Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Communisme 2.0

1re partie

Par la dictature sanitaire nous sommes dans le même sac, provisoirement logés à la même enseigne, nous les futurs adversaires d’après-demain. Dans ce camp populiste se côtoient des radicaux et des mécontents, et demain si ce camp triomphait, une deuxième révolution aurait lieu entre ces deux alliés. Après les embrassades de Février viendront les journées de Juillet, c’est inéluctable.

 

Les bourgeois intellectuels se croient au-dessus de la bourgeoisie, pour avoir su discerner un principe transcendant aux classes sociales. La Globalisation n’est-elle pas la même chose que l’internationalisme prolétarien ? Le judaïsme serait la matrice de ces deux horreurs modernes, le capitalisme financier et le communisme. Il l’a propagé sous ses deux espèces, du sang et de l’or, Marx et Rothschild.
On souille la mémoire de centaines de millions d’aryens communistes, par dévotion à la mémoire imaginaire d’un régime dont tout le monde voulait se débarrasser, y compris la noblesse, qui haïssait la tsarine et la camarilla, et leurs turpitudes avec Raspoutine. Pourquoi croyez vous que les Cosaques aient refusé de sabrer les ouvriers en Février ?

Ces bourgeois sont adjuivants jusqu’à la moelle, à tel point que leur principe actif devient antimites [1], antimites arabes, c’est-à-dire théologiens. Hier ils étaient parfaitement d’accord, d’accord complet, avec la CIA et Hollywood, pour soutenir les Afghans pouilleux contre les soldats russes qui défendaient l’Eurasie. Ces penseurs seront incapables de prendre la tête de quoi que ce soit d’un peu supérieur à un soulèvement d’épicier devant un Mammouth, ce à quoi ils cherchent à réduire la résistance contre l’abjecte tyrannie sanitaire.
La grande réinitialisation du système, ils l’annoncent, mais ils sont incapables de comprendre de quel système il s’agit, et produisent une « théorie » homogène au système en question. Dans l’échelle darwinienne ils sont plutôt au-dessous des paisibles covidés qui portent leurs masques avec conviction, comme leurs cornes.

Là où il y a des hommes, il y a de l’hommerie dit François de Sales, et la politique, c’est humain trop humain par excellence, seul compte ce qui sert la Volonté de puissance d’une cause. Alors pourquoi ne pas laisser les anticommunistes 2.0 à leurs double zéro en riant sous cape ?
Je crains que cette thèse bouleversante (elle bouleverse les derniers fragments de lucidité) ne devienne écrasante, et qu’en reliant le pouvoir actuel à Lénine, comme en face ceux qui le relient à Hitler, ne donne du volume, de la substance à quelque chose qui n’en a guère.

« Nous étions les Guépards et les lions, ceux qui nous remplaceront seront les chacals et les hyènes » dit le vieux Prince don Fabrizio Salina dans le film célèbre Le Guépard. Les bourgeois IIIe République auraient pu dire : Nous étions les chacals et les hyènes, ceux qui viendront après nous seront les tiques, les poux, la vermine, toute la gale issue de nos crinières.
Certains avaient déjà relié Elgébétude et Négritude à la Russie soviétique. Pourquoi il y avait quelque chose d’approchant ? Maintenant on définit l’ultra privatisation de tous les aspects de vie comme du socialisme.
Imaginez-vous Jaurès ou Lénine applaudissant à ses turpitudes ?
Prêter à M. Macron et sa clique des origines communistes, c’est les ennoblir. C’est être par l’esprit bien inférieur à eux et à l’État qui met le feu aux poutres. Leur petite conscience, je veux dire leur mental, clopine lamentablement derrière la réalité.
C’est de l’ordre du Karma en ce qui me concerne. Exactement la même chose m’était advenu dans ma jeunesse à l’égard du féminisme. Je n’avais en rien renié mes idées politiques d’alors, mais je ne pouvais pas être féministe.
Maintenant je ne puis consentir à devenir un laquais de la bourgeoisie.

