Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bulletin confidentiel

Chaque période électorale devient un moment supérieur de crétinisme, un spectacle de pur abrutissement pendant lequel on constate une extinction généralisée de la conscience. Les meilleurs n’en sont pas exemptés.
On nous a desserré un peu la camisole totalitaire pour qu’on choisisse dans une collection de fripouilles laquelle va continuer l’œuvre de corruption, de pourrissement et de terreur !

 

Je ne vote plus depuis si longtemps que je me demande si j’ai jamais voté. Ah, si, je me souviens : j’ai voté Non à Maastricht et au traité constitutionnel, et Oui au Fâchisme en 2002.

« Élections, piège à con » : ce graffiti de Mai 68 fut pour moi une révélation qui instinctivement me ravit, même si j’étais encore trop enfantin pour le comprendre. Or j’étais très conformiste. Je croyais dans les fondements de la société. Je pensais qu’on devenait ouvrier si l’on travaillait mal à l’école, qu’un Grand général gouvernait la France parce qu’on l’avait choisi….Pas imaginable pour moi à cette date de comprendre la critique politique du graffiti.
Que des jeunes gens de l’Université, de futurs Messieurs, pussent formuler ce qui m’eût paru une insanité proférée par l’épicier ou le ramoneur, voilà qui passait mon entendement, aussi je cherchais dans cette maxime un fondement supérieur.

Auparavant, j’avais interrogé mon père : – Qu’est ce que c’est, maoïste ? – Des jeunes types qui voudraient qu’on devienne comme les Chinois, tous habillés pareil, le communisme absolu !
Je ne pouvais pas croire que ces types, mes aînés qui en étaient aux études supérieures, pussent désirer vraiment le nivellement par le bas.
Absolu ! voilà le mot clé. Tant j’étais socialement conformiste que je ne pouvais imaginer de leur part une volonté de communisme absolu autrement que métaphysique. Leur communisme devait être une sorte d’ascèse monastique. La Bure prolétaire et la Bible rouge à psalmodier.
Esclaves de l’absolu, ils en devenaient inhumains ! Ce mépris pour les contingences me semblait mystique et féroce. Avec la touche d’irrévérence et de dédain d’aristocrates de l’esprit qui prônaient l’effacement de toutes les plates distinctions sociales. Je ne jurais plus que par les prochinois, avec de tels arguments que ma mère parlait de me faire examiner.

Je n’imaginais pas un instant que des ouvriers auraient pu vouloir cela. Je connaissais des ouvriers, ils étaient honnêtes et polis, ils avaient un bleu du dimanche bien repassé, ils n’allaient pas à la messe parce qu’ils étaient du Parti communiste, mais Jésus leur pardonnerait, les pauvres. Jamais, au grand jamais, ils n’auraient voulu tous nous obliger à porter le bleu et à méditer le livre rouge, la pensée de Jacques Duclos. D’ailleurs tout le monde savait que le parti détestait les maoïstes.

Élections, piège à cons renforça en moi cet enthousiasme. Le Suffrage universel, le fondement de notre meilleur des mondes possibles, ils le rejetaient sans doute parce qu’il y avait Sheila, Guy Lux, Henrico Macias, enfants de tous pays, cet infantilisme yéyé qui ravissait mes sœurs.
Quel mépris des idées reçues ! Ce graffiti, contre lui, boursouflait les imbéciles : « Que c’est con de dire "élections, piège à cons" ! Qu’est ce qu’ils veulent, la dictature ? »

Qu’il est loin le temps. Plus tard, je compris qu’il s’agissait de railler la participation des esclaves à leur servitude.
Mais aujourd’hui je pense à nouveau que j’avais eu un peu raison dans mon intuition, plus profonde que je ne l’ai cru jusqu’alors.
Aujourd’hui, même sans connaître l’histoire ni la généalogie politique du pouvoir, même sans un atome de conscience politique, il est à la portée du premier convenu de comprendre le caractère mondial, global, multinational, du pouvoir des grands vautours du capital. Et personne ne peut croire sérieusement qu’une de ces mouches à merde qui bourdonnent autour de ce morceau de roi qu’est l’Élysée, serait en mesure de clouer le bec de vautours. Ce qu’elles veulent, ces mouches véreuses, c’est aspirer avec leur petite trompe les sucs délicieux du pouvoir absolu.
En France on élit son dictateur !

Le suffrage universel français renforce la dictature universelle.
Participer à cette farce, dans sa plus abjecte aliénation qui est l’élection d’un autocrate méprisable, comme le sont d’une manière croissante tous les présidents français, revient à une volonté de continuer la dictature. Avec des variants insignifiants, genre plus de théorie du genre avec l’ex-sénateur, ou moins d’Arabes avec le juif-arabe. Mais ne varietur.

« Nous sommes en guerre », certes !, et la guerre ça simplifie. Y en a-t-il un seul parmi ces prétendants qui se poussent sur le devant de la scène, qui ait osé dire « si je suis élu, retrait de l’OTAN, alliance avec la Russie » ?
Alors qu’est ce qui pourra bien changer ?

