pourquoi une secrétaire est prête à se taper le patron et pas forcement pour la promotion.
    La verité c’est que pour une femme un Weinstein c’est le rêve : riche puissant, populaire et entouré d’une tripoté de femme qui ne laisse aucun doute : c’est le mâle dominant.
    Alors que le petit collègue (encore plus si c’est un prolo) qui drague une secrétaire, lui n’a aucune chance s’il a un status inférieure à la donzelle. Et il y a grande chance que sa tentative soit traité comme du harcèlement sexuelle.
    Et oui, la fille veut conquérir le mec que toutes rêves d’avoir, celui qui élèvera cette fille dans un cercle supérieure. Et il y a du monde dans la course. (ça explique que beaucoup de femme cadre sup soit seule, il n’y a plus grand choix au dessus d’elle)
    Alors elle balayera les prétendants inférieurs. Et s’ils sont trop entreprenant criera au harcèlement.

     

    • Je ne sais pas dans quel monde tu vis mais ce n’est pas le même que le mien... Pour moi, une femme peut tomber amoureuse au dessus, en dessous ou dans sa propre classe sociale, ce dernier cas étant sans doute le plus courant. Les présenter comme étant essentiellement ambitieuses me paraît honnêtement assez grotesque.


    • Georges DUROY, peu srcupuleux Bel-Ami de Maupassant, l’avait très bien compris qu’il se tenait par un subtil jeu de séduction, dans le giron de celles qui ne cherchaient qu’à grimper, afin d’atteindre lui-même le palier supérieur.
      Belle analyse donc pour ce qui relève des sociétés patriarcales ou l’ayant été.
      Cependant, une race de l’espèce échappe à la base de donnée : la nantie qui se met à en pincer pour l’aventurier, le petit caïd du moment.


    • D’ailleurs, une belle preuve que chez un homme, le statut social prime sur le physique, si certains en doutaient encore : Brad Pitt a été fait cocu... par Harvey Weinstein !


    • Bien sur qu’une femme peut tomber amoureuse d’un niveau social plus bas.
      Je parle d’une tendance, la généralité pour les Femmes. Des femmes avec beaucoup de F comme dit Stéphane Edouards (ses vidéos se trouvent sur youtube et en parle beaucoup mieux que moi).
      Elles souhaitent s’élever mais certaine n’ont pas le choix et se rabattent sur du plus accessible.
      Et heureusement pour nous, pauvre homme de basse extraction, sinon on ne pourrait jamais "pécho"...


    • il y a beaucoup de femmes de catégorie aisées qui font le contraire. L’argent rend libre:mais c’est pour en faire baver à leur conjoint.La liberté dans notre société consiste à en faire baver aux autres. Il y a de remarquables exceptions mais ce n’est pas la règle...


  • Comprenez le mouvement féministe, qui a est muet car géné depuis des années par les viols collectifs et harcelements de rue dont se rendent coupables les migrants/victimes du colonialisme .Il a donc la une occasion de se rattraper , le vieux vicelard riche et blanc est une trop belle cible.


  • Fantastique travail de diversion.

    On a hâte de connaître la conclusion de cette enquête de terrain sur le profil type du porc.


  • Féministes à la con ! Elles ne sont jamais là quand il faut réellement défendre la condition des femmes. Par contre, lorsqu’il s’agit de diffamer, insulter, diaboliser, généraliser elles sont toujours présentes sur Tweeter, Facebook et tous les réseaux sociaux et à la fin, elles n’ont servi à rien, sinon à créer des tensions.


  • A tous : que l’idée d’intervenir sur Twitter pour étayer votre point de vu sur ce sujet ne vous traverse pas l’esprit, vous vous ferez immédiatement remettre le carillon à l’heure par les gendarmes hystériques de la pensée dominante (ou fascisante) qui veillent au grain.


  • Le meme exercice pourrait etre fait sur la connerie feminine. On verrait la sur le reseau du net une surchauffe jamais egalee


  • Travail de sape encore pour les féministes mal baisées qui vont pouvoir argumenter pour un oui ou pour un non une agression sexuelle !!!!.... car comédiennes, journalistes, artistes, femmes d’affaires toutes ces opportunistes de la séduction ...etc ...seraient victimes des porcs soit disant que nous sommes... et en outre remarquons toutes ces femmes qui ont réussi depuis longtemps en acceptant la promotion canapé ....alors foutaises et démagogie comme d’hab !!!...


  • #balancetasalope

    Qui le premier ?