La thèse du communisme 2.0, est aussi une volonté narcissique de préserver le capitalisme en tant qu’il est une subjectivité.
Dans Voltaire antisémite ma critique du postmoderne est fondée sur la personnalité dominante produite par le capitalisme avancé : narcissique et féministe. Les sociétés du camp socialiste ont été exemptes de ce type.
Avant que l’appellation, hélas non contrôlée, de république des lettres ne désigne la gynécocratie écrivante, il y eut la vieille République européenne des lettres, de source très antique, Respublica literaria, la libre république des libres esprits, des savants et des lettrés, le contraire de la servile serviette hygiénique des sans-esprits, des ignares et des illettrés. Voltaire, quoi que l’on puisse penser de l’homme, mis en rapport avec notre époque despotique, me semblait, à ce moment, plus que jamais approprié.
Dans l’ordre politique, je pourrais en dire autant de Lénine, comparé à tous nos politiciens, sans aucune exception.

Communisme 2.0 fait suite à l’exercice de crétinisation absolue du centenaire de la révolution russe. Dans cette historiographie pour brute épaisse, aucun fait ne pouvait entrer. L’esprit pourrait seulement tolérer ces propos, s’ils avaient été tenus par des adjudants pressés d’aller au front. C’est une idéologie inutile, qui ne pouvait produire aucune conversion, ni adhésion immédiate. La « Haine » ainsi provoquée était impuissante. En outre, à quoi peut-elle suppléer, comme si l’évidence journalière actuelle n’était pas suffisante.

Le 7 mai 2017, émission L’Heure la plus sombre, soirée électorale, j’ai affirmé que l’ombre de Pinochet était visible derrière la carrure fluette du trader de Rothschild.
Idem à la tribune des 10 ans d’E&R : « Nous n’avons pas cinq ans, d’ici là ce sera ou bien une révolution ou bien la dictature. Je penche pour la dictature » ai-je proféré dans les fous rires mal contenus, en réponse à de graves personnages qui se projetaient électoralement dans l’après-micron, en 2022.
Récidive en 2018, émission de radio CCBF : « le pouvoir hollandais a institutionnalisé un ignoble État policier par la tuerie du Bataclan, et c’est là-dedans, dans ce charnier, que naquit un bacille tout vibrionnant avant sa métamorphose colo-électorale en une mouche bleue qui s’est posée sur la cadavre de l’ex-France pour apporter le Typhus ».

Certes, identifier Macron à un Bacille peut paraître assez chanceux. On a dû prendre ça pour de la « poésie ». Comme d’avoir relié l’incendie de Notre-Dame avec l’initialisation de la pandémie.
À la différence de ceux qui voient dans les abîmes, les surfeurs sur les vagues mouvantes de l’« Actu », ne sont pas susceptibles du ridicule immédiat et auront donc toujours l’approbation de la foule. Bolchevisme 2.0 me semble une écume produite par la vague émergente de ce fascisme sanitaire inédit et sans antécédent d’un système putréfié. La pensée analogique ne suffit pas.

Leur politique « sanitaire » dégorge tellement d’insanités et de cancrelats que même les gobeurs de mouches les plus insectivores n’arrivent plus à les avaler. D’où le Hold-up. La Vieille Termite ronge, ronge, ronge le mensonge monolithique, et quand il s’effrite, la chouette de Minerve prend son envol dans la nuit, quand tout est presque consommé.
Ils ont installé ce bloc sanitaire chez les gens, avec à peine un mot d’explication, grommellent d’abord une vague excuse pour le dérangement, mais deviennent rapidement outrageants et menaçants. On pourrait se demander même s’ils ne le font pas exprès. Peut-être veulent ils le bain de sang, sans lequel il n’y aura rien de fait, un Bataclan en plus vaste et plus décisif.
L’aimable sage-femme de la fin de Hold up, à qui le sinistre clown qui se prend pour un surhomme « donne envie de pleurer », se demande « qu’est-ce qu’ils vont faire aux jeunes ? »
Mais ce qu’on leur a déjà fait, chère madame, le 13 novembre 2015, mais en plus complet.

« J’ai vu son visage, je pourrais le reconnaître. Il ressemblait à n’importe qui. Il tenait sa kalachnikov tranquillement, serein, comme un militaire de Vigipirate, on aurait dit qu’il était là pour nous évacuer. Il n’avait même pas l’air menaçant. Mon frère a vu un autre tireur. En tout, ils devaient être trois sur le balcon. Les deux autres tiraient tout le temps, dans la salle en bas et sur le balcon aussi. Ça avait l’air préparé, froid, il n’y avait rien d’inorganisé, ils étaient positionnés correctement pour être efficaces. » (Le Monde du 16 novembre 2017)

Vigipirate, État d’urgence, couvre-feu, arrêts domiciliaire, et après ? Comme ils n’ont pas le courage de la dictature ouverte, et affirmée comme telle, l’état de siège, Chili 1973, ils cherchent peut-être l’excuse d’un soulèvement réprimé afin de reparaître comme des sauveurs couverts de sang devant la bourgeoisie apeurée. L’Armée métisse et mixte, l’armée de métier de l’Otan-france est tout à fait présentable devant ces dames de Valeurs actuelles, de Boulevard Voltaire et du Figaro. Et qui sait si un Général d’opérette ne va pas rallier les anticommunistes 2.0.

Félix Niesche

Notes

[1] Je renvoie sur ce point à Otto Weininger, Sexe et caractère. Chapitre XIII

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2605437
    le 27/11/2020 par Anonyme
    Communisme 2.0

    C est leur plan faire croire à un coup d Etat naturel par De Villiers ou dallet. Un 1789 2.0


  • #2605521
    le 27/11/2020 par sev
    Communisme 2.0

    Bel article, comme toujours avec Félix !

    Je voudrais confirmer ceci...
    Je suis femme et pourtant, oui je m’emmerde sérieusement lorsque je vois des films réalisés par des femmes et leur produits littéraires ne tournent qu’autour de l’intime ; ce qui caractérise, quoi qu’elles en disent, le mode instinctif féminin. Ça raconte des histoires personnelles bourrées de sentiments et d’émotions et si cela peut faire du bien de temps en temps, il n’empêche qu’on ne trouve quasiment que ça.

    Les deux métonymies de cette littérature de gare sont, d’une part la Schiappa qui et d’autre part l’hystérique Angot. La 1ère écrivait en mode porno chic et la 2sd en mode sexe-victime. Quel genre d’homme peut sincèrement s’intéresser à ça ? Le ciné "des femmes" est du même tonneau avec depuis peu une dimension LGBT insupportable. Un exemple récent... le 1er film (?) du "délicat" Nicolas Maury, qui s’est fait connaître grâce à la série succès "10 %" dans lequel il joue son propre état (homo hyper sensible) où il est d’ailleurs assez drôle. Mais son "œuvre" titrée Garçon chiffon est intenable d’ennui tant il est égocentrique et dégoulinant de sentiment de "bonne femme". Pardon mesdames mais il arrive un moment où il faut être honnête !

    Quant au régime, dans lequel nous glissons comme des galets usés sur un toboggan global, il nous indique la teneur du marais dans lequel on va sombrer si on ne se réveille pas massivement... une énorme fosse sceptique sur les bords de laquelle les salopards qui ont concocté le fumet parieront sur ceux qui surnageront le plus longtemps.

    Qui a pu croire un seul instant que le "coup du Bataclan" avait été fomenté par une poignée de djihadistes avec le Coran dans la fouille avant de se faire sauter ou d’être exécuter ? La question qui me taraude à chaque saloperie de ce genre c’est "qu’est-ce que les véritables organisateurs de ces actes meurtriers peuvent bien promettre à des mecs qui acceptent des missions pour lesquelles ils savent que la mort est presque toujours au bout ? Ils les formatent, leur lessivent le bulbe et les droguent ou quoi ?

     

    • #2607999
      le 01/12/2020 par Azrel
      Communisme 2.0

      Pour Nice par exemple, ça ressemble fort à du MK Ultra, c’est à dire un état dissocié avec une programmation durable (comme une hypnose mais durable), la personne peut avoir l’impression d’écraser des pokémons sur la promenade des anglais par exemple...
      Elle sortait d’un hopital psy (il y a tout ce qu’il faut pour programmer une personne en ce genre de lieu).
      Pour le bataclan il est probable qu’il y avait 2 équipes. Une première qui a assassiné et été exfiltré (des pros) et une deuxième (sous contrôle mental ?) qui a servi de bouc émissaire et a été sacrifiée. (Il suffisait de mettre quelques clampins avec des armes à la main pour qu’ils se fassent descendre par les forces de police). Ce scénario pourrait être le même que chez Charlie (2 équipes), ou même plus récemment pour Samuel Patty (le jeune qui s’est fait descendre portait sur lui un pistolet à bille... un jouet... et l’histoire de la tête tranchée au couteau est vraiment louche).


  • #2605542
    le 27/11/2020 par Louis
    Communisme 2.0

    Mais en quoi est-ce un communisme ?? Je lis ça partout, que la France serait un socialisme, communisme 2.0, état bolchevique... Mais en quoi ?!

     

    • #2605566
      le 27/11/2020 par Aino Corona
      Communisme 2.0

      État totalitaire, revenu universel et fin de la propriété privée avec le grand reset.

      Le passage du libéralisme-libertaire à l’hédonisme-sécuritaire quoi.


    • #2605711
      le 27/11/2020 par jean
      Communisme 2.0

      Fin de la propriété privée, grand reset .... seulement pour les pauvres, donc rien à voir avec du communisme. La richesse n’a jamais été concentrée entre si peu de mains , les services publics sont tous privatisés petit à petit ( eau , gaz, hôpital, chemin de fer, retraite , sécurité sociale etc...) au profit des grands actionnaires , banques, assurances. Ils atteignent leur but aprés avoir réussi à abattre l’ URSS et les partis communistes qui leur mettaient des bâtons dans les roues depuis les années 30. Ils n’ ont pas fait des décennies de guerre au communisme pour arriver au ...communisme si rapidement, même s’il est vrai que Marx a prédit l ’effondrement naturel du capitalisme sans besoin d’ une révolution.


    • #2605762
      le 27/11/2020 par Aino Corona
      Communisme 2.0

      @Jean

      Je te renvoie à Symphonie en rouge majeur de Landowski ( ou le dossier de Monsieur K sur ce sujet sur ERFM) ou La Controverse de Sion de Douglas Reed.

      Ils t’expliqueront mieux que moi les accointances entre les deux systèmes.


    • #2605891
      le 28/11/2020 par jean
      Communisme 2.0

      @ aino corona
      Quand je parle de communisme , je parle du projet communiste (abolition de la propriété privée et de l’argent ), pas du régime soviétique qui n’ a jamais pu réaliser ce projet (état de guerre permanent puis guerre froide calculée par les USA /Occident dans le but de ruiner ce pays) et qui était en fait considéré comme un capitalisme d’ état.
      Le probléme c’est que personne n’a trouvé d ’alternative , un troisiéme systéme à opposer aux systémes capitaliste (ancestral) et communiste (projet).


    • #2606136
      le 28/11/2020 par Aino Corona
      Communisme 2.0

      @Jean

      On peut ergoter à l’infini.

      Il suffit juste de comprendre qu’il est question de l’expérience soviétique.


    • #2606192
      le 28/11/2020 par Jean
      Communisme 2.0

      @aino Corona
      Merci pour les précisions. Si je comprends bien ce que vous exprimez, vous pensez donc que nous allons vers un capitalisme d’état forcé par la catastrophe économique et sociale annoncée, mais, au contraire de l’Urss , à visée totalement anticommuniste : les diables , pour les chantres de notre système sont plus que jamais les Staline , Mao, Castro ...même Chavez traité de communiste (!) par Onfray .
      Ai-je bien compris ?


    • #2606680
      le 29/11/2020 par Aino Corona
      Communisme 2.0

      @Jean

      Sans invoquer Mao et le reste de la clique, suffit de relire mon premier message pour savoir ce que je pense :) .
      Ou le texte de Niesche, c’est quand même le sujet de l’article.


    • #2606986
      le 29/11/2020 par jean
      Communisme 2.0

      @ aino corona
      Justement , le texte de Niesche prévoit plûtot pour la France un anticommunisme 2.0 dans son paragraphe de conclusion avec le general ( Devilliers ) en nouveau Pinochet.
      Plus haut Niesche écrit d ’ailleurs qu ’il a vu l ’ombre de Pinochet derriére Macron dés le 7 mai 2017.


  • #2605552
    le 27/11/2020 par fadge
    Communisme 2.0

    Général de Villiers comme nouveau Pinochet.
    C’est peut être ce qu’ils nous préparent pour la France.
    Ce qu’il me fait peur, c’est que si Trump réussi à ne pas se faire éjecter, le système va se rabattre sur notre pays qui va devenir le centre du mondialisme.
    Avec un nouveau Pinochet, il faut voir ce que ça implique avec les escadrons de la morts, les enlèvements, exécutions et disparition des cadavres des opposants.
    Ca va pas s’arranger pour nous avant longtemps.