 

Annexe

1848, suffrage universel mâle. Il fut octroyé par la rusée bourgeoisie pour vaincre la tentative révolutionnaire de cette époque. La révolution n’étant présente que dans les grands centres industriels, le suffrage universel noya la poudre des fusils des ouvriers sous les flots des bulletins paysans et boutiquiers. Puis les dirigeants socialistes devinrent eux mêmes des boutiquiers et des ploucs.

1944, droit de vote des femmes, par l’ordonnance du 21 avril 1944, parce le capital crut, à juste raison, que leurs suffrages iraient aux partis bourgeois conventionnels plutôt qu’au Parti communiste. Ensuite le Parti communiste et ses avortons gauchistes devinrent féministes, évidemment.

Félix Niesche

 

PS du 30 mars :

Afin que les commentaires n’aient pas l’air d’être tombés ici accidentellement, j’ai demandé à la Rédaction de remplacer tout l’article par :

Élection étant piège à con ! Abstention révolutionnaire !

Sinon de préciser que celui-ci dit plus modestement :

- que le suffrage universel est un suffrage au monde
- que l’essence du monde est la médiocrité.

 

À ne pas manquer, sur ERFM :

Retrouvez les premiers commentaires immodérés de Félix Niesche sur E&R :

 
 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2932774
    Le 28 mars à 16:40 par Louise
    Bulletin confidentiel

    Il y a quelques mandats, les élections permettaient au moins de débattre, de mettre quelques idées sur le devant de la scène, ou de dire quelques vérités.
    Les perdants pouvaient au moins espérer voir leurs préoccupations prises en compte.

    Mais aujourd’hui ? A quoi servent les élections ?
    Ou plutôt l’élection, parce que c’est toujours la même :

    Pourrait-on expulser les Français Arabes de France vers leur pays
    (donc la France ) ?
    Faut il faire travailler les chômeurs qui n’ont plus d’usines ?
    Si on avait pas besoin du nucléaire, pourrait-on s’en passer ?
    Tant de questions cruciales et complexes.

     

    Répondre à ce message

  • #2932840
    Le 28 mars à 19:01 par Larsen
    Bulletin confidentiel

    Merci Félix pour votre prose communeuse teinté d’une déprime qui fleure bon l’intelligence. Votez, votez braves gens avec les pieds les oreilles ou ce qui vous tombe sous la main .Le croquemitaine veille sur votre sommeil paradoxal . Demain c’est dit, je prend la pillule bleue . (J’espère passer l’épreuve de la question qui tue avec panache)

     

    Répondre à ce message

  • #2932956
    Le 28 mars à 23:45 par fajs
    Bulletin confidentiel

    Jolie phrase bien tournée !
    "Je connaissais des ouvriers, ils étaient honnêtes et polis, ils avaient un bleu du dimanche bien repassé, ils n’allaient pas à la messe parce qu’ils étaient du Parti communiste, mais Jésus leur pardonnerait. . . "
    Mes grand-pères plutôt que d’aller à la messe,
    avec leurs ’bleu du dimanche’ pas bien repassé,
    s’occupaient à travailler la terre du jardin familial.
    Et c’était bien bon !

     

    Répondre à ce message

  • #2932980
    Le 29 mars à 04:29 par johnpit
    Bulletin confidentiel

    Pourtant ceux qui sont au pouvoir y arrivent, puis s’y maintiennent par les urnes...

     

    Répondre à ce message

    • #2933454
      Le 29 mars à 19:01 par Eric
      Bulletin confidentiel

      Vous voudriez donner une bonne raison supplémentaire de ne pas voter que vous ne vous y prendriez pas mieux …

       
  • #2933074
    Le 29 mars à 09:44 par française
    Bulletin confidentiel

    Ce qui est écrit me parait juste dans sa forme et le fond y correspond ! mais il y a à ne pas voter ce restant de culpabilité qui entrave le fait de ne pas vouloir le faire ! est ce l’orgueil ? la peur ? ou pas assez de courage ? je crois que ce n’est pas assez de courage ! ce qui voudrait dire alors que " ce courage à ne pas voter "devrait servir à autre chose ! mais quoi ?
    Pour moi c’est tout trouvé ! mais vais je franchir le pas ? cette culpabilité est tenace elle est là et c’est toujours la même ! un grand coup de pied dans son tiroir aux archives ! et pourtant Zémmour peut être un tremplin avant le grand monarque !
    discernement s’impose !

     

    Répondre à ce message

  • #2933083
    Le 29 mars à 09:58 par anonyme
    Bulletin confidentiel

    Conclusion, la démocratie c’est de la merde !