     

    • Pas moi.

      Les filles ne sont pas des s***, souvent des égoïstes, au pire des mères individualistes.

      Les filles sont surtout de grandes gamines qui jouent les sérieuses en public.

      Et sont proportionnellement puériles en privé...

      Ce que les gens appellent « s*** » c’est juste la fille qui ne couche pas avec eux.

      C’est pas bien d’être vulgaire, et c’est pas gentil de traiter ainsi une fille, c’est faux.

      Je dis pas de faire forcément le gentleman à deux balles, ce ne sera valable que lorsqu’il y aura des gentlewomen, mais c’est pas pour autant la peine de les salir pour rien.


  • Toutes ces demi-mondaines ne rêvent que d’un truc , un homme un vrai ,mais avec toutes les demi-fiottes qu’elles ont rencontrés , elles ont une amère déception, qu’elles veulent faire payer au monde entier !!
    Le problème c’est quand ville elles ne trouveront pas leur joyaux, ni en boite de nuit , ni dans une salle de muscu ,pas plus en faisant leur course à Aldi ou Super U, pour ça il faut qu’elles viennent dans la boue de nos prés, dans la merde au milieu de nos cochons, de nos vaches, de nos brebis , mais pour ça il faut qu’elles abandonnent leur manucure, leur talon haut, qu’elles n’aient pas peur des mouches , des taches et des odeurs de la ferme , qu’elles n’aient pas peur de se casser un ongle ,ni de nettoyer la boue, la paille et la sueur sur nos treillis , nos bleues de travail .
    Des hommes ici il n’y a que ça et peu de femmes pour leur soirée , c’est triste de voir nos paysans seul , dans mon village aucun enfants si ce n’est les miens
    Je peux vous promettre que vous trouverez une bien meilleure vie avec nous autres paysans demandez à mon épouse si elle est malheureuse ?

     

    • Yves sans logement,

      Je suis citadin, mais je trouve que vous avez raison.
      Je pense que vos fermiers, agriculteurs, ne trouveront femme que très difficilement, parce que les femmes sont très abêties et completement embourgeoisées et idolatres de "la classe". Conditionnement sociétal !
      Les hommes des villes sont abêtis aussi par la societe, et meme sur ER, il se trouve un grand nombre de gars qui me repondent que les jeux videos, c est pas débile, que rock et rap ne sont pas débiles, qu’un mec qui circule à 50 piges sur une trotinette c’est normal (alors que Soral a dénoncé tout ça, mais qui a compris ? Personne !), que gueuler pour un spectacle sportif c’est pas débile et infantile, etc etc.
      Meme dans la "dissidence", les gars pigent rien, alors des bourgeoises stupides, vous pensez....


    • "demandez à mon épouse si elle est malheureuse ?"

      Avec mes respects mais peut-être qu’il ne vaut mieux ne pas la voire votre épouse. Si c’est pour rencontre une genre Josiane Balasko...


    • Yves sans logement,

      Quand je vous parlais de gens abrutis par la sous-culture et qui ne comprennent rien, voyez un exemple avec la réponse completement stupide que "sa majesté" vous a faite.
      CQFD...


    • Un agriculteur rustique peut dégager une certaine virilité physique, mais la virilité physique ce n’est pas le pouvoir (en tout cas, plus au 21ème siècle).
      Le pouvoir, c’est l’argent et le statut social (permettant d’assurer une sécurité par la possession de ressources énergétiques sous forme économique, cf les analyses de Frédéric Delavier à ce sujet).
      C’est pourquoi les jérémiades féministes sont d’autant plus hypocrites, politiquement correctes et insupportables, que les femmes, en général, sont instinctivement attirées par les "messieurs", par les "princes charmants" et autres nababs leur permettant de s’approcher des sphères d’influence de la société, quand bien même ces derniers seraient grossiers, vulgaires ou machos (un agriculteur peut donc très bien attirer des femmes s’il n’est pas seulement paysan, mais aussi possesseur de terres, maire d’une commune ou président d’association...).


    • Pour la 1ere rencontre entre un homme et une femme :
      Entre un 20 cm sans logement et sans dent et un 20 cm avec villa/piscine et BMW, la plupart des femmes prennent le 20 cm avec villa et piscine.
      De même, les hommes préfèrent un 95 C en jupe courte et vernis rouge que des pies de vache dans des bottes en caoutchouc.

      Enfin je crois...


  • Et bien entendu tout le monde trouve ça normal de "balancer", sans le moindre garde-fou, comme si on n’avait rien à craindre d’éventuelles vicelardes qui en profiteront pour régler des comptes par de bonnes petites dénonciations calomnieuses sans fondement...

    Lézeurléplussombres...


  • Une réponse a été lancé #Balancetatruie

     

    • Ok, Je #balancematruie :

      Un jour à mon boulot, cocktail amical pour un anniversaire, tout se passe tres bien, petits fours, gateaux, taboulé, etc, on rigole, bonne ambiance. Je ne suis pas dragueur du tout et tres respectueux des femmes.
      Une de mes collègues avait beaucoup trop bu de champagne, vin, rhum arrangé, et devient saoule. Pour rigoler, ivre, elle dit à ses copines : "regardez un peu comme les mecs sont faibles ", et me balance un coup de genou dans les parties, tres violent, douleur terrible. Ca paralyse completement, il parait qu il y a des gars d arts martiaux qui resistent a la paralysie, mais franchement, je ne sais pas du tout comment ils font. J’ai pu juste aller aux toilettes m’allonger au sol, rien de plus. J’ai été pendant 2 semaines au boulot en boitant (si, si, ca fait ca, car c’etait une sportive puissante, qui avait lâchée toute sa force), j ai eu des douleurs a l’epididyme pendant 6 mois, puis c’est passé. Ca rend aussi impuissant pendant plusieurs mois, 8 ou 9.
      Porter plainte ? Pas mon style, et on m’aurait dit : "vous avez harcelé cette femme sinon elle n’aurait pas fait ca !".
      Me venger sur elle, pas mon style non plus, surtout que dessaoulée, elle était très gentille, bien qu’assez bébête.
      Alors, quid de mon harcèlement, agression plutot ? Rien... Patron qui s’en fout royalement, ni rires, ni critique de la situation... Il a du croire que je l’avais draguée.

      Les femmes font ça sur des mecs innocents et ne sont pas foutues de se défendre contre des harceleurs/violeurs de cette même manière ??
      Et merde, elles ont qu’à apprendre à se défendre au lieu de pleurnicher bêtement sur la toile....


    • #jebalancematruie.
      Je vous trouve bien trop conciliant. Vous ne lui rendez pas service. Il y a probablement mieux à faire. Elle vous a fait du "happy slapping" devant une bonne dizaine de témoins (peut-être qu’elle avait aussi prévu une caméra cachée) et la loi est sévère là-dessus.


    • À PMJLL,

      Vous avez raison, j’ai été bien trop gentil avec elle.
      En revanche, mon histoire n’est pas du happy slapping, car elle s’est déroulée au début des années 90, et à cette époque, ce concept n’existait pas, pas plus que le telephone portable ou les reseaux sociaux du net.... Le coup porté n’a donc pas du tout été filmé.


    • #jebalancematruie
      J’espere que vous avez passé un savon à cette
      abrutie, rien ne cautionne ce comportement, pas même l’alcool, cela aurait été nécessaire à cette pauvre fille pour progresser un peu humainement et intellectuellement.
      Mais le principe de délation général est lancé et c’est délétère. Tous, avons subi des difficultés dans notre vie, cela peut commencer avec des parents inaptes, il fallait faire un travail de construction ou reconstruction à chaque étape d’agression et sortir de l’individualisme qui ressasse les blessures narcissiques.
      Seule la religion catholique traditionnelle apporte une réponse et la compréhension de tout ce mal.
      J’ai fait ce constat très tard. Trop tard, mais quelle délivrance !


  • Pourquoi ces denonciations se font elles si tard ou du moins pourquoi le systeme le permet maintenant seulement a l’egard d’un porc de plus ? Aurait il des idees politiques nouvelles qui derangent ? Se serait il rallier a M. TRUMP et alors ses adversaires politiques qui avant le laissait faire finissent par lui tomber dessus ?



  • Jour 1 de l’affaire des statues "racistes" aux USA
    Grands débats 1 semaine après en France.

    Jour 1 de l’affaire du "man spreading" aux USA.
    Grand débats 1 mois après en France.

    Jour 1 de l’affaire "Weinstein" aux USA
    Grand débats 1 semaine après en France.



    Maintenant la grande question, est-ce que tout ces pseudo-féministes, antiracistes etc ont le besoin de soulever les "problèmes" SEULEMENT si ils se sont produit aux USA ?
    #hypocrites2.0


  • "BalanceTonPorc"

    Pourquoi "ton" porc ? C’est bizarre d’être possessive à ce point envers une ordure de type sensé être détesté. Si c’était le fruit d’un travail ayant demandé de nombreux efforts, je comprendrais qu’on en parle comme si c’était à nous, mais là...
    Et pourquoi au singulier ? Je croyais que chaque femme se faisait harceler des dizaines de fois en une journée.


  • Excellent dérivatif. Pendant qu’elles hystérisent là-dessus ça les occupent, plutôt que de se poser de vraies questions sur de vrais problèmes infiniment plus sérieux. Une stratégie qui permer de neutraliser plus de la moitié d’un système social en lui agitant des leurres, tout en agressant/culpabilisant/annihilant l’autre. C’est le jackpot de la manipulation, la martingale de la domination basée sur l’extrême niveau d’influençabilité de la femme-wagon. Quoi d’étonnant à ce que ce soit des mass-médias que parte ce genre de campagne cyclique, comme larbins/complices/parties prenantes de la domination à la manoeuvre. Ceci dit, le fait qu’il faille constamment relancer/réitérer la manoeuvre démontre assez son véritable impact et finalement la grande médiocrité de ces névrosés malfaisants.


  • Les "porcs" n’existeraient pas sans les "truies" pour les enfanter.


  • J’ai juste envie de dire... Quelle lâcheté chez toutes ces femmes ! L’effet de meute... ! Quand on a un problème avec un gars, on va porter plainte ! On n’attend pas 30 ans pour le faire, ni que les copines soient prêtes pour y aller main dans la main !

    Je trouve vraiment dégueulasse - un terme que je n’emploie jamais, mais pour le coup, je ne trouve pas aussi fort - cette façon qu’ont certains à lancer des campagnes de délation qui aboutiront, au mieux, à permettre à certaines mal b..sées de se lancer dans la course (eh ! moi aussi regarde, j’ai été harcelée sexuellement, t’as vu ?), au pire à mettre dans une mouise sans nom quelques innocents qui n’auront rien vu venir (du genre qui auront eu pour seul tort peut-être, de ne pas succomber aux charmes d’une demoiselle).

    Les problèmes des uns et des autres ne se règlent pas comme ça sur la place publique, et surtout pas quand ils concernent des individus lambdas (c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres, comme dirait l’autre !). Quant aux starlettes de cinéma, franchement les minettes, vous êtes nées de la dernière pluie ou quoi ?


  • ’’La secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait annoncé’’...
    1/ L’abolition de la mixité systématique
    2/ La parité absolue dans les effectifs des administrations publiques.
    3/ La parité aux caisses de supermarché et aux postes d’accueil publics et privés pour favoriser le choix.
    Non !? Il ne s’agit pas de cela !?
    Décidément les balls breakers médiatiques et autres ne se renouvellent guère et cette éponge ripoublicaine s’apprête, comme toutes ses semblables et comme d’habitude ; juste à suinter encore plus de surveillances, de punitions, de contraintes , de discours et de dettes. C’est dramatique d’être tyrannisés par des cons/nnes.


  • Les "porcs" sont parfois les directeurs d’une boite ou ont un poste à responsabilité.. Je suis pas sûr qu’une victime s’amuserait à balancer son nom sans avoir peur des represailles...
    Au boulot on a un DRH assez chaud du slip.. Apparemment gros dragueur lourd, et assurément petit connard prétentieux... Je pense que ça y ferait pas de mal de voir son nom jeté en public comme ça, pour lui montrer que non, être le chef ne donne pas le pouvoir d’harceler des petites minettes dont il pourrait être le père !


  • Tout ça ne sert qu’à une chose cela mène à fortress un monde sans parents normaux que des porteuses de gpa ou des donneurs de spermes et donneuses d’ovocytes et le reste des esclaves du système !


  • Les américains croient avoir tout inventé. Ils font semblant de s’aperçevoir que la "concupiscence" existe et que cela produit des phénomènes gyrovagues ! Ils insinuent ainsi que "le vieux monde" n’a rien dit jusque là ! Mais poussons la porte de n’importe quel tribunal correctionnel ! Les juges du quotidien ne font que cela et mieux que les journalistes et les associations de sphinges américaines, et au cas par cas comme il se doit et avec impartialité et avec beaucoup d’humanité et de conscience . Lutter contre les faits reprochables en tenant compte de la sexualité humaine qui est ce qu’elle est "depuis la fondation de l’humanité jusqu’à nos jours", comme disait Alphonse Allais.


Commentaires suivants