     

    • #2605662
      le 27/11/2020 par francky
      Communisme 2.0

      Si cela peux te rassurer :

      1) La France (6 eme puissance mondiale - toujours aujourd’hui) n’ a rien à voir avec le Chilli
      2) On est en 2020 et non dans les années 70/80
      3) Si Trump repasse (croisons les doigts) les US ne soutiendront pas un régime à la Pinochet comme ce fut le cas à l’epoque

      En conclusion : Aucune change d’un Pinochet en France demain...


    • #2606544
      le 29/11/2020 par Miville
      Communisme 2.0

      Au Chili l’Unité Populaire (l’Équivalent presque exact de la gauche du Programme Commun de Mitterand : une union très lâche de parti très disparates dont beaucoup de pas vraiment à gauche du tout) remporta la présidence avec Allende avec 36% seulement des suffrages, suite au non-désistement des candidats de droite dure l’un pour l’autre en vue d’un deuxième tour. Peu avant le coup d’état la popularité d’Allende et de l’ensemble de sa coalition n’était plus que de 25%, l’apragmatisme total d’Allende face à une économie mise en plein chaos par l’oligarchie et par les militants gauchistes y étant pour beaucoup devant une droite de plus en plus violente et disposant de l’appui de larges pans de la population. Pire : tous les travailleurs manuels exerçant des métiers vitaux pour le pays comme les mineurs du cuivre, les monteurs de lignes électriques et les routiers étaient très à droite, corporatistes (solidaires avec leur employeur contre la nation) et anti-pauvres, cependant que la gauche regroupait surtout des gens peu riches certes mais peu manuels, beaucoup de gagne-petits sur-diplômés : pour un gouvernement réputé marxiste (par les médias mondiaux, profitant de l’éloignement du pays de tout pour désinformer), pas fort.

      La disproportion entre la sur-représentation politique de la gauche et le manque total de confiance du peuple envers elle (même au sein de son propre électorat) rendait le coût d’état non seulement possible mais souhaitable aux yeux des deux tiers de la population quand il eut lieu, et même après que le régime se fut révélé bien plus barbare que prévu il garda une fourchette de popularité oscillant entre 60% et 66% bon an mal an, Pinochet ayant résolu d’encourager cette majorité à traiter la minorité qui avait été gauchiste comme un peuple ennemi, invité toutefois à déguerpir plutôt que de subir la répression.

      Les médias mondiaux des années 1970, à droite comme à gauche, préférèrent ne pas mentionner ces chiffres et plutôt laisser courir le bruit qu’une dictature avait été installée par les US contre le voeu de la majorité des Chiliens. Faux : Pinochet, être absolument détestable, sadique et crapuleux par ailleurs, tenait un référendum assez fréquent sur la popularité de son régime qu’il gagnait coup sur coup (son intention était de supprimer les partis pour toujours mais d’instituer un référendum d’initiative populaire). La fois qu’il n’eut plus que 45%, il partit.

      Donc, on ne peut pas comparer avec la France présentement.


  • #2605621
    le 27/11/2020 par jOSS117
    Communisme 2.0

    "l’État qui met le feu aux poutres" quelle quenelle 19/20 !!!! :-)


  • #2605752
    le 27/11/2020 par Stormocle
    Communisme 2.0

    Le capitalisme a atteint son apogée et donc sa fin est proche. Il tente de se restructurer de façon de plus en plus absurde. La baisse de son taux de profit est sa loi de mort. Aucune restructuration n est désormais possible. Désormais il doit avant tout lutter contre le réveil des masses dont l aliénation sera inversement proportionnelle à son effondrement. C est un engendrement réciproque inarretable, malgré toutes les grippes, les rechauffismes les terrorismes sous faux drapeaux. Parce que dans le même temps les yeux se decilleront. Réjouissons nous va y avoir du sport.

     

    • #2606405
      le 28/11/2020 par Bambolailo
      Communisme 2.0

      C’est un nouveau 1789, la bourgeoisie avait renversé la noblesse, aujourd’hui le capitalisme technologique des GAFA veut mettre fin au vieux capitalisme industriel. C’est son champs du Cygne, jamais les richesses accumulées n’ont été aussi grandes, la concentration aussi forte et le rapport capital/travail aussi déséquilibré. Sauf que cela ne reposent sur absolument rien, ils ne créent pas de valeur, ils la détruisent. Le capitalisme en se dematerialisant en fait s’auto-detruit. Effectivement, ca va zouker !


  • #2605761
    le 27/11/2020 par Julius
    Communisme 2.0

    ca change de la video des inconnus
    https://www.youtube.com/watch?v=uVo...


  • #2605796
    le 27/11/2020 par sertorius
    Communisme 2.0

    Imbuvable du début à la fin : normal pour un nietzschéen qui plus est marxisant.

     

    • #2605861
      le 27/11/2020 par Alain SORAL
      Communisme 2.0

      Ça n’existe pas un nietzschéen marxisant, crétin !
      Pour écrire ce genre de connerie, il faut avoir une bonne dose d’arrogance et aucune culture philosophique...
      AS.


    • #2606284
      le 28/11/2020 par fab
      Communisme 2.0

      Vous plaisantez là j’espère ? Félix a une sacrée plume...


    • #2606786
      le 29/11/2020 par Vashalay
      Communisme 2.0

      Ce n’est pas imbuvable, c’est écrit dans un style délicat qui mérite l’attention.


    • #2606919
      le 29/11/2020 par Eric
      Communisme 2.0

      Imbuvable, c’est exactement ainsi que l’on pourrait qualifier votre réaction. Vu ce qui précède, inutile d’en rajouter.


  • #2606203
    le 28/11/2020 par Le carolingien
    Communisme 2.0

    M. Félix Niesche, merci pour commencer d’apprendre ce qu’est vraiment le communisme.

    Pour faire simple, toute référence au « communisme » (en fait le « communix ») déclenche une curieuse fournée de madeleines de Proust, curieuse mais constante à l’exception de rarissimes personnes

    On peut lister en vrac et majoritairement les images produites : les cocos, les rouges, le PCF, le pacte de Varsovie et l’URSSS. Sauf que l’URSS n’est pas du communisme mais un capitalisme d’état. Afin de faire la différence entre les deux il suffit de déterminer qui est le propriétaire des outils de production.

    L’URSS c’est du bolchévisme comme dans d’autres temps, autres mœurs nous pouvons avoir le marxisme tout court, le marxisme-léninisme cher à la Chine ou autres friandises. Vous devez savoir que même Marx se défendait d’être marxiste non ? Vous devez savoir également que ce n’est pas Marx qui a inventé le (vrai) communisme non ? On le retrouve dans les révoltes paysannes communistes, communières ou communardes durant le Moyen-Âge.

    Mais de vrai communisme que nenni et c’est là la grande arnaque sémantique de nos ennemis : nous faire croire que ce qui pourrait être la solution est en fait une abjection absolue, surtout pour nous gens de la « droite » ou de « l’extrême droite ». A titre individuel, je pense que cela va même au-delà de la simple solution : c’est tout bonnement notre organisation naturelle dans notre écosystème tout aussi naturel.

    (à suivre)


  • #2606204
    le 28/11/2020 par Le carolingien
    Communisme 2.0

    (suite et fin)

    L’épouvantail utilisé afin de condamner derechef le communisme est l’absence du droit de propriété et de faire passer cette absence pour une confiscation (comme par exemple pour la Grande Réinitialisation). Pour bien comprendre cette deuxième arnaque il faut être capable de distinguer une réelle confiscation de la propriété au profit d’un tiers, par exemple l’état, de l’absence du besoin d’être propriétaire quand ce tiers n’existe pas ou n’agit pas. Avez-vous besoin pour bronzer d’être propriétaire du Soleil ? Avez-vous besoin d’être propriétaire de toutes les forêts pour y ramasser des champignons ? Non, car cela est du domaine de la jouissance et partout où se situe et s’étend l’état, la jouissance naturelle régresse, et corrélativement le besoin de propriété privée croit.

    Pour finir (très rapidement et désolé pour cela, contraintes de commentaires obligent) nos ennemis opposent le « communix » à la chrétienté. Mais le vrai communisme correspond au message de Notre Seigneur Jésus Christ, le premier grand et vrai communiste, et ce mode de vie naturel à celui qu’a voulu Dieu pour nous.

    Vive le Roy !

     

    • #2606468
      le 28/11/2020 par jean
      Communisme 2.0

      Vrai, comme l’a écrit Soral , les communistes étaient plus proches du message du Christ (abandon des biens matériels) que le vatican, devenu banquier. C’est aussi cette mutation du vatican qui avait provoqué , par réaction , la naissance du protestantisme d’ ailleurs...


    • #2606621
      le 29/11/2020 par Radiance
      Communisme 2.0

      Bonne synthèse, le Christ est le premier communiste, à plusieurs reprises il s’oppose à l’argent roi, au Dieu Mammon puissance infernale de l’argent.
      Nul ne peut avoir deux maîtres soit il s’attachera à l’un et rejettera l’autre, « vous ne pouvez adorer Dieu et Mammon, il est plus difficile à un riche d’accéder au royaume des cieux, qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille », Satan est apparut au Christ en lui disant, « si tu te prosterne devant moi, je te donnerais toute les villes et les richesses de ce monde »
      La première action publique du Christ fut de renverser les bancs des changeurs de monnaies dans le temple « ne faites pas de la maison de Dieux une maison de trafic » Le temple c’est le coeur de l’homme le tabernacle de Dieu,.
      Rendez à César ce qui est à César et rendez à Dieu ce qui est à Dieu.
      Christianisme inconscient d’alors était à mille lieues de la religion universelle, de nos jours le Christ est vidé de sa substance, figé, incompris des chrétiens eux même à cause de la dogmatique arrêtée par le Concile de Nicée. Ni la dogmatique, ni l’éthique ultérieure ne s’y rencontre ; en revanche, il y a le sentiment qu’on est en lutte contre tout un monde et que l’on sortira vainqueur de cette lutte ; une ardeur belliqueuse et une certitude de vaincre qui font complètement défaut chez les chrétiens de nos jours et ne se rencontrent plus qu’à l’autre pôle de la société, — chez les communistes authentiques ceux qui veulent abolir l’État l’Argent , le Salariat.
      Parmi quelles gens les premiers chrétiens se recrutèrent-ils ? principalement parmi les » fatigués et chargés « , appartenant aux plus basses couches du peuple, ainsi qu’il convient à un élément révolutionnaire. Et de qui ces couches se composaient-elles ? Dans les villes, d’hommes libres déchus — de toute espèce de gens, aventuriers et aux vagabonds européens des villes maritimes coloniales et chinoises, ensuite d’affranchis et surtout d’esclaves ; sur les latifundia d’Italie, de Sicile et d’Afrique, d’esclaves ; dans les districts ruraux des provinces, de petits paysans, de plus en plus asservis par les dettes.
      Quel remède à cela, quel refuge pour les asservis, les opprimés, les appauvris, quelle issue commune pour ces groupes humains divers, aux intérêts disparates ou opposées ? Il fallait bien, pourtant, en trouver une dût un seul grand mouvement révolutionnaire les embrasser tous.


    • #2608010
      le 01/12/2020 par Georges
      Communisme 2.0

      Je ne suis pas d’accord avec l’idée que le Christ soit le premier communiste. Je pense plutôt que le communisme moderne athée a totalement repompé la vision Christique (ne pas s’attacher au matériel, ni à l’argent et mettre la valeur de partage en avant) mais en remplaçant Dieu par l’Etat !
      Ce n’est pas de moi cette idée, on la trouve dans le livre de William Guy Car, Des pions sur l’Echiquier.
      Le revenu de base et l’abolition de la propriété privée vont dans le sens d’un communisme d’Etat et je comprends très bien le reflexe de méfiance de certains face à cette stratégie.

      J’ai beaucoup de mal avec les textes de Felix. Surement un surdoué mais pour moi ça manque de clarté. "Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement".
      Je comprends le commentaire plus haut qui a parlé de bouillie (sans offense, j’ai ressenti la même chose en lisant). Il faut comprendre qu’il puisse y avoir ici différentes sensibilités antagonistes mais qui peuvent quand même aller dans le "bon sens". Ne soyons pas sectaires.


  • #2618872
    le 15/12/2020 par Galaf
    Communisme 2.0

    Les covidés, quelle trouvaille valant à elle seule la lecture !


Commentaires suivants