     

    Répondre à ce message

    • #2933397
      Le 29 mars à 17:19 par Dominion
      Bulletin confidentiel

      1- Nous ne sommes pas en Démocratie
      2- La Démocratie c’est de la merde...
      3- ...pour nous

       
    • #2933451
      Le 29 mars à 19:00 par anonyme
      Bulletin confidentiel

      @Dominion."1- Nous ne sommes pas en Démocratie".
      Tu as l’air de croire en la "démocratie " ! Alors cites-moi 1 seule démocratie qui a bien marché sans se terminer en chaos, en décadence ou en bordel généralisé ! Et viens surtout pas me parler de la Suisse, avec ses "votations", pays aussi mondialiste et décadent que les autres !

       
    • #2933605
      Le 30 mars à 03:19 par Paolo
      Bulletin confidentiel

      Anonyme
      Donc notre régime est bon pour vous ?

       
    • #2933699
      Le 30 mars à 09:15 par anonyme
      Bulletin confidentiel

      @Paolo. Non, j’explique qu’il n’y a pas de "bonne démocratie ". La démocratie est intrinsèque à la corruption, la manipulation des masses, le pouvoir aux cons, le droit de vote aux crétins toujours majoritaires !
      Nos rois et les monarchies ont duré mille ans. Les démocraties en à peine un siècle ont conduit l’Europe au chaos et à la fin de la civilisation !

       
    • #2933784
      Le 30 mars à 11:24 par Paolo
      Bulletin confidentiel

      Ah vous parliez du régime électif...
      Élire n est pas voter.

      Nous n avons jamais été en démocratie, directe j entends.

       
    • #2933909
      Le 30 mars à 15:48 par supersdf
      Bulletin confidentiel

      @Paolo : mais est-ce que notre "démocratie" n’est-elle pas aussi une monarchie, où les doléances du peuple tombent dans une boîte sans fond ? Quelle différence entre les monarques au sang bleu et les technocrates "qui savent mieux que nous" de Bruxelles ?

       
    • #2934259
      Le 31 mars à 12:23 par Ils sont colliquogènes
      Bulletin confidentiel

      Moi, c’est notamment en amerloque que le mot ne passe plus. Quand j’entends ce « fucking langage » : la déimoowwkwassie ! Çà m’énerve. Bon, je reconnais que je suis sensible. Même en audio, le Macron et toute sa bande, je ne peux plus.

       
  • #2933360
    Le 29 mars à 16:32 par Louys
    Bulletin confidentiel

    Est-ce que cette obstination à continuer d’urner n’a pas aussi quelque chose à voir avec le fameux syndrome des joueurs qui ne peuvent arrêter de surenchérir, par refus d’admettre que leurs mises précédentes étaient vaines ?
    Soit les mécaniques du casino transposées au suffrage universel, c’est-à-dire les calculs à échelle collective exploitant l’espoir individuel du "on sait jamais, au cas où".
    Quand je discute avec des votants, j’ai l’impression que c’est le plus dur pour beaucoup d’entre eux : admettre qu’ils se sont faits manipuler pendant des années voire des décennies.

     

    Répondre à ce message

    • #2933423
      Le 29 mars à 18:09 par christiane
      Bulletin confidentiel

      Votre message me fait penser à cette citation de Nietzsche : "Parfois les gens ne veulent pas connaitre la vérité, parce qu’ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent."

       
  • #2933521
    Le 29 mars à 21:15 par Félix
    Bulletin confidentiel

    Avoir les résultats des élections le soir même montre assez la nature de la chose : un pur spectacle

     

    Répondre à ce message

  • #2935152
    Le 1er avril à 17:52 par JL29
    Bulletin confidentiel

    Réponse à votre PS du 30 mars :
    - Oui Félix, le suffrage universel est un suffrage au monde.
    - Oui Félix, l’essence du monde est la médiocrité.
    Je ne peux pas me permettre et je ne me permettrai pas de vous contredire sur ces deux points, cependant j’irai voter les 10 et 24 Avril 2022 car je ne suis ni NSJC ni le Bouddha, je ne suis qu’un être humain comme vous, souffrant, désespérant souvent et néanmoins espérant en attendant une mort bien évidemment inéluctable, cela dit je ne veux pas accorder à mes ennemis de cœur et d’esprit le plaisir de remporter une victoire qu’ils pourraient croire facile en les laissant croire qu’ils ont gagné par défaut de volonté des gens comme vous et moi, alias les damnés de la Terre, si vous voulez bien m’accorder cette expression.
    Que Dieu vous protège, même si vous n’y croyez pas, quelle importance au fond..

     

    Répondre à ce message

  • #2942812
    Le 15 avril à 12:49 par Bertrand
    Bulletin confidentiel

    Ancien militant NR mais proches les identitaires (plutôt tendance terre et peuple) et retraité de l’action militante je suis avec intérêt vos publications.
    Je suis toutefois en désaccord avec votre position.
    Une victoire de MLP malgré ses défauts pourrait permettre une libération de la parole et une progression des mouvements alternatifs comme aux USA avec Trump.
    Cela n’empêche pas de continuer à militer a côté dans d’autres structures ou faire de lentrisme dans les associations de parents d’élèves, de consommateurs, de syndicats ou de prendre le contrôle d’activité sportive (sport de combat, paintball etc ..)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents